Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/01/2011 17h43 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   16 

Je lance cette nouvelle discussion car il me semble que ce sujet a été très peu abordé sur ce forum
et pourtant cela me semble un élément important à traiter dans la vie du futur rentier et un coût à ne pas négliger.
J’ai fait également quelques recherches sur internet et je n’ai pas réellement trouvé des réponses à mes interrogations.

Par protection sociale j’entends essentiellement :
* la santé :
- qu’est ce qui passe si je tombe malade ?
- comment suis-je couvert ?
- si je ne suis pas couvert combien va me couter une couverture santé ?

et
* la retraite :
j’arrête de travailler à 50 ans par exemple :
- quels droits à la retraite je vais perdre ?
- quelles sont les solutions pour continuer à cotiser des trimestres auprès de la Sécurité Sociale ?
…..ces différentes solutions combien vont-elles me coûter ? combien vont elles me rapporter à la retraite ?


voilà je lance le sujet….si certains ont des amorces de réponses ça m’intéresse fortement

Mots-clés : protection social rentier santé retraite

Hors ligne

 

#2 02/01/2011 19h32 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Pour l’assurance santé, je ne sais pas pour la France. En Belgique, tout le monde à droit aux soins et les différents services fournis sont fonction, en partie, de la mutuel et du service demandé. (les complémentaires,…)

Pour la retraite, le fait d’être rentier étant déjà une retraite en soi, elle vient juste s’ajouter à ton revenu mensuel issus de tes actifs. Le montant perçu chaque mois dépend de ta carrière en tant que travailleur. Si tu t’arrêtes à 50 ans, tu auras déjà droit à une demi-retraite.

En Belgique, il est possible de refinancer la partie de la retraite perdue entre 20 ans et la première année de travail (les années d’étude) maximum 10 ans après la fin de ses études. Pour ceux qui arrêtent de travailler "prématurément", il vaut mieux s’adresser à un office des pensions au moment de faire ce choix.


www.Blog-Invest.com pour l'investisseur avisé

Hors ligne

 

#3 02/01/2011 19h44 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

En France :   il suffit de cotiser comme travailleur indépendant (ou gérant de société, auto-entrepreneur, etc.)  au minimum (sur 200h de SMIC / Trimestre) pour valider 4 trimestres/ans pour la retraite et bénéficier d’une securité sociale (sans abuser de la CMU) avec le RSI.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#4 02/01/2011 23h52 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour a tous
Le sujet m’interesse beaucoup aussi et surtout la question
de la validation des trimestres manquant.
Bien sur il suffit de gagner 7 ou 8000 euros pour acquerir 4 trimestres
mais comment faites vous pour trouver un employeur chez qui travailler
2 ou 3 mois pour gagner cette somme et ensuite qui va vous reembaucher
tous les ans pour refaire cette opération.Si quelqu’un a une solution je suis preneur

Hors ligne

 

#5 03/01/2011 01h39 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

lui67 a écrit :

Bonjour a tous
Le sujet m’interesse beaucoup aussi et surtout la question
de la validation des trimestres manquant.
Bien sur il suffit de gagner 7 ou 8000 euros pour acquerir 4 trimestres
mais comment faites vous pour trouver un employeur chez qui travailler
2 ou 3 mois pour gagner cette somme et ensuite qui va vous reembaucher
tous les ans pour refaire cette opération.Si quelqu’un a une solution je suis preneur

Pour ma part, l’employeur, c’est … moi. Je suis gérant de ma SARL (qui fait du LMP), et à ce titre la SARL doit au moins payer les cotisations au RSI sur 200h de SMIC (même si le gérant est déjà salarié et ne gagne donc aucun droit), mais je peux aussi CHOISIR que la SARL rémunère la gérance au niveau de 4 x 200h de SMIC, et donc déclarer (et payer) ce qui correspond à 4 x 200h de SMIC.

Il est aussi possible de déclarer son activité d’autoentrepreneur, ou une autre activité comme indépendant (gagner des € avec un site web par exemple, faire le consultant qqs jours moyennant honoraires), ou comme salarié (consultant "porté" par exemple), etc.

Il faut bien sur avoir quelques "compétences" susceptibles d’être vendues. A défaut, il reste la possibilité de faire la caisse au supermarché du coin, ou tout autre boulot assez mal payé, mais il faudra alors faire beaucoup d’heures….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#6 03/01/2011 08h22 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Administrateur
Réputation :   1309 

tellib a écrit :

Par protection sociale j’entends essentiellement :
* la santé :
- qu’est ce qui passe si je tombe malade ?
- comment suis-je couvert ?
- si je ne suis pas couvert combien va me couter une couverture santé ?

De ce que j’ai compris nous ne sommes + couverts.

Une solution comme le dit GoodByLenine est se mettre auto-entrepreneur est généré un minimum de revenu, ça vous donnera l’adhésion au RSI. D’ailleurs, je ne suis même pas sûr qu’il faille générer du revenu, remplir le papier Auto-Entrepreneur suffit pour adhérer au RSI. Après si vous ne déclarez aucun revenu je ne sais pas si c’est pérenne. Peut-être l’astuce est de déclarer 1 € / an. :-)

Il doit aussi surement y avoir moyen de "magouiller" pour toucher le RSA (en organisant son insolvabilité en mettant tous ses revenus de rente sur une société dont l’argent sera sorti uniquement en note de frais ou en jouant sur la nue-propriété/usufruit avec un tier) et avoir de facto la CMU. Mais si tant est que ce soit possible, je ne mange pas de ce pain-là.

La solution la plus propre est simplement de cotiser à une assurance internationale. Une des + connues est Amariz (Expert en assurance maladie | Amariz France). Vous avez aussi DHI (Travel insurance and health insurance from Bupa Global). D’une façon générale c’est nettement moins cher que la sécu (j’avais vu des devis autour de 150-200 € / mois), mais ça reste une dépense.

Hors ligne

 

#7 04/01/2011 02h48 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

On peut en général être ayant droit de son conjoint. Ca tombe sans doute sous le sens mais je le précise pour ceux qui n’y penseraient pas.

Ca reste la solution la plus simple et la moindre onéreuse quand on ne travaille pas.

Hors ligne

 

#8 06/02/2011 17h54 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour :
Problèmes de santé à la retraite , en général la couverture santé ne vous suit pas lorsque vous changez de pays , quant aux complémentaires il vous faut faire une croix dessus -
L association des français de l Etranger met en garde les non-résidents en Suisse - Retour en France plus de couverture maladie - sauf si ils avaient cotisé en France -
Il y a près d un million  d Etrangers de longue date  en Suisse , confrontés à cette réalité, un bon nombre d entre eux ne retournent pas dans leur pays d origine pour ce motif.
Sinon il vous restera … l aide sociale .

Hors ligne

 

#9 11/02/2011 14h24 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   151 

L’obtention des prestations maladies en nature n’est pas un problème aujourd’hui : il suffit de s’inscrire auto-entrepreneur. La radiation n’est encourue que si vous ne faite aucune facturation sur une durée de 12 trimestres consécutifs.

C’est, à mon sens, ce qui explique la multiplication actuelle des inscriptions au régime de l’auto-entrepreneur, et cela ne durera peut-être pas très longtemps…

Pour la retraite, c’est un peu plus contraignant, car il faut déclarer un certain chiffre pour valider des trimestres. Je n’ai pas les seuils en tête, mais vous pouvez facilement les trouver sur le site officiel de l’autoentreprise.

Si vous êtes rentier, je pense que l’absence de droit à la retraite ne devrait pas poser trop de problème à terme, et vous serez certainement mieux partis que ceux qui ne comptent que sur la collectivité pour leurs vieux jours.

Au surplus, si vous avez moins de 50 ans, à quoi bon vous acharner à cotiser à un régime moribond et financièrement condamné à terme : vous ne ferez que jeter votre argent par la fenêtre…

Hors ligne

 

#10 11/02/2011 16h58 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Le montant qui permet de valider un trimestre correspond à la cotisation sur 200 heures de SMIC. Pour en valider 4/an, il faut donc cotiser sur 800 heures de SMIC (lequel est à 9,00€ actuellement je crois) soit un peu moins de 8 k€/an de revenus pro à déclarer, par exemple au RSI en cas d’activité indépendante (gérance d’une petite société par exemple).

Le régime de retraite en France n’est certes pas en très bonne santé. Mais de là à anticiper qu’il ne pourra plus rien verser aux retraités, ou/et de choisir d’y renoncer purement et simplement, il y a un pas que je ne recommanderait pas de franchir. C’est encore plus vrai pour une personne (même de moins de 50 ans) qui aurait déjà cotisé pas mal d’années au régime de base, et sur des salaires conséquents aux régimes complémentaire (par ex Arcoo, Agirc, etc.).
Il existe des moyens de maintenir un régime par répartition similaire à celui que nous avons actuellement, dans la durée, même si la durée de vie à la retraite doit augmenter, tout comme le ratio travailleurs/pensionnés. Bien entendu, pas de miracle, il est clair que ces moyens ne permettent pas de financer un niveau de pension aussi élevé qu’aujourd’hui, avec le niveau de recettes d’aujourd’hui, si le nombre des pensionnés augmente et celui des actifs diminue… Les réformes déjà réalisées ne suffiront évidemment pas. De là à penser qu’un gouvernement choisirait plutôt de tout laisser tomber, plutôt que de faire encore une réforme, puis si nécessaire une autre, etc….

N’oublions pas que le régime de base actuel par répartition s’avère souvent bien plus avantageux qu’une pure capitalisation avec uniquement le "chacun pour soi". Et pas seulement financièrement : outre qu’il réduit le risquer de perdre une part substantielle de sa retraite dans la prochaine crise, il permet un certain solidarité envers les moins favorisés, nécessaire pour vivre dans une société un tant soit peu fraternelle.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#11 11/02/2011 18h31 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   401 

stephane a écrit :

Au surplus, si vous avez moins de 50 ans, à quoi bon vous acharner à cotiser à un régime moribond et financièrement condamné à terme : vous ne ferez que jeter votre argent par la fenêtre…

Comme l’a fait GoodbyLenine, je nuancerais fortement ce que vous avez écrit.

Si quelqu’un:
- a déjà cotisé à la retraite en France un nombre conséquent d’années (disons plus de 15 ans)
- ou sur une base de rémunération élevée (disons plus de 60 K€/an pendant 8 ans minimum) 
- ou (ce sont toujours des OU et non des ET) a au moins 42 ans
(tous les chiffres ci-dessus sont évidemment approximatifs)
- ET que s’il continuait de cotiser jusqu’à 62 ans, il aurait une carrière dite complète (c’est-à-dire 42 ans cotisés, en comptant les années d’étude ou travaillées hors de France, qui peuvent être "rachetées")

alors il a intérêt à continuer de cotiser jusqu’à 62 ans, pour valider au minimum 4 trimestres/an, ce qui nécessite de déclarer l’équivalent de 800 heures de SMIC/an (donc environ 7000 €/an).

En effet, l’enjeu n’est pas tant d’augmenter sa retraite future. En cotisant sur seulement 7000€/an, on ne va pas l’augmenter beaucoup. L’enjeu est d’avoir la retraite à taux plein dès 62 ans, pour que les droits qu’on a déjà accumulés puissent être touchés dès 62 ans et non 67 ans, en gagnant ainsi 5 années de perception supplémentaires. Cela vaut le coup si les droits à retraite qu’on a déjà accumulés en France à la date où on devient "rentier"  sont suffisamment élevés.
Dans ce cas, cela justifie de se mettre alors à cotiser sur la base de 7000€/an. Même si on pense que les retraites vont continuer à s’éroder.

Dernière modification par zirk (11/02/2011 21h00)

Hors ligne

 

#12 11/02/2011 20h44 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Administrateur
Réputation :   1309 

J’ai une connaissance un peu dans le même esprit que ce que vous dites, zParisien.

Elle a travaillé à l’étranger pendant 10 ans, avant de venir en France et y travailler pendant plus de 25 ans.

Aujourd’hui, la soixantaine, elle doit absolument faire valider les dix ans à l’étranger (même si le montant est totalement négligeable en contre-valeur €), pour partir à 62 ans à taux plein.

Hors ligne

 

#13 11/02/2011 22h35 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Sujet très intéressant sur lequel je rebondis pour poser une question.
J’ai bien noté que pour valider un trimestre de retraite il fallait un revenu brut = 200 heures de SMIC.

Un Loueur de Meublé Professionnel (23 K€ de CA minimum /an) peut-il cotiser au RSI et valider 4 trimestres de retraite/an ?

Si je n’ai pas le CA suffisant pour acquérir ce statut de LMP puis-je prendre le statut autoentrepreneur et faire de la location de studio ou meublés que j’aurais au préalable acheté, afin de cotiser et valider des trimestres de retraite ?

Merci
Pariou

Hors ligne

 

#14 11/02/2011 23h19 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Pariou,

La réponse à votre question est OUI en ayant le statut LMP (autrement je n’ai pas essayé).

Voir aussi LMP (Loueur Meublé Professionnel) et investissements locatifs Comme gérant de la SARL de famille qui porte mes investissements LMP, je peux cotiser au RSI en déclarant une rémunération du gérant d’au moins 800h de SMIC, et valider 4 trimestres chaque année.

Notez d’ailleurs que si le gérant est salarié par ailleurs (mon cas il y a qqs années), il est obligé de cotiser au RSI sur le minimum (soit 200h de SMIC) sans que ça lui fasse gagner aucun droit. Même si le RSI est plus que débordé (un peu à cause des milliers d’auto-entrepreneurs), il n’oublie pas de recouvrer ces cotisations…

Dernière modification par GoodbyLenine (11/02/2011 23h23)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#15 12/02/2011 07h39 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Concernant la retraite, est-ce que le fait de cotiser à un régime aligné suffit pour atteindre les 62 ans et toucher sa retraite?

Par exemple, je cotise à la MSA en tant qu’exploitant agricole car j’ai ce statut dans une société civile agricole (SCEA).

Hors ligne

 

#16 12/02/2011 13h24 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Merci GoodbyLenine pour votre réponse.

Le statut d’autoentrepreneur est effectivement possible pour la location de locaux meublés ou destinés à être meublés.
Il y a par contre une petite ambiguïté à relever sur le terme "destinés à être meublés".
Cad si j’achète un studio (non meublé) pour le mettre en location il n’est pas sûr que je puisse le mettre dans mon "package" d’autoentrepreneur car cette activité nécessite la carte professionnelle de gestion immobilière.
Je poursuis mes recherches sur ce sujet….

Hors ligne

 

#17 12/02/2011 19h45 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Pour louer en meublé un studio acquis en non-meublé, il y a des "conditions’. De mémoire :
- que ça soit autorisé par le réglement de copropriété
- dans une grand ville (> xxx habitants) que la "transformation" soit autorisée par la prefecture (demande à faire)

Il y a des livres très bien faits sur la location meublée. (souvent c’est mieux qu’une recherche sur internet, qui donne déjà de bonnes notions)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#18 27/02/2011 16h29 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   14 

Pour reprendre le fil de la discussion, pour avoir droit à la sécurité sociale, les possibilités sont :
- Etre ayant  droit de son conjoint. Dans mon cas, je ne suis pas concerné.
- Cotiser à la CMU de base. Le cout exorbitant (8% au dessus du revenu fiscal de référence diminué de 9029 EUR), rend cette solution impossible pour un rentier.
- Cotiser annuellement sur 800 h de SMIC soit en étant salarié (mais à ce moment on n’est plus rentier !), soit en cotisant au RSI comme travailleur indépendant.

Est-il confirmé qu’un auto-entrepreneur doit également réaliser un minimum de CA et donc de cotisations ? Je n’arrive pas à trouver cette information.
Sinon, il suffirait de s’inscrire comme auto-entrepreneur, de vendre 2-3 babioles sur ebay histoire d’avoir un CA > 0 et puis le tour serait joué.

J’ai également lu que l’affiliation à la sécurité sociale ( et donc les cotisations CMU) n’était plus obligatoire et que l’on pouvait s’assurer en privé à l’étranger. (Professionnels de l’assurance maladie privée | Amariz France) par exemple.
Quelqu’un sur ce forum est-il ou connait-il quelqu’un qui réside en France et est assuré en privé ?

Le LMP et la création d’une SARL reste une solution intéressante.
J’y vois néanmoins trois inconvénients :
- La nécessité d’investir au moins 500000 EUR pour obtenir les 23000 EUR annuels de loyers.
- Si on n’habite pas une région touristique où on peut gérer la location de ses appartements LMP soi-même, la quasi-obligation de passer par des produits packagés, donc très chers et pour lesquels le promoteur-bailleur a toutes les cartes en main pour stopper l’exploitation, réduire le loyer et je ne parle pas d’une éventuelle faillite.
- Dans le cas des produits packagés, la revente très difficile de ces produits vendus très cher et dont le seul objectif est le rendement, alors qu’un logement meublé géré soi-même peut être revendu comme un appartement nu.
Mais sur ce point, n’étant pas expert, je préfère laisser la parole à GoodbyLenine.

Hors ligne

 

#19 27/02/2011 17h57 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

J’ai également lu que l’affiliation à la sécurité sociale ( et donc les cotisations CMU) n’était plus obligatoire

Tiens donc et ça sort d’ou ? En tout cas cela va à l’encontre des dispositions de l’article L.380-1 du Code de la Sécurité sociale traitant de la CMU de base :

"Toute personne résidant en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer de façon stable et régulière relève du régime général lorsqu’elle n’a droit à aucun autre titre aux prestations en nature d’un régime d’assurance maladie et maternité".

Hors ligne

 

#20 27/02/2011 18h43 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   14 

J’ai peut-être été un peu rapide sur ce coup.
Je me suis basé entre autre sur Quitter la Sécu: La fin du monopole de la sécurité sociale à la télé !
Mais cela semble être contredit par http://www.securite-sociale.fr/comprend … ole.htm#c1
Pas de chance donc, il faudra engraisser la grosse machine.

Pour mémoire, il y a de ça seulement 5 ans, quand j’étais frontalier et étais assuré en privé en France, je payais 106 EUR par mois pour une couverture à 150% du tarif de la sécu.
Et même à ce tarif, ils devaient bien encore gagner de l’argent …
On comprend mieux pourquoi la sécu est obligatoire sad

Hors ligne

 

#21 27/02/2011 19h11 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

dom67 a écrit :

…./…
Le LMP et la création d’une SARL reste une solution intéressante.
J’y vois néanmoins trois inconvénients :
- La nécessité d’investir au moins 500000 EUR pour obtenir les 23000 EUR annuels de loyers.
- Si on n’habite pas une région touristique où on peut gérer la location de ses appartements LMP soi-même, la quasi-obligation de passer par des produits packagés, donc très chers et pour lesquels le promoteur-bailleur a toutes les cartes en main pour stopper l’exploitation, réduire le loyer et je ne parle pas d’une éventuelle faillite.
- Dans le cas des produits packagés, la revente très difficile de ces produits vendus très cher et dont le seul objectif est le rendement, alors qu’un logement meublé géré soi-même peut être revendu comme un appartement nu.
Mais sur ce point, n’étant pas expert, je préfère laisser la parole à GoodbyLenine.

Il faut certes une certaine "surface financière" (mais c’est de toute façon nécessaire pour être "rentier"), mais il est aussi possible d’emprunter les 500 k€ à investir (sous réserve de pouvoir apporter des garanties satisfaisante au prêteur). Même sans avoir le statut LMP (c’est à dire avec un investissement moindre), il doit être possible de cotiser comme gérant de SARL.

Pour les "produits packagés", une bonne piste est de les acquérir sur le marché secondaire. Même quand on achète sur le marché primaire, vérifier si une revente sur le marché secondaire sera possible peut être une bonne idée.   Voir sur LMP (Loueur Meublé Professionnel) et investissements locatifs les références des quelques spécialistes du marché secondaire. Il vaut mieux privilégier les activités à "numerus clausus" (EHPAD, clinique), où l’exploitant a beaucoup à perdre à cesser son exploitation, à celles moins réglementées (hotel, résidence de vacance, résidence étudiantes) que l’exploitant peut facilement "délocaliser". Il faut éviter que l’exploitant ne soit propriétaire des parties communes ou des locaux de service, sinon il est innamovible.

Un logement meublé géré soi-même nécessitera pas mal de temps de travail (bien plus qu’un logement loué nu, car les locataires resteront souvent juste quelques jours, et qu’il faudra aussi entretenir les "meubles"). De plus un changement de destination "location nue" - "location meublée" n’est pas libre dans les grandes agglomérations.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#22 27/02/2011 21h05 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   14 

GoodbyLenine a écrit :

mais il est aussi possible d’emprunter les 500 k€ à investir (sous réserve de pouvoir apporter des garanties satisfaisante au prêteur)

Sera-t-il intéressant d’acheter à crédit alors que je n’aurais plus de revenus professionnels et donc une TMI plutôt faible ?
En tout état de cause, il ne faudrait pas que je doive "rajouter au pot" tous les mois.

GoodbyLenine a écrit :

Même sans avoir le statut LMP (c’est à dire avec un investissement moindre), il doit être possible de cotiser comme gérant de SARL.

Pouvez-vous s’il vous plait détailler ce point

GoodbyLenine a écrit :

Pour les "produits packagés", une bonne piste est de les acquérir sur le marché secondaire. Même quand on achète sur le marché primaire, vérifier si une revente sur le marché secondaire sera possible peut être une bonne idée.

Très bon point. Je vais voir cela de plus près.
J’aurais une tendance naturelle à me méfier des produits tout fait.
J’ai eu de si mauvaises expériences en défiscalisation "Girardin Industriel", que le fait de tout confier à un gérant me fait un peu peur. Mais comme cela semble marcher pour vous, je veux bien m’y intéresser.

GoodbyLenine a écrit :

Il vaut mieux privilégier les activités à "numerus clausus" (EHPAD, clinique).

Il faut éviter que l’exploitant ne soit propriétaire des parties communes ou des locaux de service, sinon il est innamovible.

Deux excellents points encore. Je suppose qu’il y en a d’autres.
Pouvez vous me conseiller sur les meilleurs livres traitants du sujet.
D’avance merci

Hors ligne

 

#23 28/02/2011 00h20 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Modérateur
Réputation :   1083 

Si vous achetez (en partie) à crédit avec un rendement de 5% et un coût du crédit de 4%, c’est avantageux (vous gagnez 1% du montant emprunté, mais il faut rester conscient que vous prenez le risque sur le montant total). Le crédit peut-être garanti en nantissant une A-Vie (en €uros)  (moins cher qu’un hypothèque par ex).

Le "meilleur" livre que j’ai lu sur ce sujet (LMP) était Moins d’impôts grâce à l’immobilier : La location meublée, règles et avantages de Me Jean-Louis Le Boulc’h (édition Maxima). J’ai les 3 et 4ème éditions, une 5ème est paru en 2008, et une 6ème sera publiée en 2011. (les règles fiscales évoluent, fin 2008 elles ont bcp changées, la jurisprudence évolue aussi).

Entre la première fois où on m’a parlé du LMP, et mon premier investissement, j’ai lu pas mal de livres et autres documents, et rencontré pas mal de personnes, plus ou moins spécialisées, jusqu’à me sentir suffisamment informé. J’ai encore découvert des subtilités plus tard, en voyant comment l’expert comptable prenait en compte diverses opérations. On en apprend toujours plus….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#24 28/02/2011 21h20 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour, je suis un nouveau sur ce forum !

Je trouve celà très intéressant, et j’ai besoin d’un éclaircissement concernant la validation de trimestre via le LMP !

J’expose mon cas, pour des raisons de santé et de procédures avec mon employeur, je suis actuellement en "disponibilité", de ce fait je ne valide plus de trimestre pour la retraite.
Je suis également LMP, avec un CA de 48 000 euros TTC. Je cotise donc au RSI, mais le minimum !
J’ai cru comprendre que cela ne validera qu’un seul trimestre par an.

Question : Que faut-il faire pour pouvoir valider 4 trimestres, sachant que la cotisation au RSI est basée sur le bénéfice ?

Un grand merci d’avance.
LB.

Hors ligne

 

#25 28/02/2011 21h56 → Protection sociale du rentier : santé et retraite ? (protection social rentier santé retraite)

Membre
Réputation :   

Bravo pour l’initiative de cette file.

Je ne peux rien y apporter sur le fond. Mais je tiens à remercier tout particulièrement Good Bye Lénine pour la pertinence de ses renseignements, le temps passé à les délivrer, sa hauteur de vue et la finesse de ses analyses.

Et zParisien aussi d’ailleurs.

Mais je ne veux pas fâcher avec les autres hein ;-o))

Le principal risque à propos du sujet de la file me semble être l’instabilité fiscale, sociale et réglementaire. Difficile de planifier une protection à long terme, même minimale, quand tout ou presque est susceptible de changer, généralement… en moins bien. Bien sûr avec une forte surface financière, il y a plus de possibilités. Mais …

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech