Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 15/08/2015 15h39 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   110 

En ce qui me concerne l’endettement de LBTY m’inquiète, ainsi que le prix élevé payé pour Ziggo.

L’ingénierie financière de Malone ne m’a pas paru pertinente dans son dernier mouvement (spin-off de LILAK), et les derniers résultats sont mitigés.

Je cherche actuellement un point de sortie pour mes 500 LBTYK et 25 LILAK.


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#27 15/08/2015 15h46 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

lopazz

Je vous propose 30$ l’action pour vos 525 actions wink la transaction sera conclu en dehors du marché off course smile

Dernière modification par vbvaleur (15/08/2015 15h46)

Hors ligne

 

#28 15/08/2015 15h52 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   110 

Le temps que Binck nous gère un off-exchange, Malone sera déjà à la retraite smile


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#29 15/08/2015 21h26 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

vbvaleur a écrit :

je pense que liberty global s’ait séparé de ses activités en Amérique latine afin de paraître moins gros

La partie Amérique Latine ne fait-elle plus partie de Liberty Global?

J’avais cru comprendre que LILA était un tracker tracking stock (et pas un spin off). Donc que l’entité restait à l’intérieur de Global mais qu’un investisseur particulièrement confiant dans LILA pouvait ajouter à sa position historique sur Global en mettant de l’argent uniquement sur LILA pour sur-pondérer son exposition à cette petite partie de global?

Concrètement, si demain j’achète du Liberty Global, je possède uniquement la partie Europe ou les deux parties? Et quel est le pourcentage en terme de NAV de l’un par rapport à l’autre? (j’imagine que la partie Europe pèse plus lourd)

Dernière modification par WayWardCloud (16/08/2015 12h31)


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#30 15/08/2015 22h14 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

Slt  WayWardCloud

     Concrètement si demain vous achetez du liberty global ,vous n’avez pas d’actifs d’Amérique latine ni des Caraïbes .C’est clairement un spin off qui nous permet d’ajuster géographiquement nos investissements.

    Je pense que l’intérêt de tout ça c’est plus de pouvoir vendre ou fusionner plus facilement et de toute manière ça change pas grand chose vu qu’il y’a pas de synergies possible entre les continents, il vaut mieux que liberty se concentre sur l’Europe et s’endette que pour augmenter ses avantages concurrentiels et créer des synergies comme il sait si bien faire. Dans ce secteur certains comme (patrick drahi) ont tendance à abuser de l’endettement et s’éparpiller un peux de partout dans le monde  je trouve cela risqué et ça n’améliore pas vraiment sa position .

Dernière modification par vbvaleur (15/08/2015 22h16)

Hors ligne

 

#31 16/08/2015 09h06 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   18 

LILA est un tracking stock et non un spin-off. L’action permet de suivre la performance de la division de LBTY qui a ses opérations en Amérique du sud. C’est une sorte de tracker effectivement, néanmoins les actifs sont toujours dans Liberty Global.

La partie Europe pèse effectivement plus lourd dans les comptes.
L’intérêt est que la croissance peut être plus grande en Amérique du sud qu’en Europe. Auquel cas cela se reflétera plus sur le cours de LILA que sur le cours de LBTY (en théorie…).

Source

Hors ligne

 

#32 16/08/2015 12h16 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

BriochePainPerdu nous ne somme pas d’accord sur le fait que les actifs se situent toujours dans liberty global .. Il me semble que  le Tracking stock permet de ne pas perdre le contrôle c’est tout , pas de doubler des actifs …
    J’ai bien évidemment lu votre source mais je l’interprète pas comme vous  l’erreur vient peut être de moi .

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 12h19)

Hors ligne

 

#33 16/08/2015 12h38 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

Liberty Global Group (“Liberty Global Group”), which is primarily comprised of our European operations, is traded on the NASDAQ Global Select Market under the symbols “LBTYA”, “LBTYB”, and “LBTYK”. Liberty Latin America and Caribbean Group (“LiLAC Group”), which includes our operations in that region, are traded under the symbols “LILA”, “LILAB”, and “LILAK”. LILA and LILAK are traded on the NASDAQ Global Select Market and LILAB is traded on OTC Link.

Tout dépend de comment on interprète le "primarily".


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#34 16/08/2015 12h43 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

On ne peux pas gagner de partout même si juridiquement les actifs ne sont pas séparés lorsque on investit dans liberty global actuellement , on investit pas en Amérique latine sinan il faudrai vite vendre les lila stock et acheter du liberty .

Hors ligne

 

#35 16/08/2015 12h45 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   16 

" Primarily " se traduit par " essentiellement "…c ’est donc très clair.

Hors ligne

 

#36 16/08/2015 13h13 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

C’est une façon pour Malone d’externaliser la valeur sans payer d’impôts si jamais une vente des actifs en Europe se concrétisait  , une façon de réduire la valo de liberty en cas de rachat ou de fusion afin de faire passer un prix fort .

Quel intérêt pour Malone de faire resurgir la valeur de lila ? Malone se fou  bien des minoritaires il veut que la valeur apparaisse que si il veut vendre et le fait qu’il parle de fusion alors qu’il aime racheter ses actions sous évalué n’est pas anodin.

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 13h27)

Hors ligne

 

#37 16/08/2015 13h19 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

chris76 a écrit :

" Primarily " se traduit par " essentiellement "…c ’est donc très clair.

Moi je trouve ça très vague au contraire. Solely (uniquement) aurait été clair. Primarily sous-entend que toutes les opérations de Liberty Global ne sont PAS situées en Europe.

Dernière modification par WayWardCloud (16/08/2015 13h21)


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#38 16/08/2015 13h30 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

Apres il y’a les activités de Liberty Global ventures qui ne sont peut être pas toutes situées en Europe About Us - Our Operations - Other Operations - Liberty Global Ventures

On pourrai aussi se  contenter du faite que Liberty dit à ses investisseurs:

Liberty Global plc est une société publique de six classes d’actions, qui sont séparés en deux groupes:

-Liberté Global Group, qui comprend nos activités européennes, est cotée sur le NASDAQ Global Select Market sous les symboles «LBTYA", "LBTYB", et "LBTYK".

-Liberté d’Amérique latine et des Caraïbes ("Groupe lilas"), qui comprend nos activités dans cette région, sont négociées sous les symboles "lila", "LILAB", et "LILAK". Lila et LILAK sont négociées sur le NASDAQ Global Select Market et LILAB est négocié de gré à gré sur le lien.

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 13h41)

Hors ligne

 

#39 16/08/2015 14h05 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

Merci beaucoup, je comprends mieux à présent. Ma confusion venait du fait qu’il y a une différence entre Liberty Global plc et Liberty Global Group, le second étant une sous partie du premier.

On ne peut pas investir directement dans la holding "Global plc". il faut donc choisir entre (ou additionner) des "global group" (= Europe uniquement) et des LILA (=Amérique Latine uniquement). Ils ne demeurent ensemble dans la même "maison" appelée Global plc que pour des raisons d’ingénierie financière mais ce n’est pas trop notre problème. Du coup, Liberty Global group est elle aussi considérée comme un tracking stock?

Dernière modification par WayWardCloud (16/08/2015 14h06)


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#40 16/08/2015 15h02 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

Oui la différence entre le spin off et le tracking stock est surtout que la société garde certaines synergies car la maison mère et le tracking stock sont souvent exploités sous une seule équipe de direction et un seul conseil d’administration. contrairement à un spin off qui dispose d’une autonomie complète mais des frais de fonctionnement plus élevés .

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 15h03)

Hors ligne

 

#41 16/08/2015 15h40 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   18 

LBTYK correspond à Liberty Global plc - Class C. On peut donc investir dans Liberty Global plc via cette action.

Investopedia a écrit :

Tracking stock : Common stock issued by a parent company that tracks the performance of a particular division without having claim on the assets of the division or the parent company. Also known as "designer stock"

When a parent company issues a tracking stock, all revenues and expenses of the applicable division are separated from the parent company’s financial statements and bound to the tracking stock. Oftentimes, this is done to separate a subsidiary’s high-growth division from a larger parent company that is presenting losses. The parent company and its shareholders, however, still control the operations of the subsidiary.

En prenant cette définition, Liberty Global reste inchangé néanmoins le tracking stock permet de séparer les activités en Amérique latine dans des comptes qui leur seront propres. Il en résulte qu’il sera plus facile de voir l’évolution et la croissance issue de cette zone géographique alors que si il n’y avait pas eu de tracking stock, l’impact aura été moindre (dans les comptes de LBTY) et plus difficile à identifier.

vbvaleur a écrit :

Oui la différence entre le spin off et le tracking stock est surtout que la société garde certaines synergies car la maison mère et le tracking stock sont souvent exploités sous une seule équipe de direction et un seul conseil d’administration. contrairement à un spin off qui dispose d’une autonomie complète mais des frais de fonctionnement plus élevés .

Tout à fait smile

Hors ligne

 

#42 16/08/2015 16h16 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

OK, donc :

LBTYK : Liberty Global PLC (= Europe + Amérique Latine) / sans droit de vote

LBTYA : Liberty Global group (= Europe uniquement) / 1 action = 1 voix

LBTYB : Liberty Global group (= Europe uniquement) / 1 action = 10 voix

LILAK : Liberty Global Latin America ( = Amérique Latine uniquement) / sans droit de vote

LILA : Liberty Global Latin America ( = Amérique Latine uniquement) / 1 action = 1 voix

LILAB : Liberty Global Latin America ( = Amérique Latine uniquement) / 1 action = 10 voix

J’ai bon?

C’est étrange LILAK est un peu plus chère que LILA, pourtant on a le droit de vote en moins.
Pareillement LBTYA est un peu plus chère que LBTYB, pourtant on a dix fois moins de droits de vote.


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#43 16/08/2015 16h33 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   24 

non, LBTYK est aussi un tracking stock pour Liberty Global (Europe) comme LBTYA et LBTYB.
Regardez le tableau "financials" en bas de la page : http://www.libertyglobal.com/ir.html

Hors ligne

 

#44 16/08/2015 16h47 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   18 

Effectivement ! J’ai été induit en erreur par le fait que la plupart des sites associent encore LBTYK à Liberty Global plc mais depuis l’émission de LiLAC ça a du changer.

Mea culpa

Hors ligne

 

#45 16/08/2015 16h57 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   44 

Super! Merci Stouf. On ne peut donc pas (plus) acheter Liberty Global PLC.
Le tableau donne aussi une idée de la différence de taille pour ceux qui voudrait sizer leur investissement en fonction de la taille de chaque business, même si il s’agit des revenus et non des NAV.

http://s21.postimg.org/c676xtp03/Screen_Shot_2015_08_16_at_4_53_07_PM.jpg

Une idée de ce qui justifie les petites différences de prix selon les types d’actions?

Dernière modification par WayWardCloud (16/08/2015 16h59)


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

#46 16/08/2015 17h29 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   24 

Pour les différences de prix entre LBTYA et LBTYB, c’est la liquidité je pense. Il n’y a que très peu d’ordres dans le carnet. Malone possède 86% des LBTYB et LILAB, le reste des B shares sont possédés par des insiders.
Entre LBTYA et LBTYK, le marché considère qu’un droit de vote vaut $3.5 apparemment. Je ne vois pas l’intérêt pour les petits porteurs à payer le droit de vote.

Il arrive parfois que les C shares soient plus chères que les A shares. Pourquoi? La raison m’échappe. L’important à retenir pour moi, c’est d’acheter systématiquement la classe la moins chère.

Hors ligne

 

#47 16/08/2015 17h50 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   101 

Ouai c’est vrai que pour cette société avoir des LBTYA plutôt que des LBTYK n’est pas vraiment très utile vu que c’est Malone qui décide, mais pour le même prix il faut mieux prendre des LBTYA quand même.

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 17h51)

Hors ligne

 

#48 29/09/2015 16h01 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   96 

Juste un petit up pour signaler que lbtyk a chute de 8% cette semaine. On est de retour sur les niveaux de debut d’annnee. Vodafone a recemment annonce la fin des discussions sur d’eventuels regroupements d’actifs en europe.

Hors ligne

 

#49 29/09/2015 16h51 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   95 

Attention, il y a eu le détachement de LILAC depuis, donc on n’est pas à iso-périmètre avec le début d’année.

J’ai des actions LILAC. Pas (encore ? smile) d’action LBTY*.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#50 29/09/2015 18h10 → Liberty Global : du John Malone en Europe... (liberty global, liberty, malone)

Membre
Réputation :   96 

@Namo oui tout à fait smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech