Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/07/2013 11h38 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Administrateur
Réputation :   1309 

Dans les newsletters #15 et #16, j’avais cherché à identifier les meilleures franchises (actions avec des avantages concurrentiels très élevés) françaises.

J’avais identifié notamment :
- Hermes
- Dassault Systemes
- L’Oreal
- Essilor
- Sanofi
- LVMH et Christian Dior
- Pernod Ricard
- Danone
- PPR

Nous voyons la prépondérance du luxe (PPR, LVMH, Christian Dior et Hermes) et l’absence de sociétés de services.

Je m’étais limité aux big-caps, mais en small-caps, nous pouvons dire que Thermador, sur sa niche, possède un avantage concurrentiel certain, difficile à battre pour les nouveaux entrants.

C’est aussi peut-être le cas de Catering International and Services…

Catering International and Services

Catering International and Services est une small caps française, créée en 1992, qui fournie essentiellement des services de restauration et d’hébergement à l’industrie pétrolière et minière sur des sites "sensibles". Elle emploie environ 12 000 salariés, dont seulement une cinquantaine au siège.

La société verse un dividende faible (1,21%) et appartient majoritairement aux dirigeants fondateurs, marseillais.

De part son activité, elle réalise la totalité de son CA hors de France et d’Europe (seulement 4%) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cis-repartition-geographique.gif

L’accroissement des exploitations minières et la tendance vers l’outsourcing (externalisation) des grosses sociétés pétrolières/minières profite à CIS dont le CA a triplé depuis 2006 et progresse fortement chaque année.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cis-ca.gif
Source : xlsValorisation et BusinessWeek

Le ROIC est élevé car la société n’a pas de dette nette et peu d’actifs corporels.

Valorisation - Multiples historiques

C’est la méthode la plus simple et pas dénouée de sens, compte-tenu de la résilience de l’activité (le CA n’a pas baissé en 2009) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cis-valorisation-1.gif
Source : xlsValorisation et MorningStar

Avec l’estimé de bénéfices Bloomberg 2013, cela nous donnerait un prix autour de 23-24, contre un cours actuel autour de 22-23 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cis-valorisation-2.gif
Source : xlsValorisation

Valorisation - DCF

Comme d’habitude, tout dépend du coût du capital, difficile à estimer pour une société avec peu de comparables.

Compte-tenu du PER relativement élevé, un 8-9% paraitrait approprié. Mais c’est une small-cap contrôlée par ses dirigeants, qui verse un faible dividende donc on pourrait exiger une prime de 1-2%. Mettons 9,5%.

En l’absence de croissance, nous arrivons alors à un prix entre 22-23. 5% de croissance (un chiffre conservateur sur la base du taux de croissance historique) / an durant les 5 prochaines années nous amènerait à 25-26 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cis-valorisation-3.gif
Source : xlsValorisation

Conclusion

Ceux qui cherchent une exposition à l’international mais ne veulent pas quitter le support avantageux du PEA sont servis avec CIS !

Comme d’habitude chez les small-caps françaises, la société appartient aux dirigeants : point positif car elle aligne les intérêts des dirigeants avec ceux des actionnaires, point négatif car il réduit la possibilité d’OPA.

En terme de valorisation, CIS est une action de "croissance". Elle décote légèrement si nous anticipons une croissance inférieure à la croissance passée et fortement si elle continue à progresser à plus de 15% / an.

Mots-clés : cis

Hors ligne

 

#2 16/07/2013 13h49 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   87 

Idée intéressante.

CIS offre une bonne résilience et à bien "traverser" les crises récentes. Intervention dans certains pays à risques (qui expliquent pour partie les fluctuations des derniers mois).

La capi est de 185M€ environ et au 31/12/2012 il y avait une trésorerie nette (ie pas de dette nette fi) d’environ 38M€ (dont 15M€ en Algérie - sans doute pas totalement libre de rapartiement - à checker).
Compte tenu d’un ROP à 20,8M€ et d’un Ebitda (rapide) d’environ 23,5M€, cela fait un multiple d’EV de 6,2x environ, ce qui n’est pas très cher finalement.
Les investissements paraissent assez "légers" sur les derniers exercices (correspondant globalement aux amortissements).

La baisse du titre sur les derniers mois (-20% par rapport à ses plus hauts) offre peut être une opportunité d’entrée, même si la décote n’est pas énorme.

A creuser !
(vais faire mes devoirs complémentaires)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#3 16/07/2013 13h54 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Administrateur
Réputation :   1309 

BearBullCarpeDiem a écrit :

(dont 15M€ en Algérie - sans doute pas totalement libre de rapartiement - à checker).

Absolument ! Il y a un pb pour que la filiale d’Algérie verse des dividendes à la maison mère qui donne lieu à un contentieu juridique.

Et oui le ratio EV/EBITDA est plutôt contenu !

Hors ligne

 

#4 16/07/2013 17h07 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   554 

Je suis d’accord que l’EBITDA est ici un bon indicateur de la génération de cash de la société et que le ratio est assez raisonnable (sans dire pour autant que c’est cheap). Il me semble que 8 - 10 fois l’EBITDA peut être une cible relativement conservatrice pour ce bon business (je n’irais pas jusqu’à 12 car je ne suis pas certain du tout des perspectives de croissance).

Je pense aussi qu’il faut faire un discount de 33% sur le cash à l’étranger pour le calcul de l’EV (en espérant que les frais de contentieux ne débordent pas).

Dernière modification par sergio8000 (16/07/2013 17h08)

En ligne

 

#5 16/07/2013 17h08 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   51 

Ceci dit ils doivent pouvoir via les prix de cession interco devoir pouvoir minorer leurs profits en algerie.

Ce serait bien la premiere multinationale qui ne le ferait pas.

Par contre je serais curieux de connaitre leur dépendance à leur top 5 contrats. Je pense qu’il y’a un tres gros risque la dessus d’autant que le PER elevé par rapport à sodexo par exemple ne laisse aucun droit à l’erreur.

Hors ligne

 

#6 16/07/2013 18h10 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   87 

D’accord avec vous Serge un multiple de 8x-10x peut paraître cohérent compte tenu de ce marché de niche / barrières à l’entrée + capex lights (working cap à regarder sans doute).

La croissance est effectivement le pari et l’incertitude (à contrebalancer /protéger avec l’évaluation de sa propre MoS - quantum à déterminer propre à chacun). Le Fondateur avait communiqué sur un CA de 500 M€ en 2015, soit +58% vs 2012. Par rapport aux hypothèses de valo dans la simulation d’IH, on serait sur une valo supérieure à 26€ ; un retour sur les plus hauts à 28/29€ (fin janvier 2013) et au delà n’est pas irréaliste si les managers tiennent leurs engagements à 3 ans. Au delà de 3 ans, c’est sans doute encore un peu loin - mais évolution de l’activité à suivre avec les publications à venir.

Me plaît bien cette société… - à creuser.

Je remets un copier/coller des commentaires pertinents que Jeremy avait fait sur CIS dans un post de portefeuille sur le forum :

Jeyfox a écrit:
je détiens en portefeuille Catering International Services et je souhaitais savoir les points qui vous intéressent sur cette valeur (que j’apprécie et dont je suis copropriétaire!) et plus généralement votre point de vue.
De mon côté, CIS bénéficie d’un très bon positionnement (base de vie en milieu extrême), d’une clientèle qui est favorisée par l’augmentation du prix des matières premières (pétrole, mines…). Que pensez-vous des résultats 2012?

Voici les points que j’ai retenu: le résultat net reste stable malgré un CA en progression du fait de la zone Amérique du sud qui a connu une forte croissance mais malheureusement non rentable. Par contre, on assiste à une belle montée en puissance de la zone Asie (qui comprend la Nouvelle-Calédonie où CIS a établi un partenariat efficace). La zone Afrique (et plus particulièrement l’Algérie) reste la cash machine de l’entreprise. La zone CEI est à l’équilibre (je ne pense pas que cela soit un relais de croissance majeur à l’avenir (mais je peux me tromper).

J’ai apprécié de voir que les pénalités avaient fortement diminué en 2012 démontrant une meilleure maîtrise de ses contrats. Les litiges clients ont été nuls cette année alors que 2011 avait été marqué par un important litige sur un contrat au Yémen.

Il n’y a pas de dettes à long terme et le dette financière à court terme est très faible (et est quasiment uniquement constituée de découverts bancaires). Le ROE moyen est au dessus de 20% entre 2005 et 2011.

Ce que j’apprécie avec CIS c’est que l’activité est capex light, sur une niche (catering en milieu extrême) qui agit comme une barrière à l’entrée (les clients veulent se concentrer sur leur coeur de métier et doivent avoir confiance que CIS fournira à leurs équipes les éléments pour être opérationnels: nourriture, linge…); en d’autres termes une fois qu’un gros client est satisfait on peut penser qu’il recontactera CIS pour ses projets en milieu extrêmes) et de plusieurs catalyseurs:
- règlement de la problématique liée au blocage de la trésorerie en Algérie.
- une forte réduction récurrente des pénalités et des litiges (pour 2012, l’objectif a été atteint): le résultat 2011 avait été impacté par ces deux éléments qui sont de l’exceptionnel.
- améliorer la marge nette. Le vrai défi pour CIS est de s’assurer que l’ensemble de ses contrats soient rentables. Le Brésil offre de très belles perspectives de développement (avec Petrobas) mais les contrats ne sont pas rentables (cette problématique a été clairement identifiée par le management, il faudra suivre ce point dans le temps).
En d’autres termes, une fois que CIS aura optimisé sa structure (contrôle de gestion hyper pointu, suivi des contrats), la marge nette devrait être plus intéressante (de mémoire on est à 3,1% en 2012).
- une hausse du dividende: celui-ci est stable mais vu la croissance de l’entreprise, je préfère qu’il conserve la trésorerie et qu’il le réinvestisse dans leur croissance.
- une entreprise familiale: un des fondateurs est au commande.
- un catalyseur plus prospectif: un rachat par un concurrent.
En résumé, CIS doit continuer à se structurer pour ne participer qu’aux appels d’offres rentables. Si CIS y arrive la rentabilité serait meilleure.
Jeremy
Disclosure: j’ai des actions CIS.

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (16/07/2013 18h18)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#7 16/07/2013 21h54 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   143 

Le dinar algérien n’est pas convertible (ou dans des cas assez rares). Donc si la trésorerie est en devise locale, elle est bien bloquée et difficilement rattrapable.

En gros 1€ = 100 DZD officiellement.

Au marché noir, c’est plutôt 1€ = 140 à 150 DZD.

Toute entreprise qui se respecte, se doit d’optimiser ses bénéfices en devise locale dans ce pays, tout en sachant, que l’obtention de financements en devise locale seront très difficiles ! Avoir du cash donc, mais pas trop !

Donc ils aiment bien faire rentrer des devises étrangères, mais font tout pour que plus rien ne sorte !

Sans compter la corruption, si de gros bénéfices sont faits, quelques personnes viendront s’intéresser à vos affaires, et les difficultés commencent à apparaître… Avec des solutions par miracle.

Si vous êtes optimistes, vous pouvez retenir 10M€ pour la trésorerie algérienne au lieu de 15M€. Mais vous pouvez aussi le voir d’un autre point de vue, bien utilisée, cette trésorerie peut être utile pour les prochaines affaires locales et générer des € en plus.

Hors ligne

 

#8 26/07/2013 23h21 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Bonsoir,
au niveau de la structure de l’entreprise, on notera que le poste de directeur général a été stabilisé (c’est le même depuis deux ans) et qu’il est détenu par une personne qui a fait sa carrière au sein de CIS. Le précédent DG (recruté à l’extérieur) n’était resté qu’un an.
Un autre élément qui contribue à l’avantage concurrentiel: le réseau et la connaissance des spécificités de chaque pays. Afin de s’assurer d’une bonne réalisation du contrat, il est nécessaire de connaître les bonnes personnes et le recrutement de la main d’œuvre local permet d’assurer de bonnes relations.
On voit d’ailleurs que plusieurs filiales ont un capital ouvert à une personne locale qui a les bonnes connexions. Cela ne garantit pas le succès d’une filiale mais c’est nécessaire.
En résumé, l’expérience et le réseau de connaissance contribuent à l’avantage concurrentiel et à sa pérennité.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions CIS.

Hors ligne

 

#9 27/07/2013 13h06 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   143 

Le capital ouvert à une personne locale est dans certains pays, pas un geste pour mieux s’intégrer ou se faire passer pour un pseudo local, mais une obligation législative.

Je pense par exemple à l’Algérie. La majorité du capital doit être détenue par des nationaux. C’est une très forte contrainte qui repousse la plupart des candidats.

Hors ligne

 

#10 02/08/2013 10h29 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Bonjour,
petite mise à jour avec la publication du CA semestriel 2013.

Le CA est en léger recul (-0,6%) à 151,6 MEUR contre 157,6 MEUR. Mais ce retrait est dû à la fin d’importants contrats  mais le carnet de commande progresse de 242 à 280 MEUR (+15,7%). Je pense que le contrat en Nouvelle Calédonie qui s’est terminé avait de belles marges (cette zone géographique en 2012 avait connu une belle progression de son résultat).

Il y a de très belles progressions en:
- Algérie (où on toujours cette problématique de trésorerie qui ne peut être rapatrié pour le moment), qui reste une des deux cash machine avec la zone Asie-Pacifique. La rentabilité a été historiquement bonne.
- Brésil (où on attend une amélioration de la rentabilité)
- Irak, Mauritanie, Russie et Tchad.

Démarrage de l’activité dans deux nouveaux pays: Mali et Mozambique.

L’Afrique du Nord reste la zone géographique en terme de CA (26%) du total.

En résumé, le CA ne pose pas de problème mais le vrai nerf de la guerre sera la rentabilité que l’on aura à la prochaine publication (26 septembre).

Cheers
Jeremy
J’ai des actions CIS mais j’ai légèrement réduit ma position pour me renforcer sur une autre entreprise.

Hors ligne

 

#11 27/09/2013 09h35 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   21 

L’action Catering se réveille aujourd’hui avec +3.5% :

Le groupe de services de restauration Catering International Services a enregistré une légère progression de ses résultats semestriels malgré une baisse d’activité dans le secteur minier. Le résultat opérationnel ressort à 11,21 ME contre 10,93 ME au 30 juin 2012. La marge opérationnelle passe ainsi de 6,9% à 7,4% du chiffre d’affaires. Le résultat net est stable à 4,78 ME.

A fin juin 2013, la structure financière fait apparaître 62,5 ME de fonds propres et une trésorerie nette de 31,7 ME.

Source : CIS : la marge opérationnelle progresse à 7,4% au S1

Content d’en avoir acheté il y a 3 semaines. Je garde. big_smile

EDIT : en plus ils sont à la recherche de croissance externe à forte valeur ajoutée : CIS : "nous cherchons dans quels services à forte valeur-ajoutée nous renforcer"

Dernière modification par philippe77 (27/09/2013 09h37)


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#12 27/09/2013 14h41 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
A mon avis, l’idée de croître en dehors de leur expertise n’est pas forcément une bonne chose :

-    l’activité catering nécessite toute leur attention et c’est leur métier historique. La marge nette doit continuer à progresser (cela commence à aller dans le bon sens avec le résultat semestriel : 4,1% contre 3 ;9%).
J’espère qu’ils ne « diworsifiront » pas : la maintenance de sites, le traitement d’eau, déchèterie, telecoms sont quand même des métiers  bien différents où de sérieux concurrents sont déjà présents pour les trois dernières activités envisagées.

-    Pour les 20 MEUR disponible pour la croissance externe, pourquoi ne pas tout simplement racheter des actions ou recruter pour structurer davantage.

Jeremy
Je n’ai pas d’actions CIS. Elle est sur ma watchlist.

Hors ligne

 

#13 27/09/2013 15h42 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   421 

C’est l’augmentation de la marge que salue le marché.
Ca a toujours été le point faible de CIS. Pendant longtemps il y a eu une augmentation a 2 chiffres du CA avec une marge trés faible.
Depuis 2 ans ca s’est amélioré et le cours a doublé, mais il y a encore à faire dans ce domaine.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#14 27/09/2013 20h13 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   421 

Investir parle d’une "acquisition dans le domaine de la récupération et du traitement des déchets sur les bases vie en exploitation à la demande des clients"
Il me semble normal que les bases s’adressent à des prestataires dont ils sont satisfaits pour de nouvelles activités.

Des boites qui traitent les déchets, qui installent des centraux téléphonique il y en a à la pelle. des boites qui interviennent au Mali et au Mozambique c’est une autre histoire…

Le métier de CIS c’est avant tout d’opérer en milieu hostile, après livrer de la bouffe, de l’eau, traiter des déchets ou installer des lignes téléphones ca me semble pas très risqué surtout si ils ont déjà les clients.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#15 30/10/2013 11h31 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Bonjour,
une rapide mise à jour avec la publication du CA du 3ème trimestre 2013.
Le CA du 3ème trimestre est à 71,3 MEUR contre 81,6 MEUR en 2012.
Impact des taux change de 12 MEUR, une grande partie du CA étant fait en USD.
Les faits marquants sont:
- les nouveaux contrats ne compensent pas le fin d’autres contrats. Plus particulièrement, je pense que celui qui s’est terminé en Nouvelle-Calédonie était très rentable.
- Au Pérou, il se recentre sur les contrats les plus rentables: c’est une bonne chose, ils confirment leur volonté d’améliorer la marge nette plutôt que de prendre du CA. Le plus important est qu’ils arrivent à redresser la rentabilité des contrats au Brésil.
- 364 MUSD de prise de commandes au 30/09/2°13  contre 283 MUSD en 2012: c’est une bonne chose.
- démarrage d’activité dans trois nouveaux pays, on surveillera leur rentabilité lors des prochaines publications.
- l’Afrique du nord est redevenu la zone géographique la plus importante en terme de CA. C’est historiquement leur "place forte" et la rentabilité est bonne.

Pour CIS, le catalyseur reste une remontée de la marge nette.

J’ai vendu car 1/CIS doit désormais faire mieux qu’avant en terme de marge nette (je pense qu’ils vont y arriver) 2/ de meilleures opportunités ailleurs.

Cheers

Jeremy
Je n’ai pas d’actions CIS, elle est sur ma watchlist.

Hors ligne

 

#16 31/01/2014 10h49 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   21 

CIS s’écroule de -15% ce matin. Quelqu’un a une explication ? Je n’ai pas vu de publications l’expliquant.

Ou est-ce dû à la crainte sur les sociétés exposées aux pays émergents (100% de l’activité de CIS, il me semble) ?

AMF : pas encore actionnaire mais j’y pense sérieusement !


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#17 31/01/2014 11h35 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   30 

Pas de publication? Vous êtes sûr?
La voici :

Catering : revenus 2013 en retrait de 2,4%

Dans un contexte de crise économique mondiale soutenue, marqué en particulier, par une baisse brutale du secteur des mines avec une chute des prix des matières premières et une réduction des niveaux de production, CIS affiche un chiffre d’affaires 2013 de 291 ME en retrait de 2,4% à taux de change constant. Le secteur des Mines est passé de 51% du chiffre d’affaires global en 2012 à 39% en 2013.


parrainage Bourse direct, binck, boursorama, fortuneo possibles

Hors ligne

 

#18 31/01/2014 11h38 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Bonjour Philippe 77, voici des éléments de réponse:
-le CA 2013 a reculé de 2,4%. CIS étant considéré comme une valeur de croissance, le moindre ralentissement allait être sanctionné. Par ailleurs, même avec le CA en progression, la marge nette avait un petit plus de mal à suivre malgré des améliorations récemment.
- la partie du business qui dépend des mines a connu pas mal de ralentissement (baisse des prix ds matières premières et de la production). Je pense que certains de leurs contrats les plus lucratifs sont dans ce domaine là et que certains se sont terminés.
- le Brésil qui devait être redressé (beaucoup de CA mais pas rentable) doit malheureusement faire face à de nouvelles difficultés
- il semblerait qu’il y ait un repositionnement à court terme de CIS pour aller davantage vers les utilities and facilities management.
De ce fait ils annoncent "une baisse de rentabilité notable pour l’exercice 2013", c’est malheureusement un profit warning.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Dernière modification par Jeyfox (31/01/2014 11h55)

Hors ligne

 

#19 31/01/2014 11h49 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   

Le CA 2013 est en baisse de 7.7%(hors effet de change) et les analystes qui suivent la valeur ont abaissés leurs recommandations.

http://www.info-financiere.fr/upload/EC … 140130.pdf

Ces résultats ne sont pas étonnant comme CIS est corrélé aux matières premières et émergents, 2 thèmes qui n’ont pas la cote en ce moment:
->100% du CA est produit dans des pays émergents(Algérie, Brésil…)
->Les 2 secteurs d’activités sont le pétrole/gaz et les mines.

A ce cours, je recommence à surveiller la valeur étant donné la qualité du bilan(4€ de trésorerie nette par action) et la croissance régulière des bénéfices.

Hors ligne

 

#20 31/01/2014 11h57 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   21 

Merci pour vos réponses, je n’avais pas vu la publication.

Néanmoins, j’ai profité en fin de compte de cette baisse pour initier une ligne dessus. Je continue de penser que le secteur est profitable et qu’ils ont une belle expérience dans le domaine, avec du cash en caisse, comme le rappelle tigrou.

Un profit warning est psychologiquement angoissant, mais à CT. Avec une vision MT ou LT, ce peut-être parfois de bonnes occasions d’achat (selon comment on ressent la chose). Évidemment, il faut être confiant dans l’évolution future de la boîte, au-delà du profit-warning qui ne concerne que l’année en cours.

Par prudence, j’ai néanmoins acheté une demi-ligne dans mon PF, je me laisse la possibilité de renforcer plus tard si elle baisse encore.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#21 31/01/2014 15h18 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   167 

Bonjour,
la trésorerie nette par action est un indicateur utile mais pas parfait. En effet, plusieurs smalls/mid caps sont en situation de trésorerie nette positive. Avec CIS, on a effectivement 20% du prix "protégé" par le cash net même si c’est un chiffre intéressant il n’est impossible de trouver d’autres entreprises ayant des situations de cash net plus élevé.
Un autre point à suivre avec CIS est qu’une partie du cash est bloquée en Algérie donc n’est pas totalement disponible (même si je ne doute pas que cela change dans le temps). N’oublions pas que celui-ci sert à rassurer les clients sur la solidité de l’entreprise (les contrats sont pluri-annuels) un autre point ce cash n’est pas nécessairement rendu à l’actionnaire (le dividende est modéré et le restera car c’est une entreprise de croissance; pas d’historique pour le moment de rachat d’actions donc on n’a pas forcément "la main" sur ce cash.
Pour la croissance des bénéfices dans le temps, je serai un peu plus modéré. L’année 2012 en terme de résultat avait été semblable à celle de 2011. Croissance du CA régulière jusqu’en 2012 oui, croissance du résultat net un peu moins.
CIS indique vouloir adapter son business model. C’est bien et pragmatique mais cela prend un peu de temps.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions Catering International Services.

Dernière modification par Jeyfox (31/01/2014 15h19)

Hors ligne

 

#22 17/03/2014 13h31 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   17 

philippe77 a écrit :

Les Echos bourse 17/03/2014CATERING INTERNATIONAL SERVICES (CIS) : Vers un net recul des résultats annuels

Le titre du spécialiste de la restauration et de l’hébergement sur les grands chantiers pétroliers, gaziers et miniers a touché un plus-bas depuis un an. Il perd 22 % depuis notre recommandation du 30 novembre dernier. En effet, la société a déçu. Elle a récemment publié un chiffre d’affaires annuel de 291,4 millions, en recul de 7,7 %, pénalisé notamment par un environnement plus difficile dans le secteur des mines. Compte tenu d’un niveau d’activité inférieur aux attentes et d’un redressement du Brésil plus difficile qu’anticipé, la direction s’attend désormais à un recul important des résultats en 2013. Elle a par ailleurs indiqué sa volonté de se diversifier dans des activités de services intégrés.

A ceux qui suivent la valeur, pensez vous qu’il s’agisse d’une opportunité d’entrée ou qu’il soit plus sage d’attendre les communications et possible P.W. d’avril ?

Je m’interroge sur le fait de profiter du trou d’air pour y entrer !


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#23 17/03/2014 15h18 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   51 

Bon vous avez une small caps avec un PER > à 20 tandis que la tendance du marché à privilégier les sociétés positionnées sur les économies émergentes s’est inversée.

Alors certes l’action a baissé mais je ne vois pas le signal d’achat.

Hors ligne

 

#24 24/11/2014 10h25 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   132 

+8% ce matin, je cherche une info qui pourrait justifier l’envolée mais je ne trouve rien.

Qqn a vu passer une news ?

Hors ligne

 

#25 24/11/2014 10h31 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   421 

Intègre le Portefeuille d’Investir. GL Events sorti sans trop de raison a perdu jusqu’à 8% !!!
Touax prends 11% sur un seul avis positif du Journal. J’aimerai bien avoir un pote à la rédaction.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech