Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/07/2010 10h35 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Comme l’analyse suivante est un peu subjective, je n’en fais pas un billet de blog.

Ca fait plus d’un mois que je me construis une position sur BP. L’action était volatile, j’ai préféré y aller petit à petit et payer des frais, plutôt que prendre le risque d’acheter trop haut.

Sur la moralité d’acheter une compagnie qui a pollué, c’est le choix de chacun. Perso, le secteur dans lequel je refuse d’investir est l’armement (ex : EADS).

Le cout de la marée noire est impossible à chiffrer pour l’heure. Ce qui est concret c’est que BP a perdu 100 milliard de capitalisation et a un EV/EBITDA de 2,92 contre 4,11 pour Exxon ou 3,52 pour Royal Dutch (en passant on voit que toutes les valorisations du secteur pétrolier sont super faibles).

Les dépenses engagées pour l’heure se monte à 3 $Md + la création d’un fond dédié à la marrée noire de 20 $Md. Donc 23 $Md contre 100 $Md de baisse de capitalisation. Ce sont les faits actuels.

BP peut-il faire faillite ?

Posons la question autrement. Qui a intérêt à ce que BP fasse faillite ?

Surement pas le gouvernement britannique, dont les fonds de pension anglais sont investis massivement sur BP, et compte sur ces dividendes.

Surement pas le gouvernement US, qui devrait alors prendre à sa charge les couts de nettoyage, etc.

Pour que BP fasse faillite, il faudrait qu’elle se fasse massacré par les tribunaux en dommages et intérêts. Or, par le passé ça n’a jamais été le cas. Que ce soit pour les fabricants de tabac ou pour la dernière grande marrée aux USA, avec l’Exxon Valdez. On constate que les procès trainent sur de nombreuses années (20 ans pour Exxon !) et aboutissent soit à un accord (ex des fabriquants de tabac), soit à une amende ridicule (3 $Md pour Exxon !)

De toute façon, c’est cynique de le dire, mais ce que les compagnies payent en amende, c’est autant de moins en impôts sur les bénéfices qui va aux Etats !

Combien la marée va couter à BP ?

Personne ne sait. On parle de 20 $Md à 100 $Md.

BP a subi un gros dommage de réputation !

Aux USA je ne sais pas. En France, on peut dire du mal de BP mais la station a coté de chez moi ne subit aucun boycott. Quand bien même, l’affaire Exxon Valdez n’a semble-t-il pas porter préjudice à Exxon, puisque c’est la première capitalisation boursière au monde.

De toute façon, tout les pays occidentaux dépendent du pétrole. Un boycott est impossible.

BP peut-il être racheté ?

Je ne crois pas. Même si sa capitalisation a fondu, elle vaut quand même près de 100 $Md. Par contre, BP va probablement céder quelques actifs.

Cette affaire va bloquer ou restreindre le forage offshore et toutes les compagnies vont en pâtir !

A court terme oui. A moyen/long terme, je ne crois pas. Les américains dépendent du pétrole et semblent vouloir éliminer autant que possible leur dépendance avec les pays arabes. C’est incompatible avec une restriction des forages offshores.

BP est quand même risqué ! D’ailleurs le dividende est coupé !

C’est vrai. La baisse de tout le secteur est une opportunité de toute façon (à mon humble avis). On peut acheter ENI, Total, Exxon sans avoir le coté spéculatif qu’il y a sur BP.

Toujours à mon humble avis, le pétrole ne patira pas d’un contexte déflationniste et profitera d’un contexte inflationniste ou hyper-inflationniste. C’est le secteur à investir en ce moment, tous comme l’année dernière c’était les pharmacies, suite à la réforme de la santé aux USA.

Et vous, quel est votre avis sur BP ?

Mots-clés : bp

Hors ligne

 

#2 20/07/2010 01h08 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   151 

Rebonsoir,

J’avais noté que vous aviez fait le pari audacieux de BP, que vous justifiez par la récente baisse.

BP n’est vraiment pas pour moi, pour les raisons suivantes :

- En premier lieu, je ne connais pas suffisamment le secteur pétrolier pour me sentir à l’aise. Pour moi, c’est une pure spéculation à l’aveugle. Je ne suis pas capable de dire quand BP regagnera de l’argent ni combien. Or, si je ne sais pas évaluer la probabilité de réussite de mon investissement, mesure à l’aune des résultats financiers, je garde mon argent dans la poche.

- Vous l’avez noté, personne n’a idée du cout de la marée noir pour BP. Je suis d’accord avec vous lorsque vous indiquez que personne n’a intérêt à tuer BP, mais les indemnisations réclamées, comme pour les sociétés du tabac, peuvent grever de longues années les bénéfices à venir et en faire une sorte de mort-vivant boursier,

- En troisième lieu, je me méfie du phénomène de l’ancrage. Je ne peux pas mesurer le potentiel de  gains simplement au regard du cours qui était celui de BP avant la catastrophe. Même si BP a déjà beaucoup baissé, il peut encore descendre beaucoup plus bas avant de rebondir, et ne jamais retrouver le cours d’achat, même après plusieurs moyennes à la baisse.

- Enfin, c’est une raison comme une autre mais je ne trouve pas cela très moral. Quelle fiereté pourrais-je avoir a être l’un des associés de BP, si mon achat est motivé par les conséquences boursières de la plus grosse pollution pétrolière de tous les temps. Au surplus, je note que BP a menti, à plusieurs reprises, sur l’état d’avancement des travaux de colmatage, ainsi que sur le débit de la fuite. Il a utilisé du dispensant, produit chimique interdit en Grande-Bretagne. Cela ma laisse penser que BP pourrait également mentir à ses actionnaires dont elle ne mérite pas la confiance…

La facon dont je gagne de l’argent est au moins aussi importante que l’argent gagné, et en bourse, les possibilités de chercher et trouver, à un instant donné, une aussi "bonne affaire" ne manquent pas…

Vous dites que vous vous abstenez pour les armes. Pourquoi les armes et pas la pollution ?

Hors ligne

 

#3 20/07/2010 10h25 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

- En premier lieu, je ne connais pas suffisamment le secteur pétrolier pour me sentir à l’aise. Pour moi, c’est une pure spéculation à l’aveugle. Je ne suis pas capable de dire quand BP regagnera de l’argent ni combien. Or, si je ne sais pas évaluer la probabilité de réussite de mon investissement, mesure à l’aune des résultats financiers, je garde mon argent dans la poche.

Comme vous mais des ratios de valuation nettement inférieurs à ses pairs me suffise pour un achat spéculatif.

EV/EBITDA nettement inférieur. Endettement raisonnable. etc

http://www.investisseurheureux.com/uploads/2_comparable.gif

- Vous l’avez noté, personne n’a idée du cout de la marée noir pour BP. Je suis d’accord avec vous lorsque vous indiquez que personne n’a intérêt à tuer BP, mais les indemnisations réclamées, comme pour les sociétés du tabac, peuvent grever de longues années les bénéfices à venir et en faire une sorte de mort-vivant boursier,

Certes mais les histoires comparables montrent que les coûts sont finalement inférieurs aux attentes, quoique là il s’agit d’un britannique, donc il se fera peut-être allumer par les tribunaux américains, contrairement à Exxon.

- En troisième lieu, je me méfie du phénomène de l’ancrage. Je ne peux pas mesurer le potentiel de  gains simplement au regard du cours qui était celui de BP avant la catastrophe. Même si BP a déjà beaucoup baissé, il peut encore descendre beaucoup plus bas avant de rebondir, et ne jamais retrouver le cours d’achat, même après plusieurs moyennes à la baisse.

Les moyennes en baisse limitent quand même ce risque !

- Enfin, c’est une raison comme une autre mais je ne trouve pas cela très moral. Quelle fiereté pourrais-je avoir a être l’un des associés de BP, si mon achat est motivé par les conséquences boursières de la plus grosse pollution pétrolière de tous les temps. Au surplus, je note que BP a menti, à plusieurs reprises, sur l’état d’avancement des travaux de colmatage, ainsi que sur le débit de la fuite. Il a utilisé du dispensant, produit chimique interdit en Grande-Bretagne. Cela ma laisse penser que BP pourrait également mentir à ses actionnaires dont elle ne mérite pas la confiance…

Toutes les compagnies pétrolières ont leur affaires de corruption, pollution etc. C’est inhérent à leur activité, même si c’est totalement amoral.

Vous dites que vous vous abstenez pour les armes. Pourquoi les armes et pas la pollution ?

BP n’a pas fait "exprès" de polluer. Pas plus que Total. Tant que vous et moi utilisons de l’essence, etc. nous ne pouvons pas en vouloir à des entreprises d’en produire, car nous savons qu’il y a toujours de risques. Aujourd’hui c’est BP, hier c’était Exxon, Total… Demain ce sera un autre.

Le tabac personne ne force non plus les gens à fumer.

Les armes par contre ne relève pas d’un consentement individuel. C’est imposé.

Cela dit je suis d’accord qu’on ne manquait pas d’autres opportunités au point d’acheter BP. Achat spéculatif et pas forcément honorable.

Hors ligne

 

#4 20/07/2010 10h33 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   94 

Cher Philippe,
je trouve votre investissement sur BP hasardeux et assez en contradiction avec vos propos motivés sur la prudence, la diversification et l’analyse approfondie de la valeur.
Peut-être ferez-vous une grosse plus-value, mais elle ne pourra certainement pas plaider votre approche par la valeur.
Je pense que, sur le long terme, le suivi de la valeur de votre "part" est intéressant (rythme de progression, volatilité). Mais si vous faites des écarts de méthode, on ne va plus rien y comprendre.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#5 20/07/2010 10h34 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Je suis d’accord. C’était exceptionnel.

Hors ligne

 

#6 16/10/2010 08h53 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

3 mois plus tard, BP a rebondi par rapport à son + bas mais reste sur les niveaux de cours que j’ai obtenu avec mes achats lissés.

Mais surtout : BP est complètement sorti de l’actualité. Qui se souviens de la marrée noire en France ?

Personne. Maintenant l’actualité c’est les retraites. Effarant non ?

Les dernières actualités sur BP :
bp - Recherche Google

Hors ligne

 

#7 16/10/2010 22h40 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   15 

Pour moi, c’était un bel achat contrariant. C’était osé d’y aller mais je pense que vous aller être largement gagnant au final. Ce n’était pas un achat particulièrement risqué selon moi, quand on voit les fondamentaux de BP

Une analyse complémentaire qui donne un éclairage sur cet investissement.

Michel de Guilhermier’s Blog: Stock Investing : le Cas BP !


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#8 17/10/2010 10h24 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   211 

C’est sur que cela peut être une belle opportunité.
J’en profite pour vous demander votre avis sur l’utilisation des options comme présenté dans l’investissement des daubasses sur BP : Pourquoi et comment nous avons investi dans BP bien que nous trouvions le cours actuel trop élevé ? | Le Blog des Daubasses – Premier site francophone de l’investissement dans la valeur

Est-ce vraiment intéressant? La performance est-elle au RDV ? en limitant la prise de risque?

Merci d’avance pour vos commentaires.

Hors ligne

 

#9 18/10/2010 08h48 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Bonjour,

Je n’ai jamais utilisé les options mais j’ai plutôt un avis négatif sur celles-ci.

Comme vous le savez, le "marché" peut tjs être irrationnel à court/moyen terme.

Si on suit leur approche valeur, quand vous achetez une action sous-évaluée, vous avez le temps devant vous jusqu’à ce qu’elle retrouve le cours attendu. Plus vite, le cours rejoint la valeur intrinsèque, meilleur a été votre TRI et si vraiment c’est trop long, vous aurez un mauvais TRI, mais le temps ne joue jamais contre vous.

Dans le cas d’une option, du fait de la date d’échéance, le temps peut jouer contre vous.

Maintenant l’opération réalisée par les daubasses a été manifestement un succès.

Mais là on est plus dans une approche passive de gestion (où nous attendons tranquilement les dividendes), mais dans une approche active.

Hors ligne

 

#10 18/10/2010 11h10 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Bonjour Philippe,

Une petite précision sur la manière dont nous (l’équipe des daubasses) avons utilisé les options dans le cas de BP.

Nous sommes entièrement d’accord avec toi : "Dans le cas d’une option, du fait de la date d’échéance, le temps peut jouer contre vous."

C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas acheté des options mais bien VENDU des options put.  Selon nos calculs "deep value", BP devenait intéressante pour nous aux alentours de 18-19 usd.  Nous avons donc, au plus fort de la tempête, émis des options put, c’est à dire que nous nous engagions à l’échéance, à acheter des actions BP à un prix de 17,50 usd.

Autrement dit, nous avons "vendu du temps" à nos acquérieurs d’options et le temps jouait pour nous. 

D’ici 4 jours, ces options seront arrivées à échéance et il est, à présent, fort probable qu’elles ne seront pas exercées.  Nous avons encaissés une prime qui représente 11 % d’un capital que nous avons bloqué en garantie de cette option pendant 4 mois.

Ceci, c’était juste pour nuancer un peu l’aspect "options" qui, au premier abord, semblent réservée réservées à des "daytraders" et autres spéculateurs de tout poil mais qui peuvent, selon nous, aussi être utilisées par des investisseurs "value" partisans d’une approche "pépère".


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#11 18/10/2010 13h52 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   94 

je suis tout-à-fait d’accord que les options peuvent permettrent de booster ’passivement’ une rentabilité, par exemple par la vente de call à un cours majoré d’une vingtaine de % à quelques mois. Vous empochez le produit de la vente; si le cours de l’action ne monte pas, la prime vient en diminution de votre PRU. Si le cours monte au-delà de 20% vous apportez les titres qui ont donc été bonifiés de 20% en quelques mois.
Question : quel banque propose des accès directs au MONEP ?


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#12 18/10/2010 14h18 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

En ce qui nous concerne, tous les courtiers avec lesquels nous travaillons habituellement permettent ce genre d’opération (Keytrade, Lynx ou BNP Paribas Fortis par exemple).


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#13 18/10/2010 14h25 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Jean-Marc a écrit :

je suis tout-à-fait d’accord que les options peuvent permettrent de booster ’passivement’ une rentabilité, par exemple par la vente de call à un cours majoré d’une vingtaine de % à quelques mois. Vous empochez le produit de la vente; si le cours de l’action ne monte pas, la prime vient en diminution de votre PRU. Si le cours monte au-delà de 20% vous apportez les titres qui ont donc été bonifiés de 20% en quelques mois.
Question : quel banque propose des accès directs au MONEP ?

Effectivement, perso, j’émets régulièrement des options call sur Berkshire Hataway et Philip Moris International.  Ca permet, sans grand risque, de doper le rendement de 5-6 % par an.  Et j’émets aussi des options put sur des sociétés que je voudrais acheter mais à bon prix (style Microsoft ou Garmin à 20 usd par exemple).

Dernière modification par Louis Pirson (18/10/2010 14h25)


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#14 18/10/2010 15h21 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Louis Pirson a écrit :

C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas acheté des options mais bien VENDU des options put.  Selon nos calculs "deep value", BP devenait intéressante pour nous aux alentours de 18-19 usd.  Nous avons donc, au plus fort de la tempête, émis des options put, c’est à dire que nous nous engagions à l’échéance, à acheter des actions BP à un prix de 17,50 usd.

Autrement dit, nous avons "vendu du temps" à nos acquérieurs d’options et le temps jouait pour nous.

Effectivement dans ce cas-ci.

Louis Pirson a écrit :

J’émets régulièrement des options call sur Berkshire Hataway et Philip Moris International.  Ca permet, sans grand risque, de doper le rendement de 5-6 % par an.  Et j’émets aussi des options put sur des sociétés que je voudrais acheter mais à bon prix (style Microsoft ou Garmin à 20 usd par exemple).

Avez-vous un autre exemple d’opération, par exemple sur Philip Moris International ? Je pensais que votre opération sur BP était un one-shot sur les options !

Hors ligne

 

#15 18/10/2010 16h19 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Pour les daubasses, nous avons deux autres opérations en options mais tenue "top secrètes" pour l’instant (sauf pour nos abonnés).

Mais pour mon portefeuille perso, j’ai émis des options call sur Berkshire Hataway à 90 usd et Philip Moris Int à 60 usd.  Si les actions atteignent ce cours (que j’estime être un bon prix de vente), je serai obligé de les céder au détenteurs des options.  Et si elles ne l’atteignent pas, et bien, j’encaisse la prime de l’option, ce qui, sur des "blue ship peinard" comme ces deux là, bonifie le rendement de 5 ou 6 % par an.

A contrario, j’émets aussi des options put à des cours qui me semblent intéressants pour un achat direct  : Berkshire Hataway à 60 usd, Garmin et Microsoft à 20 usd ou Nokia à 7,50 usd.  Ici aussi, le cash que je bloque au cas où je serais obligé d’acheter (ce n’est d’ailleurs pas une obligation chez tous les courtiers mais, en bon père de famille, je m’astreins à cette discipline), ce cash disais-je, produit  un intérêt annuel grâce aux primes encaissées de 6-8 % par an (et nettement plus  comme pour BP ou des options émises sur des daubasses très volatiles, une volatilité élevée augmentant le montant de la prime d’option).


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#16 19/11/2010 10h09 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Louis Pirson a écrit :

Effectivement, perso, j’émets régulièrement des options call sur Berkshire Hataway et Philip Moris International.  Ca permet, sans grand risque, de doper le rendement de 5-6 % par an.  Et j’émets aussi des options put sur des sociétés que je voudrais acheter mais à bon prix (style Microsoft ou Garmin à 20 usd par exemple).

Ce monsieur fait comme vous :
The Quest for Yield (Part 4): Covered Writes, The Single Best Method for Generating Income | Seeking Alpha

Conclusion
The effective use of the covered write can dramatically increase yield. As usual, I emphasize finding good stocks as the first step.

The covered write strategy is compatible with a bullish market viewpoint, but it can also provide extra protection for those who are worried about their stock positions. In a flat market, selling calls can still generate double digit gains when nothing else is working.

There is some extra work involved in trading options, but it can be well worth the effort.

Hors ligne

 

#17 19/11/2010 13h28 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Et oui, les grands esprits se rencontrent :-)


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#18 19/11/2010 21h28 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   143 

Je suis un novice sur les options.

Je suppose qu’on peut acheter ou vendre ces options, mais comment en émettre ?

Hors ligne

 

#19 20/11/2010 09h45 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

C’est très simple : il suffit de vendre des options que l’on ne détient pas. 

Un exemple ? 

prenons l’action Nokia.  J’estime qu’un bon cours d’achat pour l’action se situe à 7,50 usd.  Malheureusement elle cote actuellement à 10 usd.  J’ai le choix : soit j’attends que l’action descende à ce cours, soit j’émets des options à un prix d’exercice de 7,50 usd.

Je choisi cette solution.  J’émets donc des 100 options Nokia à un prix d’exercice de 7,50 usd et une échéance janvier 2012.    Au cours actuel, j’encaisse 62 usd pour la vente de mes options.

Comptablement, l’opération se présente comme suit :

liquidités encaissées : + 62 usd

100 options put émises au cours actuel de 0,62 usd : - 62 usd (soit un montant négatif sur le compte titre)

En fonction des fluctuations du cours de l’action, le cours de l’option va aussi fluctuer également : si l’action baisse, le cours va monter et donc le montant négatif sur mon compte titre va augmenter aussi.  Et l’inverse en cas de hausse du cours de l’action.  Donc plus le cours de l’action Nokia montera, plus le montant négatif sur mon compte titre diminuera … et donc plus la valeur de mon compte titre augmentera.

A l’échéance, si le cours de Nokia se situe au dessus de 7,50 usd, il ne se passe rien : je garde le produit de la vente des options et celles-ci sont désactivées.  J’ai obtenu un rendement de 8,3 % en 13 mois.

Si le cours se situe sous 7,50 usd, je suis obligé de les payer à ma contrepartie à 7,50 usd même si l’action cote, par exemple, à 3 usd.  Le coût moyen que je paie est de 6,88 usd (7,50 - 0,62). 

Une telle opération n’est évidemment intéressante que si on parvient à mettre une valeur objective sur l’action sous jacente et si on a la conviction que le prix d’exercice est un prix intéressant même si Mr Market en décide autrement au moment de l’exercice.

Pour BP, nous n’avons pas été exercé et avons encaissé un rendement correct.  Par contre, nous avons actuellement une autre opération en cours pour laquelle nous serons probablement exercés à un prix supérieur au cours actuel mais, vu la valeur de la société sous jacente, nous n’en éprouvons aucune amertume.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#20 20/11/2010 21h51 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   143 

Hors ligne

 

#21 06/01/2011 10h06 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Encore quelques mois et la marée sera totalement oubliée :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bp_02012011.gif

Hors ligne

 

#22 06/01/2011 10h23 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   94 

Louis Pirson a écrit :

C’est très simple : il suffit de vendre des options que l’on ne détient pas.

Quel courtier propose ça ?


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#23 07/01/2011 20h35 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Personnellement, je travaille avec :

www.keytrade.lu
www.lynx.be
www.bnpparibasfortis.be

et tous les trois permettent les émissions d’options.  Keytrade exige qu’elles soient couvertes par le sous jacent mais Lynx et BNP autorisent même les émissions non couvertes.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#24 07/01/2011 22h25 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   37 

Pour ma compréhension, avec keytrade, il faut avoir toutes les titres correspondant au nombre de PUT qu’on vend. Est ce vraiment rentable dans ce cas car on bloque une somme d’argent importante investie dans les titres en garantie. Ne peut on pas apporter autre chose en collateral?

Hors ligne

 

#25 08/01/2011 08h47 → BP : une opportunité chez les pétrolières... (bp)

Membre
Réputation :   28 

Vu les faibles taux d’intérêts qu’on peut obtenir, c’est rentable dans quasiment tous les cas.  Pour BP, nous avons encaissé 11 % pour immobiliser les capitaux pendant 4 mois : ça en vallait vraiment la peine selon moi.

Mais évidemment, il faut sélectionner ses émissions d’options (comme pour les actions finalement) en émettant que quand la prime est suffisament élevée.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech