Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 24/06/2014 10h48 → L'avenir incertain des conseillers en gestion de patrimoine... (cgpi)

Membre
Réputation :   146 

Article intéressant où on apprend que Bruxelles va interdire les rétro-commission quand le conseil est donnée de manière "indépendante".

L’avenir incertain des conseillers en gestion de patrimoine

Peu réactifs, guère originaux dans leurs choix d’investissement, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) en prennent pour leur grade dans l’étude du cabinet de conseil Deloitte, publiée en mai. Au nombre de 3 014, selon la société d’études Aprédia, ces professionnels de la gestion conseillent une clientèle majoritairement provinciale.

Mots-clés : cgpi

Hors ligne

 

#2 24/06/2014 11h01 → L'avenir incertain des conseillers en gestion de patrimoine... (cgpi)

Membre
Réputation :   10 

Les rétro commissions étant principalement calculées sur le placement de SCPI et de contrats d’assurance vie, les CGPI devront facturer directement au client. Bien que cela ne soit guère apprécié de la clientèle, quoi de plus normal, cela se fait pour toutes les professions libérales.

Je pense que pour eux, le principal problème qui va se poser concerne les SCPI car le client ne paie pas de commission, contrairement aux contrats d’AV de gestion de patrimoine où une partie des frais de gestion est prélevée  sur la rentabilité du contrat et reversée au CGPI.

Hors ligne

 

#3 24/06/2014 11h39 → L'avenir incertain des conseillers en gestion de patrimoine... (cgpi)

Membre
Réputation :   174 

patrick a écrit :

Je pense que pour eux, le principal problème qui va se poser concerne les SCPI car le client ne paie pas de commission, contrairement aux contrats d’AV de gestion de patrimoine où une partie des frais de gestion est prélevée  sur la rentabilité du contrat et reversée au CGPI.

Regardez bien le détail du prix d’une part de SCPI et dans ce prix vous verrez une commission de souscription variable selon les SCPI. Certes, c’est inclus dans le prix et imperceptible pour le client mais cette commission existe déjà.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#4 24/06/2014 11h43 → L'avenir incertain des conseillers en gestion de patrimoine... (cgpi)

Membre
Réputation :   146 

patrick a écrit :

Les rétro commissions étant principalement calculées sur le placement de SCPI et de contrats d’assurance vie, les CGPI devront facturer directement au client. Bien que cela ne soit guère apprécié de la clientèle, quoi de plus normal, cela se fait pour toutes les professions libérales.

Bruxelles n’interdit pas les rétro-comissions, elles les interdit quand le conseil est fourni comme étant un conseil "indépendant".
En d’autres termes, le CGPI commissionné devra juste dire qu’il l’est.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech