Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 17/04/2013 16h32 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   24 

Bonsoir,

Je ne m’y risquerai pas. Beaucoup de projets, de bagou, du soutien des pouvoirs publics (ce qui veut dire que le privé n’en veut pas)… mais au final du vent et beaucoup de pertes.

Vu la situation économique et de l’aviation, si vous voulez investir sur des constructeurs aériens autres que EADS ou Boeing, je vous suggère plutôt le brésilien Embraer ou le Canadien Bombardier qui ont un avenir plus prometteur ou, en tous cas, beaucoup moins risqué.


Apprenez comme si vous deviez vivre toujours, vivez comme si vous deviez mourir demain.

Hors ligne

 

#152 22/04/2013 19h41 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   320 

Projet de rachat à venir d’ECONOCOM sur Osiatis

Econocom prévoit de racheter Osiatis sur la base d’1 action Osiatis pour 1 action Econocom Group majorée d’une soulte de 4 euros par action. Osiatis est ainsi valorisé environ 10 euros par action sur base du cours actuel d’Econocom Group, ou 175 millions d’euros pour 100% du capital d’Osiatis sur des bases pleinement diluées. Cette valorisation représente une prime de 39% par rapport au cours de vendredi soir


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#153 14/08/2014 23h07 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   143 

Je m’amuse à repasser un peu en revue quelques uns de mes titres.

J’ai re-ouvert le rapport annuel de Exacompta. Toujours une bel décote sur les actifs. 74M€ de capi pour 367M€ de capitaux propres. Si on ne garde que les actifs courants, et qu’on retranche toutes les dettes, on a encore une décote !

On ne crée pas de la valeur, mais on n’en perd pas énormément aussi. L’allocation du capital est terrible. J’aime bien l’opération avec Photoweb, mais pas de détails…

Le pire est dans l’immobilier. Ils ont plein d’immobilier en plein Paris… Juste en allant sur googlemaps, allez, ils ont 5 000 à 8 000 m² (144, Quai de Jemmapes par exemple). => surface au sol, pas la surface de bureau ou autre…

Le terrain coûte parfois jusqu’à 50% du prix final.

Comment évaluer le prix d’un terrain ? - Achat-Vente - Le Particulier

Vente de Terrains Constructibles à Paris (75) : Terrain à bâtir

Le COS à Paris est d’environ 3 (surface habitable / surface terrain). => 15 000 m² à 24 000 m²

Si on récupère 1 000 € par m² habitable, 15M€ à 24M€ (estimation basse)
Si on récupère 3 000 €, 45M€ à 72M€
Dans les comptes, tous les terrains et constructions sont valorisés à 60M€
Les terrains sont à leurs coûts d’achats => il y a des lustres !  Supposons, il y a 30 ans. L’immobilier a fait fois 4 depuis
Les constructions sont à leur coût d’achat moins amortissement sur 25 à 40 ans. Soyons pessimiste. On prend la borne basse, 25 ans. 4M€ d’amortissement => 100M€ à l’achat. Il y a 68M€ déjà amorti => 17 ans d’amortissement ? (correspond à quelque chose de vieux, ce que on attend).
Si on prend la valeur brute, qu’on fait fois deux, ce serait l’estimation basse de leur immobilier ?
Soit 260M€ au lieu des 60M€ dans les comptes.
Estimation haute avec x4 => 520M€ ?
Je ne crois pas que tout leur actif soit de la même qualité, pour l’emplacement, que celui que j’ai pris. Il faut rester conservateur. Il y a aussi des travaux à faire pour réaménager ces zones (dépollution ? amiante ?). Malheureusement, certaines zones se voient condamné tout réhabilitation (voir ci-dessous).

Juste avec un terrain à Paris, on a bien plus que ce qui est inscrit dans les comptes. smile la magie de la compta

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j … 8740,d.d2k

Objet : inscription du terrain situé à l’angle de la rue des Ecluses Saint Martin et du quai de Jemmapes comme secteur de protection de l’artisanat et de l’industrie
Proposition d’amendement : MA 10 05 07
Rapporteur : M. Alain LHOSTIS

M. Tony DREYFUS donne la parole à M. Alain LHOSTIS qui propose de relever les parcelles des 13, 15, 17, 19 et 21 rue des Ecluses Saint Martin et des 130, 132, 134, 136, 138, 140, 142, 144 et 146 quai de Jemmapes, soit la totalité de l’implantation actuelle de la société EXACOMPTA pour faire l’objet d’une inscription  en tant que terrains appartenant au secteur de protection de l’artisanat et de l’industrie.

Depuis longtemps des rumeurs courent sur une possible opération immobilière, or le maintien de ces activités de production très ancrées dans le quartier et comptant plusieurs centaines de salariés est très importante.

M. Tony DREYFUS rappelle à M. Alain LHOSTIS que le groupe socialiste a donné expressément son accord sur ce projet.

La proposition d’amendement soumise au vote est approuvée à l’unanimité des votants, soit 15 voix pour dont 2 pouvoirs, 2 ne prennent pas part au vote (M. René LE GOFF, Mme Antinéa LLADSER).


Après, on peut parler des autres immos. Que valent toutes leurs machines ? Je n’en sais rien.

Ils pourraient faire du rachat d’action avec une telle décote. Ils pourraient déménager en banlieue et revendre leur foncier à Paris (gain 50M€ en cash, soit les 2/3 de la capitalisation boursière).

Je crois qu’ils s’en foutent. Ils touchent leurs jetons de présence, minimise la valeur déclarable à l’ISF avec une tel décote.

Hors ligne

 

#154 14/08/2014 23h24 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   211 

Je suis bien d’accord avec la conclusion!

Et en plus,  on a peut être de la valeur intangible avec la marque en bonus.

Dans un dossier comme celui la,  un management soucieux de ses actionnaires (à minima) fera la différence entre value et value trap…

C’edt pour cette raison que je dors mieux maintenant avec un Gevelot, dont le management est du premier calibre, qu’avec un EXAC…

De la valeur,  oui, à condition qu’elle soit débloquée…

Hors ligne

 

#155 14/08/2014 23h39 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   143 

Gevelot, au premier abord, avait quand même une décote sur actif beaucoup moins forte (je n’évoque pas la revente de la filiale, qui a surpris tout le monde).

Je ne crois pas que ce soit si bien comparable.

Il y a un prix pour tout.

C’est vrai que pour EXAC on s’attend à 70% que ça stagne. L’entreprise ne fera pas faillite (0%).
On doit avoir 200 à 400 M€ d’actifs (tangibles et même intangibles, comme tu le soulignes très bien, avec les belles marques qu’ils ont) pour 74M€ de capi.

La marge de sécurité est très forte.
Je vais peut être m’avancer, en disant, qu’avoir un bon management, ça n’existe pas à un tel prix. Si le prix est cassé à ce point, c’est qu’il y a quand même des soucis. Je pense qu’ils sont quand même exagérés (on compte toujours en double bons chiffres et bons management, et idem pour les mauvais chiffres et le mauvais management).

Et puis, ils ne sont pas si mauvais que ça.

J’ai l’impression qu’EXAC s’en sort quand même mieux que ces concurrents.
De plus, ils se préparent au numérique avec leur acquisition. Ils gèrent juste comme si ils étaient seuls et pépères.

Je suis un peu mitigé pour mes titres. Le "downside" est faible ou inexistant (bon, on va me parler du prix qui était allé à 40…), mais il y a des garanties solides en face (actifs). Le défaut est de ne pas avoir un événement ou un stimulant pour mieux gérer et valoriser ces actifs.

Hors ligne

 

#156 15/08/2014 00h41 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   188 

Je me suis fait la même réflexion. Vu le nombre de "Nusse" qu’il y a aux postes de direction et d’administration leur souci premier est peut-être bien de garder leur salaire et jetons.

A 40 ou 50 euros, je ne comprends pas qu’ils n’aient pas acheté+annulé des actions.

Je ne sais pas très bien ce que valent leurs actifs. Le post de Super_pognon nous éclaire un peu là-dessus. 

Quant aux catalyseurs l’histoire m’a appris qu’avec de genre de titres il y en toujours qui peuvent arriver d’on ne sait où. J’ai notamment eu assez d’OPA depuis 2 ans… Plus des dividendes exceptionnels ou des ventes d’actifs. Ok, pour l’OPA ici c’est peu probable.

Bref un bilan mitigé mais le risque de perte me semble aussi très limité.

Et comme le cours vient toucher sa résistance de 200 € tous les 10 ans, hé bien c’est l’an prochain le gros lot ! :-)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#157 15/08/2014 04h22 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   213 

Je suis sorti d’Exacompta pour ces raisons, management qui ne bouge pas, beaucoup de Nusse à la direction, et surtout une capacité à rester en stase pendant des années sans que rien ne bouge, une véritable machine perpétuelle…

Je ne vois pas trop d’où pourrait venir le catalyseur. OPA, c’est bouché; vente d’actifs, ils n’en ont pas besoin; le management peut tenir un siège et peut toucher son salaire tranquille pendant des décennies, je ne vois pas ce qui les feraient bouger malheureusement. Il ne reste qu’une reprise des résultats, ou alors une grosse chute qui les obligeraient à bouger.

Après, c’est vrai que si on avait un bon management, on ne payerait pas 60 euros l’action. C’est dommage, car il y a de l’actif au bilan et de belles marques. En fond de portefeuille pourquoi pas, à laisser dormir tranquillement dans un coin.

Hors ligne

 

#158 15/08/2014 07h46 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   211 

Super_Pognon a écrit :

Gevelot, au premier abord, avait quand même une décote sur actif beaucoup moins forte (je n’évoque pas la revente de la filiale, qui a surpris tout le monde).

Un peu quand même…lors de mes premiers achats on avait un PB de 0,2…donc il y avait un peu de décote quand même wink, même si on a peut-être un immeuble à Paris comme dans le cas d’EXAC.

Après je te rejoins, les dossiers ne sont pas tout à fait comparables, Gévelot et plus cyclique et fait des bénéfices, EXAC est dans une industrie en déclin et ne sort pas la tête de l’eau.
J’ai pris cet exemple pour illustrer ce qu’un management compétent peut faire dans un secteur difficile, aux commandes d’une entreprise peu sexy.

Super_Pognon a écrit :

Il y a un prix pour tout.

Par forcément d’accord, enfin plus forcément d’accord. J’ai évolué sur ce point ces derniers mois. Et encore cela dépend de la stratégie d’investissement que l’on a.
Dans la cadre d’une approche net-net classique, ou assimilée,  on diversifie beaucoup et on aura nécessairement de bonnes surprises à un moment ou à un autre, comme une OPA comme le souligne à juste titre JL.
Ainsi EXAC a parfaitement sa place dans un tel portefeuille d’investissement.

En faisant un peu plus de qualitatif et en concentrant son portefeuille, ce que je fais maintenant par exemple, je n’achèterais pas EXAC même à 0,10 la valeur de ses actifs car le management est inopérant et qu’il n’y a aucun catalyseur qui pointe le bout de son nez.
On peut donc rester coller dans la même situation pendant des années et ce que l’on pensait value devient value trap…
D’un point de vue financier, la logique voudrait de liquider cette boîte comme dirait mon camarade Sergio.

Super_Pognon a écrit :

Je vais peut être m’avancer, en disant, qu’avoir un bon management, ça n’existe pas à un tel prix. Si le prix est cassé à ce point, c’est qu’il y a quand même des soucis. Je pense qu’ils sont quand même exagérés (on compte toujours en double bons chiffres et bons management, et idem pour les mauvais chiffres et le mauvais management).

Absolument pas d’accord sur ce point ! wink

La management de Gévelot ets le parfait contre-exemple. Il est de toute première qualité :
- ils rachètent des actions quand ils peuvent à un prix dérisoire of course
- ils gèrent bien leur business et ont réussi à le rendre moins Franco-dépendant
- ils ont déprécier massivement leurs actifs, pour nettoyer quelque peu le bilan.
- l’opération Kudu est un bijou d’intelligence financière qui ferait envie à John Malone
- ils réinvestissent le produit de la vente dans l’activité pompe, la mieux margée et la moins cyclique.
- et le dividende permet d’attendre.

Le prix de Gévelot s’est retrouvé à la cave car c’était une cyclique, invisible pour les zinzins, une smallcaps peu liquide, qui cote au fixing sur Alternext.

Hors ligne

 

#159 15/08/2014 09h53 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Banni
Réputation :   15 

Interview de Guillaume Nusse, de Clairefontaine-Rhodia, sur BFM

Guillaume Nusse, PDG de Clairefontaine-Rhodia, dans Le Grand Journal - 7 août 2/6

Hors ligne

 

#160 15/08/2014 10h24 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   554 

On peut tout à fait avoir des managements d’exception à des prix dérisoires - c’est même arrivé avec Malone ! Mais aussi plusieurs boîtes françaises bien sûr (Gévelot est loin d’être la seule).

On a tout à fait le droit d’être plus exigeant sur ses critères d’investissement - rien ne nous force à agir tant qu’on a pas la situation dont on rêve. Je dirais que c’est extrêmement recommandé avec un portefeuille concentré.

Et puis, il est difficile de trouver une réponse à l’éternelle question suivante ; à quel multiple de ses capitaux doit coter une boîte ayant un retour inexistant sur les capitaux qu’elle emploie lorsqu’elle ne compte rien y changer ? Je n’ai pas de réponse à cette question - si ce n’est que je ne suis pas prêt à payer quoi que ce soit de mon côté (car je ne sais pas).

Dernière modification par sergio8000 (15/08/2014 10h27)

Hors ligne

 

#161 15/08/2014 11h48 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   143 

spiny a écrit :

Super_Pognon a écrit :

Gevelot, au premier abord, avait quand même une décote sur actif beaucoup moins forte (je n’évoque pas la revente de la filiale, qui a surpris tout le monde).

Un peu quand même…lors de mes premiers achats on avait un PB de 0,2…donc il y avait un peu de décote quand même wink, même si on a peut-être un immeuble à Paris comme dans le cas d’EXAC.

Si je remonte le temps, c’est sur que je prends du Gevelot à 15 € smile

En 2009/2010, je n’avais pas l’expérience et les connaissances que j’ai maintenant.

C’est pour cela que j’écris sur ce sujet. On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses réussites.

spiny a écrit :

Super_Pognon a écrit :

Il y a un prix pour tout.

Par forcément d’accord, enfin plus forcément d’accord. J’ai évolué sur ce point ces derniers mois. Et encore cela dépend de la stratégie d’investissement que l’on a.
Dans la cadre d’une approche net-net classique, ou assimilée,  on diversifie beaucoup et on aura nécessairement de bonnes surprises à un moment ou à un autre, comme une OPA comme le souligne à juste titre JL.
Ainsi EXAC a parfaitement sa place dans un tel portefeuille d’investissement.

En faisant un peu plus de qualitatif et en concentrant son portefeuille, ce que je fais maintenant par exemple, je n’achèterais pas EXAC même à 0,10 la valeur de ses actifs car le management est inopérant et qu’il n’y a aucun catalyseur qui pointe le bout de son nez.
On peut donc rester coller dans la même situation pendant des années et ce que l’on pensait value devient value trap…
D’un point de vue financier, la logique voudrait de liquider cette boîte comme dirait mon camarade Sergio.

Je te rejoins. La ligne est assez faible dans mon portefeuille, qui est assez diversifié. Il est clair que ce titre n’a pas sa place dans un portefeuille concentré.
Effectivement, la logique serait probablement de liquider… On sera déjà content si il y avait quelques arbitrages, comme sur l’immobilier parisien.

spiny a écrit :

Super_Pognon a écrit :

Je vais peut être m’avancer, en disant, qu’avoir un bon management, ça n’existe pas à un tel prix. Si le prix est cassé à ce point, c’est qu’il y a quand même des soucis. Je pense qu’ils sont quand même exagérés (on compte toujours en double bons chiffres et bons management, et idem pour les mauvais chiffres et le mauvais management).

Absolument pas d’accord sur ce point ! wink

La management de Gévelot ets le parfait contre-exemple. Il est de toute première qualité :
- ils rachètent des actions quand ils peuvent à un prix dérisoire of course
- ils gèrent bien leur business et ont réussi à le rendre moins Franco-dépendant
- ils ont déprécier massivement leurs actifs, pour nettoyer quelque peu le bilan.
- l’opération Kudu est un bijou d’intelligence financière qui ferait envie à John Malone
- ils réinvestissent le produit de la vente dans l’activité pompe, la mieux margée et la moins cyclique.
- et le dividende permet d’attendre.

Le prix de Gévelot s’est retrouvé à la cave car c’était une cyclique, invisible pour les zinzins, une smallcaps peu liquide, qui cote au fixing sur Alternext.

Je n’ai pas dit qu’on ne trouvera jamais à ce prix. Je sous-entends que actuellement, ce n’est pas le cas. Les période de crise avec tous les excès permettent d’avoir effectivement des très belles décotes. Les titres sont massacrés sont qu’on regarde vraiment pour beaucoup, quelles sont leurs qualités et leurs défauts. Maintenant, EXAC a une décote bien plus forte sur son actif tangible que ne l’a Gevelot. La proportion s’est bien réduite depuis 2009.

Hors ligne

 

#162 15/08/2014 11h55 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   143 

sergio8000 a écrit :

On peut tout à fait avoir des managements d’exception à des prix dérisoires - c’est même arrivé avec Malone ! Mais aussi plusieurs boîtes françaises bien sûr (Gévelot est loin d’être la seule).

On a tout à fait le droit d’être plus exigeant sur ses critères d’investissement - rien ne nous force à agir tant qu’on a pas la situation dont on rêve. Je dirais que c’est extrêmement recommandé avec un portefeuille concentré.

Et puis, il est difficile de trouver une réponse à l’éternelle question suivante ; à quel multiple de ses capitaux doit coter une boîte ayant un retour inexistant sur les capitaux qu’elle emploie lorsqu’elle ne compte rien y changer ? Je n’ai pas de réponse à cette question - si ce n’est que je ne suis pas prêt à payer quoi que ce soit de mon côté (car je ne sais pas).

Maintenant, il n’y en a pas (ou très peu) à prix dérisoire, maintenant.

Si je remonte le temps, avec mon expérience acquise et mes connaissances, j’aurais sélectionné un peu différemment mes titres en ayant plus d’exigences, dont le management.

Hors ligne

 

#163 15/08/2014 12h22 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   554 

Tout dépend de ce que vous appelez peu - le petit soubresaut récent, pourtant faible, m’a remis une dizaine d’entreprises dans le radar, dont certaines que je considère comme étant de qualité, et d’autres même de très haute qualité. Une à deux bonnes idées par an suffisent généralement à mon bonheur : si j’en ai 10, je suis plus que comblé !

Bien sûr, chacun sa philosophie et méthode de travail, cela va sans dire (je n’ai jamais eu 30 entreprises en portefeuille, mais je peux tout à fait comprendre que ce soit recommandable pour un panier de "daubes" - qui n’en sont pas forcément d’ailleurs).

Hors ligne

 

#164 15/08/2014 13h37 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   188 

J’aime bien la franchise de ce Guillaume Nusse notamment sur les limites de ce que sait faire Clairefontaine et ses erreurs dans le passé. Pas si courant. Mais bon la structure actionnariale est la pire qui soit (une famille très majoritaire sans non plus avoir de perspective d’OPA ou de sortie du marché pcq un peu de flottant les arrange). 

Et que penser de la probabilité de succès (sans doute faible) d’agir et de poser des questions franches en AG ? Genre "et mes amis les Nusse pourquoi vous ne concrétisez pas les valeurs cachées de l’immo ?" Au moins ça serait inscrit sur un rapport d’actionnaire ensuite.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#165 09/03/2015 10h18 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   285 

Le Journal Investir a encore frappé
Groupe Crit est sorti de la sélection "small cap", presque - 9% ce matin !

Ce n’est pas facile de suivre cette sélection (mais Investir achète le Lundi soir les conseils donnés le week-end)

Dernière modification par Fructif (09/03/2015 10h20)

Hors ligne

 

#166 09/03/2015 12h30 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   421 

Et a rentré LNA, le résultat fut immédiat !

LNA LNA HO
LNA AOT CO
GAP LNA HO
LNA HO
GAP LNA OO
LNA LNA HO
GAP LNA OO
LNA HO


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#167 09/03/2015 13h20 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   266 

Bifidus, j’avoue ne pas comprendre votre code morse en fin de message wink

En ligne

 

#168 09/03/2015 13h55 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   421 

Je suis pourtant sur que vous reconnaîtriez la musique !
je vous mets la seconde strophe, mais je risque la censure…

LHO LHO OLNA
LAOTCO OLNA
LCACBC OLNA
GCDGCD OLNA


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#169 09/03/2015 14h01 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   50 

La troisième strophe finit elle par GBC LNA ? smile

Hors ligne

 

#170 09/03/2015 15h01 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   16 

Lhooq ?

Hors ligne

 

#171 09/03/2015 15h42 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   104 

Le noble Age (LNA) fait un plus haut de 5 ans à l’ouverture, comme quoi l’influence d’un hebdo sur une capitalisation moyenne est assez étonnant.

Si vous voulez acheter, attendez que la poussière soit retombée.

Dernière modification par pvbe (09/03/2015 15h44)

Hors ligne

 

#172 09/03/2015 16h07 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   

Geronimo a écrit :

Bifidus, j’avoue ne pas comprendre votre code morse en fin de message wink

=> Allographe ? Wikipédia wink

Hors ligne

 

#173 09/03/2015 22h41 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   32 

pvbe a écrit :

Le noble Age (LNA) fait un plus haut de 5 ans à l’ouverture, comme quoi l’influence d’un hebdo sur une capitalisation moyenne est assez étonnant.

Si vous voulez acheter, attendez que la poussière soit retombée.

Bonjour pouvez-vous préciser votre post svp ?

Hors ligne

 

#174 10/03/2015 11h35 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   104 

@footeure,

Une nouvelle quelle soit bonne et mauvaise à une répercussion sur le prix d’une action, l’effet immédiat est important et ensuite il s’estompe et le cours retrouve son (nouvel) équilibre. La durée de ce phénomène est bien entendu variable et dépend de l’importance de la nouvelle et de la mémoire collective des investisseurs, mais on peut considérer qu’en moyenne la durée est de 12 jours.

Tout comme si vous jeter un caillou dans une mare, un remous important est créer des vagues apparaissent, leur amplitude diminue et finalement la mare redevient étale.

Hors ligne

 

#175 25/03/2015 14h28 → Small Caps, Micro Caps et autres pépites boursières françaises... (small cap micro cap france action pea)

Membre
Réputation :   

ATI publie ce matin de très bons résultats 2014, certes attendus.

Les données sont au beau fixe, CA +12% et RNPG +35% (on arrive quand même à 14MEUR).

En parallèle le profil de risque du groupe s’améliore, le gearing baisse de 14pts et redescend à 86%.

Prévisions honnêtes de croissance pour 2015 (8% du CA) et carnet de commande blindé.

J’avais chargé 25% de mon PEA quand on était tombé à 4EUR et j’ai bien allégé au dessus de 7EUR à l’approche des résultats. Je vais finalement garder les 5% qui me restent car je trouve qu’il reste encore de la marge étant donné les multiples de la boîte (on est toujours en dessous des 150MEUR de MarketCap).

Ceux qui sont dans le même bateau qu’en pensez-vous? La trouvez-vous désormais chère? Un risque que j’aurais raté?

Merci!

Dernière modification par Synoxis (25/03/2015 14h29)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech