Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1976 03/02/2016 10h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Berkowitz a continué ses achats de SHLD quasiment chaque jour depuis le début de l’année.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1528_2fev.jpg

Il a commencé à "passer à l’offensive" après l’annonce des résultats du Q3.
Fin novembre 2015, il détenait 26,659,148 actions.
Aujourd’hui, 2 février 2016, il détient 28,543,248 actions.
Il a donc acheté près de 1.9 millions d’actions en à peine 2 mois.

Lampert quant à lui détient 53,032,874 actions

A eux 2, ils détiennent donc 76% des actions, et le flottant est réduit à 25,113,878 actions, voir beaucoup moins si on ajoute les autres investisseurs value historique qui ne devraient pas vendre à bas prix.

Entre temps, le nombre de short interest a augmenté, il est de 13,640,753.

L’élastique se tend…

Dernière modification par Aelthen (03/02/2016 10h11)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1977 03/02/2016 14h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

monpersylv a écrit :

Dommage que Fairholme n’ai pas précisé ce qu’ils ont pris en compte dans "Other assets"…

Même si je ne sais pas ce qui est évalué par Fairholme, il y a aussi pas mal de crédits d’impôts qui ont été dépréciés chez Sears. Si Sears vendait une partie de son immobilier, ces derniers seraient sans doute réactivés.
Je pense que toute la partie retail est évaluée sur la base des inventaires nets et des créances et que peu d’importance est accordée à ce qui est SYW ou pas.

Hors ligne

 

#1978 04/02/2016 10h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   265 

Benj (gras ajouté par Geronimo) a écrit :

– A propos du spin-off Seritage il écrit: « the properties included in the transaction were not exclusively the crème de la crème of the company’s real estate portfolio as many have falsely asserted. Instead, the quality of the properties included in the transaction closely mirrors the approximately 170 million square feet of real estate retained by Sears today »
=> 1/4 des propriétés ont été spinnées, et ces propriétés ont une répartition par Grade similaire à la la répartition actuelle. Le patrimoine immobilier est encore conséquent, contrairement à ce que beaucoup ont écrit sur Seeking Alpha! :-)

Le rapport de Fairholme est en fait très trompeur sur ce point.

L’immobilier de Seritage n’a pas la même répartition que l’immobilier de Sears restant.

Dans son graphique, Fairholme montre l’évolution de l’immobilier de Sears pre et post Seritage, et non pas la répartition de l’immobilier de Sears (post-Seritage) vs celui de Seritage.

Or il ne vous aura pas échappé que le "A" baisse alors que "B", "C" et "D" montent.

Seritage représente 1/4 de Sears, ces petites variations de % sont donc amplifiées quand on calcule la répartition de l’immobilier de Seritage :

SHLD post Seritage
A = 16%
B = 40%
C = 29 %
D = 7 %
Other = 8%

Seritage
A = 25%
B = 36 %
C = 25 %
D = 3 %
Other = 12 %

Et ça, c’est uniquement en surface (donc pas directement intéressant).
L’écart sur les "A" est déjà non négligeable.

Pour connaitre en $, il faut ensuite pondérer par la valeur : les A valent bien plus que les B (entre 2 et 4x plus), etc. L’écart devient donc encore plus significatif !

Si on prend par exemple comme approximation que les A représentent l’essentiel de la valeur, alors l’immobilier restant de SHLD vaut 40% de moins (en unitaire) que celui de Seritage.

Et ça c’est sans compter le fait que l’on ne connait pas les répartitions respectives au sein de la catégorie A, notamment l’évolution des parts de A++, A+, A et A-.

Dernière modification par Geronimo (04/02/2016 11h07)

Hors ligne

 

#1979 04/02/2016 20h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

C’est vraiment tiré par le cheveux ce raisonnement.

Ce que Berko nous dit, c’est que la valeur de l’immobilier reste bien présente dans shld et bien au delà de son endettement.

Contrairement à ce qui se disait, seritage n’a pas récupéré que les meilleurs emplacements mais globalement une répartition aux proportions comparables à shld. Et même en essayant de tourner les donnes dans tous les sens…

D’ailleurs berko prouve bien qu’il ne cherche pas a enfumer qui que ce soit puisqu’il continue à acheter massivement.

Seritage assurera la liquidité de shld en rachetant le reste de son immobilier progressivement (qui a une vraie valeur malgré les mauvaises langues qui se reconnaîtront) Et lampert va utiliser (en tout cas essayer d’utiliser) cette liquidité pour investir car l’immobilier à 8% il s’en fiche royalement. La vraie question est :  le fera t’il avec succès?

Dernière modification par Bamaki (04/02/2016 20h13)

Hors ligne

 

#1980 04/02/2016 20h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

Je ne vois pas en quoi ce "raisonnement est tiré par les cheveux", ce calcul au moins apporte un peu de concret au débat. De plus Geronimo n’a jamais dit (ni insinué) que Berko voulait enfumer qui que ce soit, il a juste dit que le rapport est trompeur sur ce point, nuance de taille.

Geronimo a écrit :

Pour connaitre en $, il faut ensuite pondérer par la valeur : les A valent bien plus que les B (entre 2 et 4x plus), etc. L’écart devient donc encore plus significatif !
Si on prend par exemple comme approximation que les A représentent l’essentiel de la valeur, alors l’immobilier restant de SHLD vaut 40% de moins (en unitaire) que celui de Seritage.

Si on affine un peu et on dit que les A valent 3 ($/unité de surface), les B valent 1, les C mettons 0,3 les autres 0 alors on trouve que l’immobilier moyen vaut :
pour SHLD : 1
pour Seritage : 1,2
Ce n’est plus très différent, non ?


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#1981 04/02/2016 21h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Faire un calcul avec trois variables approximatives (1/4 des surfaces) voir inventées (multiples de valorisation…que les a font l’essentiel de la valeur) c’est au final avoir un raisonnement tire par les cheveux. La preuve, vous faites le même calcul pour un résultat different…et on peut le faire à l’infini.

Et puis 1,4 ou 1,2 x pour seritage? Vu que l’on ne connaît pas la réelle valeur de limmo de srg, on en arrive à quelle conclusion de limmo de shld? Aucune

Mais on peut se faire plaisir oui…si pour vous c’est du concret, d’accord pas de soucis dans ce cas.

Hors ligne

 

#1982 04/02/2016 22h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   265 

Le rapport dit que "the quality of the properties included in the transaction closely mirrors the approximately 170 million square feet of real estate retained by Sears today" et présente un graphique qui compare l’immobilier de Sears pré et post Seritage. C’est à mon sens trompeur, d’ailleurs beaucoup semblent ne pas l’avoir remarqué. D’autant que Seritage ne semble pas in fine avoir une répartition identique à Sears post-Seritage,  l’écart à la hausse etant en plus exclusivement porté sur les propriétés A, les plus importantes.

@JL

Oui ça fait un coefficient 0,8 dans ce cas.
Personnellement je trouve ça quand même non négligeable, surtout quand ce coef vient potentiellement s’appliquer sur des assets d’une dizaine de milliards pour une société qui a une market cap de 2 Mds.

La deuxième interrogation,  plus inquiétante, c’est de se demander si la catégorie A de Fairholme ne recouvre pas une réalité très vaste : normalement dans les statistiques que l’on trouve en ligne le A est subdivisé en 4 catégories A++ A+ A et A- (c’est sur le transfert des propriétés de ces catégories superieures que portaient les articles de SeekingAlpha).

Si Seritage a effectivement vidé Sears de ses A++ et A+, le coefficient peut être bien inférieur à 0,8. J’imagine que l’IF doit avoir ce genre d’études quelque part non ? Une liste et un suivi sur les top properties ? Ça serait intéressant par exemple de regarder sur les 10 ou 20 top properties  lesquelles sont dans le REIT et lesquelles sont dans SHLD.

@Bamaki

Désolé de vous importuner avec tout ça, j’ai juste l’impression que ça n’est pas dépourvu de sens pour d’autres.

Dernière modification par Geronimo (04/02/2016 22h41)

Hors ligne

 

#1983 04/02/2016 22h43 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   101 

C’est marrant Berkowitz  est capable d’estimer  à 1000 $ près  la valeur de l’immobilier de SEARS et après ça il nous sort un graphique en barres obscure et avantageux avec des notes et des pourcentages …
Il ne pouvait pas faire une estimation au m2  et par catégorie des actifs restants ?

Pardonnez moi si je me trompe mais  SEARS à peut être vendu  l’immobilier classé A  avec le plus de m2 donc le plus chère .

j’ais 10 d’actifs immo classés A  et j’en vends 5 donc la moitié.

5  à  30000 m2 d’une valeur de 3.000.000$ donc 15.000.000$

et il m’en reste 5 à 10000 m2 d’une valeur de 1.000.000$ donc 5.000.000$

J’ai vendu 50% des 10 actifs immo classés A mais 75% de leur valeur

C’est pour ça que je trouve la façon de présenter les choses de Berko très obscure ..

Dernière modification par vbvaleur (04/02/2016 23h15)

Hors ligne

 

#1984 04/02/2016 23h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour à tous,
Je vois de mon côté la chose d’une autre façon.
Je pense que Seritage permet à Sears de recycler l’immo non stratégique pour la continuité d’exploitation du retail.
Il m’importe peu sous cet angle de connaitre la valeur qu’il reste chez Shld, puisque je pense qu’il ne sera jamais monetisé.(ou à la marge).
Ce qui reste chez Shld fait donc à mon sens parti de son avantage concurentiel qui permettra d’obtenir une rentabilité opérationelle à terme. Ces propos peuvent faire sourire à première lecture je le concède.
J’espère donc que l’immo qui reste chez Shld est celui dans lequel le retail génére le plus d’ebitda. Qu’il soit D ou A au final je m’en moque un peu.

Hors ligne

 

#1985 05/02/2016 00h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

En ce qui concerne ce que l’on trouve chez l’IF sur Sears, ce sont des milliers de commentaires et annotations, soit beaucoup de choses, mais beaucoup trop intelligentes pour ma modeste personne.

La thèse est que Seritage, indépendamment du prix que lui donne le marché (plus de 2 milliards de capi et 3 milliards d’EV) est sous-évaluée de manière évidente (car on a acheté 7% de FCF yield sur capi + dette alors qu’une croissance très significative du FCF est contractuellement actée depuis le dernier trimestre), que Sears n’est pas un retailer mais une holding, que l’entreprise s’évalue bien en somme des parties (comme prouvé par la cotation séparée de plusieurs filiales), et qu’on peut se gourer de 5 milliards sur la somme restante sans avoir particulièrement mal (voire même gagner de l’argent).

En ce qui me concerne, tous les autres débats ne sont pas à ma portée et c’est la seule chose que je suis depuis le début de l’aventure. Chacun reste par ailleurs libre de suivre ce qu’il veut.

Hors ligne

 

#1986 05/02/2016 08h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   265 

Bamaki a écrit :

D’ailleurs berko prouve bien qu’il ne cherche pas a enfumer qui que ce soit puisqu’il continue à acheter massivement.

Les premiers achats de Fairholme sur Sears se font au deuxième semestre 2005 quand Sears baissait de 150$ à 120$ car il y avait des doutes sur les marges de l’activité retail : "Sears Holdings declined over
doubts about the ultimate success of the company’s retail strategies" (Fairholme)

La thèse de Berkowitz était alors que les marges du retail allaient revenir, ce qui semblait possible en 2006 : "Sears Holdings rose as the company continued to repurchase stock while its recent results reflected increased retailing gross margins" (Fairholme)

Sears est montée jusqu’à 190$ au premier semestre 2007, soit une capitalisation superieure à la valeur qu’il lui attribue aujourd’hui même en intégrant tous les spin off.

Il est à mon sens dans une position différente que ceux qui sont rentrés à des prix 3x (ou plus) inférieurs sur une thèse de "transformation" ou "liquidation".

Sergio8000 a écrit :

La thèse est que Seritage, indépendamment du prix que lui donne le marché (plus de 2 milliards de capi et 3 milliards d’EV) est sous-évaluée de manière évidente (car on a acheté 7% de FCF yield sur capi + dette alors qu’une croissance très significative du FCF est contractuellement actée depuis le dernier trimestre)

Les actionnaires de SHLD ont payé plus d’une fois (entre une et deux fois) pour les actifs de Seritage : en achetant SHLD puis lors du spin off payant  Seritage. Vous ne pouvez connaître le prix que vous avez payé et donc votre yield qu’en connaissant la valeur de ce qui reste dans SHLD.

Dernière modification par Geronimo (05/02/2016 09h05)

Hors ligne

 

#1987 05/02/2016 10h28 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

Bamaki a écrit :

Faire un calcul avec trois variables approximatives (1/4 des surfaces) voir inventées (multiples de valorisation…que les a font l’essentiel de la valeur) c’est au final avoir un raisonnement tire par les cheveux.

Vous confondez calcul approximatif et calcul abracadabrant, compliqué, nébuleux, embrouillé, peu logique (synonymes de "tiré par les cheveux"). Un calcul peut très bien être approximatif tout en étant juste et signifiant. C’est d’ailleurs ce qu’on essaye tous un peu de faire sur ce forum.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#1988 09/02/2016 13h53 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

information sur le résultat du T4 2015 ici

quelques chiffres

baisse des ventes -7% (moins pire que sur les précédents trimestres)
joint venture seritage: la fermeture de magasins sears et le redeploiement du parc immobilier devrait permettre des économies significative dans les prochaines années
réduction de la dette de 1 Md$
300 M$ de cession d’actifs prévus en 2016
La société travaille toujours sur différents scénarios pour mieux valoriser ses actifs
Par contre ça à l’air moyen du cote de l’EBIDTA

c’est un petit résumé rapide avec quelques difficultés de compréhension du paragraphe sur le financement prévu pour 2016 ?
financement par augmentation de capital coup d’accordeon mais sur du tout de la trad ?

résultat du T4 2015 le 25/02/2016

Dernière modification par corsaire00 (09/02/2016 14h27)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1989 09/02/2016 14h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Heu non il n’est pas prévu d’augmenter le capital…Ils envisagent de vendre des actifs (à hauteur de 300 millions), sans faire donner trop de précision. Soit des assets comme Sears auto center, soit de l’immobilier, à priori. (et la réduction de dette est de 1 milliard, pas 1 millions, attention).

Clairement pas de bons résultats comparés au Q4 de l’année dernière. Cependant ça a l’air de les avoir secoué un peu et ils semblent vouloir passer la seconde. Pas trop tôt!

Dernière modification par Aelthen (09/02/2016 14h10)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1990 09/02/2016 14h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   70 

Ils font juste le bilan de toutes les lignes de crédit dont ils disposent, et envisagent éventuellement de lever du crédit supplémentaire avec des actifs immobiliers en collatéral.

J’aime bien:

Our intention is not to borrow money to fund continued operating losses, but instead to provide us flexibility as we transition from a traditional network based model to a more asset light member-centric integrated retailer leveraging our Shop Your Way program. As part of this transformation, we intend to optimize the value of our assets and to take actions that will generate positive Adjusted EBITDA in the near future. Generating positive Adjusted EBITDA is our most important focus during 2016.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#1991 09/02/2016 14h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Réputation :   1307 

Certes mais en même temps il n’y a strictement aucun élément sur Shop Your Way dans le communiqué et a priori, toutes les entreprises essayent d’avoir un EBITDA positif…

Dans ce dossier, ce qui est énervant, c’est que le management ne communique pas vraiment sur la transformation en cours.

Même si certaines informations sont stratégiques, toutes les entreprises de l’ancienne économie qui se digitalisent (Western Union, Walmart…) donnent au moins le CA de l’activité digitale.

Hors ligne

 

#1992 09/02/2016 15h15 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Aelthen a écrit :

Heu non il n’est pas prévu d’augmenter le capital…Ils envisagent de vendre des actifs (à hauteur de 300 millions), sans faire donner trop de précision. Soit des assets comme Sears auto center, soit de l’immobilier, à priori. (et la réduction de dette est de 1 milliard, pas 1 millions, attention).

Clairement pas de bons résultats comparés au Q4 de l’année dernière. Cependant ça a l’air de les avoir secoué un peu et ils semblent vouloir passer la seconde. Pas trop tôt!

J’espère ne pas lire ce communiqué avec des lunettes trop roses, mais pour moi cela va dans le bon sens.
J’aime lire ce genre de chose :

searsholdings.com/press-releases a écrit :

We expect to report year-over-year expense reductions of between $135 million and $155 million for the fourth quarter of 2015, and for the full year, we expect expenses will decline by between $765 million and $790 million versus the prior year. Looking toward 2016, we plan to take actions that will further reduce our costs by between $550 million and $650 million, depending on the overall volume of sales ….

We separate the reporting of the Seritage rent expense to allow investors and other stakeholders to better understand these costs and to allow them to track how the rents decline over time.

Constance dans le discours :

searsholdings.com/press-releases a écrit :

Finally, we will continue to consider our overall capital structure and our liquidity position with a goal of creating long-term value and funding our transformation.

Les précédents press releases étaient je trouve moins tourné vers ce qu’on va faire, plus sur les explications sur l’année passée;

Après peut être que je me rassure comme je peux mais c’est positif pour moi.
Mais comme chaque trimestre, une seule chose à retenir.
Wait and see.

InvestisseurHeureux a écrit :

Certes mais en même temps il n’y a strictement aucun élément sur Shop Your Way dans le communiqué et a priori, toutes les entreprises essayent d’avoir un EBITDA positif…

Dans ce dossier, ce qui est énervant, c’est que le management ne communique pas vraiment sur la transformation en cours.

Même si certaines informations sont stratégiques, toutes les entreprises de l’ancienne économie qui se digitalisent (Western Union, Walmart…) donnent au moins le CA de l’activité digitale.

Certes certes,
Mais Shop your way n’est pas une activité digitale, c’est plutôt un programme de fidélité multi-canal.
Le réduire à un retailer online n’est pas exact.
L’idee que je m’en fait c’est plutôt un système de carte fidélité 2.0.
Vous pouvez très bien bénéficier du programme sans faire vos achats sur le net.

Dernière modification par Pryx (09/02/2016 15h24)

Hors ligne

 

#1993 09/02/2016 15h52 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   101 

"We separate the reporting of the Seritage rent expense to allow investors and other stakeholders to better understand these costs and to allow them to track how the rents decline over time."

Pour moi les allégations de ce genre ne sont pas rassurantes elles prouve que la direction cherche à rassurer les investisseurs( ou à les tromper ) en utilisant une approche comptable peu conservatrice . La direction ne devrait pas séparer ces dépenses réels et accélérer les fermetures si elle veut présenter des comptes représentatifs et moins dramatiques .

D’ailleurs Il me semble avoir vu dans un document de la SEC de  Seritage qu’a chaque fermeture d’un magasin Sears appartenant à Seritage en partie ou a 100% , il y’a des indemnités non négligeable en faveur de Seritage donc des pertes non récurrentes pour Sears , pas de quoi arranger les comptes à court terme donc …

J’ai des actions seritage  .

Dernière modification par vbvaleur (09/02/2016 15h54)

Hors ligne

 

#1994 09/02/2016 16h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

vbvaleur a écrit :

D’ailleurs Il me semble avoir vu dans un document de la SEC de  Seritage qu’a chaque fermeture d’un magasin Sears appartenant à Seritage en partie ou a 100% , il y’a des indemnités non négligeable en faveur de Seritage donc des pertes non récurrentes pour Sears , pas de quoi arranger les comptes à court terme donc …

De mémoire, dans un tel cas Sears doit payer quelque chose comme 1 année d’EBITDA pour le magasin fermé en question. Si l’EBITDA est négatif…il n’y aura rien à payer.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1995 09/02/2016 16h10 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   101 

Aelthen ,
C’est étonnant et il ne me semble pas que c’est ce que j’ai lu , mais si c’est le cas Sears ne va pas être trop inquiété de ce coté là , l’EBITDA négatif ça lui connait.

Sears Holdings’ Termination Rights
The Master Lease also provides for certain rights of Sears Holdings to terminate the Master Lease with respect to Acquired Properties that cease to be profitable for operation by Sears Holdings. Specifically, Sears Holdings also has the right to terminate the Master Lease with respect to an Acquired Property where the fixed rent (together with all other costs and expenses payable under the Master Lease) attributable to such Acquired Property exceeds Sears Holdings’ earnings before interest, taxes, depreciation, amortization and rent costs attributable thereto for any 12-month period beginning after the commencement of the lease and ending at the end of the most recent fiscal quarter. In order to terminate the Master Lease with respect to a certain property, Sears Holdings must make a payment to Seritage of an amount equal to one year of rent (together with taxes and other expenses) with respect to such property. Such termination right, however, is limited so that it will not have the effect of reducing the fixed rent under the Master Lease by more than 20% per annum. Once a property qualifies for this termination right, if the 20% annual limitation would prevent the exercise of the termination right, such property continues to be eligible for termination in the next period.

Traduction:

des droits de résiliation Sears Holdings
Le maître de location prévoit également certains droits de Sears Holdings de résilier le contrat maître de location en ce qui concerne les propriétés acquises qui cesse d’être rentable pour un fonctionnement par Sears Holdings. Plus précisément, Sears Holdings a également le droit de résilier le contrat maître de location par rapport à une propriété acquise où le loyer fixe (ainsi que tous les autres coûts et frais exigibles en vertu du bail principal) attribuable à ces acquêts dépasse les bénéfices de Sears Holdings avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissement et location coûts de s’y attribuable pour une période de 12 mois commençant après le début du bail et se terminant à la fin du plus récent trimestre. Afin de mettre fin au contrat maître de location par rapport à une certaine qualité, Sears Holdings doit faire un paiement à Seritage d’un montant égal à un an de loyer (ainsi que les taxes et autres frais) à l’égard de ces biens. Droit de résiliation, cependant, est limitée de façon à ne pas avoir pour effet de réduire le loyer fixé dans le cadre du contrat maître de location de plus de 20% par an. Une fois qu’un bien est admissible à ce droit de résiliation, si la limite annuelle de 20% permettrait d’éviter l’exercice du droit de résiliation, ces biens continue d’être admissible à la fin de la période suivante.

Une Année d’EBITDA ou une année de loyer(ainsi que les taxes et autres frais) ?

Dernière modification par vbvaleur (09/02/2016 16h19)

Hors ligne

 

#1996 09/02/2016 16h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Autant pour moi, ma mémoire m’a joué des tours et j’ai mixé les 2 infos.

Cependant, il est peu probable que Sears mette fin à des leases de Seritage. Il leur suffit d’attendre que Seritage redéploie la moitié de l’espace de ces magasins, et les loyers baisseront d’eux-même.

A mon avis, dans les 1200 propriétés restantes dans SHLD, il y a déjà de quoi faire niveau fermeture de magasins non rentables.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1997 09/02/2016 16h43 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Que pensez-vous du fait que plus SHLD ferme des magasins et subit des baisses de ventes, plus les économies d’échelle et le pouvoir de négociation vis à vis des fournisseurs (un des rares moat que peut avoir un retailer) se réduisent ?

Dernière modification par Lazard (09/02/2016 16h47)

Hors ligne

 

#1998 09/02/2016 17h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   44 

J’ai de plus en plus de mal à croire à un retournement de la partie retail de la holding et je pense que la "transformation" de SHLD est dirigée vers SYW.Je regrette aussi le manque de communication à ce sujet : nombre de membres actifs, panier moyen, marge, nombre de points arrivant à échéance, nombre de nouveaux inscrits et de membres qui ne se connectent plus, taux de réussite des promotions "ciblées" …

Les économies d’échelle sont surtout générées par le volume des ventes ainsi que le maillage adapté des magasins.Si Sears ferme les magasins les moins profitables, sûrement ceux générant le moins de volume, et conserve dans le même temps les magasins dans les emplacement stratégiques de manière à couvrir tout le territoire, la réduction de son moat sera probablement atténuée.
De toute façon Sears n’est pas en mesure de proposer des prix aussi attractifs que Walmart ou amazon et le décalage ne va que s’amplifier car la stratégie menée n’est pas de les concurrencer avec des prix faciaux plus bas.

Dernière modification par gilgamesh (09/02/2016 17h08)

Hors ligne

 

#1999 09/02/2016 17h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Lazard a écrit :

Que pensez-vous du fait que plus SHLD ferme des magasins et subit des baisses de ventes, plus les économies d’échelle et le pouvoir de négociation vis à vis des fournisseurs (un des rares moat que peut avoir un retailer) se réduisent ?

Bonjour, j’en pense qu’avec un CA de 31 Md$ de CA 2014 et au environ de 28 Md$ en 2015 il reste un peu de poids pour discuter avec les fournisseurs et je passe le nombre de magasins qui restent conséquents.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#2000 09/02/2016 18h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   101 

corsaire , c’est plutôt environ 25,1 milliards $ en 2015 .
Lazard soulève un point très important  qu’il ne faut pas négliger je pense .

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech