Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 28/01/2013 20h15 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Modérateur
Réputation :   1084 

bifidus a écrit :

Il est tentant de mettre des normes environnementales de plus en plus strictes. Mais attention, cela renchérit le cout de l’habitat et empeche les gens d’accéder à la propriété et rencherit le prix des loyers.
Il faut des normes, mais j’ai l’impression qu’on va trop vite au dessus de nos moyens réels qu’on avait un peu tendance à croire illimités… Les bonnes intentions écolos se heurtent actuellement à un surcout encore trop important. Quand on paiera l’électicité 4 fois plus cher les locataires feront attention à ce qu’ils louent et les propriétaires feront les travaux, mais je comprends que l’état éssaie d’accélérer le processus sans laisser faire le marché de facon pure et dure… Dans tous les cas les niches fiscales sont toujours injustes au final.

En tout cas lois environnementales contre possibilité de virer les mauvais payeurs, je vote des deux mains.
Mais qu’est devenu le Grenelle de l’environnement au fait ??? Ah oui, au lieu de nous augmenter le prix de l’énergie on nous promets de faire baisser le prix de l’essence…

Contrairement aux apparences je suis un peu plus écolo qu’un texan moyen !

Faut-il des normes, ou faut-il simplement que le locataire (ou l’acheteur) soit correctement informé sur les caractéristiques de ce qu’il pourrait louer, y compris sur sa propension à consommer de l’énergie ?

Il est logique qu’un logement peu gourmand en énergie se loue (ou se vende) un peu plus cher.
C’est l’intérêt du locataire (ou de l’acheteur) de le savoir avant, de manière fiable.
C’est l’intérêt de tous que des investissements pour rendre les logements moins énergivores soient "aidés", et bien entendu il est préférable que cette aide prenne une bonne forme et soit efficace.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#27 28/01/2013 20h17 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Modérateur
Réputation :   1084 

Il me semble puéril de se plaindre des gouvernants, quand il agissent, quand ils n’agissent pas, quand ils fond ceci, ou cela. Gouverner, c’est choisir, et choisir c’est prendre le risque de se tromper, et il est rare qu’il y ait une alternative qui soit "parfaite".

De même il me semble ridicule de se plaindre que nos élus soient correctement rémunérés (c’est un autre reproche que certains leur font souvent)  à défaut, on aurait des élus bien plus susceptibles d’être corrompus, parfois par nécessité.

Défendez vos idées, argumentez, militez, faites des propositions concrètes (voire : commencez à les mettre en oeuvre à votre échelle) mais cessez de vous en prendre systématiquement à ceux que VOUS avez contribué à élire !


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#28 28/01/2013 20h22 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   60 

bifidus a écrit :

Et aussi que certains au lieu d’avancer des contre-arguments considèrent à priori que tout argument un tant soit peu libéral … ne doit pas être pris en compte mais diabolisé.

Absolument. Si les personnes à tendances libérales ont hélas parfois tendance à manquer d’objectivité (j’en fais partie), je crois que de l’autre bord on trouve un manque d’objectivité (au moins) égal. Et quelle vindicte étonnante (vindicte qui, de façon amusante, se retrouve jusque dans des propos se voulant modérateurs).

Par rapport au "topic", et plus globalement, peut-on penser que l’on assiste à une sorte de début de "grandes manoeuvres" immobilières de la part de l’Etat (ébauche d’encadrement des loyers il y a quelques mois, propos offensifs sur le problème immobilier il y a peu, et maintenant projet de garantie locative), ou n’est-ce que de la communication superficielle?

Dernière modification par placementapapa31 (29/01/2013 02h10)

Hors ligne

 

#29 29/01/2013 09h32 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Administrateur
Réputation :   1309 

GoodbyLenine a écrit :

Défendez vos idées, argumentez, militez, faites des propositions concrètes (voire : commencez à les mettre en oeuvre à votre échelle) mais cessez de vous en prendre systématiquement à ceux que VOUS avez contribué à élire !

Le courant libéral n’est pas représenté GBL, vous le savez très bien.

Mes idées sont simples : on vire la moitié du sénat, la moitié des députés, on supprime toutes les niches, toutes les commissions de toute sorte, on rend transparent le patrimoine des élus et leur notes de frais, on diminue les taxes, on supprime les régions ou les départements, on simplifie, simplifie, simplifie, simplifie et on augmente le budget de la justice de 50%.

Dernièrement, j’ai découvert (au bout de 6 ans !) qu’en tant que freelance je cotisais [obligatoirement évidemment] à un truc de formation (FIP PL). J’ai donc essayé de me faire rembourser ma formation CNAM de 225 EUR.

Finalement, j’ai l’accord de prise en charge à hauteur de 150 EUR mais je dois compléter des papiers et les faire tamponner. Vais-je perdre une après-midi de facturation pour aller tamponner ces papiers sur Paris ? Bien sûr que non. Moralité une fois de plus, j’ai un prélèvement obligatoire pour rien depuis 6 ans. Et c’est tjs comme ça.

Hors ligne

 

#30 29/01/2013 09h39 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   147 

@InvestisseurHeureux : sans oublier que tous les présidents des commissions bidons et autres bidules où on case les copains, ont quasiment tous une voiture avec chauffeur, c’est un signe de pouvoir chez les hauts fonctionnaires où se concentrent tous les énarques qui vont de temps en temps se mettre en disponibilité, aller pantoufler dans le privé dans les mêmes domaines où ils exerçaient dans le public et ensuite revenir au confort du statut de haut fonctionnaire, être promu de plusieurs grades la dernière année avant la retraite histoire qu’à la retraite ces messieurs ne perdent pas grand chose de leur salaire…

Hors ligne

 

#31 29/01/2013 10h09 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   61 

Bonjour,
l’actu immobilière du moment est présentée superficiellement dans les médias, comme d’habitude.

Faut-il se réjouir de cette garantie universelle ou non ?
Un peu blasé de ces débats, j’hésite entre oui et non.

Oui, puisqu’il faut bien appréhender l’augmentation sensible du risque de défaillance des locataires (mon contrat d’assurance a d’ailleurs augmenté le taux de cotisation il y a un an pour les nouveaux contrats) qui pourrait mettre à mal nos qualités de sélectionneurs de locataires…

Oui, les litiges bailleurs / locataires générant une charge d’activité pour les juridictions déjà débordées et manquant de moyens : le coût en est supporté par la collectivité (un de plus ou un de moins…). Le délai de règlement d’un litige est trop long, il provoque l’aggravation du litige donc son coût ; le moyen d’y remédier serait d’investir massivement dans la Justice. Ce n’est pas à l’ordre du jour.

Oui, dans la mesure où il y a une ribambelle d’oies blanches arrivées sur le marché de l’investissement immobilier et qui ont une confiance aveugle dans ceux qui les ont persuadé d’investir sans risques en s’enrichissant pendant leur sommeil… en achetant n’importe quoi n’importe où.

Oui, le coût me semble inférieur à ce que proposent les assureurs (reste à comparer ce qui est garanti, pour l’heure rien de précis)

Non, parce qu’une fois de plus on fait supporter une taxe généralisée alors qu’il appartient au bailleur de faire ou pas le choix raisonné d’assurer son lot. Si je me réfère à mon expérience, certaines locations sont assurées d’autres non en fonction des montants en jeu et de la proximité de mon domicile. Il serait absurde que je cotise pour des biens présentant un risque proche de 0.

Non, parce que l’on persévère dans l’idée de mutualiser un risque qui repose en grande partie (pas seulement) sur la déresponsabilisation du locataire. Ce dispositif s’inscrit dans un message qui n’est plus subliminal du tout… très protecteur du locataire.

Je suis curieux de savoir ce que cette assurance couvrirait et… à quelles conditions.
En attendant, je penche sans certitudes vers l’idée que solvabiliser les locataires  est un plus pour les bailleurs… cette annonce du gouvernement me laissant imaginer une future dégradation de la situation économique actée…

Dernière modification par Range19 (29/01/2013 10h13)

Hors ligne

 

#32 29/01/2013 13h26 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   60 

Bien vu les "oies blanches arrivées sur le marché de l’investissement immobilier et qui ont une confiance aveugle dans ceux qui les ont persuadé d’investir sans risques en s’enrichissant pendant leur sommeil…"

Je dirai même plus, je pense que pas pal d’investisseurs locatifs croient trouver ainsi un enrichissement facile, c’est ce que je remarque presque tous les jours autour de moi, en laissant traîner l’oreille.

A leur décharge, en tant que Français, ils n’ont guère le choix!

Mais bon, malgré la naïveté, rien n’empêche que l’avenir leur donne raison, et qu’ils puissent en effet s’enrichir facilement (?).

Dernière modification par placementapapa31 (29/01/2013 13h26)

Hors ligne

 

#33 29/01/2013 17h21 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Modérateur
Réputation :   1084 

InvestisseurHeureux a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

Défendez vos idées, argumentez, militez, faites des propositions concrètes (voire : commencez à les mettre en oeuvre à votre échelle) mais cessez de vous en prendre systématiquement à ceux que VOUS avez contribué à élire !

Le courant libéral n’est pas représenté GBL, vous le savez très bien.

Mes idées sont simples : on vire la moitié du sénat, la moitié des députés, on supprime toutes les niches, toutes les commissions de toute sorte, on rend transparent le patrimoine des élus et leur notes de frais, on diminue les taxes, on supprime les régions ou les départements, on simplifie, simplifie, simplifie, simplifie et on augmente le budget de la justice de 50%.

Dernièrement, j’ai découvert (au bout de 6 ans !) qu’en tant que freelance je cotisais [obligatoirement évidemment] à un truc de formation (FIP PL). J’ai donc essayé de me faire rembourser ma formation CNAM de 225 EUR.

Finalement, j’ai l’accord de prise en charge à hauteur de 150 EUR mais je dois compléter des papiers et les faire tamponner. Vais-je perdre une après-midi de facturation pour aller tamponner ces papiers sur Paris ? Bien sûr que non. Moralité une fois de plus, j’ai un prélèvement obligatoire pour rien depuis 6 ans. Et c’est tjs comme ça.

IH, je connais un peu vos idées sur ce sujet, et vous les miennes sans doute. Je vais néanmoins essayer de répondre à votre message :

Les idées ’’libérales’’ sont représentées (à défaut, créez ce qu’il faut pour mieux les représenter !), et ont un certain succès (limité il est vrai) en relation avec l’enthousiasme qu’elles suscitent. Si vraiment elles étaient si efficaces, si simples à expliquer, si faciles à mettre en oeuvre, etc., elles pourraient être soutenues par une majorité des citoyens.

Il semble cependant qu’elles ne soient pas forcément si efficaces, ni si simples à expliquer et à mettre en oeuvre, ni exemptes d’inconvénients importants (le mieux est souvent l’ennemi du bien).

Virer la moitié du sénat et des députés, pourquoi pas ? On économiserait certes une partie des dépenses de personnel de ces institutions, mais ça représenterait combien  (sachant que le budget actuel du Sénat = 336 M€/an, de Assemblée Nationale =533 M€/an, en majorité des frais de personnel), sans doute aux environs de 0.01% du PIB…  Est-ce que ça réduirait le volume des textes de lois ? Je n’en suis pas persuadé, et je ne connais pas d’étude mettant en évidence une corrélation entre le volume des textes de loi et le nombre de ceux qui votent ces lois (partout, les textes semblent plus volumineux dans le monde plus complexe actuel qu’il y a 10, 25 ou  50 ans) .
Je ne dit pas qu’il ne faut pas le faire, mais il ne faut pas le faire en espérant ainsi résorber le déficit. Pour ma part, ça ne me choque pas que notre représentation nationale coute un peu.

Supprimer toutes les niches, pourquoi pas ? Mais qu’est-ce qu’on considère comme une niche alors (parce que la frontière n’est pas si évidente à fixer) et serait-ce vraiment bénéfique à l’intérêt général ?  Est-ce que le fait qu’un freelance exerçant en société puisse décider de se rémunérer en salaire ou en dividende ou de manière différée (en conservant les fonds dans sa société) ou en ’frais’’ ou etc. constitue une niche ? Est-ce que le fait que l’Etat veuille inciter les acteurs économiques à faire plutôt ceci que cela, parce qu’il estime qu’à long terme ceci sera bénéfique à l’intérêt général, et que sans incitation les acteurs économiques choisiraient plutôt cela, constitue une niche ? Est-ce que le terme ’’niche’’ n’est pas surtout une notion ’’médiatique’’ ? Pour ma part, je pense que certaines incitations sont positives (voire nécessaire), mais qu’il faut raison garder, ne pas faire tout et n’importe quoi (mais c’est aussi un peu pour ça qu’on choisit pour qui on vote), et évaluer à posteriori l’impact des décisions prises (pour les recadrer au besoin).   

Supprimer toutes les commissions de toute sorte, pourquoi pas ? Mais alors il ne faudra pas être surpris, s’il n’y a pas une réflexion organisée par l’Etat pour réfléchir sur plein de sujets, faire des propositions, évaluer leurs impacts potentiels (par ex. : identifier N années à l’avance qu’il est nécessaire d’amender le système de retraite si on veux qu’il reste pérenne), confronter les avis, et que nos élus se retrouvent à devoir prendre des décisions sans les informations et l’éclairage suffisant… Il ne faudra pas être surpris que les lois soient quasiment dictées par les lobbys les plus puissants, sans nécessairement tenir compte de l’intérêt général. La aussi, je suis bien d’accord que ces commissions ne sont pas toutes toujours aussi efficace qu’on pourrait l’espérer. Mais je pense qu’elles jouent un rôle indispensable, celui de permettre de confronter les idées, y compris celles de ceux qu’on n’écouterait pas en l’absence de ces commissions. Ca me parrait (de très loin) un moindre mal.

Rendre transparent le patrimoine des élus et leur notes de frais, pourquoi pas ? Mais n’y a-t-il pas déjà une grande transparence à ce niveau ? Certes, ce n’est pas parfait, et il reste quelques zones de non transparence. Quand les média sortent (régulièrement) des "affaires" sur ce genre de thème, la plupart du temps c’est sur la base d’informations publiques, dont la transparence est assurée par nos institutions… Faut-il encore augmenter cette transparence ? Peut-être, mais la encore il faut raison garder, et ne pas transformer ceci en un big brother inquisiteur de tout ce que nos élus pourraient faire (ou avoir fait). 

Diminuer les taxes, pourquoi pas ? Mais alors il faudra aussi accepter de diminuer les dépenses des pouvoirs publics, et modifier les choix qui ont été et sont fait en la matière. On vit en démocratie, et les taxes sont supposéeq représenter le moins mauvais équilibre choisi par le peuple, via ses représentants élus. Chacun a la possibilité d’exprimer son désaccord en la matière, de proposer des alternatives, de militer pour amender cet équilibre, etc., (de s’informer sur ce sujet, de savoir ce qui est taxé et à quoi l’argent est employé,) et de voter aussi (et même en mesure extrême, de choisir d’aller voir ailleurs où ça lui semblerait mieux.)   

Supprimer les régions ou les départements, simplifier, simplifier, et augmenter le budget de la justice de 50%, pourquoi pas ?  Il me semble que ça fait parti des intentions de pas mal de nos politiques depuis un moment…. On constate d’ailleurs de ci de là des simplifications (mais hélas, il y aussi souvent des complexifications, censée permettre d’autre ’’améliorations’’ réclamées par ailleurs), et des augmentations du budget de la justice. Mais la aussi, ce n’est pas aussi simple qu’un "yaka", et il semble y avoir de multiples difficultés à le réaliser (un ex. : regrouper Assedic et l’ANPE était-il un simple "yaka" devant forcément être efficace ?). Si vous savez faire tellement mieux que ceux actuellement en charge : allez les aider à faire.

En ce qui concerne les messages qui suivent celui de HI :   Il y a un peu de vrai, mais :
   - préférez-vous que les présidents des commissions soient (relativement) indigents et à la merci du premier corrupteur venu ?  (voyez la situation sur les médicaments…. ou dans certains pays)
   - préférez-vous que le gouvernement constate que "ceci ne va pas" et n’essaie pas de réagir, de lancer le débat sur le sujet, de lancer des pistes pour que tout le monde puisse identifier leurs inconvénients potentiels (avant qu’une décision soit prise, si au final elle l’est) ?

Dernière modification par GoodbyLenine (29/01/2013 17h25)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#34 29/01/2013 18h38 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   421 

Mais on ne peut pas lutter contre des siècles de traditions ! Etre libéral en France est aussi farfelu que d’être socialiste (meme social-democrate) aux USA.

C’est la résultante de l’histoire et il n’y a rien à y faire. Je pense que le tournant ne s’est pas fait sous Napoléon ni sous la révolution.
C’est Colbert qui a formaté la tournure d’esprit économique française. En emprisonnant Fouquet Louis XIV a choisi le centralisme dirigiste contre le libéralisme décentralisé.
Par deux fois la branche Orléaniste a éssayé de faire bouger les choses mais en vain. Les francais ont finalement préféré Napoléon III à Louis-Philippe.

J’ai moi meme été formaté pendant toute ma scolarité et des tas de libertés simples et fondamentales me semblaient impensables.
Je me rappelle qu’enfant j’étais terriblement choqué que le prix du pain soit libre…

Pendant longtemps j’ai concilié mon fond intérieur viscéralement libéral avec mon éducation par une position anarchiste car je ne savais meme pas qu’une économie libérale pouvait exister.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#35 29/01/2013 18h57 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   -1 

Salut à tous,

Un grand n’importe quoi ces mesures : à mon avis ça va avoir l’effet inverse !!!
La porte est grande ouverte aux mauvais payeurs et profiteurs en tous genre………

Avec la peur des impayés on arrive à des inepties totales du gnere vu ce week-end dans une émissionl, le proprio via une agence demandait 1 an d’avance de loyers déposé sur un compte !!!???!!!

Il faut que les proprio soient rassurés don que la confiance revienne via des garanties mais à à leur détriment !!!
Si retour de la confiance du proprio de toucher ces loyers et de ne pas retrouver son bien destroye à la sortie du locataire, les conditions d’accès pour les locataires s’assoupliront automatiquement !

J’ai vécu cette expérience avec assez de chance par rapport à d’autres …….

Hors ligne

 

#36 29/01/2013 21h38 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   60 

GoodbyLenine a écrit :

- préférez-vous que le gouvernement constate que "ceci ne va pas" et n’essaie pas de réagir, de lancer le débat sur le sujet, de lancer des pistes pour que tout le monde puisse identifier leurs inconvénients potentiels (avant qu’une décision soit prise, si au final elle l’est) ?

J’en ai déjà parlé ailleurs, je m’interroge simplement sur le… délai de réaction. Il sort AUJOURD’HUI des "papiers" sur la ponction du pouvoir d’achat par l’immobilier, sur la "redistribution horizontale" (via les loyers), choses que même les économistes de comptoir prévoyaient dès 2005 (d’après mes souvenirs de discussions). Je ne peux donc croire à l’innocence d’une réaction (si tant est qu’il y ait bien réaction) aussi tardive.

Etrangement, des questions de fond ne sortent toujours pas : rôle "monétaire" de l’immobilier, introduction d’un biais important dans l’évaluation de la richesse et de la valeur ajoutée, par exemple.

GoodbyLenine a écrit :

Est-ce que le terme ’’niche’’ n’est pas surtout une notion ’’médiatique’’ ? Pour ma part, je pense que certaines incitations sont positives (voire nécessaire)

Tout à fait d’accord avec vous. Les "niches" ont une majeure dans le système d’incitation français. Les supprimer totalement est à mon sens, d’une part impossible, d’autre part absurde - cette idée saugrenue n’est que le fruit d’une théorie économique médiatique de comptoir la plus détestable (et comme vous dites : qu’est-ce qui est niche ou pas niche??).

Je dirais même plus, comme les Dupond(t), les niches fiscales sont rendues indispensables par la lourdeur même des prélèvements en France : sans elles c’est l’asphyxie du système d’incitation, je pense.

Et à mon avis, vu l’état de ruine du système d’incitation en France, ne peut-on croire à de nouvelles prochaines niches?

GoodbyLenine a écrit :

Mais qu’est-ce qu’on considère comme une niche alors (parce que la frontière n’est pas si évidente à fixer) et serait-ce vraiment bénéfique à l’intérêt général ?  Est-ce que le fait qu’un freelance exerçant en société puisse décider de se rémunérer en salaire ou en dividende ou de manière différée (en conservant les fonds dans sa société) ou en ’frais’’ ou etc. constitue une niche ?

En effet. Et ce que vous décrivez doit bien avoir une fonction. A moins que cela ne montre tout simplement que ce que les économistes-moralistes-fiscalistes en vogue nomment "niche", n’est qu’un petit bout de liberté qu’il faut bien concéder aux agents, même en France.

bifidus a écrit :

Etre libéral en France est aussi farfelu que d’être socialiste (meme social-democrate) aux USA.

Vraiment très juste, une fois de plus. En effet, s’affirmer libéral parmi des Français standards c’est s’exposer à de l’incompréhension (au mieux), et même souvent à de l’agressivité pouvant aller jusqu’à l’exclusion (par exemple de certains postes en théorie "ouverts" à tous - je parle par expérience).

bifidus a écrit :

J’ai moi meme été formaté pendant toute ma scolarité et des tas de libertés simples et fondamentales me semblaient impensables.
Je me rappelle qu’enfant j’étais terriblement choqué que le prix du pain soit libre…

Vraiment très intéressant. L’affectif, géré dès l’enfance, est l’outil de régulation par excellence. C’est d’ailleurs exactement la même problématique qu’ont, en marketing, les grandes entreprise: comment conquérir très tôt les jeunes consommateurs, avant les marques concurrentes (marques, idéologies, religions…).

Je me demande du coup, Bifidus, si les jeunes aujourd’hui sont aussi choqués que vous vous l’étiez par le libéralisme, incarné par le prix du pain dans votre exemple.

J’avoue que j’en n’en sais rien, car je ne suis jamais posé cette question, pourtant évidente, de manière explicitement formulée. Par contre, j’ai remarqué qu’ils commencent à intégrer - et une vitesse incroyable si je me fie à ce que j’observe autour de moi, qui en côtoie beaucoup comme je l’ai déjà dit - , le fait que EUX ne pourront bénéficier de la redistribution autant que ceux qui les précèdent (la préoccupation de "pas de retraite" est omniprésente, au point même que ce "pas de retraite" fasse parfois penser à de la propagande simplement "recrachée").

Et, de la croyance de ne pas en avoir sa part, au rejet du système de répartition centralisé perçu comme gênant ses ambitions de futur jeune actif, il n’y a peut-être qu’un pas ; puis du rejet de ce système administré, au désir d’autre chose, il n’y a peut-être qu’un autre pas encore (bien sûr, je ne sais pas si cet "autre chose" sera du libéralisme à l’anglo-saxonne, de la social-démocratie à la scandinave, ou encore autre chose…).

bifidus a écrit :

je ne savais meme pas qu’une économie libérale pouvait exister.

Il faut justement qu’il en soit ainsi pour que la répression dans une collectivité fonctionne.

Dernière modification par placementapapa31 (30/01/2013 02h44)

Hors ligne

 

#37 02/02/2013 15h36 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   

Il semblerait que l’état est en train d’étudier la possibilité d’imposer à tous les bailleurs la suscription d’une assurance loyers impayés. Voici un excellent article à ce sujet

Personellement je ne me sens pas trop touché. J’ai dèjà une assurance loyer impayé ( négociée avec un contrat de gestion foncia). Ca ne m’a jamais servi personnellement, mais mes parents louent dans une zone difficile et cela leur a rendu un fier service.

Clairement, certains locataires sont dans la délinquance réguliére et ne payent plus depuis des années. Il s’agit d’une minorité, mais il pourrait y en avoir plus.

Hors ligne

 

#38 11/01/2016 13h28 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   90 

Ancienne mesure phare de la loi ALUR
La GUL — garantie universelle des loyers — qui devait entrer en vigueur ce 1er janvier 2016 ne verra probablement jamais le jour

elle est remplacé par VISALE
axée sur les plus précaires* ce dispositif sera aussi moins cher (on lit entre 150 M€ / an contre 500 M€/an)

précaires:
Les chomeurs (catégorie A ou D (en formation wink ) ???) , les CDD, les CDI en période d’essai, les intérimaires, les intermittents, les apprentis, les personnes ayant reçu une promesse d’embauche et les locataires de condition très modeste logés dans le parc privé par le biais d’une association.

Sources: Google


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#39 12/01/2016 10h32 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   82 

Site Visale en construction.
Dommage, j’ai un futur locataire qui rentrerai pile poil dans le profil cible.

Mais bon, dés qu’on est en 2016, on en saura plus, plus qu’à patienter encore un peu…

Hors ligne

 

#40 12/01/2016 10h55 → Garantie universelle des revenus locatifs : nouveautés du gouvernement (garantie, impayé, location)

Membre
Réputation :   221 

Avant le 1er janvier de toute façon wink


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech