Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 05/03/2013 15h28 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   11 

L’idée est certes glauque mais la prochaine mort d’Hugo Chavez ( potentialité forte désormais ) va peu être libéré ce grand pays avec un potentiel d’upside énorme !

j’ai trouvé cela : Finding ETF Ways to Participate in Venezuela’s Upside

mais je cherche d’autres idées à partager pour commencer légèrement à mettre quelques billes labas.

On n’a aucune idée de la suite politique, de l’après Chavez, mais on peut potentiellement espérer une alternance plus libérale ou malheureusement au contraire encore pire, pour cette raison qu’il ne faut pas s’enflammer sur ce placement.

cependant il me semble que réfléchir dès maintenant à des placements possibles sur ce pays, pourrait être un travail utile dans un futur proche.

dans un premier temps je cherche un ETF correctement impacté par ce pays et ensuite en fonction de l’évolution nous pourrons pourquoi pas envisager d’investir en direct sur des valeurs importantes locales.

j’attends vos avis

cordialement

Mots-clés : etf, venezuela

Hors ligne

 

#2 05/03/2013 15h48 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Personnellement, je pense que Chavez a déjà assuré sa succession et que le système "chavez" va continuer après sa mort et au pire on risque d’avoir une guerre de succession qui va entrainer un marasme économique. wait and see

Hors ligne

 

#3 05/03/2013 16h12 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   66 

Pour une fois je suis d’accord avec ZeBonder.

Il ne faut pas oublier qu’un régime de ce type prévoit toujours une succession et que si transition il y a elle prendra des années.

Par ailleurs, le régime précédent n’était qu’une aristocratie répartie entres quelques familles gouvernantes donc l’ouverture au marché n’est pas vraiment dans les moeurs !

Une ouverture, il y en aura une mais quand ? Dans 5 ou 20 ans ? Tant que ce régime tient grâce à un populisme financé par la manne pétrolière, il n’y aura aucun changement ! Des régimes bien moins généreux envers la masse globale des pauvres tiennent depuis des décennies (Cuba, Libye de Kaddhafi…).

Sans compter ce mouvement sud-américain constitué de Morales, Lula (et désormais Roussef), Castro qui soutient le Venezuela.

Hors ligne

 

#4 05/03/2013 16h26 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   51 

Pour etre allé souvent au venezuela en vacances je pense que ce pays notamment avec ses problemes monétaires sans meme parler de l’insécurité n’a vraiment pas de potentiel de se développer.

Hors ligne

 

#5 05/03/2013 18h03 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   28 

N’oubliez pas que le régime vénézuélien est démocratique. Autrement dit, la politique menée par Chavez reçoit l’assentiment de la population.  Pas certain du tout que le départ encore hypothétique du fils spirituel de Fidel Castro entraîne une libéralisation rapide de l’économie du pays.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#6 05/03/2013 21h57 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   104 

Le Vénézuela démocratique?, il y a a effectivement des élections, mais…les élus n’ont aucun pouvoir, le pouvoir est confisqué par la petite élite Chaviste. Une fois Chavez mort son successeur désigné ne sera plus un leader charismatique et populiste et le pouvoir changera de main.

Vous n’êtes pas les 1er à spéculer sur la mort d’Hugo Chavez
La bourse de Caracas à fait 25% en 1 mois, 315% en 1 an, 1000% en 3 ans, pas mal mais c’est monnaie locale, il y a eu quelques dévaluations la dernière -30%.

Il n’y a pas d’etf pour investir directement sur la bourse du Vénézuela, mais les voisins Colombien et Péruvien  réagirons sans doute par sympathie.
Global X Colombia ETF (GXG) et  iShares Peru ETF (EPU)

Dernière modification par pvbe (05/03/2013 22h14)

Hors ligne

 

#7 05/03/2013 22h16 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Louis Pirson a écrit :

N’oubliez pas que le régime vénézuélien est démocratique. Autrement dit, la politique menée par Chavez reçoit l’assentiment de la population.  Pas certain du tout que le départ encore hypothétique du fils spirituel de Fidel Castro entraîne une libéralisation rapide de l’économie du pays.

Démocratique ? Oui il y a des élections mais comme par exemple la mairie de Caracas avait été gagnée par un non-chaviste, ce dernier a créé de toutes pièces un poste de chef de gouvernement de la capitale et tous les moyens/pouvoirs y ont été transférés et inutile de préciser que c’est un pro-chavez qui y a été nommé

Au Venezuela, lutte d’influence entre le maire de Caracas et le gouvernement

Hors ligne

 

#8 05/03/2013 23h20 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   246 

Parait que Chavez vient de mourir, annonce par Maduro, ecrit sur le point.fr…

Le Point ? Actualité Politique, Monde, France, Économie, High-Tech, Culture

Dernière modification par sissi (05/03/2013 23h21)

Hors ligne

 

#9 05/03/2013 23h37 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   31 

Votre changement "Post-Chavez" vient d’arriver! ;-)

J’ai lu la news aussi ailleurs …

Hors ligne

 

#10 06/03/2013 09h00 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   66 

Louis Pirson a écrit :

N’oubliez pas que le régime vénézuélien est démocratique. Autrement dit, la politique menée par Chavez reçoit l’assentiment de la population.  Pas certain du tout que le départ encore hypothétique du fils spirituel de Fidel Castro entraîne une libéralisation rapide de l’économie du pays.

A coups de billets et cadeaux dans les favelas juste avant les élections, à coup de carte électorale redessinée pour que les opposants n’aient aucune chance et à coups de soupçons récurrents de fraude. Les opposants sont régulièrement empêchés de se rendre dans les bureaux de vote par exemple.

Sans compter le fait qu’il trustait les télévisions (Allo presidente) et que toutes les télévisions s’opposant au régime ont vu leur licence purement suspendue (RCTV)…

Donc une démocratie très limite tout de même…

Son successeur est populaire aussi

Wikipedia sur Nicolas Maduro a écrit :

He was Minister of Foreign Affairs from August 2006 to January 2013. He is described as a "congenial former bus driver who became a union leader, congressman, foreign minister", and the "most capable administrator and politician of Chávez’s inner circle".

Dernière modification par Ratpack (06/03/2013 09h04)

Hors ligne

 

#11 06/03/2013 10h42 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   

Je ne pense pas que le régime d’Hugo Chavez était parfait, cependant je pense que Chavez à fait beaucoup pour son peuple ( contrairement aux clowns Sarkozy et Hollande en ce qui nous concerne ).

La masse média nous poussent à haïr des pays comme le Venezuela et l’Iran. Pourquoi ?

Respectivement, ce sont les 4éme et 3éme producteurs mondiaux de pétrole et ils gardent le pétrole en propriété public et en font bénéficier le PEUPLE.

Bizarrement, le Quatar et l’Arabie Saoudite qui sont loin d’être des régimes démocratiques, ne sont pas du tout persécutés par la masse média. Étrange coïncidence ce sont quelques milliardaires qui profitent du pétrole qu’ils vendent à Wall Street

Même réflexion pour la Syrie et la Libye qui sont également de trés gros producteurs de pétrole.

La réflexion peut ce faire pour l’Irak aussi je crois (Saddam Hussein voulait vendre son pétrole en Euro et plus en Dollar avant de se faire attaquer).

Dernière modification par Nicolas222 (06/03/2013 10h44)

Hors ligne

 

#12 06/03/2013 10h53 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   11 

maintenant que la mort d’H. Chavez est plus que probable (paix à son âme, j’avais quelques heures d’avance ) il est prudent d’observer la gesticulation politique qui va suivre.
ceci dit ce post n’était pas à la base créé pour que l’on parle du bien ou du mal de la politique Chavez.

je l’ai créé pour qu’on discute possibilité d’investissement dans un pays qui s’est totalement fermé aux investisseurs et qui peut potentiellement s’ouvrir.

quels sont ceux d’entre vous qui ont investi dans la Russie de Boris Eltsine ? moi pas j’étais trop jeune et je n’aurais jamais cru à une telle ouverture en si peu de temps.

ensuite on a coutume en France à donner des leçons de démocratie et droits de l’homme mais notre pays est loin d’être un Éden dans ce domaine…

restons sur le sujet, l’investissement au Venezuela post-Chavez (je vous rassure je n’ai pas de boule de cristal smile )

Dernière modification par snoobrouf (06/03/2013 10h54)

Hors ligne

 

#13 06/03/2013 11h16 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   66 

Nicolas222 a écrit :

Je ne pense pas que le régime d’Hugo Chavez était parfait, cependant je pense que Chavez à fait beaucoup pour son peuple ( contrairement aux clowns Sarkozy et Hollande en ce qui nous concerne ).

La réflexion peut ce faire pour l’Irak aussi je crois (Saddam Hussein voulait vendre son pétrole en Euro et plus en Dollar avant de se faire attaquer).

PDVSA a financé les fonds sociaux du gouvernement (qui sont une espèce de trou noir où aucun compte public n’est rendu…) à hauteur de 61,4 milliards USD entre 2004 et 2010, aucun investissement, seulement des subventions à fonds perdus.

PDVSA a pris beaucoup de retard dans ses investissements et est passée d’une compagnie leader dans le monde pétrolier à une compagnie en retard:

http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/international-business/latin-american-business/venezuela-up-in-smoke/article4550316/ a écrit :

A decade ago, PDVSA was considered one of the best-run oil companies in the Americas. Today, inefficiency and incompetence have led to a string of accidents, causing 77 deaths before the Amuay explosion since 2003. The company’s annual report admits a lack of funds has hurt maintenance.

“The only maintenance they have done is to paint things red,” says Francisco Luna, a PDVSA union leader. “They make everything look nice and pretty but underneath it is all rusted. They don’t replace parts until they break,” he said, describing worker conditions as “disastrous.”

Pour la corruption et le favoritisme:

http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/international-business/latin-american-business/venezuela-up-in-smoke/article4550316/ a écrit :

Mr. Coronel has shown that PDVSA was paying an intermediary $730,000 a day for the rig’s services, when they normally cost $358,000 a day. The intermediary turned out to be a shell company owned by Venezuelan businessmen identified by opponents as close to the government.

Certes le pays redistribue mais gâche son magnifique potentiel en bloquant toute initiative et tout développement.

Parlez aux vénézueliens éduqués, ils affluent à Madrid depuis des années, ils ont fuit leur pays parce que leur salaire est l’équivalent de 100 euros par mois pour un procureur (ce qui ne permet ni de se loger ni de se nourrir à Caracas), ils ne peuvent avoir d’évolution professionnelle et sont mis à l’écart parce qu’ils ne sont pas membres du parti. Bref, aucun avenir.

PS: Les clowns Sarkozy et Hollande ont été élus légitimement par les français, c’est toute la différence avec Chavez qui a usé de mille manigances pour asseoir un pouvoir sans contre-pouvoir aucun (ni institutionnel, ni médiatique), vous savez ce que disait Montesquieu à ce sujet.

Cela m’étonnerait qu’il y ait gesticulation au moins jusqu’aux élections suivant celles d’avril.

Pour parler investissement, je prendrais plutôt un tracker centré sur la région que sur le Venezuela, la monnaie est instable et les comptes des entreprises pas franchement fiables. J’attendrais d’y voir plus clair quitte à rater une partie de la hausse.

Hors ligne

 

#14 06/03/2013 11h32 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   11 

voila une bien bonne idée Ratpack !
donc pour le moment on pourrait envisager d’acheter juste quelques tracker de pays voisins du type de ceux cités par pvbe.
la solution d’attente me parait être judicieuse.

merci pour cet éclairage constructif.

Hors ligne

 

#15 06/03/2013 11h54 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Moi je dirai "wait and see", il faut suivre les obligations du Venezuela, si ça baisse rapidement c’est mauvais signe.

Sur oblis.be :

Hugo Chavez est décédé. Les prix des obligations restent stables ce mercredi matin sur le marché secondaire.

Hors ligne

 

#16 06/03/2013 12h14 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   554 

Petit apparté pour ceux qui pensent que la Russie est un pays ouvert et en développement, je pense que vous oubliez plusieurs paramètres :
- La Russie a fait défaut après avoir fait investir des étrangers dans des junks bonds (vous pensez bien que les politiques locaux faisaient partie des vendeurs, mais cela n’est jamais trop mentionné. C’était une des premières sources d’enrichissement des politiques, qui sont en moyenne très riches dans ce pays).
- Les chantiers russes (constructions de routes ou, plus récemment, constructions de stades) sont en moyenne 8-10 fois plus chers que les même en Europe. Pour quelles raisons à votre avis ? Anecdote cocasse : Poutine, qui passait à Sotchi pour voir la construction du "tremplin pour le saut en skis" (je ne connais pas vraiment le nom, désolé pour les puristes fan de ce sport) dont le budget prévu était de 1 milliards d’USD (on pourrait sans doute déjà criser) et a déjà couté 8,5 milliards, alors qu’il n’est pas fini, a félicité le maître d’ouvrage et l’a encoruagé à continuer son travail… Encore plus cocasse : le maître d’ouvrage n’était même pas foutu de connaître le nom du maître d’oeuvre du chantier lorsqu’il a été interrogé par des journalistes ! C’est beau le contrôle des chantiers et dépenses :-).
- Dans une entreprise russe "normale" (i.e. n’ayant pas d’actionnariat étranger), la préoccupation principale de chaque employé est de piquer dans la budget, cela allant de la femme de ménage au directeur. Le prétexte pour justifier cela est que ça arrange tout le monde tant que les sous sont partagés avec le propriétaire, vu qu’il n’y a pas besoin de payer ni d’impôts, ni de charges (illusion à mon avis, mais passons sur ce débat là).

Bref, je pense (pour y avoir travaillé et connaissant pas mal de personnes y travaillant) que la Russie est plus proche d’une république bananière que d’un pays ouvert sur le monde et en développement… Le Vénézuela est déjà peut être relativement ouvert si on compare le pays à la Russie (je connais d’ailleurs une entreprise russe qui y fait énormément de pognon d’ailleurs… Le tout en ne payant pas ses employés expats !). Les "ponctions" du régime vénézuelien dans la caisse de leur compagnie pétrolière sont peut être de "l’amateurisme" à côté de ce qui se passe en Russie "ouverte" aujourd’hui.

Cela étant dit, la nouvelle Russie a aussi ses avantages. Typiquement, pour un travailleur étranger bon spécialiste et qui parle le russe, il y a énormément d’opportunités en Russie et il y a moyen d’être très bien payé car une personne qui fait le travail en Russie est une espèce en voie de disparition. Cela explique peut être pourquoi pas mal de Français sont heureux d’y bosser et ont une vision très optimiste du pays.
Il y avait aussi d’autres avantages il fut un temps : les privatisations. Comme la plupart des actions dans les privatisations sont distribuées "aux gens qui vont bien", les prix des entreprises étaient ridicules et l’investisseur étranger pouvait en profiter (à condition de ne pas avoir des milliards à placer, car ces montants là étaient "réservés"). Peut être devrions-nous guetter d’éventuelles privatisations au Vénézuela si cela se passe de la même manière (en vérifiant les valos au cas où, mais, en Russie, il n’y avait pas pièges). A suivre…

Dernière modification par sergio8000 (06/03/2013 12h17)

Hors ligne

 

#17 06/03/2013 14h39 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   28 

Bien sûr que Chavez s’est maintenu au pouvoir à coup de clientélisme politique mais, finalement, le régime politique du Vénézuéla est-il fondamentalement différent de ceux que l’on rencontre dans toute l’Amérique du sud (à l’exception c’est vrai, du Chili et, éventuellement de l’Uruguay) ?

Ce que je pense, c’est que sa mort ne va rien changer à court terme ni, probablement, à moyen terme parce que son clan continuera à tirer les ficelles mais aussi parce qu’il me semble que, nonobstant son maintien dans la précarité, une bonne part de la population soutient la politique qui a été menée par leur icône. 

Donc, pour ma part, si je devais investir sur un pays d’Amérique Latine, je choisirais un pays qui a commencé à évoluer vers plus de liberté individuelle et économique et qui dispose encore de marge de progression supplémentaire.  Si le Chili reste le meilleur exemple actuel, j’ai l’impression que la Colombie est le pays qui se réforme le plus et qui, sur une très longue période, pourrait connaître la plus belle croissance économique.

Mais c’est juste un sentiment personnel qui n’est d’ailleurs pas confirmé par les faits  : je ne suis pas investi sur la Colombie ni nulle part en Amérique latine d’ailleurs.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#18 06/03/2013 14h42 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Modérateur
Réputation :   1084 

Mon avis sur ce sujet : je ne connais pas grand chose au Vénézuela, je n’ai pas l’impression que la transparence soit suffisante au niveau économique (déjà dans les pays "de droit" on n’est pas à l’abri de pas mal de surprises parfois…), donc je ne mettrais pas un kopec la dessus. Tant pis si ça me fait louper des bons coups.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#19 06/03/2013 15h02 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   66 

Article qui résume bien la situation: La "révolution bolivarienne" a privilégié le social au détriment de l’économie

Sans compter le fait que la plupart des classes moyenne/élevées ont émigré ou ont vu leur niveau social fortement régresser en raison des multiples dévaluations, de l’inflation et du secteur public qui a remplacé leurs emplois par des équivalents publics sous-payés.

Hors ligne

 

#20 06/03/2013 18h16 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   246 

voici un autre beau resume…

Chavez le bad boy genereux…au moins il a toujours paye les coupons, lui!

On Hugo’s legacy: A pretty bad state for a state to be in | Capital City | IFRe

PS j’ai vendu mes petroleos 2022 pas loin du top…du coup j’observe la suite mais pour l’instant les obligs tiennent bien …

Dernière modification par sissi (06/03/2013 18h20)

Hors ligne

 

#21 06/03/2013 18h26 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Hugo Chavez : un mirage calamiteux crée par les pétrodollars

http://www.rue89.com/2013/03/06/hugo-ch … ars-240313

Hors ligne

 

#22 25/03/2013 13h37 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Serait-ce le début de la fin de la révolution Bolivarienne ?
Le pays est en manque de dollars, d’ailleurs comment fera-t-il pour payer les coupons de ses obligations en USD ?

Il semble que le coût de la campagne présidentiel d’Hugo Chavez, réélu triomphalement le 7 octobre 2012 mais décédé depuis, ait été si élevé que les autorités peinent à assurer l’approvisionnement en devises des acteurs privés.

Source : Le Venezuela en manque de devises malgré le pétrole

Hors ligne

 

#23 16/05/2016 14h16 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   147 

Confiscation d’usines, accusation de la bourgeoisie … que du classique.

Le Venezuela s’enfonce dans la crise, Maduro ordonne la saisie d’usines

Le Venezuela s’enfonce dans la crise, Maduro ordonne la saisie d’usines

Venezuela : Maduro ordonne la saisie des usines

M. Maduro a ordonné samedi la saisie des usines « paralysées par la bourgeoisie » et l’emprisonnement des entrepreneurs accusés de « saboter le pays ». « Dans le cadre de ce décret (…), nous prenons toutes les mesures pour récupérer l’appareil productif qui est paralysé par la bourgeoisie. (…) Quiconque veut arrêter [la production] pour saboter le pays devrait partir, et ceux qui le font doivent être menottés et envoyés à la PGV [prison générale du Venezuela] »

Dernière modification par ZeBonder (16/05/2016 14h17)

Hors ligne

 

#24 16/05/2016 15h48 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   132 

Pour ceux qui ont lu La Grève d’Ayn Rand, c’est fou de voir à quel point la réalité colle à la fiction.

Hors ligne

 

#25 16/05/2016 17h10 → Investir au Venezuela dans l'attente d'un changement post-Chavez... (etf, venezuela)

Membre
Réputation :   162 

En effet les Moochers et les Looters ont trouvé au Venezuela un véritable paradis. Ceci dit on n’a pas besoin d’aller si loin pour en trouver …

Ce qui me frappe c’est que ce sujet a été inauguré voilà déjà trois ans et pourtant ils continuent de se maintenir au pouvoir. Je pense qu’une étape décisive, si la hausse du pétrole ne vient pas l’interdire, sera la cessation de paiement de PDVSA ou de cet État, ou des deux.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech