Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 07/03/2014 10h38 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   127 

Mustang,

Votre message ne fait que confirmer que ce placement est extrêmement risqué pour ne pas utiliser d’autres termes.

Il est bien utile qu’il reste dans cette fil pour que ceux qui se posent la question concernant ce placement puisse voir que toutes les méthodes sont "bonnes" pour "pieger" ceux qui ne prennent pas garde.

Malheureusement, sur ce site, il y a beaucoup d’avertis et vos arguments supposés ne font que renforcer notre conviction quant à la qualité et la pertinence de ce type de placement. En clair, s’il y avait le moindre doute pour éviter ce placement, votre message Mustang ne fait que dissiper ce doute.

Dans ce sens, où votre message renforce la conviction de tout investisseur sérieux à éviter ce placement, votre contribution peut être qualifiée d’utile.

Hors ligne

 

#27 07/03/2014 13h19 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Modérateur
Réputation :   1081 

mustang a écrit :

Etonnant !
Je suis très surpris par certaines affirmations de cette discussion.

Moi ce qui me surprend, c’est que vous pensiez convaincre quelqu’un avec votre argumentaire (dans lequel on pourrait presque remplacer "Aristophil" par le nom de n’importe quelle société qui a fini par laisser ses clients plantés quand elle a mis la clé sous la porte), alors que c’est le premier et seul message que vous avez posté sur ce forum (où vous ne vous êtes même pas présenté, comme la charte le recommande). J

Collectionner, pourquoi pas, mais ce n’est pas la même chose que faire des investissements, et vouloir mélanger les deux me semble aléatoire.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#28 08/03/2014 11h45 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   44 

mustang a écrit :

Si je pouvais apporter un conseil averti, ce serait de bien se renseigner et d’être précis dans les affirmations

En effet il est fortement conseillé de se renseigner et d’être précis. Donc à titre "de renseignements et de précisions", ci-dessous quelques extraits du journal "Le particulier".

Le 12 décembre 2012, l’autorité des marchés financiers (AMF) a, de nouveau, mis en garde les épargnants sur les risques pris en investissant dans des lettres et manuscrits, des œuvres d’art, des panneaux solaires, du vin, des diamants.
../…
L’AMF pourrait, par ailleurs, encourager une réforme de la réglementation. Ce dont se félicite Jean-Pierre Rondeau, président de la Compagnie des CGPI. "Nous demandons à nos adhérents de ne pas placer les produits Aristophil et déconseillons Fairvesta".

source : Vins, diamants : alerte sur les placements atypiques - Placements défiscalisants - Le Particulier

le placement n’offre ni rendement garanti ni garantie du capital investi, et la société ne s’engage pas à racheter les manuscrits au terme du contrat. Les distributeurs commercialisent pourtant le produit avec des simulations financières offrant un rendement annuel de 8 %. Autant de raisons qui nous conduisent à vous déconseiller fortement cet investissement.

source : Attention aux produits miracles anti-ISF : droit de réponse d’Aristophil - Banque - Le Particulier

Hors ligne

 

#29 08/03/2014 15h44 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   18 

EricB a écrit :

le placement n’offre ni rendement garanti ni garantie du capital investi, et la société ne s’engage pas à racheter les manuscrits au terme du contrat. Les distributeurs commercialisent pourtant le produit avec des simulations financières offrant un rendement annuel de 8 %. Autant de raisons qui nous conduisent à vous déconseiller fortement cet investissement.

source : [url=http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1515382/attention-aux-produits-miracles-anti-isf-droit-de-reponse-d-aristophil

]Attention aux produits miracles anti-ISF : droit de réponse d’Aristophil - Banque - Le Particulier[/url]
Chose que j’avais déjà mentionné en 2011, après avoir analysé leurs contrats suite au démarchage d’un CGP. A l’époque, Aristophil avait sommé "Investisseur Heureux" de supprimer mes posts !

J’enfonce donc le clou : produit risqué sans aucune garantie aussi bien en rendement qu’en capital.
Je me demande encore par quel miracle certains CGP propose ce type de placement ? A moins d’aimer le risque et de vouloir sauter sans parachute, allez voir vers d’autres cieux plus cléments…

Hors ligne

 

#30 21/03/2014 15h03 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   -4 

Les manuscrits sont là pour éclairer l’actualité et ne jamais oublier les racines d’hier des conflits d’aujourd’hui. Ils permettent de mieux comprendre. Le discours de Damas sera présenté en avant-première durant les prochaines Journées européennes des Lettres et Manuscrits qui se dérouleront les 4/5 et 6 octobre prochains dans les salons de l’Hôtel Salomon de Rothschild (Paris 8ème arr.) dans le cadre d’une exposition exceptionnelle, florilège de manuscrits rares et précieux.

Hors ligne

 

#31 19/04/2014 15h07 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   54 

Bonjour,

Mon avis est aussi qu’Aristophil est une pyramide.

Le fondateur a été condamné il y a plusieurs années dans une affaire pyramidale sur les timbres ballon-porté.
Il a également la justice belge sur les fesses.

Mais surtout, le marché des manuscrits est minuscule. Si vous allez sur les encheres de Sotheby’s, vous verrez que vous pourrez acheter une lettre de Lincoln pour $50,000, soit la mise qu’on vous recommande sur ce genre de produits.

Alors quand Aristophil met €7m sur la table pour un manuscrit certes intéressant mais franco francais, permettez moi de douter sur l’identité de l’acheteur suivant.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/04/03/le-plus-sulfureux-des-manuscrits-de-sade-de-retour-a-paris_4394810_3260.html

Le marché est tellement petit que les nouveaux entrants financent les existants.

Hors ligne

 

#32 26/04/2014 05h55 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   -1 

Bonjour à tous,

Je suis CGP depuis un dizaine d’années et je vais essayer vous apporter un avis éclairé sur les solutions d’investissement Aristophil, car il est évident qu’il y a ici beaucoup de personnes qui parlent de choses qu’elles ne connaissent pas.
Je vais essayer de traiter les différents points l’un après l’autre.

Je propose ces solutions en investissement de diversification et dans des parts largement minoritaires du patrimoine des investisseurs.

1. Pour répondre à jus de kiwi, NON son fondateur n’ a jamais été condamné dans un affaire pyramidale. Si je pense bien à l’affaire à laquelle vous essayez maladroitement de faire référence, il a été reconnu par la justice INNOCENT. Pour votre information, l’affaire portait sur des timbres de collection. Et il existe d’autres objets de collection que l’on appelle des ballons montés mais rien à voir avec des timbres. Vous êtes l’exemple typique du genre de personne qui parlent pour ne rien dire sur des sujets qu’elle ne maitrise pas.

2. Un certain nombre d’entre vous semble s’émouvoir du fait que le CGP ait perçu une commission de 6%, cette commission est reprise au prorata temporis si le client ne respecte pas la durée prévue de 5 ans. Pensez-vous que les CGP ne sont pas rémunérés sur les autres solutions qu’ils proposent ?
Exemple : au lieu d’investir sur des produits Aristophil, je propose à mon client d’investir en assurance-vie sur un fonds obligataire avec 2% de frais d’entrée. Je vais percevoir une commission "immédiate" de 1,5% et une rémunération annuelle sur encours d’environ 1%. Si mon client laisse ses fonds investis 5 ans, j’aurais perçu pour cette affaire une commission totale de 6,5%. Personne ne crie au scandale ?
Qui peut expliquer à Xav4471, quelle est sa rémunération lorsqu’il propose un investissement en immobilier ? 6, 7, 8, 9, 10% ? Toujours personne pour s’en émouvoir ?

3. L’argent des nouveaux sert à rembourser les anciens. En partie vrai… quand vous allez à votre banque retirer de l’argent, ce n’est pas le votre qui vous ai donné mais certainement celui d’une personne qui vient de faire un dépôt. En effet, votre argent à vous n’est pas disponible, il "travaille". Il y a quelques années, un footballeur avait appelé tous les français à aller retirer leur argent en banque. Si seulement la moitié des français avait voulu le faire, la banque aurait été bien incapable de les contenter.

4. Ces produits ne sont pas des "super fonds euros" et la société ne cherche pas à le faire croire. Les documents de formation fournis indiquent en gros et en première page : Aristophil n’est pas un produit financier et ne garantit aucun taux. Oui la société explique qu’elle a toujours racheté les manuscrits aux adhérents… Et c’est vrai. Votre client souhaite un risque zéro ? proposez lui du fonds euro (et encore…)

5. Ces produits ne sont pas sous le contrôle de l’AMF… Je crois que les fonds proposés depuis 50 ans par Mister Madoff étaient bien régis par l’amf et ses alter egos internationaux. Tout comme les produits à l’origine de la crise des subprimes, non ? L’AMF fait un travail formidable mais être ou ne pas être sous son contrôle n’est pas forcément un élément de garantie.

Mon avis personnel : Aristophil est un produit de diversification intéressant et plaisant. Il doit rester minoritaire dans le patrimoine de l’investisseur (5/10% ?). Oui les lettres et manuscrits sont un marché et comme tous les marchés, ils peuvent connaître des fluctuations à la hausse comme à la baisse. Aristophil lisse ces fluctuations en proposant aux adhérents qui le souhaitent (tous en général) de racheter leurs manuscrits à un prix déterminé à l’avance. Alors oui, il faut expliquer au client, qu’il y a un risque tout d’abord de liquidité car si Aristophil venait à ne pas être en capacité de racheter ses manuscrits, la mise en vente sur le marché pourrait prendre bien plus de temps et le prix serait peut moins avantageux que celui proposés par Aristophil… ou peut être plus.

Pour être concret : Je rencontre un client, il a sa RP 300 000 euros et 200 000 euros d’épargne. Il me demande de lui faire une proposition pour 100 000 euros. En adéquation avec ses préoccupations, je lui propose d’investir 80 000 euros sur une assurance-vie multi support et 20 000 euros sur des produits Aristophil. Je lui dit ensuite, imaginons qu’Aristophil ne soit pas en capacité de vous racheter vos manuscrits comme prévu, vous revendez finalement sur le marché 50% moins cher que ce que vous les avez payés, soit 10 000 euros. Vous venez de perdre 2% de votre patrimoine, pas agréable mais pas dramatique. De plus on peut espérer avoir quelques plus-values sur les 80 000 euros investis en assurance-vie… Et sans préjuger des 100 000 euros qui ne m’ont pas été confiés.

Combien de clients ont perdu de l’argent en investissant sur des marchés actions sur les conseils de leur CGP qui, graphique à l’appui, leur a démontré que c’était la meilleure solution sur le long terme ? Combien de clients attendent encore que "ça remonte" ? Combien de clients sont empétrés sur les conseils de leur CGP dans des supers programmes défiscalisants sur la valeur "refuge" qu’est l’immobilier ?

Dernière modification par JuG (26/04/2014 08h09)

Hors ligne

 

#33 26/04/2014 16h41 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

C’est amusant ces intervenants qui n’écrivent qu’un seul message sur le forum pour défendre Aristophil. Le fait que google donne en quatrième position cette discussion lorsque l’on tape Aristophil en recherche n’est sans doute qu’une coïncidence.

@Jug

La presse fait mention de la condamnation du fondateur d’Aristophil

La philatélie à l?honneur dans « Le Point » et « L?Express » | Philatélie au quotidien
Je cite: « Gérard Lhéritier ne s’est lancé dans le commerce de timbres qu’en 1984. Une précédente affaire, montée en Lorraine et consacrée au commerce de pierres précieuses, avait périclité dans des circonstances qui avaient conduit à sa condamnation à plusieurs années d’interdiction de gérer une entreprise ».

Cela ne prouve rien sur son activité actuelle mais on ne peut prétendre que la justice l’ait toujours innocenté.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#34 26/04/2014 17h51 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   -1 

Il n’y a rien d’amusant, je ne me suis inscrit ici rien que pour répondre à toutes les inepties de personnes qui parlent de choses qu’elles ne maîtrisent pas et qui n’apportent aucun argument concret si ce n’est rapporter des ragots qu’elles répètent bêtement.

J’explique à Kiwijuice qui affirme : "Le fondateur a été condamné il y a plusieurs années dans une affaire pyramidale sur les timbres ballon-porté"
Premièrement des timbres ballon-porté ça n’existe pas et deuxièmement Gérard Lhéritier n’a pas du tout été condamné pour l’histoire des "timbres ballons portés" ni aucun autre timbre d’ailleurs.

Vous même, j’espère involontairement, répondez à côté de la plaque : "des circonstances qui avaient conduit à sa condamnation à plusieurs années d’interdiction de gérer une entreprise"
Où est le rapport avec la condamnation évoquée par Kiwijuice ???? Connaissez-vous seulement la cause de ce type de condamnation ?

Et si vous prenez la peine de lire mon post, j’écris "son fondateur n’ a jamais été condamné dans un affaire pyramidale"

Si c’est là le seul élément probant que vous avez à apporter, c’est bien pauvre.

Je ne suis pas l’avocat de la société Aristophil mais je trouve tellement navrant tous ces CGPI qui parlent sans savoir.

J’espère que vous ne faîtes pas parti de ceux qui prennent pour argent comptant ce qu’ils lisent ou entendent dans la presse, faites vous votre propre opinion, renseignez vous à la source contactez un délégué régional Aristophil, participez à la journée de présentation d’Aristophil, et après vous pourrez venir parler de quelque chose que vous connaissez.

Hors ligne

 

#35 26/04/2014 18h09 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   29 

JuG a écrit :

quand vous allez à votre banque retirer de l’argent, ce n’est pas le votre qui vous ai donné mais certainement celui d’une personne qui vient de faire un dépôt.

Non en général. Le plus souvent, on me donne des billets neufs probablement issus de la Banque de France et non d’un déposant précédent.

JuG a écrit :

Je crois que les fonds proposés depuis 50 ans par Mister Madoff étaient bien régis par l’amf et ses alter egos internationaux.

Par l’AMF ??? Vous avez une référence ? Je suis plus que sceptique.

JuG a écrit :

Je lui dit ensuite, imaginons qu’Aristophil ne soit pas en capacité de vous racheter vos manuscrits comme prévu, vous revendez finalement sur le marché 50% moins cher que ce que vous les avez payés, soit 10 000 euros.

10000 euros ? Pour une part d’indivision dans un manuscrit ? Je n’y crois pas une seconde.

JuG a écrit :

Vous venez de perdre 2% de votre patrimoine, pas agréable mais pas dramatique. De plus on peut espérer avoir quelques plus-values sur les 80 000 euros investis en assurance-vie… Et sans préjuger des 100 000 euros qui ne m’ont pas été confiés.

Argument suffisamment pittorresque pour que je le mette en relief. Vous vous rendez compte de l’effet comique que ça fait ? "Perdre 50 % ce n’est pas grave, si on refait habilement les calculs". Vous pourriez aussi rapporter ces 10000 euros de perte à ce que votre client gagne sur une vie, voire au PIB national s’il est patriote - sa perte sera encore moins douloureuse.

Dernière modification par GillesDeNantes (26/04/2014 18h42)

Hors ligne

 

#36 26/04/2014 18h30 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   128 

JuG a écrit :

Vous même, j’espère involontairement, répondez à côté de la plaque : "des circonstances qui avaient conduit à sa condamnation à plusieurs années d’interdiction de gérer une entreprise"
Où est le rapport avec la condamnation évoquée par Kiwijuice ???? Connaissez-vous seulement la cause de ce type de condamnation ?

Et si vous prenez la peine de lire mon post, j’écris "son fondateur n’ a jamais été condamné dans un affaire pyramidale"

Honnêtement, c’est pour rire ou vous êtes sérieux ? Peu importe que ce soit pour fraude pyramidale ou autres fautes de gestion, dans tous les cas :

thomz a écrit :

On ne lui achèterait pas une voiture d’occasion.

Personnellement je ne vois pas où est l’intérêt pour l’investisseur dans tout cela. Je me répète mais une fois de plus, pour un risque et un potentiel de gain similaire je vais plutôt aller acheter des actions de petites sociétés en croissance. Mais évidemment pour les "conseillers", ça fait moins exotique et ça ne permet pas de facturer autant de frais.

Ce type de produits ne sont pas des produits d’investissement, mais des produits de connaisseurs-collectionneurs pour qui c’est une passion, et qui sont éventuellement intéressés par une conservation de la valeur de leur achat, voire par la possibilité de le monnayer indirectement plus tard (en exposant les oeuvres dans une galerie).

Quand Bernard Arnault achète des oeuvres d’art c’est pour la passion de la collection et pas pour gagner de l’argent. Il le dit lui-même, ses investissements c’est dans le développement de LVMH et dans des startup. Je vais faire comme le milliardaire, et continuer d’investir dans les entreprises.

Dernière modification par Derival (26/04/2014 18h31)

Hors ligne

 

#37 26/04/2014 18h31 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   -1 

Gilles de nantes : un de plus qui ne sait pas de quoi il parle :
Quand vous faites un retrait c’est rarement un billet neuf vous obtenez mais il a été chouchouté de manière à ce qu’il n’est pas l’air de sortir de la poche de votre jean. De plus c’était une image destinée à vous faire comprendre que la banque garde un peu de liquidité pour faire face aux demandes de retrait des clients mais que la majorité est investi sur des supports plus moins liquides. Mais je vois que c’est un sujet qui vous échappe.

Pour Madoff :

En annonçant la semaine dernière qu’un peu plus de 500 millions d’euros d’actifs étaient exposés au risque Madoff au sein des fonds de droit français, l’AMF (Autorité des marchés financiers) a suscité bien des questions…

Source : La liste des fonds pris au piègede Madoff 

Une part d’indivision de manuscrit à 10 000 euros effectivement non, les parts n’ont en général pas cette valeur. Mais rien ne l’empêcherait, tout dépend la valeur de ce qui compose l’indivision et le nombre de part. Enfin bon vous ne pouvez pas savoir puisque vous parlez de chose que vous ne connaissez pas.

Quand on parle de conseil en gestion de patrimoine, on se préoccupe effectivement de l’impact global des solutions que l’on va préconiser. Encore une fois, si vous lisez bien mon post vous verrez que je n’occulte en aucun cas de zoomer sur la perte hypothétique de 50% sur cette partie de l’investissement mais je ramène cela à la préconisation globale et au patrimoine global, je fais mon job. Pourquoi parler du PIB ? juste pour un peu de démagogie ? pour essayer du poids à vos remarques sans consistances ? Ce n’est certainement pas le votre et donc une fois de plus vous parlez d’une chose que vous ne connaissez pas.

Parlez des sujets que vous connaissez.

Hors ligne

 

#38 26/04/2014 18h33 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   -1 

A derival : parlez de ce que vous connaissez : les CGP ne peuvent facturer absolument aucun frais pour la commercialisation de ces solutions

Hors ligne

 

#39 26/04/2014 18h35 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   29 

Derival a écrit :

Quand Bernard Arnault achète des oeuvres d’art (…).

Attention à ne pas diffuser involontairement le message subliminal émis par Aristophil même dans un message critique :-). Autant que je comprenne, pour l’immense majorité de ses souscripteurs, Aristophil ne vend pas des "oeuvres d’art" mais des "parts d’indivision dans des collections d’oeuvres d’art" - ce qui n’est pas tout à fait la même chose en terme de liquidité du produit.

Hors ligne

 

#40 26/04/2014 18h41 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   29 

(dans son premier message)

JuG a écrit :

(…)  la société explique qu’elle a toujours racheté les manuscrits aux adhérents (…) racheter leurs manuscrits (…) en capacité de racheter ses manuscrits (…) en capacité de vous racheter vos manuscrits

Ôtez-moi d’un doute. Je supposais que vous vendiez des "conventions Coraly’s" c’est-à-dire -autant que je comprenne- des parts d’indivision dans des collections de manuscrits. Maintenant les citations que j’ai relevées me font douter - les "produits" que vous proposez à vos clients sont-ils  des "manuscrits" ou des parts d’indivision ?

(dans sa réponse ultérieure)

JuG a écrit :

Pour Madoff :  (…)

Vous confirmez ma lecture : les fonds français en question, sous contrôle de l’AMF, n’étaient absolument pas des "fonds proposés depuis 50 ans par Mister Madoff ". Vous amalgamez des choses différentes.

JuG a écrit :

Une part d’indivision de manuscrit à 10 000 euros effectivement non, les parts n’ont en général pas cette valeur.

Je rectifie volontiers : une liasse de parts.

JuG a écrit :

je n’occulte en aucun cas de zoomer sur la perte hypothétique de 50% sur cette partie de l’investissement

En effet, je vous avais lu. Ce qui m’étonnait était que vous occultassiez la possibilité de perdre 90 % voire davantage.

JuG a écrit :

Parlez des sujets que vous connaissez.

Je vous renvoie le compliment :-)

Dernière modification par GillesDeNantes (26/04/2014 18h45)

Hors ligne

 

#41 26/04/2014 19h09 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

JuG a écrit :

Et si vous prenez la peine de lire mon post, j’écris "son fondateur n’ a jamais été condamné dans un affaire pyramidale"

Vous pouvez quand même reconnaître que cette personne n’a pas un passé blanc comme neige, même si cela ne présume pas de ses activités actuelles.

JuG a écrit :

Si c’est là le seul élément probant que vous avez à apporter, c’est bien pauvre.

J’ai vraiment autre chose à faire que de pousser des recherches sur un produit que je ne commercialiserai jamais après la présentation succincte de Patrimonia.

JuG a écrit :

Je ne suis pas l’avocat de la société Aristophil mais je trouve tellement navrant tous ces CGPI qui parlent sans savoir.

Vous avez raison, je ne sais pas ce qui se cache derrière Aristophil mais je suis étonné de ces apparitions soudaines de défenseurs d’Aristophil. Tant mieux pour Aristophil.
En tant que CGPI, je ne propose que des produits dans lesquels je suis susceptible de mettre de mon argent et Aristophil n’entre pas dans cette catégorie.
Si vous aimez vendre ce type de produit, tant mieux pour vous mais vous me permettrez de sourire à la lecture du conseil d’investissement de 100 000€.
Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#42 27/04/2014 12h17 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   166 

Carpediem/gilles/derival

Je pense honnêtement que la plupart des participants au forum savent très bien à quoi s’en tenir à propos d’aristophil. Et ceux pour lesquels c n’est pas le cas méritent alors ce qui pourrait leur arriver.

Le sujet de ce forum est "devenir rentier". L’investissement, vous le savez très bien, est une activité competitive par définition. Plus il y a des investisseurs dans aristophil (ou dans des girardins, Duflot et autres machins du même acabit), moins il y en a sur le marche en train d’éplucher les bilans des boîtes que *vous* cherchez à acheter (puisque je crois que vous êtes tous investis sur le marche français).
Donc au fond vous devriez même encourager JuG.

Pour ma part, ça ne m’affecte pas puisque les investisseurs sur ls marchés que je suis ne sont probablement pas des investisseurs potentiels d’aristophil.

Hors ligne

 

#43 28/04/2014 13h52 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   127 

crosby,

Je ne suis pas d’accord avec vous ; du moins avec la manière que je considère "maladroite" avec laquelle vous vous êtes exprimé sur ce point.
Un forum est une approche altruiste de partage de connaissances. Le conseil égoïste consistant à laisser des néophytes s’engoufrer dans de mauvaises affaires pour s’en garder les meilleures investissements, me semble limite.

Cela peut paraître direct … même si je suis certain que c’est plutôt une maladresse dans la formulation. A moins que ce soit du second degré que j’ai maladroitement pris au premier !

Revenons à Aristophil, car je ne souhaite pas dévier le sujet.

L’investissement dans Aristophil ne résiste pas 5 secondes à une analyse sérieuse. C’est un mauvais investissement ; voire très mauvais investissement. Illiquide, risque de perte important, rendement aléatoire. C’est la combinaison et l’accumulation de ces trois facteurs qui le rend ininteressant (pour rester pudique dans les termes).

Si c’est autre chose, alors c’est autre chose. Mais ce n’est pas un investissement et encore moins un investisement interessant. Un distribiteur honnête (CGP ou autre) s’il comprend ce qu’il vend doit avoir un problème de conscience.

Les messages réccurent pour redorer le blason d’Aristophil montrent à quel point toutes les tentatives sont permises pour fausser le jugement de l’épargnant et sa clairevoyance.

On peut remercier JuG car son message renforce le doute sur Aristophil.

Aristophil = Fuire.

Hors ligne

 

#44 29/04/2014 22h32 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   54 

Bonsoir,

Je voulais apporter des precisions car JuG a eu raison de m’interpeller.

Dans cet article : http://mondephilatelique.blog.lemonde.f … lexpress/, on apprend qu’il n’était pas bon gérant :

A l’époque, d’ailleurs, Le Monde, sous la signature d’Hervé Gattegno écrivait que « Gérard Lhéritier ne s’est lancé dans le commerce de timbres qu’en 1984. Une précédente affaire, montée en Lorraine et consacrée au commerce de pierres précieuses, avait périclité dans des circonstances qui avaient conduit à sa condamnation à plusieurs années d’interdiction de gérer une entreprise ».

Bon, on peut progresser, les erreurs de jeunesse sont possibles.

Ensuite, sur les ballons-porté, Gérard Lhéritier n’a pas été condamné, en effet.
J’ai fait un amalgame : il a été relaxé, ce qui en droit français veut dire qu’il n’est pas innocent mais que la procédure ne peut aller plus loin. Une relaxe peut intervenir souvent dans les délits financiers pour prescription (je ne dis pas que ce fut le cas).

Article intéressant ici sur l’arnaque monégasque : http://www.leparisien.fr/faits-divers/t … 455795.php
Rien d’illégal peut-être mais un don d’être au mauvais endroit…Surtout, belle confusion des genres : expert et acheteur en final des timbres…

Article à charge de l’Express ici : http://www.lexpress.fr/culture/livre/ve … 47044.html

On dit qu’Aristophil aurait environ €400m sous gestion.
Je le dis encore, regardez les sites Sothebys ou Christies. Les pièces partant pour plus de €100k sont très rares. Aristophil est le seul acheteur dans certaines ventes. Qui lui rachètera plus cher ?

En conclusion :
-    Un gérant qui a été condamné une fois en 1986, puis poursuivi en 1995 pendant 11 ans (relaxe et non acquittement), dont 15 jours de prison (rare pour les délits financiers)
-    L’AMF qui dit attention fin 2012
-    Le seul acheteur sur le marché, avec des montants X fois supérieurs aux autres

Cela fait pas mal de red flags qui devraient suggérer au bon père de famille de passer son chemin.

Hors ligne

 

#45 11/10/2014 12h51 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Je ne suis ni là pour encenser ARISTOPHIL ou même pour le dénigrer il y a assez d’experts en encensement et en dénigrement, chacun avec leurs bons arguments.

Aujourd’hui je suis  circonspect sur ce placement. J’ai effectué une très longue recherche personnelle sur les ventes d’écrits et manuscrits anciens,  il semblerait tout de même que ce marché soit un marché de niche depuis fort longtemps.  Je ne me suis pas laissé guider par ARISTOPHIL mais j’ai fait une recherche minutieuse sur de nombreuses ventes et j’ai pu remonter jusqu’au début du 20e siècle. Je vous conseille notamment le site bibliorare.com référençant toutes les ventes dans les différentes salles. Dans mes recherches, je suis également tombé sur la librairie Sourget à Chartres (on ne peut pas dire que ce soit une grande capitale du monde lol), je vous invite à regarder ses bilans sur infogreffe, vous découvrirez un chiffre d’affaire d’environ 5000k€ pour une entreprise créer depuis 1990.

J’en suis arrivé à la conclusion qu’effectivement ce marché est très actif et depuis fort longtemps. effectivement comme tout produit de niche les valorisations sont très fortes et je partage l’analyse des différents experts rencontrés (bibliophiles, commissaires priseurs, et conservateur à la BN), nous sommes sur un sous-jacent dont la rareté augmente avec la technologie.

Cependant le passé de Monsieur LHERITIER, son besoin narcissique de se mettre en valeur avec de nombreux politiques, de rémunérer des célébrités dans différents évènements comme s’il voulait en avoir caution populaire, et le fait qu’aucune pièce acquise par ARISTOPHIL ne soit revendue en dehors de leurs contrats m’inquiète.

C’est pour toutes ces raisons que je reste ni positif, ni négatif. Mais j’ai toujours refusé dans mon métier le dogmatisme à outrance mais également l’opportunisme sans limite.

Toutes les lectures de ce forum m’ont fait me poser une question: Mais avec autant de dogmatisme combien sont réellement rentier sur ce site?

Permettez-moi cette précision importante: Le fond LUXALPHA commercialisé par Rotschild & Cie était bien un fonds agréé par l’AMF et contenait du Madoff. De nombreux épargnant français sont victimes et aucune manifestation, écris ou autre de la part de l’AMF. Et ce n’est pas le seul fond!

Hors ligne

 

#46 18/11/2014 13h35 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   11 

Bonjour,

Sur cette société, voir le très bon article du Point qui en parle ce jour :
Descente de police au musée des Lettres et Manuscrits

EXCLUSIF. Plusieurs perquisitions en cours visent Aristophil et son charismatique patron, Gérard Lhéritier, soupçonné d’escroquerie en bande organisée.

On parle de pyramide de Ponzi.

Bonne lecture.

Hors ligne

 

#47 18/11/2014 13h54 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   421 

Je pense qu’il y aurait une place pour un mix investissement/mécénat dans l’art.

J’avais participé à la souscription (pour une somme symbolique) du Louvre pour l’achat des 3 Grâces de Cranach qui avait rencontré un grand succès.
Ces souscriptions faites par les grands musées nationaux le sont sous forme de dons, elles pourraient l’être sous forme de fond sans aucune garantie de sortie.

Un grand musée (indispensable pour l’expertise et le sérieux de l’opération) lance un fond de placement en oeuvres d’art.
Chacun peut acheter une part disons 1000 euros. Le musée fait des achats (bien sur il faut se cantonner à l’exceptionnel comme les 3 grâces (il faut voir un Cranach en face, l’émotion traverse les 6 siècles intacte), pas l’original de la marche hongroise qui n’intéresse personne) et publie la valeur du fond en fonction de l’évolution du marché de l’art (quand même assez liquide et vérifiable par tous).
Les parts s’achètent alors suivant cette valeur comme pour un opcvm.

Bien sur il n’est pas question de revendre ces achats ! Le porteur souhaitant vendre doit se mettre sur une liste d’attente et si le gestionnaire décide que le fond n’a pas besoin de cash, les nouveaux entrants achètent alors les parts des vendeurs.
Les oeuvres seraient bien sur exposées dans le musée et les investisseurs/donateurs (il faut être conscient qu’à priori c’est plus un don) auraient des avantages VIP (visites privées, conférences etc…)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#48 18/11/2014 15h52 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   

Je cite dans l’article du point:

Décidément chanceux, le patron d’Aristophil n’a pas seulement décroché la martingale avec ses juteux placements. Il a carrément touché le jackpot au sens propre, empochant en novembre 2012 un faramineux gain de 169 millions à l’EuroMillions, le plus gros pactole empoché en France !


Dingue quand même!

Hors ligne

 

#49 02/12/2014 15h05 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Membre
Réputation :   174 

Vu hier un article de france info

Aristophil : les comptes suspects du plus célèbre des marchands de manuscrits

La Justice s’intéresse de très près à la société Aristophil, fondée par Gérard Lhéritier et devenue le plus important marchand de manuscrits du monde. Selon le journal Libération, elle fonctionnerait sur le modèle de la "cavalerie" pour un préjudice de 700 millions d’euros à l’encontre des épargnants attirés par des promesses de rendements très intéressants. Son patron s’en défend.

Et c’est en première ligne lorsque l’on tape Aristophile sur google.

Reste à savoir comment va aboutir l’enquête en cours…..

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#50 02/12/2014 15h36 → Aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec Aristophil... (aristophil, lettres - manuscrits - parts)

Administrateur
Réputation :   1307 

Merci pour l’update.

Dans l’article que vous mentionnez :

franceinfo a écrit :

La société, totalement bloquée par les saisies de comptes, est en effet sur le point d’être placée en redressement judiciaire. Quant aux 18.000 épargnants, ils pourraient y perdre leurs fonds.

Aristophil semble bien avoir sa place dans la rubrique "Arnaques et investissements douteux", comme nous le présagions.

Un grand bravo aux CGP qui recommandaient ce placement.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "aristophil : investissement ds les lettres et manuscrits avec aristophil…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech