Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 02/12/2014 16h16 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

Note: bien que CGP, j’ai toujours déconseillé ce "placement"


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#52 02/12/2014 17h11 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   166 

Selon ces informations, 700 millions de préjudice, 18000 épargnants, ça fait près de 40k par épargnant. Il semble donc qu’en moyenne ces gens auront mis plus de 40k dans ce genre de produit. Non cashflowing, pas de valeur de marché, liquidité hasardeuse au mieux, pour combien de rendement espéré, 7-8% ?
Picking pennies in front of a steamroller.

Hors ligne

 

#53 02/12/2014 19h28 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   44 

Bonsoir,

Je me suis toujours intérrogé sur ce type "d’investissement atypique"…
Evaluer un manuscrit cela me semble quand même être un exercice très périlleux…
De plus, j’imagine qu’il y a un côté affectif : le côté "collectionneur" plutôt qu’investisseur, ce qui n’est pas forcément la même chose…   

En tout cas l’affaire semble abondamment relayée dans les médias :

> Aristophil - Le temps des perquisitions

> L’empereur des manuscrits finira-t-il comme Madoff ?

> La justice écorne Aristophil, le roi du manuscrit

> €500 Million Ponzi Scheme Suspected at Paris Museum

> Escroquerie aux manuscrits: une prestigieuse collection privée sous scellés

> Placement dans les manuscrits : une arnaque à la Madoff ? 700 millions d’euros de préjudice présumés

Cordialement,

Eric

Hors ligne

 

#54 03/12/2014 12h16 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Modérateur
Réputation :   1083 

Voici un autre lien intéressant L’affaire "ARISTOPHIL" rend nécessaire une clarification du métier de CGPI qui analyse un autre aspect qu’on peut associer à ce dossier.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#55 03/12/2014 18h36 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

C’est sûr que certains conseillers ont manqués à la plus élémentaire prudence sur ces produits mais pour avoir discuter avec des conseillers qui proposaient Aristophil la plupart avaient eux-mêmes investis. C’est l’éternel problème de faire le tri dans les nombreuses sollicitations dont on est l’objet.

Si comme l’écrit l’article, les RC pro ne couvrent pas il y aura des cabinets en moins dans quelques temps…

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#56 03/12/2014 19h20 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,
Je viens de tomber sur ce forum et je me dis que c’est peut être une bonne solution pour créer une sorte de collectif…
J’ai malheureusement investit dans deux indivisions d’ARISTOPHIL, il y a 4 et 3 ans et demi…
Devant les derniers évènements et surtout devant ma très grande inquiétude, j’ai contacté un cabinet d’avocat spécialisé sur les arnaques et escroqueries, exclusivement engagé dans la défense des épargnants ou des investisseurs afin de mener une action préventive contre la société ARISTOPHIL si ça tourne mal.
Si vous êtes comme moi dans le désarroi et dans une grande solitude face à tout cela, contactez-moi.
Bonne soirée.

Hors ligne

 

#57 03/12/2014 19h35 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   66 

A l’occasion de la réception d’un mail reproduit plus bas je m’auto félicite d’avoir eu (pour une fois) du nez… ; et cela n’a pas toujours été le cas car j’ai collectionné à une certaine époque les c… J’ai cumulé la même année Aristophil et Girardin Industriel. Deux grandes réussites à mon actif

Mon message donc sur ce même file (deuxième plus ancien message) :

Mon expérience personnelle

Rentré sur ce produit il y a 3 ans, attiré par le rendement et le côté exotique du placement
Un peu peur mais à l’époque pas mal d’arrivée de cash qui inhibe tout esprit critique
Il y a un an j’ai voulu récupérer mes billes via mon CGP. C’était donc avant l’expiration des 5 ans.

Que dire ?

J’ai mis 6 mois et ai senti une réelle réticence (du CGPI ; Aristophil renvoyant systématiquement vers lui). Mais in fine j’ai récupéré mes fonds et le prorata des intérêts prévus
Je me suis dit ouf sauvé

Rien de tangible, je reconnais que j’ai retrouvé mes sous (j’aimerais au dire autant pour mes quelques FCPI et FIP…) et même avant le terme. Pourtant j’ai le sentiment (rien de rationnel ou de factuel) de l’avoir échappé belle

Au jour d’aujourd’hui je n’irais plus

Aujourd’hui un long message du CGP qui a pris la suite de mon ex commercialisateur aujourd’hui décédé :

Bonjour, Assurant provisoirement le suivi de la gestion du portefeuille de feu …, je vous transmets l’information suivante. Vous n’êtes pas sans savoir, je suppose, vu le déferlement médiatique (articles de presse, France Info) qui s’en est suivi, voire qui avait déjà lieu pendant la perquisition ( ???), que la société ARISTOPHIL fait l’objet actuellement d’une enquête judiciaire et que tous ses comptes ont été bloqués et les collections mises sous scellés à cet effet. La situation est donc très préoccupante car si cette situation venait à perdurer (le temps de la justice est parfois long) la société ARISTOPHIL risque d’être mise à terre définitivement, ce qui à mon sens n’est pas à proprement parler la meilleure défense des intérêts des investisseurs.
Je n’ai pas voulu vous inquiéter inutilement plus tôt car j’attendais d’avoir plus d’informations à vous communiquer avant d’aborder le problème. Vous trouverez donc ci-dessous le communiqué récapitulatif, complet et en toute transparence, reçu aujourd’hui de la société FINESTIM, distributeur exclusif des collections ARISTOPHIL avec les liens pour accéder aux articles de presse ou interviews radiophoniques sur le sujet.
Pour terminer sur une note plus optimiste, n’oublions pas qu’ avec ou sans ARISTOPHIL, vos investissements reposent directement sur des Lettre et des Manuscrits, en général d’exception, et que leur valeur existe et demeure universelle. Je ne manquerai pas bien sûr de vous tenir informé de l’évolution du dossier que j’espère favorable pour nous tous puisque je suis moi-même investisseur à vos côtés. Bien cordialement

En gros :
- il ne rappelle pas qu’il m’a remboursé…
- vraiment la justice est embêtante
- reste toujours du papier… mais quid de la contrepartie ?
- j’attends avec un "dégoût proactif" le message qui me proposera de m’allier aux autres victimes de la justice (la vraie coupable) et de contractualiser avec le cabinet d’avocats spécialisés qui moyennant finances (un tarif négocié bien sur) fera enfin éclater la justice !!!

Je me re-recite (tout en continuant de m’embrasser la main) : Un peu peur mais à l’époque pas mal d’arrivée de cash qui inhibe tout esprit critique

Mon dieu qu’il est facile de perdre de l’argent difficile à gagner. Toujours mesurer sa marge de sécurité, et quand on ne peut pas s’abstenir même si cela démange…

NB : nota bene fait après la lecture du message d’Elvis plus haut que j’ai découvert après la composition de mon message. Je n’ai aucune raison de douter de la démarche d’Elvis.

Dernière modification par bajb (03/12/2014 19h41)


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#58 03/12/2014 19h47 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Pourquoi la justice serait-elle la vraie coupable ?
Heureusement que vous ne doutez pas de moi… ce serait le comble !
Je demande tout simplement de l’aide, MERCI !

Et j’aimerai bien savoir comment vous avez fait pour récupérer vos billes (avec les plues-values, si j’ai bien compris!) avant le terme. Moi, j’ai voulu récupérer mes billes dès 2011, c’est-à-dire qq mois après mon dernier investissement chez ARISTOPHIL et mon conseiller (qui en plus a changé depuis) n’a jamais accepté ("Vous allez vous asseoir sur vos plues-values"," je ne peux pas croire que vous voulez faire cela","je vous le déconseille formellement"…etc, etc)
J’aimerai savoir comment sont rémunérés les conseillers, une fois que l’argent est placé ? Quels intérêts ont-ils ?
Merci

Dernière modification par elvis (03/12/2014 20h28)

Hors ligne

 

#59 03/12/2014 22h45 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Modérateur
Réputation :   168 

Elvis,

Bienvenu, faute d’avoir lu votre présentation dans la rubrique idoine.

Votre inscription ce jour juste pour demander de l’aide ou créer un collectif n’est pas vraiment dans la philosophie de notre communauté.

Je vous engage à lire notre charte dans un premier temps.

Malheureusement pour vous, je pense que très très peu de membres soient dans votre cas, vous avez dû remarquer qu’Aristophil est classé dans la rubrique arnaques et investissements douteux depuis près d’un an et demi et cela n’est pas pour rien. C’était même dans les discussions depuis 2011 avec les mêmes à priori.

je vous conseille de relire d’abord la file entière et vous en tirerez vos propres conclusions que vous pourrez nous faire partager et sur lesquelles il sera plus aisé de rebondir.

Désolé pour vous, ce n’est jamais plaisant de se faire "enfler"…

Dernière modification par Ledep (03/12/2014 22h50)


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#60 04/12/2014 00h11 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   15 

Je ne comprends toujours pas comment des CGP ont pu proposer en toute bonne foi ce placement,sachant qu’il y avait déjà eu une "affaire "précédente (les timbres).
     Avant même que le mien ne m’en parle ,j’avais déjà lu des articles qui incitaient à la méfiance ;et d’ailleurs cela m’avait surprise et déçue qu’il me propose ça (voir début de la file).
     D’autant que je n’ai pas un patrimoine d’un montant nécessitant une diversification poussée dans des placements "exotiques";et je crains bien que ce soit aussi le cas de pas mal de personnes qui se sont laissées avoir.Pourront -elles se retourner contre les CGP pour mauvais conseil?J’en doute.

      Je n’arrive pas à estimer si ce genre de placements a été proposé parce que le CGP y a un intérêt manifeste (rémunération) ou parce qu’il y a eu une mode pour des placements de diversification sur des choses censées être tangibles (j’ai eu ainsi droit à des pubs sur le placement forestier,le cinéma,les résidences senior ,les hôtels de luxe,les centres de vacances de luxe,les oeuvres d’art).Bien entendu je n’ai pas mis le moindre centime là dedans.
    Mais de toutes manières cela entame la confiance que l’on peut avoir dans le conseiller.

     Je vous souhaite d’arriver à quelque chose avec votre action en justice,Elvis .

Dernière modification par Victoire (04/12/2014 00h12)

Hors ligne

 

#61 04/12/2014 09h01 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Merci pour vos supers conseils. J’ai lu la charte dont vous me parlez et je pense, justement être plutôt quelqu’un qui voit le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Je ne vois pas en quoi ma demande et mes questions seraient contraires à la charte….??
Je ne suis vraiment pas une spécialiste des placements et investissements et si j’ai, malgré tout, voulu me retirer des indivisions ARISTOPHIL dès 2011, ce n’est pas pour rien !!!! Je demande juste un peu de partage de vos connaissances. Il y a t’il une dérive de votre philosophie si je bénéficie de votre solidarité pour créer un collectif ? Si bien sûr d’autres personnes sont dans mon cas…..

Je reste très intéressée pour savoir comment "bajb" a récupéré ses billes avant échéances et avec plus-values….

Proverbe chinois du jour : "Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire"

Hors ligne

 

#62 04/12/2014 09h41 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Administrateur
Réputation :   1309 

Victoire a écrit :

Je n’arrive pas à estimer si ce genre de placements a été proposé parce que le CGP y a un intérêt manifeste (rémunération) ou parce qu’il y a eu une mode pour des placements de diversification sur des choses censées être tangibles (j’ai eu ainsi droit à des pubs sur le placement forestier,le cinéma,les résidences senior ,les hôtels de luxe,les centres de vacances de luxe,les oeuvres d’art).Bien entendu je n’ai pas mis le moindre centime là dedans.

Vous plaisantez ?

L’intérêt du CGP c’est les 6% de commission à l’entrée.

Un "pigeon" qui investi 40 000 €, le CGP se prend 2400 € !

C’est le salaire mensuel d’un ingénieur débutant à Paris.

Il y a deux problème avec les CGP en France :
1) le mode de rémunération à la commission
2) le manque de compétence

Dans le cas d’Aristophil, comme vous l’indiquez, cela saute aux yeux que le "placement" était bancal et AUCUN CGP normalement compétent n’aurait du proposer le proposer (et surtout pas en invoquant une pseudo-diversification).

elvis a écrit :

Merci pour vos supers conseils. J’ai lu la charte dont vous me parlez et je pense, justement être plutôt quelqu’un qui voit le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Je ne vois pas en quoi ma demande et mes questions seraient contraires à la charte….??

Voyez plutôt du côté de 60 M de consommateurs pour une action collective.

Sur ce forum, nous avions mis en garde dès le début contre Aristophil et peu de membres se sont fait "avoir".

Hors ligne

 

#63 04/12/2014 09h57 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

InvestisseurHeureux a écrit :

Il y a deux problème avec les CGP en France :
1) le mode de rémunération à la commission
2) le manque de compétence

1) Certes mais la clientèle qui comprend l’intérêt de payer pour un conseil indépendant sans vente de produits est rare.
2) Pas le manque de compétence mais tout simplement être capable de préserver l’intérêt du client avant l’intérêt financier du cabinet. (note: ceci est valable pour beaucoup de profession)

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#64 04/12/2014 10h12 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Elle est rare mais elle existe, aujourd’hui les experts comptables ont compris qu’ils disposaient "d’un filon" qu’ils n’exploitaient pas et se lancent eux-aussi dans la gestion de patrimoine (ils viennent présenter leurs cabinets dans mon M2 notamment).
C’est assez nouveau, ils facturent leur conseil mais ne donneront jamais de produits financiers. Toutefois l’indépendance a ses limites et quand je leur demande ce qu’il advient une fois les conseils donnés ils me répondent qu’ils renvoient les clients à un CGPI avec lequel ils travaillent.

La vraie indépendance est selon moi les Familly Office où la rémunération est fixe.

(NB: Je n’ai rien contre les CGPI, banquiers, etc. bien au contraire, je parle simplement de la notion d’indépendance économique)

Jesuislambda

Hors ligne

 

#65 04/12/2014 13h15 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   66 

Elvis,
Pour revenir à votre situation, s’il vous plait aidez-vous en lisant les discussions comme cela vous a déjà été conseillé.
J’ai expliqué dans un ancien message comment j’ai récupéré mes fonds, et je crains que cela ne soit plus possible dans les mêmes conditions, à moins que vous ayez des relations particulières et privilégiées avec votre CGP.
La perte, si perte il y a (et je crains qu’il y ait) devra bien être endossée par quelqu’un : vous, le CGP ou Aristophil.
L’avenir nous le dira. Bonne chance à vous.


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#66 04/12/2014 13h30 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   14 

Je me suis intéressé en 2012 à Aristophil suite à un rdv avec mon CGP qui avait reçu des plaquettes Aristophil afin de proposer des parts à ses clients. On a donc fait nos recherches chacun de notre côté et elle est finalement revenu vers moi dans ces mots exacts (juillet 2012) :

J’ai regardé Aristophile et notamment les différents écrits sur internet et effectivement, je ne me pencherai pas plus avant sur ce type d’investissement, à mon sens trop risqué. On n’est pas loin d’une bulle qui peut exploser à n’importe quel moment, sans compter un rendement qui peut s’avérer nul puisque seul le président d’Aristophil fait le marché.

Donc certains CGP font mieux leur travail que d’autres et font leur due diligence avant de proposer n’importe quoi à leurs clients.

Nicolas92

Hors ligne

 

#67 04/12/2014 16h37 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Question: Le fait que le patron ait gagné 169 Millions à HeureuxMillion permettra t-il aux personnes lésées d’être remboursées sur sa cagnotte?

Hors ligne

 

#68 04/12/2014 19h39 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   44 

Bonsoir,

On m’a dit que cette histoire de gain au loto du patron d’Aristophil serait une simple rumeur qui aurait été démentie… C’est vrai que ça semble un peu gros quand même… Sur l’affaire, côté presse, en cherchant un peu on trouve pas mal d’articles dans des journaux de toutes tendances confondues, par exemple celui-ci :

Enquêtes - Ces niches fiscales qui transforment le papier en or

Le lien posté par GoodbyLenine me semble tout à fait pertinent car il pose clairement la question de la responsabilité des CGP(i).

Après chaque signataire a aussi sa part de responsabilité. J’invite les personnes concernées à relire précisément les documents qu’elles ont signé pour bien comprendre à quoi elles se sont engagées et s’il y a - ou pas - des garanties qui peuvent s’appliquer…

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (05/12/2014 19h23)

Hors ligne

 

#69 05/12/2014 18h54 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   66 

Bonsoir

Après le mail du CGP (voir plus haut) la lettre de M. Lhéritier… J’espère que le lien du fichier fonctionne…
http://www.devenir-rentier.fr/uploads2/ … illers.pdf
Les argumentaires développés me paraissent être principalement "auto justifiants" et s’appuient sur le fait que pas mal de "beau" monde a croisé un jour ou l’autre Aristophil.

Dans un autre domaine je suis sûr que Madoff et bien d’autres avaient aussi plein de photos d’eux et des gens biens.


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#70 07/02/2015 12h48 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   44 

Bonjour,

Ci-dessous une information récente (03/02/15) concernant le dossier Aristophil.

Extraits : "Les investisseurs qui ont souscrit des produits financiers commercialisés par la société Aristophil, voient aujourd’hui leurs droits menacés par le gel des avoirs et la paralysie de l’activité de cette société. Une enquête pénale à l’encontre de la société Aristophil et de ses dirigeants a été ouverte visant une escroquerie en bande organisée dont les épargnants auraient été victimes. Le cabinet Lysias Partners, qui a été sollicité par des détenteurs de parts en indivision de manuscrits anciens achetés auprès de la société Aristophil, fournit une analyse juridique de cette affaire.

Les autorités judiciaires auraient par ailleurs ordonné le gel des avoirs de la société et placé sous scellés les manuscrits dont elle est le dépositaire. La société Finestim et sa filiale Artcourtage, basée à Lyon, qui se présentait comme le distributeur exclusif des produits Aristophil, seraient également affectées par ces mesures. La société Finestim a été placée en redressement judiciaire par un jugement du 23 décembre 2014 rendu par le Tribunal de commerce de Lyon*.
./.  NB : *Actualisation au 3 février 2015  : par un jugement du 29 janvier 2015, le Tribunal de commerce de Lyon a placé les sociétés FINESTIM et ART COURTAGE FRANCE en liquidation judiciaire. Les personnes détenant des créances vis-à-vis de ces sociétés doivent se manifester dans les délais légaux auprès du mandataire judiciaire, Maître Jean-Phlippe REVERDY, 219 rue Dugueslin, 69003 Lyon."

Source : Le cabinet Lysias Partners aux côtés des détenteurs de parts « Aristophil » | Lysias Partner's - Société d'avocats

Hors ligne

 

#71 21/02/2015 18h09 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Modérateur
Réputation :   1083 

Pour ceux qui sont "victimes" dans cette affaire, vous pouvez lire ceci qui décrit comment certaines victimes s’organisent, et comment vous pouvez vous informer mieux, et éventuellement les rejoindre.

Il y a aussi ce lien qui résume l’affaire, sur un site qui dénonce par ailleurs un certain nombre de ce qu’on pourrait appeler des "arnaques et investissements douteux".

Et il y a aussi cet article qui précise les délais pour introduire d’éventuelles demandes, dans le cadre des redressements ou liquidations judiciaires déjà prononcées. Ne tardez pas si vous êtes concerné !


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#72 21/02/2015 19h00 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   29 

Au fil des hyperliens, je recommande aussi la lecture de cet article récent (Erwan Seznec, 10 février, site de Que Choisir - qui avait été dans les premiers voire le premier à lever le lièvre dès mars 2011).

Extraits choisis :

Erwan Seznec (Que Choisir) a écrit :

Certains des actes « notariés » que nous avons consultés sont de simples courriers, sans aucune valeur juridique en tant que titre de propriété. La « valeur » totale attribuée à tel ou tel manuscrit varie en fonction des contrats. Il n’est donc parfois même pas possible  de rattacher un investissement à des œuvres quelconques. On ne sait pas qui possède quoi… Certaines œuvres figurent dans plusieurs indivisions. Elles auraient été vendues plusieurs fois.

Erwan Seznec (Que Choisir) a écrit :

Au mépris des règles de diversification les plus élémentaires, des conseillers Finestim ont en effet incité de simples particuliers à investir 80 000 €, 120 000 € et même jusqu’à 300 000 € (provenant de la vente d’une maison) dans les indivisions Aristophil.

Hors ligne

 

#73 22/02/2015 11h28 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   189 

L’appât du gain fait faire des choses bien curieuses parfois…
En tout cas, cette section de l’IH a un magnifique historique de prévisions depuis plus de 4 ans ! Ce n’est pas comme si nous n’avions pas prévenu…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#74 05/03/2015 22h02 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   88 

Arsitophile se rapproche de l escrocrie…
Il proposait d’épargner sur des manuscrits : le patron d’Aristophil chez le juge

Actualités
    Générales
    France

    Accueil
    Flash
    France
    Monde
    Politique
    Science
    Revue de presse
    Spécial Vins

Il proposait d’épargner sur des manuscrits : le patron d’Aristophil chez le juge
AFP le 05/03/2015 à 20:49
2
Partager 10
Tweet 0
Gérard Lhéritier, fondateur de la société Aristophil en 2003 pose le 2 avril 2014 devant une vitrine exposant "Les 120 jours de Sodome" du Marquis de Sade ( AFP/Archives / Martin Bureau )
Gérard Lhéritier, fondateur de la société Aristophil en 2003 pose le 2 avril 2014 devant une vitrine exposant "Les 120 jours de Sodome" du Marquis de Sade ( AFP/Archives / Martin Bureau )

Le patron et fondateur d’Aristophil, société qui proposait aux épargnants de placer leur argent dans des lettres historiques ou des manuscrits, était présenté jeudi à un juge pour des faits présumés d’escroquerie.

Outre le médiatique Gérard Lhéritier, dont l’avocat n’a pu être joint par l’AFP, sa fille, le juriste qui rédigeait les contrats avec les épargnants, un libraire-expert et l’expert-comptable de la société, étaient déférés à l’issue de leur garde à vue, a annoncé à l’AFP une source judiciaire.

En début de soirée, la fille, qui était responsable de la gestion des collections, a été la première mise en examen pour escroquerie en bande organisée et soumise à un important cautionnement de 300.000 euros.

Aristophil proposait de placer son épargne dans des manuscrits avec des taux annoncés de 8 à 9%.

Des taux surprenants pour les enquêteurs, qui se demandent si l’apport des nouveaux investisseurs ne servait pas à payer ceux qui souhaitent récupérer leur mise agrémentée de taux élevés. Un système de cavalerie pyramidal de type Ponzi.

Les sommes en jeu, mises au jour par l’enquête préliminaire confiée par le parquet à la PJ parisienne, donnent le tournis.

Les policiers ont comptabilisé à ce stade 18.000 souscripteurs ayant conclu des contrats pour un montant de 850 millions d’euros, selon la source judiciaire.

Outre les contrats passés, les enquêteurs de la PJ ont estimé que d’autres étaient en cours de préparation, pour un montant de 600 à 700 millions d’euros.

Dans la perspective d’un possible préjudice, la justice avait également ordonné la saisie d’avoirs bancaires pour plus de 105 millions d’euros et de biens immobiliers pour 13 millions d’euros. Des lettres et des manuscrits de la société ont également été saisis.

Après le lancement de l’enquête préliminaire du parquet, de nombreux épargnants se sont manifestés auprès de la justice.

Ils avaient acheté des parts dans des écrits figurant dans le catalogue d’Aristophil, parfois très prestigieux, comme le testament politique de Louis XVI, les écrits du général de Gaulle, des manuscrits du marquis de Sade ou d’André Breton…

- "Des précurseurs" -

Avec ce dispositif, la société, dont l’objet principal est d’acheter "des lettres et des manuscrits pour les revendre avec bénéfice", proposait des morceaux d’histoire et du rêve érudit mais aussi des placements financiers, avec des écrits originaux.

Ils pouvaient être acquis par parts, en indivision. L’acquéreur achetait donc dans ce cas un bien incorporel, un titre financier, et non un manuscrit en tant que tel.

Aristophil revendiquait à l’automne avoir eu en dépôt ou en propriété environ 135.000 documents et manuscrits, les plus belles pièces dans son musée du VIe arrondissement de Paris.

Cet investissement atypique a rencontré, selon Aristophil, "un succès sans cesse grandissant", et dérouté tout autant le monde confiné de la bibliophilie que les spécialistes de l’épargne. Mais égalemet la direction des fraudes (DGCCRF), intriguée par cette société depuis fin 2012.

Fondée en 2003, Aristophil employait 70 personnes et réalisait en 2013 un chiffre d’affaires de 166 millions d’euros pour un bénéfice de 3,5 millions, selon des chiffres communiqués à l’AFP.

A l’automne, son avocat avait estimé qu’Aristophil et Gérard Lhéritier, un passionné d’histoire, payaient d’être des "précurseurs qui se sont intéressés à un marché qui était jusqu’alors l’apanage confiné des libraires du VIe arrondissement".

"Est-ce que les acquéreurs paient trop cher? C’est une question qu’on peut poser à tout acquéreur d’oeuvre d’art. Où est l’escroquerie?", avait aussi demandé l’avocat.

Hors ligne

 

#75 06/03/2015 04h38 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   421 

Gérard Lhéritier, fondateur de la société Aristophil en 2003 pose le 2 avril 2014 devant une vitrine exposant "Les 120 jours de Sodome"

Les souscripteurs seront certainement sensibles à ce trait d’humour.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Discussions similaires à "aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec aristophil…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech