Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 17/09/2014 12h18 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -1 

Bonjour,

réouverture du débat !

Cas particulier = je suis moi aussi rentier, et l’ai pratiquement toujours été ; donc personnellement la question des trimestres de retraite ne me concerne pas.

En revanche pour ce qui est de la protection sociale =

Je cotise à la CMU de base (donc comme cela a été dit plusieurs fois : 8% du revenu fiscal de ref. pour sa fraction située au dessus de 9 534€ ; et 9 601€ en 2015)

Dans l’état actuelle des choses -même en tentant de réduire mon RFF au max- je suis déjà à près de 500€ par trimestre, et au vue de mes investissements (qui par ailleurs font que je paie plus de 7000€/an de prélèvement sociaux… Mais bon ça c’est un autre sujet !), ça devrait encore augmenter dans les années qui viennent…

Bref, pour moi, la situation est déjà problématique en soi smile

Maintenant là où ça semble se compliquer encore plus : c’est que je compte me pacser d’ici peu avec une personne qui, elle, travaille (et donc cotise de son côté) et a un revenu fiscal de ref. de 52000€…

Sachant, qu’à partir du moment où il y a PACS, la déclaration de revenus est commune (et donc le revenu fiscal de référence aussi ; là en l’occurrence il avoisinera les 90 000€) = Quelqu’un sait-il comment le montant de mes cotisations personnelles sera alors calculé ?

==> En fonction du revenu fiscal de référence global ? (AIE !)
==> En fonction du revenu fiscal de référence global divisé par deux (puisque deux parts de foyer fiscal) ?
==> PACS ne change rien : en fonction uniquement de ce que je déclare à titre personnel ? (ce qui semblerait le plus juste à priori, mais clairement pas ce qui devrait se passer étant donné que le RFF va changer quoiqu’il en soit)

D’autre part, cette problématique m’a amené a considérer le statut d’auto-entrepreneur.

Je pourrais bien évidemment envisager de faire un petit investissement locatif en meublé…

Toutefois, je pose la question suivante = Il se trouve qu’à mes heures perdues, il m’arrive de donner quelques cours de guitare par ci par là.
Dès lors, serat-il envisageable pour moi de le faire sous le statut d’auto-entrepreneur et ainsi, par le simple fait de déclarer ces quelques revenus (on parle de 100€-150€/mois tout au plus hein !) avoir accès à la couverture sociale des indépendants ?!

Serait-ce aussi simple que cela ?

D’avance merci pour ces précisions.

Hors ligne

 

#77 17/09/2014 12h38 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   401 

Si vous vous pacsez et que votre conjoint bénéficie d’une assurance-maladie de son côté, vous pourrez en principe en bénéficier aussi en tant qu’ayant droit??

Du coup, vous n’avez plus de raison de cotiser à la CMU et donc de vous préoccuper de combien cela vous coûte?

Hors ligne

 

#78 17/09/2014 12h48 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -1 

Merci pour votre réponse.

J’avais déjà pensé à cela, cependant je ne pense pas pouvoir en bénéficier.

==> Voici ce qu’on peut trouver à ce sujet sur le site de l’administration française :

« Bénéficiaires
Personne vivant en couple avec l’assuré

Les personnes suivantes peuvent bénéficier de la qualité d’ayants droit  :

époux ou épouse de l’assuré, même séparé de corps, mais non divorcé, à condition de ne pas exercer d’activité et de ne pas relever d’un régime obligatoire de sécurité sociale à un autre titre,

personne vivant en couple sans être marié avec l’assuré (union libre ou pacte civil de solidarité (Pacs)) à condition d’être à sa charge effective, totale et permanente. »

Le fait est que -sauf mésinterprétation de ma part- je suis bien évidemment loin d’être « à sa charge effective, totale et permanente » !!! smile

Hors ligne

 

#79 17/09/2014 12h48 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Vous serez ayant droit effectivement. Vous beneficierez de la Secu de votre conjointe et une bonne mutuelle vous assurant tous les deux couvrira le reste des depenses en fonction du niveau de remboursement qui vous interesse !

Il me semble que la secu considere vos revenus d’activite. En l’absence d’activite salariee/liberale, vous devriez pouvoir obtenir le statut d’ayant droit. A verifier sur Ameli.fr / vosdroits.service-public.fr. C’etait la mon interpretation lorsqu’il s’agissait de me renseigner pour faire assurer mon epouse.

Dernière modification par Assoiffe (17/09/2014 12h53)

Hors ligne

 

#80 17/09/2014 13h00 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

le formulaire à remplir est celui-ci:
http://www.ameli.fr/fileadmin/user_uplo … /S3706.pdf
Cas 1 Vous êtes pacsé
Cas 2 vous êtes à la charge…
Si vous êtes pacsé, vous n’avez pas à être à la charge de votre amie.

Cordialement,
Frédéric

Hors ligne

 

#81 17/09/2014 13h50 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -1 

Merci à tous pour ces précisions !

il est vrai qu’en parcourant le site Ameli, et à la lecture du formulaire (merci Frederic89) : la seule conclusion d’un PACS semble être une condition suffisante pour demander l’affiliation sans condition…
Bon alors si c’est ça, j’ai envie de dire = génial smile

Toutefois, d’un site à l’autre on ne dit pas la même chose… Il en va ainsi sur le site de l’administration française comme je le disais, ou bien encore ici :

http://leguidedurentier.free.fr/article … rance.html

= Donc bref, je vais me renseigner !

Si jamais ça n’était pas possible, est-ce que quelqu’un peut éventuellement répondre à la question que je posais un peu plus haut sur le statut auto-entrepreneur ?

D’avance merci !

Hors ligne

 

#82 17/09/2014 14h51 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -2 

Hors ligne

 

#83 17/09/2014 20h33 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   43 

Vélociraptor,

Ca serait bien de vous présenter dans la rubrique des nouveaux arrivants. Surtout pour nous détailler la façon dont vous êtes arrivé rentier et peut être nous décrire votre style de vie. C’est une des raisons d’être du forum.
Merci !

Hors ligne

 

#84 20/09/2014 11h59 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Merci à tous, vous lire est très instructif…

Je pensais me mettre en auto entrepreneur et avoir une couverture maladie mais je pense que je vais me mettre simplement avec mon épouse sur sa secu comme ayant droit.

Hors ligne

 

#85 14/11/2014 17h47 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -5 

En l’absence de réponse à mon message, je simplifie la question !

Connaissez des assurances santé premier euro ? Vos avis ? Merci !

Bonjour à tous,

Je suis rentier (revenus fonciers) et j’ai une activité d’auto entrepreneur pour bénéficier d’une couverture santé.

Ma CFE (nouvelle taxe professionnelle) de 2015 sera de 500€; mes revenus d’auto entrepreneur sont très faibles et les frais non négligeables (costumes, site internet, déplacements,..), j’ envisage donc d’arrêter cette activité.

Quelle couverture santé choisir alors :

1) La CMU de base mais parait-il très mal vue par les médecins ?

2) Une couverture santé au premier euro ? Pourriez vous m’en indiquer ? Quel cout ? Quelle protection ?

J’ai 53 ans et les frais de santé risque d’augmenter avec l’âge !

3) créer une sci pour mes revenus fonciers et en être le gérant ?

4) autres solutions (pas celles du PACS ou du mariage)…

Merci pour vos réponses !

Dernière modification par sourirelyon (02/12/2014 09h44)

Hors ligne

 

#86 14/06/2015 15h26 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Assoiffe a écrit :

Vous serez ayant droit effectivement. Vous beneficierez de la Secu de votre conjointe et une bonne mutuelle vous assurant tous les deux couvrira le reste des depenses en fonction du niveau de remboursement qui vous interesse !

Il me semble que la secu considere vos revenus d’activite. En l’absence d’activite salariee/liberale, vous devriez pouvoir obtenir le statut d’ayant droit. A verifier sur Ameli.fr / vosdroits.service-public.fr. C’etait la mon interpretation lorsqu’il s’agissait de me renseigner pour faire assurer mon epouse.

Bonjour à tous,

J’ai fait quelques recherches sur l’assurance CMU : l’assurance sécu de base, pas la complémentaire . Voilà le résultat de mes recherches, si cela peut intéresser du monde :
Source : www.cmu.fr
Toute personne résidant en France a droit à la couverture sécu . Si le revenu du foyer fiscal (revenu fiscal de référence de l’année N-1 tel qu’inscrit sur la feuille d’impôt dans le cadre en haut à gauche) ne dépasse pas le plafond de ressources suivant l’ article D 380-4 du code de la sécurité sociale (soit en 2015 :  9601 euros annuel), cette inscription est gratuite. Si les revenus dépassent ce plafond, alors la cotisation due est de 8% du montant du dépassement . Il est écrit aussi que la sécu peut évaluer les éléments du train de vie (Article 132 de la loi n° 2006-1640 du 21/12/2006) .
En admettant que le train de vie soit adéquat, un revenu de l’ordre de 50 000 euros déclarés impliquera une cotisation annuelle de 3200 euros environ . Ceci ne couvre pas, évidemment, une assurance privée complémentaire .
Il s’agit du revenu de tous les ayants droits , ce qui est normal étant donné que la couverture est justement étendue à tous les ayant droits.
Ceci dit, lorsque l’on est en phase "rentier" les ayant droits se réduisent normalement à mari et femme (ou pacsés ?? à confirmer), dont les revenus correspondent effectivement aux revenus de la rente.

Une question à creuser est le comparatif de cette cotisation (3200 euros annuel pour un revenu de 50 000 euros annuel pour le foyer fiscal) avec d’autres solutions, comme par exemple le fait d’être en LMP : Loueur de meublés professionnel .

Reste aussi le problème des cotisations retraite , sujet d’un nouveau post, pour ne pas perdre ou minimiser tous les points patiemment accumulés durant la période dite active.

Cordialement à tous

Xavier

Hors ligne

 

#87 21/06/2015 00h01 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Rebonsoir à tous,

Le petit complément promis sur les cotisations retraites .

Il est tout à fait possible de cotiser volontairement pour sa future retraite . L’intérêt de le faire dépend par contre bien entendu de la situation de chacun . En effet, un "jeune" rentier qui n’a pas trop cotisé pour sa retraite n’a certainement aucun interet financier à le faire . Par contre un "vieux" rentier qui compte devenir rentier mettons vers 55 ans en ayant cotisé longtemps aux régimes retraites a tout intérêt à finaliser ses trimestres pour ne pas voir partir en fumée ou presque ces nombreux années de cotisations. Quelques chiffres : un cadre sup ayant cotisé jusqu’à 55 ans devrait toucher une retraite de l’ordre de 3500 à 4000 euros / mois (complémentaire comprise) . Si il ne cotise pas de 55 ans à 62 ans, il pourrait avoir une décote de l’ordre de 50% !! Ce qui se traduit par une perte annuelle de l’ordre de 25 000 euros . Nous verrons avec les calculs qui suivent que les cotisations volontaires sont alors trés rapidement amorties.

Donc, le taux de cotisation volontaire dépend des 6 derniers mois pendant lesquels vous avez cotisé . Si le salaire dépasse 37 032 euros, alors la cotisation pour un trimestre est de 1560 euros, soit 6240 euros annuel . Si le salaire se situe entre 18 516 euros et 37 032 euros alors la cotisation pour un trimestre est de 1170 euros . Enfin si le salaire a été inférieur à 18576 euros alors la cotisation est de 780 euros pour un trimestre soit 3120 euros annuel .

Nous voyons donc que la cotisation est rapidement amortie dans le cas d’un futur rentier de 55 ans ancien cadre sup .

Maintenant si l’on compare par rapport au régime RSI (Régime Social des Indépendants), on s’aperçoit que les cotisations du RSI sont de l’ordre de 38% du CA !! (j’ai arrondi le calcul est plus complexe et dépend du CA mais l’ordre de grandeur est correct) . Si l’on rajoute la cotisation sécu volontaire CMU de 8% et la cotisation retraite volontaire même la plus élevée, il est clair que le régime RSI n’est pas interessant.

Sujet du prochain post : LMP quel avantage (avec ou sans RSI ? , quid de l’impact ISF)

Cordialement à tous.

Xavier

Hors ligne

 

#88 21/06/2015 16h14 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Je ne pense pas que "les cotisations du RSI sont de l’ordre de 38% du CA", même au niveau de l’ordre de grandeur, sauf pour une activité où le chiffre d’affaire est égal au bénéfice.

Les cotisation du RSI (voir ici) dépendent du revenu professionnel, qui est le bénéfice de l’activité et pas le chiffre d’affaire (sachant que si le revenu est vraiment très faible ou nul, la cotisation s’appliquera sur une assiette minimale).
La cotisation RSI pour retraite de base + retraite complémentaire se monte à 17.40% + 7.0% pour un revenu professionnel inférieur au plafond de la sécurité sociale. C’est plutôt inférieur aux taux (patronal + salarial) du régime des salariés… Bien entendu, il y a d’autres cotisations à payer au RSI sur des revenus professionnels : les mêmes que pour les revenus d’autres activités (assurance maladie, invalidité/décès, alloc familiales, CSG-CRDS, etc.).

De toute manière, les cotisations retraite volontaires sont réservées à ceux qui n’ont pas/plus d’activité professionnelle, et les cotisations RSI à ceux qui ont une activité professionnelle (de commerçant, d’artisan, d’indépendant). Donc on ne peut pas vraiment choisir où cotiser. On peut juste choisir entre avoir ou pas une activité pro…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#89 21/06/2015 16h48 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Rebonjour,

Oui vous avez raison, la base de cotisation n’est pas sur le CA mais bien sur le revenu (donc pour parler simple le bénéfice avec déduction des amortissements). Tout à fait .
Par contre le taux global RSI correspond en gros à 45% CSG incluse (37% sans)
Source : Calcul des cotisations

Je suis aussi d’accord sur le fait que l’on n’est pas obligé d’avoir une activité . La question en filigrane était : si l’on a de l’immobilier en location meublé la question se pose de savoir sous quelle forme on l’exerce .
On peut effectivement l’exercer en LMNP (location de meublé non professionnel) et cotiser à la CMU plus les cotisations retraites (si financièrement ca fait sens) . Une autre solution est de passer en LMP (location meublé professionnel) et d’etre soumis au RSI qui de facto couvre la couverture sociale et retraite et déduit de l’ISF le montant des biens mis en location. Quel est le meilleur choix financièrement parlant ? Pour revenir au "bénéfice" on a le droit de déduire du montant net du loyer (déduction faite des charges) l’amortissement du bien sur une certaine période. Cela change pas mal les conclusions .

Je suis en train de faire un petit tableur la dessus, la réponse contrairement à ce que je pensai n’est pas évidente et dépend de pas mal d’hypothèses .

Je reviens sur le forum dés que j’ai trouvé une simulation globalement satisfaisante.

Cordialement

Xavier

Hors ligne

 

#90 21/06/2015 22h07 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour xavierl64,

Je vois que vous parlez d’une retraite à taux plein à 62 ans pour votre cadre sup, ce qui me semble tôt.

Perso, je suis un cadre "normal". J’ai fini mon bac+5 à 25 ans, mes 42 annuités se terminent plutôt vers 67 ans. J’ai 39 ans.

Quel serait cela vous, dans mon cas, l’age maxi à partir duquel, il me serait préférable de cotiser volontairement à la retraite de base du privé?

Merci d’avance.

Stephane

Hors ligne

 

#91 21/06/2015 22h32 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je ne suis pas un spécialiste des retraites loin de là . Je peux simplement essayer de vous fournir quelques éléments pour calculer les plus et les moins .
Tout d’abord , le taux de décote est de 1.25% par trimestre manquant , ce à quoi se rajoute le coefficient global des trimestres : nb trimestres acquis / 165 .

A titre d’exemple, si quelqu’un voulait partir à 55 ans, en supposant qu’à 62 ans il ait le bon nombre de trimestres, avec 33 trimestres manquants il y a une décote de 41%, et un coefficient pondérateur de 132/165 = 0.8 , ce qui donne un coefficient global de décote de 0.8 x 0.6 = 0.488 arrondissons à 0.5 . Ceci signifie que l’on perd la moitié de la retraite théorique maximale si l’on avait eu tous les trimestres.

Maintenant cette perte doit être calculée en absolue en particulier avec les retraites complémentaires escomptées en plus de la retraite sécu qui est bien maigre . Si vous décidez d’arrêter votre activité à 35 ans , je suppose que le nombre de trimestres et le montant des points acquis est relativement faible . A comparer à une cotisation de 6240 euros/ans (et certainement plus dans l’avenir) pendant presque 30 ans . Je ne pense pas que le jeu en vaille la chandelle mais il faudrait faire le calcul en prenant en compte les données exactes .

Pour donner une autre référence, un cadre sup passant rentier à 55 ans pour une retraite à 62 ans "amortit" ses 7 ans de cotisations en 2 ans de retraite . Difficile de faire un calcul détaillé sans autres données, il faudrait refaire la comparaison pour le même cadre à 50 ans  mais avec des hypothèses de retraite moins intéressantes (il aura cotisé 5 ans de moins à sa complémentaire qui fait la grosse part de la retraite globale) et là tout dépend de cette complémentaire pour trouver l’équillibre .

Pour le départ à 62 ans, effectivement il faut avoir travaillé au moins à partir de 22 ans, plus l’armée et quelques trimestres donnés gratuitement par sa moitié provenant de leurs enfants . Sinon, vous avez raison, le départ taux plein est plus proche des 65 ou 67ans.

Désolé de ne pas avoir répondu de façon plus claire à votre question.

Cordialement

Xavier

Hors ligne

 

#92 21/06/2015 23h25 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   16 

bonjour xavierl64,

dans votre exemple, pour la retraite SS  (Sécurité Sociale) la décote de 41 % me semble erronée

puisque le calcul du taux de retraite prend en compte le plus favorable pour l’assuré entre :
- soit le nombre de trimestres manquants par rapport au nombre de trimestres requis pour avoir une retraite à taux plein  (qui dépend de l’année de naissance du salarié)
- soit le nombre de trimestres manquants pour atteindre l’age réglementaire de taux plein (la différence entre l’âge légal de retraite et l’âge de taux plein automatique étant de 5 ans, ce nombre est donc limité à 5 x4 = 20 trimestres)

par conséquent pour la retraite SS la décote maximum est de 1-(1.25%x20) = 1 - 25% = 75%

ce qui correspond au lieu de partir au taux plein de 50%, le taux serait de 50% x 75% = 37,5%

par ailleurs comme vous le précisez, la montant de la retraite sera aussi diminué par l’application du prorata (durée d’assurance au régime SS) / (durée d’assurance requise)

Dernière modification par tellib (21/06/2015 23h49)

Hors ligne

 

#93 23/06/2015 12h22 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

bonjour,

Pour un rentier :
- Est ce que la cotisation à la CMU est déductible des Impôts (comme pour les frontaliers). Ligne 6DD  de l IR (explication des impots :" les versements de cotisations de sécurité sociale dans le cas exceptionnel où ils n’ont pas été déduits pour la détermination d’un revenu particulier") ?

Si vous avez la réponse merci.

Hors ligne

 

#94 23/06/2015 15h18 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   74 

> Bien entendu, il y a d’autres cotisations à payer au RSI sur des revenus professionnels : les mêmes que pour les revenus d’autres activités (assurance maladie, invalidité/décès, alloc familiales, CSG-CRDS, etc.).

C’est juste un abus de langage car alloc familiale dependent de l’URSSAF, CSG-CRDS… (de l’ordre de 8%) dependent de l’URSSAF et la retraite de la CIPAV.
L’ assurance maladie c’est la RSI

>déduire ses costumes

Déduire de ses charges ses costumes est illégal (même le pressing)
Ce qui est possible : ce sont casque de chantiers, bleu de travail, blouse pour les medecins et infirmieres.

Hors ligne

 

#95 23/06/2015 15h29 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Ce n’est pas vraiment un abus de langage : C’est le RSI seul qui recouvre les cotisations URSSAF et retraite des commerçants et artisans, depuis un certain nombre d’années. (Par contre, les professions Libérales doivent toujours gérer leurs relations avec les URSSAF, et la CIPAV pour la retraite, en plus du RSI pour l’assurance maladie).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#96 05/07/2015 10h07 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Merci Tellib,

Je n’étais pas au courant de ce plafonnement pour la décote maximum . Donc l’effet majoritairee est très vite du au nombre  de trimestres (application du prorata) . Pour continuer nos exemples, un "rentier jeune" qui aurait arrêté de travailler vers 40 ans , soit une quinzaine d’années de cotisations , mettons 60 trimestres a une décote de 60 / 165 = 36% en plus de la décote plafonnée comme vous le mentionnez de 75% , ce qui nous donne : 27% . Je pense que dans ce cas la cotisation pour les trimestres manquants sans caisse complémentaire est économiquement non rentable par rapport à un placement standard.
Pour un "vieux rentier" de 55 ans par contre l’intérêt de finaliser ses cotisations est clair et ceci d’autant plus que sa complémentaire a été interessante sur les points (il faut regarder dans chaque cas le nombre de points AGIRC ARCO disponibles).

Très cordialement

Xavier

tellib a écrit :

bonjour xavierl64,

dans votre exemple, pour la retraite SS  (Sécurité Sociale) la décote de 41 % me semble erronée

puisque le calcul du taux de retraite prend en compte le plus favorable pour l’assuré entre :
- soit le nombre de trimestres manquants par rapport au nombre de trimestres requis pour avoir une retraite à taux plein  (qui dépend de l’année de naissance du salarié)
- soit le nombre de trimestres manquants pour atteindre l’age réglementaire de taux plein (la différence entre l’âge légal de retraite et l’âge de taux plein automatique étant de 5 ans, ce nombre est donc limité à 5 x4 = 20 trimestres)

par conséquent pour la retraite SS la décote maximum est de 1-(1.25%x20) = 1 - 25% = 75%

ce qui correspond au lieu de partir au taux plein de 50%, le taux serait de 50% x 75% = 37,5%

par ailleurs comme vous le précisez, la montant de la retraite sera aussi diminué par l’application du prorata (durée d’assurance au régime SS) / (durée d’assurance requise)

Hors ligne

 

#97 16/09/2015 17h33 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   -1 

Bonjour a tous!

Perso j’ai refusé la CMU, J’ai pris une assurance sante privé hors france qui me couvre tres bien et plus besoin de complementaires…. Ca coute 250€/mois.
Certes c’est pas donné mais il faut prendre en compte le fait que depuis 2015 (CE RUYTER + confirmé par conseil d’etat), Si vous ne dependez pas de la securite sociale francaise vous n’etes plus assujetis a la CSG CRDS. Les frontalier se frottent les mains en ce moment car il demandent a etre remboursé jusqu’a 3 annees en arriere….

Hors ligne

 

#98 16/09/2015 18h26 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   73 

MrFaal,

pouvez-vous préciser ce que vous entendez par "j’ai refusé la CMU" ?

Il me semblait qu’il n’y avait pas le choix pour quelqu’un qui habite en France. Lorsque l’on arrive au bout du bout des droits sur l’ensemble des régimes auxquels on est susceptibles d’avoir droit, soit en direct, soit en étant ayant-droit, alors on se retrouve obligatoirement affilié à la CMU de base (avec le forfait à ~8% des revenus)

Je pose la question parce que je risque d’être dans cette situation bientôt et qu’il faut que je me décide entre :
- 1) me verser un salaire via ma SASU qui ne gagne pas grand chose à ce stade, pour ouvrir des droits
- 2) payer une couverture sociale à l’étranger
- 3) m’affilier à la CMU de base
- 4) prendre mon risque "santé" et ne prendre aucune assurance santé pour moi et ma famille

l’option 2 me semble illégale en France mais je suis intéressé par un retour d’expérience sur ce sujet.

si le 2) était légal, je pense effectivement que la question se poserait, pour un résident en France qui a un bon avocat, du bien fondé du paiement de la CSG puisque cette cotisation ne correspondrait à aucune prestation sociale en face.

Hors ligne

 

#99 23/01/2016 19h43 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   49 

Bonjour à tous,

Je souhaite partager deux expériences récentes que j’ai eu avec la CPAM, qui à ma grande surprise (ayant précédemment connu plusieurs déboires administratifs : pertes de documents, retards…) se sont révélées très positives :

- la prise en charge humaine et financière de la grossesse de ma conjointe Depuis l’annonce de la grossesse, jusqu’au retour à la maison, se sont succédés de très nombreux RDV et examens médicaux, suivant un protocole bien rôdé, quasiment sans avoir à débourser un centime. Le séjour à la maternité est impressionnant, avec sa succession de visites médicales jour et nuit pour vérifier que tout est OK aussi longtemps que nécessaire (en gros le temps que le bébé reprenne son poids de naissance).

- le bilan de santé annuel, accessible à tous gratuitement tous les 5 ans, et regroupant sur un bout de matinée : analyse de sang et d’urine, électrocardiogramme, contrôle de la vue et de l’ouïe, et RDV avec un médecin (principalement pour faire un point sur l’hygiène de vie et pour dépistage du cancer par palpation) et un dentiste. Idem, tout ça sans débourser un centime.

Comme beaucoup, je suis parfois abasourdi par la lourdeur et la complexité de l’administration et de la fiscalité française. Mais il est quand même appréciable de faire partie d’un système qui propose ce genre de prestations, par rapport à d’autres pays où chacun se débrouille plus ou moins seul.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech