Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/11/2014 13h17 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   25 

L’idée est dans l’air - le budget de l’Etat ne le permet plus - L’Etat doit de toute façon se limiter aux fonctions régaliennes, disent les libéraux - ces aides ont un effet inflationniste sur les loyers…

Bref, une coupe sévère dans ce poste, étalée sur quelques années, semble pertinente.
Qu’en pensez vous ?

Un article extrait du Monde :
Quand les aides au logement poussent les prix des loyers à la hausse

Mots-clés : aide, apl, logement


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#2 14/11/2014 13h26 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   90 

Un loyer n’est pas correlé selon le montant des aides au logement, pour preuve
On fixe un loyer sans connaitre le locataire (et ses éventuelles aides) mais en fonction de l’emplacement, des prestations…

J’ai l’impression que nos dirigeants cherchent un pretexte pour baisser cette dépense.

Aprés pour répondre à la question du post: Faut il réduire les aides au logement ?
en avons nous les moyens de les maintenir ?
Pas évident…

Dernière modification par Ricou (14/11/2014 13h28)


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#3 14/11/2014 13h34 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   156 

MichelPlatini a écrit :

ces aides ont un effet inflationniste sur les loyers…

Loyers qui sont justement en baisse en ce moment…

Bref, une coupe sévère dans ce poste, étalée sur quelques années, semble pertinente.
Qu’en pensez vous ?

L’article cité mentionne que ces aides permettent aux locataires de louer plus grand, ce qui est sans doute vrai.
Cependant, j’écoutais des analystes récemment qui rappelaient que le marché des petites surfaces est assez figé (peu de nouvelles constructions), bénéficie d’une forte demande (notamment avec les divorces). Cela fait que le prix de la location petites surfaces est déjà beaucoup plus élevé que pour les grandes surfaces.
Couper dans les aides pourrait augmenter la demande de petites surfaces… et donc accentuer encore plus l’écart !

Comme je le disais précédemment, il faut que chacun fasse des efforts. Alors pourquoi pas baisser un peu les aides (ou plutôt, mieux les cibler). Si on peut gagner 10% dessus, ça sera déjà ça de pris.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#4 14/11/2014 13h35 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   33 

Ricou a écrit :

Un loyer n’est pas correlé selon le montant des aides au logement, pour preuve
On fixe un loyer sans connaitre le locataire (et ses éventuelles aides) mais en fonction de l’emplacement, des prestations…

Avez-vous ne serait-ce que parcouru l’etude de l’insee?

Hors ligne

 

#5 14/11/2014 13h37 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   90 

@ Narzould

A laquelle faites vous allusion ?


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#6 14/11/2014 13h41 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   33 

Ricou a écrit :

@ Narzould
A laquelle faites vous allusion ?

Celle qui est mentionnée dans l’article du monde.

Hors ligne

 

#7 14/11/2014 13h44 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   90 

non  je ne l’ai pas lu
et ?


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#8 14/11/2014 13h57 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   33 

Et chacun décidera celui qu’il veut croire entre des professionels de l’économie:
Celine Grislain-Letremy | LinkedIn
https://fr.linkedin.com/pub/trevien-corentin/90/2a6/317

qui ont rédigé un rapport sur le sujet certainement fruit de plusieurs heures de travail et quelqu’un sur un forum qui ne prend pas la peine de parcourir le rapport.

Hors ligne

 

#9 14/11/2014 13h58 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   156 

Ricou a écrit :

non  je ne l’ai pas lu
et ?

Et… des études faites dans différents pays confirment le lien entre aides et augmentation des loyers.
Personne ne peut effacer ces études d’un simple revers de main, et surtout pas avec une preuve aussi légère.

On peut néanmoins atténuer la portée de cette étude, comme j’ai essayé de le faire plus haut.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#10 14/11/2014 14h17 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   219 

Quand je lis dans l’étude en question cela :

"Les résultats obtenus par cette méthode* indiquent que les loyers sont significativement plus élevés dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, suggérant un lien causal entre les aides au logement et le niveau des loyers privés"

On peut s’interroger sur le sérieux de l’étude ou au moins sur ses conclusions… bon, tout lecteur attentif avait déjà remarqué l’indépendance de l’organisme wink

Indépendamment et à micro échelle, j’ai pu remarquer récemment qu’un de mes locataires bénéficiant d’aides au logement les avait vu augmenter, alors que j’ai volontairement gelé son loyer depuis 2 ans… la cohérence du système parait tout de même un peu étonnante !

* la méthode consiste à segmenter la France en 3 zones Paris/villes de plus de 100 K habitants en 1970/reste du pays


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#11 14/11/2014 14h25 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   90 

@ Narzould

Tel Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois

Comme expliqué par Faith, les loyers baissent en ce moment
==> Les aides ont elles baissées ?

Deuxièmement, les aides sont nationales, vous me l’accordez ?
les prix (et augmentation) de loyers sont elles nationales ou peut être locales?

Nous sommes dans une économie de Marché
Régie par l’Offre et la Demande

Tel est mon simple avis, forgé sur ce que je connais: mon expérience


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#12 14/11/2014 14h51 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   156 

Ricou a écrit :

Nous sommes dans une économie de Marché
Régie par l’Offre et la Demande

Tel est mon simple avis, forgé sur ce que je connais: mon expérience

Justement, une aide ciblé sur l’habitation modifie la demande.
Donc il est parfaitement raisonnable de considérer que ces aides ont une influence sur le prix.

En particulier, un certain nombre de "jeunes" resteraient chez leurs parents et d’autres prendraient une chambre à la place d’un studio s’ils n’avaient pas/moins d’aide.

Ricou a écrit :

Deuxièmement, les aides sont nationales, vous me l’accordez ?

Mais les cibles de ces aides de sont pas également réparties sur le territoire.

Dernière modification par Faith (14/11/2014 14h52)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#13 14/11/2014 14h53 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   29 

Ricou, je ne comprends pas votre raisonnement. Si les APL font augmenter les loyers (à démontrer), on ne peut pas le démontrer avec son contraire, cela n’a aucun sens. Les APLs peuvent ne pas être la seule cause d’augmentation mais pourrait ne pas être une cause du tout de baisse. C’est comme dire, si je suis un singe, je suis un mammifère mais à l’inverse, si je suis un mammifère, je ne suis pas forcément un singe.

Je pense qu’il serait intéressant d’avoir une étude lors de la mise en place des APL pour démontrer (ou pas) que celles-ci ont provoqué une augmentation des loyers. Une étude menée actuellement aura dû mal à démontrer qu’1% d’augmentation des APL entraîne 1% d’augmentation des loyers ou même 0.5%. Les facteurs sont trop nombreux et la fluctuation assez petite. Sur les données actuelles, le prix intègrent déjà que les locataires touchent les APL lors de la balance offre/demande.

En tout cas, il sera intéressant de suivre comment cela va évoluer. La coupe ne peut pas intervenir drastiquement si elle est mise en place sinon, va y avoir du monde qui ne pourra pas payer son loyer.

Hors ligne

 

#14 14/11/2014 14h54 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

De toutes façons, c’est trop tard.

L’effet négatif (la hausse en conséquence des loyers) est là, et le retour arrière ne fera pas baisser instantanément les loyers de 200€ par mois (à peu près la hausse qui est due aux APL).
Donc la suppression des APL n’aura aucun effet (immédiat) et permettra aux esprits chagrins de dire "aha, je vous l’avais bien dit que ça ne servait à rien et que les APL ne faisaient pas monter les loyers !".

Un peu comme la TVA sur la restauration.

Une fois que le marché est déréglé par la taxation/subvention, le retour à la normale n’est pas immédiat, a fortiori lorsqu’une partie seulement des mécanismes qui le distordent disparaît.

Bref, pour répondre à la question, oui il faut les supprimer, mais ça sera douloureux, et les effets positifs qui contrebalanceront la suppression ne se feront sentir que bien plus tard (pas bon politiquement donc).

Hors ligne

 

#15 14/11/2014 16h37 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Modérateur
Réputation :   1082 

L’étude de l’INSEE me laisse perplexe : Est-ce parce qu’il y a eu des aides que les loyers ont augmenté (comme certains le concluent …mais le prix des voitures augmente-t-il quand il y a des aides ?) , ou parce que les loyers ont augmentés (pour plein d’autres raisons) qu’il a fallu augmenter les aides pour permettre aux allocataires de continuer à trouver où se loger dans des conditions correctes ? Pas évident de trancher, car les démonstrations semblent se baser sur des raisonnement où les causalités sont assez "élastique". 

Je pense qu’il existe un déséquilibre entre offre et demande solvable sans allocations, et les aides permettent de le diminuer.

Une expérimentation ne permettrait pas de conclure grand chose, par exemple supprimer ou réduire les aides sur une partie du territoire (les allocataires devraient juste aller se loger ailleurs), ou supprimer ou diminuer les aides sur tout le territoire (les allocataires devraient juste se loger bien plus mal, voire devenir SDF).

Diminuer le prix de l’offre n’est pas plus une solution idéale : le bailleur a besoin d’un rendement décent pour pour entretenir l’immeuble et pour justifier son investissement (et ni le prix du foncier, ni le surcoût à la construction lié aux nouvelles normes n’expliquent seuls l’envolée des aides, car la majeure partie du prix est lié au coût de la construction, lui-même lié au coût de la main d’oeuvre, lui même lié aux ressources du locataire).

Une solution pourrait être d’augmenter les ressources des locataires, donc, si ça ne doit pas être avec des allocations, ses ressources provenant de leur travail. Ceci ramène aux problématiques du chômage, des gains de productivité de l’ensemble du pays (pouvant justifier de disposer de logements s’améliorant, en proportion) et de leur répartition entre travail et capital, ou des inégalité entre une partie importante de la population disposant d’une fraction des revenus du pays décroissante quand les 10%, 1%, ou 0.1% les mieux lotis disposent d’une fraction des revenus croissante (ce qui est bien moins le cas en France qu’aux USA par exemple).

En tout cas, ça me semble  être une problématique très loin d’être simple, et les solutions simplistes (comme couper les aides [*]) sont sans doute peu adaptées.

[*] ou pointer certains du doigt, que ce soient les allocataires, ou les politiques, les fonctionnaires ou l’État, etc.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#16 14/11/2014 17h13 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

En fait en France, on a mis en route des mécanismes de soutien à la demande dans tout plein de domaines :
- Logement (APL, prêt à taux zéro…)
- Automobile (bonus écologique, prime à la casse…)
- Restauration et Bâtiment (taux réduit de TVA)
Ces mécanismes ont été complexifiés année après année, pérennisés, renforcés, ballotés par les revirements politiques et budgétaires, mais n’ont jamais disparus.

On a suffisamment de recul désormais pour dire que ce sont des échecs. La perfusion n’aide que marginalement le malade (ne s’attaque qu’aux symptômes mais pas à la maladie) mais si on supprime d’un coup les perfusions, on tue le malade.

Et pendant des années, ces politiques ont couté des milliards aux contribuables, sans pour autant résoudre quoique ce soit.
Si au moins on en avait profité pour "acheter" du temps, afin de prendre les mesures nécessaires au relèvement des filières, mais on a fait plutôt le contraire. (ex : Duflot)
On doit avoir la politique du logement qui coûte le plus cher au monde, tout simplement parce qu’on ne veut pas prendre le problème à bras le corps au niveau de la construction.

En fait - je vais faire plaisir à GBL - les solutions sont excessivement simples lorsque l’Etat ne se mêle de rien mais devienne extrêmement complexes une fois que des dizaines de milliers de fonctionnaires et d’élus mettent leurs gros doigts potelés dans les engrenages.
C’est un choix de société.

Dernière modification par Igorgonzola (14/11/2014 17h14)

Hors ligne

 

#17 14/11/2014 17h14 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   313 

Ballon d’essai pour voir les réactions.

Je suis d’accord avec GBL sur les causes , les solutions etc …..

Ce que je vois toutefois , c’est une préparation psychologique au fait que les aides au logement sont trop importantes , les bailleurs gagnent sur l’état , cela augmente les loyers etc ….

A l’issue de cette première salve de test , nous pouvons nous attendre à une réflexion sur une baisse généralisé qui conduira à des levées de bouclier surtout venant d’un gouvernement socialiste sur le papier.

Une mesure pouvant alors ressortir de cette consultation sera un compromis  sur des montants variables suivant les régions , les zones tendues et autres indicateurs.

Une mesure de ce type conduirait les adeptes de la rentabilité à 18 % en zone désertifié à se retrouver avec des biens non louables ou avec des loyer fortement revue à la baisse.

Il est un fait que les aides au logement dans ces secteurs sont souvent plus importantes que les loyers et constituent un complément indirect au pouvoir d’achat des ménages très précaires.

Plusieurs fois j’ai évoqué le risque de baisse des APL et le danger d’un montage patrimoniale uniquement basé sur des revenus issus de la CAF.

Il semblerait que l’on s’en approche si cela se fait on peux s’attendre à de fortes baisses de prix des biens et des loyers dans certaines zones en France.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#18 15/11/2014 01h38 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Cela me surprend que ces aides ne soient envisagées que du point de vue du bailleur.

A mon sens, supprimer ou fortement diminuer les aides ne posera pas un problème qu’aux bailleurs, mais surtout aux personnes qui ont besoin de ces aides pour financer leur loyer pour cause de faibles ressources.

Une diminution drastique des aides, si elle était mise en place, posera un problème social important assez rapidement. Ces aides étant en principe réservée aux personnes à faibles ressources, une diminution importante viendrait grever un budget souvent déjà bien fragile et compliqué. Rendre des locataires insolvable ne va arranger les affaires de personne!

Après, ces aides étant sous conditions de ressources, fonction de la composition de la famille et du logement, des améliorations dans le calcul pourraient être apportées. Le système pourrait certainement être revu pour supprimer certaines aberrations et améliorer sa répartition.

Par exemple, certains allocataires touchent une aide au logement supérieure au montant du loyer (et oui, ça existe!). Une économie relativement simple serait de plafonner le montant de l’aide au logement au montant du loyer….

Par ailleurs, les aides au logement sont calculés sur les ressources n-2, elles sont parfois inadaptées à la situation de la personne à l’instant T. Les bases de calcul pourraient être revues à ce niveau-là afin d’ajuster au mieux les aides distribuées.

Il est également possible d’instaurer un genre de franchise, comme cela existe dans d’autres système avec, par exemple, un plafonnement du montant de l’aide au logement à un pourcentage du loyer…. instaurant un reste à charge minimum pour le locataire.

Et il y a surement pleins d’autres pistes d’amélioration possibles….

Bref, si l’état envisage de réduire son budget, il est possible creuser un peu le sujet. Après, je ne connais pas le pourcentage du budget de l’état affecté à l’aide au logement, mais je crois que certains postes sont beaucoup plus importants et une action sur ces postes-là aurait des effets plus importants en matière d’économies qu’une réforme uniquement de l’aide au  logement. Maintenant, chaque euro économisé compte…

Ensuite, je suis assez surprise que dans l’article, il mentionne le fait que l’aide au logement soit versée au propriétaire comme un problème. Je trouve au contraire cela complètement normal ( à mon sens ça devrait être une obligation). En effet, cela permet de s’assurer que l’aide versée par l’état est bien utilisée pour son objet, à savoir aider à financer le loyer et pas pour autre chose comme ce peut être le cas pour d’autres allocations versées directement sur le compte des allocataires….


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#19 15/11/2014 06h55 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   313 

Pour reprendre l’intervention d’Elodie01 , une plus juste proportionnalité serait intéressante à mettre en place.

En utilisant le site de la CAF pour des simulations pour un célibataire.

On s’aperçoit très vite qu’au dessus de 1.000 à 1.200 € les locataires n’ont plus aucune aide.
En dessous de 1.000 € par mois les aides sont plus importantes.

Toutefois , je tiens à indiquer que ce n’est pas le montant du loyer qui détermine les aides aux logement mais la situation des personnes.

Je peux très bien mettre un studio à 300 € ou à 500 € , le locataire n’aura pas plus en aide de fait si je veux louer je dois me positionner vis à vis des biens similaires et non pas vouloir maximiser le prix et ne pas louer.

Discussion actuelle à mettre en lien avec le sujet sur les daubasses ou l’aspect CAf à été évoqué
Les daubasses immobilières : immeubles en mauvais état mais très décotés ! (3/3)

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (15/11/2014 07h28)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#20 15/11/2014 07h37 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   156 

Elodie01 a écrit :

Cela me surprend que ces aides ne soient envisagées que du point de vue du bailleur.
(…)
Une diminution drastique des aides, si elle était mise en place, posera un problème social important assez rapidement.

A vrai dire, je n’oserais pas imaginer que les aides déjà attribuées soient affectées (ou seulement à la marge, dans les cas d’abus ou les cas où l’aide ne se justifie vraiment pas)

De toutes façon, ça ne pourrait pas passer: je pense que quand on parle de baisse des aides, c’est uniquement aux nouvelles aides qui seront distribuées, ou dans les cas de déménagement.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#21 17/11/2014 23h52 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Faith

je ne suis pas aussi optimiste que vous.

En effet, je ne pense pas qu’une division par 2 des aides soient envisageables, mais une réduction sensible ne me parait pas impossible.

A un moment donné, l’Etat va être obligé (de gré ou de force) de faire des économies. Ca a déjà commencer avec les allocations familiales, les temps de congés parentaux (ne rêvons pas, au nom de l’égalité homme/femme, c’est bien une mesure d’économies qui est passée!)….

et demain?

Les remboursements de la CPAM ( ça a déjà commencer, avec les déremboursements, le 1€ à donner quand on va voir son généraliste….) et ça ne risque pas de s’arranger avec la loi sur les mutuelles obligatoires qui va encore augmenter le "trou de la sécu" par une baisse de ressources…

Bref, à un moment donné, plutôt que de faire une coupe franche sur une grosse branche, l’Etat va certainement élaguer un peu à droite à gauche…. et il n’y a aucune raison que les aides pour le logement n’aient pas droit à leur coup de rabot….

A ce jour, notre beau pays n’a plus les moyens de sa politique sociale, il va nécessairement y avoir des ajustements à venir…

Enfin, ce n’est que mon sentiment…..

Désolée si cela fait dériver la thématique d’origine. Mon message peut être supprimer ou déplacer au besoin.


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#22 18/11/2014 01h38 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   39 

Le financement des aides au logement c’est en partie l’Etat mais aussi en partie les cotisations  patronales et salariales.
L’Etat récupère une patie de ce financement vial la CSG/RDS et impots sur le revenu,il me semble?
Les organismes publics(HLM) bénéficient aussi de ces aides?
Les aides au logement ne profitent-elles pas plus à l’Etat qu’aux bailleurs privés???
Au delà du réel bénéfice de voir le niveau de confort moyen augmenter,sur ces sujets,j’ai l’impression que l’Etat se comporte parfois comme un vulgaire comptable et oublie que derriere les chiffres il y’a des familles et des enfants qui méritent un toit.
à moins de collectiviser la quasi totalité du secteur locatif à la mode sovietique et que l’Etat prenne en charge les bénéficiaires de ces aides,je ne vois pas comment ces bénéficiaires vont pouvoir assumer une charge supplémentaire ou comment les bailleurs vont pouvoir(globalement et en moyenne) continuer à investir pour améliorer le confort,l’isolation…


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#23 18/11/2014 17h36 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Toutdoucement

je suis entièrement d’accord avec vous sur la façon de voir uniquement comptable de l’état. On voit bien ce que ça donne depuis que l’état a réduit la niche fiscale des emplois à domicile en pensant récupérer de l’impôt. Certes l’état gagne d’un coté avec moins de déduction d’impôt mais y perd très largement car un certain nombre de postes sont repassés en travail au noir au lieu d’un emploi déclaré du coup c’est :
- moins d’impôt sur le revenus (de l’employé à domicile)
- moins de cotisations sociales
- problème de financement des retraites….

Bref, au final, pas sûr que l’Etat soit gagnant.

Néanmoins, nos parlementaires sont contents, ils ont "fait des économies"….

Concernant les aides au logement pour revenir sur le sujet initial, je pense qu’elles aident à "solvabiliser" un certain nombre de foyer qui n’aurait pas accès au logement sans ces aides.
Je ne suis pas une adepte de l’assistanat à outrance, néanmoins, s’il y a bien des aides qui semblent utile, les aides au logement en font partie. C’est une des seules aides qui est versée pour financer une dépense bien réelle, identifiée et chiffrée.
 
Après comme précisé dans un message précédent, il y a certainement des pistes pour en améliorer l’efficacité.

Et puis, si ces aides sont diminuées de manière importantes, cela aboutira à mettre à la rue un certain nombre de famille. Ces familles se tourneront vers les services de l’état (dont logements d’urgences financés par l’état ou les communes)…. Au bout du compte, une fois encore, pas sûr que l’état y gagne grand chose.


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#24 18/11/2014 17h53 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   82 

S’il faut baisser les loyers du montant des APL versés, probablement que 30 à 50% du marché locatif serait en rendement négatif. Cela impacterait donc l’immobilier en général (construction, promotion, rénovation etc.). Ils ont intérêt à être bien accroché car l’économie prendra cher.

Hors ligne

 

#25 18/11/2014 18h38 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   313 

Les aides au logement versé sont d’environ 5 Milliards.

Les aides au logement seront gelées en 2014

Si on baisse ces aides cela impactera l’économie comme l’indique BorderLine.

Combien rapporte la fiscalité lié à l’immobilier ?
Achat , vente , rénovation , fiscalité des loyers , construction.

Si le montant des aides baissent alors on peux s’attendre à une baisse progressive des loyers.

Combien d’investisseurs vont se retrouver en difficulté   ?

On entrera dans un cercle vicieux de baisse de l’immobilier , de saisie immobilière pour non remboursement des emprunts par les bailleurs.
Moins de taxe foncière à percevoir , moins de fiscalité immobilière sur les revenus locatifs et sur les transactions , les plus values potentielles seront annihilés etc ….

Sans faire dans le catastrophisme , il est certain que les prix de l’immobilier actuel permettent de bonne rentrée financière pour l’état.

Ces prix sont en partie maintenus par des aides , c’est pas faux mais pour autant en baissant les aides combien de personnes vont se retrouver sans possibilité de se loger  ?

Seuls ceux qui ont un travail pourront se loger , les baisses des aides entraineront une baisse de la qualité des logement par manque de fonds des bailleurs pour les remettre en état.

Je ne pense pas que les 5 milliards alloués au logement soit une mauvaise chose qui puissent être remis en question par contre une meilleure attribution serait une bonne chose.

Des contrôles sur l’état des logements seraient aussi salutaire.
Revoir certains effets de seuils au alentour de 1000 € qui suppriment toute aide.
Prendre en compte des loyers régionaux ( Paris ou le centre n’ont pas les mêmes prix )

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech