Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#276 19/01/2014 10h14 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   36 

pas trop anglophone…

Hors ligne

 

#277 19/01/2014 10h21 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

ben, juste parce que je ne parle pas anglais!!!

Hors ligne

 

#278 19/01/2014 12h25 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Administrateur
Réputation :   1307 

meni a écrit :

re racheter le livre de notre hôte que j’ai prêté mais qu’on ne m’a jamais rendu ( et comme le livre est indisponible partout, j’en appelle à vous et à IH si jamais il lui en restait quelques exemplaires).

Bonjour Meni,

Mon livre est disponible en version papier sur amazon.

En français, Warren Buffett et l’interprétation des Etats financiers conviendra bien à un débutant pour apprendre les bases de la comptabilité financière et quelques ratios.

Hors ligne

 

#279 19/01/2014 16h13 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   211 

christian a écrit :

@Spiny :
disons qu’à l’énoncé de la table des matières de l’investisseur intelligent, seuls deux ou trois chapitres pourraient répondre à ma requête. Etant donné le prix du livre (aux alentours de 200 euros en ce moment), je doute qu’il s’agisse là d’un investissement intelligent
Je n’exclus pas sa lecture pour autant, mais sans doute un peu plus tard.

En gros, j’aurais souhaité situer ou comprendre de façon plus "technique" et approfondie notamment les composantes de ratios utilisés par IH dans xlsValorisation. Pour cela, je crois qu’il faut vraiment partir sur des bases plus génériques, à savoir déjà (?) la comptabilité d’entreprise.

Et pourquoi ne pas se servir directement à la source ? Il n’y a pas qu’Amazon dans la vie !! wink
L’investisseur intelligent
pour 32,30€ à ce prix là c’est donné.

Quand bien même le prix serait de 200€, il s’agirait tout de même d’un "investissement intelligent" tant se livre peut vous apporter pour votre construction personnelle et tout ce qu’il pourrait vous permettre de gagner dans le futur.
La compréhension et l’assimilation des ratios présents dans XLS Valorisation n’ont absolument aucun sens si vous ne vous appropriez les concepts développés par Benjamin Graham.
Idem pour la comptabilité car Ben Graham vous propose des grands principes, une philosophie, une manière de concevoir l’investissement…donc c’est par là que vous pouvez, (devez) commencer !

Ceci dit, pour vous donnez un meilleur aperçu vous pouvez tout de même lire la chronique de Serge sur ce livre : L’investisseur Intelligent

Bonnes lectures…

Hors ligne

 

#280 19/01/2014 18h37 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   26 

Si je peux me permettre je le vends pour 15 euros + frais de port. Je l’ai lu mais honnêtement ce n’est pas le livre que j’ai préféré.

Hors ligne

 

#281 19/01/2014 19h09 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   211 

Moi non plus ! wink

Il faut reconnaître que le style de Ben Graham est assez académique, mais il me semble incontournable.

Hors ligne

 

#282 21/01/2014 15h45 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   36 

J’ai commencé celui-ci :

http://www.potiondevie.fr/wp-content/uploads/2011/11/lynch.jpeg

Assez redondant pour l’instant sur les 50 premières pages, beaucoup de storytelling et de particularités liées :
1) à l’époque (quelque part dans le 20ème siècle)   
2) aux marchés américains
….avec quelques évidences qu’il est toujours bon de (re)graver dans un recoin de sa mémoire, par exemple :
"achetez les bonnes actions au mauvais prix et au mauvais moment et vous perdrez de l’argent. Achetez de mauvaises actions au bon moment et il vous arrivera la même chose."
Bizarrement, le bonhomme n’a pas de mots assez durs pour l’obligataire.
Le reste des chapitres, auquel je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un coup d’oeil, à l’air très intéressant !

Hors ligne

 

#283 28/01/2014 17h25 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   512 

Le vulgaire et le pressé pourront bien me taxer d’eccentricité ou de bigoterie, faire semblant de ne pas voir ou preuve d’ironie, cela m’indiffère, car je conclus à peine la lecture d’une oeuvre qui bouleverse profondément ma conception des choses du monde et de la vie: L’Ecclésiaste - et je voulais partager mon impression ici.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_pdt_ecclesiaste.jpg

L’Ecclésiaste, c’est le livre biblique dont la légende attribue la paternité au Roi Salomon - ce que les historiens ont cependant prouvé faux; c’est la source du fameux vanitas vanitatum et omnia vanitas: vanité des vanités, tout est vanité.

L’oeuvre dit en court ce que Pascal, dans ses magistrales Pensées, dit en long. Par exemple que, je cite:

Blaise Pascal a écrit :

"Qu’est-ce que l’homme dans la nature? Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout.»

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_blaise_pascal_2.jpg

Si ce texte (l’Ecclésiaste, mais c’est aussi vrai des Pensées) me secoue autant, c’est parce qu’il ne peut, à mes yeux, laisser aucun spéculateur - du latin speculator, celui qui observe - indifférent.

Visez un peu pour voir (pour ménager votre précieux confort de lecture, je cite sans les habituelles balises de citation):

***

[…] Une génération s’en va, une génération arrive, mais la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche, et il se hâte vers son lieu, d’où il se lève de nouveau. Le vent souffle vers le sud et tourne au nord ; il tourne, tourne sans cesse, et il recommence ses mêmes circuits. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer ne se remplit point; au lieu où les fleuves se rendent, ils s’y rendent toujours de nouveau. Toutes choses peinent au-delà de ce que l’homme peut dire ; l’oeil regarde et n’est jamais rassasié, l’oreille écoute et n’est jamais remplie. […]

[…] Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera : rien de nouveau sous le soleil! Est-il une chose dont on dise : Voici, ceci est nouveau? Elle a été il y a longtemps dans les siècles qui nous ont précédés, et elle sera encore dans les siècles qui suivront. Tout est vanité et poursuite du vent. […]

[…] Il y a un moment pour tout et un temps pour toute affaire sous les cieux ; un temps pour naître et un temps pour mourir ; un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui est planté ; un temps pour tuer et un temps pour guérir ; un temps pour démolir et un temps pour bâtir ; un temps pour pleurer et un temps pour rire; un temps pour se lamenter et un temps pour danser ; un temps pour jeter des pierres et un temps pour ramasser des pierres; un temps pour embrasser et un temps pour s’éloigner des embrassements ; un temps pour chercher et un temps pour laisser perdre; un temps pour garder et un temps pour dissiper; un temps pour déchirer et un temps pour coudre; un temps pour se taire et un temps pour parler; un temps pour aimer et un temps pour haïr; un temps pour la guerre et un temps pour la paix. […]

***

Futilité des temps et éternel recommencement! Mais le financier intelligent, lui, sait se placer dans le siècle et l’espace, et tirer profit des circonstances qui s’imposent à lui. Comme l’écrivait justement Pascal, encore lui:

Blaise Pascal a écrit :

La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer cette première passionément, on ne saurait jamais la reconnaître.

Ainsi, rien ne serait-il jamais nouveau sous le soleil? Ces jours-ci je récupère l’imposante bibliothèque de feu mon père qui, en France, était - et est toujours - l’historien de référence du second empire.

Parmi les milliers d’ouvrages de sa collection, je tombe par hasard sur La Vie Quotidienne En France A l’Age d’Or Du Capitalisme: 1852-1879.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_unnamed.jpg

Je cite ci-dessous quelques passages du premier chapitre:

***

[…] En 1852, Henri Heine écrit dans Lutèce: "Paris, comme Sparte, a son temple de la peur, et c’est la bourse." En effet, possédants, rentiers et gens d’affaires ont eu très peur en 1848; le désordre les effraie, ils redoutent la guerre, ils craignent pour la propriété. Le coup d’état du deux décembre 1851 (de Napoléon III, ndlr) les rassure. Dans les Caisses d’Epargne, les versements reprennent. L’idée admise est que l’on va pouvoir rattraper le temps perdu, accentuer la reprise, couler des jours heureux. Les nouveaux dirigeants, de leur côté, sont sensibles aux réalités de l’économie; ils entendent secouer les routines, voir grand, satisfaire les intérêts - à commencer par les leurs! […]

[…] Or la conjoncture est plus que favorable: afflux de l’or découvert en Californie; progrès technique dans tous les domaines; dès 1858, premier cable transatlantique; apparition du béton armé; avec une audace que l’on ne retrouvera plus, le fer sert de matériau de construction dans les gares, la Bibliothèque Nationale ou les Halles de Baltard. La Gazette de France annonce les cent mille fils téléphoniques; de nouveaux produits sont importés: caotchouc, pétrole. […]

[…] L’effet de ces facteurs divers est que les instruments de crédit se multiplient. A côté de la haute banque, que symbolisent les Rothschild, se fondent de nouveaux établissements: le Crédit Mobilier est une énorme entreprise au capital de 60 millions, divisé en 120 000 actions de 500 francs, qui essaime partout en Europe et en Orient, avec une audace sans doute excessive (toute ressemblance avec des évènements existant ou ayant existé […], ndlr). S’ajoutent le Crédit Foncier, la Société Générale, la Société du Crédit Indutriel, le Crédit Lyonnais, etc. […]

[…] La défaite de 1871 ne ralentit pas cet élan malgré la ponction de cinq milliards prélevée par le vainqueur prussien. Le vicompte Eugène Melchior de Vogüé note, en 1881, comme "on gagne des millions en un jour, mais on les gagne saintement; les jeunes gens des clubs, les duchesses, les cocottes, les bedeaux se ruent à cette nouvelle banque de Law; Israël (le lobby bancaire traditionnel, ndlr) plie, très atteint." […]

[…] En 1853, l’Empereur est irrité contre le ministre Saint-Arnaud qui a joué à la bourse. Napoléon III connaît sans doute les vers de mirliton qui courent sur son compte:

Dans leurs fastes impériales,
L’oncle
(Bonaparte, ndlr) et le neveu (le dit Napoléon III, ndlr) sont égaux.
Le premier prenait les capitales,
Le second nous prend nos capitaux.


Mocquard, son secrétaire, craint que le Crédit Mobilier n’ait développé "outre mesure l’esprit de spéculation". En 1856, Berryer définit ce même établissement comme "la plus grande maison de jeu qui ait jamais existé en Europe". En 1863, Octave Feuillet obtient un immense succès avec Montjoye: Montjoye est la personnification du ploutocrate insolent, audacieux, sans foi ni loi morale; cette impertinence de la richesse sera châtiée de main de maître, et le public exulte. […]

[…] Fortune et misère: ainsi ce temps est-il riche en contrastes. Fortune des grands capitalistes, des capitaines de l’industrie, des maitres de l’assurance, de quelques femmes légères (Nabila? ndlr), mais dénuement du plus grand nombre. Zola écrit dans Le Sémaphore du 10 octobre: "Les pauvres déménagent. Paris est rempli de vieilles carioles trainant des matelas crevés, des tables boiteuses, des chauses dépaillées. Je n’ai jamais pu voir nos rues ce jour-là sans éprouver un serrement de coeur. […]

***

Pour connaitre la suite des évènements, procurez vous le livre; vos 5,45€ (prix Amazon) seront bien investis.

Pour nous autres mortels, la chose - qu’elle soit boursière ou spirituelle - est certaine: sous le soleil, rien de nouveau!

Hors ligne

 

#284 28/01/2014 19h05 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   421 

Le Texte le plus poignant que je connaisse : LE MEMORIAL DE BLAISE PASCAL


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#285 29/01/2014 10h57 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

J’ai reçu One Up on Wall Street   de   Peter Lynch hier et aujourd’hui je peux déjà vous dire que ce livre est une merveille. Précis, des explications claires et concises,  une compréhension aisée de sa vision de l’investissement et de l’investisseur.
Formidable, pour l’instant à mi-parcours.

Je retient ces quelques citations qui pour moi veulent dire beaucoup.

En parlant de Peter deRoeth : "The secret of his success is that he never went to bubusiness school, imagine all the lessons he never had to unlearn" p.49
Cette citation comme beaucoup d’autres de grands investisseurs m’amène à ne pas faire de Master en finance mais plutôt un parcours annexe, celui de la banque et donc à développer mes potentialités d’investisseur de moi-même.

" A stock isn’t truly attractive until a number of large institutions have recognized its suitability and an equal number of respected WS analysts have put it on the recommended list" p.56
Le marché met du temps à détecter les bons stocks, à nous d’en profiter.

" You are Free to own one stock, four stock or ten stocks"  p.66
Insiste sur le fait qu’il n’y a pas une bonne stratégie, la diversification n’est pas forcément bonne.

" The stock Market demands conviction as surely as it victimizes the unconvinced" p.66
Un travail sur le comportement pour être performant sur le long terme dans des marchés parfois alambiquer.

" In spite of crashes, depressions, wars, recessions, ten different presidential administrations and numerous changes in skirst lenghts, stocks in general have paid off 15 times as well as corporate bonds, and welle over thirty times better than treasury bills"   p.70
Le marché boursier est LE marché le plus lucratif.

" The point is that fortunes change, there’s no assurance that major companies won’t become minor, and there’s no such thing as a can’t miss blue chip" p.72

Hors ligne

 

#286 29/01/2014 13h05 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   211 

Si vous êtes aussi séduit par l’autre moitié du livre, je vous suggère d’enchaîner avec Beating The Street qui est moins généraliste et dans lequel Peter Lynch décrypte pour nous la plupart des ses histoires célèbres d’investissements.

Cela se lit tout aussi facilement et surtout très formateur et nous fait gagner un temps fou en termes d’expérience.

Hors ligne

 

#287 04/02/2014 17h47 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

Deuxième partie de One Up on Wall Street de Peter Lynch, ce que je retiens, c’est tout simplement qu’il n’existe aucunes stratégies gagnantes, seulement qu’il faut analyser analyser encore et toujours et ne pas s’alarmer pour la première baisse et surtout ne se fier à personne à part, peut-être, soi-même.

" Don’t delay too long. It’s a Great time to buy.
Right now in october ? you know what Mark twain says. October is one of the peculiarly dangerous months to speculate in stocks. Tha others are July, January, September, April, November, May, March, June, December, August and February"
p.186

"In mature industries in general. When looking at the same sky, people in mature industries see clouds where people in immature industries see pie" p.189

"How many people know what the FED does ? william Miller, once Fed chairman, said that 23 percent of the U.S population thought the Federal reserve was an Indian reservation, 26 percent thought it was a wildlife preserve, and 51 percent thought it was a brand of whiskey." J’ai trouvé ça excellent."
p.250

"If forty Wall Street analysts are giving the stock their highest recommendation, 60 percent of the shares are held by institutions and three national magazines have fawned over the CEO, then it’s definitely time to think about selling." p.254

"Trying to catch a falling knife is like trying to catch a falling knife. It’s normally a good idea to wait until the knife hits the ground and sticks, then vibrates for a while and settles down before you try to grab it. Grabbling a rapidly falling stock results in painful surprises, because inevitably you grab it in the wrong place". p.260

"There’s no arbitrary limit to how high a stock can go, and if the story is still good, the earnings continue to improve, and the fundamentals haven’t changed, "can’t go much higher" is a terrible reason to snub a stock." p.261

"If you give up on a stock because you’re tired of waiting for something wonderful to happen, then something wonderful will begin to happen the day after you get rid of it". p.266

"In most cases it’s better to buy the original good company at a high price than it is to jump on the next one at a bargain price." p.268

"During the Cuban missile crisis and our naval blockade of the russian ships i feared for myself, my family, and my country. yet the stock market fell less than 3 percent that day. Seven months later, when president Kennedy berated the U.S Steel and forced the industry to roll back prices, i feared for nothing, yet the market had one of its largest declines in history, 7 percent". p.276

Un livre très enrichissant, je conseil à tous débutant comme non débutant. Mais de préférence pour les débutants pour avoir un premier aperçu du marché, de ces acteurs et de la philosophie qui règne sur WS.

Merci Spiny, Beating The Street m’attends sur ma petite pile, mais j’aime changer d’auteur assez souvent. Donc entre ces 2 lectures je vais m’attacher à lire et apprendre des précieux conseils de M. J.Rogers avec Hot Commodities: How Anyone Can Invest Profitably in the World’s Best Market

Dans ces temps moroses pour l’investissement boursier et des perspectives plus que limitées (mon avis), j’ai la grande envie de "m’éduquer" à ce niveau car je dois admettre que je suis totalement novice dans les commodities.

Hors ligne

 

#288 04/02/2014 18h05 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   211 

Interetss a écrit :

Deuxième partie de One Up on Wall Street de Peter Lynch, ce que je retiens, c’est tout simplement qu’il n’existe aucunes stratégies gagnantes

Je ne suis que partiellement d’accord avec vous, Interetss car justement Lynch a fait beaucoup d’argent sur des situations reproductibles :
- épisodes des Savinsg & Loans
- les vendeurs autos dans les cycles affreux
- les entreprises de retail ou de restauration en pleine croissance…

Il n’a pas fait que cela mais quand même

Mais vous verrez tout cela dans Beating The Streetwink

Hors ligne

 

#289 04/02/2014 18h11 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

Ahah, personnellement j’ai trouvé que c’était plus une stratégie évolutive ou en tout cas en rapport avec son analyse. Il n’investit pas exclusivement sur des potentiels fast grower ou Stalwart mais sur ce qu’il voit comme une opportunité. J’imagine que dans Beating The Street , il entre au coeur du processus d’achat bien plus que dans One Up on Wall Street  ?
Décidément vous me donnez envie de lire Beating The Street  sans plus attendre :)

Dernière modification par Interetss (04/02/2014 18h18)

Hors ligne

 

#290 04/02/2014 19h02 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   52 

Il existe bien sur des stratégies gagnantes (quantitatives et qualitatives).

Par contre, il n’existe aucune stratégie qui gagne tous le temps!

Hors ligne

 

#291 04/02/2014 19h52 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Banni
Réputation :   58 

J’ai bien lu quelques bons livres dans ma vie, mais très peu parlaient de pognon. Le seul que je recommande : Comment j’ai fait deux millions de dollars en Bourse, de Nicolas Darvas.

Extraire deux livres de tout ce qu’il faut avoir lu pour être parfaitement développé, dépasse mes capacités, mais j’adore Les Pieds Nickelés.

Hors ligne

 

#292 04/02/2014 20h39 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   211 

Interetss a écrit :

Ahah, personnellement j’ai trouvé que c’était plus une stratégie évolutive ou en tout cas en rapport avec son analyse. Il n’investit pas exclusivement sur des potentiels fast grower ou Stalwart mais sur ce qu’il voit comme une opportunité.

Oui tout à fait mais mais rappelons-nous toujours que, bien que "l’histoire ne se répète pas, elle rime…"

Interetss a écrit :

J’imagine que dans Beating The Street , il entre au coeur du processus d’achat bien plus que dans One Up on Wall Street  ?

A vrai dire, il y raconte l’histoire de toutes les sociétés dans lesquelles il a investi…il parle donc quand même du processus d’achat et de vente.
Passionnant.

Hors ligne

 

#293 04/02/2014 20h44 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

Merci pour ton intervention raskolnikobimbo !

Tu as fait un heureux, auteur que je ne connaissais pas mais dont l’ouvrage semble avoir conquis énormément de monde, j’espère que ce sera mon cas, si c’est le cas, je complèterais par son autre ouvrage Wall Street: The Other Las Vegas.
Ma pile en attente va encore grandir, il faut absolument que je me calme.

Hors ligne

 

#294 05/02/2014 12h38 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   119 

Après La grève d’Ayn Rand, en voilà un autre qui devrait parler aux INTJs (dispo seulement en anglais pour le moment) :

Quiet: The power of introverts in a world that can’t stop talking de Susan Cain

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/2133_41m0n7iicsl_sy344_pjlook-inside-v2topright10_sh20_bo1204203200_.jpg

EDIT : j’ai dit une bêtise en fait, il est dispo en français a priori sous le nom La force des discrets . Après, comme souvent, le tarif est moins sympa pour la VF que pour la VO…

Dernière modification par julien (05/02/2014 17h29)

Hors ligne

 

#296 19/02/2014 19h45 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   52 

Oui pour le 1er non pour le 2nd.  Ouvrage intéressant bien qu’un peut trop US-centric tout au moins dans sa 4ème version.  La 5ème est parue il y a quelques mois et a d’excellents commentaires sur Amazon.

Hors ligne

 

#297 26/02/2014 19h37 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

(Je ne sais pas si je suis sur le bon fil, et si j’ai droit de poster deux fois d’affiler, je m’excuse si je suis en infraction par rapport à la charte du forum.)

Je viens de m’acheter deux livres sur l’investissement en bourse :
- Investir dans la valeur De Graham à Buffett et au delà par Greenwald
- Le petit livre pour réussir en Bourse La formule Choc pour trouver les meilleurs investissements par Pat Dorsey;

Qu’en pensez-vous ? Pour se mettre au value investing

Hors ligne

 

#298 26/02/2014 20h36 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   119 

Ces 2 là sont très bien. Même si celui de Pat Dorsey est un peu plus orienté GARP que value "pur". Je ne sais pas où vous en êtes de votre autoformation à l’investissement value, mais si c’est une 1ère approche il faut savoir que celui de Greenwald est un peu plus costaud que L’investisseur intelligent par exemple.

Il y a une file spécifique au sujet des livres préférés des investisseurs heureux. Elle fait plusieurs pages et même si on n’y parle pas que de livres d’investissement, ce thème là y est très bien couvert (il concerne la majorité des posts).

Dernière modification par julien (26/02/2014 20h38)

Hors ligne

 

#299 27/02/2014 10h23 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Administrateur
Réputation :   1307 

alexandre511 a écrit :

Qu’en pensez-vous ? Pour se mettre au value investing

Extrait Newsletter #91 a écrit :

Five Rules for Successful Stock Investing - Pat Dorsey

Il y a plusieurs bons livres sur l’investissement en actions (notamment L’investisseur intelligent de Benjamin Graham, The Little Book of Valuation d’Aswath Damodaran), mais celui-ci est le plus pédagogique, le plus synthétique, le plus moderne et aborde en profondeur le sujet des avantages concurrentiels. Le livre donne également les clés d’analyse (ratios, acteurs, segmentations) pour l’ensemble des secteurs boursiers (consommation de base, industrie, banque, assurance, technologique…), ce que je n’ai JAMAIS vu dans aucun ouvrage boursier.

Cf. aussi la newsletter #76

Hors ligne

 

#300 01/03/2014 21h32 → Vos livres préférés (finance, développement personnel...) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Réputation :   

Aujourd’hui en librairie je suis tombé sur ce livre :
Comprendre la finance et vos placements. Tout ce qu’on vous cache sur votre epargne

Je ne trouve pas de review sur internet. Est ce que l’un d’entre vous l’a lu ou sait ce qu’il vaut ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech