Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 26/11/2013 09h48 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Membre
Réputation :   158 

Je confirme vos propos GBL : dans mon cas 500 à 600 € de cotisations RSI par an à payer (c’est moins si vous êtes enregistré dans le DOM-TOM) donc sur 10 000€ d’investissement en 5 ans (sans même parlé de redressement par le fics) l’avantage fiscal a été mangé…

C’est en effet un micmac sans nom au RSI…

Hors ligne

 

#52 04/12/2013 12h04 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

En tant que spécialiste des solutions fiscales d’investissement outre-mer, je souhaite apporter mon avis sur le sujet et peut-être quelques éclaircissements.

Tout d’abord, j’abonde dans le sens des détracteurs de "certaines" opérations en Girardin industriel : nous avons constaté depuis longtemps, et notamment au cours des dernières années, de nombreux scandales, qui sont intervenus quasi exclusivement sur des opérations sans agrément (dites de plein droit), et très souvent dans le secteur de la production d’énergie électrique (avec notamment la mode du photovoltaïque qui a été brutalement stoppée en 09/2010). Je ne suis pas friand des généralités, mais il est clairement permis de penser que ces opérations ont été menées dans leur grande majorité sans grand professionnalisme… avec les conséquences parfois désastreuses pour les milliers de foyers fiscaux qui ont par suite été redressés. Rappelons également que la forme juridique de la SNC n’est pas exempte de risques (responsabilité solidaire des associés) ni de contraintes (cotisations RSI) comme cela a été fort justement rappelé.

En revanche, je souhaite relativiser et nuancer les propos, car il serait infondé de rejeter le dispositif dans son ensemble. Cela reviendrait à accorder trop d’importance aux cabinets de montage défaillants qui ont fait les gros titres de la presse à scandale (attention, au passage, à la désinformation médiatique sur le sujet, je suis toujours effaré de lire autant d’inepties de la part des journalistes soit-disant spécialisés… ou autant de parti pris des rédactions en fonction de leurs intérêts commerciaux vis-à-vis des annonceurs, qui sont curieusement toujours les mêmes…).

Définitivement, je prétends que ce dispositif est absolument utile pour le développement économique et social de nos collectivités d’outre-mer, pour en avoir personnellement constaté les effets bénéfiques très concrètement pendant 15 ans. Il a largement fait les preuves de son efficacité, même si le "rendement" de cette "niche" pour l’Etat est assez disparate en fonction des secteurs d’activité encouragés. En particulier, il s’avère que le secteur du logement social (qui fait l’objet d’un cadre légal distinct de celui du secteur industriel, codifié pour les puristes à l’article 199 undecies C du CGI) est le plus efficient à cet égard, comme l’a rappelé un rapport de la commission des finances au Sénat en octobre 2012.

Du point de vue de l’investisseur en défiscalisation, le Girardin social trouvera à mon sens plus d’intérêt que le Girardin industriel, d’une manière générale, même si là encore il est certain qu’il existe des opérations industrielles (agréées !) de très bonne facture.

La grande difficulté (le dilemme ?) pour l’investisseur, qui par définition est profane en la matière, sera de faire les bons choix pour ne pas prendre des risques inconsidérés sous prétexte de vouloir profiter d’une "bonne affaire". Ce qui est vrai dans de nombreux domaines de la gestion de patrimoine l’est à mon sens encore plus en matière de défiscalisation outre-mer : il est vivement recommandé de faire appel aux services d’un professionnel expert sur ces questions. Le CGP spécialisé sera le premier garde-fou permettant aux investisseurs d’éviter les plus gros pièges. Il aura pris le soin de sélectionner, de son propre chef et selon ses propres critères d’analyse, un petit nombre de cabinets de montage et de produits. Il privilégiera la sécurité au rendement. Il saura expliquer ses choix, porter un regard critique et objectif sur l’état du marché, et accompagner son client dans ses démarches tout au long de la vie de son investissement.

Je reste à la disposition des personnes intéressées par tout complément d’information.

Cordialement,

Benoît JAMET
Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant
Titulaire du DU de Gestion de Patrimoine de l’Université de Clermont-Ferrand

Hors ligne

 

#53 01/11/2015 20h26 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Membre
Réputation :   -1 

Bonsoir,

J’étudie le projet d’investissement locatif à St Martin (97150) via un Girardin Immobilier pour l’attrait fiscal., j’ai des propositions en ce sens avec des produits en bénéficiant…….
Avez vous déjà fait ce type de placement, quels sont les points positifs et négatifs de ce dispositif
Votre expérience ou votre avis éclairés m’intéresse

Merci pour vos retours

Bonne soirée

Hors ligne

 

#54 01/11/2015 20h35 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Membre
Réputation :   228 

Bonsoir,

Sur le forum on aime bien avoir un aperçu de la personne avec qui on échange et c’est la raison pour laquelle on a une rubrique présentation…

Avez-vous essayé de chercher ’girardin’ dans le moteur de recherche en haut à droite?
Vous y trouverez en premier choix http://www.devenir-rentier.fr/t1010


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#55 01/11/2015 23h33 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Modérateur
Réputation :   1084 

Depuis 2011, Dadou, vous n’avez réussi ni à vous présenter, ni à changer de question (cf la discussion citée par Jef56)  ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#56 02/11/2015 09h41 → Défiscalisation Girardin Industriel : où est le piège ? (défiscalisation, girardin, impôts, industriel, risque)

Membre
Réputation :   147 

Le Girardin est très très rentables … pour ceux qui le commercialisent !

Défiscalisation loi Girardin : 7 ans requis dans une escroquerie présumée en Polynésie

Contre sa principale apporteuse d’affaires, Yolande Wong Lam, qui avait empoché plus de 2 millions d’euros de commissions

Arnaque aux panneaux solaires en Martinique  - outre-mer 1ère

Enfin, 8 millions lui aurait permis de régler des dépenses privées et des achats immobiliers : trois maisons à la Martinique, une au Luxembourg, une autre dans l’Utah aux Etats-Unis et un appartement à Manhattan, dans l’Essex House. Ce luxueux bâtiment Art déco, situé en bordure de Central Park, compterait parmi ses copropriétaires Liam Gallagher, l’ex-chanteur d’Oasis, et abriterait un hôtel Marriott.

Par contre, pour ceux qui en achètent :

La vérité sur l’une des plus grosses arnaques fiscales en outre-mer - Challenges.fr

Du coup, les contribuables floués ont tous subi un redressement et perdu leur ristourne fiscale. "L’administration a reconnu qu’il n’y avait pas d’intention frauduleuse de leur part et n’a appliqué qu’une majoration de 10% en plus des intérêts de retard"

Dernière modification par ZeBonder (02/11/2015 09h43)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech