Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 05/07/2014 11h15 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   

Par ailleurs ce type de mesure ne concernerait pas l’élite qui sera mis au courant par ces banksters/politiciens mafieux.

Comme en Chypre et ailleurs ce sera les classes moyennes qui paieront.

Hors ligne

 

#52 05/07/2014 11h23 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   11 

Franckielestore a écrit :

C’est quoi IB?

Interactive Brokers je suppose, voir cette file.

Hors ligne

 

#53 05/07/2014 15h45 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Modérateur
Réputation :   1082 

roudoudou a écrit :

@gbl : ca fait des années qu’on proroge la durée de vie de la CADES et qu’on nous sort des dates butoir qui sont sans cesse prolongées, vous ne vous êtes jamais demande pourquoi ?

Le "pourquoi" est simple : On rajoutait des dettes à amortir au niveau de la CADES. Depuis quelques années, on n’en a plus ajouté et elle amorti comme prévu celles les dettes qu’elle avait (mais ça ne garanti rien pour le futur).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#54 05/07/2014 19h59 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   161 

sissi a écrit :

Je ne veux pas vous barber avec tout ça mais la mentalité des expats "citoyens du monde" est bien différente. Multi banques, multi devises et meme multi pays…et multi passeports!

Je me reconnais dans votre description Sissi. J’ajoute que j’ai quitté la France pour des raisons professionnelles même si je n’étais pas malheureux dans le même temps d’échapper au big brother qu’est Bercy.

Depuis j’ai goûté à des fiscalités plus douces et l’idée de retrouver la fiscalité française ne m’incite pas à revenir en France.

Je suis très heureux de payer des impôts, je pense que c’est tout à fait normal et même nécessaire de contribuer au maintien de l’Etat, mais au-delà de 20% de mes revenus cela commence à me gratter. Une autre manière de le dire, mais c’est un autre débat, est que l’Etat pourrait avoir un rôle plus modeste qu’aujourd’hui.

Dernière modification par sat (05/07/2014 20h00)

Hors ligne

 

#55 05/07/2014 20h39 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   96 

Ouais enfin sans vouloir polémiquer, je ne connais pas ni n’ai rien contre Sissi. Parler de citoyen du monde multi devise/banque ca peut laisser penser que vous laissez la contribution à la collectivité aux autres Sissi, ce qui n’est pas le cas j’en suis sur smile.

Moi pareil je suis content de payer des impôts pour construire routes/ponts/écoles, donc ce qui m’énerve c’est le gâchis et l’emploi qui en est fait.

Hors ligne

 

#56 05/07/2014 20h58 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   12 

roudoudou a écrit :

Moi pareil je suis content de payer des impôts pour construire routes/ponts/écoles, donc ce qui m’énerve c’est le gâchis et l’emploi qui en est fait.

Moi pareil, je suis content de ne pas payer d impots. C est l etat qui paye pour construire, ponts…. Bon il n y a que des ecoles privees. Mais les frais font parti du package expat smile

Hors ligne

 

#57 05/07/2014 21h12 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Modérateur
Réputation :   1082 

sat a écrit :

l’Etat pourrait avoir un rôle plus modeste qu’aujourd’hui.

Ne pensez-vous pas que cette réflexion est surtout celle que ce font les personnes qui peuvent (ont les moyens -financier/professionnel/… de) choisir (plus que la majorité des autres) de se passer de l’état, ou de choisir dans quel pays ils souhaitent résider ?

L’état avait un rôle (beaucoup) plus modeste … il y a 50 ou 100 ans (ou avant) dans les pays développés (et a encore un rôle assez modeste dans pas mal de pays peu développés ou en cours de développement). Ce n’’est pas désagréable quand on est du bon côté, mais pour l’immense majorité c’est différent, et pas sur que ce soit la meilleure manière de développer ces économies.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#58 05/07/2014 21h14 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   246 

roudoudou a écrit :

Ouais enfin sans vouloir polémiquer, je ne connais pas ni n’ai rien contre Sissi. Parler de citoyen du monde multi devise/banque ca peut laisser penser que vous laissez la contribution à la collectivité aux autres Sissi, ce qui n’est pas le cas j’en suis sur smile.

Moi pareil je suis content de payer des impôts pour construire routes/ponts/écoles, donc ce qui m’énerve c’est le gâchis et l’emploi qui en est fait.

Comme vous je paye des impôts directs et indirects ….ou je vis pendant que j’y vis…

Par contre je ne me sens pas de racines…donc je bouge souvent…

Etre multi-devises c’est génial ….sorte de balance
Etre multi-bancarise  donne accès a divers marches/pays avec un click …génial aussi …surtout en cas de "supertaxe" qui ne  devrait pas me concernerplus de 30 ans hors Europe, n’est ce pas?

Dernière modification par sissi (05/07/2014 21h28)

Hors ligne

 

#59 05/07/2014 21h40 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   96 

sissi a écrit :

roudoudou a écrit :

Ouais enfin sans vouloir polémiquer, je ne connais pas ni n’ai rien contre Sissi. Parler de citoyen du monde multi devise/banque ca peut laisser penser que vous laissez la contribution à la collectivité aux autres Sissi, ce qui n’est pas le cas j’en suis sur smile.

Moi pareil je suis content de payer des impôts pour construire routes/ponts/écoles, donc ce qui m’énerve c’est le gâchis et l’emploi qui en est fait.

Comme vous je paye des impôts directs et indirects ….ou je vis pendant que j’y vis…

Par contre je ne me sens pas de racines…donc je bouge souvent…

Etre multi-devises c’est génial ….sorte de balance
Etre multi-bancarise  donne accès a divers marches/pays avec un click …génial aussi …surtout en cas de "supertaxe" qui ne  devrait pas me concernerplus de 30 ans hors Europe, n’est ce pas?

Vous avez tot de croire qu’une supertaxe soit plus probable en Europe qu’ailleurs.

D’ailleurs le pays aux 90% d’imposition et à annihilation des rentiers par l’inflation ce sont les US :-)

Hors ligne

 

#60 05/07/2014 21h48 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   246 

C"est bien d’une supertaxe zone euro - pas ailleurs- dont parlait le FMI depuis octobre 2013, non?

Vous avez une dent contre les USA?

Quant a l’inflation elle ne touche que ceux qui y habitent ex le Bresil …Quand on n’y vit pas…

Vous m’avez fait rire avec votre "90% d’imposition aux USA" ! c’est plutôt 15 a 25% …bien moins qu’en France.
Si vous y etes déjà allé - sinon allez y de grâce- vous rencontrerez bien des gens pas riches mais de bonne humeur …râler n’est pas dans leur mentalité…et alors surtout pas de jalousie envers le mieux nanti…C’est rafraichissant …et rassurant croyez-moi.

Dernière modification par sissi (05/07/2014 21h53)

Hors ligne

 

#61 05/07/2014 22h27 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   96 

Je n’ai rien contre les US : j’y suis allé 12 fois en 15 ans et j’ai de la famille à NY.

Pour "l’esprit" des gens aux US, c’est une des choses que j’apprécie, surtout le mindset "start-up" et "allons de l’avant". (en tous cas merci de me le rappeler :-) )

Je connais très bien ce pays, et projette peut être un jour d’y vivre et je dois dire que je suis déçu par votre argumentation qui se compose de "rires" et de "vous avez une dent contre les USA", cela n’apporte pas de l’eau au moulin. Vous savez rien est blanc ou noir….

D’ailleurs pour les 90% de taxes je parlais bien évidemment, du niveau connu dans le passé, plus précisément après la 2e guerre mondiale - quand ce fut nécessaire. Donc avant de critiquer ou de rire, vous devriez vous renseigner - ne serait-ce qu’un tout petit peu.

source : Taxation history of the United States - Wikipedia, the free encyclopedia

Dernière modification par roudoudou (05/07/2014 22h29)

Hors ligne

 

#62 05/07/2014 22h31 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   156 

GoodbyLenine a écrit :

sat a écrit :

l’Etat pourrait avoir un rôle plus modeste qu’aujourd’hui.

Ne pensez-vous pas que cette réflexion est surtout celle que ce font les personnes qui peuvent (ont les moyens -financier/professionnel/… de) choisir (plus que la majorité des autres) de se passer de l’état, ou de choisir dans quel pays ils souhaitent résider ?

C’est effectivement important à rappeler.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#63 05/07/2014 22h59 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   246 

Roudoudou vous écrivez: "Pour "l’esprit" des gens aux US, c’est une des choses que j’apprécie, surtout le mindset "start-up" et "allons de l’avant". (en tous cas merci de me le rappeler :-) )

- BELLE ADMISSION MERCI POUR EUX ! -

"D’ailleurs pour les 90% de taxes je parlais bien évidemment, du niveau connu dans le passé, plus précisément après la 2e guerre mondiale - quand ce fut nécessaire. Donc avant de critiquer ou de rire, vous devriez vous renseigner - ne serait-ce qu’un tout petit peu."

VOUS N’ETES PAS DE BONNE HUMEUR CE SOIR?
POURTANT IL Y A UN BON MATCH DE FOOT DU MONDIAL A LA TELE AVEC SUSPENSE ! Et on est samedi soir!

ET …VOTRE EXEMPLE "d’apres la 2eme guerre mondiale" soit il y a 65 ans- EST UN PEU "DEPASSE" PLUTOT HORS REALITE ….

CONCENTRONS NOUS SUR CES JOURS CI ET SUR LE FUTUR …Les impots aux USA sont très raisonnables et tout est pro business et -comme vous dites" "allons de l’avant"
Pas mal d’européens s’y installent effectivement.

Bonne soirée

Dernière modification par sissi (05/07/2014 23h01)

Hors ligne

 

#64 06/07/2014 01h03 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   132 

GoodbyLenine a écrit :

Ne pensez-vous pas que cette réflexion est surtout celle que ce font les personnes qui peuvent (ont les moyens -financier/professionnel/… de) choisir (plus que la majorité des autres) de se passer de l’état, ou de choisir dans quel pays ils souhaitent résider ?

C’est faux.
Par exemple, la retraite par capitalisation coûte près de deux fois moins cher que la retraite par répartition. Pour tout le monde.
Voir par exemple l’Australie, qui sert des retraites comparables rapportées au salaire que la France, pour un "coût" de 12.5% du salaire brut, quand il faut 25% sur un salaire brut Français (part salariale et patronale). (et le système est tjs déficitaire en prime).

Pour la santé, bloomberg a sorti des stats il n’y a pas très longtemps, sur la dépense de santé rapporté au PIB. On a souvent l’habitude de dire qu’une santé non collectivisée coûte plus cher, ce n’est pas ce que l’étude de Bloomberg démontre (ni l’inverse d’ailleurs).

Il est assez intuitif de comprendre que pour bcp de choses, une concurrence libre et non faussée coûte moins cher qu’un système étatique ou qu’une entente organisée par l’Etat (cf Montebourg avec les telecoms). De même une mutualisation du risque coûte tjs moins cher qu’une collectivisation du risque (santé, chômage, retraite).

Donc c’est moins cher, pour tout le monde. Et quand les riches ont les moyens de se payer les complémentaires qui vont bien, les pauvres, eux, ne l’ont pas.

Sur les Roosevelt 2012 et la taxation à 90%, deux remarques :
1) Est-ce que la CSG existait en 1945 ? Est-ce que la TVA existait ?
2) Quand les taux des plus riches ont été fortement augmentés, ceux des plus modestes l’ont été aussi.

En France, quand on augmente les impôts des plus riches, on exonère les plus modestes (taxe à 75% ET sortie de l’IRPP de plusieurs millions de ménages). Donc arrêtons de faire croire que l’effort est partagé.

Hors ligne

 

#65 06/07/2014 03h42 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   35 

roudoudou a écrit :

D’ailleurs pour les 90% de taxes je parlais bien évidemment, du niveau connu dans le passé, plus précisément après la 2e guerre mondiale - quand ce fut nécessaire. Donc avant de critiquer ou de rire, vous devriez vous renseigner - ne serait-ce qu’un tout petit peu.

source : Taxation history of the United States - Wikipedia

Ce taux ne s’appliquait qu’à certains revenus (type salaires). Au même moment, les plus values n’étaient pas taxées à plus de 25%… Donc en réalité très peu de gens étaient concernés car passé un certain niveau de fortune les revenus sont essentiellement ceux du patrimoine. A un moment il n’y avait même qu’un seul contribuable touché : Rockfeller !

Lire : http://visualizingeconomics.com/blog/20 … -1916-2010

The Wealth Tax Act of 1935, applied the top rate to income over $5 million and had only a single taxpayer: John D. Rockefeller, Jr.

Hors ligne

 

#66 06/07/2014 08h16 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   156 

Igorgonzola a écrit :

Par exemple, la retraite par capitalisation coûte près de deux fois moins cher que la retraite par répartition. Pour tout le monde. (…)
Donc c’est moins cher, pour tout le monde.

"Moins cher pour tout le monde" ne veut pas dire "accessible à tout le monde", donc je ne comprends pas en quoi tes propos s’opposent à ceux de GBL.
Que ce soit moins cher, c’est très probable… mais qu’est-ce qu’on fait de ceux pour qui "moins cher" est quand même "trop cher" ?


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#67 06/07/2014 11h24 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   96 

Betcour a écrit :

roudoudou a écrit :

D’ailleurs pour les 90% de taxes je parlais bien évidemment, du niveau connu dans le passé, plus précisément après la 2e guerre mondiale - quand ce fut nécessaire. Donc avant de critiquer ou de rire, vous devriez vous renseigner - ne serait-ce qu’un tout petit peu.

source : Taxation history of the United States - Wikipedia

Ce taux ne s’appliquait qu’à certains revenus (type salaires). Au même moment, les plus values n’étaient pas taxées à plus de 25%… Donc en réalité très peu de gens étaient concernés car passé un certain niveau de fortune les revenus sont essentiellement ceux du patrimoine. A un moment il n’y avait même qu’un seul contribuable touché : Rockfeller !

Lire : http://visualizingeconomics.com/blog/20 … -1916-2010

The Wealth Tax Act of 1935, applied the top rate to income over $5 million and had only a single taxpayer: John D. Rockefeller, Jr.

Hello,

Vous avez raison, mais sur le principe il y a eu un tel niveau d’imposition : qui l’eut cru dans un pays comme les US. C’est comme la taxe à 75%, cela ne concerne que très peu de gens.

Les faits (imposition des non résidents par l’IRS !), les lois (Glass steagle Act par ex : séparation banque de détail/invest jusqu’en 1990) montrent que les US ne sont pas le pays de la "liberté fiscale" et de "l’ultra-libéralisme" que l’on veut parfois dépeindre. Et c’était le sens de mes remarques, essayant d’inculquer un peu de modération dans les propos de certains. Et justement je trouve que cela est bien car il y a un fil conducteur et une logique, un patriotisme fiscal & économique.

La France est un pays sur certains aspects bien plus libéral que l’on veut le croire, sur d’autres presque communiste (je forcis un peu le trait), et donc complétement contradictoire dans l’assemblage des différentes briques, ce qui au final donne quelque chose d’illisible et inefficace face à la concurrence d’autres pays et à la mondialisation.

Cdt,

Dernière modification par roudoudou (06/07/2014 11h26)

Hors ligne

 

#68 06/07/2014 12h10 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   132 

Faith a écrit :

Igorgonzola a écrit :

Par exemple, la retraite par capitalisation coûte près de deux fois moins cher que la retraite par répartition. Pour tout le monde. (…)
Donc c’est moins cher, pour tout le monde.

"Moins cher pour tout le monde" ne veut pas dire "accessible à tout le monde", donc je ne comprends pas en quoi tes propos s’opposent à ceux de GBL.
Que ce soit moins cher, c’est très probable… mais qu’est-ce qu’on fait de ceux pour qui "moins cher" est quand même "trop cher" ?

Si on prend un Smicard : il gagne 1445 brut et 1128 net. Les cotisations sociales patronales s’élèvent à 13% (donc 1633€ brut complet).
Dans ces cotisations, ajd, le salarié paye 6.80% pour la vieillesse et l’employeur 8.45%+1.75%, soit 17% de cotisations retraite tout compris.
On rend 4.5% de son salaire au smicard, juste sur la retraite, soit plus de la moitié d’un salaire sur un an.

Ensuite on a la retraite complémentaire, qui suit la même dérive, où une économie du même ordre pourrait être réalisée (3.05+0.80 pour le salarié, 4.58+1.20 pour l’employeur). Eventuellement on économiserait encore 2 ou 3% du salaire.

En ne passant plus par l’Etat, on rendrait, au moins, un salaire par an aux salariés qui sont au salaire minimum légal.

PS : merci à Narzould, qui ne participe pas à la discussion, de me mettre un -1 parce que je ne suis pas né en Iran. On voit toute la puissance de son argumentation.

Hors ligne

 

#69 06/07/2014 13h06 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   33 

Igorgonzola a écrit :

PS : merci à Narzould, qui ne participe pas à la discussion, de me mettre un -1 parce que je ne suis pas né en Iran. On voit toute la puissance de son argumentation.

J’aurais pu prendre l’exemple de la Syrie ou de plein d’autres pays.  Ça marchait aussi.  Vous êtes bien privilégié tout comme moi.

En quoi le fait de ne pas poster empêcherait de modifier les réputations.  Je suis en train de me farcir les rapports du FMI (60 pages en anglais cela prend un peu de temps).

Vous feriez mieux de proposer des pistes sur la manière de se protéger contre une telle taxe au lieu de philosopher sur son caractère juste ou pas.

Hors ligne

 

#70 06/07/2014 13h33 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   132 

Klaus a écrit :

J’aurais pu prendre l’exemple de la Syrie ou de plein d’autres pays.  Ça marchait aussi.  Vous êtes bien privilégié tout comme moi.

Je ne vois toujours pas le rapport avec la discussion.
La France est ce qu’elle est aujourd’hui parce que les Français et leurs ancêtres en ont fait ce qu’elle est.
A certaines époques de l’histoire du monde, il valait mieux être à tel endroit plutôt qu’à tel autre, suivant les épisodes de guerres, famine, dictature etc…
Mais tout ça n’a aucun rapport avec le fait qu’on veut taxer comme ci ou comme ça pour éponger une gestion calamiteuse de l’argent public.

L’argument de "vous êtes privilégié parce que vous êtes né ici ou là" est totalement stupide : je devrais me repentir toute ma vie pour ça ? Je suis éternellement redevable de l’Etat du pays dans lequel je suis né ?
Je ne sais pas si vous avez un lien avec les pays que vous citez, mais c’est bien une vision culpabilisante catholique.

C’est vraiment le genre de discours qui donne envie de s’exiler direct dans un paradis fiscal pour laisser les gens qui ont de si bonnes intentions se débrouiller avec leur m…

Hors ligne

 

#71 06/07/2014 14h21 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   33 

Igorgonzola a écrit :

C’est vraiment le genre de discours qui donne envie de s’exiler direct dans un paradis fiscal pour laisser les gens qui ont de si bonnes intentions se débrouiller avec leur m…

En ce qui me concerne c’est déjà fait.

Hors ligne

 

#72 06/07/2014 14h33 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   156 

Igorgonzola a écrit :

Si on prend un Smicard : il gagne 1445 brut et 1128 net. Les cotisations sociales patronales s’élèvent à 13% (donc 1633€ brut complet).
Dans ces cotisations, ajd, le salarié paye 6.80% pour la vieillesse et l’employeur 8.45%+1.75%, soit 17% de cotisations retraite tout compris.
On rend 4.5% de son salaire au smicard, juste sur la retraite, soit plus de la moitié d’un salaire sur un an.

Merci pour ces chiffres, ils sont importants pour permettre de mieux juger de la situation.
Ici, on est parti sur un SMICard à plein temps, toute sa vie, et l’exemple est plutôt parlant (50€ par mois représentent une somme importante)

Mais que devient cette retraite en cas "d’accidents de la vie" ? Chômage de plus ou moins longue durée, périodes de travail à temps partiel, etc…
La retraite par capitalisation permet-elle de maintenir pour ces gens un age de départ raisonnable, avec un montant permettant de survivre ?

Pour exemple personnel: ma femme travaille depuis seulement quelques années ( à presque 35 ans), ne travaille qu’à temps partiel (dans les 25h/semaine) et elle rêverait d’un temps complet…
Quelle retraite une capitalisation peut lui offrir ? (on se demande déjà quelle retraite elle aura avec le système actuel)

Après, conformément à ce que j’ai dit précédemment: même quand on doit souffrir personnellement d’une loi, ce n’est pas une raison suffisante pour s’y opposer.
Reste à voir si un passage à la capitalisation pourrait être globalement positive (pas en terme purement comptable, mais en terme d’ordre et de bonheur social)
Par exemple, si les économies réalisées permettent de garantir un minimum retraite global décent, ce serait très positif

Dernière modification par Faith (06/07/2014 14h37)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#73 06/07/2014 14h33 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   94 

Il est sans doute risqué de poster sur ce sujet qui semble de plus en plus tendu mais je m’y risque sur quelques points assez à la marge de l’objet de la file.

Certes nous ne choisissons ni le pays ni l’instant de notre naissance, pour autant nous avons une "dette" envers notre nation quelle qu’elle soit car si nous sommes nés, c’est que nos parents ont été en situation de nous donner naissance. La Syrie, l’Iran, la France, sont autant d’états qui ont leur histoire et où les familles vivent, reçoivent une éducation, cultivent des valeurs. Les individus ne sont pas indépendants des états où ils vivent (ou ont vécu). Plusieurs centaines de millions de personnes ont donné leur vie à deux reprises au 20e siècle pour des questions de souveraineté nationale.

Dans le même esprit, il me semble que chaque français a une part de solidarité de fait avec la dette française. En effet (et je l’ai déjà affirmé sur ce forum), toute personne qui a atteint la prospérité l’a bâtie dans un contexte économique donné, en utilisant (peut-être a minima) les services publics (scolarité, communications, routes, fer, justice, etc.) et bénéficiant de la croissance aussi minime soit-elle. Tout ce contexte résulte, en France, d’une politique de croissance à crédit et de niveau de services publics partiellement financés qui ont conduit à une dette majeure.

Loin de moi tout "culpabilisme" catholique, je dis que la France, Etat souverain, doit assumer un certain nombre de passifs même si la très grande majorité d’entre nous n’y est pour rien (d’ailleurs très peu d’individus en tant que tels y sont pour quelque chose).

Je suis donc solidaire de la dette nationale même si j’exècre les choix politiques en pratique depuis plusieurs années (et pas seulement sous cette mandature) d’inventer de nouvelles dépenses inutiles tandis que nos comptes sont au rouge vif.

Sur le moyen, je conviens qu’il sera forcément injuste, ça n’enlève pas la nécessité d’en choisir un; je suis personnellement prêt à subir une ponction dès lors qu’elle est bien curative. Hélas, notre gouvernement ne semble pas opter pour les bons choix : conforter (voire augmenter) les dépenses de l’aide sociale sous toutes ses formes et tailler dans les investissements qui sont des relais de croissance et de la création d’emplois. Comment tendre vers une société qui ne fait plus que de l’entraide sociale en important tout ce qu’elle consomme…

La solution passe sans doute par la destitution du président actuel, incapable notoire, l’installation d’un visionnaire (qu’il faudrait trouver) et quelques réformes d’autant plus douloureuses qu’elles vont à l’encontre de l’état d’esprit bien installé de l’Etat providence. Privilégier les investissements, la croissance, valoriser le travail notamment en rendant moins attractif le système d’indemnisation; remettre en cause certains aspects d’un système social assez confortable mais non financé (et non finançable). etc.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#74 06/07/2014 14h42 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   156 

Jean-Marc a écrit :

Je suis donc solidaire de la dette nationale même si j’exècre les choix politiques en pratique depuis plusieurs années (et pas seulement sous cette mandature) d’inventer de nouvelles dépenses inutiles tandis que nos comptes sont au rouge vif.

Sur le moyen, je conviens qu’il sera forcément injuste, ça n’enlève pas la nécessité d’en choisir un; je suis personnellement prêt à subir une ponction dès lors qu’elle est bien curative. Hélas, notre gouvernement ne semble pas opter pour les bons choix : conforter (voire augmenter) les dépenses de l’aide sociale sous toutes ses formes et tailler dans les investissements qui sont des relais de croissance et de la création d’emplois. Comment tendre vers une société qui ne fait plus que de l’entraide sociale en important tout ce qu’elle consomme…

100% d’accord avec cette partie.

Beaucoup moins avec la fin: le pouvoir d’un politique dépend pour moi de l’acceptation de ses électeurs aux changements. IMHO, actuellement en France, l’acceptation au changement est trop basse pour qu’un quelconque politique, même de talent, puisse réellement changer les choses. Mais plus nous serons nombreux à manifester notre acceptation de réformes d’ampleur, plus nous aurons de chances d’obtenir un politique efficace.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#75 06/07/2014 15h40 → La faillite arrive : attention à vos obligations... (fmi, lagarde, obligation)

Membre
Réputation :   132 

@Narzould : ça valait le coup de me faire la morale

@Faith
Je suis en mesure de vous dire que pour la retraite, non seulement c’est un bénéfice immédiat pour les plus bas salaires, mais il faut voir aussi l’intérêt de long terme d’avoir des fonds de pension qui investissent dans l’économie, de façon à garantir la croissance future.

Pour la santé, il n’y pas d’évidence entre système collectiviste et système libéral sur le coût global.
Mais avec un système non collectiviste, on a de meilleurs moyens de contrôle des assurances (au pire on change) et on évite tout ce qui est "gestion paritaire" qui est un désastre à chaque fois que c’est institué quelque part.
Il existe des alternatives crédibles, moins chères (ce qui est logique vu le profil de ceux qui y souscrivent pour l’instant) mais dont la Sécu a une peur bleue. Faisons l’essai.

Pour les autres branches de la Sécu, (famille, chômage voire dépendance), un système assurantiel permettra également d’assainir la gestion actuelle et de réduire le coût pour chacun (APL qui ont des effets de bords sur le prix des loyers, système des intermittents, allocations pour partir en vacances…).

Les spécificités de chacun sont une réalité, mais ne doivent pas "polluer" le système global. J’entends par là que plus le système de lois et de taxes est léger, plus grande est la liberté pour les situations particulières de trouver des solutions.
Si ces situations particulières doivent faire l’objet de perfusion par l’Etat, alors on est dans le registre de la solidarité, pas dans celui de la gestion. Il ne faut pas mélanger les deux.

Pour l’acceptation des réformes, je ne suis pas d’accord.
Les Français étaient prêt, ils avaient saisi l’urgence. Et on a reculé sur toutes les réformes (retraite, chômage, coût du travail, logement…), par pure idéologie), alors que l’opinion (si on enlève qqs syndicats, qqs députés et un bon gros tas de "l’élite" couarde) était résignée.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech