Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3456 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Risque, corrélation et diversification (3/3)

30/07/2009 - La preuve par l’exemple

L’importance de la diversification dans la constitution d’un portefeuille d’action, mise en exergue sur cet exemple réel.

Pour conclure les billets Risque, corrélation et diversification (1/2) et Risque, corrélation et diversification (2/2), voici un exemple concret de l’intérêt d‘être diversifié.

Mon portefeuille Patrimoine comporte une dizaine de sociétés cotées de différents secteurs et zones géographiques :



Voici les variations du jour sur ces valeurs :


Reed Elsevier (REN) est une société d‘éditions atypique car une grande partie de son CA provient d’abonnements récurrents auprès de professionnels.

Mais manifestement, pas assez, puisque REN vient d’annoncer de façon inattendue, des résultats en chute libre et une augmentation de capital, et donc je me prends un -14% sur la valeur en une seule journée !

Pour un portefeuille qui se veut aussi peu volatile que possible, ça fait mal !

Pourtant, il y a une semaine, REN était même conseillé par Crédit Suisse :

22/07/2009 – 09:55 – Alors que le Crédit Suisse est repassé hier à “surpondérer” sur les actions, le courtier affine ce matin ses préférences stratégiques. “Nous pensons que les investisseurs doivent se concentrer sur les dividendes élevés, la valeur et désorMais la dynamique de résultats et cesser de se focaliser sur le risque et l’endettement”, explique le bureau d‘études. Dans la catégorie valeur, les analystes apprécient Morrison, Santander, Meggitt et Unibail-Rodamco. Côté rendement, il signale Finmeccanica, Portugal Telecom, Reed Elsevier et Terna. En dynamique des résultats, Compass, BNP Paribas, Johnson Matthey, Xstrata et Morrison sont sur les tablettes.

Même si je fais peu de cas des recommandations, ça faisait toujours plaisir d’avoir deux valeurs (REN et Unibail-Rodamco) en portefeuille mises en exergue par une banque Suisse.

REN représentait 7,4% de la composante actions du portefeuille Patrimoine et 5% si je tiens compte des liquidités. Donc, cette baisse de 14% n’a finalement un impact “que” de 0,7% sur le portefeuille et est plus ou moins compensée par les variations positives sur d’autres valeurs.

Mais, cela confirme s’il en est l’intérêt de la diversification contre le risque spécifique.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

2 commentaires

1) Michael
13/08/2009
Outre l'intérêt de la diversification, cet exemple montre surtout l'inutilité de suivre les "analystes".
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
07/09/2009
La hausse de près de 40% de CADBURY ce matin montre un autre intérêt pour ceux qui comme moi recherchent des valeurs défensives.

Je cherchais quelques valeurs du secteurs biens de consommation quand j'ai investis dans KRAFT FOODS et PEPSI CO.

J'avais aussi regarder CADBURY mais l'avais trouvé moins intéressante (le CA n'est pas aussi résilient que sur PEPSCI CO ou KRAFT FOODS).

Aujourd'hui, KRAFT FOODS annonce avoir fait une offre sur CADBURY à environ 40% du dernier cours de cloture, et CADBURY s'envole.

CADBURY avait un potentiel opéable que je n'ai pas su voir.

J'aurai néanmoins pu en profiter si à la place de me limiter à 2 valeurs, j'en avais pris un peu plus.

J'ai préféré me concentrer sur les "meilleures" valeurs et payer moins de frais de courtage...

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :