Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 02/12/2012 15h46 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

Bistouky a écrit :

Je ne pense pas qu’un particulier qui loue son appt 1 mois par an pendant qu’il est en vacances soit le fondement du probléme du logement à Paris.
L’augmentation du nombre de logements transformés à l’année en résidence meublée courte durée, en est surement un, mais cela reste marginal face aux vrais problémes structurels:

Pour recadrer le débat sur le vrai probléme des parisiens "travailleurs pauvres" qui sont obligés d’habiter en banlieue plutot qu’à paris, il n’y a aucune solution!

Personne n’empêche un Parisien de louer son propre appartement pendant qu’il est en vacances. Si vous avez compris que la pétition concernait ce cas, vous avez mal compris.

L’augmentation du nombre de logements transformés à l’année en résidence meublée courte durée ne peut pas vraiment être qualifiée de "marginale" quand elle dépasse 20% de l’offre locative de certains quartiers, et que sa tendance est à une augmentation rapide.

Cette discussion portait -me semble-t-il- sur la pétition citée dans le 1er message, pas sur un sujet général comme "le vrai probléme des parisiens travailleurs pauvres qui sont obligés d’habiter en banlieue plutôt qu’à paris", donc votre "recentrage" ressemble un peu à une diversion en fait. Les "solutions" que vous listez ne me semble pas réalistes, mais je vois quelques pistes qui le semblent un peu plus :
(a) éviter une diminution de l’offre de logements (c’est exactement ce qui semble recherché par la ville de Paris, quand elle empêche tout un chacun de transformer un logement en surface commerciale).
Qu’est-ce qui pourrait empêcher de le faire ? Des pétitions un peu mensongères ?
(b) réellement améliorer l’offre de transport public en Ile de France  (un domaine où Paris semble vraiment mauvais par rapport à beaucoup d’autres grandes villes de pays développés), en augmentant la capacité des lignes surchargées, créant des lignes transversalles, simplifiant la tarification (qui comprend combien de tickets utiliser pour prendre tram+bus+metro ?)  et diminuant les couts sur les zones éloignées, etc.
Qu’est-ce qui empêche de le faire ? Principalement des contraintes budgétaires.
(c) renforcer très sensiblement la solidarité fiscale entre communes de l’ile de France, par exemple toutes les communes qui arrivent à lever plus d’impôts que la moyenne/habitant de la région devraient reverser une partie importante (50% ?) du surplus dans un pot commun … consacré aux investissements de la région (notamment aux transports qui manquent de financement), pour réduire les effets "ghetto".
Qu’est-ce qui empêche de le faire ? Principalement le refus de payer pour les autres.

Dernière modification par GoodbyLenine (02/12/2012 15h52)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#27 03/12/2012 12h31 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Membre
Réputation :   

Je tiens à apporter plusieurs précisions importantes concernant les déclarations de GoudbyLenine  :

1/ Même un propriétaire qui loue sa résidence principale pendant ses périodes de vacances est hors la loi contrairement à ce que veut faire croire la Mairie de Paris. La loi s’applique à tous (bien qu’il est vrai aujourd’hui la Mairie de Paris décide seule de qui est ou non concerné par cette loi – Voilà une belle preuve de démocratie)

2/ Lorsque la Mairie affirme ne pas interdire mais simplement règlementer il semble important d’expliquer en quoi consiste cette réglementation.
Il faut pour être en règle :
-    Obtenir l’accord de la mairie (dont l’objectif est d’interdire ce type de location)
-    Acquérir dans le même arrondissement une commercialité du double de la surface concernée (Prix moyen 2000€/m2)
-    Renoncer à habiter soit même son logement entre les locations puisque celui est a présent un commerce. Il n’est donc plus possible de l’assurer comme une résidence secondaire. Quand on sait que 80% des propriétaires sont des petits propriétaires qui occupent occasionnellement leur logement … (Source : étude Opnion Way)


3/ Les locations temporaires meublées ne représentent que 20 000 logements soit 1,5% du parc total de logements (Source Apur et Opnion Way) Pensez vous sérieusement que ce soit la cause de la hausse des prix de l’immobilier ?

4/ Lorsque vous parlez des exemples de New-York et Barcelone il semble important de préciser que ces règlementations trop strictes ont eu pour résultat de pousser le marché vers la clandestinité. Cette règlementation a été abandonnée à Barcelone et elle est en cours d’abrogation à New-York. Il faudrait peut être s’inspirer de ce qu’il se fait dans les autres grandes villes du monde.

En conclusion cette décision de la Mairie de Paris est purement démagogique. Il est complètement utopique de penser qu’interdire  les 20 000 appartements en location temporaires résoudra le problème du logement à Paris.

Dernière modification par Remi (03/12/2012 15h42)

Hors ligne

 

#28 03/12/2012 13h55 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Membre
Réputation :   69 

Légiférer là-dessus, c’est sans doute à la demande du lobby hôtelier non ?
C’est lui le grand perdant dans l’histoire !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#29 03/12/2012 19h50 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

@Remi  Merci de vos précisions. Pouvez-vous un peu préciser vos sources (des liens complets, auxquels on puisse accéder, pour lire les études en question…) ?

Je pense que l’objectif de la mairie de Paris est principalement d’éviter une diminution de l’offre de logements. En tout cas, ce qu’elle demande, en application de l’article L.631.7 du Code de la Construction et de l’Habitation, et que vous décrivez (encore que les 2k€/m² soient très variable selon le quartier) correspond bien à cet objectif…

Vous indiquez "Les locations temporaires meublées ne représentent que 20 000 logements soit 1,5% du parc total de logements" qui semble plausible (population de Paris = 2.2 M habitants Démographie de Paris ? Wikipédia , et LOGEMENT PARIS : statistiques de l’immobilier de Paris 75000 indique qu’en 2007 les logements de Paris étaient composés de 1 139 192 résidences principales, 80 931 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 116 087 logements vacants). Cependant les 20 000 meublés de courte durée évoqués sont bel et bien des appartements dédiés de manière quasi-permanente à de la location de courte durée (pas des gens qui louent leur apart pendant leur vacances…), le nombre de ces meublés est en augmentation importante (si rien n’est fait, on pourrait bien en avoir bientôt 50 000, voire plus) et leur localisation est concentrée dans certaines zones, où ils représentent beaucoup plus que 1.5% des logements.

Gardons un peu de mesure : nul ne va croire que ces 20 000 meublés de courte durée sont "la cause de la hausse des prix de l’immobilier", ou que faire respecter la loi pour ces meublés de courte durée va "résoudre le problème du logement à Paris".
Mais peut-on nier que transformer beaucoup de locaux, avant loués en résidence principale, en des meublés de courte durée ne risque pas de faire empirer la situation ? 
Peut-on nier que la perspective de louer en meublé de courte durée (avec un loyer en moyenne 2x plus élevé, selon l’étude Apur), avec l’espoir que la ville de Paris ne ferait pas appliquer la loi, n’a aucune influence sur le prix qu’un acquéreur sera prêt à accepter pour acheter un bien de ce type ?

Pouvez-vous partager avec nous vos sources indiquant que les réglementations sur NY et Barcelone seraient "en cour d’abrogation" ?

En conclusion, je comprend mal ce qui vous permet de conclure comme "pure démagogie" la volonté de faire appliquer la loi.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#30 04/12/2012 19h38 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Membre
Réputation :   

Ci-joint le mail adressé par une autre agence internet dont le siège est en Espagne :

Bonjour à toutes et à tous,

La Mairie de Paris considère que tout locataire séjournant moins d’un an est un touriste et que son appartement ne peut plus être considéré comme un logement, même si son bail se justifie pour raisons professionnelles, personnelles ou pour des situations d’urgence (divorce, problème familial, raison médicale, travaux, attente d’un logement définitif…).

Le changement d’usage du logement, que veut imposer la Mairie, est en réalité impraticable : il faudrait demander une autorisation que la mairie n’accordera pas. Quand bien même le propriétaire l’obtiendrait, il ne pourrait plus occuper personnellement son logement, considéré comme un commerce.
Cette disposition revient à  interdire totalement la location meublée temporaire.

Que vous soyez propriétaire, locataire, agence, ou simple défenseur du droit de propriété, nous avons besoin de votre soutien. Chaque signature compte.

(Si vous êtes propriétaire vous resterez anonyme.)

De mieux en mieux!!!

Hors ligne

 

#31 15/12/2012 02h54 → Location meublée temporaire interdite sur Paris ? (location temporaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

pour information, sur ce même sujet : [url=http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/actu/0202442640345-location-de-meubles-les-regles-que-les-proprietaires-doivent-suivre-520510.php?xtor=EPR-1500-[patrimoine]-20121214-[s=461370_n=8_c=801_]-667253[_SDV]@1]Actualité économique et financière - Information économique et financière - Journal quotidien économique et financier - Les Echos.fr[/url]


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech