Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Etes-vous un investisseur plutôt qualitatif ou quantitatif ?


Qualitatif -vaut arrêter les backtests postprédictions

5% - 4
Qualitatif - Rien ne vaut le retour à la moyenne

10% - 7
Quantatif - version Dual Momentum

30% - 21
Quantitatif - version IVY

11% - 8
Peu importe tant qu'on est un Investisseur Heureux !

19% - 13
La Bourse est un casino : j'investis pas, je joue

8% - 6
Un quanlitatif, parce que je n'arrive pas à me décider

13% - 9
Nombre de votants : 71

#1 11/12/2013 06h50 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

Bonjour à tous,

J’ouvre ce fil pour construire et suivre un portefeuille mis en œuvre dans la pratique avec une partie de mon patrimoine sur cinq assurances-vie. Puissance Vie, [email protected], LinXea Avenir, LinXea Spirit et LinXea Vie. Pourquoi ces 5 AV ? Tout simplement parce que ce sont les moins chères du marché, avec surtout des frais d’arbitrages gratuits et cinq assureurs différents.

Après mes déboires en investissement qualitatif (cf. ma présentation), je cherche maintenant à établir un système de trading mécanique sans que cela devienne une usine à gaz, ni en termes de nœuds au cerveau (finie la programmation d’algorithme sur ProRealTime), ni en terme de temps passé devant l’ordinateur (finie aussi les disputes avec mon épouse wink – ceci dit, je sens que je vais passer de nombreuses heures sur cet excellent forum!). Je veux un système robuste et éviter la suroptimisation (halte aux postprédictions comme dirait Geronimo !). Mes recherches m’ont amené d’abord ici puis et encore ;

Et enfin sur ce forum :
Ivy Portfolio : http://www.devenir-rentier.fr/t42-1
Portefeuille de Golliwogg : http://www.devenir-rentier.fr/t1619-1
Portefeuille de Stef : http://www.devenir-rentier.fr/t2992
Portefeuille de Boubouka : http://www.devenir-rentier.fr/t4842
Fil de Buckingham : http://www.devenir-rentier.fr/t3772
Portefeuille Momentum de Nikki : http://www.devenir-rentier.fr/t2046

Le concept de Momentum a retenu mon attention avec les travaux de recherche de Mebane Faber (lien du résultat de ses travaux, version 2013 ; lien de son blog) et de Gary Antonacci (lien du résultat de ses travaux ; lien de son blog).

Buckingham, Golliwogg, Stef, Nikki, Boubouka et Xan sur ce forum ayant déjà beaucoup fait avancer le schlimblick avec leur propre portefeuille momentum, ma première intention ici est de faire une synthèse de ces deux systèmes de suivi de tendance (histoire pour moi d’avoir les idées claires et de préparer le terrain), voir quel portefeuille est le plus adapté à ma stratégie et si on peut y apporter quelques améliorations qui me mettront plus à l’aise dans le résultat escompté.

INVESTISSEMENT DANS LE MOMENTUM

Le IVY Portfolio, le Dual Momentum Portfolio et l’Absolute Momentum sont trois systèmes de suivi de tendance indicielle si simples et apparemment robustes (si on se fie aux backtests des auteurs) qu’on a du mal à en croire leurs performances. Pour résumer : rendement annualisé augmenté et volatilité réduite comparés à un portfolio multi-assets en stratégie Buy & Hold (B&H). Dit autrement : ratio de Sharpe qui explose, rien que cela ! Surtout (je dis « surtout » en raison des trop nombreux récents krachs), surtout le Maximum DrawDown est drastiquement réduit. Buckingham fait du 15%/an en réel depuis plusieurs années avec ces principes, donc doublette au bout de 5 ans et triplette au bon de 8 ans. De plus, il suffit de consacrer seulement un peu de temps une fois par mois pour les arbitrages (20 minutes/mois pour Buckingham). Que du bonheur, donc, jusqu’à présent cool !

IVY Portfolio V1.0 par Mebane Faber
Le portfolio originel est multi-assets avec l’allocation suivante :
20% US Stocks
20% Foreign Stocks
20% US 10Yr Gov Bonds
20% Commodities
20% Real Estate
La stratégie est simple : on achète et on ne vend jamais (Buy & Hold) !

IVY Portfolio V1.1 dit GTAA 5
Même allocation d’actif que le précédent portefeuille mais avec des règles simples d’entrée/sortie de position.
Le dernier jour de chaque mois, on regarde la valeur de clôture de l’actif par rapport à sa moyenne mobile simple 10 mois (SMA10). S’il s’échange au dessus, on l’achète/garde en portefeuille, sinon la position devient/reste liquide (en cash càd T-Bills). Le GTAA 5 est donc la version « timée » (timing version) de l’IVY Portfolio.

IVY Portfolio V1.2 dit GTAA 13 moderate (il existe une version conservative mais restons simple !)
Même principe que le GTAA 5 mais avec un portefeuille plus étoffé :
5 % US large cap value
5 % US large cap momentum
5 % US small cap value
5 % US small cap momentum
10 % Foreign developed equity
10 % Foreign emerging equity
5 % US 10 year government bonds
5 % Foreign 10 year government bonds
5 % US corporate bonds
5 % US 30 year government bonds
10 % Commodities ex-gold
10 % Gold
20 % REIT (indice immobilier)

Portfolio Absolute Momentum 12 (AM12) mois par Gary Antonacci
L’allocation d’actif de ce portefeuille est la suivante : équipondération entre MSCI US / long Treasury bond / Credit bonds / REIT (immobilier) / Gold.

L’auteur définit l’AM comme la performance d’un actif sur les 12 derniers mois à laquelle on soustrait le rendement d’un actif sans risque (en l’occurrence Treasury Bill). Chaque mois, on regarde l’AM de chaque allocation. S’il est positif, la ligne est investie, sinon elle est passe/reste liquide (90-day U.S. Treasury bills).

Des extensions à ces modèles de base ont été étudiées par leurs auteurs :

IVY Portfolio V2.0 dit GTAA 13 AGG 3 (il existe aussi la version GTAA 13 AGG 6 moins performante mais moins volatile)
Parmi les classes d’actifs du GTAA 13 moderate, on ne retient que les trois plus performantes sur une période de temps définie (l’auteur propose une moyenne arithmétique entre 1, 3, 6, 12 mois et parle ainsi… de momentum). Pour chacune des classes figurant sur le podium, si elle s’échange au dessus de sa SMA10, elle est investit à hauteur d’un 1/3 du portefeuille, sinon on passe ce 1/3 de portefeuille en liquide.

IVY Portfolio V2.1 dit GTAA 13 2x leverage
Même principe que la V1.2 mais en prenant des positions en levier 2. L’auteur met cependant en garde sur les coûts de courtage prohibitifs et les grandes erreurs de tracking. Dans le FAQ de son papier « A Quantitative Approach to Tactical Asset Allocation », il indique que les futures peuvent faire l’affaire.

Portfolio Dual Momentum 12 mois (DM12)
Remarque : chronologiquement, Gary Antonacci a publié en premier le DM12, puis le AM12. J’ai ici choisi de le présenter dans l’ordre inverse pour faire ressortir l’évolution du processus.
Le portefeuille est découpé en 4 modules supposés décorrélés les uns aux autres : actions / obligations / immobilier / Economic Stress. Quelques indices dans chacun des modules ; dans l’Economic Stress, on trouve de l’or et des bons du Trésor long-terme.
Pour chaque module, on choisit l’actif qui a le mieux performé sur les 12 derniers mois (Antonacci parle ici de Relative Momentum). Si le gagnant est en Absolute Momentum (le deuxième effet Kiss-cool !), on y investit, sinon le module est en position liquide.

RESULTATS DES BACK-TESTS sur la période 1973-2012
GTAA 5 –              CAGR : 10.48%    Volatilité : 6.99%    sharpe annuel : 0.73        Maximum DD : -9.54%
GTAA 13 –            CAGR : 12.04%    Volatilité : 7.09%    sharpe annuel : 0.94        Maximum DD : -10.74%
GTAA 13 AGG 3 –  CAGR :    19.1%    Volatilité : 14.82%    sharpe annuel : 0.92        Maximum DD : -20.29%
GTAA 13 2x lev–   CAGR : 18.86%    Volatilité : 14.45%    sharpe annuel : 0.93        Maximum DD : -23.67%
AM12 -                 CAGR : 11.98%    Volatilité : 5.75%    sharpe annuel : 1.06        Maximum DD : -9.6
DM 12 -                CAGR : 14.93 %    Volatilité : 7.99%    sharpe annuel : 1.07        Maximum DD : -10.92%

On voit ici que le GTAA 13 2xleverage n’apporte pas grand-chose par rapport au GTAA 13 AGG 3.

Benchmark GTAA 13 AGG 3 = GTAA 13 en B&H
                           CAGR : 11.54%    Volatilité : 10.70%    sharpe annuel : 0.57        Maximum DD : -42.66%

Benchmark DM 12 une répartition équipondérée du portefeuille DM12 en B&H
                           CAGR : 9.93%    Volatilité : 8.15%    sharpe annuel : 0.5        Maximum DD : -27%

L’auteur montre l’horreur des pires DrawDown des MSCI US, MSCI World et MSCI World 60/40 en B&H sur 1 mois, 3 mois, 6 mois et 12 mois. On arrive à taper dans du -45% alors que le DM12 arrête les frais à -5% !!!

L’expérience montre (cf portfeuilles momentums des IH), que ces systèmes sous-performent, mais de peu, leur benchmark en marché bull, mais font des MERVEILLES en mode bear voire krach (graphiques à l’appui). Rappellons qu’un DrawBack trop important est souvent fatal techniquement (une chute de 75% nécessite une hausse de 300% pour récupérer ses billes, player is broke…) et psychologiquement (puisque c’est comme ça, je m’en vais ou variante : plus jamais çà…). C’est véritablement dans ces moments là que ces process montrent l’étendue de leur capacité : ne pas perdre l’argent qui générera du profit lorsque la tempête sera derrière nous. (Albert Einstein est un malin : c’est lui le premier qui signalait la puissance de l’intérêt composé en déclarant que c’était certainement la plus grande force de l’univers). D’où une SUR-PERFORMANCE LONG-TERME BLUFFANTE des systèmes sur leur benchmark. Il faut se le rappeler lorsque ces systèmes sous-performent pendant quatre années consécutives, comme c’est le cas en ce moment (marché bullish).

ROBUSTESSE ET OPTIMISATION
On l’a vu, les auteurs, surtout Mebane Faber, ont proposé eux-mêmes des extensions à leur système. Rappelons par exemple que le GTAA 13 AGG 6 est un update du GTAA 13 qui est lui-même un update du IVY portfolio originel (GTAA 5).

D’autres auteurs se sont attelés à contribuer à l’optimisation, comme l’indique Golliwogg ici.

Mebane Faber, dans son papier « A Quantitative Approach to Tactical Asset Allocation », montre la robustesse de son système en faisant varier quelques paramètres sans altérer notablement les résultats. Par exemple, prendre une moyenne mobile sur 6, 9 ou 12 mois ne change pas grand’ chose. Des backtests effectués par décades (au lieu de 1973-2012 – avec moyenne mobile établie à 10 mois) produisent les mêmes résultats. Idem pour des rééquilibragess à échéance plus courtes (daily, hebdo) voire plus longue. Enfin, il semblerait que la moyenne mobile à 9 mois (au lieu des 10 mois communément admis) donne de meilleurs résultats.

J’ai trouvé ces deux articles sur le blog System Trader Success :
http://systemtradersuccess.com/testing- … ing-score/
http://systemtradersuccess.com/testing- … ng-system/
Pour résumer, ces tests ont été réalisés dans la crainte que le IVY portfolio soit sur-optimisé mais confirment in fine la robustesse du modèle. A noter toutefois que la SMA5 donnent de meilleurs résultats mais la période de backtest était seulement 2002-2012 (au lieu de 1973-2012).

Enfin, on peut trouver ici un backtest ici, avec une conclusion à méditer (« Prolonged periods of relatively low returns will test the patience of a strategy’s followers. »)

Comme mon futur portefeuille représentera à peine la moitié de mon patrimoine, j’incline davantage aux modèles les plus performants sans que leur volatilité soit excessive. Donc comparons plus dans le détail le GTAA 13 AGG 3 et le DM12.

REFLEXIONS PERSO

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5247_paradigme_de_la_bulle_2.jpg

PHASES FURTIVE & ALERTE : c’est pas vraiment là où on voudrait être, c’est pourquoi on utilise la discrimination du Relative Strength pour choisir des actifs qui sont déjà en phase maniaque. Mais bon, si on est en phase furtive/alerte, c’est déjà pas trop mal, disons qu’on regrette juste de passer à côté d’autres opportunités autrement plus fructueuses (c’est un peu comme à la caisse de l’hypermarché où la queue d’à côté avance toujours plus vite, mais bon, je m’égare big_smile).
PERIODE MANIAQUE : c’est ZE place to be pour les surfeurs de tendance ! On repère les Formule 1 grâce au Relative Strength.
ECLATEMENT : self-explanatory – on sort au plus tôt (quoi qu’íl serait plus juste ou moins prétentieux de dire « au mois tard ») en utilisant l’Absolute Momentum ou la SMA10 (fin de tendance). Bref, on limite la casse dans la panique générale.

Donc on le voit, les portefeuilles IVY et Dual Momentum reposent sur les mêmes fondements :
    - sélectionner les actifs en tendance bullish (cours>SMA10 ou Absolute Momentum>0) ;
    - les discriminer en choisissant les plus véloces : Relative Strength (= les meilleurs performers) pour les deux systèmes de trading.
La seule différence essentielle, qui explique la différence de performance (tant en rendement annualisé qu’en volatilité), est que l’un (IVY) envisage de mettre tous ses œufs dans le même module (et je pense même que c’est plus la règle que l’exception suivant le cycle économique en cours), alors que l’autre (Dual Momentum) impose la diversification avec un actif et un seul par module.
Note : mon portefeuille de trading ne représentant qu’un tiers de mon patrimoine (les 2/3 étant plus « bon père de famille » avec de l’immobilier et des actions en nominatif pur Air Liquide, Total et Sanofi + quelques bullion coins sous le matelas et d’autres enterrés au pied du chêne familial !), j’inclinerai davantage vers la version plus agressive du concept de momentum, à savoir le portefeuille IVY. Mais dans le cadre de ce fil de discussion, je suivrai les deux portefeuilles.

GTAA 13 AGG 3
-    Ordre d’achat du GTAA 13 AGG 3 : j’aime bien cette idée de Relative Strength car je pense (à confirmer avec des backtests) que cela enlève pas mal de faux signaux (achat puis vente le mois suivant en cas de consolidation horizontale). Cela me fait penser au channel breakout de la stratégie des Tortues, qui est censé mettre en avant un début de tendance.
-    Ordre de sortie du GTAA 13 AGG 3 : en cas d’emballement exponentiel, on perd une bonne partie des gains lorsque le cours croise à la baisse la SMA10 (la SMA10 marche très bien en progression linéaire du cours de l’actif mais prend trop de retard en cas de progression exponentielle). Le passage en EMA10 (exponentiel moving average) ne change graphiquement pas grand’chose à l’affaire. Que faire ?
-    Allocation d’actif du GTAA 13 AGG 3 : très US-centré ! Pas sûr que la décorrélation des lignes actions soit bien efficiente…

BIENVENUE DANS LA VRAIE VIE !
- Je vois deux raisons (et peut- être d’autres qui pointeront leur nez avec la pratique) qui feront que les performances réelles seront moindre que celles escomptées en suivant ces stratégies sur papier.
1/ UNIVERS D’INVESTISSEMENT RESTREINT
En toute théorie, on investit sur les meilleurs performers et pis c’est tout. Sauf que dans la vraie vie, tout n’est pas si simple. Exemple en date du 06/12/13 :
    - Quantalys donne comme TOP 3 12 mois toutes classes d’actifs confondues (ACTIONS/OBLIGATIONS/MATIERES PREMIERES) les fonds suivants :
     - JPMF EUROPE DYNAMIC D (C) USD 660.85 % (yikes)
    - AMUNDI FDS EQ INDIA INFRA. IU (C) – 93.5 %
    - OPTIMIZ BEST TIMING 7.5% - 70.70 % (gérée par Lyxor Int’l AM – tiens tiens, ils feraient pas de la gestion indicielle façon IVY par hasard ?)
Or, que constate-t-on ? Qu’au pire, ils sont réservés aux institutionnels, qu’au mieux le quidam moyen ne peut y souscrire que s’il a LA bonne AV (d’où l’intérêt d’une AV avec moults fonds). Le constat étant fait, je dois faire le screening sur mon univers à porter de mains (càd les 5 AV citées en début de post) et mettre de côté des opportunités plus performantes mais inaccessibles.
2/ CLOISONNEMENT DES SUPPORTS ASSURANCE-VIE
J’utiliserai 5 AV pour miser sur six fonds chaque mois. LinxeAvenir a deux cartouches en réserve alors que les autres n’en n’ont qu’une car c’est la seule AV à proposer de l’or sous forme de certificat. Donc si l’or se réveille, je ne serais pas à court de munitions !  Si parmi le TOP 6, deux fonds se trouvent dans une unique AV autre que LinxeAvenir, que faire ? Nécessairement des compromis, en allant chercher plus loin dans le classement (TOP 7, TOP 8…) le premier fond éligible dans les autres AV, au détriment de la performance.

COMPOSITION DES PORTEFEUILLES   

2 BENCHMARKS
- Portefeuille permanent 1/4 MSCI AC Monde + 1/4 EuroMTS + ¼ Gold + 1/4 Cash ;
- 1 autre portefeuille B&H perso avec trois Dividend Aristocrats (Total, Sanofi, Air Liquide), de l’or, de l’argent, du cash et de l’immobilier ;
- à titre d’info, GOLD, S&P500, EURO STOXX 600 et CAC40 et Nasdaq et l’ultime indicateur, mère de tous les vices, véritable épreuve de vérité : j’ai nommé l’infâme inflation.

OPCVM OU TRACKERS ?
Avantages  trackers : faible frais et historiques profonds permettant l’optimisation par backtests, du moins pour les ETF américains, d’oú une conversion à faire manuellement pour trouver les ETF équivalents à mettre dans un PEA (méthode de Buckingham).
Inconvénients trackers : Liquidités de certains trackers et risque de contre-partie. Pas de peaufinage avec stockpicking : je ne sais plus qui a démontré que perf = 90 % allocation d’actifs + 10 % stock-picking mais l’important, c’est qu’il y a de la value à prendre dans la deuxième partie de l’équation. Quand on a une bonne main au poker, on essaye de l’optimiser en la jouant le plus EV+, non ?
Inconvénients OPCVM : frais supérieurs aux trackers (avec parfois commission de surperformance) et optimisation impossible (historiques indisponibles ou trop peu profond, et ETFreplay,com ne propose pas les OPCVM). Impossible également pour le IVY portfolio de faire du ranking pondéré (ex : 0.25*perf 1 mois + 0.25*perf 3 mois +0.25*perf 6 mois +0.25*perf 12 mois). En effet,  en cherchant sur Internet, je n’ai pas réussi à trouver comment faire pour importer les historiques d’OPCVM avec codes ISIN, et je ne crois pas que l’xlsPortfolio apporte la réponse. Donc galère qui ne répond  à mes attentes (pas de nœud au cerveau ni trading chronophage).
Avantages : liquidité et pas de risque de contrepartie. On possède du « dur », càd un morceau d’entreprise réelle, et non un résultat d’algorithme informatique (selon les trackers). Les gérants d’OPCVM talentueux apportent une réelle plus-value par rapport à l’indiciel grâce à leur stock-picking de qualité. La preuve par l’exemple :  au 06/12/13, perf 12 mois de ALLIANZ ACTIONS JAPON (COUVERT) - FR0007394440 = 58.29% versus perf 12 mois iShares Nikkei 225 UCITS ETF EUR = 24.72 % versus perf 12 mois Amundi ETF MSCI Japan UCITS ETF EUR = 23.60 %. Cette surperformance vient largement compensée les surcoûts de gestion, non ?

ALORS ? Et bien j’opterai pour une méthode d’opportuniste à la normande (n’y voyez aucun lien logique entre les deux qualificatifs wink). Avec Quantalys, je screene par modules et par assurances-vie les meilleurs performers sur 12 mois pour le portefeuille Dual Momentum et sur 6 mois pour le portefeuille IVY. Pourquoi 6 mois ? Bah, parce que c’est mi-chemin entre l’instant t et 12 mois (note 1 : je ne suis pas normand tongue). (note 2 : choix empirique à backtester avec un univers de trackers sur ETFreplayer.com quand j’aurai le temps !) Si le résultat du screen est un tracker, so be it ; si c’est un OPCVM, Inch’allah !

LONG OU SHORT ? LEVERAGE ?
Les épures présentées par Faber et Antonacci ne prévoient ni les shorts (car mix d’actifs décorrélés), ni les leverages. Golliwoog est de cette école, avec des arguments qui ne manquent pas d’intérêt (ici). Ceci dit, Nann nous fait part d’une remarque judicieuse . Pour ma part, je pense que les leverages sont trop volatiles pour être joués sur un horizon d’un mois. Même remarque pour les shorts en mode krach. Donc, pour les shorts tout en douceur (marché bearish mais pas trop !), pourquoi pas ? Tout ça reste à confirmer avec ETFreplay.com.

ADAPTATION DE L’EPURE THEORIQUE
-    Les deux portfolios théoriques allouent une portion à l’immobilier. Or une grosse partie de mon patrimoine est déjà en immobilier. Je ne suis donc pas très chaud pour jouer cet actif dans un portefeuille financier. De plus, il a été évoqué ici et que l’immobilier devenait de plus en plus corrélés avec les actions. D’ailleurs, Faber et Antonacci conviennent que les 4 seuls actifs au monde qui soient théoriquement décorrélés sont ACTION / OBLIGATIONS / COMMODITIES / CURRENCIES. Donc exit le module IMMO.
-    Dans le portefeuille Dual Momentum, il me reste donc les modules ACTIONS, OBLIGATIONS et ECONOMIC STRESS. Cependant, avec le screener de Quantalys, il me sera plus simple de gérer les trois modules suivants à la place : ACTIONS / OBLIGATIONS / COMMODITIES en ventilant les actifs du module « Economic Stress » comme suit : Gold dans le module COMMODITIES et Obligations long terme dans le module OBLIGATION. Petite entorse donc, mais le postulat de base est respecté, à savoir décorrélation des modules.
-    Comme je l’ai déjà dit, pour le IVY portfolio, je prendrais les meilleurs performers sur 6 mois alors que le modèle se base sur une moyenne équipondérée des performances à 1, 3, 6 et 12 mois. Pourquoi ce biais ? Tout simplement parce que je n’ai pas l’historique des quelque 1000 fonds que j’ai sous la main !

POUR LE MODULE ACTION : ROTATION GEOGRAPHIQUE OU SECTORIELLE ?
Et bien avec la méthode de screening exposée ci-dessus, la question ne se pose plus. On suit le résultat du screen et pis c’est tout !

POUR LES MODULES OBLIGATIONS ET COMMODITIES
Même manœuvre d’opportunisme, sachant que les fonds « matières premières physiques » (et je parle bien de physique donc exit les actions pétrolières et minières) sont peu nombreux dans les assurances-vie. Point positif pour LinXea Avenir qui propose un certificat OR et un certificat METAUX PRECIEUX mais qui devront faire l’objet d’un suivi particulier car inexistant dans l’outil de screening de Quantalys.
Et même en utilisant un CTO (ce qui ne sera a priori pas mon cas), plus propice au module COMMODITIES, c’est la croix la bannière pour trouver des supports d’investissement dans ce module qui tiennent la route. Surtout lorsqu’on lit les articles suivants sur le pétrole :
    http://edito-matieres-premieres.fr/etf- … -un-piege/
        http://edito-matieres-premieres.fr/ne-t … des-etf-i/

Mais bonne nouvelle avec ces deux trackers disponibles chez Puissance Vie :

LYXOR ETF COMMODITIES CRB EX-ENERGY TR - FR0010346205
LYXOR ETF COMMODITIES REUT/JEFF CRB TR - FR0010270033

Bon, ça va cinq minutes votre baratin de sculpteur de fumée. Alors concrètement, on fait comment pour gagner les sous ?

Ok, j’y viens, j’y viens… Mais tout d’abord, il faut définir ce que sera notre Absolute Momentum dans la pratique. C’est assez simple en fait : s’il la performance de l’actif est supérieur au rendement moyen des fonds en euros (que je prendrai à 4 %), son Absolute Momentum est considéré positif ; sinon négatif.

METHODOLOGIE IVY
1-    dans l’univers de mes AV, je trie les fonds du plus performant au moins performant sur 6 mois et ne retiens que ceux qui répondent aux critères théoriques d’investissement (cours > SMA9).
2-    J’investi sur le premiers de la liste, quelque soit sa catégorie Quantalys.
3-    Je continue de parcourir la liste du plus performant au moins performant. Si le fond suivant appartient à un catégorie Quantalys déjà représentée par deux fonds ou s’il est disponible uniquement dans une assurance-vie déjà investie à 100 %, alors il est ignoré.

METHODOLOGIE DUAL MOMENTUM (à noter que je ne pense mettre en œuvre ce portefeuille mais je le suivrai à titre d’expérimentation comparative)
1-    dans l’univers de mes AV, je trie les fonds du plus performant au moins performant sur 12 mois et ne retiens que ceux qui répondent aux critères théoriques d’investissement (AM > 0).
2-    J’investi sur le premier de la liste, quelque soit sa catégorie Quantalys et a fortiori son module d’appartenence.
3-    Je continue de parcourir la liste du plus performant au moins performant. Si le fond suivant appartient à un module déjà rempli (2 fonds par modules max) ou s’il est disponible uniquement dans une assurance-vie déjà investie à 100 %, alors il est ignoré.

CONCLUSION
Voilà, j’en ai fini avec ce long post qui se voulait une synthèse de tout ce que j’ai pu lire sur la toile, en particulier sur ce forum. C’est avant tout un gros travail préparatoire pour avoir les idées claires sur ce qui va se passer.
Le backtest a des qualités indéniables : il rend possible ce genre d’expérimentation sur de longs historiques, sans quoi, nous ne serions pas là à débattre d’un système de trading hmm. Mais il a aussi ses défauts : déconnection de la réalité du style : si j’avais eu ce tracker, j’aurai cassé la baraque, sauf que ce tracker est inacessible pour des tas de raisons (illiquidité, distribution fermée…). Lorsque j’aurai le temps, je me pencherai sur ETFreplay.com. Donc, sur ce fil, ce sera le test grandeur nature !

En tout cas, merci à Nikki, Stef, Golliwogg, Buckingham, Boubouka (voir les liens vers leurs fils en début de post) et à notre futur Docteur ès Dual Momentum, j’ai nommé Xan, ainsi que toute la momentum community pour le partage d’expérience très enrichissant ($$$$$, euh non pardon €€€€€€€€€) ! La méthode est posée ; elle ne demande qu’à être critiquée avant de lancer l’expé je l’espère le 1er janvier 2014.

Dernière modification par CuiBono (11/12/2013 15h37)

Mots-clés : absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#2 12/12/2013 07h59 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

Cher CuiBono,

J’etais justement en train de me preparer une synthèse similaire a la votre et je butais sur la mise en place notamment de la méthode du Dual Momentum de G. A. (quel ETF sélectionner…?). Je vous mets +1 car vous avez fait un travail remarquable qui resume l’état de l’art (théorique).

Je vous donc suivre votre fil avec beaucoup d’attention et sans doute pas mal participer. Comme vous le demandez, je vais commencer par vous poser quelques questions et faire quelques commentaires :

1/ G. A. indique dans son papier sur le Dual Momentum avoir 2 supports dans chaque module (en plus du cash). Chaque mois, on sélectionne un de ces 2 supports ou la position cash. Il semble que vous ayez adopte une autre approche (idem pour Ivy) de choisir parmi l’ensemble des supports que vous avez a votre dispositions (plus de 1000 vous dites). Instinctivement, si vous respectez bien les module, cela devrait être plus performant, mais peut être que notre instinct nous trompe. Est ce que GA ou MF n’auraient pas teste été repousse cette approche ?
D’autre part, une telle approche va vous faire changer tous les mois de supports, d’ou des couts supplémentaires. Je suis chez IB donc cela ne m’impactera pas et vous non plus sur vous avez des arbitrages gratuits mais cela pourrait être genant dans d’autres cas.

2/ Je pense qu’il y a beaucoup plus d’intérêt a utiliser des ETF que des fonds. Il est démontre (cf. par exemple le livre de notre note) que 90% des fonds ne parviennent pas a battre leur indice de reference, meme sur quelques années. Sans parler des surcouts… Quant au risque de contre-partie, si nous avons passe 2008 sans encombre, on a de quoi voir venir…

3/ Remplacement du SMA par l’EMA (M. Faber) : je suis quasiment sur qu’ils ont teste cette option. Peut être querella vaudrait la peine de contacter l’auteur comme Golliwogg l’a fait avec A. G. pour le Dual Momentum ? Le risque est d’avoir beaucoup de faux positifs…

4/ Modele GTAA tres US-centric : pas tant que ça finalement (je m’attendais a pire). En gros il y a autant d’US que le reste du monde. Par exemple en equity: 20% US, 10% developed, 10% emerging. Je pencherai plutôt pour du 20/15/5… Qu’en pensez vous?

5/ Short & Leverage : Je suis toujours sceptique sur ces produits qui sont en général assez chers en plus. Le marche étant globalement haussier, les positions short sont par nature moins efficiente. Quant au leverage, ça reste du leverage… Ca fait mal de gagner quelques % en plusieurs mois et de tout perdre rapidement sur une position leverage prise a contre courant. Bref, je ne suis pas fana mais ce serait intéressant de tester avec rtfreplay.

6/ Pour l’absolue momentum, je prendrai plutôt 3% comme rendement moyen des fonds en Euros… 4% ne me semble plus être représentatif en 2014.

7/ Methodo Ivy : pourquoi prenez vous 2 fonds par modules ("Si le fond suivant appartient à un catégorie Quantalys déjà représentée par deux fonds (…), alors il est ignoré.") ?

Voila, ça lance déjà je débat ;-)

A très bientôt ici meme.
Confucius

Dernière modification par Confucius (12/12/2013 10h19)


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#3 12/12/2013 10h10 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   231 

Juste un petit point de vocabulaire : le terme "Ivy" n’est pas un acronyme : pourquoi l’écrire en majuscules ? (j’ai corrigé le titre). Du coup, Confucius : c’est Ivy et pas Yvi smile

Ce terme (qui signifie "Lierre" en anglais) est utilisé dans l’expression "Ivy league", qui désigne un groupe de huit vieilles universités américaines de Nouvelle-Angleterre (Yale, Harvard, Princeton…). Ces universités ont souvent un gros portefeuille d’actifs, accumulé au cours des années et financé par les anciens.

Mebane Faber, lorsqu’il cherchait un titre pour son bouquin, voulait évoquer les stratégies d’actifs de ces gérants (comme Swensen de Yale) et dire qu’une allocation en momentum pouvait faire mieux (GTAA, Global Tactical Asset Allocation).

Selon moi, il faut faire attention aux termes : investir "Ivy", donc comme le fonds d’une université de l’Ivy (selon les principes du bouquin "Pioneering Portfolio Management" par exemple) n’est pas synonyme de momentum tactique.

Hors ligne

 

#4 12/12/2013 11h35 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

@ Nikki
Merci pour cette remarque. Si je comprends bien, le Ivy est un concept de gestion de portefeuille global (au sens de patrimoine = actifs financiers + immobilier + non côté etc.) alors que le GTAA est une stratégie de gestion de portefeuille financier uniquement. Autrement dit, le GTAA fait partie du Ivy portfolio. Si tel est le cas, il serait peut-être préférable de changer le titre de mon fil et mettre GTAA au lieu de Ivy.

J’en profite pour vous dire que toute ressemblance entre ma démarche et votre propre expé n’est que fortuite wink.

@ Confucius

Merci d’avoir pris la peine de critiquer mon travail.

1/ Il y a effectivement une part d’instinct, mais aussi une part de faits éprouvés. Faber dans son papier montre que son modèle à 13 actifs (GTAA 13 - sharpe annuel de 0.94) est plus performant que son modèle à 5 actifs (GTAA 5 - sharpe annuel de 0.73). L’auteur a même lancé son propre ETF qui s’appelle GTAA et qui fait appel à une centaine d’ETF.
Concernant les frais, avec ma méthode et mon univers d’investissement, j’intuite également un sacré jeu de chaises musical en début de chaque mois. Mais bon, les arbitrages sont gratuits, d’où le choix des 5 AV.

2/ Tout à fait d’accord, ce qui laisse 10 % de gérants talentueux. La proportion est faible, je l’admets, mais détectable sûrement grâce au screener. En fait, la question ne se pose pas vraiment puisque le choix se base sur les meilleurs performers, qu’ils soient trackers ou OPCVM. De toute façon, nécessité fait loi car si je ne me basais que sur des ETF, mon univers se réduirait à peau de chagrin. Parmi les 5 AV, seule Puissance Vie rend la méthode "ETF only" viable avec un nombre suffisant de trackers (plus de 50). Mais il y a le PEA sinon pour une approche pure ETF (cf. [url=http://www.devenir-rentier.fr/t3772
]méthode de Buckingham[/url]).

3/ Effectivement, cela vaudrait le coup soit de demander à Faber, soit de backtester (si l’option EMA est disponible sur ETFreplayer.com, ce que je ne sais pas pour l’instant). Mais bon, graphiquement la différence entre les deux moyennes est ténue, donc je suppose que les résultats ne doivent changer de trop.

4/ En fait, les allocations (tant de % sur chaque ligne) sont "ignorées" dans le modèle GTAA 13 AGG 3. On mise 1/3 de son portefeuille sur les 3 meilleurs performers parmi les 13 actifs du panier. Si vous restez en mode GTAA 13 pur, alors effectivement chaque ligne est pondérée selon la recette de Faber, comme il en existe bien d’autres. Je suis incompétent pour donner un avis du style "putôt 5 % sur les actions émergentes que 10 %" mais ça ne me dérange pas outre mesure étant donné que les modèles GTAA 13 AGG 3 et Dual Momentum éludent cette difficulté (selon le principe du "pas de noeuds au cerveau" tongue).

5/ Oui, dès que j’ai le temps, je backteste. A noter d’après les backtests de Faber que les résultats du GTAA 13 2xleverage sont sensiblement les mêmes que ceux du GTAA 13 AGG 3.

6/ Performances 2012 des fonds en euros de :
- Puissance Vie = 3.15 %
- LinxeAvenir = 3.15 %
- Linxea Spirit = 4.01 % 
- [email protected] = 3.15 %
- Linxea Vie = 3.42 %

d’où une moyenne de 3.376 %. C’est vrai que les pronostics orientent plus un arrondi par le bas que par le haut. Comme vous le suggérez, je vais donc prendre 3 % au lieu de 4 %.
                                               
7/ C’est pour éviter de faire un all-in sur une seule catégorie (cf. expérience de Nikki sur le Japon en avril dernier). J’ai six cartouches à tirer chaque mois avec deux cartouches max par cibles = il me faut donc au moins trois cibles, dans l’esprit du modèle GTAA 13 AGG 3.


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#5 12/12/2013 11h52 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

Si je peux me permettre quelques commentaires issues de mes recherches personnelles et de mes très nombreuses heures de backtest :

- La méthode dual momentum apparaît clairement plus avantageuse que la méthode moyenne mobile car elle est plus réactive et permet de "switcher" sur une ligne plus performante plutôt que de simplement désinvestir.

- Les ETF les plus larges sont les plus pertinents. Les sectoriels et pays causent des aller-retour peu pertinents dans une telle stratégie long-terme, des baisses en cascade (tel pays commençant sa baisse après un autre) ou un risque de décrochage sur un seul ETF, d’autant plus que la corrélation des pays d’une même zone est très importante. Je me contente personnellement de Europe / US / Emergents / World / Fonds €.

- Un momentum sur la stratégie à 3 mois semble avoir été bien plus efficace sur les 15 dernières années (durée de mes backtests) que celui à 6 mois ou 12 mois. Ces deux dernières périodes sont celles les plus souvent rencontrées dans la littérature, mais mes propres tests m’indiquent 3 mois.

- L’investissement sur un seul ETF à chaque fois permet d’obtenir un meilleur rendement ET un meilleur sharpe ET un meilleur calmar que le top 2 ou top 3, d’autant plus accentué que le pool d’ETF est restreint (5 dans mon cas). A balancer avec le risque de contrepartie (de 10%). Si aucun ETF ne fait mieux que le fonds € (que par sécurité j’évalue à 2,5% / an), il ne faut pas souffrir de n’être pas du tout investi pendant plusieurs mois.

- La méthode est mathématique, je me garde de tout sentiment. Il semble également que la méthode ne peut pas faire pire à la baisse que du B&H, ce qui est particulièrement rassurant. En revanche, elle ne pourra pas faire mieux que le meilleur ETF en période de hausse.

- Corollaire : la méthode est surtout pertinente en cas de baisse, l’horizon de placement doit donc se compter en années pour avoir une valeur ajoutée.

- Sur AV, la méthode a peu d’inconvénients autre que le délai de passage d’ordre. Sur PEA en cas de marché flat, cela implique des frais de passage d’ordre sans lien avec la performance et un rendement nul du cash.

Dernière modification par Nann (12/12/2013 12h02)

Hors ligne

 

#6 12/12/2013 12h35 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   231 

CuiBono a écrit :

@ Nikki
Merci pour cette remarque. Si je comprends bien, le Ivy est un concept de gestion de portefeuille global (au sens de patrimoine = actifs financiers + immobilier + non côté etc.) alors que le GTAA est une stratégie de gestion de portefeuille financier uniquement. Autrement dit, le GTAA fait partie du Ivy portfolio. Si tel est le cas, il serait peut-être préférable de changer le titre de mon fil et mettre GTAA au lieu de Ivy.

Voilà, la gestion Ivy se distingue surtout pas l’emploi de non coté (des forêts, des murs d’hôpitaux, du capital-risque…) par un horizon de temps long (un siècle) et par un objectif de rendement exprimé en marge au-dessus de l’inflation.

Faber a trouvé un bon gimmick marketing en incluant le mot "Ivy" dans son bouquin, mais selon moi, une discussion sur la gestion à la Ivy League pour un particulier incluerait surtout des réflexions sur l’horizon de placement (doit-on faire pareil qu’une institution de plusieurs siècles alors qu’on est mortel ?), de frais (cela a-t-il du sens d’acheter un produit qui réplique ce que font les Ivy si on a 5% de frais annuels ?) ou de fiscalité (les écoles bénéficient d’une exemption fiscale).
On est loin des moyennes mobiles sur trackers… Il appelle de temps en temps son modèle "Ivy Timing", ce qui est plus juste (mais un peu moins vendeur).
La confusion est facile (je m’aperçois que je l’avais également faite lorsque j’ai créé une file Ivy Portfolio sur le forum wink ).
Je mets GTAA dans le titre et je ne vous embête plus smile Je lis avec attention la file.

Hors ligne

 

#7 12/12/2013 16h32 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

CuiBono a écrit :

1/ Il y a effectivement une part d’instinct, mais aussi une part de faits éprouvés. Faber dans son papier montre que son modèle à 13 actifs (GTAA 13 - sharpe annuel de 0.94) est plus performant que son modèle à 5 actifs (GTAA 5 - sharpe annuel de 0.73). L’auteur a même lancé son propre ETF qui s’appelle GTAA et qui fait appel à une centaine d’ETF.

Certes mais si vous allez voir la fil de Cartemis, Xan recommande de partir avec un nombre limite de supports. Voir [url=http://www.devenir-rentier.fr/t4893
]ici[/url]), idem pour Nann dans ce fil… Nann, pouvez vous peut être argumenter? Ainsi que d’autres…
Bref, il faudrait peut être bien comprendre s’il vaut mieux prendre les mieux classe parmi les 100nes disponibles ou partir d’un pool construit et choisir parmi ce dernier. Des avis ?

CuiBono a écrit :

3/ Effectivement, cela vaudrait le coup soit de demander à Faber, soit de backtester (si l’option EMA est disponible sur ETFreplayer.com, ce que je ne sais pas pour l’instant). Mais bon, graphiquement la différence entre les deux moyennes est ténue, donc je suppose que les résultats ne doivent changer de trop.

J’ai envoye un message a Faber, je vous tiens au courant si il me répond.

           

CuiBono a écrit :

7/ C’est pour éviter de faire un all-in sur une seule catégorie. J’ai six cartouches à tirer chaque mois avec deux cartouches max par cibles = il me faut donc au moins trois cibles, dans l’esprit du modèle GTAA 13 AGG 3.

Le modele de Faber indique 3 supports au maximum. Donc c’est vous qui décidez de passer a 6 avec 2 dans chaque module, j’ai bien compris ? A noter encore dans la discussion de Cartemis (cf ci dessus), Xan dit que 1 support par module performe mieux que 2 ou 3. Mais c’est vrai qu’intuitivement, c’est plus rassurant d’étaler le risque.

Nann a écrit :

- La méthode dual momentum apparaît clairement plus avantageuse que la méthode moyenne mobile car elle est plus réactive et permet de "switcher" sur une ligne plus performante plutôt que de simplement désinvestir.

J’imagine que vous parlez au sein d’un meme module.
D’autre part, pour avoir suivi votre autre fil, il semble que vous ayez adopte une méthode mixte entre moyenne mobile ET Absolute Momentum. Pouvez-vous nous en dire plus ? Y a t-il des études publiées ? Quels sont les résultats de vos backtests ? Pourquoi ce réduire aux equities (5 seulement) et pas aux oblig, immo, commodités…?

J’attends avec impatience que ce fil se développe…

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#8 12/12/2013 20h51 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

Nann a écrit :

La méthode dual momentum apparaît clairement plus avantageuse que la méthode moyenne mobile car elle est plus réactive et permet de "switcher" sur une ligne plus performante plutôt que de simplement désinvestir.

Tout a fait d’accord. D’ailleurs le GTAA 13 AGG 3 est une stratégie dual momentum qui ne dit pas son nom (contrairement à la méthode de Gary Antonacci qui est plus explicite sur ce point). Dual Momentum = Absolute Momentum (= filtre de la moyenne mobile) + Relative Strength (= meilleurs performers).

Nann a écrit :

Les sectoriels et pays causent des aller-retour peu pertinents dans une telle stratégie long-terme.

Hélas alors, parce que la majorité des trackers de Puissance Vie sont sectoriels… Toutefois, Faber présente ici ce qu’il appelle « granularité » plutôt comme un avantage.

Nann a écrit :

Un momentum sur la stratégie à 3 mois semble avoir été bien plus efficace sur les 15 dernières années (durée de mes backtests) que celui à 6 mois ou 12 mois. Ces deux dernières périodes sont celles les plus souvent rencontrées dans la littérature, mais mes propres tests m’indiquent 3 mois.

Bon à savoir. Au vu de votre expérience (sur les trackers si j’ai bien compris), me conseilleriez-vous de prendre 3 mois au lieu des 6 mois que j’ai choisis je dois l’admettre aléatoirement ?
Avez-vous backtesté le ranking proposé par Faber, à savoir 0.25*perf 1 mois + 0.25 * perf 3 mois + 0.25 * perf 6 mois + 0.25 * perf 12 mois ?

Nann a écrit :

L’investissement sur un seul ETF à chaque fois permet d’obtenir un meilleur rendement ET un meilleur sharpe ET un meilleur calmar que le top 2 ou top 3, d’autant plus accentué que le pool d’ETF est restreint (5 dans mon cas). A balancer avec le risque de contrepartie (de 10%). Si aucun ETF ne fait mieux que le fonds € (que par sécurité j’évalue à 2,5% / an), il ne faut pas souffrir de n’être pas du tout investi pendant plusieurs mois.

Vos résultats sont un peu différents de ce qui a été backtesté ici. Mais peut-être que le mode opératoire a été différent.
Me concernant, comme mon Portefeuille Momentum représentera un tiers de mon patrimoine, je n’ai pas trop envie de tout miser sur un seul cheval !

Nann a écrit :

La méthode est surtout pertinente en cas de baisse, l’horizon de placement doit donc se compter en années pour avoir une valeur ajoutée.

Tout à fait d’accord. C’est pour cela que les travaux de Faber et Antonacci ont été médiatisés il y a seulement quelques années (avec un premier prix pour Antonacci), à l’issue du krach de 2008, et qu’ils sont maintenant délaissés car sous-performeurs  dans le marché actuel très bullish que nous offre la Fed. Quelle ingratitude, c’est ce qu’on appelle avoir la mémoire courte !

@ Nann

Avec quel logiciel avez-vous fait vos backtests ? ETFreplay.com ?

@ Confucius

Je ne connaissais pas le fil de Cartemis. Je que j’en retiens :
    - la MMA5 donne les meilleurs résultats (paramètres déjà vu ici "I choose to pick half that value [NDLR : 10 mois] simply because I would like my model to be a bit more responsive when taking into account the possible onset of a bear market. This value is not optimized".
   - cartemis dit que "Le panier des 15 ETF de Masonson est bien plus diversifié, sans pour autant aller sur des marchés de niche ou trop volatils, ce qui nuirait aux performances (l’auteur à vérifié ce point)". Un contre-argument pour la granularité semble-t-il.

En fait, Faber montre dans son papier les résultats des backtests GTAA 13 AGG 6 et GTAA 13 AGG 3 mais je n’ai retenu que le GTAA 13 AGG 3 car plus conforme à mon profil d’investisseur. Après, j’ai choisi toutes les AV low-cost avec arbitrages gratuits et assureurs différents de telle façon que, lorsque je serai rentier dans 10 ans big_smile, avec des AV bien remplies, le risque de défaillance est dilué (je fais allusion au plafond de remboursement de 70000 €, peut-être illusoire, mais bon, on fait avec ce qu’on a…)


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#9 14/12/2013 03h38 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’ai echange avec Megane Faber par email a travers 2 (longs) emails. Ses 2 réponses furent… courtes : 5 mots au total "it does not really matter" and "both". Pas de bonjour, cordialement ou autre ;-) maisua moins il a répondu.
Bref, selon ses convictions et tests, utiliser SMA ou EMA ne fait pas de différence significative.

La questions essentielle pour moi est la taille du bassin de support dans le modèle Dual Momentum : vaut il mieux prendre les meilleurs supports parmi 1000 ou parmi les quelques uns sélectionne au départ ??

Si vous avez un avis la dessus, je suis preneur.

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#10 14/12/2013 09h49 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   174 

Juste pour être sur d’avoir compris, le Dual momentum c’est prendre un actif qui performe bien sur deux périodes de temps différentes ( exemple 6 mois et 1 an)? ( alors que le méthode moyenne mobile c’est la comparaison de deux moyennes mobiles de temps différents).


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#11 14/12/2013 12h22 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

Euh non pas vraiment… Le Dual Momentum c’est dans une classe d’actif (ex. les actions ou bonds ou immo…), c’est prendre le support (ex. ETF) parmi ceux qui sont sélectionnes au départ qui a performé le mieux sur une période choisie (ex. 6 mois, 1 an), ça c’est le relative momentum. Puis on regarde si ce support a eu une performance positive vs. un support sans risque (ex. treasury bonds 3 mois), si ce n’est pas le cas alors on passe en cash (cad sur le support sans risque), ça c’est l’Absolute Momentum.

En espérant avoir été clair.

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#12 18/12/2013 21h30 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

Confucius a écrit :

J’ai echange avec Megane Faber par email a travers 2 (longs) emails. Ses 2 réponses furent… courtes : 5 mots au total "it does not really matter" and "both". Pas de bonjour, cordialement ou autre ;-) maisua moins il a répondu.
Bref, selon ses convictions et tests, utiliser SMA ou EMA ne fait pas de différence significative.

J’imagine qu’il doit crouler sous les emails et/ou avoir sans arrêt la même question d’où une réponse expéditive ! Mais bon, il a répondu et sa réponse vient corroborer ce qui s’observe graphiquement, càd pas de grande différence.
Une autre piste de réflexion plus fructueuse semble-t-il n’est pas la méthode de calcul de la moyenne (arithmétique ou exponentielle) mais son "lookback period". J’ai lu à deux reprises que la MMA5 (5 mois au lieu des 10 mois de Faber) est plus efficace pour détecter une tendance qui au mieux s’essouffle, au pire se renverse.

Confucius a écrit :

La questions essentielle pour moi est la taille du bassin de support dans le modèle Dual Momentum : vaut il mieux prendre les meilleurs supports parmi 1000 ou parmi les quelques uns sélectionne au départ ??

Oui, la question reste entière. Je rebondis sur la conversation entre Geronimo et Buckingham (notamment ici). Il existe deux types d’optimisation de système de trading :
   1- à paramètres constants, on choisit le panier qui va le mieux avec la stratégie (c’est ce qui fait réagir Geronimo)
   2- à panier constant, on choisit les paramètres qui optimisent les résultats.

On peut bien sûr jouer sur les deux facteurs en même temps (si on est bien équipé en ordinateur pour faire tourner les algo !), mais là on risque la sur-optimisation.

L’avantage du panier à 1000 supports est qu’il élude le premier type d’optimisation, rendant le danger de la sur-optimisation moindre, au bénéfice de la robustesse de la méthode donc.


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#13 21/12/2013 13h23 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

A la suite de mes recherches sur le Net, et après relecture approfondie de ces deux articles déjà cités dans mon premier post :
http://systemtradersuccess.com/testing- … ing-score/
http://systemtradersuccess.com/testing- … ng-system/

je mets à jour mes critères de filtres pour le portefeuille GTAA qui deviennent :

- le scoring se fera sur la base de la performance à 3 mois (au lieu des 6 initialement envisagés) ;
- la moyenne mobile se fera sur une période de 6 mois (au lieu des 9 initialement envisagés) ;
- je reste sur un investissement dans minimum 3 catégories Quantalys distincts.

Pas de changement à signaler pour le portefeuille Dual Momentum.

Dernière modification par CuiBono (05/01/2014 18h54)


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#14 22/12/2013 13h21 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

CuiBono a écrit :

L’avantage du panier à 1000 supports est qu’il élude le premier type d’optimisation, rendant le danger de la sur-optimisation moindre, au bénéfice de la robustesse de la méthode donc.

Certes mais le risque est de prendre des supports en compte (ex. Biotech Chine ;-) qui ne fonctionnent pas bien avec le momentum. Intuitivement on pense que plus le panier est large et mieux cela devrait performer (en sélectionnant le support qui a le plus fort momentum parmi un large panel) mais dans la pratique, il peut y avoir bcp de problèmes. Bref, il semble que prendre un panel de grands ETF soit la meilleure solution quand on cherche comme moi non pas a trouver l’ETF qui va permettre de faire exploser la performance mais de suivre le marche (grands ETFs) en réduisant le dropdown (dual momentum ou GTAA).

En tout cas, c’est vers cela que je me dirige, nous pourrons comparer.

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#15 03/01/2014 19h15 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,

Merci pour cette discussion fort intéressante.

Je reparcourais le blog de Faber (et son papier"“A Quantitative Approach To Tactical Asset Allocation"), et je ne suis pas sûr d’avoir bien compris.
Mais je vais rester à un niveau beaucoup plus macro.

On voit sur son blog dans l’onglet timing model que :
- US  stocks et foreign stock : au dessus de sa moyenne mobile (foreign stock plus proche de la MM)
- US Government bonds, Real Estate et Commodities : en dessous de la moyenne mobile
On peut en déduire qu’il faut augmenter sa position sur les actions et diminuer (ou couper ?) les autres position ; c’est bien celà ?

Par ailleurs, l’analyse des PER des différents pays plaideraient pour une réallocation des US vers l’Europe ?

Désolé si j’ai vraiment trop simplifié, mais je préfère repartir de la base

Merci de votre aide
Fructif

Hors ligne

 

#16 04/01/2014 11h54 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   18 

Bonjour Fructif,

L’idée "timing" de Faber s’est d’être investi au dessus de la moyenne mobile 10 mois. Sinon passer en cash.

Du coup dans votre exemple ça correspondrait à 20% investi en US stocks, 20% en foreign stocks, 60% en cash.

C’est une approche mécanique, pas d’analyse de PER ou autre. Même si le marché US semble cher il faut appliquer la méthode sans réfléchir si on décide de l’adopter. Sur le long terme le rendement est correct (près de 10% annualisés) et la volatilité faible.

Et bien sûr ne pas oublier de rebalancer le bouzin tout les mois (ou tout les trimestres/ans je ne sais pas ce que Faber préconise)

Hors ligne

 

#17 04/01/2014 12h27 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   285 

Parfait merci, j’avais à peu près compris pour la partie momentum (je ne savais pas si on allouait la partie des actifs sous la moyenne mobile aux actifs au dessus de la mobile mais vous avez répondu à la question, c’est en cash - fonds €).

Pour le "PER", Faber a aussi écrit des papiers sur le sujet.
Il en parle sur son blog : CAPE Returns for 2013 - Meb Faber Research - Stock Market and Investing Blog Meb Faber Research – Stock Market and Investing Blog
Dans son papier d’août 2012 Global Value: Building Trading Models with the 10 Year CAPE by Mebane T.  Faber :: SSRN il explique comment il fait.
En fait il utilise le cyclically adjusted price-to-earnings ratio (CAPE) de Shiller.
Les statistiques montrent qu’aux USA il vaut mieux investir quand le CAP est inférieur à 15, 20 au max. En ce moment, il est à 21,1. (D’ailleurs en 2013 les stocks US ont grandement augmenté malgré un CAPE élevé).
Il fait une analyse par pays aussi : le cap median en France est de 20, de 12 en UK et de 15 aux US.
Il souligne aussi qu’il y a plein de d’autres méthodes d’évaluation de la valeur d’un marché qui fonctionne bien.

Actuellement, les CAPE les plus faibles sont notamment en Grèce (2,6), Italie & Espagne & Belgique (8-10).
La France est à ~12, le RU à ~13 l’Allemagne à ~14.
Lez plus élevés au Pérou + Colombie.

Je ne pense pas que ce soit à intégrer directement dans une stratégie momentum mais c’est un "sanity check" qui me semble cohérent.
Ici ca donerait de continuer à investir en Europe, ainsi qu’aux US mais plus prudemment.

Fructif

PS : en complément il y a un article sur Guru Focus sur le CAPE.
Et voila ce qu’ils préconisent au final
- When the market is fair valued or overvalued, buy high-quality companies such as those in the Buffett-Munger Screener.
- When the market is undervalued, buy low-risk beaten-down companies like those in the Ben Graham Net-Net Screener. Buy a basket of them and be diversified.
- If market is way over valued, stay in cash. You may consider hedging or short.

Dernière modification par Fructif (04/01/2014 13h39)

Hors ligne

 

#18 05/01/2014 00h32 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour à tous,

je débute en bourse et suivre vos discussions techniques n’est pas simple, un coup en français, un coup en anglais, voire en abrégé.

Mais j’ai compris qu’une gestion paresseuse de son portefeuille boursier pouvait s’appuyer sur l’observation que:
- il existe une certaine inertie sur les marchés et qu’une tendance perdure plusieurs mois.
- les plus grosses pertes se font lors des grosses chutes qui mangent la successions de petits gains accumulés précédemment.

La technique du momentum devant permettre d’atténuer les périodes de chute, cela représente une méthode intéressante sur le long terme.

J’ai noté que 2 approches existaient pour définir son "environnement" d’investissement:
1) je veux un environnement large
2) je réduis à quelques etf (oups, copieur d’indice ou de marché ou d’autre?) mon environnement

En situation réelle, le choix d’un CTO, d’un PEA ou d’une AV ou encore un mix des 3 impacte la gestion quotidienne des arbitrages.

M’intéressant à la création d’un panier d’ETF de secteurs dé-corrélés pour choisir le meilleur* du panier ou le meilleur par secteur tous les mois, je souhaiterais savoir si quelqu’un avait déjà identifié des AV permettant de mettre en place cela de manière satisfaisante (une seule AV, pas de frais et suffisamment d’ETF)?

Sinon, comment gérez vous l’allocation des fonds (disons que je veuille mettre 60% de mon capital en action soit 100k) concrètement entre les différents AV/PEA/CTO pour respecter un investissement de 60%?

* @Nann : J’hésite entre plusieurs durées d’observation de la performance (=moyenne mobile? je pige pas trop ce terme).
Je suppose que vos backtests remontent à 15ans en fonction des informations dont vous disposez, mais quels sont les éléments qui légitimeraient cette période d’observation? Existe t il des éléments structurants qui définissent une nouvelle ère dans l’histoire des marchés, qui rendraient donc obsolète le passé pour tirer des conclusions sur la situation actuelle?

Merci à tous pour les éléments de réponse que vous pourrez m’apporter et des corrections à ce que je crois avoir compris le cas échéant.

Cordialement.

Dernière modification par Pruls (05/01/2014 00h37)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#19 05/01/2014 13h51 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   

Pour vous répondre en ce qui me concerne :

- J’utilise le rate of change à 3 mois (soit l’évolution en % entre le 31 n-3 et le 31 n, et non une moyenne mobile)
- Je choisis LE tracker qui a le mieux performé sur ces 3 mois, parmi Europe / France / USA / World / Emergent / Cash

Ce raisonnement est évidemment faillible : pourquoi telle période de loockback, pourquoi seulement ces trackers ci, pourquoi seulement un backtest sur 15 ans et pourquoi le backtest serait-il utile ?

En ce qui concerne la période, j’ai utilisé des données principalement à partir de 2000/2003. Puis j’ai fait des backtests sur différentes périodes : 2003-2013, 2006-2013, 2006-2009, 2009-2011 etc, pour comparer les différents résultats. A chaque fois, le rendement me convenait, sans dire qu’il faisait mieux que l’indice, mais il couvrait contre les pertes.

Pour ma part, je ne prête aucun intérêt à lire l’avenir dans une boule de cristal pour les éléments du marché à l’avenir. En revanche, je crois que ma méthode me couvrirait bien en cas de retournement et cela me suffit.

Hors ligne

 

#20 05/01/2014 16h26 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   69 

Merci pour votre réponse, vous n’avez pas explorer la question de changement pouvant expliquer un raccourcissement de la mesure du momentum.

A vue de nez (ça vaut ce que ça vaut) on pourrait imaginer que les outils de communication s’étant fortement améliorés et développés depuis 2000, les informations circulant mieux, les acteurs du marché corrigent leurs arbitrages plus souvent, réduisant ainsi l’inertie de la bonne tendance.

Mais je n’ai vraiment pas d’expérience en matière de trading…

Pour ceux qui investissent en value, combien de temps faut il au marché pour valider vos observations? Autrement dit, quelle est la durée moyenne que vous pratiquez entre un achat et une revente d’une action?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#21 05/01/2014 18h09 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

Pruls a écrit :

M’intéressant à la création d’un panier d’ETF de secteurs dé-corrélés pour choisir le meilleur du panier ou le meilleur par secteur tous les mois, je souhaiterais savoir si quelqu’un avait déjà identifié des AV permettant de mettre en place cela de manière satisfaisante (une seule AV, pas de frais et suffisamment d’ETF)?

L’assurance-vie Puissance Vie semble être tout indiquée (0 % frais d’entrée, aucun frais d’arbitrage, 50+ ETF).

Pruls a écrit :

Sinon, comment gérez vous l’allocation des fonds (disons que je veuille mettre 60% de mon capital en action soit 100k) concrètement entre les différents AV/PEA/CTO pour respecter un investissement de 60%?

Avec 60000 € donc, je mettrai :
   - 10000 € sur LinxeaVie
   - 10000 € sur LinxeaSpirit
   - 10000 € sur PuissanceVie
   - 10000 € sur [email protected]
   - 20000 € sur LinxeAvenir


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#22 05/01/2014 18h21 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   69 

Merci CuiBono, je vais regarder cette Av de ce pas.

Ok pour la répartition sur 5 AV, mais comme vous ne pouvez pas transférer de l’argent d’une à l’autre, comment gérez vous les allocations?

Ou ya un truc que j’ai as compris.

Vos 5 av représentent chacune un secteur d’investissement? L’une pour les actions l’autre pour les obligations etc… ? Si oui il n’y aurait pas de transfert à faire entre AV?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#23 05/01/2014 20h18 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   23 

@ Pruls
Voici mes arbitrages (simulés) de début janvier 2014. Cela vous permettra certainement de mieux comprendre.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5247_arbitrages_simules_janvier_2014_v2.png

Plusieurs remarques suite à ce baptême du feu :

-    le calcul de l’inflation se fera nécessairement sur le mois N-2 pour suivre le rythme de publication de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’INSEE (par exemple, lorsqu’en février 2014, je publierai les performances des portefeuilles du mois de janvier, l’inflation elle sera calculée pour le mois de décembre 2013).
-    Calcul de l’inflation toujours : l’INSEE publie ici deux indices :
          * Ensemble des ménages - France - ENSEMBLE (00 E)
          * Ensemble des ménages - France - Ensemble CVS (00 C)
J’ai prix le deuxième par défaut mais sans grande conviction. Quelqu’un a-t-il une meilleure idée ?

-       Calcul de l’indice IMMO (benchmark) : je n’ai pas encore trouvé de solution satisfaisante pour le compiler. Affaire à suivre !

-    Le tracker LYXOR ETF NASDAQ-100 DAILY LEVERAGE arrive premier dans les performances 3 mois (GTAA) et 12 mois (DM). Il a toutefois été exclus dans mes arbitrages car l’effet de levier est rédhibitoire pour ces stratégies.

-      Un même OPCVM peut porter deux noms différents. Par exemple :
             * FF GERMANY A EUR et FF GERMANY (C) EUR
             * OBJECTIF SMALL CAPS FRANCE A et OBJECTIF SMALL CAPS FRANCE R
Quelqu’un peut-il me dire à quoi correspondent les différences dans les lettres A, C et R ? J’imagine que cela se rapporte à la capitalisation ou à la distribution… En tout cas, je n’en ai retenu qu’un seul des deux pour les arbitrages.


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne

 

#24 05/01/2014 21h07 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,

Je vais suivre tout ça avec grand intérêt !

J’ai l’impression de ne pas avoir tout suivi : il n’y a pas de REIT dans l’allocation de base ? Ou c’est parce qu’aucun fond REIT ne remplis les critères ? (je pense que les fonds REIT Europe ont un momentum correct et fond plus de 4%)

Bon courage en tout cas
Fructif

PS : Je pense que C c’est capitalisé (ce qu’il faut choisir comme le souligne Faber) et D Distribué … R je ne sais pas
PPS : Un "bon" benchmark serait un fond "patrimonial" équilibré style Carmignac Patrimoine ou DNCA Eurose

Dernière modification par Fructif (05/01/2014 22h12)

Hors ligne

 

#25 05/01/2014 21h37 → Portefeuille GTAA vs Dual Momentum (Faber vs Antonacci) : étude comparative (absolute dual momentum, antonacci, faber, momentum, relative strength)

Membre
Réputation :   69 

Ha ça y est, c’est ça que j’avais loupé/oublié/mal compris!

CuiBono a écrit :

2/ CLOISONNEMENT DES SUPPORTS ASSURANCE-VIE
J’utiliserai 5 AV pour miser sur six fonds chaque mois. LinxeAvenir a deux cartouches en réserve alors que les autres n’en n’ont qu’une car c’est la seule AV à proposer de l’or sous forme de certificat. Donc si l’or se réveille, je ne serais pas à court de munitions !  Si parmi le TOP 6, deux fonds se trouvent dans une unique AV autre que LinxeAvenir, que faire ? Nécessairement des compromis, en allant chercher plus loin dans le classement (TOP 7, TOP 8…) le premier fond éligible dans les autres AV, au détriment de la performance.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech