Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 17/10/2013 12h52 → Logement : faut-il défendre les marchands de sommeil ? (concurrence, pauvreté, propriétaire, taudis)

Membre
Réputation :   39 

Très bonne remarque qu je partage, je vais donc préciser ma pensée.

Ma remarque concerne les personnes dont l’activité (professionnelle ou bénévole) n’a pas pour objectif de sauver des vies.

Je considère que les métiers cités sont nobles, bien entendu. D’autant plus qu’ils sont difficiles.
Le métier de soldat est un peu différent car il possède le droit d’ôter des vies pour en sauver d’autres (je précise que je ne suis pas un anti-militariste).
On peut considérer que "sauver des vies" est normal pour eux car c’est leur métier.

Le bailleur n’est pas dans ce cas.
Il prend de l’argent à quelqu’un qui n’a pas le choix (ou un choix restreint à d’autres choix équivalents). Ensuite, il peut se dire devant son miroir que grâce à lui, le mec ne mourra pas de froid. c’est tout à fait hypocrite.
Je vous propose de faire un sondage dans la rue avec comme question : "Pour quelle(s) raison(s) louez-vous des logements aux particuliers ?"
Je prends le pari que vous aurez bon sonder les 2,5-3M de bailleurs en France, vous aurez du mal à en trouver qui vous répondrons "Pour sauver des vies" en tête de liste.

Dernière modification par lemouz (17/10/2013 12h53)


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#52 17/10/2013 13h00 → Logement : faut-il défendre les marchands de sommeil ? (concurrence, pauvreté, propriétaire, taudis)

Membre
Réputation :   

lemouz a écrit :

Désolé pour ce coup de gueule mais bon, des fois, faut que ca sorte…
@microrente : si votre message était ironique, ne m’en voulez pas de l’avoir pris au 1er degré. Mais bon, je suis certain qu’il doit y avoir des membres du forum qui pensent réellement ce que vous avez écrit.

Mon post était volontairement ultra-provocateur, néanmoins une fois le choc passé, il invite à la réflexion je pense.

Selon vous, le locataire n’avait pas le choix: la boucler ou être à la rue. De fait, avoir un toit (même pourri, même 3 fois plus petit que sur la photo) lui sauve la vie: l’espérance de vie dans la rue étant inférieure à 15 ans.

Je ne suis évidemment pas pour que le propriétaire reçoive une médaille, il loue son bien probablement par pur profit, le fait qu’une personne ne se retrouve pas à la rue étant un effet de bord dont il se fiche (peut être).

Je pense maintenant très sérieusement que si quelque chose est condamnable, c’est le fait que le locataire (selon vous), soit obligé d’habiter dans ce taudis, et ce n’est pas le fait du propriétaire.
Les pouvoirs publics pourraient mettre en place des dispositifs pour loger les gens (construire des logements, louer des logements dans le parc privé, en mettant des contreparties de travail ou autre, c’est un autre sujet).
Condamner le propriétaire n’a pas de sens éthique: c’est condamner une personne qui améliore (très peu et sans le vouloir) la qualité de vie de personnes se retrouvant sans eux à la rue. Il est cependant dans son tort au niveau légal vu que le logement fait moins de la taille légale.

L’article du journal est en outre lui même provocateur, difficile donc de savoir si le locataire a payé le moindre centime, ou si c’est la CAF qui payait une très grosse partie du loyer, le reste n’étant pas versé par le locataire. Bref, ce placard lui coutait peut être quelques dizaines d’euros par mois, et les quelques piécettes récupérées dans la rue lui permettant ainsi de survivre. Rien de bien enviable, mais mieux que rien.

Aujourd’hui il est relogé en raison du contrôle, dans un an il sera dans la rue.

Hors ligne

 

#53 17/10/2013 14h26 → Logement : faut-il défendre les marchands de sommeil ? (concurrence, pauvreté, propriétaire, taudis)

Modérateur
Réputation :   1080 

@microrente : 

Vous écrivez "Les pouvoirs publics pourraient mettre en place des dispositifs pour loger les gens".

Mais c’est déjà ce qu’il fait, avec un cadre légal intégrant notamment le "Droit Au Logement", et pleins de dispositifs d’aide. Ces dispositifs et/ou leur efficacité, sont d’ailleurs contestés par certains, qui y voient un peu de l’assistanat, ou une des sources de la hausse des prix de l’immobilier. Ces dispositifs peuvent sans doute être améliorés (et il y a des gens qui y travaillent), mais pour l’instant ce sont eux qui définissent la situation actuelle.
Les textes de loi qui interdisent de louer des logements qui ne respectent pas un certain niveau de décence (textes que les "marchand de sommeil" enfreignent souvent) font partie de ce dispositif qui se veut cohérent. Ceux qui enfreignent ces textes doivent être condamnés.

Vous pouvez certes considérer que les pouvoirs publics ne font pas assez. Mais force est de constater qu’ils n’ont pas des moyens illimités (et le niveau de la dette, et de la pression fiscale, est déjà considéré comme trop élevé par beaucoup), et qu’il ne peuvent faire qu’avec les moyens dont ils disposent …..   

Vous pouvez certes considérer que l’efficacité n’est pas suffisante, et que pour autant de ressources, il serait possible de faire plus et mieux. C’est sans doute vrai, mais ce n’est pas si facile (d’agir, pas de dire yaka)  ils font bien souvent "de leur mieux", et la marge d’amélioration est sans doute elle aussi limitée.

Si vous voulez vous-même apporter votre modeste participation, il existe de multiples manières d’agir. J’en citerai juste une : www.habitat-humanisme.org


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#54 17/10/2013 15h33 → Logement : faut-il défendre les marchands de sommeil ? (concurrence, pauvreté, propriétaire, taudis)

Membre
Réputation :   

Le droit au logement est un vaste débat, c’est la raison pour laquelle je ne veux pas trop m’étendre. Je n’ai au passage évidemment pas de solutions miracles, et encore moins de solutions politiquement non suicidaires.

Cependant ce que je voulais souligner c’est que, actuellement, hormis pendant les mois de grand froid, pour une personne sans ressources c’est la rue.
Je pense donc qu’elles sont satisfaites de trouver des alternatives à peu de frais. (sinon elle ne loueraient pas)
Le propriétaire ne peut pas être tenu responsable du fait que son locataire ne puisse pas prétendre à un logement décent du fait de ses faibles ressources.

Condamner un propriétaire qui loue un appartement insalubre car il ne fait pas de travaux, je le conçois.
Condamner un propriétaire qui loue un appartement trop petit selon la loi n’est à mon avis pas justifié.
Je parle encore une fois de condamnation morale, ce que nous faisons dans la presse: au regard de la loi, la condamnation est évidente.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech