Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 23/04/2016 07h49 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour Jef,

Je vous suis régulièrement et parfois je me dis que, moi aussi, je devrais profiter par exemple du SRD. Mais mon aversion au risque l’emporte encore !

Pensez vous réellement qu’il soit dans votre intérêt de baser votre stratégie sur une vision de marché d’un quelconque conseiller ? Vu la technicité de vos investissements, il me paraîtrait judicieux que vous déterminiez par vous même dans quelle phase le marché se situe. D’ailleurs vous évoquez souvent votre "conseiller" : êtes vous bien sur qu’il ne vous influence pas ou qu’il ne vous entraîne pas vers la complication ?

Concernant les stades de marché, c’est comme avec les moyennes mobiles : même si vous pensez que le marché est en forme et que votre allocation a 10% de cash et un levier à 2.7, cela ne vous permettra probablement pas de prévoir a priori les journées de gros retournement de marché dans les deux sens d’ailleurs, venant contrecarrer vos anticipations. Votre stratégie est elle objectivement "backtestable" ou est ce simplement un concept qui vous plaît ?

Pour faire simple je dirais que je me souviens de mes cours de finance d’entreprise ou de marché (oulah c’est déjà loin…)  :
a) quand les dettes sont supérieures aux capitaux propres, le levier devient un point faible.
b) si on veut encaisser un rendement plus élevé, on prend forcément plus de risques, quelque soit la sophistication du montage, et on finit par le payer.

bon we !

Dernière modification par skywalker31 (23/04/2016 07h53)

Hors ligne

 

#52 23/04/2016 11h34 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Il y a derrière mon raisonnement le retour à une moyenne et la croissance perpétuelle du marché (de 7% environ). Donc s’il y a une correction lorsque les marchés sont ’en forme’, elle va se résorber naturellement assez rapidement. Si c’est un krach… c’est un krach et je crois que personne n’y peut rien.

Par exemple entre décembre et février cette année le portefeuille a perdu 50% de sa valeur et entre le 12 février et aujourd’hui, il a repris 98% (l’effet pétrole dans les 2 cas). Ce n’est pas un backtest mais sur un marché ’simplement’ volatile, il y a en général des phases de baisses et de hausses. Je suis chanceux que la phase de hausse soit venue aussi rapidement et que la baisse se soit arrêtée avec la spirale destructrice des appels de marge. Il faut clairement que je dimensionne le levier sur un niveau ’raisonnable’ (là est la difficulté) qui permettent de supporter la volatilité sans appels de marge destructeurs.

Sur des marchés baissiers la situation serait différente avec de longues périodes de baisse et donc un effet levier négatif aussi longtemps que la phase est baissière. J’avoue que je ne sais pas comment le portefeuille va réagir en véritable phase baissière. Si c’est un vrai krach (-50% en quelques jours) je perds tout mais si c’est un krach larvé (-50% sur une longue période) je ne sais pas comment cela va se passer avec du levier.

Lorsque je dis mon conseiller, il s’agit de MQ et ce n’est que du self service. Je n’ai jamais eu de conseils verbaux ou personnels de leur part. C’est sur le site que je consulte la météo et que je consulte le portefeuille recommandé (sauf qu’avec le levier ce dernier service ne fonctionne plus).
Donc l’interprétation c’est beaucoup moi qui la fait à l’aide de tous les indicateurs que MQ met à notre disposition.
L’état de la météo c’est eux qui le définisse selon leurs critères que je ne connais pas mais qui en plus de la batterie d’indicateurs donnée comprend des calculs de rendements sur futures. Je me dis (à tort peut être, l’avenir me le dira) que leur détermination de l’état de la météo n’est pas seulement basée sur leur interprétation mais plus sur des indicateurs ’hard’, ce que je recherche, on sait que sur les marchés la subjectivité humaine est dangereuse.
D’autres hedge funds beaucoup plus chers et élitistes basent aussi leurs prévisions sur des anticipations de revenus pour déterminer si un marché est cher et s’il va se retourner. C’est pour moi le grand plus de MQ: donner accès à ces capacités de calculs pour un prix très faible.
Ce qui est important et l’avenir nous le dira est que leur météo soit capable d’anticiper les phases du marché et pas seulement de les décrire.

Il est certain que le levier augmente le risque et que toutes choses égales par ailleurs, sans capacités d’anticipation, la performance ne sera pas meilleure voire même pire sur des marchés volatiles car comme vous le savez tous, après une baisse de 50% il faut faire +100% pour revenir au point de départ.

Je regarde d’ailleurs vers les ETFs low volatility en me disant que si j’arrive à diminuer la volatilité, avec mon levier je diminuerai le risque et j’aurai le meilleur des 2 mondes: de meilleures performances grâce au levier et moins de perte dans les phases volatiles.
J’ai aussi supprimé tous les ETFs volatiles par nature (sur matières premières, leveraged, short…) avec bêta slippage ou contango qui s’accordent mal avec une stratégie low volatility.
Je n’ai pas non plus d’ETFs pays ’exotiques’ même si je vais quand même ajouter une pincée plus forte d’ETFs émergents actuellement peu représentés.

Tant que le levier est bon marché (moins de 1,5% à l’année chez IB pour un prêt en euros) je souhaite continuer sur cette voie car je le redis si l’argent que je n’ai pas et qu’on me prête rend 7% (rendement long terme des marchés) alors que je ne paye que 1,5% ça fait 5,5% de performance sur cette somme que je n’aurais pas eu sans l’emprunter.

Mais le diable se cache dans les détails et c’est la raison pour laquelle je fais ce suivi et ce partage pour pouvoir juger de la réalité des gains ou des pertes de cette stratégie.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#53 24/04/2016 00h06 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour Jef.

Pouvez-vous m’expliquer comment sont garantis vos placements à crédit chez IB svp? Mon courtier Lynx, qui dépend d’IB, n’autorise qu’environ un quart d’avance de trésorerie sauf erreur de ma part (5 à 6000 € pour 20 000 euros placés en actions, de mémoire), ce qui me semble raisonnable et conservateur de sa part.

Avec 380 000 € placés pour 123 000 € de capitaux propres, suite à une chute des marchés des 25 % votre courtier ne peut plus honorer votre dette.

Cette générosité est-elle spécifique d’IB? Ou les actifs en votre possession sont-ils jugés par IB comme particulièrement peu risqués, pour justifier une marge plus grande svp? Jusqu’à combien pouvez-vous aller?

Merci d’avance pour vos lumières.

Cordialement.

Hors ligne

 

#54 24/04/2016 01h04 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

La marge IB n’est pas une science exacte! Ou plus précisément est trop compliquée pour mon petit cerveau.

Déjà il y a 2 types de comptes avec marge, le Reg T margin account et le margin portfolio. Il faut 100000$ pour obtenir le deuxième, les conditions de marge sont plus souples, en gros x6 au lieu de x2.
Selon un calcul de risque effectué par IB (concentration, small caps, volatilité…) la marge peut diminuer.

Actuellement j’utilise 80% de la marge pour un portefeuille de 397k€ pour 135k€ de versements soit un levier de 2,9. IB me dit que j’ai une réserve d’achat de 135k€. Par expérience cette réserve augmente avec les achats (même achetés sur marge ils entrent en collatéral et permettent d’emprunter encore plus). Je pense que si j’allais au maxi de la marge avec ma configuration de portefeuille actuelle je pourrais atteindre les 600k€.

Lorsque le marché baisse et que la marge est dépassée, il y a des appels de marge avec des ventes imposées par IB pour retrouver de la marge. Le portefeuille ne perd pas 25% d’un coup en général et il se régule au fur et à mesure. Vous perdez quand même plus que la baisse du marché du fait bien sûr de l’effet de levier et des ventes au plus bas (concrétisation des pertes latentes).

J’ai toutefois été surpris de la bonne résistance de la marge en cas de baisse. Je n’ai eu qu’un appel de marge le 11 février, pour les baisses de décembre et janvier j’avais moi-même réduit la voilure pour éviter l’appel de marge. J’avais à cette époque plusieurs ETFs non éligibles à la marge et donc quand je les vendais je récupérais tout de suite un bon stock de marge. J’ai eu des appels de marge alors que le portefeuille devait être autour de 230k€ avec un levier de 3,25 non optimisé (utilisation de 100% de la marge).

Aujourd’hui j’ai optimisé la marge (je n’investis que sur des ETFs autorisant la marge, je n’ai plus de small cap ou de titres vifs sur marché hors US en portefeuille…) donc j’ai un plus fort levier pour une utilisation inférieure (en gros c’est x6 sur les marchés US et x3 ou moins sur les autres marchés). Toutefois en cas de baisse le balancier sera aussi plus fort (pas d’actions ou ETFs sans marge pour refaire le stock de marge rapidement) et donc je baisse le levier pour arriver à une utilisation de 50% environ ce qui devrait correspondre grosso modo à un levier de 2 ou légèrement moins pour mon portefeuille.
Ce sera différent pour un autre portefeuille au profil de risque différent, le mien étant je pense particulièrement diversifié. Toutefois si j’étais investi que sur les US, j’aurais un levier bien supérieur pour la même utilisation de marge, IB ayant un fort biais pro US (levier x6) qui est son marché domestique.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#55 30/04/2016 11h17 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

REPORTING avril 2016

PERFORMANCE

Le mois d’avril se présentait bien jusqu’aux résultats décevants d’Apple (qui pesait 25% du portefeuille) et se finit donc en eau de boudin avec une ’performance’ négative de -0,73% (avec le levier).

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_perf_avril.jpg

EVOLUTION DE LA PART

Il y avait une erreur de calcul de la part (sur la prise en compte des apports cash), je l’ai corrigée.

La part n’évolue pas et reste légèrement inférieure à l’équilibre, pas mieux qu’un simple tracker World mais avec un risque beaucoup plus élevé avec du levier.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_part_avril.jpg

LEVIER

J’étais encore parti avec des bonnes intentions, et j’ai toujours ces bonnes intentions de réduire mon levier à une utilisation de 50% de la marge IB mais l’épisode Apple est venu contrecarrer cet objectif ce mois encore.

L’utilisation de la marge IB est à 84% à la fin de ce mois avec un levier de 3,10.
J’ai allégé plusieurs lignes comme on le verra dans le détail ci-dessous mais je me suis laissé aller à des renforcements (à la baisse) sur les quelques titres vifs encore en portefeuille dont Apple. La physionomie du portefeuille a donc changé mais le levier est resté le même.

DETAIL PAR SUPPORTS

La répartition se trouve déséquilibrée par la partie discrétionnaire et Apple qui pèse maintenant 1/3 du portefeuille.
Sur les 5 titres vifs en portefeuille je n’ai réussi à vendre que RPXC (à l’équilibre). Il me reste donc Apple (33% du portefeuille), Prada (1,60%), Potash (2,10%) et Great Wall (2,10%) tous en perte de 10% environ.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_repart_avril.jpg

--> Obligations et assimilés
Poids du portefeuille: 18%
Performance mensuelle: +16,34%
Taux de rendement courant (hors ETFs): 9%
Duration (hors ETFs): 5,25
Rendement à maturité (hors ETFs): 10,50%
Poids notation B (plus faible notation): 82% (Chesapeake)

J’ai vendu beaucoup d’obligations ce mois. Anglogold et Newmont qui ont bien monté avec le cours de l’or. Chesapeake 2017 que j’avais prise en toute petite quantité pour voir ce que cela ferait en cas de banqueroute comparé à la second lien 2022 que j’avais eu suite à l’échange. J’ai préféré prendre les bénéfices finalement dans l’optique de réduire le levier.
J’ai voulu vendre aussi Centurylink 2042 et la vente a été partielle me laissant avec 1 obligation sur les bras (minimum 2 pour ouvrir un ordre) donc je pense que je vais me garder mes 1000$ de Centurylink 7,65% jusque l’échéance.

J’ai allégé aussi les ETF REM et XRE et CPD sur le marché canadien, marché qui cartonne depuis plusieurs semaines.

Meilleur performer: Chesapeake 8% 2022 avec +39% (merci la remontée du pétrole). Cette performance fait contre poids à la gamelle d’Apple. Sans cela le mois aurait été très négatif. Cette obligation pèse 9% du portefeuille.
Pire performer: Frontier 2031 avec -3,86%

Je constate que le marché des obligations high yield se comporte très bien avec la remontée du pétrole. J’ai pris mes bénéfices pour réduire le levier.

--> ETFs zone Amérique du Nord
Poids du portefeuille: 15%
Performance mensuelle: +2,60%

La proportion se réduit car j’ai allégé aussi beaucoup de lignes et pris mes bénéfices en particulier sur le marché canadien. (CPD était classé ici le mois dernier, comme c’est un ETF de preferred shares, je l’ai basculé dans la poche obligations et assimilés).

Meilleur performer: XLE +9,24% (l’énergie suit la progression du pétrole)
Pire performer: IDU -3,15% (les utilities se sont bien comportés jusqu’à maintenant +7,6% sur l’année)

--> ETFs zone euro
Poids du portefeuille: 16%
Performance mensuelle: +0,78%

Pas de mouvement sur cette poche de seulement 2 ETFs (IEUX et MIDD).

--> ETFs zone Asie
Poids du portefeuille: 12%
Performance mensuelle: -0,10%

Il y a eu aussi des allègements sur certaines lignes.

Meilleur performer: VAS (Australie) +1,33%
Pire performer: ASHR (Chine large) -3,61%

--> Gestion discrétionnaire actions en direct et ETFs
Poids du portefeuille: 39%
Performance mensuelle: -10,19%

Vous connaissez le dicton ’le breton est têtu’. La claque de Apple (-15%) sur le mois, 25% du portefeuille, ça m’a contrarié! J’ai alors renforcé pour monter à 1/3 du portefeuille avec 1500 actions et un PRU de 99,11$.
J’espère que Tim Cook qui a le feu aux fesses fera le nécessaire pour ne pas laisser le titre s’écrouler dans les prochaines semaines.
A partir de juin et de la présentation des nouveautés, je pense que tout cela sera oublié et le titre pourra reprendre son cours normal (au sens figuré comme au propre).
J’ai prévu de tout vendre avant 120$ idéalement. J’ai peur (un peu) que Apple puisse devenir une value trap s’ils ne sortent pas une innovation rapidement mais la montagne de cash (même bloquée) me rassure sur les marges de manoeuvre du management pour faire à nouveau progresser le titre.

--> Options
J’avais vendu des covered calls sur Apple, Potash et Bank of America (vendue après l’échéance du call non exercé).
J’ai racheté mes calls Apple la veille des résultats car je croyais encore au père Noël et j’espérais que le titre monte au-delà de mon prix d’exercice de 110$… Je n’ai pas perdu heureusement en rachetant mais j’ai limité le gain.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_options_avril.jpg

CONCLUSION

Je ne suis toujours pas à la cible sur le levier. Le portefeuille est toutefois presque à l’équilibre en terme de performance (+7,7% sur 2016) malgré la volatilité des marchés en début d’année.
Le portefeuille est plus risqué car plus concentré (1/3 de Apple). Si Apple ne m’empêche pas de dormir le soir j’espère toutefois ne pas me tromper et je ne suis pas satisfait de cette situation. J’ai hâte qu’elle se dénoue pour revenir sur un portefeuille diversifié et low volatility.

Je ne pense pas que les marchés vont se retourner car il n’y a pas eu d’excès à la hausse cette année (S&P500 flat) et l’économie mondiale n’est pas plus en mauvais état aujourd’hui qu’elle l’était en début d’année.
Le pétrole retrouve des niveaux soutenable et tous les secteurs en profitent par effet domino. D’après ZoneBourse la corrélation ente les cours du pétrole et les marchés actions est de 0,8. C’est énorme je trouve.
Je suis confiant mais la période estivale quelquefois erratique ne m’inspire pas cette année avec la forte volatilité des marchés du début d’année. Si de mauvaises nouvelles tombent pendant les congés et sur le pétrole c’est toujours possible, les marchés avec de faibles volumes peuvent sur-réagir.

Aussi juin est un mois dangereux avec le référendum anglais, la réunion de la FED, la campagne présidentielle américaine et le fameux dicton boursier ‘sell in May and go away’.
Je souhaite donc être en ordre de bataille avant ces échéances (que des ETFs, une utilisation de la marge de 50%) et je suis encore loin de l’objectif. J’espère que mai me permettra de sortir de mes positions à l’équilibre (principalement Apple).
Je vais vendre mon ETF IEUX en GBP pour le prendre uniquement en EUR sur Amsterdam. Au cas improbable où le non l’emporte au référendum (sortie de l’EU) je pense que dans un premier temps la livre va s’écrouler.
De plus je pensais faire un bénéfice parce que la parité GBP- EUR était intéressante mais en fait la performance de l’ETF doit être en partie hedgée car le gain sur la monnaie ne se retrouve pas dans la performance de l’ETF. Pour être clair, en euros, IEUX Amsterdam ou IEUX Londres ont sensiblement la même performance alors que la livre s’est appréciée de 4% sur la période et que je m’attendais à retrouver cette différence dans la performance.
Je garde toutefois l’ETF MIDD sur le FTSE250 car je ne crois pas à la sortie de l’EU et en cas de oui, le marché anglais va je pense prendre un bon coup de boots après le référendum.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#56 01/05/2016 23h00 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   97 

Votre reporting est intéressant, mais continue de m’effrayer quelque peu !

Il me semble que vous gagneriez à fixer un processus - en faisant abstraction de votre situation actuelle - et de vous y tenir par la suite, même si c’est particulièrement difficile.
Je ne dis pas ça pour être sentencieux : je perçois des similitudes entre nous (dans le cadre de mes expérimentations, j’ai aussi abusé du levier, et ai subi des petits appels de marge - plus de peur que de mal, mais ça m’a fait mal dormir, ce qui a été un gros signal d’alerte !).

Vous être laissé "tenter" par Apple, pour après décider que vous voulez revendre avant mai, ça me semble être 1) risqué, 2) de l’improvisation (d’où la nécessite d’un processus).
Comme ni vous ni moi ne pouvons prévoir la direction du marché, il me semble que vous devriez envisager le "pire" - par exemple, une chute de 20% sur 2 mois. Ce qui, je pense que vous serez d’accord, devrait vous conduire à vendre une partie de vos positions maintenant pour baisser le levier. Même à perte. Même si c’est douloureux. Même si certaines montent après : notez bien la date de la décision et le pourquoi, et vous pourrez ainsi vous relire si, après coup, biaisé par la connaissance des événements, vous vous dites : "j’aurais dû plutôt faire ça".

Dernière modification par namo (01/05/2016 23h01)


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#57 02/05/2016 00h29 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Merci Namo de votre intérêt.

Vous appuyez avec raison sur le point le plus critiquable de mon comportement d’investisseur à savoir que je n’arrive pas à vendre à perte, le fameux conseil ’se couper une main pour ne pas avoir à se couper un bras’.
J’ai même tendance à refuser la réalité et à faire des renforcements à la baisse plutôt que de prendre une décision à tête reposée: un comportement plus proche du joueur ou du gamin têtu que de l’investisseur.

Le problème est que je ne sais pas si Apple (ou tout autre titre) vaut 110$, 120$ ou 150$. N’ayant pas de prix cible, j’ai tendance à être avide et à ne pas vendre quand il le faudrait ou au contraire avare et à vendre trop vite ne sachant pas si le titre va continuer sa croissance.
Par exemple j’avais vendu des calls sur Apple à 110$ (donc a priori j’étais prêt à vendre à ce prix) mais lorsque le titre a atteint 110$ quelques jours plus tard, plutôt que de vendre les titres libres, j’ai vendu d’autres calls à 115$. Puis 2 jours avant les résultats je les ai rachetés pensant que le titre pouvait monter plus haut, tout en mettant un ordre stop à 103$ (vite annulé lorsque j’ai vu l’ampleur de la chute du titre)…
Bref un peu du n’importe quoi, j’en suis conscient et ça ne me satisfait pas. Je gagnerais en effet à avoir un ’processus’ ou une ligne de conduite pré-définie, ce que d’autres font très bien en se fixant des prix cibles et une valeur intrinsèque.

Ce problème je l’ai surtout sur les titres vifs, sur les ETFs je n’ai pas cette implication émotionnelle et je peux plus facilement faire des arbitrages. On n’évalue pas la valeur intrinsèque d’un ETF (c’est un panier d’une centaine ou plus de titres) donc le raisonnement est beaucoup plus macro ou tactique (beta factors) que pour un titre vif. C’est pour cela aussi que je cherche des stratégies d’investissement automatique (comme le momentum, ou l’application de règles de renforcement/allègement).

J’aimerais prendre un engagement et définir un ’processus’ comme vous dites sur Apple mais le marché me donnera ce qu’il veut et j’espère surtout que le titre va rapidement reprendre une marche haussière et pas baissière, j’ai suffisamment renforcé!
La seule chose que je peux dire c’est que si le titre est supérieur à mon PRU avant la prochaine keynote du 13 juin, je vends. Je suis inquiet au sujet du référendum anglais du 23 juin, sans parler de la réunion de la FED du 15.

Si le titre ne retrouve pas un cours au-dessus de 100$, je ne pense pas que je vendrai à perte, je pense que je couperai les autres lignes (les ETFs!) pour diminuer mon levier. Je serai alors encore plus concentré sur ce titre.
J’espère que cette situation que j’avais déjà vécue en décembre après avoir là aussi trop investi sur Chesapeake ne va pas se reproduire avec Apple. On devrait apprendre de ses erreurs…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#58 18/05/2016 15h00 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Un commentaire de IH sur le suivi de la performance de son portefeuille m’a interpellé. Il a évoqué sa performance ’spot’ et cela a résonné avec une problématique à laquelle je faisais face concernant mon propre portefeuille.

La performance spot est la performance à l’instant tt (le robot refuse la lettre isolée) du portefeuille intégrant donc les plus-values et moins-values latentes.
La performance spot mesure l’évolution de la valeur du portefeuille entre 2 périodes de temps (généralement d’un mois sur l’autre).

Nous avons aussi deux autres mesures longuement débattues sur le fil Calcul de la rentabilité d’un portefeuille, la valeur de part ou time-weighted return et le fameux TRI ou money-weighted return qui est la mesure la plus partagée par les investisseurs particuliers. Les institutionnels qui veulent s’affranchir de l’effet des entrées et sorties de cash préfèrent suivre la valeur de part.

Revenons à la performance spot entre deux dates. Elle peut se mesurer sur des périodes plus longues mais se pose alors la question de l’intégration des dividendes et des plus-values qui ont été matérialisées. En effet prenons un exemple avec le portefeuille suivant qui correspond au phénomène observé sur mon portefeuille.

Performance spot au mois n:
- versements 100
- valeur portefeuille 110
Donc 10 de plus-values latentes et une performance spot de 10% entre le début et la fin du mois.

Performance spot au mois n+x:
- versements 100
- Plus-values et moins-value réalisées 20
- Dividendes perçus 10
- Valeur du portefeuille 110
Donc même performance spot de 10% entre le début et la fin du mois. Mais sans plus-values latentes mais avec plutôt des moins-values latentes pour un montant de 100+10+20-110=20.

La valeur du portefeuille est la même pourtant sa physionomie est différente. Nous ne sommes pas plus riche ou plus pauvre et la performance spot avec l’un ou l’autre de ces mois sera la même.
Mais on peut considérer qu’à un moment nous avons été plus riche car nous avions 130 de cash sur le compte. Donc si on intègre un effet cliquet de ce cash perçu, on peut mesurer une performance (spot elle aussi) mais accumulée. Cette performance accumulée est de (110-130)/130=-15,38% alors que la performance spot est toujours de +10%.

Au-delà donc de la performance spot, je vais suivre un indicateur de performance accumulée qui sera aussi une comparaison à un instant tt de la valeur du portefeuille mais qui prendra en compte avec un effet cliquet les dividendes perçus et les plus-values (ou moins-values) réalisées.
Le point de départ sera donc la valeur des versements + tout le cash perçu (moins celui retiré du compte). Cette mesure permettra d’avoir une idée je trouve sur la qualité du portefeuille: un portefeuille qui a une performance accumulée positive sera de meilleure qualité qu’un portefeuille ayant une performance négative.
Par exemple actuellement j’ai une performance nulle mais une performance accumulée de -18% ce qui signifie que j’ai accumulé des dividendes et plus-values mais qui sont aujourd’hui mangés par un portefeuille en forte moins-value latente. Je considère donc que malgré une performance étale la qualité de mon portefeuille est moins bonne comparée à la même situation avec une performance accumulée flat aussi.
Une performance accumulée positive signifierait que la valeur du portefeuille augmente malgré les retraits de cash (volontaire ou suite à moins-values matérialisées).
Pour l’instant cette mesure a du sens pour moi car je ne matérialise pas souvent mes moins-values, je n’aime pas vendre à perte et je ne le fais que contraint et forcé (par un appel de marge ou dans une phase où tous mes titres sont baissiers comme cela est arrivé en décembre et alors je peux arbitrer un -10% pour un autre titre qui a perdu encore plus et qui a un meilleur potentiel à mes yeux). De plus tant que la performance spot ou TRI est positive, la lecture de la performance spot accumulée a du sens.

Je trouve que la performance accumulée a du sens pour mesurer une certaine qualité du portefeuille. Je l’ajouterai donc au suivi de mon portefeuille comme indicateur de qualité des titres détenus et/ou comme indicateur de qualité des choix de titres (bonne fenêtre d’entrée sur le titre à un cours faible).

Une remarque, les primes sur options que je gagne sur la vente de puts ou de calls sur des titres que j’ai aussi en portefeuille ne sont pas comptabilisées comme ajout de cash mais comme diminution du coût d’achat donc ne sont pas prises en compte immédiatement dans l’effet cliquet (elles augmentent la plus-value latente).  Elles ne seront intégrées comme apport de cash que lorsque cette plus-value latente sera matérialisée, c’est donc un report dans le temps de l’effet cliquet.

Est-ce que je suis en train d’enfoncer des portes ouvertes ou de me compliquer l’existence pour pas grand chose ou est-ce que vous pensez que cette mesure peut donner une information supplémentaire utile sur un portefeuille?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#59 28/05/2016 12h47 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Je ferai mon reporting de fin de mois la semaine prochaine.
Ce que je peux déjà dire est que mai a été un bon mois pour moi avec une performance de 15% et m’a permis (enfin) de réaliser mon objectif de diminuer mon levier.

Je suis donc aujourd’hui avec un levier de 1,2, en-dessous même de l’objectif que j’avais imaginé autour de 1,8. J’attends le 24 juin pour entrer à nouveau sur les marchés, je ne pense pas qu’il se passera grand chose avant le referendum du Brexit (à part de possibles mauvaises nouvelles).

Ce qui m’étonne c’est le taux de marge IB associé à ce nouveau niveau de levier. Je pensais qu’il baisserait beaucoup plus. Je suis en effet à 50% de taux de marge IB (84% à la fin du mois dernier) alors que le levier n’est que de 1,2 (à peine 27000€ empruntés comparé à plus de 250000€ le mois dernier) comparé à 3,1.

Je constate donc que la courbe de l’utilisation de marge IB n’est pas linéaire avec celle du coefficient de levier.
Alors bien sûr la marge IB dépend de plein de facteurs (supports choisis, volatilité des supports et des marchés, taux de change, utilisation ou pas de dérivés (considérés comme une couverture), diversification et que sais-je encore) mais j’imaginais quand même un lien plus linéaire entre elle et le montant emprunté.

Du coup je me retrouve avec deux indicateurs qui ne fonctionnent pas de concert et mon objectif d’être à 50% de marge avec un levier de 2 (message #50) n’est pas valable; je suis aujourd’hui à 50% de marge avec un levier de 1,2 seulement et avec des supports sur lesquels IB offre de la marge (je suis par contre concentré avec 53% sur Apple et 24% sur l’obligation Chesapeake). La concentration explique peut-être le faible levier associé.

Je vais donc attendre après le 24 juin et l’allègement de Apple pour réévaluer ma cible de levier et prendre pour l’instant pour argent comptant la mesure d’utilisation de la marge d’IB.

Une piste de réflexion que je m’autorise est au lieu du taux d’utilisation de la marge, de retenir le montant du ’buying power’ associé qui représente la capacité d’achat en fonction de la marge (et qui évolue donc avec la marge). Actuellement par exemple j’ai un buying power de 485000€ pour un portefeuille de 144000€ soit 3,36 fois plus. Peut-être qu’un autre indicateur recevable serait ce rapport?

Je referai un point avec un portefeuille plus équilibré fin juin. Pour l’instant ce qu’il faut retenir pour tous ceux qui s’inquiétaient pour moi, c’est que j’ai un levier raisonnable de 1,2 ;-)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#60 28/05/2016 16h24 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   194 

Jef, le calcul de la marge avec du portfolio margin chez IB change pas mal avec les options en fonction de la volatilité comme vous l’avez écrit, mais surtout en fonction de l’estimation d’IB d’être assigné ou non. Par exemple des puts vendus feront beaucoup plus monter votre besoin en marge s’il y a une forte probabilité de finir dans la monnaie que si c’est proche d’impossible. Et cette fluctuation du besoin en marge varie pendant la durée de vie de l’option (pareil pour la volatilité). C’est un facteur auquel il faut faire attention, parce qu’en cas de grosse hausse de la volatilité et avec éventuellement d’anciennes options qui deviennent tout à coup potentiellement assignables, alors que c’était quasi impossible auparavant, votre besoin en marge peut monter en flèche assez rapidement. Et c’est là que c’est la catastrophe.

Pareil si vous avez fait du "covered call", ce qui semble votre cas: Lorsque qu’il devient quasiment sûr que vos actions vont être assignées avec le call vendu, votre besoin en marge pour le tout devient vraiment faible.

Il y a aussi les facteurs "inverses" qui diminuent carrément votre marge. Par exemple si vous vendez du naked CALL sur un produit, le fait de rajouter du naked PUT sur le même produit ne va pas augmenter votre marge, mais au contraire la diminuer du montant du premium: En effet, vous ne pouvez pas perdre sur les 2 en même temps: soit l’un prendra de la valeur soit l’autre, et dans tous les cas vous allez encaisser du premium supplémentaire, tout en ne pouvant pas perdre plus sur le naked PUT ajouté que sur le naked CALL initial. Les algorithmes d’IB sont assez bien fait de ce coté.

Donc, non, en portfolio margin, la marge est tout sauf linéaire. Et puis en fonction des produits que vous détenez, ne serait-ce qu’entre différentes actions, les besoins en marge peuvent être très différents. Par exemple, les faibles capitalisation étrangères (non US) peu tradées ont souvent besoin de 100% en marge (même si c’est juste au Canada)

Dernière modification par Mevo (28/05/2016 16h27)

Hors ligne

 

#61 28/05/2016 18h08 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   16 

Si je comprends bien, vous achetez un peu n’importe quand au grés des vents.

Pourquoi ne pas aller voir sur un site comme stockcharts et afficher les Bullish percent
$BPFINA pour la finance
$BPGDM pour les aurifères
$NASI pour le mcclellan index

etc….

Vous ajoutez 2 moyennes mobiles exponentielles  EMA8 et EMA30 , regardez en daily, en weekly..et vous contenter d’etre sur marge quand c’est bullish et moins investi  (ou cash) quand c’est bearish

Vous pouvez rajouter d’autres indicateurs a votre choix (c’est en testant qu’on devient forgeron).

Ce n’est pas miraculeux mais une base de départ, de la pratique et encore plus de pratique avec les indicateurs…avant d’aller vers de plus sophistiqués.

Hors ligne

 

#62 28/05/2016 19h46 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Merci Mevo pour les éclairages sur la marge, il y a en effet beaucoup de paramètres.
Je pense qu’actuellement je suis trop concentré et que cela pèse sur la marge.

Silicon je ne pense pas qu’un individu puisse avoir accès à une capacité de calcul suffisante (même sur des sites Internet qui offrent de bonnes ressources) pour anticiper l’avenir. Je ne suis pas convaincu par l’AT et je ne l’utilise que pour me donner une tendance sur un titre mais pas sur l’économie entière.
C’est la raison aussi pour laquelle je recherche l’aide d’un conseiller qui lui a les capacités de calculs à disposition (et aussi les capacités cognitives) pour déterminer une météo des marchés sur laquelle je pourrais réagir.

Enfin, je m’autorise d’écouter mon propre sentiment et surtout le bon sens des autres. C’est pourquoi je suis sur un forum comme ici pour échanger et apprendre.
Et aujourd’hui je suis content d’être retombé sur mes pieds après avoir agi sans suffisamment réfléchir et m’être retrouvé en situation de risque important. Cela a pris plusieurs mois (presqu’un an) et un marché favorable pour sortir la tête haute même s’il reste encore un risque de concentration sur mon portefeuille. J’espère que fin juin j’aurai à nouveau un portefeuille diversifié et avec cette fois un levier raisonnable.
Je repenserai alors à des recettes court terme pour anticiper les mouvements d’un support d’investissement ou pour ajouter de la performance au portefeuille (stratégies de couverture) mais elles resteront simples et plutôt basées sur le momentum (pas de construction de modèle sophistiqué auquel je ne comprendrai rien).

Il existe un site Internet qui permet de construire des modèles et de les backtester: portfolio123.com
Vous l’avez essayé?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#63 30/05/2016 03h47 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   16 

Je pense qu’il y a une bonne différence entre lire l’heure et prévoir la météo dans quelques jours.

Je ne peux pas tester comme tel mes indicateurs, ce sont des indicateurs que j’ai écrit et je fonctionne en multi time frame  ,130 minutes (journée divisée en 3) , daily et 2 jours ainsi que le weekly pour les grosses tendances, de plus je m’autorise de temps a autre à ne pas les suivre…

Bref rien de si drastique que ça, la partie analyse fondamentale je laisse ça a mon bureau de courtage et me contente des stocks les plus solides qui se rapprochent d’ailleurs assez du TSX60.

Hors ligne

 

#64 30/05/2016 07h01 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Silicon a écrit :

Je pense qu’il y a une bonne différence entre lire l’heure et prévoir la météo dans quelques jours.

Très bonne métaphore, je ne cherche pas à agir sur le premier (je suis lazy) et je pense que pour le deuxième, comme pour la météo atmosphérique il faut des capacités de calculs que seuls des pros peuvent avoir.

Concernant vos propres indicateurs, avez-vous anticipé le plafonnement du cours de l’or et avez-vous agi en conséquence? Quel est votre avis sur l’évolution du cours de l’or? Votre avis est-il uniquement basé sur l’évolution du cours (technique) ou prend il en compte l’environnement économique (recherche de sécurité en fonction des autres marchés)?

La remontée du dollar est considérée comme défavorable au cours de l’or et les probabilités que la FED augmente ses taux sont donc défavorables au cours de l’or qui devrait continuer à baisser.
Osez-vous le short de vos valeurs orifères?

L’or devrait baisser jusqu’à la veille de la réunion de la FED le 14 et en fonction de la décision remonter plus ou moins brutalement avant le référendum sur le Brexit (inquiétude). Cela est du bon sens, l’analyse technique peut-elle confirmer ce sentiment?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#65 30/05/2016 08h43 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   30 

Jef56 a écrit :

Ce problème je l’ai surtout sur les titres vifs, sur les ETFs je n’ai pas cette implication émotionnelle et je peux plus facilement faire des arbitrages. On n’évalue pas la valeur intrinsèque d’un ETF (c’est un panier d’une centaine ou plus de titres) donc le raisonnement est beaucoup plus macro ou tactique (beta factors) que pour un titre vif. C’est pour cela aussi que je cherche des stratégies d’investissement automatique (comme le momentum, ou l’application de règles de renforcement/allègement).

Bonjour Jef,

Vous tenez là une bonne piste pour votre stratégie d’investissement. Il faut toujours investir là où on se sent à l’aise. Je pense aussi que l’on ne peut pas tout faire. Il faut aussi savoir se spécialiser pour être efficace.

La forte volatilité actuelle des titres cotés associés à un fort effet de levier n’est pas favorable à un bon sommeil pour celui qui détient ce genre de portefeuille. Et, il n’y a aucun raison pour que cette volatilité diminue dans les années à venir, amha.

Les ETF permettent par principe une diversification naturelle. Attention, malgrès tout à ne pas abuser de l’effet de levier. C’est un outil dangereux.


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#66 01/06/2016 03h58 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   16 

Pour mon portefeuille, il est composé a 33% de valeur aurifère  , une seule valeur d’ailleurs RIC  (Richmont) , la part que j’ai dans ATC est trés négligeable  (5000 actions) et RDS que je considère une perte sèche, j’ai donc trés confiance dans l’or.

Il est liquide a 25%, ce qui témoigne de la confiance que j’ai dans le marché, je ne shorte pas, si je ne crois pas au marché j’ai juste a acheter du HGD , HFD  etc….

Pour le reste(42%) il se répartit entre les Reit (15% de diverses reit….bof..bof..), le pétrole (SU) , les assurances (MFC, CIX), les conglomerats financiers  (POW et PWF), les telecoms (BCE, T), les pipelines  (ENF TRP), de l’engrais  (AGU), des titres de père de famille en somme et dans tous ces cas je garde 50% et trade 50% sauf exeption, pour ce 50% je place l’ordre de vente a l’instant ou l’achat est complété et le révise tous les 2 ou 3 jours, les ordres de vente sont principalement basés sur la prochaine ligne de résistance, au plus le temps passe au moins je suis gourmand et n’hesite pas à prendre une perte si besoin est.

Le portefeuille est pratiquement 100% Canadien a la bourse de Toronto, le reste est US.

La partie ETF me sert uniquement a faire des in/out rapides, le market maker est la pour acheter et ce quel que soit le montant ce que je trouve bien interessant. Je ne suis pas tellement ETF, je préfere répartir moi même surtout quand c’est des valeurs que je ne suis pas vraiment pressé de vendre ou acheter

Il faut comprendre que je ne suis plus en phase accumulation et qu’a 70 ans je n’ai pas a prendre de chances, je me prends une paie régulière dans mon compte et vit avec, ce qui me convient trés bien pour le moment .

Oui j’ai vu la baisse de l’or arriver, juste a afficher le graphique de $BPGDM de la façon dont je l’ai écrit précedemment et vous le verrez aussi.

Pourquoi je n’ai pas tout vendu  ?? pour la simple raison que j’attendais aussi des résultats de forage qui ont d’ailleurs fait que le titre s’est bien maintenu  (pas si mal a tout le moins, mais je pensais qu’il aurait mieux fait).

Hors ligne

 

#67 02/06/2016 00h48 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

REPORTING mai 2016

Je suis très content de ce mois de mai qui m’a permis de réaliser plusieurs de mes objectifs.

Grâce à la bonne tenue des marchés et de 2 titres de ce portefeuille concentré (une fois n’est pas coutume en mai j’étais concentré), il est repassé positif et a même atteint son plus haut depuis le point de départ de juillet 2015.
Cette performance s’est faite en quelques jours, exemple supplémentaire que rester absent des marchés lors de phases (courtes) de sur-performance est une invitation à sous-performer. Donc entre vouloir faire du market timing et rater les rush de performance, il y a un équilibre à trouver.
J’ai vendu 228000€ de mon portefeuille sur le mois et donc suis passé à côté d’une performance encore meilleure, mais c’est le jeu.
L’objectif de réduire mon levier était trop impérial quelques jours avant le referendum sur le Brexit qui est à mes yeux très dangereux.

J’ai aussi vendu avec l’objectif de réorienter le portefeuille sur des ETFs dits low volatility à partir du lendemain du referendum anglais (sauf bien sûr si la catastrophe du oui se réalise, j’attendrai la stabilisation des marchés).
Parier aujourd’hui sur le facteur low volatility qui a sur-performé les indices depuis 6 mois n’est peut-être pas le plus opportun… J’ai privilégié les ETFs les moins chers (en terme de P/E ratio) pour éviter toutefois d’acheter trop cher.
Mon raisonnement est que je peux me permettre une sous-performance par rapport aux indices car je suis avec levier et la moindre performance sera compensée (largement) par l’effet levier. La faible volatilité devrait m’éviter des appels de marges (et donc la sortie inopinée des marchés) lors des immanquables variations des marchés qui depuis quelques mois semblent plus fréquentes et plus fortes.

J’ai donc en fait vendu quasiment tout mon portefeuille. Apple constitue 52% du portefeuille actuellement et l’obligation Chesapeake 8% second lien 25%.

PERFORMANCE

Un joli +17% sur le mois (+28% depuis le début d’année). Le portefeuille est à mes yeux plus risqué (certains ne seront pas d’accord) car j’avais 66% sur Apple et 20% sur l’obligation Chesapeake. C’est sûr que lorsque les 2 augmentent, avec toujours du levier, on sur-performe.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_perf_mai.jpg

J’ai envie de suivre un nouvel indicateur que j’appellerai ’performance accumulée’ à défaut de connaître son appellation officielle si elle existe.
C’est la performance du portefeuille plus-values et moins-values réalisées prises en compte avec tous les éléments cash (dividendes, intérêts, en plus ou en moins).
Cet indicateur permet d’avoir une idée du poids des éléments ’virtuels’ ou ’latents’ dans la performance du portefeuille. Ma performance en mai depuis l’origine est de -7,75% ce qui signifie que les plus-values réalisées pour atteindre la performance actuelle (de 18%) sont amputées de 7,75% si je vendais aujourd’hui (par rapport à mon pic de cash accumulé).
Cela signifie que le portefeuille actuel n’est pas d’une super qualité (en terme de timing) car en perte latente. Si j’avais pu acheter à des meilleurs prix, cette performance accumulée serait positive et la valeur du portefeuille serait équivalente aux versements + les plus-values et moins-values réalisées. C’est un peu une performance de flux ou de trésorerie finalement. Si vous avez une meilleur approche ou si je me fais des noeuds au cerveau merci de vos inputs.
C’est vrai aussi que si je réalise mes moins-values, l’indicateur va s’améliorer (revenir vers 0 ou plus). Mais comme on peut considérer que l’on prend des moins-values que contraint et forcé, cet indicateur instantané garde un intérêt.
Donc en gros, malgré une belle performance de 18%, mon portefeuille est complètement rouge (les 10 lignes sauf une sont rouge). Certains diront que si les titres sont de qualité cela laisse une belle marge de progression! On peut regarder le verre à moitié plein.

EVOLUTION DE LA PART

Je suis pour la deuxième fois en un an positif (octobre/novembre 15 et mai 16), pourvu que ça dure!

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_part_mai.jpg

LEVIER

J’ai réussi (enfin) à diminuer le levier à 50% d’utilisation de la marge selon le calcul d’IB, soit un levier de 1,2 pour 3,10 le mois précédent.

Pour 50% d’utilisation je pensais avoir un levier supérieur. C’est probablement parce que je suis concentré que le levier n’est pas terrible pour ce niveau d’utilisation de marge (un montant de 28000€ emprunté sur un portefeuille de 145000€).

DETAIL PAR SUPPORTS

La répartition par zone géographique n’a pas de sens ce mois étant donnée la concentration du portefeuille.
Je compte toutefois rectifier cela au plus vite.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_repart_mai.jpg

--> Obligations et assimilés
Poids du portefeuille: 32%
Performance mensuelle: +14,25%
Taux de rendement courant: 9%
Duration: 5,25
Rendement à maturité: 10,50%
Poids notation B (plus faible notation): 79%

Je n’avais pas mis à jour le poids de la notation B le mois dernier suite à la vente de la petite ligne de Chesapeake 2017, c’est rectifié ce mois.
Grâce à la remontée du cours du pétrole, Chesapeake s’envole encore de 25% ce mois.
Au global le titre est toujours en perte de 9%.

--> ETFs zone Amérique du Nord

J’ai tout vendu!

Meilleur performer: Healthcare +2,15%
Pire performer: XIU Index TSX60 de Toronto -3,71%

--> ETFs zone Euro

J’ai tout vendu!

Performance moyenne de 2%

--> ETFs zone Asie

Devinez… j’ai… he ben non.
Fausse manip’ j’ai gardé une ligne de VAS indice australien.
Performance moyenne de -2%

--> Gestion discrétionnaire
Poids du portefeuille: 65%
Performance mensuelle: +7,27%

Apple pèse pour 66% de cette poche après avoir allégé 1/3 de la ligne au dessus de 100$.
J’attend la veille de la keynote à la fin de la semaine pour vendre 85% de la ligne le plus haut possible (104$?).
Si le titre ne monte pas plus je ne suis pas encore certain de vendre, j’attendrai peut-être une meilleure fenêtre.

Meilleur performer: Apple +8,85%
Pire performer: Potash -4,73%

--> Options

Comme j’avais l’objectif de m’alléger sur le mois je n’avais pas pris d’option à part un covered call sur Potash. Je l’ai pris le mois dernier quand le titre avait atteint 25$CAD, j’aurais du en fait plutôt tout vendre en faible perte plutôt que d’essayer de jouer une remontée avec un covered call. L’appât du gain toujours…

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_options_mai.jpg

CONCLUSION

La chute du titre Apple le mois dernier m’a poussé à tout jeter pour me renforcer sur le titre. Certains diront que c’était opportuniste, d’autre inconscient et risqué (tout l’équilibre de diversification du portefeuille effacé pour suivre le marché dans un de ses excès). J’avoue que je ne sais pas dans quel camp je me situe. J’ai quand même été ’raisonnable’, j’ai hésité à me renforcer encore lorsque le titre était à 90$ et je ne l’ai pas fait (j’avais renforcé à 95,5 et 93,1).

Ce mois de juin j’attends que les événements potentiellement perturbateurs comme le Brexit passent (je reste toutefois investi à 120% pour l’instant) et ensuite reconstruis un portefeuille équilibré à base d’ETFs faible volatilité (je suis quand même inquiet sur l’opportunité d’investir maintenant sur cette catégorie qui a bien monté en 2016 et qui est de facto plus chère en terme de ratios P/Earnings, P/Book ou P/Cash que la moyenne du marché)…

Si Apple remonte avant sa keynote je vends 85% de la ligne et attends toujours le 24 juin pour revenir sur les marchés, donc je serai cash à 30% environ, de quoi pouvoir profiter des excès des marchés si les anglais font les imbéciles.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#68 25/06/2016 10h03 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Une fois de plus je me suis planté en voulant jouer les Mme Irma.
J’ai pris le pari du Remain le jour du vote. J’aurais mieux fait de m’abstenir et d’en rester sur mon premier sentiment: les Brits sont capables de tout.

J’ai pris des positions pour 74k€ dont des ETFs avec levier x2 et x3 dans le mauvais sens donc.
Je n’avais pas non plus gardé mes livres sur marge (18k£ d’achat le 23) ce qui m’aurait permis de les acheter moins cher une fois la baisse (bravo Sissi pour votre prudence inspirée) puisque je faisais le pari du Remain. A posteriori garder les livres sur marge était vraiment la bonne décision car le potentiel de baisse/hausse selon l’issue était très déséquilibré: Brexit la forte baisse était assurée, Remain la livre aurait peut-être repris 2 ou 3%. Mon choix sur ce point, au-delà du pari, n’était pas logique, c’était une erreur.
Il n’est pas aisé de réfléchir en 2 dimensions (les actifs et la monnaie). J’ai pris un autre pari (raisonnable) sur le Nigeria qui a dévalué sa monnaie. On a le même phénomène de yoyo entre la monnaie et les actifs, lequel baissera le plus et selon votre position short ou long vous sera favorable? Pour l’instant je suis aussi légèrement perdant sur ce pari.

J’avoue que comme tout un chacun j’ai paniqué à l’ouverture et ai revendu au plus bas ce qui m’a coûté environ 1,5k€ supplémentaires de mes pertes du jour.

Ce pari m’aura coûté 9,5% de ma mise en une journée soit 7k€ environ soit 5% du portefeuille hors marge.

Ma position 90% dollars avant ce pari me permet d’afficher sur la journée une perte de ’seulement’ 3,35% (ma monnaie de référence est l’euro).

J’aurais toutefois aimé une autre issue. A posteriori, ne rien faire aurait été plus inspiré. Je m’en serais sorti flat voire positif (en euros) sur la journée étant investi 95% sur les US en dollars.

J’espère que les prochains jours vont bien se passer car comme toujours lorsque je perds de l’argent sur un pari cela me vexe fortement et j’ai alors tendance à m’entêter et vouloir me refaire tout de suite (c’est pour cela que je ne fréquente pas les casinos).
J’ai ajouté 47k€ d’investissements aux 74k€ du 23 et donc je me retrouve aujourd’hui avec un levier de 2 sur le portefeuille.

Je relativise un peu en remarquant comme l’a fait IH sur son portefeuille qui a extrêmement bien résisté que si j’avais été investi uniquement en France, sans rien faire j’aurais subi une correction encore plus forte.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#69 25/06/2016 10h57 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   84 

Je viens juste d’écrire un message commentant les prédictions des uns et des autres et je tombe sur votre message.
En tout cas vous avez le mérite de faire partager cette expérience et à défaut d’engranger des bénéfices, vous aurez au moins mon +1.
Mince consolation !
La problématique de la monnaie est dure à assimiler lors d’investissements, mieux vaut s’y prendre à deux fois et envisager tous les scénarii. C’est une sorte de levier, comme le crédit ou la nue-propriété, à double tranchant.


Parrain de mon adorable filleule

Hors ligne

 

#70 25/06/2016 11h02 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   129 

Bravo pour détailler l’impact négatif du BrExit sur votre portefeuille.

A posteriori votre stratégie du début du mois "Ce mois de juin j’attends que les événements potentiellement perturbateurs comme le Brexit passent" était la bonne.
Il est généralement conseillé de suivre sa stratégie.

Maintenant en levier 2. C’est audacieux ! La suite peut venir d’Espagne …

Hors ligne

 

#71 25/06/2016 14h02 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour Jef56,
désolé d’être un peu direct mais au fil des mois je suis perdu :avez vous défini une allocation cible, une stratégie support et une gestion du risque (limite de volatilité, de levier) pour votre portefeuille pour le long terme, ou est ce, à l’inverse, une succession assumée de paris divers et variés en fonction du "news flow" voire des états d’âme?

Hors ligne

 

#72 25/06/2016 15h10 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Merci Skywalker de votre intérêt.
Il y a un fil rouge (qui évolue au fil de mes expériences) mais j’avoue que la partie ’opportuniste’ l’emporte pour l’instant mais les marchés n’aident pas à rester constant. Il faudrait qu’ils se calment aussi! Une évolution progressive de 0,5% par mois qui nous permette de partir en vacances 3 mois et de voir que son portefeuille (et les marchés) ont bien progressé de 1,5% en rentrant.
Si vous allez à la plage sur l’océan Atlantique vous faites du surf, sur la Méditerranée du bodysurf parce que les vagues sont plus petites.

Donc le fil rouge est: des ETFs, très diversifiés, plutôt low volatility, avec du levier, tout en me laissant libre de faire les choix que je trouve opportuns au moment où je les prends!
J’ai la conviction qu’il ne faut pas rester immobile pour progresser. Donc m’enfermer aujourd’hui dans une stratégie me priverait d’une phase d’apprentissage et de potentielles récompenses (financières ou autres).
Il y a aussi je l’avoue une certaine impatience qui m’éloigne actuellement d’une stratégie buy&hold dont les résultats seraient lointains. Je recherche l’enrichissement rapide sans non plus être tête brûlée, seulement un peu téméraire (cela se discute selon le curseur de chacun).

Au prochain rapport vous constaterez que j’ai toujours 50% du portefeuille avec Apple et vous me redirez que vous ne comprenez pas.
Moi je dis aux marchés ’laissez moi acheter mes ETFs au bon prix’ mais ils ne l’entendent pas de cette oreille ou surgit un événement pour réveiller mes pulsions opportunistes! ;-)
Si Apple remonte à 110$ alors je pourrai repartir sur mon fil rouge. J’ai établi une liste de 31 ETFs et les montants d’investissement que je souhaite faire. J’en ai d’ailleurs acheté quelques-uns en fin de semaine.

Je ne sais pas si c’est vraiment grave de ne pas être constant. Il me semble que seul IH aujourd’hui sur le forum a la zénitude du vieux sage malgré son jeune âge.
Les autres, ceux qui cherchent de la performance et pas seulement de la protection du capital, essaient avec plus ou moins de succès de battre les marchés. Je me mets dans cette deuxième catégorie.

Lorsque je serai plus endurci, ou dégoûté, ou brûlé, ou simplement fatigué, ou retraité, ou si j’adopte un petit à qui il faudra payer des études, ou me marie avec un coffre fort, j’évoluerai aussi vers une gestion privilégiant le rendement et la sécurité… dans quelques années.

Si vous n’arrivez pas à suivre (trouver du sens), n’essayez pas de lire un acte réfléchi dans chacune de mes actions, voyez le comme un simple témoignage dont l’issue (il veut s’enrichir) sera ou ne sera pas la récompense du chemin parcouru.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#73 01/07/2016 01h28 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

REPORTING Juin 16

J’ai fait le pari du Remain et j’ai perdu.
Je suis forcément mécontent (du vote anglais aussi) car j’avais vu le danger mais je me suis laissé séduire par les cotes des bookmakers alors que j’avais dit que le Brit dans l’isoloir faisait le contraire de ce qu’il disait dans les sondages (cf les dernières législatives et la victoire imprévue des Tories).
L’appât du gain toujours…

J’ai pris le jour du vote une position de 75k€ sur marge, 50% de mon portefeuille sur des supports favorables au Remain dont 18k€ d’ETFs avec levier x2 (sur le FTSE 250) et x3 (sur le FTSE 100).
J’ai perdu 9,5% de ma mise le premier jour (pertes réalisées avec des ventes) soit environ 7000€ (5% du portefeuille).
Le mois aurait eu une autre physionomie si je m’étais abstenu!

Au-delà du pari raté que j’assume, je suis par contre énervé de mon erreur d’avoir acheté des livres alors que les probabilités étaient une faible remontée de la livre en cas de Remain et une belle dégringolade en cas de Brexit. Il fallait garder les livres sur marge, cela me semble d’une telle évidence (et ça l’était aussi le 23). L’effet change a coûté un peu plus de 1500 euros sur les 7k€.

Bref un mois perdu avec ce pari qui se finit bien quand même avec la remontée de fin de mois et surtout avec mon exposition à 90% en monnaie américaine pour une performance négative de -2,41%.
Si je n’avais pas pris de pari le mois aurait probablement fait +1,5/2%.
Et si j’avais gardé mes livres sur marge sans les acheter -2% au lieu des -2,4%.

PERFORMANCE

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_perf_juin_2.jpg

Ma ’performance accumulée’ est à -4,88% soit mieux que le mois dernier (alors que je perds 2,4% sur le mois). Les titres du portefeuille encore détenus (pas vendus) se sont redressés avec une moins value latente de -4,88%.

EVOLUTION DE LA PART

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_part_juin_2.jpg

LEVIER

Comme à mon habitude quand je perds de l’argent et que j’ai une marge de manoeuvre, je l’utilise pour essayer de me refaire plus rapidement en prenant donc plus de risque.
Mon levier est de 2,3 à plus de 80% de consommation de ma marge.
Il est inférieur au mois d’avril mais il est remonté de 1,2 à 2,3 après le Brexit. J’ai donc comme objectif qu’il baisse de nouveau le mois prochain.

DETAIL PAR SUPPORT

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_repart_sector_juin_2.jpg
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_repart_geo_juin_2.jpg
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_repart_capi_juin_2.jpg

--> Obligations et assimilés
Poids du portefeuille: 18%
Performance mensuelle: +7,81%
Taux de rendement courant: 9%
Duration: 5,25
Rendement à maturité: 10,50%
Poids notation B (plus faible notation): 79%

Toujours très belle remontée de Chesapeake avec un +9,27%.
J’ai touché la moitié du coupon ce mois soit 2000€.
Au global le titre n’est plus en perte que de 3,65%.

--> zone Amérique du Nord
Poids du portefeuille: 60%
Performance mensuelle: -0,46%

Apple représente 87% de cette poche et a fait -0,66% sur le mois (je me suis renforcé à 2 reprises pour doubler la ligne).
Apple représente 52% du portefeuille global.

Potash fait presque aussi mal/bien avec une extrême volatilité.

J’ai acheté le 23 et le 24 des ETFs low volatility avec des lignes à 2 ou 3k€.
PEY / PHDG / USLB / ONEV / SMLV / CFO / SIZE

--> zone Europe
Poids du portefeuille: 8%
Performance mensuelle: -16%

Effet Brexit donc puisque j’ai tout acheté le 23.
J’ai perdu 20% sur mes ETFs leveraged ainsi que sur l’ETF small cap.
Après ces ventes je me suis retrouvé avec des livres (environ 14k€) que je n’ai pas voulu vendre (j’avais déjà assez perdu et le moment de panique était passé).
J’ai choisi d’acheter le secteur qui avait le plus baissé (pas les financières quand même!) c’est à dire l’immobilier et j’ai acheté l’ETF IUKP qui fini le mois à -1,10%.

J’ai acheté les ETFs low volatility avec des lignes de 2 à 5k€.
SPYW / DJMC / ZPRP / ELOW (en CHF)

Je ne compte pas renforcer la zone Europe avant des éclaircissements sur la sortie du RU.
Je revends IUKP si la livre retrouve un niveau pré-Brexit.

--> zone Asie-Australasia
Poids du portefeuille: 8%
Performance mensuelle: +4,66%

J’ai toujours mes 2 titres vifs Great Wall (+11%) et Prada (-2,7%) ainsi que l’ETF sur l’indice australien VAS (-0,30%).

J’ai acheté l’ETF low volatility JPMV pour 7k€ (+2,73%).

--> zone World ex USA
Poids du portefeuille: 3%
Performance mensuelle: -0,10%

J’ai acheté les ETFs low volatility pour des montants de 2 à 5k€.
GSIE / IDLV / EFAV

--> zone Emergents
Poids du portefeuille: 3%
Performance mensuelle: +6,40%

J’ai acheté les ETFs low volatility pour 4k€ chacun.
GEM / EELV

J’ai aussi pris un pari (un autre mais beaucoup plus léger, 4850€). J’ai shorté au lendemain de l’annonce de la dévaluation de la naira, l’ETF NGE sur le Nigéria.
Malgré la dévaluation de leur monnaie qui devrait booster leurs industries et le secteur financier qui pèse près de 50% de l’indice, je crois que le manque de devises du pays, avec la forte corruption de ses élites, avec à ma connaissance l’absence de raffineries dans le pays, avec une guerre dans le nord avec Boko Haram, avec des conflits dans le delta du Niger qui a coupé la production de brut de près de 40% (d’aucuns disent que c’est la principale cause de la remontée du brut depuis 2 mois) condamnent le pays à la récession.
Je pense que lorsque les devises seront réellement épuisées et que le pays ne pourra plus subventionner le prix de l’essence, des troubles sociaux importants vont apparaître et les investisseurs vont fuir le pays.
Si ce scénario ne se développe pas avant la fin de l’été je débouclerai la position car elle me coûte 12,30% d’intérêts pour emprunter les titres.

--> Options

Pas d’options dans ce mois de Brexit (vous voyez que je deviens raisonnable!)

CONCLUSION

Un pari perdu mais qui au final n’est pas catastrophique.
Un portefeuille toujours très dépendant du titre Apple. Si Apple se prend un gadin, je suis foutu. Le levier sur Apple est de 3,5 ce qui est intéressant.
Je compte vendre Apple s’il passe la barre des 100$ pour ne garder environ que 20k$ au lieu des 172k$ actuels.
Je compte me renforcer dans les ETFs low volatility, j’en ai sélectionné une quarantaine, en particulier sur l’Asie et les émergents.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#74 01/07/2016 08h55 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   246 

Toujours aussi passionnant !

Juste dommage pour le GBP - vu qu’on avait discute marge versus change pour moins de risque avant le vote . Mais je vois que vous vous en sortez…tant mieux

Je n’ai toujours pas fait de change vers le gbp - et hier Carney a laisse entendre qu’il laisserait la livre flotter donc on peut avoir une baisse du gbp cet été - remontee éventuelle apres ?? On était a 1.32 hier versus l’usd.

Comme vous j’ai acheté (en gbp) un peu d’immo vu la forte baisse mais pas un etf : Taylor Wimpey a 1.20 approx puis des petites positions assurances et banques de stocks pas chers et a dividendes - aviva, standard life, légal $ général, barclays et du retail marks $ spencer. Et triple ma position de ITV (ou la baisse est injustifiée) a 1.66
Je me mefie des etfs leveraged - par manque de connaissance sans doute- donc j’ai opte pour IUKD d’autant plus que ce sont les big cap internationales qui ont bien tenu le coup : seul vert sur le FTSE 100 dans le chaos!
Jeff si deja on travaille sur marge il me semble que choisir du leveraged amplifie le danger non?
C’est peut-être approprie pour un marche sideways  ? Je n’ai pas regarde la charte pour vérifier.

J’apprecie la sincérité dans vos récits de péripéties boursières … Bonne continuation!

Pour rire un peu et prendre du recul
Les Banques Centrales sont de retour ? Ah ? Elles étaient parties ? - Investir

Dernière modification par sissi (01/07/2016 10h34)

Hors ligne

 

#75 01/07/2016 14h43 → Portefeuille d'actions et d'ETFs de Jef56 (etf, lazy, portefeuille)

Membre
Réputation :   228 

Merci Sissi.

Oui on en avait parlé et c’est une raison supplémentaire pour être énervé! Je ne sais pas pourquoi j’ai fait le change (à part que j’espérais que la livre remonte en cas de Remain), je crois que je n’ai pas réfléchi tout simplement.

Personnellement j’aimerais ne plus être investi en GBP car en effet l’avenir est très incertain. Sur marge vous pouvez encore voir venir tranquillement.

Je pense en effet que ETF leveraged + levier c’est le double effet! Mais l’avantage d’un ETF sur d’autres supports spéculatifs c’est que lorsqu’il est à zéro, il ne va pas plus loin. On connaît la perte maximale (sauf si on short mais il y a des ETFs à l’achat dans les deux sens, long ou short).
J’aime bien les ETFs pour cela, c’est simple à comprendre et simple à acheter.

’La pluie ça mouille’! Sympa la chronique de T. Veillet.
Je crois comme lui que les banques centrales tiennent le marché à bout de bras, mais je ne vois pas encore le caillou qui les fera chuter. En attendant on investit sans peur du lendemain!


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech