Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 18/11/2014 18h44 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   34 

Mais ne pensez vous pas que cela permettrait à de nombreux primo accédants (ceux qui gagnent trop pour ne pas toucher les APL, mais pas suffisamment pour passer à l’achat) d’avoir enfin accès au marché de l’immobilier?
En effet pour le moment et depuis longtemps, ce sont un peu les dindons de la farce.

Hors ligne

 

#27 18/11/2014 18h55 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   314 

De combien faudrait il baisser les prix des logements pour que les primo puissent acheter ?
10 % ou plus ?

Partant sur une base de 20 à 25 % , ne risquons nous pas alors une hausse des taux d’intérêts ?
En général , entre l’immobilier et les taux c’est une forme de vase communiquant quand l’un monte l’autre descend.

Combien de personnes faudrait il mettre alors en précarité de logement pour que les primo puissent accéder.

Sans trop évoquer mon cas personnel , le meilleur parcours pour un primo est un achat avec rénovation  en invitant les copains.
Revente du bien sans plus value du bien comme RP ou mise en location.
On récupère de l’argent et on recommence plus grand.

Peux ton penser qu’un célibataire ou un jeune couple va rester dans un T1 ?
Non alors autant acheter avec des travaux pour valoriser le bien et profiter d’une revente.

La vie est une suite d’achat et de revente en fonction de la taille de la famille avec des périodes de location avant de retrouver un bien adapté.

Certains n’achètent pas de RP mais loue pourquoi pas , les dindons que vous évoquez peuvent aussi consacré leur budget à l’achat de locatif qui pourra servir ensuite d’apport pour une RP.

Les pistes sont nombreuses , je conçois tout a fait que l’immobilier est cher pour les jeunes actuellement.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#28 18/11/2014 19h02 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   25 

Supposons que l’on donne un coup de rabot de 10% sur les aides - ceci éventuellement réitéré plusieurs années.

Cela permettrait à l’Etat de faire des économies et comme la théorie libérale nous apprend que toute intervention de l’Etat sur un marché le fausse, c’est une double bonne nouvelle.

Cela ferait baisser les prix : là aussi, bonne nouvelle pour les primo - accédants - et cette baisse des prix feraient que la rentabilité des nouveaux investisseurs garderait le même niveau.

Enfin, l’Etat pourrait affecter la moitié des sommes économisées à du logement social.

Bref, une idée à suggérer à son député illico ?


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#29 18/11/2014 19h48 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   401 

@MichelPlatini: +1.

Tous les arguments de ceux qui ici défendent ici les aides au logement (et qui sont souvent de parti pris: ce sont parfois,des propriétaires bailleurs et ils savent bien au fond d’eux-mêmes que la fin des aides signifie une baisse des loyers et des prix de l’immobilier) sont faux.

La preuve: voici quelques scoops (c’est ironique, bien sûr):
- il y a 25 ans, les aides étaient bien moins élevées, notamment pour les étudiants, et pourtant je n’ai pas pas souvenir que des millions de personnes étaient alors à la rue
- aujourd’hui, dans beaucoup de pays de l’OCDE, donc des pays riches, il y a peu d’aides au logement et pourtant, leurs populations arrivent à survivre!
- en Allemagne, le niveau de vie est bien plus élevé que la France, pas tellement à cause des salaires, qui ne sont que légèrement plus élevés qu’en France, mais surtout à cause des dépenses pour se loger, bien plus faibles qu’en France.

Donc, si on supprime progressivement en France les aides au logement, par exemple -5%/an, ce sera relativement indolore, mais cependant on constatera que dans les zones tendues, les loyers et les prix immobiliers baisseront pour se rapprocher de ceux d’Allemagne. Le niveau de vie de la population s’améliorera donc grandement et il n’y aura quasiment que des gagnants (mais certains gagneront plus que d’autres!).
Même les propriétaires bailleurs, qui commenceront par perdre (baisse de leurs revenus et de la valeur de leurs investissements) auront une compensation, au moins partielle, en vivant dans un pays devenu plus prospère et à niveau de vie plus élevé et ayant baissé les impôts (car les aides au logement sont aujourd’hui payés par l’impôt).

La vraie solution à la crise du logement en France n’est pas  les aides fiscales (défiscalisation dans le neuf pour les propriétaires) ni les aides de la CAF aux locataires. C’est plutôt:

- avoir davantage de logements disponibles dans les zones tendues en y pénalisant fortement - en fait en quadruplant la taxe foncière -  (i) des résidences secondaires et plus encore (ii) des terrains constructibles et non construits.
Avec un tel changement, les résidences secondaires seront vite proposées à la location à des personnes disposées à en faire leurs résidences principales. Et surtout, les propriétaires des terrains constructibles et non construits (et il y en a beaucoup en proche banlieue parisienne) se dépêcheront de construire ou de vendre à des promoteurs, qui construiront. Avec un autre effet positif: forte baisse des prix des terrains dans les zones tendues, car beaucoup seront proposés à la vente en même temps. D’où forte baisse des prix des logements qui y seront construits.
Evidemment, pour éviter les abus, un terrain dans une zone tendue n’échappera au quadruplement de la taxe foncière que si on y construit de manière suffisamment dense. Pas question d’échapper à la surtaxe en construisant une petite maison sur un terrain de 5000 m² par exemple.

- décentraliser davantage d’emplois, notamment d’emplois publics, loin de Paris pour baisser la pression démographique en Ile de France.

Dernière modification par parisien (18/11/2014 21h34)

Hors ligne

 

#30 18/11/2014 20h50 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   33 

Philippe30 a écrit :

Les aides au logement versé sont d’environ 5 Milliards.

Les aides au logement seront gelées en 2014

Le graphique au milieu de l’article que vous avez posté indique non pas 5 mais 15.9 pour 2010, le chiffre de 15 environ est repris par l’insee également.

Hors ligne

 

#31 18/11/2014 21h22 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   26 

Si on prends l’ensemble des allocations APL, ALS et ALF on est à 16 milliards en 2010.

Si on prends l’ensemble de la politique du logement on est à 40 milliards !

Une note sur le sujet du conseil d’analyse économique:

http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/cae-note010.pdf

Et pour quelle résultat ?

Notre discussion fait penser à ce qui se passe dans ce pays; ah les pauvres locataires, les malheureux bailleurs et les promoteurs… et au final on ne change rien ou on rabote. Le scandale des marchands de sommeil financé par nos impôts…

La solution me parait simple la ou le problème est le plus manifeste; a Paris et la petite couronne; c’est le grand Paris. Projet qui ne coute "22 milliards étalés sur 12 ans" dont on a encore repoussé le 1ier coup de pioche de 2 ans faute de financement…

Idem, seulement 500 millions pour les offices d’HLM afin de construire de nouveaux logements, c’est misérable. On apprends pourtant dans les HLM sont rentables; c’est un bon investissement.

Dernier point; sur le rendement. On peut faire une plus value de 100% et maintenir le rendement dans un monde ou l’argent est gratuit.

Dernière modification par alexsince1978 (18/11/2014 21h23)

Hors ligne

 

#32 19/11/2014 05h58 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   314 

@Narzould

Merci de votre remarque , le texte ne correspond pas au graphe effectivement et d’autres sources indique des montants plus importants.

Difficile de connaitre les chiffres exacts

Le raisonnement reste identique sur une baisse des aides et son impact sur l’immobilier.

@Parisien

Il faut raisonner suivant les emplacements géographiques pour évoquer les montants des loyers , votre vision est très parisienne.

En province , les prix sont différents  quand on loue un studio à Paris ( suivant les quartiers ) entre 700 et 800 € , ici dans le sud je peux louer pour ce prix une petite villa.

Le smic étant le même partout en France , je dispose donc de plus de pouvoir d’achat car un studio se loue entre 300 et 350 €.

Cette comparaison est extrême car le cas de Paris est particulier ce n’est pas pour autant qu’il faut penser que les réductions des aides permettra de faire baisser les loyers.

Ce n’est pas la baisse des aides qui fera baisser les prix et je ne dis pas cela en tant que bailleur intéressé car les aides plafonnent très vite.

Comme  indiqué plus haut à partir de 1.000 à 1.200 € plus aucune aide au logement , les aides ont un effet de seuil néfaste pour ceux qui touche un peu plus que le smic car leur pouvoir d’achat est moindre.

Ce n’est pas parce qu’un locataire qui touche à peine 1.000  € et bénéficié de 180 à 200 € de CAF pour louer un studio ou un T1 pourra acheter un bien malgré une baisse importante des prix.
Ce profil de personne ne pourra hélas jamais acheter , il le sait bien par contre cette aide au logement lui est indispensable.

La suppression de cette aide majeure pour lui n’entrainera pas de baisse des loyers ni des prix car il sera toujours possible de louer à d’autres personnes qui toucheront un peu plus et qui déjà aujourd’hui n’ont aucune aide.

Je connais ces chiffres car je loue fréquemment à des personnes qui ont ce type de revenu.

Sur les studios ou T1 , je tourne entre 300 et 400 € et je demande 3 fois le montant du loyer avec un contrat CDI, si la personne peux toucher la CAF tant mieux pour elle mais ce n’est pas pour autant que je vais proposer plus cher en me disant que la CAF finance car je ne louerais pas.

La CAF est un petit bonus et sauf cas extrême ne couvre pas l’intégralité du loyer.

Je note un développement des colocations pour des biens de type T3 qui permettent pour un prix moindre que celui d’un studio  de bénéficier d’un logement plus grand et de partager les charges.
Mes T3 tournent entre 500 et 600 €.

J’accueille tous les parisiens stressés , sans pouvoir d’achat et vivant dans la grisaille et le froid ,louant des studios au prix de villas dans le sud.

Le débat initié par la gouvernement sous forme de ballon d’essai est une préparation pour des baisses des aides dans un but d’économie encore une fois.

L’impact social sera désastreux par contre l’impact sur les prix sera infime.

Une vraie mesure d’aide était l’aide au logement pour l’acquisition d’un bien mais il me semble que cela  à été supprimé.

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (19/11/2014 06h30)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#33 19/11/2014 10h08 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   220 

Pour nourrir le débat et à l’intention des investisseurs qui parient massivement sur les aides au logement pour financer leur modèle, je sors de chez mon banquier.
Il inclus maintenant, et c’est nouveau, dans son analyse risque la proportion de virements CAF sur les relevés de comptes. Un trop grand nombre de loyers versés par la CAF est considéré comme un risque pour "sa population souvent en semi précarité" et surtout "pour le risque de réduction des aides dans les années à venir".
Ceux qui trouvaient que le versement direct de la CAF était rassurant vont peut-être devoir revoir leur stratégie, y compris vis à vis des banques…


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#34 20/11/2014 11h52 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour à tous,
Je prends en route cette discussion passionnante.
Je connais très bien le sujet étant "un adepte de la rentabilité à 18% en zone désertifié". Titre honorifique mais peu glorieux smile
La plupart de mes locataires touchent de grosses aides aux logements. Je les encaissent directement via la CAF.
Je confirme comme Elodie01 que certain locataire touche plus d’AL que le montant du loyer ! Nous vivons dans un pays formidable ! La première fois, très naïf j’ai contacté la CAF pour leur faire part de cette anomalie. On m’a répondu que c’était normal (SIC ! ) et que je devais restituer chaque fin de mois le surplus encaissé !
Je me suis retrouvé dans la situation ubuesque de rendre à un de mes locataires chaque mois la somme de 97 € ! Locataire trop heureux de pouvoir se payer avec cet argent tombé du ciel sa bouteille de Ricard hebdomadaire smile

Les aides aux logements représente pour moi environ 40% de mes loyers encaissés. J’ai bien conscience que ce système est à bout de souffle, aussi j’essaie de réduire cette proportion en investissant maintenant dans des biens moins "sociaux".

Pour autant, je ne crois pas un instant que ces aides vont être supprimées de 50% de manières brutales. Les conséquences seraient dramatiques pour l’économie du pays. Je vois plus un gel pur et dur pendant 20 ans. Pour les bailleurs, ce serait quasi indolore, nos prêts étant en général à taux fixe.

Moi aussi je suis adepte de ne jamais réévaluer mes loyers. Par contre le mois dernier tous mes locataires ont eu une réévaluation de leur AL(entre 1 et 3 Euros). Donc une hausse théorique de leur pouvoir d’achat.

Hors ligne

 

#35 20/11/2014 12h40 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour,

Cela ne me parait pas anormal que certaines catégories de  personnes touchent plus d’APL que le montant de leur loyer.

En effet au delà du loyer le logement comprend aussi de l’électricité du gaz de l’eau et une taxe d’habitation.

Vous n’augmentez pas vos loyers mais tout le reste augmente alors les 3 euro de plus je ne suis pas sur qu’ils en profitent vraiment.(Ma TH prend 25E/an)


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#36 20/11/2014 19h58 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   39 

La baisse des aides serait une bonne affaire pour les candidats primo-accédants,une mauvaise affaire pour les bailleurs et une très mauvaise affaire pour les bénéficiaires.
L’Etat semble avoir voulu confier le logement social au privé.S’il décide de moins aider les locataires bénéficiaires;il va devoir investir dans ce logement social.Je ne vois pas comment continuer à investir pour augmenter et maintenir ou améliorer(économies d’énergie) le parc existant.
Il suffit de voir les comptes des offices HLM et l’etat de certains immeubles pour comprendre que le logement pas cher est un doux rêve et que ça nécéssite quelques moyens.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#37 20/11/2014 21h59 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   40 

Si déjà on supprimait les mandats des élus locaux qui ne servent à rien au sein des organismes HLM , les comptes iraient déjà mieux. Regardez les organigrammes vous comprendrez…
Vous rationalisez ensuite les dépenses drastiquement et les comptes repassent au vert.
Aucune raison qu’un immeuble de type HLM, même avec des loyers modérés ne soit pas rentable.
Il suffit juste d’arrêter de les gérer comme au temps de L’URSS !

Hors ligne

 

#38 21/11/2014 10h32 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   220 

Les politiques siègent dans les organismes de logement sociaux généralement à titre gratuit (tant rémunération que défraiement) cela fait partie des mandats pour lesquels il sont élus (et rémunérés).
J’ai côtoyé énormément d’élus de tous niveaux dans ma carrière, même si ils m’ont très généralement déçus, je ne peux pas vous laisser colporter ce genre de propos… venant de plus de la part d’un investisseur pariant massivement sur les aides publiques pour ses loyers. Il n’y aurait pas un paradoxe ?

La gestion des biens est sans doute améliorable, je ne doute pas qu’il y ait beaucoup à faire mais bien malin celui qui rendra rentable une barre d’immeuble avec des charges gigantesques d’entretient, de fonctionnement, des loyers réglementés et beaucoup d’impayés.

Si l’aventure vous tente, lancez vous, il y a régulièrement ce genre de biens à vendre pas cher du tout wink


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#39 21/11/2014 18h45 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   40 

Désolé DDtee, j’étais un peu vindicatif hier smile
Je suis tellement déçu des politiques. Franchement je doute que ces mandats soient gratuit, c’est ce qui veulent nous faire croire.
Je n’ai pas l’impression de profiter du système, j’utilise les outils que le législateur propose.
Je suis un ultra libéral convaincus, avec moins d’Etat je ferai différemment c’est sur. Ma stratégie serait différente.

Après je reste persuadé que ces grands ensembles peuvent être rentables.
Je suis utopique mais pourquoi pas faire "entrer au capital" les locataires? Cela les motiveraient un peu à moins dégrader…

Maintenant acheter moi-même ces ensembles? Heu…je passe mon tour ! smile
J’aime trop la vieille pierre avec du cachet, des vieux parquets, des cheminées, des moulures…

Bref, c’est hors sujet tout çà !

Au plaisir

Hors ligne

 

#40 21/11/2014 19h59 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Modérateur
Réputation :   1084 

J’ai l’impression que nous ne vivons pas du tout sur la même planète, quand je vois Guillaume33 écrire qu’il faudrait ""faire entrer au capital les locataires" (qui ont déjà bien souvent du mal à boucler leur budget,et à payer les loyer, sans les aides). J’invite Guillaume3 a acheter une barre et à réussir à en vendre des "parts" aux locataires, pour tester l’idée. (là je ne suis pas sympa : je l’envoie au casse-pipe).
Il ne suffit pas de croire à une théorie, fut-elle " ultra libéral ", pour qu’elle marche, et mieux vaudrait un minimum la confronter à la réalité avant d’en faire du prosélytisme, si on souhaite être crédible..


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#41 21/11/2014 20h43 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Merci pour les guillemets GBL.
Faire rentrer au capital les locataires est très loin des solutions libérales pour résoudre les pbs du logements en France.

Il y a des centaines de mesure libérales à mettre en oeuvre avant d’arriver à ce type de mesures, si vraiment on est en panne d’inspiration et qui auront bcp plus d’effet.

Dernière modification par Igorgonzola (21/11/2014 20h43)

Hors ligne

 

#42 22/11/2014 00h33 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   26 

@ PHilipe33

Les dispositifs d’aide à l’accès à la propriété pour les ménages modestes existent.

A mon sens, c’est un flop car la démarche est trop complexe pour la poulation à laquelle elle s’adresse.

Concrètement, il y a les prêts conventionnés (jusqu’a 35 ans a taux préférentiels) dont le PAS; le PTZ (+ ou non) et les gens conservent leur allocation. L’état finance le déménagement et l’ANAH éventuellement prend en charge les travaux.

Si on prends un achat dans une zone non tendu à haut rendement, la traite serait inférieure au loyer…

En soit je ne suis pas anti social mais le caractère massif des aides et le peu de résultat me laisse penser que réaffecter les aides et enfin mettre en place une stratégie sur le logement serait une bonne chose.

Je mets 3 liens et j’en tire quelques chiffres pour les mettre en perspective:

http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/cae-note0 … hnCZH.dpuf

https://www.caf.fr/sites/default/files/ … PL2012.pdf

http://www.francetvinfo.fr/economie/imm … 04375.html

11,8 millions de logements locatifs, qui représentent 40 % des résidences principales en France. Ces logements se répartissent pour 56  %dans le parc privé et 44 % dans le parc social

Au regard de son coût (40 milliards d’euros en 2010 dont 16 milliards pour les seules aides au logement), la politique française …

Un peu plus de 6,1 millions d’allocataires ont perçu une aide au logement versée par les Caf au titre de décembre 2012.

Le montant mensuel moyen de droit est de 223 euros au titre du mois de décembre 2012.

un loyer moyen de 611 euros charges comprises pour 48 m2, soit 12,72 euros le mètre carré.

Un petit calcul simple:

Loyer moyen x 12 mois x nb de location
611 x 12 x 11,8 M = 86,5 MILLIARDS

Je compare a ce que mets l’état dans le logement 40 milliards.

J’en conclue en raisonnant sur des moyennes que plus de la moitié des charges de logement des français est pris en charges par l’état via son parc et ses subventions (sachant que la dotation de l’état aux HLM est de moins de 500 millions et 100% affecté aux nouvelles constructions) ….

Personnellement, je trouve cela malsain… Et c’est évident que c’est inflationniste.

Dernière modification par alexsince1978 (22/11/2014 00h34)

Hors ligne

 

#43 22/11/2014 14h00 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Modérateur
Réputation :   1084 

Le dernier message me semble comporter quelques erreurs de raisonnement :
   - les 40 Mds€ ne concernent pas que les 11.8M de logements en location;
   - on prend en compte des moyennes de 2010 et de décembre 2012, pas forcément comparables;
   - dans la conclusion le "c’est évident" n’est démontré par aucun raisonnement logique.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#44 22/11/2014 14h48 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   40 

GoodbyLenine,
Ma proposition était juste un peu de légèreté de ma part, à l’approche du WE smile
Cela fait aussi partie de mon coté provocateur.
Je sais bien que c’est irréalisable et utopique. Loin de moi l’idée d’en faire du prosélytisme.
Nous avons créé une société d’assistés alors demander maintenant à cette partie de la population de se prendre en charge est devenu impossible.
Lire sur ce forum comme commentaire qu’il est normal qu’un locataire puisse toucher plus d’aide au logement que de loyer, résume bien le niveau d’assistanat dans lequel nous vivions. La prochaine étape c’est quoi? Subventionner l’achat de ticket à gratter La Française des jeux ?

Je vais peut être vous surprendre mais j’ai une vision "libérale" du social. Je donne chaque mois une somme à cette asso :

http://www.toitamoi.net/

Un bel exemple de social "privatisé" et je crois dur comme fer à ce genre d’initiative.

Bon WE à tous.

Hors ligne

 

#45 23/11/2014 00h44 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   26 

GoodbyLenine a écrit :

Le dernier message me semble comporter quelques erreurs de raisonnement :
   - les 40 Mds€ ne concernent pas que les 11.8M de logements en location;
   - on prend en compte des moyennes de 2010 et de décembre 2012, pas forcément comparables;
   - dans la conclusion le "c’est évident" n’est démontré par aucun raisonnement logique.

Les 40 Mds€ effectivement concerne aussi des aides à la pierre, notamment les avantage de taux du PTZ, les scelliers, Duflot et Pinel…

Effectivement, les moyennes 2010 et décembre 2012 minorent les chiffres.
D’après eurostat, on est 44 milliards et les versements de la CAF ont augmenté.

Bref, mon idée première est de mettre en perspective des masses pour se rendre compte des montants.
Entre le parc public (HLM, Logement conventionné via le 1% logement ou l’ANAH…), les locataires avec loyer encadré style Duflot,nous est loin d’un marché libre et finalement on se rends compte que le marché 100% privé sans subvention de locataire ou du bailleur.

"Personnellement, je trouve cela malsain… Et c’est évident que c’est inflationniste."

J’aurais pu vous ressortir un baratin sur l’offre et la demande mais in fine ce n’est pas démontrable que s’est inflationniste. D’où mon personnellement qui était valable dans mon intention sur le coté inflationniste.

@ Guillaume33
Votre idée n’est pas saugrenue, d’ailleurs elle existe.

http://vosdroits.service-public.fr/part … F282.xhtml

et permet a peu près à 15000 foyers modeste d’accéder à la propriété.

Les HLM, ce n’est pas que des barres. Cela fait plus de barres et que l’on construit entre 50000 ET 100000 logement par an.

Hors ligne

 

#46 23/11/2014 06h04 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   314 

Guillaume33 a écrit :

Vous rationalisez ensuite les dépenses drastiquement et les comptes repassent au vert.
Aucune raison qu’un immeuble de type HLM, même avec des loyers modérés ne soit pas rentable.
Il suffit juste d’arrêter de les gérer comme au temps de L’URSS !

Rationaliser les dépenses des grandes tours des années 60-70 , comment ?
Supprimer le chauffage ?

Ces barres sont des gouffres financiers qui ont été construites lorsque le fuel ne coutait rien, la dégradation dans le temps des bâtiments rend de nombreuses réparations indispensables.

Il suffirait de prendre sur les aides au logement pour remettre en état ces bâtiments

Vous proposez quoi comme type de gestion l’ultra libéral ?

Guillaume33 a écrit :

Je n’ai pas l’impression de profiter du système, j’utilise les outils que le législateur propose.
Je suis un ultra libéral convaincus, avec moins d’Etat je ferai différemment c’est sur. Ma stratégie serait différente.

Vous ne profitez pas du système , vous l’utilisez à votre profit …..C’est la nuance

Les logements dans les zones reculés ne serait pas louable au prix actuel pratiqués.

Les gens deviendraient beaucoup plus agressifs envers les possédant car ils manqueraient de tout , logement , nourriture cela conduirais simplement au chaos.

La société  fait perdurer ses privilèges par la possibilité d’étudier du fait du niveau social des parents , par l’environnement familial , par le réseau relationnel.

Un rétablissement des inégalités est la base du bon fonctionnement d’une société , une juste répartition des salaires et des impôts , une redistribution de l’argent pour compenser les écarts de niveaux de vie permet à l’ensemble de progresser.

Maintenir les gens dans la difficulté ne leur permet pas d’élever leurs enfants correctement , devons nous retourner à l’époque de Zola pour comprendre l’affrontement entre les riches et les pauvres n’est salutaire pour personne.

Qu’elle serait donc votre stratégie dans un monde ultra libéral où il y aurait moins d’état ?

Guillaume33 a écrit :

Nous avons créé une société d’assistés alors demander maintenant à cette partie de la population de se prendre en charge est devenu impossible.

L’assistanat que vous décriez semble vous permettre de vivre par les aides aux logement que vous percevez mensuellement.
Vous avez pu monter un patrimoine avec de bonnes rentabilités grâce à l’assistanat que vous décriez !
Je trouve très paradoxal de venter les achats dans le sud ouest avec 80 à 90 % des revenus payés par la Caf puis de venir nous dire que l’assistanat est une mauvaise chose.

Est-ce la société Française qui a voulu ça ou le monde ultra libéral qui préfère produire au Pakistan des vêtements et les importer par container ?

Lire sur ce forum comme commentaire qu’il est normal qu’un locataire puisse toucher plus d’aide au logement que de loyer, résume bien le niveau d’assistanat dans lequel nous vivions.
La prochaine étape c’est quoi? Subventionner l’achat de ticket à gratter La Française des jeux ?

Je suis d’accord avec vous , il faut établir les montants des allocations logement suivant les montants des loyers pratiqués dans les régions.
Cela évitera que des personnes achètent des biens et puissent les louer cher en s’appuyant totalement sur la CAF.

Vous êtes bien cynique avec des personnes qui n’ont pas eu la possibilité de trouver un travail , des personnes qui ont galéré dans l’intérim ,des personnes qui peinent à vivre.   
Ces personnes sont elles moins méritantes parce qu’elles gagnent peu alors pourquoi pas une aide pour avoir un peu d’espoir et de perspective par le loto.

Je vais peut être vous surprendre mais j’ai une vision "libérale" du social. Je donne chaque mois une somme à cette asso :

Je ne suis pas surpris ,la défiscalisation à 75 % des dons aux associations contribue à la générosité.

Je n’évoquerais pas vos commentaires de montages de capital social par les locataires mais cela dénote une perception totalement déconnecté entre votre monde et les locataires.

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (23/11/2014 06h31)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#47 23/11/2014 11h45 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Guillaume33 n’a rien d’un libéral.
Déjà s’il l’était, il ne dirait pas "ultra-libéral" mais juste libéral.

Ensuite, la vision du logement d’un libéral serait très simple : réduire la politique de l’Etat pour le logement à 0,00000000 milliards d’euros+ qqs autres réformes (libérer le foncier, les permis de construire etc).
Bref enlever toutes les limitations / interdictions, pas les compenser par des subventions voire d’autres taxes (ce qui est fait actuellement, et en cours sur le foncier non bâti).

Guillaume33 est un spécimen bien connu de capitaliste de connivence : on profite de la connivence avec l’Etat pour gratter des subventions (ici les APL) et on se plaint de payer trop d’impôt et de la redistribution aux assistés.

Et le don aux associations subventionnés par le contribuable, typique…

Je ne reviendrais pas sur le reste du post de Philippe30 qui est consternant sur la vision d’un monde "ultra-libéral" (Zola, maintenir les gens en difficultés…)

Je souhaitais juste apporter une rectification car ça suffit de taper sur le libéralisme en toute ignorance de cause. Sur ce, je vous laisse à vos problèmes de collectivistes.

Hors ligne

 

#48 23/11/2014 11h58 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

alexsince1978 a écrit :

@ PHilipe33

Un peu plus de 6,1 millions d’allocataires ont perçu une aide au logement versée par les Caf au titre de décembre 2012.

Le montant mensuel moyen de droit est de 223 euros au titre du mois de décembre 2012.

.

6,1 millions * 223 euros : on serait donc à environ 14 milliard d’aides aux logement sous forme d’APL et allocation logement.

Personnellement je ne possédè que deux logements (acheté a crédit) proposé a la location, dont un est occupé, par un couple touchant l’APL.

Demain si on supprime l’APL, que vais-je faire ??

Soit le locataire peut faire sans, ou alors il s’en vas.
Dans ce cas je ne reloue pas à quelqu’un qui n’a pas de salaire fixe.
Je peux aussi le transformer en logement de tourisme.

Qui serait gagnant ou perdant ? réfléchissons !

Personnellement, je ne suis pas contre une baisse ou une suppression, des aides aux logements, si en compensation on baisse ou supprime, le CSG sur les loyers.

là je touche un point sensible : certains ici disent, que les aides aux logements font monter les loyers, mais qu’en est-il de la CSG ?

Quand j’ai calculé combien il fallait qu’il fallait que je loue mes logements, j’ai tenu compte de la CSG, du montant de l’achat, des impôts fonciers et sur le revenus, des travaux a venir, etc.

Donc si on enlève APL et CSG, oui je peux baisser mes loyers, par contre si seule l’APL et modifiée, je ne change que de locataires.

J’ai aussi la possibilité, de réduire la prestation, l’entretien, et le confort, mais ce n’est pas ma "tasse de thé", c’est pour cela aussi que je m’orienterais ainsi.

Hors ligne

 

#49 23/11/2014 12h16 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   421 

Je suis bien sur d’accord à 100% avec Igorgonzola qui prône vraiment une pensée libérale…

Je pense qu’une erreur commune d’analyse de l’évolution de l’histoire consiste à croire que la pensée politique et philosophique à modifié le monde en profondeur et a produit les grands changements. C’est absolument faux… Ce sont les conditions environnementales puis l’évolution des sciences qui a modifié la société au détriment des systèmes politiques et philosophiques.

Croire que la révolution française a éclairé le monde et à mis fin au système aristocratique est une rare ineptie qui est pourtant enseignée partout en france. L’époque était prête c’est tout comme l’ont démontré l’amérique et le royaume uni. On pourrait expliquer ainsi toutes les évolutions majeurs, le passage de la féodalité à la monarchie, du moyen-age à la renaissance etc…

Penser qu’on peut retourner au monde de Zola est tout aussi inepte que de penser que le marxisme a mis fin à l’exploitation de l’homme par l’homme. S’il n’y a plus d’ouvrier exploités c’est tout simplement que ce type de travail n’est plus utile. Certains Pays comme la Chine voient disparaître à leur tour ce type de travail, les derniers Pays comme le Bangladesh le verront disparaître non pas grâce à des penseurs pleins de bonne volonté mais tout simplement parce qu’il ne sera bientôt plus efficient.

Les systèmes de pensées dirigistes qui veulent le bien de l’humanité ne sont en fait capables que de capter les avancées naturelles produites par des millions d’individus et de les détourner à leur profit par une sorte de loi d’entropie sociétale.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#50 23/11/2014 12h34 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   421 

Plutot que de se noyer dans des taxes des aides des lois et des alinéas d’articles il suffit d’envisager le problème sous un angle d’une petit village avec 100 propriétaires, 100 logements à louer et 100 locataires potentiels.
Dans un premier cas vous donnez la possibilité aux propriétaires de choisir le niveau de leurs prestations, de mettre les mauvais payeurs dehors et vous n’accablez personne d’obligations et de taxes. L’intérêt d’un propriétaire va être de louer son bien. certains seront haut de gamme, d’autres bas de gamme avec un taux de rotation élevé, mais les 100 seront occupés et loués.
Aidez les locataires à payer et vous allez faire augmenter le court des loyers… Empéchez les propriétaires de virer les mauvais payeurs, taxez les et vous allez  avoir un taux de vacance élevé et par conséquent des gens à la rue. Pour évitez ca forcez les propriétaires à s’assurer et les loyers vont encore augmenter, ou les propriétaires vont mettre leur argent ailleurs.

Toute intervention extérieure déstabilise le marché de l’offre et de la demande et a des effets pervers.
Croire que les propriétaires peuvent exploiter les locataires est stupide. Si ceux ci ne peuvent plus payer, les prix vont baisser car l’interêt du propriétaire est de louer son bien. Et le niveau de richesse des locataire dépend à terme des richesses que produit le village de 100 habitants en vendant des biens, pas en fonction de ce que décident les politiques. Malheureusement le Village France va très mal.

Bien sur passer de notre marché sur-règlementé et sur-taxé à un système libre sera aussi difficile que de désintoxiquer un drogué…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech