Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 19/02/2014 17h37 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   337 

De mon côté, il est difficile d’entendre qu’investir sur une Biotech n’est pas un brin spéculatif et ne représente pas quand même un "pari sur l’avenir".

Si la valeur finalement ne connait aucune croissance, on aura beau la garder X années, ça ne la fera pas décoller… Or, qui peut en connaître l’avenir ? Personne…
Qui sera tenté de la garder X années lorsqu’elle aura la chance de faire un +200% en 3 mois, au gré de l’avancée des études, mais dans un secteur comme celui des Biotech ? Peu d’investisseurs je pense (et dans ce cas, ce n’est pas "hold").

Vu ma modeste expérience, je peux me tromper mais je ne partage pas votre point de vue.


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#27 19/02/2014 17h54 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   188 

Ça me rappelle mon 1er portif quand j’étais en Suisse sur des valeurs, à l’époque très spéculatives aussi, les start-ups ou PME du solaire (genre PER 50 voire ultra en perte au niveau du compte de résultats et sans bilan solide) : les First Solar, Suntech, Solarworld, etc. (maintenant bcp plus gros ou… en faillite).

Alors pendant une année, ça c’est merveilleusement bien passé puis en 6 mois j’ai failli tout perdre. Au total, j’ai été (assez) largement positif uniquement parce que je quittais la Suisse et donc que je devais clore mon compte (donc tout vendre). Ce n’était pas une décision rationnelle que j’avais prise, c’était de la chance. Il est certain que si je n’avais pas démissionné pour rechanger de pays, j’aurais eu encore une grande partie de ce portif 1 an après. Or, je m’étais amusé à reprendre mon portif (qui avait fait presque x2 en 2007 puis perdu environ 33% en 6 mois mi-2008 donc j’étais bien gagnant quand même) et à le prolonger sur 2008, début 2009… une véritable hécatombe. Du -65 % en quelques mois ! Et même si j’avais coupé les pertes vite, je pense qu’au mieux j’aurais eu "l’intelligence" de couper à l’équilibre de mes PRU donc perdre de l’argent en fait par rapport à l’inflation. J’aurais plutôt sans doute cru indéfiniment que "le solaire c’était pour toujours" (remplacer solaire par n’importe quel mot à la mode) et attendu le "rebond violent" indéfiniment…

Autre point : je m’amusais bien, j’ai gagné de l’argent mais, inconsciemment et consciemment, je savais que c’était bancal et donc j’étais peu investi (à tout casser 5 % de mon patrimoine à l’époque sur 4/5 lignes max). J’investis maintenant beaucoup plus en bourse car j’ai plus confiance en mon process et je sais que je n’aurais jamais pu investir un tel montant lorsque je ne "faisais" que de la start-up. Alors oui, je ne reproduirai sans doute pas à nouveau un x2 en 1 an comme en 2007 mais à l’époque j’ai fait x2 sur 10 k€ (puis -33%…). Mais je préfère faire +20 % sur 150 k€ (ou montant que vous voulez). On gagne plus dans le second cas. Le goût du rendement fait souvent oublier que ce qui compte c’est le montant gagné, pas le %…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#28 19/02/2014 18h08 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   421 

Ce n’est pas mon point de vue, c’est juste la définition de Buy and Hold…

Ca ne signifie pas acheter une grosse société solide, facile à valoriser dont le cours sera peu volatil mais acheter et garder pour accompagner la croissance sans chercher à profiter de l’irrationalité du cours. Ca ne signifie pas non plus garder quoiqu’il arrive si les nouvelles sont mauvaises.

Une biotech n’est pas plus difficile à évaluer qu’une banque ou une techno. Il suffit de savoir combien elle a de molécules, des phases, du pourcentage de réussite et du marché potentiel. Sur une molécule c’est du bol, sur 30 il n’y a pas de hasard. Il y a aussi beaucoup de comparables pour trier le bon grain de l’ivraie.

Par contre il faut être sacrément sur de soi pour garder pendant 5 ans une société qui perds de l’argent, fait des AK et dont le cours baisse en se focalisant uniquement sur les news (et surtout savoir les evaluer).

La différence entre ces gars et moi, c’est qu’eux gardent 5 ans, se renforcent à chaque baisse alors que moi je m’impatiente, je doute je me renforce sans conviction et fini par vendre des que ca prend 20%… Tout ce qu’il ne faut pas faire…

Je sais faire 200% sur les CRCAM, sur GEA, MGIC pas sur des biotech tout simplement parce que je n’y comprends rien et je me contente de convictions de forums…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#29 19/02/2014 18h21 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   421 

PoliticalAnimal, j’ai commencé quelques mois après vous et j’ai donc été préservé de la phase +100% de 2007, je n’ai connu que la période -80% sur ce genre de valeurs !!! Heureusement comme vous c’était sur des montants modestes, mais ca m’a rendu méfiant.

On rencontre pas mal d’intervenants capables de détecter des actions value ou des actions peu chères mais il est aussi possible de sélectionner des valeurs de croissances qui sont en perte et seront en perte plusieurs années sur des critères objectifs (autre que ceux qui nous faisaient acheter Suntech ou Bionersis et qui se bornaient souvent à un énorme potentiel de forum) . Je pense que c’est plus difficile et beaucoup moins répandu, mais c’est possible.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#30 19/02/2014 18h31 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   87 

Geoges a écrit : pour attendre la capitalisation possible atteinte en deux mois, j’aurais mis facilement 4 ans.

Tout d’abord Bravo Geoges ! (tout comme à la personne du forum qui a plus de 28k d’actions Genfit - et qui avait également 15k d’actions UG !! Bravo à lui)

Ensuite : "quand sortir" - personnellement je suis incapable de répondre directement à cette question n’ayant pas d’avis sur la valeur (réelle ou potentielle) de Genfit.

En revanche, je vous invite à la mise en perspective :

vous dites avoir gagné en 2 mois l’équivalent de 4 années de placements/de capitalisation : alors pensez à l’effet boule de neige sur 15 ans de ces 4 années que vous venez de gagner, en reprenant votre stratégie initiale, et vous verrez que l’effet sera énorme !

Le cours de Genfit peut-il encore être un 10 baggers - peut-être. Peut-être aussi peut-il faire "pschit" à l’avenir comme à l’époque de l’explosion puis le dégonflement des biotechs et des techno il y a quelques années.

Prudence est mère de sureté - pourquoi tout simplement ne pas réduire votre exposition en prenant une partie de vos gains et en les ré-investissant sur d’autres valeurs (sauf si bien sur vous avez une conviction absolument très forte de la poursuite de la hausse des ces biotechs/pharma). Il y a de belles valeurs (plus pépèrres je vous le concède) qui étaient à des cours intéressants il y a quelques jours (AI vers 93€ ; San sous 70€, Danone sous 49€) ; en conservant une partie de ces actions vous pourrez toujours également bénéficier d’une poursuite de leur impressionant parcours récent (certes la valeur absolue du gain pourra être moins importante à court terme mais en comparaison le gain de l’effet boule de neige sur vos 4 années dans 10 ou 15 ans sera très appréciable).


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#31 20/02/2014 00h02 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   554 

Je pense qu’il faut relativiser les dangers de l’investissement dans les biotech. Ce n’est pas plus dangereux qu’autre chose à condition de ne pas surpayer et de savoir ce qu’on fait. En tant qu’investisseur occasionnel et analyste régulier sur ce secteur, je suis vraiment surpris de lire que beaucoup pensent que biotech = spéculation. 

Dans certains cas de figure, on peut parfaitement trouver y compris dans le secteur jeune pharmas / biotechs des sociétés très cheap avec un pipeline en phase 3 : demandez à MartinT qui a acheté Furiex Pharma s’il croyait que c’était risqué ou non d’acheter un pipeline de phase 3 gratuitement… Honnêtement, je trouve, à titre personnel, qu’il est plus risqué de payer la croissance d’un Coca ou tout autre Blue Chip que d’acheter un pipeline riche en phase 3 gratuitement :-). Nul n’est obligé d’être d’accord, mais j’essaie de relativiser l’opinion "biotech = spéculation".

Par contre, je pense qu’il faut être intellectuellement honnête quand on fait cela, et s’avouer ouvertement ce qu’on sait / ne sait pas / a compris / pas compris. En ce sens, j’ai beaucoup apprécié l’intervention de Political Animal qui savait qu’il spéculait. Je pense que vous aussi, Geoges, vous savez si vous spéculez en comptant sur une bonne fortune ou si vous investissez avec une marge de sécurité comme vous l’avez fait pour Post NL (chapeau sur cet investissement d’ailleurs : j’ai adoré !).

Mais disons-le aussi : la spéculation intelligente peut être très rémunératrice (j’en fais sur des calls-options long terme), bien plus rémunératrice que l’investissement, à condition de ne pas confondre les deux et de le faire avec des chances de succès raisonnables (comparez un achat d’une action Bank Of America à 5$ VS un achat d’une option à 2 ans à strike 7$ pour quelques dizaines de cents pour vous assurer que l’investissement fait "à peine plus de x3" en à peine plus de 2 ans, VS un x15 - x20 sur la spéculation intelligente). Je pense qu’il ne faut pas discréditer la spéculation intelligente (Soros par ex), mais juste pas faire les deux sur le même compte. Sinon, la frontière devient très floue, et les risques deviennent très élevés (sur des montants à 6-7 chiffres, je ne peux pas me permettre de spéculer : si ça tourne mal, je suis à 0 !).

Dernière modification par sergio8000 (20/02/2014 00h15)

Hors ligne

 

#32 20/02/2014 04h57 → Portefeuille d'actions de Geoges (portefeuille action)

Membre
Réputation :   214 

C’est vrai que la biotech traine une réputation sulfureuse, certainement à cause des IPO des années 90-2000, dont le pipeline ne vient à terme qu’aujourd’hui. Les gens (moi inclus) ont oublié entre temps qu’un produit met au moins 10 ans à aller de la paillasse à la pharmacie. La vision spéculative vient aussi du fait qu’il n’y a pas de cash flows stables, ce qui ne rassure pas les investisseurs. Mais c’est vrai que la différence entre spéculation et investissement est extrêmement tenue, c’est un peu comme la différence entre la finance et une chaîne de Ponzi… Ou entre un bon et un mauvais chasseur…

Sur Genfit et son potentiel, la boite vaut 500 millions d’euros, mais si le GFT passe la phase III, on peut penser que la valorisation de la boite monte à au moins 3 ou 4 milliards. En phase III, environ 70% des produits passent. Aujourd’hui, on aurait donc sur Genfit, en prenant un gain potentiel de 3 milliards et une perte de 500 millions:

0.7 * 3 + 0.3 * 0 = 2.1 milliards d’espérance de gain (encore un x4-5 potentiel sur un cours à 27 euros), ce qui laisse de la place à un pari même à ce cours apparemment élevé (sous réserve d’augmentations de capital intempestives).

Pour "jouer" la mode des biotechs, je préfère noyer le risque dans la masse, avec un éventail de produits en phase III. Tout en limitant le secteur biotech à 15% du portefeuille. Il y a 2-3 ans j’aurais mis plus, je dois vieillir…. Au final, je préfère partir du principe que tout ce que je fais en bourse est de la spéculation, tout en essayant de l’étayer d’une façon ou d’une autre.

Dernière modification par Wawawoum (20/02/2014 05h01)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech