Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 31/08/2012 15h27 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   39 

Je profite de ce sujet pour essayer de trouver une réponse éprouvée par les faits.

Suite à un changement de locataire, on se pose la question de prendre ou non GRL ou ALI. Quelques personnes ont ici une experience la dedans ?
Délais de carence, franchises….. quelle est l’efficacité réelle de l’une ou l’autre ?
Sachant que  le futur locataire gagner 3x le loyer + charges, est prof/chercheur, célibataire la 40aine….
En gros, prendre une assurance c’est bien, mais est on surs de ne pas avoir a mettre de sa poche quand même ? Sont elles vraiment utiles ?

Merci

Dernière modification par lemouz (31/08/2012 15h28)


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#52 03/09/2012 10h46 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Vous avez toutes les infomations sur le site du gouvernement

http://vosdroits.service-public.fr/F17847.xhtml

C’est une dépense non négligeable dans les revenus de plus en plus maigres du bailleur

De mon expérience les locataires qui ont les critères les plus interessant sont les plus risqués

Vous ne serez jamais remboursé à hauteur de vos pertes. ça me parait inutile sauf si les revenus locatifs vous sont indispensables comme un remboursement de pret.

Le premier mnistre vient d’annoncer pour ainsi dire que la CSG allait encore augmenter en 2013
Impots non progressif déjà à 15,50% le bailleur est en voie de disparition…

Hors ligne

 

#53 03/05/2013 11h18 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous.

Je suis nouvelle sur le site, pour tout dire, je me suis inscrite pour l’occasion, à savoir pousser un coup de gueule.

Je suis scandalisée de ce que je lis. Et je commence à comprendre pourquoi mon fiancé et moi ne trouvons pas d’appartement en direct avec des particuliers. Il semblerait que les heuristiques et biais de décision, pour éviter le mot "discriminations en tout genre", soient en cause.

Ce qui me frappe d’abord chez les propriétaires, c’est leur exigence, et je trouve que c’est bien normal : bonne orthographe, bonne présentation, garanties … Ce que je trouve déjà un peu plus discutable, c’est "la bonne gueule", le "bon statut marital", éventuellement la bonne origine sociale ou la bonne couleur (si, si, soyons honnêtes).

Mais mesdames et messieurs les propriétaires, cette "bonne éducation" que vous attendez de nous, futurs locataires, nous l’attendons aussi de vous, futurs propriétaires. D’abord, dans nos interactions : la moindre des choses lorsque nous passons 2 heures à ficeler un dossier avec soin, c’est au moins de nous accuser bonne réception de ce dernier et d’y donner suite, même négative ! Ensuite, dans vos jugements de valeurs sur qui nous sommes …

Vous vous permettez des extrapolations extrêmement douteuses et choquantes sur la base de préjugés dignes du café du commerce. Or, j’aime à croire que lorsqu’on a pu investir dans des appartements à louer, on a bien dû, à un moment, dans sa vie, faire preuve de discernement et d’intelligence, non ?

J’ai relevé quelques magnifiques perles et j’ai envie d’y répondre avec mon cas personnel :
- préférence aux couples mariés : oui, à part qu’entre un couple marié qui se tape dessus et un couple non marié qui est solide et qui a passé de nombreuses épreuves dans la vie sans se laisser démonter, lequel est le plus stable ?
- préférence aux moins de 35 ans : apparemment, les jeunes "se laissent plus facilement faire". Elégant … et surtout faux. J’ai plus de 35 ans et j’ai néanmoins un grand respect des propriétaires, d’abord parce qu’il s’agit pour moi d’un signe de réussite, de l’être; ensuite parce que mes parents, grands-parents sont propriétaires et que je sais la charge que cela représente. De ce fait, je ne me comporterais jamais envers des propriétaires d’une façon qui pourrait leur nuire car je n’aimerais pas qu’on le fasse à ma famille. Alors vaut-il mieux un petit jeune loup, égocentrique et irrespectueux ou une jeune femme de 36 ans qui a le sens des valeurs ?
- préférence (manifestement) aux personnes qui ne voyagent pas et sont nées en France : mon fiancé et moi sommes nés à l’étranger. Je voyage beaucoup. Le fait d’être nés dans des pays qui bénéficient d’une mauvaise image en France nous nuit particulièrement. Or, si l’on faisait l’effort de nous connaître, on saurait que mon père était un pionnier du fair-trade, dans des économies difficiles, dans des pays difficiles, et qu’il aidait les populations affamées, tout en étant un entrepreneur hors pair et un professionnel reconnu en Afrique. Mon futur beau-père a risqué sa vie dans un pays communiste pour défendre des valeurs de liberté et d’humanisme par son art. Il a construit un empire sur des idées de justice et de droit. Je suis extrêmement fière de leur histoire et de la mienne, et le fait que l’on nous écarte sur la base d’un lieu de naissance montre à quel point on peut être ignorant de la richesse à côté de laquelle on passe. Je voyage beaucoup. Et dans mon métier, c’est signe de réussite. Cela veut dire que je suis reconnue pour mes travaux de recherche, que les étudiants recherchent mes cours et que j’ai des choses intéressantes à dire et à partager. Alors, je me demande : vaut-il mieux avoir des locataires venant d’une famille riche de valeurs, entreprenante, intrépide; qui ont un job enrichissant, qui ont du succès dans leur carrière au risque de voyager "trop" ?
- discrimination (manifeste) des avocats : pas de chance, mon fiancé est aussi avocat. C’est un homme brillant, qui a choisi ce métier par vocation. Il conseille les plus grandes entreprises du monde dans un des plus gros cabinets d’avocats du monde, sur des problématiques d’arbitrage. Non pas par vénalité, ni par esprit de procédure mais parce qu’il a un sens profond de la justice et du droit et qu’il aime plaider, aider, temporiser. C’est le digne fils de son père, qui faisait la révolution contre la tyrannie communiste : il aime les gens et les idéaux humanistes. Alors quel plaisir aurait-il à aller embêter tous les mois un propriétaire et à chercher dans les arcanes de la loi comment mieux le harceler ? Si le bien loué est décent, le propriétaire correct et honnête, il n’y a aucune raison, en tout cas pour des locataires comme nous, comme lui, de pratiquer le harcèlement juridique !

J’ai envie de répondre à tout ceux qui perpétuent une tradition sectaire sur les forums. En partageant vos petits "trucs" sur "comment trouver la perle rare de locataire", vous contribuez à créer une pensée unique, discriminatoire et surtout fausse. Nous ne sommes pas tous, bien qu’appartenant à vos cases de "parias", les mauvais futurs locataires que vous pensez. La différence n’est pas toujours synonyme de danger; elle peut aussi apporter beaucoup de richesses et de joies. Avoir voyagé, connaître le droit, être jeune ou vieux … qu’importe si vous laissez déjà la chance d’une première rencontre !

J’ai persuadé récemment mon fiancé de ne pas prendre un superbe appartement dans le 7e arrondissement alors que le propriétaire nous aimait beaucoup parce que la cuisine était dans le salon et qu’aucun carrelage n’avait été prévu. J’étais convaincue que nous aurions abimé le parquet et les peintures car je cuisine beaucoup, et c’est la raison pour laquelle nous avons décliné l’offre. Alors vaut-il mieux un couple d’avocat et de chercheur nés à l’étranger et pas mariés comme nous, pour prendre soin de votre bien et payer notre loyer en temps et en heure? A vous, mesdames et messieurs les propriétaires, de répondre.

Pourquoi nous infantiliser et nous réduire à l’état de critères, quand une simple rencontre suffirait à se comprendre (ou pas) !

A tous les propriétaires qui se laissent prendre au jeu des critères des assureurs ou au jeu des stéréotypes, vous passez à côté de quelque chose. Pas toujours, évidemment, mais certainement, bien souvent, j’en suis certaine. Et puis, vous exigez de la correction de notre part, alors nous sommes en droit d’en exiger aussi, et notamment lorsqu’il s’agit de donner suite à notre dossier. Une simple réponse, même négative est la moindre des éducations.

Je suis persuadée que nous avoir, mon fiancé et moi, comme locataires est une chance. Je suis déçue et en colère que personne n’ait l’occasion de s’en rendre compte, si nous ne passons pas par une agence, parce que des critères de sélection, infondés et discriminatoires, bloquent d’emblée notre dossier.

Nous avons eu récemment un coup de coeur comme jamais sur un appartement dans le Marais, depuis 4 mois que nous cherchions, mais la propriétaire en direct a arrêté toute conversation à partir du moment ou nous avons envoyé notre dossier. Gagnant à deux bien plus de 10 000 euros par mois, et étant tous les deux en CDI, nous sommes convaincus que les critères de sélection ne sont clairement pas objectifs. Peut-être que vous, propriétaires, vous en moquez, mais en vous comportant ainsi, vous faites énormément de mal. Vous ruinez des espoirs, vous abimez des projets qui sont beaux, vous humiliez des gens qui sont sincères et honnêtes sur la base d’un jugement personnel blessant. J’ai été personnellement extrêmement blessée par cette propriétaire, que pourtant je ne connais pas et ne connaîtrai jamais. Nous étions "tout mignons", nous allons nous marier, nous sommes propres, soigneux, respectueux, tous nos voisins nous adorent et cette femme, en décidant d’ignorer nos mails et de nous laisser 15 jours dans l’attente sans aucune réponse, m’a, nous a, fait beaucoup de mal. Parce qu’on ne comprend pas… et qu’on s’attend, de la part des "propriétaires", avec tout l’aura que mon fiancé et moi, voulons bien leur accorder, d’une attitude élégante et humaine, même si c’est pour dire non.

Pour finir ce long coup de gueule, nous comprenons vos contraintes, et elles sont légitimes et justes. Mais cessez, par pitié, le jugement sur des critères fallacieux, ouvrez vos yeux, utilisez Google et si même après cela vous ne nous aimez pas, au moins, abrégez nos espoirs et faites-le nous savoir !

Et puis si un gentil propriétaire souhaite louer son bien dans le centre de Paris à deux adorables "parias" comme nous et même après cette longue diatribe … on ne sait jamais wink

Bien à vous.

Hors ligne

 

#54 03/05/2013 11h56 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Je suis en accord avec Chouchou, il me semble que pour toutes relations, un minimum de feeling est à prendre en compte, pour ma part, j’ai toujours souhaité rencontrer les gens et discuter, sans jamais tenir compte de leur profil.
A l’occasion des rencontres ceux ci m’ont ou pas exposé clairement leur situation.
Les justificatifs sont secondaires et sans intéret sauf en cas d’éventuelles assurances.
Je comprends les craintes exposées mais je trouve également que les critères exposés sont trop radical et extrémiste.

Hors ligne

 

#55 03/05/2013 12h13 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   61 

Bonjour Chouchou,

Je partage une partie de votre propos. Vous cumulez les difficultés en cherchant un logement à Paris et dans le Marais.
Il n’en reste pas moins nécessaire pour un bailleur de s’entourer de précautions souvent liées à une perception statistique de la société, serait-elle injuste.
Ce n’est pas vers les bailleurs que vous devriez exprimer votre colère mais auprès de ceux qui ont rompu l’équilibre de la relation bailleur/locataire par une hyper protection de ce dernier, le militantisme de magistrats faisant le reste.

Je tente dans ma sélection de dossiers d’être équitable et suscite des préjugés chez d’autres comme d’autres en suscitent chez moi : l’humain est ainsi fait.
J’essaie de rencontrer les locataires, mais, honnêtement, le numéro de charme du premier jour, on a tous donné… il n’est pas rare que le charme s’estompe au premier tout petit couac.

Hors ligne

 

#56 03/05/2013 16h17 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour Chouchou et bienvenue,

Je ne peux qu’approuver le principe de votre coup de gueule car il a pour origine les mêmes exagérations que certains bailleurs comme moi peuvent connaitre quand on entend "les bailleurs sont ds exploiteurs de misère, des marchands de sommeil" etc etc…

Je vous encourage à relire l’ensemble de mes posts (même hors immobilier) et vous mets au défi de considérer ensuite que je m’attache aux critères de couleur de peau.
Je suis donc plutôt en phase avec la majorité de votre propos mais (il y en a toujours un) j’aimerais vous faire quelques remarques :

Discrimination des avocats
Vous prenez comme exemple votre mari pour fustiger les précautions que nous prenons vis a vis des avocats. Pensez-vous réellement que son (apparement très haut) niveau dans la profession soit vraiment représentatif ? Qu’il travaille pour l’honneur de la profession est tout à fait admirable. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Je ne sais si vous connaissez le principe de l’AMDEC dans l’industrie. en résumé, c’est un travail d’analyse qui consiste à estimer pour un risque donné :
- sa probabilité
- sa gravité

La vraie évaluation du risque est faite en faisant le produit des critères.

Probabilité :
Le fait qu’un avocat soit un mauvais payeur est peu probable. Pas plus en tout cas à mes yeux que pour les autres catégories socio-prof similaires (sauf si on considere que vu qu’ils maîtrisent la loi, ils sont peut etre plus enclins à la contourner : théorème dit des Enarques du Budget qui "défiscalisent" en Suisse).

Gravité :
Là en revanche, c’est autre chose. Avoir un avocat volontairement mauvais payeur en face de soi, c’est un peu comme défier Tyson à la boxe… on part clairement avec un handicap de taille !

Qualité de votre dossier
Avec 10000€ de revenus par mois, pour quelles raisons n’achetez-vous pas votre logement ? Vous en avez (très) largement les moyens.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#57 03/05/2013 16h27 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   224 

Non mais arrêtez là, c’est une blague Chouchou!! Avouez que vous êtes journaliste et que vous cherchez un sujet!

Votre famille remplie de grands humanistes, votre fiancé avocat par vocation, la meilleure celle là, tous les avocats que je connais sont des filous de première!!!

Une blague moi je dis!


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#58 03/05/2013 16h41 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   25 

ZX-6R, je vous remercie, tous les avocats apprécieront. Je conçois faire partie d’une profession guère appréciée, mais au moins, vous l’assumez.

Ce qui me fait tiquer dans ce témoignage, c’est l’avocat "dans un grand cabinet international", en CDI. Dans ce domaine, ça n’existe pas. Ou très rarement, et de façon provisoire.

Hors ligne

 

#59 03/05/2013 16h43 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   224 

Désolé, mais en immo, les avocats sont encore pires que les notaires pour ce qui est de filouter. Je n’y suis pour rien smile

PS : et j’ai quand même un locataire étudiant fils d’avocat, comme quoi quand le feeling passe…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#60 03/05/2013 16h51 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   69 

Pour donner un peu de recul par rapport aux impayés, une assurance garantissant le risque d’impayés prend environ 3% des loyers. Indirectement, cela nous donne une idée de la fréquence d’impayés que l’on peut rencontrer.
Sans que cela n’enlève rien au dégât que peut faire un mauvais locataire, qui plus est dans un immeuble que l’on possèderait entièrement!

La question de l’éthique se pose et sans encourager le recours à des méthodes illégales tout en souhaitant rester dans une démarche digne de gentlemen, je propose une ébauche de synthèse:

- Écarter les personnes ayant un dossier incomplet le jour de la visite (Attention à la liste des pièces autorisées)
- Écarter les personnes en retard qui n’ont pas pris la peine de prévenir
- Écarter les personnes avec qui le feeling ne passe pas

Ce dernier point ouvre la possibilité de glisser hors du cadre que j’ai essayé de tenir, donc je propose de préciser la notion de "bon feeling":

Situation où l’échange permet de faire connaissance et de dépasser le cadre "technique" de la relation locataire-bailleur.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#61 03/05/2013 17h08 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   61 

Humeur (humour ?) du jour : j’ai peur que l’on rende compliqué ce qui est simple à force de réfléchir.

Il n’est que rarement écrit sur la tête et les justificatifs de revenus de quelqu’un qu’il sera mauvais payeur.

Comme dans toute relation humaine, le feeling n’est ni plus ni moins que ce qui rapproche parfois un yorshire d’un bulldog. Je vous laisse imaginer le résultat smile et accepter la part d’aléas du truc.

Le dossier colle, on s’est senti le derrière et ça colle toujours : youpi, y’a plus qu’à attendre le jour ou un coup de vent emporte un bout de toiture ou casse une fenêtre pour savoir à qui on a vraiment à faire.

ZXR6 : vous n’avez pas de chance : Pas mal d’avocats de mes amis sont des gens brillants, honnêtes, éduqués et cultivés… chose assez fréquente chez les juristes d’ailleurs.

Dernière modification par Range19 (03/05/2013 17h13)

Hors ligne

 

#62 03/05/2013 17h12 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   13 

Je comprends le coup de gueule mais d’un autre coté vous n’êtes pas les seuls à bien gagner votre vie et à chercher un logement dans le marais. La concurrence est rude et la sélection ne peut donc pas se faire uniquement sur votre salaire.

Vous balayez d’un revers tous les statistiques sociétales. Vous estimez que la situation familiale, le travail d’avocat de votre marie ou encore votre âge sont des critères subjectifs.

A un moment donné, parmi les 30 dossiers reçus, le propriétaire doit bien faire un choix. J’aimerai bien savoir quels sont, selon vous, les critères qui sont objectifs. Si vous pouviez nous en donner quelque uns…

En ce qui concerne le fait qu’ils ne vous répondent pas même de manière négative. Vous avez raison, c’est un manque d’éducation.

D’un autre coté, si demain vous vous mettez sur le marché du travail et que vous recevez 100 réponses suite à la publication de votre profil sur monster.

La bienséance voudrait que vous répondiez à tout le monde. Mais bon, soyez sérieux, devant un tel choix, 99% des gens (moi le premier et je n’estime pas particulièrement mal élevé) vont en sélectionnez une vingtaine pour leur répondre de manière positive.

Tous les autres passeront à la poubelle (même si c’est des bonnes boites). Dans la vrai vie, on a autre chose à faire. Même si c’est politiquement incorrect.

Dernière modification par skype (03/05/2013 17h48)

Hors ligne

 

#63 03/05/2013 17h14 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   224 

Range19 a écrit :

ZXR6 : vous n’avez pas de chance

Ecoutez, je ne vous reprends plus (lassitude) alors évitez de le faire aussi svp.

On peut s’ignorer, ça sera moins saoulant pour tout le monde plutôt qu’à chaque message posté l’autre dise "à moi c’est l’inverse".


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#64 03/05/2013 17h20 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   69 

skype a écrit :

A un moment donné, parmi les 30 dossiers reçus, le propriétaire doit bien faire un choix

Augmenter le loyer?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#65 03/05/2013 17h40 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   13 

Pruls a écrit :

skype a écrit :

A un moment donné, parmi les 30 dossiers reçus, le propriétaire doit bien faire un choix

Augmenter le loyer?

On rentre dans le débat risque/profit. Certains propriétaires préfèrent gagner un peu moins mais sécuriser leur investissement.

Si je prend mon exemple, j’habite dans un très beau studio dans le 1er arrondissement de Paris et je pais 620 euros/mois. C’est un dessous du marché, c’est vrai.

Le truc c’est qu’il a réellement choisi son locataire et que ça fait 4 ans que j’y suis (c’est beaucoup 4 ans pour un studio). J’ai aujourd’hui les moyens de vivre dans plus grand mais que je ne le fais pas car je trouve ma situation intéressante. Si demain je change d’appartement, j’ai plein de connaissances qui sont intéresser par cet appartement.

En clair, le propriétaire n’a pas de souci à se faire pour cet appartement (je ne l’ai d’ailleurs jamais appelé en 4 ans). Il le louera toujours immédiatement et les gens y feront attention.

Il n’en fait pas le profit maximal, certes. Mais ce n’est pas forcement le seul critère.

Si le rendement était réellement le seul critère, personnes n’investiraient en centre ville. Tout le monde irait dans les zones à risque.

Et cela ne s’applique pas seulement à l’immobilier. Pourquoi il y a autant de dépôt sur le livret A? Je pense que vous serez d’accord pour dire que ce n’est pas une question de rendement.

Dernière modification par skype (03/05/2013 18h09)

Hors ligne

 

#66 03/05/2013 17h45 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   61 

ZX-6R a écrit :

Ecoutez, je ne vous reprends plus (lassitude) alors évitez de le faire aussi svp.

On peut s’ignorer, ça sera moins saoulant pour tout le monde plutôt qu’à chaque message posté l’autre dise "à moi c’est l’inverse".

Il ne s’agissait pas de vous reprendre : vous manquez de tempérance et semblez en vouloir à la terre entière… Qu’y puis-je ?

Quelque chose me dit que nous avons pourtant un point commun : au delà de la méthode, l’engagement dans l’investissement immobilier est loind ’être partagé et vécu comme un modèle par nootre environnement. Mieux vaudrait faire front commun, admettre les limites de chaque voie et s’enrichir des expériences des autres plutôt que s’affronter.
Je vous avoue que votre façon de défendre vos propos à jeté à mes yeux un voile de suspicion sur ce qui est probablement un engagement exceptionnel de votre part. Je vous souhaite sincèrement une parfaite réussite et suis persuadé que ce qui ressemble à des provocations serait perçu comme une discussion banale en face à face sauf si… je me trompais.

Dernière modification par Range19 (03/05/2013 18h11)

Hors ligne

 

#67 03/05/2013 19h09 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

@ZX-6R et Range19 : même si vous n’êtes pas d’accord sur tout, il est quand même intéressant d’avoir 2 points de vue à comparer pour une personne extérieure.

Si tout le monde était d’accord pour tout, le forum n’aurait pas lieu d’être si on avait une pensée unique et il y a plusieurs voix pour arriver à la même chose et à priori vous vous en tirez très bien tous les 2 vu vos beaux parcours. smile N’hésitez pas à donner l’un et l’autre vos avis même différents, ils serviront à tout le monde.

En ce qui concerne le sujet, il ne faut pas se voiler la face, pour choisir un locataire il y a une part de rationnel par rapport aux documents obligatoires et une part de vécu qui rentre en jeu et de préjugés.
Au bout d’un moment il faut faire un tri et choisir quelqu’un qui correspond plus à une image que l’on se fait du locataire parfait à nos yeux.

Hors ligne

 

#68 07/05/2013 19h37 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   82 

Zx dit abruptement la réalité.

Chouchou vit dans un monde sybillin, quand vous avez un avocat qui vous met en demeure pour un rien, parceque lui ne paie pas les frais d’avocat, et connait bien les rouages, ou quand vous retrouvez votre appart désossé, quand c’est pas un impayé qui dure 4ans et demi (vécu par un ami investisseur), vous réfléchissez à deux fois, quitte à être un peu discriminatoire.

Néanmoins, je viens de faire l’amére expérience d’un expert comptable complétement givré auquel on a dû changer les serrures…et je lui donnais le bon dieu sans confession à son entrée dans les lieux. Comme quoi…Et j’ai des locataires du maghreb qui, finalement, sont pas forcément si horrible (faut trier autant que les autres bien entendu, ni plus, et surtout pas moins).

Aprés si discriminer, c’est répudier les locataires qui arrivent avec 20min de retard, viennent signer le bail sans aucun papiers, arrivent comme des clochards, parlent comme des ahuris…bref

Dernière modification par BorderLine (07/05/2013 19h43)

Hors ligne

 

#69 07/05/2013 19h49 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   317 

On sent du vécu récent …..

Pas simple le métier de bailleur mais je suis d’accord avec BorderLine , ce sont souvent les gens simples les plus honnêtes et les plus friqués qui cherchent à vous avoir , remarque d’ordre général qui s’applique à la vie de tout les jours dans l’immobilier

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#70 07/05/2013 20h18 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   224 

thierry83 a écrit :

il y a plusieurs voix pour arriver à la même chose

tout à fait, certains mettent 20 ans, d’autres 4 wink


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#71 07/05/2013 20h18 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   69 

Moi j’adore les gros 4x4 garé sur la piste à vélo, ça m’inspire.

Juste un petit hors sujet pour râler sur les riches profiteurs, sans pour autant dire que tous les riches abusent.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#72 08/05/2013 21h57 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Autant je suis d’accord qu’obtenir une réponse du bailleur, même négative est un "droit" (la politesse minimum) pour le candidat locataire, autant le côté "salop de bailleur" décrit par "Chouchou" est bien représentatif de la mentalité française qui accorde un niveau de protection bien trop élevé actuellement aux locataires !
Comme un autre membre, j’ai quand même l’impression d’un gros canular…

Mais le summum c’est le côté "bouuhhh vous faites des discriminations"…non mais vraiment !

Pensez-vous un instant qu’un employeur, un(e) ami(e), un collègue etc. ne vous sélectionnera pas suivant ses intérêts, ses valeurs ou ses besoins ? Mais oui, c’est affreux et…discriminatoire. :-(

Les bisounours c’est terminé…à moins de créer une nouvelle loi : l’obligation de dire oui à n’importe quel locataire et pourquoi pas imposer le locataire qui aura le plus de risque pour le bailleur : chiche ?

Dernière modification par schnoufler (08/05/2013 22h24)

Hors ligne

 

#73 08/05/2013 22h21 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Pour répondre à la question initiale, je sélectionnerai mes locataires en pondérant entre qualité du dossier, authenticité apparente du locataire et feeling général.

Par qualité du dossier j’entends :
-les revenus du locataire ;
-les revenus de la personne qui se porterait caution (éventuellement) ;
-le nombre de mois de loyers de garantie qu’il pourra me donner ;
-son projet de location : combien de temps pense-t’il/devrait-t’il être locataire ? Je veux limiter les vacances locatives ;

et au final, je prendrai ou non (suivant l’ensemble de ces paramètres) une assurance loyers impayés, frais de justice, dégradation etc. si le risque est trop grand à mon sens !

Hors ligne

 

#74 12/05/2013 02h20 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   

Je partage la vision de Schnoufler.

La solution : Assurance Loyer Impayé ou GRL (Garantie des Revenus Locatifs)

Je m’y suis mis cette année après plusieurs mésaventures chronophages et financièrement peu intéressantes :
- 1 600 euros jamais récupérés sur une maison il y a 1 an,
- 15 000 euros actuellement sur un appart et procédure d’expulsion en cours avec les frais d’avocats parisiens qui vont avec…et la perte du loyer de 1100 euros tous les mois.
- jeunes violents et armés qui présentés très bien et qui ont fait des faux pour entrer, en 1 mois j’ai réussi à les mettre dehors et récupérer le loyer mais c’était tendu.

Je demande donc dorénavant un dossier complet pour tout le monde à qui j’explique confier les pièces à un organisme pour validation (je ne parle pas d’assurances loyers impayés afin que la personne ne se dise pas : "c’est bon, il est couvert par une assurance donc je pourrais toujours arrêter de payer, l’assurance prendra le relais…"). Au moins, en cas de litige, j’espère ne pas passer pas mon temps à tout gérer, l’assurance devrait se charger de tout en théorie. Je ne sais pas encore comment cela fonctionne même si je travaille dans ce domaine, je n’ai pas encore de retour d’expériences (peut-être faire un post sur le sujet s’il n’existe pas : "Loyers impayés : quelle expérience pour ceux qui ont eu des problèmes avec les locataires").

C’est ce genre d’expériences qui font que feeling ou pas feeling, les propriétaires deviennent regardant, voir discriminant…
On nous parle de discrimination…mais en attendant qui gère les ennuis et ne dort pas toujours bien.

Pour l’appartement avec la perte à 15 000Euros, il s’agit pourtant d’un meublé, avec lettre mettant fin au bail le 15 décembre dernier pour reprise du logement, la mamie qui est entrée à 84 ans a toute sa tête et sait que l’on ne la mettra pas facilement dehors. Elle a vendu un appart de 500 000 Euros dans le même immeuble il y a 4 ans…et dit avoir fait de mauvais investissements…je rêve!!!

Leçon retirée de l’expérience : assurance loyer impayé…

Pour les studios étudiants, je n’en prends pas, trop compliqué, caution interdite sur ces contrats d’assurances, mieux vaut prendre une caution parentale.

Ensuite si le locataire dispose de revenus inférieures à 3 fois le loyer, il y a la garantie GRL qui est très bien et permet à quasiment tout le monde de se loger sans discrimination financière.

Un autre investissement qui évite cet écueil, le meublé saisonnier avec caution en liquide, je n’ai jamais eu de problème dans cette activité.

Dernière modification par charles34 (12/05/2013 02h31)

Hors ligne

 

#75 12/05/2013 10h13 → Location - bien choisir ses locataires : quels critères ? (locataire)

Membre
Réputation :   61 

charles34 a écrit :

Au moins, en cas de litige, j’espère ne pas passer pas mon temps à tout gérer, l’assurance devrait se charger de tout en théorie. Je ne sais pas encore comment cela fonctionne même si je travaille dans ce domaine, je n’ai pas encore de retour d’expériences (peut-être faire un post sur le sujet s’il n’existe pas : "Loyers impayés : quelle expérience pour ceux qui ont eu des problèmes avec les locataires").

On trouve des retours d’expérience sur le forum de Gerance center.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech