Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 28/04/2014 20h18 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   51 

Super_Pognon a écrit :

FCPI et FIP
Assez déçu, car les frais pompent tout. Il faut bien se renseigner et éviter les gérants qui ne méritent même pas 1€ symbolique pour leur "travail"… Plein de mauvais. Même en prenant un bon, le risque reste élevé et le seul gagnant est le gérant.
A petite dose après un choix rigoureux des gérants, et une bonne diversification. Préférez les FIP (moins risqués, car les entreprises sont plus matures et plus de SICAV toléré dans le fond).

25% d’IR / 5 ans (voir 8 ans selon la liquidation du fond)

Pas vraiment de liquidité…

@super_pognon: que pensez vous de midi capital aujourhd’ui? Je regarde leur performances et elles ne sont pas fantastiques: Reporting

Merci

Hors ligne

 

#52 28/04/2014 23h12 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   143 

Je n’en suis pas satisfait, mais il y a bien pire malheureusement.

Je préférerais qu’ils m’envoient juste des mails avec un petit état de la situation, à la place des beaux papiers avec plein de pipeaux sur leurs analyses et étalant la brochette de personnel bien payé pour faire la gestion (pardon, justifier les frais).

Hors ligne

 

#53 02/05/2014 16h06 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je viens de découvrir ce forum il y a 2 jours et suis en pleine lecture des différents fils "Best of" pour monter en compétence.

Je souhaiterai savoir si l’un d’entre vous a déjà eu recours au "Fonds de Soutien Associatif", http://www.soutien-associatif.fr/FondsD … iatif.aspx

La performance annoncée de Fiscalia  (24.1%) même si les 2% de frais de souscription ne sont pas intégrés, et le caractère one shot/sans risque semblent trop beaux pour être vrai ?

merci d’avance,

Note ce sujet a peut être déjà été abordé, mais je n’ai pas trouvé de fonction recherche.

Hors ligne

 

#54 02/05/2014 17h20 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   22 

noar13 a écrit :

je n’ai pas trouvé de fonction recherche.

En haut à droite wink

Hors ligne

 

#55 02/05/2014 17h30 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   

Bluegrass a écrit :

noar13 a écrit :

je n’ai pas trouvé de fonction recherche.

En haut à droite wink

merci je n’avais pas "scroller" assez haut sad

Hors ligne

 

#56 02/05/2014 17h58 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Modérateur
Réputation :   1081 

Je ne connais pas spécialement ce "Fonds de Soutien Associatif", mais je suppose (à la lecture de leur site) que le principe (au niveau fiscal) doit être similaire à celui des investissements outremer, donc que les risques sont au même niveau (opération requalifiée par le fisc, si le bénéficiaire -ici l’association- ne respecte pas tous les critères, ce qui n’arrive parfois que plusieurs années plus tard).

De manière générale, je considère que tous ces produits "défiscalisant", où un contribuable engage une somme de 100 à fonds perdus pour bénéficier d’une réduction d’impôt immédiate de 100+N (avec N positif) ne sont pas sains : qu’y gagne l’intérêt général ? (ça dépend uniquement de l’usage qui sera fait des fonds, et le contribuable ne s’y implique nullement, donc le contrôle la-dessus est très léger…), le risque pour le contribuable reste réel (et absolument pas maitrisé, car le contribuable est incité à faire son chèque, bénéficier de sa réduction d’impôts, et à passer à autre chose … sauf si le fisc vient contester avant la fin de la durée de prescription).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#57 04/05/2014 19h16 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   

quelques éléments reçus par email par le fonds, il n’y a pas de periode de souscription

Pour nous présenter : Notre forme juridique est un Fonds de dotation. Il s’agit d’un organisme à but non lucratif introduit par la Loi de Modernisation de l’Economie (2008) chargé de collecter des financements pour des associations et fondations caritatives en France. Nous mutualisons ainsi les frais de collecte et à travers des solutions financières, faisons appel à l’épargne publique de particuliers ou d’entreprises. L’intégralité des fonds récoltés est redistribué immédiatement ou à terme après placement. Le Fonds est enregistré auprès de la Préfecture de Paris qui est notre administration de tutelle.

Concernant notre solution Défiscalia :

Il s’agit pour le souscripteur d’un investissement « à fonds perdu ». C’est-à-dire qu’outre l’avantage fiscal et le côté éthique de la solution, il ne perçoit à terme aucun titre de propriété ni revenus. Il s’agit d’une « défiscalisation one shot » car l’investissement permet une réduction d’impôt valable en totalité l’année de la souscription comme pour un Girardin Industriel.

Le montage a été validé par un cabinet d’Avocats spécialisé à travers leur recommandation juridique eu égard à leur analyse de la législation et de la jurisprudence.

Dans le schéma que nous proposons, le souscripteur est déchargé du risque fiscal, nous le supportons entièrement, la notion de prescription n’a pas lieu d’être. C’est à notre organisme qui incombe le rôle de répartir les fonds uniquement pour d’autres associations reconnues d’intérêt général ou public et d’obtenir en contrepartie les attestations fiscales correspondantes à celles que nous émettons. Le mécanisme est diffèrent des autres solutions de défiscalisation, le souscripteur n’est pas engagé sur une durée et n’est pas tributaire des actions réalisées par l’organisme gestionnaire.
Nous nous exposons en cas de problème à des sanctions administratives s’élevant à 25% des sommes mentionnées à tort sur les reçus fiscaux émis. Les dirigeants du Fonds, sont solidairement responsables sur leur patrimoine personnel. Je vous assure donc que notre structure attache une très grande importance au respect des lois et réglementation en vigueur.

Les frais de dossiers (2% d’ici Septembre, 4% au-delà) sont prélevés à la souscription. Pour un investissement de 1000€, il vous ai demandé un règlement de 1020€. Il n’y a pas d’autre coût.

La souscription est en théorie ouverte jusqu’au 31/12/2014, mais sera vraisemblablement clôturée avant ( fin Juin - Septembre probablement) dû aux nombreuses demandes que nous recevons et le nombre de projets restreints que nous finançons.

Trois raisons pour lesquelles les organismes caritatifs bénéficiaires souhaitent ce mécanisme :

- Ils récoltent plus de fonds ( auparavant vous donniez peut être 200€ «  à perte » de manière irrégulière, maintenant vous utiliserez ce produit pour un montant de 1000€, chaque année)

- Ils évitent de dépenser de l’argent dans une couteuse campagne de communication d’appel aux dons. Pour les principaux organismes français, ce cout est évalué à 15% des fonds récoltés.

- Ils ont ainsi une meilleure visibilité sur leur financement et peuvent investir dans des projets de long terme ( écoles, infrastructures, reconstruction, matériel médical ou de recherche scientifique ….)

Le mécanisme est également intéressant pour les pouvoirs publics ( L’Etat et les collectivités locales):

- Ce mécanisme fait appel à l’argent de particuliers ou d’entreprises, les organismes sont ainsi moins dépendants de l’Etat qui versera moins de subventions directes. L’avantage fiscal coûte moins cher à l’Etat que de distribuer une subvention. En effet lorsque qu’une subvention de 100 est versée, une lourde administration est nécessaire pour analyser les dossiers, assurer le suivi… et le coût sera de 150. Ici les pouvoirs publics délèguent le travail à un organisme comme le nôtre et quand une association perçoit 100, cela ne « coutera  que » 124.

- L’Etat gagne un an de trésorerie et lui évite ainsi de payer des intérêts d’emprunt sur les marchés financiers (Pour Défiscalia). Les collectivités locales quant à elles avec Micro’Asso retardent ainsi au maximum le décaissement des subventions et le paiement pour les prestations de services, elles économisent également sur les emprunts et optimisent leur gestion de trésorerie.

Hors ligne

 

#58 05/05/2014 13h31 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   51 

Réponse longue mais très pompeuse à mon avis

"cabinet d’Avocats spécialisé" => quel cabinet?

Comment se fait-il que la réduction d’impot soit supérieur au montant investi? Est ce que c’est de réduction sur le revenu fiscal de référence ou de reduction final (mon impot 2014 est normalement de N €, cette réduction est de M€, je paye N - M€)

Niveau des 3 raisons énoncés:
Premier avantage: faux. Les organismes caritatifs préfèrent largement recevoir des fonds réguliers, et biensur mênent campagne pour que les donnateurs ponctuels deviennent des donnateurs réguliers, que ce soit dans les démarchages ou dans les communications que l’on recoit quand on s’inscrit, ils font tout pour que l’on devienne donnateur régulier, meme d’un montant plus faible.

Deuxieme avantage: Faux. Les campagnes de dons dépassent rarement les 7% du budget, en tout cas selon la communication de ces organismes. Je ne vois pas en quoi rajouter un intermédiaire ferait baisser le coût total. Le "fond de soutien associatif" n’étant pas le seul fond, unique, central, connu et utilisé de tous, alors il y aura toujours besoin de campagne de communication.

Troisième avantage: fumeux. Selon, cette pratique, 5000€ investi, 6205€ de réduction d’impots. Par rapport à 5000€ de don à 66% de réduction d’impot 3300€. Je ne vois pas où est l’économie pour l’état, meme si l’état "gagne" un an de trésorerie, chose qui, concernant les impots, est largement en sa faveur et est la raison principale pour laquelle la "retenu à la source" est si difficile à mettre en place.

Franchement, je trouve que ça pue: j’investi 5000€, je recois 6205€ de réduction d’impots, et l’état, l’organisme, l’association, et moi, tout le monde est content, personne ne bronche?

Hors ligne

 

#59 05/05/2014 14h13 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Modérateur
Réputation :   1081 

Troisième avantage: présentation biaisée, car ça reviendrait à considérer qu’il n’y aurait jamais aucun cout pour l’Etat pour contrôler que le Fonds de dotation fait bien ce qu’il doit faire, et le coût indiqué pour l’Etat du suivi d’une subvention me semble assez énorme (Le Fond de dotation serait tellement (12x) plus productif ?).

Je pense que c’est l’implication dans les associations qui bénéficient au final des dons qui permet que ces associations soient efficaces (voire bien contrôlées), donc les dons bien employés. Je persiste à penser qu’introduire un intermédiaire entre les donateurs et les associations n’augmente pas cette implication (elle diminue celle des donateurs en tout cas, et celle du Fond de dotation ne pourra sans doute jamais la remplacer aussi bien).

Peut-être qu’en cas de "micro-dons’’ (un peu comme pour le micro-crédit) ce type d’intermédiaire apporte cependant quelque chose (pour les associations trop petites pour collecter des dons), mais est-ce que ça justifie que le fisc subventionne autant ce système ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#60 22/09/2014 18h50 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   181 

Bonsoir,

Toujours dans le cadre de ma tournée de mes «vieux »  actifs «oubliés » (d’ailleurs souvent de défiscalisation), cf. différents post à ce titre, j’avais souscrit à l’époque à une défiscalisation ISF ou IR plutôt totalement éthique et solidaire et je voulais en faire part aux membres 

Cela rentrait dans mes prérequis habituels :
- toujours sans frais et sans intermédiaire, car je suis allergique
- toujours avec un actif « réel »
- et en plus un placement solidaire
- cette fois le rendement, hors avantage fiscal, est nul ou presque, car il n’y a pas de distribution, mais on pourrait avoir sur la période de détention une revalorisation du patrimoine immobilier

Il s’agit de la Foncière Habitat et Humanisme, qui ouvre son capital chaque année et votre souscription est éligible à la défiscalisation ISF/IR

Cette foncière loge des personnes en difficulté, je l’avais découverte quand j’avais décidé d’attribuer une partie (très modeste) de mes PV immobilières aux mal logés

Ci joint le lien pour le personnes qu’un investissement éthique, défiscalisant et éventuellement porteur de valeur à terme intéressent :

Investir dans la Foncière d'Habitat et Humanisme | Habitat & Humanisme

BaV

Hors ligne

 

#61 22/09/2014 19h22 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   19 

Bonjour,
J’ai découvert également ce placement en 2012 et suis actionnaire de FHH depuis cette date.

Les plus : pas de frais de garde, ni frais de transactions.

Les moins : revalorisation très douce de la part, qui vient d’ailleurs d’être réactualisée, soit 145e au  01/07/2014. (142 au 31/12/2011)

Effectivement revenus O% puisque pas de dividendes versés, par contre je pars du raisonnement suivant :
18% de réduction sur ce que l’on verse divisé par 6 ans de détention minima donne donc 3% l’an ! Versé en une fois au début…

A la sortie un prélèvement sur les droits de mutation (5%) et la fiscalité sur PV
FHH s’engage également à trouver des acheteurs en cas de vente de parts, mais je n’ai pas encore testé…

Je suis plutôt satisfait de ce placement solidaire, qui repose sur de l’immobilier et j’investis tous les ans depuis…

Dernière modification par hertell (22/09/2014 19h25)

Hors ligne

 

#62 22/09/2014 19h49 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   401 

Attention à un point majeur: a-t-on la garantie, quand on veut sortir d’un investissement du type Habitat et Humanisme, société forestière ou plus généralement, fonds ou société non cotée, de pouvoir sortir à la "valeur liquidative"?

Dans de nombreux cas, faute de trouver un acheteur, on se retrouve:
- au pire, collé avec ses parts de très nombreuses années
- au mieux (!), acculé à vendre avec une décote de -20%, -30%, -40%, ….

Dans le cas d’Habitat et Humanisme, on entre en fait en souscrivant à une augmentation de capital d’une société foncière, et on obtient d’ailleurs une réduction d’IR de 18%. Fort bien.
Mais quand on veut sortir, c’est nettement difficile:
- un acquéreur de parts sera dur à trouver, car lui ne bénéficiera pas de l’avantage fiscal
- la foncière ne rachète jamais ses parts
- la Fédération Habitat et Humanisme s’est jusqu’à présent porté acquéreur, en utilisant sa trésorerie, mais jusqu’à quand le fera-t-elle, sachant qu’elle n’est pas obligée de racheter?
On verra bien, mais je n’ai pas envie de prendre un risque aussi élevé.

Si je veux les aider, je fais un don. Au moins, les choses sont alors claires.
Mais si j’investis, je veux qu’on traite les investisseurs comme moi avec respect, en garantissant une liquidité à la sortie (attention: je ne demande pas de me garantir un gain, par définition aléatoire, mais une liquidité).

Autre cas: on m’a proposé récemment la souscription de parts dans une société forestière, en profitant d’une réduction ISF de 50% (analogue à la réduction dans n’importe quelle PME éligible, d’ailleurs). Le problème est la sortie à terme (disons 10 ou 12 ans), nullement assurée. En effet, les deux fondateurs, dans une démarche de construction d’empire, veulent apparemment continuer à laisser grossir leur société et ne veulent pas s’engager à vendre des forêts au bout de X années pour assurer une liquidité aux actionnaires qui veulent sortir. Inutile de dire que ces derniers devront alors consentir une énorme décoté quand ils voudront vendre.
J’ai évidemment refusé de souscrire, mais j’ai vu que beaucoup de personnes "riches mais financièrement incultes" l’avaient fait en se disant "la forêt, c’est du solide et ces deux fondateurs sont des professionnels reconnus" (ce qui est vrai), sans penser à la liquidité à la sortie.

Dernière modification par parisien (22/09/2014 19h57)

Hors ligne

 

#63 22/09/2014 20h19 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   181 

Bonsoir,

Vous avez tout à fait raison de rappeler ce problème de liquidité. Je ne l’ai pas fait, ce qui pourrait induire en erreur certaines personnes

Dans mon cas, j’ai investi dans la foncière Habitat et Humanisme en lieu et place de dons. L’argent est donc « perdu » pour moi dans ma tète. Mais le projet "humain" est intéressant et l’actif sous jacent a une vraie valeur en progression, même si elle pourrait être difficilement monétisable à terme
Il n’y a aucun engagement de liquidité et un acquéreur n’aurait pas le droit à l’avantage fiscal IR/ISF

Pour le groupement forestier que j’ai souscrit en 2007/08/09, j’ai un engagement contractuel de rachat d’un assureur à 10 ans. C’était un point important pour moi
Dans ce cas par contre, l’avantage fiscal IR est transmissible sur un nouvel acquéreur (pas celui ISF qui n’est valable que pour les AK de mémoire ?). A revalider
Chaque année, dans le rapport annuel, est listée les transactions effectuées sur le capital, et je constate que les valeurs sont très proches de la NAV
Cela est probablement du à la qualité des forets du groupement ; la qualité du gestionnaire, les frais d’acquisition/gestion … tout cela est bien évidement à regarder au moment de la réflexion avant un éventuel investissement

D’ailleurs, dans le cadre de la foncière, je compte garder à vie, alors que dans le cas du groupement forestier, je pense sortir au fil de l’eau année après année une fois passée la durée de détention minimale pour conserver l’avantage fiscal

Si les GF vous intéresse, je vous conseille plutôt de contacter la SFO-CDC si cela n’est pas déjà fait

BaV

Hors ligne

 

#64 22/09/2014 20h24 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   181 

Pour compléter les transactions de mon GF sur les 2 derniers exercices

Vente 2012 à 1220e , NAV fin 2012 de 1250e

Vente 2013 à 1220e aussi, NAV fin 2013 de 1320e

Hors ligne

 

#65 22/09/2014 21h24 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   19 

Tssm a écrit :

Dans mon cas, j’ai investi dans la foncière Habitat et Humanisme en lieu et place de dons. L’argent est donc « perdu » pour moi dans ma tète. Mais le projet "humain" est intéressant et l’actif sous jacent a une vraie valeur en progression, même si elle pourrait être difficilement monétisable à terme
Il n’y a aucun engagement de liquidité et un acquéreur n’aurait pas le droit à l’avantage fiscal IR

BaV

Effectivement on juge souvent de la qualité d’un produit à la sortie…. Mais en ce qui me concerne j’ose espérer que ce capital n’est pas perdu !…
D’ailleurs je ne vois pas l’intérêt d’y souscrire dans ce cas,  car mieux vaut plutôt faire un don, ce que je fais également en parallèle…
J’espère au moins récupérer ma mise et sortir au fil de l’eau pour compléter ma retraite….

Hors ligne

 

#66 13/12/2015 13h33 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   143 

Super_Pognon a écrit :

J’ai testé :
Groupement Forestier (chez la CDC)
FCPI (chez Truffle)
FIP (chez Midi Capital et OTC)
Souscription au capital de PME (Arkéon)
Souscription au capital de PME (photovoltaique)
Souscription au capital de PME (entreprises solidaires : La Nef (banque solidaire), Habitat et Humanisme (logements pour les plus démunis), Autonomie & Solidarités (capital risque solidaire), Garrigue (capital risque solidaire)

Groupement Forestier (chez la CDC)

La CDC est très pro. J’ai eu de bons conseils, des documents complets et intéressants à lire…
Attention, la responsabilité civile est engagée. J’ai bien lu les bilans et comptes de résultats. Le rendement annuel attendu est de 2% et c’est de l’investissement LT.
J’ai regardé les Groupements Forestiers des concurrents, j’ai eu quelques surprises en lisant les comptes (dans le rouge depuis longtemps, le gérant se gave, les parts ne se vendent pas même avec une grosse décote…)…
25% sur l’IR avec 8 années de détention + 25% de réduction d’IR sur les travaux forestiers
revenus de chasse -> revenus foncier
revenu de coupe -> forfait cadastral (déjà payé, rien à déclarer)
C’est transparent fiscalement…
Liquidité très faible

FCPI et FIP
Assez déçu, car les frais pompent tout. Il faut bien se renseigner et éviter les gérants qui ne méritent même pas 1€ symbolique pour leur "travail"… Plein de mauvais. Même en prenant un bon, le risque reste élevé et le seul gagnant est le gérant.
A petite dose après un choix rigoureux des gérants, et une bonne diversification. Préférez les FIP (moins risqués, car les entreprises sont plus matures et plus de SICAV toléré dans le fond).

25% d’IR / 5 ans (voir 8 ans selon la liquidation du fond)

Pas vraiment de liquidité…

Souscription au capital de PME (Arkéon)

Peu de frais. Entreprises sur-valorisées ? Dirigeants avec gros salaires, options, OBSA, etc…
A voir
Pas vraiment de liquidité… Au moins on évite de gaver un intermédiaire…

25% d’IR / 5 ans

Souscription au capital de PME (photovoltaique)
Ma grosse connerie. Techniquement, ce n’est pas tenable. L’avantage fiscal va être changé et le gérant se gave… Un faux eldorato.

A éviter.

Aucune liquidité

25% d’IR / 5 ans

Souscription au capital de PME (entreprises solidaires : La Nef (banque solidaire), Habitat et Humanisme (logements pour les plus démunis), Autonomie & Solidarités (capital risque solidaire), Garrigue (capital risque solidaire)

Par principe, je n’aime pas donner. J’assimile ça à acheter une bonne conscience. Je préfère mettre mon argent à disposition ou investir pour des bonnes causes. Pas de PV ou de dividende, le risque est réel. On "doit" retrouver son capital avec un peu de chance (le prix des parts est sensé être stable).

Quelques années après, on peut commencer à faire un bilan de ces expériences.

Groupement Forestier (chez la CDC)

J’en suis assez content. Je pense le céder à ma famille. J’en ai repris cette année.

FCPI et FIP

Les informations étaient difficile à trouver à l’époque. Maintenant, on trouve plus facilement :
http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_157 … s-exclusif
Le palmarès des FIP/FCPI

Il faut bien faire son choix de gestionnaire… Vraiment très bien, et encore, ça ne suffira peut être pas !

Mes choix (non liquidités) / ceci n’est pas un conseil

FCPI Fortune (Truffle) / 2008 / +26,5%
FCPI Fortune 4 (Truffle) / 2012 / -13,8%
FCPI Fortune 5 (Truffle) / 2013 / - 6,4%

FIP Mezzano (Midi Capital) / 2009 / -1,9%
FIP Luxe (ex OTC) / 2009 / -42,4%

Le vrai bilan, ce sera quand les fonds seront liquidés…

Souscription au capital de PME (Arkéon)

Très déçu finalement. Je ne ferais plus. Le panier est en perte, et pour en sortir, je n’en parle pas…

Souscription au capital de PME (photovoltaique)

Je suis dans le même bateau que GBL (je crois). Je valorise cette participation à 0 pour le moment.

Souscription au capital d’entreprises solidaires :

La Nef (banque solidaire), => j’ai reçu quelques dividendes. Je suis dans l’attente du remboursement des parts…

Habitat et Humanisme (logements pour les plus démunis),
J’ai donné mes parts à l’association. La liquidité semble correcte, mais si on a peu de part, les droits de mutation rognent un peu trop le capital.
J’ai souscris à nouveau à des parts cette année.

Autonomie & Solidarités (capital risque solidaire),
Remboursement très rapide et sans frais ! (quelques semaines)

Garrigue (capital risque solidaire)
Remboursement rapide et sans frais (1 mois).

SPEAR

Trop récent pour avoir un REX, j’ai souscris les deux dernières années.

Je vais tester d’autres investissements solidaires. Car au final, rien que sur le bilan financier, c’est mieux que la plupart des solutions FCPI/FIP et consorts, sans compter le bilan extra-financier !
L’écart est simple je pense. D’un côté des gestionnaire sur-payés se gavent en prenant des PME qu’ils sur-paient (et pas forcément performantes) versus des bénévoles qui suivent des investissements dans des PME qui vivotent ou dans des logements à bas loyer.

Souscription au capital de PME (Alternativa)

J’avais fait ça il y a un à deux ans. On fera le bilan dans 3-4 ans, mais je sens que ce sera du même acabit d’Arkéon…

Hors ligne

 

#67 13/12/2015 19h16 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Modérateur
Réputation :   1081 

Super_Pognon a écrit :

Souscription au capital de PME (photovoltaique)
Je suis dans le même bateau que GBL (je crois). Je valorise cette participation à 0 pour le moment.

Non, pour ma part mon investissement s’est bien terminé: mes parts on été rachetées comme prévu au départ (cf message #24 de cette discussion).

Mais j’ai eu de la chance ou du nez (le groupe qui gérait les installations solaires est un des rares survivants du domaine, et reste assez actif, y compris en R&D dans ce domaine et dans le stockage d’énergie), car ce n’est pas le cas de tous les investissements de ce type.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#68 13/12/2015 21h20 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   143 

Vous avez reçu une offre de rachat de leur part, ou vous les avez sollicité pour sortir ?

Hors ligne

 

#69 13/12/2015 23h16 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Modérateur
Réputation :   1081 

J’ai reçu une offre de leur part, comme (si j’ai bien compris) tous ceux qui avaient investi dans le même produit.
Je suppose que le (ou les 2) projet(s) dans lesquels notre argent avait été investi sont suffisamment rentables (les perspectives semblaient bonnes à la dernière AG à laquelle j’ai assisté) pour qu’ils préfèrent les racheter et bénéficier eux-même des résultats (bénéfices) à venir (y compris d’éventuels dommages et intérêts de Total, à qui ils réclamaient 58 M€).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#70 15/12/2015 15h00 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   78 

Bonjour,

A lire les 3 pages de cette discussion, j’en viens à me demander s’il n’est pas somme toute plus rentable de payer ses impôts au plein tarif et d’investir ensuite librement ce qui reste : l’épargne défiscalisée semble être une mauvaise affaire non seulement pour l’Etat, mais aussi pour l’épargnant ; en revanche, elle fait la fortune de tous les vautours et autres parasites qui vendent de la défiscalisation comme ils vendraient des skis au Sénégal.

Voici à mon sens les raisons qui devraient conduire à davantage de circonspection avant de se précipiter dans la défiscalisation :

1 si le législateur met en place une carotte fiscale, ce n’est en aucun cas par altruisme envers le redevable, mais plus prosaïquement car il souhaite attirer une partie de l’épargne vers des supports peu rentables, peu liquides mais souvent risqués vers lesquels elle ne s’allouerait pas naturellement en l’absence de la dite carotte : quel est le naïf qui va spontanément acheter des actions ou parts sociales minoritaires dans une PME non cotée ? quel bailleur sera généreux au point de louer à des locataires indigents ? quel mécène va financer les cinéastes français qui font régulièrement "salle vide" ? quel métropolitain va aller mettre un kopeck dans des activités industrielles ultra-marines ?

2 la plupart des produits défiscalisés sont commercialisés par des intermédiaires qui captent à leur profit la majeure part sinon la totalité de la carotte : que penser des appartements locatifs vendus à Carcassonne au prix de Montpellier, cela alors que l’offre locative y est déjà abondante ? Ou même de Vesoul vendu au prix de Strasbourg. Le fin du fin, c’est quand l’aigrefin prélève non seulement une dîme à l’entrée mais de surcroît un taille en cours d’exploitation du bien, comme c’est le cas pour les résidences avec services pour étudiants, personnes âgées ou vacanciers. Lorsque des intermédiaires supplémentaires apparaissent, comme les conseillers en gestion de patrimoine, les commissions sont bien sûr cumulables.

3 les choix d’investissement sont biaisés par une forte aversion pour l’impôt : les meilleurs clients des produits défiscalisés appartiennent aux catégories socio-professionnelles traditionnellement hostiles au gouvernement actuel : commerçants, professions libérales, retraités aisés et même moins aisés, toutes personnes considérant que l’impôt prélevé par la gauche finance la délinquance et la paresse, renommée assistanat par les responsables politiques "républicains". Ce biais comportemental explique sans doute pourquoi des commerçants avisés ou des médecins talentueux perdent tout sens critique devant les boniments des marchands d’illusions fiscales.

Pour que cette contribution serve à quelque chose d’autre qu’à me moquer de la petite bourgeoisie si bien chantée par Brel, voici à mon sens les quelques produits défiscalisés les plus à l’abri des rapaces cités supra :

- déficit foncier : acheter un logement pourri et le retaper en faisant du déficit, excellente solution pour ceux qui ont déjà un revenu foncier, ne nécessite pas d’autre intermédiaire qu’un notaire.

- PEA ou PEA-PME : pas d’autre intermédiaire que le dépositaire pour les plans en gestion libre

- assurance-vie à condition d’être vigilant sur les frais des gestion (ils se répètent chaque année) et à condition de s’en tenir aux contrats en €. Fuir comme la peste les contrats en unités de compte bien plus chargés.

- les dons à fonds perdus : là au moins on sait à quoi s’en tenir et il n’y a pas de déception possible. De plus, l’éventail des organismes éligibles permet de satisfaire toutes les sensibilités : l’épargnant ou plutôt le donateur "progressiste" cotisera au PS ou au PCF, il adhèrera à la FCPE et la CGT, il fera un don au Secours populaire ; son alter-ego "conservateur" (si j’écris "réac" ça va fâcher !) militera chez les "républicains" ou au FN, il adhèrera à l’APEL ou à la PEEP, il versera son obole au denier du culte et donnera au Secours Catholique. pour l’un comme pour l’autre l’économie d’impôt sera de 66% des dons et autres cotisations.

Il y avait aussi l’abattement général à la base sur les dividendes, mais il a été supprimé.

Hors ligne

 

#71 16/12/2015 00h43 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   51 

Super_Pognon a écrit :

Super_Pognon a écrit :

J’ai testé :
Groupement Forestier (chez la CDC)
FCPI (chez Truffle)
FIP (chez Midi Capital et OTC)

[…]

FCPI et FIP
Assez déçu, car les frais pompent tout. Il faut bien se renseigner et éviter les gérants qui ne méritent même pas 1€ symbolique pour leur "travail"… Plein de mauvais. Même en prenant un bon, le risque reste élevé et le seul gagnant est le gérant.
A petite dose après un choix rigoureux des gérants, et une bonne diversification. Préférez les FIP (moins risqués, car les entreprises sont plus matures et plus de SICAV toléré dans le fond).

25% d’IR / 5 ans (voir 8 ans selon la liquidation du fond)

Pas vraiment de liquidité…

FCPI et FIP

Les informations étaient difficile à trouver à l’époque. Maintenant, on trouve plus facilement :
http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_157 … s-exclusif
Le palmarès des FIP/FCPI

Il faut bien faire son choix de gestionnaire… Vraiment très bien, et encore, ça ne suffira peut être pas !

Mes choix (non liquidités) / ceci n’est pas un conseil

FCPI Fortune (Truffle) / 2008 / +26,5%
FCPI Fortune 4 (Truffle) / 2012 / -13,8%
FCPI Fortune 5 (Truffle) / 2013 / - 6,4%

FIP Mezzano (Midi Capital) / 2009 / -1,9%
FIP Luxe (ex OTC) / 2009 / -42,4%

Le vrai bilan, ce sera quand les fonds seront liquidés…

Et pourtant on lit sur le reporting:
- FIP Mezzano II: -26% (sans prise en compte de l’avantage)
- les autres FIP sont largement déficitaires
- FCPI Small Cap Value (de 2011, soit en meme temps que Mezzano II): +26%

J’ai l’impresse que les FCPI sont bien plus intéressant que les FIP qui sont *tous* deficitaires. Mais d’où sortent ces chiffres, ce sont des estimations de valorisations ?

PS: vous trouverez sur cette page la sortie de Let’s Gowex a +111%, ils ont dû avoir très chaud quand batman est arrivé pour dégommer cette valeur, quelques mois plus tard!

Hors ligne

 

#72 20/12/2015 15h17 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   143 

Merci GBL

J’ai pris les chiffres sur le site. Je me demande si il est vraiment bien à jour, ou si il y a une date arrêtée.

J’ai demandé un rachat sur un des investissements PME, on me dit ok à la prochaine AG, et il faut nous communiquer l’adresse de votre centre des impôts. Je suis resté scotché, est-ce légal ?

Hors ligne

 

#73 20/12/2015 18h53 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Modérateur
Réputation :   1081 

Pour le solaire, quel est précisément le nom du produit que vous avez ? (Ils avaient de multiples fonds…).

Pour le rachat de parts de PME, je suppose qu’ils veulent se simplifier la vie, et regrouper les rachats, avec tout ce que ça implique au niveau paperasse et formalités. Il faut faire enregistrer une telle cession (et que l’acheteur paie les droits associés), et c’est peut-être pour cela qu’ils ont besoin d’infos sur votre centre des impôts. Avez-vous posé la question à Arkéon ? Avez-vous relu les documents qui ont été signés ou distribués lorsque vous aviez investi ?    Je suppose que vous avez aussi des parts dans plusieurs PME, donc que les rachats vont se répartir dans le temps….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#74 20/12/2015 21h18 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   143 

Excusez-moi GBL, mon manque de précision vous a induit en erreur.

C’est un investissement solidaire (parts de capital). J’ai eu plusieurs remboursements pour d’autres entreprises solidaires, mais c’est la première fois qu’on me demande ce type d’information (assez intrusif…).

Pour le solaire, je suis dans Sun’R Invest 3.

Hors ligne

 

#75 20/12/2015 23h00 → Défiscalisation : quels produits de défiscalisation avez-vous testé ? (défiscalisation, produit de défiscalisation)

Membre
Réputation :   20 

En ce qui me concerne j’avais souscrit en 2005 et 2007 une flopée de FCPI, FIP et SOFICA.
Je n’ai pas encore tous les résultats dans la mesure où ces produits ont une propension à durer (option d’extension) et ainsi à continuer à générer des frais.
Je viens de recevoir un compte rendu final pour un FIP Corse souscrit en 2007. J’avais investi 3000 eur en décembre 2007, j’ai récupéré 1500 de réduction d’impôt en septembre 2008 (à l’époque c’était 50%) , j’ai récupéré 1500 au titre d’un premier versement en 2014 et je vais récupérer encore 1413 eur en fin de mois.
Donc au final le produit est remboursé sous le prix de souscription (97%) mais compte tenu des 50% récupérés sous forme de réduction d’impôt 9 mois après ma souscription, le résultat n’est pas si mauvais. Je pense que mon TRI doit être un peu inférieur à 10%.

Compte tenu de la baisse de la réduction d’impôt (passée de 50% à 38%) et du côté fermé du produit je crois que je  ne souscrirais plus.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech