Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 24/10/2015 23h07 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour.

Je vous propose une rubrique que je n’ai pas trouvée sur le forum.

La réduction récente du dividende de Neopost m’a inspirée l’idée suivante: il me semble que la suspension du dividende provoque parfois des sur-réactions de vente de certains investisseurs.

Cet évènement peut constituer un bon point d’entrée pour un investisseur avisé.

Je propose de lister dans cette file les dividend cuts dont vous auriez connaisance, afin d’en faire profiter tout le monde, et éventuellement d’en discuter.

Je vous propose le premier, d’une société dans ma watch list: Natural Resource Partners LP, dividende divisé par 2, avec un plongeon du cours de 20% pour l’instant.

Natural Resource Partners LP: NYSE:NRP quotes & news - Google Finance

Message édité par l’équipe de modération (25/10/2015 10h18) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : dividende cut, opportunités, réduction dividende

Hors ligne

 

#2 25/10/2015 02h43 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   

Ce serait effectivement intéressant de voir un bon échantillon historique de suppressions de dividendes, avec une année d’évolution après ladite suppression. Bien souvent les cours continuent de descendre pendant les mois suivant une telle annonce. La chute brutale n’est donc pas toujours une surréaction; au contraire les vendeurs ont des raisons de penser que c’est un bon point de sortie.

Hors ligne

 

#3 25/10/2015 04h43 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   16 

Dans le cas de NRP la derniêre baisse n’est que la cerise sur le sundae et n’augure pas des jours meiilleurs

Stockwatch

Hors ligne

 

#4 25/10/2015 11h10 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   554 

Un cas intéressant sur "l’efficience" des marchés : Etam en 2008 a coupé son dividende, mais c’était pour commencer à racheter des actions. Le marché ne l’avait manifestement pas compris et a massacré le cours (d’autant plus que c’est une small cap peu liquide), mais, à plus long terme, c’était bien entendu relutif pour les actionnaires qui n’ont pas acheté au plus haut historique d’avant la crise financière.

Hors ligne

 

#5 25/10/2015 17h46 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   

Il y a un chapitre à ce sujet dans un des bouquins de P. Lynch vis à vis d’entreprises en difficultés importante suite à un accident, scandale, etc.
La tactique consiste justement à entrer quand le dividende est suspendu et à sortir quand la reprise du dividende est annoncée. Cela fonctionnait par exemple avec BP pendant Macondo.

Hors ligne

 

#6 25/10/2015 18h02 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   

Je rajouterais à la liste Ensco (ESV) qui a coupé son dividende de 80%, de $3.0 à $0.6, en mars 2015.


Follow me on Twitter - WiseTech @InvestQuests

Hors ligne

 

#7 25/10/2015 19h46 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   195 

Il y a surtout une chose extrêmement intéressante: Qu’une société verse un dividende, petit ou gros, ou non, qu’elle le coupe, le diminue ou l’augmente, ne CHANGE REELLEMENT RIEN du tout en soi.

Les actionnaires sont les propriétaires de la société. Le dividende sort de la poche de cette même société. Donc ce qui est versé vient en diminution de l’actif de leur possession, ce qui ne l’est pas est capitalisé par une entité leur appartenant. Les gens qui "DRIPpent", de l’Anglais Dividend RéInvestment Program réinjectent leur dividende dans la société (en achetant plus d’actions). S’il n’avait pas été versé au départ, ça leur aurait évité de payer des impôts dessus jusqu’au jour où ils auraient réellement touché de l’argent (dans le cas d’une société IS).

Après il y a deux cas de figure: Le cas où le changement de politique en terme de dividende est le reflet d’un changement au niveau du business. La société gagne moins, et diminue son dividende ou inversement. Et là, l’évolution du cours a un sens, pas à cause du dividende, mais parce que c’est un "proxy" de l’activité de la société.

L’autre cas est où le changement au niveau dividende n’a pas de rapport avec l’activité: Les brutales variations de cours n’ont alors pas beaucoup de sens. On peut citer les suppositions/craintes que ça entraîne et les éventuels raisonnements du type: Pour détenir les parts d’une société de tel secteur, je veux une rémunération d’au moins x%, ce qui peut faire baisser mécaniquement le cours; même si la logique n’y est pas vraiment.

Pour les exemple cités: ENSCO est un "offshore driller". Tout le secteur est dans les choux à cause de la baisse du prix du pétrole, donc une baisse de la demande de leurs équipements pour aller forer en mer pour produire du brut. S’en suit une baisse des tarifs de location de leurs équipements dû à la faible demande, alors que ce genre de société est généralement très endetté. La baisse ou coupure des dividendes des drillers est clairement une conséquence de l’état de leur marché.

NRP est historiquement dans le CHARBON. Il ont une baisse des royalties qu’ils tirent de cette partie de leur business, et souhaitent surtout repayer une portion de leur dette plus-ou-moins importante (c’est très relatif en fonction d’à quoi on compare).

Dans les deux cas, diminuer ou couper le dividende est plutôt une bonne gestion. Ils gardent cet argent pour pouvoir payer leurs échéances. A quoi bon verser de l’argent aux actionnaires maintenant pour se manger un mur demain et se retrouver potentiellement en cessation de payement. Les actionnaires y perdraient largement plus en terme de valorisation de la société qu’une baisse du dividende.

La question réelle est au niveau de la capacité de la société à gagner de l’argent dans le future, plus que son dividende présent. Si on croit à une remontée du pétrole et une demande soutenue de navires de forage, ENSCO est un bon achat. Si on croit à une chute pas trop importante de la demande de charbon, une éventuelle remontée des tarifs et/ou aux nouveaux business dans lesquels NRP est entré, au prix actuel, c’est un cadeau.

Le tout en tenant compte de la capacité de survie de la société dans son environnement actuel avec la dette qu’elle a sur le dos.

Mais le dividende en lui-même…

Dernière modification par Mevo (25/10/2015 19h46)

Hors ligne

 

#8 25/10/2015 20h48 → Réduction de dividendes : une opportunité d'achat ? (dividende cut, opportunités, réduction dividende)

Membre
Réputation :   74 

En fait cela peut etre interessant dans le cas des aristocrates des dividendes.
En effet les fond basés, sur les aristos vendent à tout prix en cas de coupure du dividende.
( on peut citer tesco dans ce cas)

Ce n’est pas forcement un signal d’achat pour un actionnaire buy and hold mais cela peut etre un signal d’achat pour un acheteur privilegiant les Allers retours.
Un peu comme les acrions sortant du cac 40, et grand indices. Elles sont chahutées car les fonds indiciels vendent à tout prix.

Dernière modification par francoisolivier (25/10/2015 20h48)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech