Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #190

IH score pour détecter les entreprises extraordinaires

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3367 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3367 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

13 commentaires

1) kienast
05/02/2016
Juste parfait , a quand la liste de toutes les entreprises extraordinaires US and EMEA ? :)
merci encore
2) PVBE
05/02/2016
Avez-vous backtesté la stratégie IH ? Avec quels résultats ?
Je remarque que les valeurs ayant un bon score IH, ont également un bon F-score de Pitroski, minimum 4, ce qui est logique.

L'ajout d'un filtre "valeur" tel le PB et/ou d'un filtre momentum devrait amélioré la performance d'une sélection IH.

Je remarque également que les entreprises sélectionnées avec le score IH sont surtout des moyennes et petites capitalisations, bien que vous préconisez plutôt des grandes capitalisations.
3) Burlephi
06/02/2016
Bonjour Philippe,
Je ne trouve pas le même résultat(3) que vous pour Peugeot.
Pour 2015, vous creditez 9points, soit le score parfait, ce qui est normal, au vu du désendettement, et des résultats.
Mais pourquoi une moyenne de 3 sur les 5 dernières années, alors qu en faisant la moyenne on trouve un score supérieur à 6 ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
06/02/2016
@Burlephi
Il y a avait un pb sur la capture d'écran affichée pour Peugeot, c'était celle de Walmart. J'ai mis la bonne capture d'écran, cela devrait être plus clair.
5) WhiteTiger
07/02/2016
Concernant le critère no 4, cela n'a pas de sens de le comparer à une valeur fixe. Cela ferait plus de sens de le comparer à la rentabilité opérationnelle, en se fixant une marge.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
07/02/2016
C'est vrai, on pourrait aussi faire le spread avec le ROIC et les taux longs.

Que suggérez-vous comme nombre ?
7) Jef56
07/02/2016
Il n'y a pas de critère de cherté comme le PER.
Ainsi une valeur comme Nike obtient un score presque parfait alors qu'elle est relativement chère. Est-ce volontaire de ne pas prendre en compte la valeur marché?
8) Whitetiger
08/02/2016
Je pense qu'une entreprise dont le coût de la dette serait de 5bp en dessous de la rentabilité et moins de 2bp au dessus des taux long du pays, serait une bon critère à l'heure actuelle.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
08/02/2016
@Jef56

Il s'agit d'un score qualitatif, exactement comme le Piotroski score.

Pour la valorisation c'est l'objet de l'application Excel en elle-même, on ne peut pas la résumer en un score, même si des ratios comme l'EV/Ebitda peuvent en donner une idée.

@Whitetiger

Oui, ce qui est gênant est qu'une règle trop stricte pénalise les entreprises avec des endettements sur des maturités longues.

Je vais rendre le paramètre paramétrable et chacun mettra ce qu'il veut.
10) Zera
08/02/2016
Le IH score est intéressant, un screener pourrait être intéressant.
11) GM
08/02/2016
Oui effectivement très intéressant un screener IH score.
12) EricB
14/02/2016
Bonjour,

Une petite mise à jour pour conserver la cohérence de cette file.

Les screeners sur l'IH Score ont été implémentés depuis, voir ici :

http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic.php?pid=178105#p178105

Cordialement,

EricB
13) Hervé
17/02/2016
C'est très important de regarder sur 10 ans un CROIC raisonnablement haut avant d'acheter une valeur.

Cependant, le marché étant globalement efficient, la qualité des "moat" sont déjà dans les cours. Croire qu'un investisseur lança va trouver une perle que le marché n'a pas encore découvert peut se révéler très dangereux.

Buffet a acheté plusieurs valeurs dont Gillette en même temps. Il décidera de garder exclusivement Gillette par la suite. Savait il vraiment que Gillette était une moat à ce moment précis. Ne fait il pas de la pub pour lui même en disant après qu'il l'avait vu à l'avance ?

D'autre part, il a acheté Coca Cola quand la valeur valait 7 fois les bénéfices.

Moralité : Acheter une moat est intéressant seulement quand elle est faiblement valorisée ; sinon on ne gagne pas un radis.

Je me souviens il y a 20 ans que personne ne voulait d'Unilever à 11 fois les bénéfices.

Pour ceux qui veulent investir dans les moat, il faut attendre un sérieux sell off comme 2008 ou 2011 pour espérer gagner quelquechose sur le long terme et certainement pas les acheter à 20 fois les bénéfices comme maintenant.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.