Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 20/04/2015 18h37 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   183 

Pour répondre au petit cas pratique de Faith

Luxembourg

AV : 0 impot sur les retraits

Dividendes : 50% dabattement + 3k d’abattement fixe. Tous frais d’acquisition déductibles, lombard, … On est imposable à partir de 11k de revenu fiscal par personne
Donc là aussi 0 impot sur dividende (marie ou seul)
Je ne prends pas en compte le prélèvement conventionnel et le Credit d’impôt associe ne sachant pas d’où viennent les dividendes

PV actions : 0 impot car détention au delà de 6 mois

Donc 0 impot pour le rentier pour les 40k de revenus bruts du cas pratique. Vous risquez d’avoir du mal à trouver mieux au niveau imposition des capitaux mobiliers

Santé : affiliation volontaire à 100e par mois Et Ici ca rembourse bien et vite et médecins tous au même prix du type secteur 1

--------

Il est bon de rappeler que le Portugal, c’est 10 ans Max, soumis à l’instabilité de l’alternance et non valable sur les pensions payées pour les retraites du public
Bref, lattrait fiscal est loin d’être évident pour ce choix de pays qui sera très certainement motivé par d’autres raisons

Dernière modification par Tssm (20/04/2015 18h51)

Hors ligne

 

#52 20/04/2015 18h41 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   157 

J’ai déjà pris une combinaison que peu de rentiers français tentent: à part sur des sites spécialisés comme le notre, peu de petits rentiers se prennent 70% d’actions.

Pour ce qui est du prix des courses&co… c’est un autre débat.
A titre personnel, je fais l’approximation "on en a pour son argent", pour en avoir pour moins cher qu’en France, il faut adopter le style de vie du pays, sinon ça coûte le même prix, ou à peu près… Donc il est impossible de parler d’économie sur les dépenses en changeant de pays: en restant en France, mais en changeant de mode de vie, on peut aussi baisser drastiquement son train de vie. (Si je devais m’expatrier, ce serait sans doute en Indonésie. et si vivre selon les standards indonésiens n’est effectivement pas cher, garder un peu de son confort français coûte un bras…)

Tssm a écrit :

Pour répondre au petit cas pratique de Faith

Merci !

Pas mal le Luxembourg, effectivement ! Bon par contre vraiment pas la destination de mes rêves wink

Dernière modification par Faith (20/04/2015 18h45)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#53 20/04/2015 18h52 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   246 

Tssm

Vous avez bien explique pourquoi nous vivons au Luxembourg mais sans souligner la qualité de vie ici.

Vous avez raison que ça prend d’autres motifs que la fiscalité …pour le Portugal.
J’aime vivre au Lux et j’aime vivre au Portugal pour la qualité de vie, la facilite de rencontrer d’autres expats, la paix "administrative"…
Mais en hiver je veux être au soleil et voir l’océan …

Faith:
vous n’en croiriez pas vos yeux des prix du poisson tout frais au marche des pêcheurs!
ni d’ailleurs pour le filet de boeuf!  Et les legumes - tous du Portugal.

Et en plus les magasins sont ouverts 7 jours sur 7 et tard aussi.…ça relaxe!

Dernière modification par sissi (20/04/2015 18h57)

Hors ligne

 

#54 20/04/2015 18h53 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   183 

Faith, vous seriez surpris par ce petit pays ! Mais ce n’ai pas le sujet de votre cas pratique

Et vous n’êtes pas vraiment obligé d’y habiter ,…

sissi a écrit :

Tssm

Vous avez bien explique pourquoi nous vivons au Luxembourg mais sans souligner la qualité de vie ici.

Vous avez raison que ça prend d’autres motifs que la fiscalité …pour le Portugal.
J’aime vivre au Lux et j’aime vivre au Portugal pour la qualité de vie, la facilite de rencontrer d’autres expats, la paix "administrative"…
Mais en hiver je veux être au soleil et voir l’océan …

Oui Sissi, comme indique à Faith, ce nest pas Le sujet du cas pratique

Et je comprends parfaitement vos motivations autres que fiscales

Dailleurs, n’étant pas optimisé, je trouve que je paie beaucoup d’impôt au luxembourg, ne touchant que des intérêts, mon taux d’impôt se monte à 10%. IL faudra que joptimise en 2016 pour tangenter 0

Dernière modification par Tssm (20/04/2015 19h00)

Hors ligne

 

#55 21/04/2015 06h48 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   15 

Je vois ci et là des être entrepreneur c’est assumer, être entrepreneur c’est prendre des risques, c’est être un chef d’orchestre, oui merci on le sait tous. Mais par contre en aucun cas être entrepreneur devrait être le souffre douleur de l’administration qui a 1.000 contraintes pour lui, et qui paye 70%+ des bénéfices en IS, CSG, CRDS, RSI, IR, sans même compter l’ISF.

Et pourtant en France c’est bien se qui chartérise le plus l’entrepreneur, plus encore que son activité et sa contribution sociale, l’entrepreneur est avant tout le salaud qui vire les gentils salariés et qu’il faut matraquer, moquer et mépriser.

Le Secours Populaire invite 500 patrons en difficulté pour une journée au golf

C’est pour ca que je suis parti, que je ne reviendrais pas, que je suis très satisfait de mon choix, et que surtout j’encourage tout porteur de projet à aller le développer loin de la France, car ce pays n’a que mépris et jalousie pour lui.

Dernière modification par Jule (21/04/2015 06h51)

Hors ligne

 

#56 21/04/2015 09h44 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   39 

sissi a écrit :

Tssm

Vous avez bien explique pourquoi nous vivons au Luxembourg mais sans souligner la qualité de vie ici.

Vous avez raison que ça prend d’autres motifs que la fiscalité …pour le Portugal.
J’aime vivre au Lux et j’aime vivre au Portugal pour la qualité de vie, la facilite de rencontrer d’autres expats, la paix "administrative"…
Mais en hiver je veux être au soleil et voir l’océan …

Faith:
vous n’en croiriez pas vos yeux des prix du poisson tout frais au marche des pêcheurs!
ni d’ailleurs pour le filet de boeuf!  Et les legumes - tous du Portugal.

Et en plus les magasins sont ouverts 7 jours sur 7 et tard aussi.…ça relaxe!

Même si le Portugal doit être bien plus chaud et possède effectivement un accès à l’océan, les derniers hivers au Luxembourg n’étaient pas si "mal", et il fait quand régulièrement beau. Par ailleurs, les pistes des Vosges ne sont pas loin si l’on aime skier :-) Personnellement j’aime beaucoup la région depuis que je m’y suis installé.

@Jule : je pense que vous êtes dans l’excès inverse. Il y a quand même beaucoup d’exemple de réussite d’entrepreneurs Français ou non en France.
Et je suis absolument en désaccord sur la vision des entrepreneurs en France. Peut être que les médias montre beaucoup la vision de quelques uns vis à vis des "grands patrons" mais je peux vous assurer que beaucoup de mes clients "petits patrons" / patrons de TPE/PME sont respectés par leurs employés pour leur investissement dans l’entreprise.

Bien cordialement,
Xavier

Hors ligne

 

#57 21/04/2015 09h51 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   97 

Je ne souhaite pas minimiser votre souffrance, mais citer le Gorafi à l’appui de n’importe quel argument ne mènera pas bien loin. Je rappelle qu’il s’agit d’un site humoristique/parodique.
Cf. Tabac : « Le paquet à 620 euros est une option envisageable » selon Marisol Touraine
…ou tout autre article de ce site.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#58 21/04/2015 11h20 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   70 

Réponse au cas de Faith pour la Belgique :

intérêts et dividendes sont imposés à 25%, pas d’imposition des plus-values.
Donc sur les 9000 eur de l’AV on paiera 25% d’impôts soit 2250 eur
sur les 17500 eur de dividendes d’actions de rendement on paie 4375 eur d’impôts
sur les 13500 eur de plus-values on ne paie pas d’impôt.
Total : 6625 euros.

Il est naturellement possible d’orienter sa stratégie d’investissement en visant des plus-values plutôt que des dividendes. A noter également qu’en Belgique si vous êtes propriétaire bailleur et que vous louez à un particulier, les loyers ne sont pas imposés. Vous payez juste le revenu cadastral (taxe foncière). Je ne me suis pas encore posé la question de l’assurance santé, je vais me renseigner.

Vous allez me dire que la Belgique ne vous fait pas rêver, certes 1500 heures de soleil par an en moyenne c’est peu, mais il y fait néanmoins bon vivre, les belges sont gentils, bons vivants, c’est une société bien plus égalitaire que la France et rien n’empêche de passer l’hiver au Portugal comme Sissi…

Sissi, l’immobilier n’est pas hors de prix au Luxembourg?
Merci.

Dernière modification par Youplaboum (21/04/2015 11h21)


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#59 21/04/2015 11h27 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   157 

Youplaboum a écrit :

Vous allez me dire que la Belgique ne vous fait pas rêver, certes 1500 heures de soleil par an en moyenne c’est peu, mais il y fait néanmoins bon vivre, les belges sont gentils, bons vivants, c’est une société bien plus égalitaire que la France et rien n’empêche de passer l’hiver au Portugal comme Sissi…

En tant qu’originaire du Nord-Pas de Calais, la Belgique me tente nettement plus que le Luxembourg wink Et puis au moins, il y a la mer, avec une baignade revivifiante !

Niveau imposition, on a donc des montants assez similaires, hors optimisation de répartition (Hormis Lux)
C’est assez intéressant.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#60 21/04/2015 11h50 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   246 

Youplaboum

Oui l’immo est cher surtout en ville - mais les loyers suivent la valeur du bien - donc c’est bon pour les proprios qui louent
En petites villes un peu moins ex de cette semaine: 250k demande pour 95m2 a pied de tout. Comme il n’y a pas de taxe foncière et d’habitation…ça va.

Hors ligne

 

#61 21/04/2015 11h59 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   157 

Un résumé à compléter sur l’étude de cas:
Toutes les connaissances et corrections sont les bienvenues wink

Prenons un "petit" rentier: 1 million de placements mobiliers vivant avec 40K€ annuels
Il a placé son argent de manière basique (il n’est pas un grand gestionnaire)
- 30% fond euro sur AV de 8 ans (235K capital + 65K intérêts) => 9K€ par an
- 35% action rendement (dividende 4%) => 14K€ de dividendes
- 35% action croissance (dividende 1%) (donc environ 50% de plus-value) => 3.5K€ de dividendes (13.5K à vendre pour financer le train de vie).
Soit:
- 9K€ d’intérêt sur l’AV
- 17.5K€ de dividendes
- 7K€ de plus-value

Situation Française:
- pas d’IR sur l’assurance vie (en dessous du plafond)
- 40% de décote sur les dividendes => 10.5K à déclarer
- 50% de décote pour durée de détention sur les plus values => 3.5K à déclarer
- CSG sur l’ensemble assurance-vie + Div + plus value (aucune décote ? il me semble qu’on doit pouvoir en récupérer une partie)
- CMU à financer (RFR-9.2K)*8%

IR = 600€
CSG = 5100€
Santé = 1300€
Total = 7000€

Situation Luxembourgeoise:
- pas d’impôts sur l’AV
- Dividendes : 50% d’abattement + 3k d’abattement fixe. Tous frais d’acquisition déductibles. Imposable à partir de 11k de revenu fiscal par personne
- PV actions : 0 impôt au delà de 6 mois
- Santé: Affiliation volontaire

Impôts = 0€ => j’ai un doute sur le calcul pour les dividendes: l’abattement fixe est-il sur l’impôt ou sur les dividendes ?
Santé = 1200€
Total = 1200€

Situation belge:
- intérêts et dividendes sont imposés à 25%
- pas d’imposition des plus-values.

- sur les 9000 eur de l’AV on paiera 25% d’impôts soit 2250 eur
- sur les 17500 eur de dividendes d’actions de rendement on paie 4375 eur d’impôts
- sur les 13500 eur de plus-values on ne paie pas d’impôt.
Impôts : 6625€
Total = 6625€

Optimisation basique faisable:
- privilégier les actions de croissances à celles de rendement

Situation Portugaise:
Pendant 10 ans:
Impôts = 0€
Total = 0€

En situation régularisée:
[attention, simulation plus que lacunaire, si quelqu’un connait la fiscalité portugaise, qu’il n’hésite pas !]
en partant sur le principe que tout est imposé comme revenu
Impôts = 8.2K
Total = 8200€


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#62 21/04/2015 12h53 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   70 

Faith ah alors nous sommes cousins! ;-)
Je vous trouve tout de même dur avec le Luxembourg : c’est vert, il y a plein de chouettes balades à faire, et une journée à Mondorf-les-bains de temps en temps, ça fait du bien…


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#63 21/04/2015 13h02 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   56 

Faith a écrit :

Un résumé à compléter sur l’étude de cas:
Toutes les connaissances et corrections sont les bienvenues wink

Prenons un "petit" rentier: 1 million de placements mobiliers vivant avec 40K€ annuels

Faith,
Je salue l’exercice théorique mais son intérêt pratique me paraît très relatif. Même en admettant que ce "petit" rentier choisisse son lieu de résidence en priorité selon des critères financiers, son pouvoir d’achat sera bien supérieur avec 31800€ au Portugal qu’avec 38800€ au Luxembourg par exemple.
A l’extrême vous pouvez l’envoyer dans un pays d’Asie ou d’Amérique du Sud où même s’il paye 10 ou 15k€ d’impôts, il vivra comme un roi avec les 25 ou 30k€ qui restent, en tout cas bien mieux qu’en Europe avec 35 ou 40k€.

NB : pour compléter
- Espagne: à la louche l’impôt serait de +/- 6700€ avec un patrimoine réparti comme vous le décrivez. Une couverture santé de base coûte 600€ par an. Total 7300€.
- Pays-Bas, idem Luxembourg, pas d’impôt, couverture sociale 1200€ par an.

Hors ligne

 

#64 21/04/2015 13h12 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   15 

namo a écrit :

Je ne souhaite pas minimiser votre souffrance, mais citer le Gorafi à l’appui de n’importe quel argument ne mènera pas bien loin. Je rappelle qu’il s’agit d’un site humoristique/parodique.
Cf. Tabac : « Le paquet à 620 euros est une option envisageable » selon Marisol Touraine
…ou tout autre article de ce site.

Cette citation est juste une résultante de la mentalité française. LeGorafi a pour ambition de distraire le plus grand nombre, et le plus grand nombre en France déteste les patrons/entrepreneurs. Et en démocratie le plus grand nombre a toujours raison, d’où la cabale anti-entrepreneur que subit ce pays.

Il y a de beaux exemples de réussites en France oui, moi même j’y avais pas mal réussi malgré tous les bâtons dans les roues au quotidien. Seulement je n’ai qu’une vie et passer la moitié de mon temps à me faire pourrir par l’administration pour retirer seulement 27% des bénéfices de mon activité, voir mon capital fondre sous l’ISF, et tous ca en me faisant traiter de salaud de patron dés que j’ouvre un média, basta!

Hors ligne

 

#65 21/04/2015 14h07 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   157 

sanbouddha a écrit :

Je salue l’exercice théorique mais son intérêt pratique me paraît très relatif. .

Il n’a pas d’intérêt pratique souhaité.
Mon but est essentiellement de mettre des chiffres concrets face à mes/nos a-prioris (tellement de généralités sont ressassées sur les médias, les conclusions étant systématiquement opposées en fonction du "camp" politique formulant ces affirmations)

Là, en prenant une personne très riche, mais sans excès, ça permet de se rendre un peu mieux compte.

A l’extrême vous pouvez l’envoyer dans un pays d’Asie ou d’Amérique du Sud où même s’il paye 10 ou 15k€ d’impôts, il vivra comme un roi avec les 25 ou 30k€ qui restent, en tout cas bien mieux qu’en Europe avec 35 ou 40k€.

Je prends souvent l’exemple de l’Indonésie… Sauf à vivre comme les locaux, le confort qu’on obtient avec la même somme qu’en Europe n’est pas très éloigné (même l’immobilier n’est pas forcément si peu cher que ça, si on recherche le confort occidental, dont la faible pollution et la proximité de tous les services)

Je rajoute les données Espagne/Pays bas au prochain update. Merci.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#66 21/04/2015 14h30 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   246 

Faith

Merci pour votre tableau
D’apres mes notes prises en Algarve un résident au Portugal (apres 10 ans) aurait une exemption de base d’environ 7k/personne.
Je vérifie pour les autres infos - bien sur dans 10 ans tout peut changer - dans tous les pays!

Hors ligne

 

#67 21/04/2015 14h32 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   147 

Vous avez aussi la république dominicaine où les revenus de source étrangères ne sont pas imposables pendant les 5 premières années donc 0 euros pour votre simulation.

Hors ligne

 

#68 21/04/2015 14h47 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   71 

Jule a écrit :

Cette citation est juste une résultante de la mentalité française. LeGorafi a pour ambition de distraire le plus grand nombre, et le plus grand nombre en France déteste les patrons/entrepreneurs. Et en démocratie le plus grand nombre a toujours raison, d’où la cabale anti-entrepreneur que subit ce pays.

Il y a de beaux exemples de réussites en France oui, moi même j’y avais pas mal réussi malgré tous les bâtons dans les roues au quotidien. Seulement je n’ai qu’une vie et passer la moitié de mon temps à me faire pourrir par l’administration pour retirer seulement 27% des bénéfices de mon activité, voir mon capital fondre sous l’ISF, et tous ca en me faisant traiter de salaud de patron dés que j’ouvre un média, basta!

Je remarque que celui qui déverse sa haine dans ce sujet, c’est vous…

Je note aussi que la France vous a quand même permis de développer suffisamment votre capital pour pouvoir vous expatrier dans de bonnes conditions dans un pays à bas coût. Si vous étiez né dans ce pays, je ne suis pas sûr que vous auriez eu la même réussite.

Après chacun est libre de faire comme il l’entend et c’est très bien comme ça. Je ne prétends pas que le situation française est idyllique. Je comprends aussi que certains climats ou régimes fiscaux soient attrayants. Mais, je trouve que "cracher dans la soupe" est superflu, surtout quand c’est aussi en partie grâce à notre douce France que vous et d’autres, beaucoup plus pondérés et dont les messages sont enrichissants (sans jeu de mot), peuvent financer leur belle vie sous d’autres cieux.

Hors ligne

 

#69 21/04/2015 14h52 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   193 

Jule a écrit :

namo a écrit :

Je ne souhaite pas minimiser votre souffrance, mais citer le Gorafi à l’appui de n’importe quel argument ne mènera pas bien loin. Je rappelle qu’il s’agit d’un site humoristique/parodique.
Cf. Tabac : « Le paquet à 620 euros est une option envisageable » selon Marisol Touraine
…ou tout autre article de ce site.

Cette citation est juste une résultante de la mentalité française. LeGorafi a pour ambition de distraire le plus grand nombre, et le plus grand nombre en France déteste les patrons/entrepreneurs. Et en démocratie le plus grand nombre a toujours raison, d’où la cabale anti-entrepreneur que subit ce pays.

Il y a de beaux exemples de réussites en France oui, moi même j’y avais pas mal réussi malgré tous les bâtons dans les roues au quotidien. Seulement je n’ai qu’une vie et passer la moitié de mon temps à me faire pourrir par l’administration pour retirer seulement 27% des bénéfices de mon activité, voir mon capital fondre sous l’ISF, et tous ca en me faisant traiter de salaud de patron dés que j’ouvre un média, basta!

Jule, vous êtes hors de la charte : vous induisez les gens en erreur (moi le premier avant de cliquer le lien) et lorsqu’on vous le fait remarquer, vous noyez le poisson au lieu de vous excuser pour votre source infondée !! Quand même votre source est bidon et c’est diffamatoire envers le Secours Populaire que de laisser votre lien sans préciser que c’est un lien satirique (plein de forumeurs ne cliquent pas sur les liens). Vous bâtissez toute une argumentation à partir d’un lien d’un journal (fort drôle au demeurant) ultra-satirique et ensuite vous n’avez même pas la courtoisie de reconnaître vos torts et que vos prémisses étant fausses, le reste de la démonstration l’est… aussi.

Le Secours Populaire fait un travail fantastique (et notamment avec des entreprises et reconnaît le bien fondé de la philanthropie de bcp de patrons). Vos arguments spécieux ensuite pour tenter de faire oublier votre belle boulette / erreur (au mieux) ou manipulation (au pire mais je ne pense pas que ce soit le cas) sont risibles et spécieux. Le GoRafi est juste là pour faire rire. Un point c’est tout. Ne lui prêtez pas d’autres intentions. Vous persistez et vous signez dans votre poste ci-dessus alors même que vous avez été hors charte du forum. En somme, vous l’êtes deux fois.

Alors quels sont les faits ? Les vrais faits ? Eh bien ça par exemple c’est un VRAI lien et un VRAI sondage :
http://www.20minutes.fr/economie/149435 … uvernement

Extrait :

20minutes a écrit :

Merci patrons. Dans la bataille économico-médiatique qui oppose les chefs d’entreprise au gouvernement, la majorité des Français ont choisi leur camp. A en croire un sondage Odoxa réalisé pour BFM Business, Challenge et Aviva assurance, plus de six personnes interrogées sur dix (64%) pensent que les patrons «ont raison» de se mobiliser pour manifester «contre la politique du gouvernement».

Si 64% de Français, interrogés les 27 et 28 novembre, estiment que les patrons «ont raison de se mobiliser pour ce qu’ils appellent leur "souffrance et leur ras-le-bol" contre la politique du gouvernement», ils sont aussi 77% à être plutôt favorables à un allègement de la fiscalité des entreprises. Les Français soutiennent une par une toutes les revendications les plus importantes du Medef, sauf une. Ainsi, plus de six Français sur dix approuvent la demande du Medef de relever les seuils sociaux (61%), de ne pas avoir à informer plusieurs mois à l’avance leurs salariés en cas de cession (62%), de réformer la loi dite «pénibilité» (64%).

Alors les français sont anti-patrons que vous le dites ? Que diable reprenez-vous, respirez un bon coup et arrêtez ce poujadisme malsain et de tout mélanger. Attention je suis d’accord avec une grande partie de ce qui est écrit sur cette file et sur la paperasserie admin française que je sais être pire que dans bien d’autres pays pour avoir vécu en Suisse et Californie mais il faut savoir raison garder dans ses arguments et surtout ses… "sources".

L’article du Temps que vous citez Jule plus haut est en revanche très intéressant :
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/680d0f1 … fer_fiscal

Je note d’ailleurs qu’Arnaud Montebourg (souvent vilipendé ici et parfois à raison wink ) a donné suite à la demande de Lionel Luca (pourtant UMP) et a obtenu un rdv avec Alexandre Gardette pour ce malheureux entrepreneur (article superbement écrit, on a quand même la chair de poule pour ce gars qui a dû se démener).

De plus, l’article donne raison à un autre point qu’Arnaud Montebourg a très souvent soulevé (depuis plus de 15 ans en fait) : le premier problème de la France, c’est l’administration surpuissante qui se croit, et bien souvent est, au-dessus des politiques et des ministres quelle que soit la politique que les ministres tentent de mettre en place à un moment x. Il l’a dit à plusieurs reprises avec des exemples très précis. Et c’est bien ce qu’Alexandre Gardette sous-entend à l’entrepreneur.

Dernière modification par PoliticalAnimal (21/04/2015 15h38)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#70 21/04/2015 16h49 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   

Bonjour a tous.
Source: Capital.fr
grève a Radio France 29 jours
Retenue sur salaire en gros 1 jour
Perso c’est cela qui me donne envie de partir de France.
Cette impunité du secteur public a pouvoir faire n’importe quoi en ne subissant aucune conséquence.
Exemple parmi tant d’autres
bien a vous

Hors ligne

 

#71 21/04/2015 17h02 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   246 

Faith pour infos tirees de KPMG sur la taxation au Portugal

de 40k a 80 max de revenus: taxes a payer 5880.00 euros par un resident "normal" pas NHR

Income tax table for 2014

Taxable income bracket    Total tax on income     Tax rate on income
From EUR    To EUR            below bracket EUR     in bracket
00,000.00    07,000.00             0.00                          14.5 %
07,000.00    20,000.00              980                          28.5 %
20,000.00    40,000.00           2,680                          37.0 %
40,000.00    80,000.00           5,880                          45.0 %
80,000.00    Over                  8,280                          48.0 %

www.kpmg.com/global/en/issuesandinsight … e-tax.aspx

Desolee j’ai essaye d’aligner les chiffres du copy/paste - sans trop de succès! (Modération : aligné à présent smile)

Edit: Merci!

Dernière modification par sissi (21/04/2015 22h49)

Hors ligne

 

#72 21/04/2015 19h40 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   34 

sanbouddha a écrit :

- Pays-Bas, idem Luxembourg, pas d’impôt, couverture sociale 1200€ par an.

Pour les Pays-Bas, c’est beacuoup plus… Il n’y a effectivement pas d’impôts sur les plus-values, mais cela fonctionne comme ceci: vous déclarez votre patrimoine à la fin de l’année. L’état (je devrais dire le royaume) considère qu’il vous rapporte 4%, quelle que soit la réalité, et il taxe ceci à 30%, ce qui revient à taxer 1.2% du patrimoine, sauf pour les premiers 20 000 EUR qui sont taxés à 0% (40 000 EUR pour un couple).

Mon seul point d’interrogation que je n’ai pas réussi à clarifier est si les assurances-vie ne sont pas taxées tant qu’il n’y a pas de retrait ou si elles sont prises en compte dans le patrimoine pour les 1.2% de taxe.

Bref, en considérant que l’assurance-vie n’est pas prise en compte, cela fait déjà un impôt de: (700 000 - 20 000)*1.2% = 8160 EUR pour une personne célibataire, sans compter les taxes immobilières (en tant que locataire et propriétaire) et les taxes très élevées si on a une voiture, et le cout de la vie élevé.

Je ne connais pas les coûts de l’assurance santé, je sais juste que c’est obligatoire, et privatisé donc libre à chacun de choisir l’assurance santé qui lui convient.

Pour moi, les Pays-Bas est un pays à éviter si on ne considère que l’exit fiscal d’un petit rentier d’un million.

Dernière modification par ToutVaBien (21/04/2015 19h51)

Hors ligne

 

#73 21/04/2015 20h26 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   15 

@PoliticalAnimal

Plus d’info encore sur l’affaire Antoine Leboyer GSX ici, ca vaut le coup de regarder en entier, notamment pour voir tout le dédain affiché par les bureaucrates présents, et encore plus par ceux qui ne se sont pas déplacés pour l’écouter, comme si la France pouvait se passer des conseils avisés d’un créateur d’emplois professionnel!

Audition de M. Antoine Leboyer, pdt de GSX - Mardi 8 Juillet 2014 - vidéo dailymotion

Ok, mon lien sur LeGorafi n’est pas du meilleur effet, mais pour moi il illustre toujours la détestation viscérale des patrons dans ce pays. Tout fort on peut se moquer des patrons, tout bas la réalité c’est que les patrons sont massacrés par l’administration en France comme dans aucun autre pays au monde (je ne compte pas la Corée du Nord et d’autres comme des pays digne de ce nom bien sur).

Pour moi le sondage de 20mn ne reflète pas les réalités de ce pays. Ce qui compte c’est ce qu’on voit dans les urnes, et quand on dit vouloir instaurer une tranche IR à 75% (qui vient s’ajouter à l’IS, CSG, CRDS RSI et l’ISF), preuve est faite que l’on devient président. Encore un autre lien oh combien révélateur sur les réalités de ce pays, là pour le coup la Corée du Nord ne peut pas faire plus que le maximum francais!

8000 foyers ont payé 100% d’impôts

Et comme vous le savez, pour moi le comble a été cette loi du PLF 2013 ci dessousi! Mais comment dans un pays ou 1/3 des actifs sont sans vrai emplois ils ont eu cette idées de taper si fort sur les petits patrons. Exilé à 13.000km de là je me le demande encore???

Gérant majoritaire et dividendes : Les cotisations sociales (RSI) sont maintenant dûes…

Vrais chiffres chômage janvier 2015, 28100 chômeurs de +, malgré 309600 radiations de + ce mois - AgoraVox le média citoyen

Hors ligne

 

#74 21/04/2015 22h16 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   76 

Bonsoir

Il est très difficile d’être complet quand on veut comparer la fiscalité dans 2 pays différents. Mais je pense que beaucoup d’autres éléments entrent en compte quand on veut s’expatrier. Prendre une telle décision sur la seule base de la fiscalité est une erreur. A mon avis, payer de l’impôt est normal. Ce qui ne l’est pas, c’est l’excès. Et c’est malheureusement le cas en France. Sans parler des impôts locaux qui explosent. Or ni la gauche ni la droite ne veulent changer le système, car ils en vivent.

Je pense que beaucoup de français accepteraient le niveau d’imposition s’ils voyaient que les gouvernants oeuvraient vraiment à sortir le pays de son marasme. Malheureusement, la France s’enfonce tous les jours un peu plus. Les hommes politiques pensent d’abord à leur destin politique, et accessoirement au peuple. C’est démoralisant, et cela implique une fiscalité qui ne peut que s’alourdir. Et comme on ne voit pas de changement de tendance, on préfère partir.

On trouvera toujours des taxes plus légères en France qu’ailleurs. Comme vous êtes tous des investisseurs, voila un exemple. J’ai fait 2 opérations ces derniers jours, d’environ 4.000 € chacune. La première, en France: courtage 12 €. La deuxième en Grande Bretagne, pays libéral: courtage 18 £, plus 29,20 £de taxes, soit pour un cours de change €/£ à 0,74, environ 64 €. A ce tarif là, si vous faites beaucoup d’opérations dans l’année, restez et investissez en France !

Hors ligne

 

#75 22/04/2015 09h17 → Pourquoi refuser l'exil fiscal : étude de cas (exil fiscal)

Membre
Réputation :   56 

ToutVaBien a écrit :

Pour les Pays-Bas, c’est beacuoup plus… Il n’y a effectivement pas d’impôts sur les plus-values, mais cela fonctionne comme ceci: vous déclarez votre patrimoine à la fin de l’année. L’état (je devrais dire le royaume) considère qu’il vous rapporte 4%, quelle que soit la réalité, et il taxe ceci à 30%, ce qui revient à taxer 1.2% du patrimoine

Pas tout à fait d’accord : ce que vous décrivez s’aplique sur la part de votre patrimoine aux Pays Bas ! Principalement vos biens immobiliers dans le pays (et encore, nets du capital restant dû sur les prêts associés à ces biens). Vous ne payez rien sur vos revenus financiers et/ou immobiliers à l’étranger (cf Assets in box 3)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech