Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 15/02/2016 20h08 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Bonjour , je vous expose ma problématique :

J’ai repéré une annonce immo ( toute fraîche) pour un studio de 30 m2 à 47000 € ( 1600€/m2) dans le coeur historique de Pau (64) . Pour info , le quartier historique ou quartier du château de Pau est très prisé et recherché , la population est plutôt "bobo", assez friquée. Les prix au m2 sont plutôt de l’ordre de 2000/2200 € le m2.

J’ai donc appelé l’agent immo qui m’a bien expliqué la situation et il se trouve que le propriétaire ( dentiste apparemment ) de ce petit immeuble de 3 appartements ( 2 studios et un t3) vit à l’étranger , a pas mal de biens ailleurs et souhaite tout vendre . 1 appartement sur 3 était loué (70 m2) , le reste était vacant . Un peu bizarre mais bon l’agent immo , lui même , trouvait cela abhérent !
L’autre studio a déjà été vendu il y a 10 jours .

L’appartement que je vise est propre , il y a juste la cuisine à finir à équiper , les sols sont en vrai bois , double vitrage , sdb propre aussi. L’immeuble a l’air vraiment bon , j’attends de voir la toiture et le reste .

Il n’y a pas de co-propriété bien sur , et c’est la que cela me gêne , car comment va-t-on faire pour en créer une ?? Evidemment , les parties communes sont toutes petites et ne nécessitent pas de femme de ménage , etc… Je me dis que c’est une belle opportunité ( comme l’affirme l’agent bien entendu) car 0 frais de co propriété,mais je suis aussi perplexe étant novice .

Je peux le louer en meublé au moins 400€ , cela laisse une rentabilité plus que correcte … la taxe foncière s’élèvera à 500€ au vu de la surface et du lieu.

Quel est votre avis et quelles précautions dois-je prendre ? merci de vos avis éclairés !!

PS : désolé mais je n’arrive pas à rentrer mon sujet dans "études de cas" ! Bug?

Dernière modification par pandora64 (15/02/2016 20h33)

Mots-clés : immobilier, quartier recherché, studio

Hors ligne

 

#2 15/02/2016 20h43 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   21 

C’est assez étonnant si l’un des appartements a été vendu qu’une ci-propriété ne soit pas en cours surtout si le propriétaire initial de l’immeuble vit à l’étranger ce n’est pas lui qui joue le rôle de syndic.
Par ailleurs, même toutes petites les parties communes ont un coût. Si pas de femme de ménage qui entretiendra l’escalier? Vous? Les locataires (ça fonctionne rarement)?
La minuterie a-t-elle un compteur propre?
Qui sort les poubelles?…
Après je ne connais pas Pau mais une clientèle friquée ne cherche pas forcément à louer un studio mais veut au moins une chambre.
L’appartement répond-y-il à une vrai demande? Avez vous fait un test d’annonce fictive pour voir?

Hors ligne

 

#3 15/02/2016 20h49 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Merci de votre réponse . Je dis "friquée" mais c’est plutôt un endroit demandé par beaucoup de locataires ( autant les étudiants d’école de commerce , salariés en restauration car touristique , stagiaires aisés de Total , célibataire citadin , etc…) .
Cela peut même être ( le cas échéant ) pour du saisonnier en été.
Bref , moi j’aurais bien aimé être là il y a quelques années !!!

Je dois le visiter demain , j’essaierai d’en savoir plus avec l’agent . Lui même m’a dit qu’il avait voulu l’acheter pour lui mais il souhaitait créer une séparation pour une chambre . Les dimensions ne passaient pas car trop étroit pour 2 pièces .

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/10047_image.jpeg

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/10047_img_2961.jpg

Dernière modification par pandora64 (15/02/2016 21h04)

Hors ligne

 

#4 15/02/2016 21h06 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   21 

Attention à votre rentabilité car les nombreux exemples de locataires possibles que vous indiquez (étudiants, stagiaires, saisonniers…) sont des locataires courtes durées donc vous aurez de la vacance locative et peut être même tous les ans sans compter les éventuels travaux de rafraîchissement.
Tout cela à un coût, avez vous les revenus suffisants?

Hors ligne

 

#5 15/02/2016 21h12 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

je parlais de location saisonnière en été si je devais avoir des étudiants, afin de pallier aux eventuelles vacances locatives .  Ensuite, niveau revenu de sécurité , si ce n’était pas loué pendant plusieurs mois ,  ce serait ok car actuellement j’épargne le même montant que les futures mensualités + charges estimées sur ce studio .

Hors ligne

 

#6 15/02/2016 22h09 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   21 

Attention à la location saisonnière c’est très chronophage. Je l’ai fait plusieurs années avec mon épouse.
Cela nécessite de l’investissement en temps, et en argent. En plus si vous voulez attirer une bonne clientèle lève saisonnier nécessité des prestations supérieures au meublé à l’année

Hors ligne

 

#8 16/02/2016 09h28 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Merci Bernard . Il semblerait que cette situation ne soit pas adapté à mon profil de débutant dans l’immobilier . Je pense que cela risque d’engendrer beaucoup de tracas , recherches juridiques… Bref , je vais prendre plus simple pour un premier investissement , même si je pense que ce bien serait très nonne affaire "si" tout se passait bien !

Hors ligne

 

#9 16/02/2016 09h48 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   84 

Bonjour,
quelques remarques au hasard.

Vous dites qu’un bien sur 3 est vide.
Personnellement, ça me perturbe.
L’agent est il le gestionnaire des biens, si oui, pourquoi ne sont il pas remplis ?

Autre point, depuis combien de temps est il en vente? (un tour sur castorus peux aider)

Ensuite, sur le bien lui-même, d’après les photos, il est effectivement pas large (4m à vu de nez).
Pour l’aménagement, et y vivre, ça me parait tendu.
N’est ce pas un peu exigu une fois dedans ?
Le coin cuisine n’est il pas un peu sombre, surtout en période peu ensoleillé ?

Je ne reviens pas sur le point copropriété, déjà soulevé.

Dernier point, en regardant rapidement sur seloger ou leboncoin, je trouve pas mal de studio bien moins cher : d’après l’annonce, tous proche centre, à partir de 35k€ pour 30m².
Le prix de 47k€ est il réaliste ?

Je précise que je ne suis pas du coin, donc je ne suis pas un fin connaisseur de Pau, je note juste les remarques qui me viennent.

Hors ligne

 

#10 16/02/2016 10h52 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   342 

En fait, c’est assez étonant qu’un notaire ait accepté de procéder à la vente sans aucun élément sur la co-propriété. Il me semble que le notaire doit vérifier que le bien est conforme à la loi, et dans le cas d’une co-propriété, doit fournir une liste de documents et d’informations longues comme le bras. Cf articles 721-1 et suivants du CCH : Code de la construction et de l’habitation. | Legifrance

Vous pourriez écrire à l’agent immobilier quelque chose du type (ça évitera qu’il vous prenne pour un lapin de 2 semaines, dans l’objectif de futures autres affaires) :

lors de la visite du tant, vous m’avez indiqué qu’un studio avait été vendu 10 jours plus tôt dans le même immeuble, tout en me disant qu’il n’y avait pas de copropriété.

Je m’étonne que la vente de cet immeuble par lots, créant de fait une copropriété, n’est pas été précédée de l’établissement d’un « état descriptif de division » et d’un règlement de copropriété.

Ces démarches incombent au propriétaire vendeur, avant la vente.

Auriez-vous l’obligeance de vérifier auprès du propriétaire s’il a réalisé ces démarches, et si oui, me communiquer les éléments relatifs à la co-propriété ? Si non, pourriez-vous vérifier avec lui s’il a prévu de réaliser ces démarches pour se mettre en conformité avec la loi, et dans quel délai ?

Je reste potentiellement intéressé par ce bien, mais la définition de la co-propriété doit être faite par le propriétaire avant la vente.

PS : si vous voulez acheter un appartement et non pas une maison ou un immeuble entier, vous serez forcément dans une copropriété. Donc, autant apprendre tout de suite comment ça marche. Le cas particulier de cet appartement est que la copropriété n’a semble-t-il pas été formalisée ; mais vous serez de toute façon confronté à la copropriété.

Dernière modification par Bernard2K (16/02/2016 10h58)

Hors ligne

 

#11 16/02/2016 13h52 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Effectivement , je dois me renseigner sur ce point , l’agent m’ â parlé de notaire au téléphone , mais je n’ai pas tout saisi, donc je vais me faire une liste de questions ( points à éclaircir dont vous avez fait référence ).
Pour ce qui est des studios de 30m2 â 35000€ sur se loger ou lbc , je me suis renseigné ( ou visité )sur pratiquement tous , et c’est soit dans un quartier pas terrible , soit loin du centre , soit avec des immeubles où parties communes dans un état déplorable !! J’ean ai visité un , pour exemple , et, mis à part dans les émission tv sur l’insalubrité , je n’avais jamais vu des parties communes laissées â l’abandon comme cela !

A savoir Qu’un studio propre proche des facs (20m2) coûte en moyenne de 40 à 60000€ . Au centre ville , un t1 propre , dans un joli immeuble bourgeois et bien placé peut coûter plus de 70000€ pour 20 m2 aussi .

Je ne souhaite pas un studio spécial etudiants car , il y en a beaucoup proche des facs . La concurrence est rude avec les programmes neufs aussi . Et puis , acheter du "tout venant" etudiant , froid comme une chambre d’hôpital , ne me fais pas du tout rêver .

Hors ligne

 

#12 16/02/2016 14h13 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   342 

A propos de votre liste de questions : sur les points les plus importants, j’insiste sur l’intérêt de l’écrit (au moins des mails). A l’oral, l’agent immobilier peut vous raconter n’importe quoi ; quand il s’agit de transmettre des réponses écrites, ou des plans, ou diags immobiliers, ou éléments relatifs à co-propropriété, par écrit, là on est dans le sérieux et le vérifiable.

Hors ligne

 

#13 16/02/2016 14h28 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Oui ! Vous avez tout à fait Raison. Le mail étant un formidable outil rapide et qui laisse une trace …

Édit : que pensez vous des "chasseurs d’appartement " ou des agents immos qui vous proposent un mandat de recherche moyennant le paiement d’une commission ? Je visite mon dernier appartement ce soir et par la suite , je vais avoir de moins en moins le temps de chercher ( travaux dans les champs au printemps ..)

Dernière modification par pandora64 (16/02/2016 14h38)

Hors ligne

 

#14 16/02/2016 15h21 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   84 

pandora64 a écrit :

Édit : que pensez vous des "chasseurs d’appartement " ou des agents immos qui vous proposent un mandat de recherche moyennant le paiement d’une commission ? Je visite mon dernier appartement ce soir et par la suite , je vais avoir de moins en moins le temps de chercher ( travaux dans les champs au printemps ..)

Pour un studio ?
Je crains que le coût soit élevé, car autant sur une RP, les frais d’agence sont suffisante pour en vivre, sur un studio à 50k, je suis moins convaincu.

Sinon, effectivement, les biens pas cher sont décoté pour une bonne raison.
Sinon, le fait que le studio soit en longueur, ça pose pas de problème ?
D’agencement, de lumière, …

Hors ligne

 

#15 16/02/2016 18h33 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Ok !
Le fait que le studio soit assez long est bien entendu un moins mais , avec un peu de réflexion , cela peut s’aménager facilement en choisissant les bons meubles aux bons emplacements + les peintures pour casser cette impression d’étroitesse  . On peut tres bien imaginé profiter aussi de cette longueur pour étoffer la cuisine avec un mini bar par ex.
Je viens de visiter un autre bien que je n’avais pas forcément envie de voir car trop cher mais j’y suis allé car la Residence ( de standing ) est super bien placée .
Je ne sais pas si je dois ouvrir un autre fil de discussion pour cela ou continuer ici ? ( Désolé je suis novice sur le forum )

Dernière modification par pandora64 (16/02/2016 18h38)

Hors ligne

 

#16 16/02/2016 20h28 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   317 

C’est une ancienne rénovation de MDB ou alors il a mis une vielle cuisine personnelle.

Les radiateurs sont désuets.

On ne voit pas trop le tableau électrique mais il semble pas bien grand.

Les fenêtres doubles vitrages ? 

Parquet et poutres en bois …Quid des termites ?

On voit clairement la pièce coupé en 2 , Quid de insonorisation

C’est quoi cette poutre vieillotte au plafond 

Souhaitons que le conduit de cheminée soit bien bouché en haut sinon fuite assurée

Bof bof tout ça


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#17 16/02/2016 20h43 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Merci Philippe de votre participation . Je n’ai pu aller visiter le bien aujourd’hui mais j’en ai de moins en moins envie ! Ca sent pas bon tout ça . Je vais placer mes réflexions sur l’autre studio que j’ai visité ( nouveau post)
Merci à tous pour vos réponses claires et avisées .

Hors ligne

 

#18 16/02/2016 21h30 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Je vais essayer de vous présenter assez brièvement mon projet d’achat de studio 23m2 en hyper centre de pau :

Annonce lbc : 51000€,  23 m2 , plein centre , Residence de standing ( sécurisée, hall d’ entrée et parties communes classes et très propres.) , 120 lots et 90% de proprios résidents !

Frais annuels : 400€
TF: 550€

Studio : rénové en partie avec un coup de peinture .
Kitchenette , sdb propre , convecteurs électriques , lineau , placard, vmc.
Expo ouest ( mais plus sud ouest ) , 5 eme et dernier étage . Tres calme .

Travaux à prévoir : 1000€ environ >> 1 convecteur , 5 caches prise , une partie du compteur ( 50€ apparement ) , 1 fenêtre alu coulissante qui glisse mal ( à voir ), repeindre les carreaux de la sdb et repeindre baignoire .

Meubles à acheter lmnp :  1500€

Loyer précédent : 360+20 au dire de Mlle l’agent (20ans) .

J’ouvre donc les hostilités en parlant des moins de l’appart et lui dit que le prix ne me va pas . L’agent(e) me dit que le bien est négociable et que sa mère était ouverte aux négociations ( !!!!! ) . Sur le moment , je ne comprends pas , et elle m’explique que le bien appartient à sa mère , qui elle même est patronne de l’agence !!!! De là , je dis STOP , je ne vais pas plus loin , je ne négocie pas avec votre mère , etc.. Etc…
finalement , je me décide d’aller à l’agence et porter mes arguments à la propriétaire patronne .
Je lui dis que je ne mettrais pas plus de 40000€ au vu du cash flow négatif , etc etc .. 
Elle commence à tiquer un peu mais me dit qu’elle divorce , et qu’elle doit proposer d’abord à son mari . Elle me sort quand même un "42000€ " pourrait être possible .

Problème : 1/le loyer est au dessus de 30€ au moins comparé aux autres biens en location qui tournent autour de 350€ . Elle me certifie qu’elle l’a loué à ce tarif à sa dernière locataire ( 4 années) et pourra me le garantir bail à l’appui ou quittances .
2/ L’AG commence à parler de ravalement . Le studio a 38/10000 eme . Elle me dit que cela ne va pas me coûter grand chose .

Donc à 42000€ , et si je me base sur un loyer plutôt de 330+20 , on arrive à 6,3% de renta nette en lmnp et +10€ de cash flow.

Qu en pensez vous ? Vos impressions ? Dois je rester sur mes 40000€ que je me suis fixé ?

Hors ligne

 

#19 17/02/2016 09h50 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   84 

J’aime pas cette situation : tomber sur un bien appartenant à l’agence.
Perso, j’aurais tendance à fuir, car déjà que pour vendre un bien ne lui appartenant pas un agent peux omettre certains points, alors pour un bien lui appartenant…

Ensuite, passer de 51 à 42 en quelques minutes de discussion, ça donne l’impression de vendre des canapés.
Et en plus, ils vous ont fait le coup de l’appel au mari (généralement, on fait l’appel au responsable)

Sinon, un ravalement, c’set du gros travaux, ça peux chiffrer, surtout avec un loyer de 330€.

Niveau historique, le bien est en vente depuis longtemps ?

Hors ligne

 

#20 17/02/2016 11h13 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   221 

pandora64 a écrit :

Je vais essayer de vous présenter assez brièvement mon projet d’achat de studio 23m2 en hyper centre de pau

Dans beaucoup de villes moyennes les studios n’ont plus la côte du tout auprès des locataires qui souhaitent une chambre séparée (t1bis ou t2) n’est-ce pas le cas à Pau ?

pandora64 a écrit :

Residence de standing ( sécurisée, hall d’ entrée et parties communes classes et très propres.) , 120 lots …/…
Frais annuels : 400€
TF: 550€

3 mois de loyer cramés rien que dans les charges (tout est là pour que se soit énorme) et la TF, y a pas moyen de trouver mieux ? Avez-vous vérifié les montant réels ?

pandora64 a écrit :

Problème : 1/le loyer est au dessus de 30€ au moins comparé aux autres biens en location qui tournent autour de 350€ . Elle me certifie qu’elle l’a loué à ce tarif à sa dernière locataire ( 4 années) et pourra me le garantir bail à l’appui ou quittances .

Si elle dit vrai, cela signifie sans doute que les loyers des studios sur Pau sont en train de baisser smile

pandora64 a écrit :

L’AG commence à parler de ravalement . Le studio a 38/10000 eme . Elle me dit que cela ne va pas me coûter grand chose .

Si elle sait combien ça coûte c’est qu’elle a un devis , qu’elle vous le montre tout simplement.

Si la vendeuse passe de 51 à 42 en une simple discussion de quelques minutes, c’est qu’il y a deux possibilités :
1- c’est pourri, personne n’en veut et elle est bien content de trouver quelqu’un pour acheter ces défauts
2- elle est réellement pressé, pour lâcher autant en si peu de temps vous devriez alors revoir votre proposition à la baisse après analyse des défauts.

Je pencherai plutôt vers le 1 avec des problèmes de copropriété ? Demandez les comptes rendus des deux dernières AG avec les comptes !


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#21 17/02/2016 11h34 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Niveau demande en studio sur pau: comment réellement savoir si la demande est plutôt sur du t1bis / t2 ?? Je ne Vois pas trop …

Niveau frais annuels : bien qu’élevés pour un studio ,je ne les trouve pas non plus énormes en comparaison à tout ce que j’ai visité, au contraire !
Les taxes  foncières sont élevées sur pau , c’est une réalité .

Au niveau du prix : la vendeuse ( patronne de l’agence ) vient de divorcer et vendre les biens en commun avec son ex mari  , d’où le fait qu’elle ait envie de passer à autre chose rapidement … Elle et son mari s’étaient mis d’accord pour une vente aux alentours de 45000€ .

Apres, je ne pense pas qu’elle ait de devis pour le ravalement car la co propriété à juste "commencer "à parler de ravalement à prévoir . 38/10000 eme est assez peu non ??

Hors ligne

 

#22 17/02/2016 11h53 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   221 

pandora64 a écrit :

Niveau demande en studio sur pau: comment réellement savoir si la demande est plutôt sur du t1bis / t2 ?? Je ne Vois pas trop …

Permettez moi d’être direct : c’est que vous connaissez pas trop le marché sur lequel vous voulez investir.
Interroger les pros (agences, notaires…) en dehors des relations d’achat,  surveillez les annonces et notez scrupuleusement combien de temps elles restent selon prix/nature/état/emplacement

pandora64 a écrit :

Niveau frais annuels : bien qu’élevés pour un studio ,je ne les trouve pas non plus énormes en comparaison à tout ce que j’ai visité, au contraire !
Les taxes  foncières sont élevées sur pau , c’est une réalité .

Les charges sont vraiment importantes, dans une ville moyenne vous pouvez trouver bien moins cher dans de petites copros (bénévoles encore mieux). Surtout pas dans des copros de 120 logements !
Pour les impôts locaux, effectivement vous n’avez pas la main. Cependant, souvent dans l’ancien (avant 1945) c’est beaucoup moins cher.

pandora64 a écrit :

Au niveau du prix : la vendeuse ( patronne de l’agence ) vient de divorcer et vendre les biens en commun avec son ex mari  , d’où le fait qu’elle ait envie de passer à autre chose rapidement … Elle et son mari s’étaient mis d’accord pour une vente aux alentours de 45000€ .

Ca c’est son discours… dans la réalité comment savez-vous si les autres copropiétaires paient bien leurs charges, si d’énormes travaux sont à venir…

pandora64 a écrit :

38/10000 eme est assez peu non ??

Assez peu, ça depend de combien ?

A titre personnel quand j’investi dans des copros (j’évite le plus souvent possible) au dessus de 10 lots je ne regarde même pas les annonces. Aucun syndic pro non plus dans mes investissements. Ces critères me semblent essentiels pour être rentable (et être le moins possible embêté)


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#23 17/02/2016 13h04 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Détrompez vous , je me renseigne beaucoup sur le marché locatif . Mes agents immos ne disent pas du tout la même chose , d’un à l’autre . L’un va vous dire qu’il faut absolument être près des facs pour louer , l’autre au contraire , vous démontrera que c’est au centre ville que les jeunes ( étudiants ou autres ) cherchent désormais …

Niveau petite co pro < 10 lots , je suis tout  à fait d’accord mais allez trouver une petite co pro , propre en parties communes , Avec un syndicat bénévole , et très Bien situé , cela reste tres rare …et je n’ai pas trouvé encore . Je reste persuadé que l’emplacement est primordial , je m’interdis de rechercher dans les rues peu recherchées avec des façades affreuses et non entretenues .

Edit : je viens d’avoir une agence qui vendait un studio meme surface mais avec parking dans la meme Residence , il vient d’être vendu ( annonce 22 janvier lbc) , a un peu moins de 50000€ . Et il était loué 350€ cc meublé (style ancien pas joli) . Donc mon avis du loyer de celui que je veux acheter ne devra donc pas dépassé les 330/340€ … C’est sur ce que je tablais .. Qu’en pensez vous ? Dois je faire une offre encore inférieure à 40000€ ? Au moins , j’ai d’autres arguments pour la négo .

Dernière modification par pandora64 (17/02/2016 13h15)

Hors ligne

 

#24 17/02/2016 14h53 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   84 

A votre place, je prendrais la pelle et la lampe et je creuserai davantage!

Je rejoins DDtee sur la probabilité d’un loup.
Déjà les charges sont élevés par rapport aux loyers, mais l’agence semble trop pressé de vendre.
Avez vous des informations sur la date de mise en vente? (castorus, voisin, …)

Regardez bien les AG, à mon avis, ils ont du omettre certains éléments.

Pour le divorce, ça me surprend un peu, ayant plusieurs biens en communs, pourquoi ne se répartissent il pas simplement le patrimoine ?
Ca couterai en frais notariés, mais éviterai le passage par le marché.

Dernière modification par gunday (17/02/2016 14h53)

Hors ligne

 

#25 17/02/2016 15h11 → Pandora64 : étude de cas immobilier (appartement dans un immeuble sans copropriété) (immobilier, quartier recherché, studio)

Membre
Réputation :   

Je ne comprends pas bien ou alors je suis tres bête , mais il n’y a que 32 € par mois de charge ! Vous trouvez cela excessif ?? Sur les 20 apparts que j’ai visité , les charges ne descendaient pas en dessous de 40€ par mois en moyenne sur des t1 de cette surface .

Par rapport au"loup" , mis à part l’éventuel ravalement à prévoir , honnêtement je ne vois pas . Personne ne négocie jamais un rabais de 20 ou 25% sur l’achat d’un bien ? Si je prends le cas de plusieurs blogs , certains tentent d’emblée 30 à 35 % de baisse et obtiennent 25% au final sur le prix affiché … Il s’agit de trouver "le" bon vendeur qui est pressé de vendre ( besoin de liquidités , départ à l’étranger , succession ….divorce !! )
Par contre , je n’avais pas évoqué ce probleme mais le chauffe eau est tombé il y a quelques temps . Il y a eu degats des eaux et le wc et chauffe eau ont été remplacées par l’assureur .

Cela dit , évidemment qu’il est impératif que je creuse du côté paperasses des AG ou contacter en plus le syndicat de gestion .

Dernière modification par pandora64 (17/02/2016 15h32)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech