Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 14/06/2011 00h32 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   

pour FCP :

le cas est : je veux tirer des revenus réguliers d’un contrat d’assurance-vie

(je ne discute pas ici si c’est la meilleure solution…)

J’ai un contrat défiscalisé avec une certaine somme dessus.

Sur la fraction représentative des produits comprise dans mes rachats, je vais payer :
- la CSG
- pas d’IRPP en dessous des plafonds d’exonération de ces produits
-  l’IRPP sur la fraction excédentaire (dans le cas le plus courant il est probable que j’opte pour le PLF de 7,5 %)

donc soit 12,3 %
soit 19,8 %
soit un mix des deux, selon les cas (par rapport aux plafonds d’abattement).

Si mon contrat est assez ancien il y a des chances que ladite fraction soit assez importante, d’autant plus que mes placements ont été fructueux ;-o))

Si par ailleurs j’ai la même somme disponible, je peux avoir intérêts à ouvrir une nouvelle AV : je serais fiscalisé à plein pot, mais la "fraction produits" sera ridicule au début puisque nouveau contrat, donc pas de produits.

D’où la question : vaut-il mieux payer beaucoup sur peu, ou peu sur beaucoup ?

Exemple bêbête - Capital 100 000 €, je retire 500 par mois soit 6000/an, pour simplifier j’annualise (et je suis sous les plafonds d’abattement)

PREMIER CAS. Contrat défiscalisé comprenant 50 000 € de versements plus 50 000 € de produits accumulés ("plus value", mais terme non approprié en AV)

la première année je retire 6 000 €
fraction représentative des produits : 50 000/100 000, soit 50 %
part de produits dans le retrait 50 % de 6 000  soit 3 000 €
si je suis globalement sur l’ensemble de mes contrats en dessous des plafonds d’abattement, il faut payer juste la CSG soit 369 € soit dans ce cas d’espèce 6,15 % du rachat réalisé…
retrait net = 6000 moins 369 = 5 631
De plus comme le contrat va générer de nouveaux produits, la fraction produits/encours va augmenter peu à peu les années suivantes et le taux de prélèvement social réel va tendanciellement augmenter.

DEUXIEME CAS

J’ouvre un nouveau contrat d’AV avec 100 000 € - je suis à TMI 30 %
Sur les 6 000 rachetés année 1 : fraction représentative des produits 0 %
IRPP et CSG : 0
retrait net 6 000 €…

Année 2 - pour simplifier les calculs, les 100 000 initiaux ont générés disons 4 000 de produits au titre de l’année 1
Il me reste 100 000 - 6 000 retirés fin année 1 + 4 000 versés début année 2, soit 98 000 €
Je retire à nouveau 6 000
Fraction produits/encours  6 000 / 98 000 = 6,12 %
Fraction des produits dans mon rachat 6,12 % de 6 000 soit 367,35 € sur lesquels je vais payer :
- IRPP 30 % soit…110,40 € (dans ce cas je choisis bien sûr déclaration directe et non PLF…)
- CSG 44,94

total 155,35, à comparer avec un peu plus de 369 en année 2 dans le premier cas

Bien entendu après 4 ans le choix judicieux du PLF fait baisser les prélèvements dans le cas deux, puis après 8 ans l’impôts passe à 0, je ne paye alors plus que la CSG comme dans le cas 1, mais sur une part  produits moins élevée…

Donc dans ce cas d’espèce il est plus rentable de rouvrir un contrat fiscalisé pour se verser des revenus que de les tirer d’un contrat défiscalisé.

Cela suppose de disposer de la somme. Mais c’est assez courant : revente immobilière, héritage, …

Selon l’importance des différents paramètres la solution peut être plus ou moins évidente, et dans certains cas bien plus intéressante qu’ici. On remarquera que j’ai pris des paramètres fort… possibles…

* * *

Le tout sous réserve du maintien à l’avenir d’un mode de calcul certes éprouvé, mais que sur lequel certains esprits "sarkosystes"  ont déjà imaginé pouvoir se pencher, étant prêts à tordre les principes dans tous les sens et à s’asseoir dessus pour racler quelques euros…


Super Pognon, comme vous le savez certains peuvent être fermés bien sûr, mais sur d’autres on peut faire plutôt un rachat presque total, car la roue tourne, et il peuvent revenir à un meilleur lustre plus tard, tandis que les nouveaux champions peuvent décliner…

Et plusieurs contrats peuvent être utiles éventuellement pour transmettre parfois.

Oui la patience fait beaucoup. Il faut reconnaître que gérer son épargne de précaution sur un bonds fonds en € et à 0 % c’est le pied pour l’instant.

Il faut surtout en ouvrir un ou deux tôt, qui ont de bonnes chances de se révéler robustes, pour ses enfants…

Dernière modification par Desrives (14/06/2011 01h45)

Hors ligne

 

#27 14/06/2011 10h20 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   10 

je ne saisis pas l’intérêt de cet exemple mais c’est pour pinailler … car les revenus ne viennent absolument pas du même endroit dans les 2 exemples.
une comparaison pertinente à mes yeux serait : j’ai 100 000 euros, où les mettre pour en tirer le revenu le moins fiscalisé ? et là, la réponse n’est pas évidente car en versant sur le vieux contrat, on abaisse la fraction d’intérêts sur capital total et le calcul est à effectuer.

en dehors de cela, j’ai aussi plusieurs AV, entre autres pour certaines raisons évoquées par zParisien mais également car je gère mon patrimoine avec un concept de "boîtes"
je trouve cela confortable même si je sais que ca ne convient pas à tout le monde

en gros, je crée une boîte étanche ("physique" ou virtuelle) en fonction des horizons de placements.
J’ai donc une boite dédiée aux futures études de mes enfants (horizon 18 ans) par exemple.
En pratique, cette boite étanche est constituée de 2 assurances vie (1 par enfant) car il est pratique pour moi de faire des versements mensuels de faible montant sur ce type de support

L’étanchéité vient du fait que je m’interdis d’arbitrer entre boite (sauf cas exceptionnel)

Tout ca pour dire qu’il me faut au moins autant de contenant (PEA, assurance vie, contrat de capi, livrets …) que de boites d’où la multiplication des ASS VIE.


Apprenez à fabriquer vos propres meubles … même si vous avez 2 mains gauches !

Hors ligne

 

#28 14/06/2011 22h33 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   

Ok Gimli, vous n’avez pas peut-être pas saisi exactement la nature de mon exemple, ou sa pertinence, mais je saisis parfaitement votre façon de présenter : cela relève de la même problématique et des mêmes paramètres.

Hors ligne

 

#29 30/03/2014 14h04 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   57 

zParisien a écrit :

La réponse à votre question figure dans la question elle-même.
La définition de meilleur contrat d’AV n’est pas totalement scientifique, et fait intervenir les critères que vous citez et quelques autres (unités de compte = sicav ou FCP proposés, présence de trackers parmi eux ou autres unités de compte à faibles frais de gestion).

Cela étant, personnellement mes critères sont simples:
- frais d’entrée nuls
- frais de gestion les plus faibles possibles (0.5% par an maximum)
- fonds en euro avec les meilleures perspectives de rendement.
Je me moque des autres critères, car j’utilise l’AV pour son seul fonds en euro. Mes sicav actions (pour les très rares que j’en ai, utilisant surtout les actions en direct et les trackers), je les place sur un CTO, pas sur une AV.

En effet, il semble que ce soit la recommandation la plus partagée sur ce forum :
"Utiliser les compte titre ordinaires (et idéalement le PEA pour les titres éligibles) pour investir en "UC plutôt que l’AV"

Ceci s’explique par le fait que les frais de gestion sont généralement trop élevés dans le cadre de l’enveloppe fiscale de l’assurance vie. Cela étant on doit pouvoir trouver des contre exemples ca et là?

Enfin, en termes de frais, les trackers et autres ETF (qui ont tendance à briguer le marché) ne sont généralement pas disponibles dans les AV (alors qu’on les trouve en PEA).

Bien à vous,

P.S.: Je conviens ici qu’il manque dans cet argumentaire des exemples concrets et chiffrés:c


Dooffy

Hors ligne

 

#30 14/04/2014 01h30 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   30 

L’exemple simple c’est en cas de forte imposition, il devient alors préférable de lâcher tous les ans des frais de gestion d’AV généralement plus élevés afin de moins payer d’impôts à la fin. Il faut voir au cas par cas mais la difficulté c’est que nous ne connaissons pas la fiscalité de demain.

Un point que je n’apprécie pas trop sur l’AV c’est qu’il est impossible de transférer ses UC.

Dans tous les cas loger au moins une partie de ses fonds/titres éligibles au sein d’un PEA me semble préférable, sauf cas particuliers.

Hors ligne

 

#31 14/04/2014 07h04 → Assurance Vie : avoir plusieurs contrats d'assurance-vie ? (assurance vie, assurance-vie)

Membre
Réputation :   285 

Concernant l’AV par rapport au CTO, il y a des discussions sur ce forum avec des éléments chiffrés.
Mais grosso modo, avec la "nouvelle" fiscalité (attention beaucoup de discussion sur le forum sont fondés sur une ancienne fiscalité), si on croit à l’abattement pour durée de détention, il faut aller sur le CTO et sinon l’AV.

Evidemment, le PEA gagne toujours par rapport à l’AV.

Par ailleurs, 0.5% sur les UC c’est dans le bas de la fourchette. A titre personnel, je préfère les AV un peu plus chargées en frais si j’ai un large choix d’UC et a fortiori de trackers.

PS : un des intérêts des AV, outre la fiscalité, est de pouvoir investir des bouts de part d’UC et de ne pas avoir de frais d’entrée sur les fonds. Ce qui peut donner un avantage à bien prendre en compte par rapport au CTO.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech