Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1401 31/07/2015 09h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   213 

Sergio8000 a écrit :

Si les fondamentaux nous contredisent, nous saurons (je l’espère) l’avouer.

Les 55 à 100 milliards d’immobilier de votre thèse initiale y sont toujours selon vous ?

Sergio8000 a écrit :

Alors que certains croient que le marché intègre déjà toutes les informations et sait déjà tout, le cours a sensiblement évolué sans aucune nouvelle donnée, et les sentiments de plusieurs camarades avec… Intéressant

Çà c’est bien vrai, mon sentiment a changé, je suis repassé à l’achat.

Lazard a écrit :

Pour les 125$ de valeur, c’est calculé en somme des parties. Si Lampert ne liquide pas le business c’est pour construire quelque chose de mieux (pour ajouter de la valeur). Je pense donc que si le projet de Lampert se réalise, SHLD vaudra plus que 125$.

J’espère que vous aurez raison. C’est possible. Si çà marche…

CaptainTrips a écrit :

Ou alors Sears = ShopYourWay, et là encore on jongle avec les milliards dans les estimations.

Ah çà, pour jongler avec les milliards, on jongle. Un véritable cirque Pinder cette histoire.

Dernière modification par Wawawoum (31/07/2015 09h37)

Hors ligne

 

#1402 31/07/2015 10h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

SirConstance a écrit :

Il n’y a qu’une certitude à propos de Sears, c’est que cette société suscite les passions!

sergio8000 a écrit :

Je n’ose croire … bénévolat ?!

Si Lampert perd tout l’argent qu’il a investi dans Sears, il vivra toujours probablement très confortablement comparé à d’autres - membres de l’IF ou non - que l’on a poussé à concentrer leur patrimoine sur cette valeur! […]

Même si l’on rejoins l’avis de Berkowitz, qui estime la valeur intrinsèque à 125 $, l’opportunité n’est pas si flagrante: prenez un PRU à 40 $: l’upside ne serait "que" de x3, à un horizon qu’on pourrait estimer à 3-4 ans au minimum. Pas cher payé vu le risque d’investir dans une entreprise qui brûle des milliards chaque année (sans compter le coût d’opportunité pour ceux qui ont investi il y a quelques années - sur une thèse similaire à celle d’aujourd’hui).

sergio8000 a écrit :

Petit aparté en ce qui concerne SYW : … sur un tel business).

N’y a -t-il pas deux poids deux mesures?
L’IF me semble fustiger les managements qui brûlent du cash dans des projets aux ROI incertains; les valorisations délirantes type bulle internet… Et pourtant Sears est présenté comme l’opportunité du siècle malgré le cash burn sans garantie de résultat; et SYW bénéficie d’une valorisation stratosphérique de la part de votre équipe en se basant sur un nombre d’utilisateurs et non un potentiel de profits!

SirConstance, je me permets de rebondir sur votre intervention.

1.Si Lampert perd tout l’argent investit dans Sears, il vivra comme vous le dites très convenablement, cependant il convient de rester réaliste, je ne pense pas qu’il existe un personne sur cette terre qui aime perdre de l’argent. Surtout si cette personne à démontrer par le passé un certain talent pour le fabriquer.
Lampert se lance dans un challenge, il y met je pense tout son cœur et toute la bonne volonté qu’il peut, c’est pour lui je pense une question d’honneur. Si vous me permettez, je pense que cela est bien plus important que tout. Il fait des choix stratégiques qui à ce jour ne sont pas rémunérateurs, mais attendons la fin de la transformation. D’abord on plante une graine, ensuite on récolte, peu importe votre talent de jardinier il faut du temps… En ce qui concerne les membre de l’IF ou les participants à l’IH je n’ai pas la sensation que quiconque est forcé à quoique ce soit; Ni à acheter et ni à concentrer, si les gens se sont senti obligés, c’est leur problème…
2. Berkovitz estime la fairvalue à 125$ aujourd’hui, pas dans 2-3 ans, celle-ci sera encore différente. Si vous vous basez sur ces travaux, ce qu’il dit c’est que vous avez une marge de sécurité de 100$ par titres si vous achetez aujourd’hui.
3. La thèse de SHLD pour IF ne repose pas uniquement sur SYW, ni sur l’immo d’ailleurs. Ces deux parties de SHLD sont la cerise sur le cheesecake, et la thèse repose également sur un temps d’investissement d’une dizaine d’année… alors tirer les conclusions hâtives à chaque soubresaut du titre me semble être un procès un peu facile.

Si on revient aux faits et juste les faits, ce que je constate depuis 2 ans, c’est que le CA baisse, les marges brutes augmentent, la monétisation de certains actifs se concrétisent et permet un retour au actionnaire ainsi qu’un désendettement. Les SGA diminuent légèrement.
Pour moi cela ressemble à une amélioration, d’autant que cela est conforme aux plans annoncés par le board.
Je reste confiant, car pour l’instant rien ne me chagrine.

Hors ligne

 

#1403 31/07/2015 11h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   83 

Pryx, je ne trouve pas les mêmes éléments que vous avec Google Finance. La marge brute diminue de 26% en 2011 à 23% en 2014. L’endettement en pourcentage du CA augmente aussi (41% en 2011 à 45% fin 2014). Le ratio SG&A reste lui plutôt stable sur la période (ce qui n’est pas facile dans une société en décroissance).

Sur SHLD je ne vois pas d’éléments financiers qui font penser à une amélioration sur les dernières années. Cela peut être caché par les investissements sur SYW mais je ne vois pas encore d’éléments qui le montrent. Les données sur la restructuration sont très floues.

Hors ligne

 

#1404 31/07/2015 11h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour Jesterinvest;

Je vous remercie pour votre correction; voici mes réponses :
Concernant la marge brute, il est vrai que depuis 2 ans elle diminue, dans mon esprit j’avais dans l’idée le Q1 2015 qui vous le constaterez montre une amélioration de celle-ci;
24.3% Q1 2015
22.8% Q1 2014
Je corrige donc mon propos (sans toutefois éditer mon post précèdent par soucis d’honnêteté intellectuelle).

Concernant la dette par contre je maintient que celle-ci diminue, et je ne comprend pas bien la métrique que vous utilisez en la comparant au CA.
Vous pouvez très bien avoir un CA nul une dette énorme et un actif énorme. L’idée est plutôt de savoir si les actifs permettrons de solder les passifs.

Concernant les SGA, ils baissent en absolu, en comparaison au CA vous avez raison il reste stable. Cependant, on n’ajuste pas les couts fixes d’un coup de baguette magique. Si on espère un retournement de la situation, il s’agira plutôt de constater que les SGA n’augmentent pas plus vite que la croissance du CA.
Le savoir faire de l’entreprise est quand même un peu dans les couts de SGA, faire une coupe franche dedans en période de contraction ne me semble pas être une bonne solution si on espère un redémarrage.

Dernière modification par Pryx (31/07/2015 13h54)

Hors ligne

 

#1405 31/07/2015 13h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

SirConstance a écrit :

Je connais assez mal cette histoire, mais Buffet n’a-t-il pas investi dans Blue Chip quand cette société était un concept prouvé et reconnue comme un générateur de cash? Si c’est le cas, cela me semble être une différence de taille.

Buffett a investi dans Blue Chip lorsque son CA tait de 124 millions en 1970 (au plus haut de la gloire). 12 ans plus tard, le CA était de 9 millions. Etre temps, il a heureusement fusionné avec See’s Candies.

Pour ce qui est du cash-burn de Sears, il faudrait déjà se mettre d’accord sur son mode de calcul. Beaucoup semblent confondre (partiellement) désendettement et cash-burn. Enfin, lorsque le plan de retraites sera payé (2018), les choses seront peut être un peu plus claires (si, bien sûr, SHLD est encore en vie car on dit chaque année que l’enseigne est supposée disparaître chaque année)… Désolé de me répéter, mais j’aimerais qu’on attende encore un peu (que sont quelques années à l’échelle d’une vie ?) avant de juger quoi que ce soit.

Hors ligne

 

#1406 31/07/2015 13h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

Merci pour ces précisions. Blue Chip dégageait-elle du cash que Buffet a pu réinvestir ailleurs? Car Lampert ferait l’inverse en investisssant dans un concept similaire dans l’espoir de le faire croitre.

Je me répète, mais il m’aurait semblé plus rationnel de ne pas miser à 100% sur SYW mais plutôt de racheter des business déjà rentables. Avec 5 milliards dégagés, Lampert aurait pu acheter des business générant 500 millions par an si l’on prend un PE de 10. De quoi offsetter une bonne partie des pertes de la holding plutôt que d’investir dans un business au ROI parfaitement incertain.

On peut bien sûr attendre quelques années pour voir ce qu’il advient… Mais à ce rythme, même Delamarche pourrait bien avoir un jour raison.

Hors ligne

 

#1407 31/07/2015 14h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Oui, mais Sears Roebuck (sans même parler de Kmart) ne dégageait-elle pas aussi du cash au moment de l’acquisition ? Sears + Kmart ont même déjà rentré 3 milliards de FCF en une seule année, seulement, ce cash a été utilisé à diverses choses, dont nous finirons bien par connaître un jour le ROI.

A ce rythme, comme vous dites, Delamarche a déjà coulé plusieurs fonds. Sears Holdings est toujours en vie et génère même un ROI latent décent dans l’absolu pour ceux qui détiennent l’action depuis quelques années (certes un marché exceptionnellement clément fait oublier cela bien vite), malgré les prévisions incessantes de faillite imminente depuis 2011… Et tout cela, ce sont des faits.

Hors ligne

 

#1408 31/07/2015 15h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   83 

Pour le concept d’utiliser le ratio dette/CA, je part du principe que la dette a pour but de financer un actif économique qui génèrera du CA et donc du cash. Il serait plus logique de chercher le multiple d’EBITDA, mais vu la rentabilité de SHLD cela n’aurait pas grand sens. Chacun peut cependant pousser la logique pour en calculer un "normatif".

Certes c’est peut-être une vision trop opérationnelle pour SHLD, on pourrait comparer à la taille de bilan ou à la variation des capitaux propres pour avoir une autre vision. Le résultat serait le même. On a donc une société dont la taille décroit (organiquement ou par spin-off) mais qui a besoin relativement de plus de dettes pour fournir une rentabilité moindre.

Je concède l’élément positif du Q1 sur la marge brute. Sur le SG&A je suis plutôt impressionné qu’ils puissent le garder stable. Il va augmenter après l’opération Seritage j’imagine.

Hors ligne

 

#1409 31/07/2015 16h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Le bilan de la discussion est donc Wait and see, time will tell ou tout autre phrase choc du même genre big_smile

Hors ligne

 

#1410 31/07/2015 17h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   320 

Vous oubliez le rétroviseur et le pare-brise !


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#1411 31/07/2015 19h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

sergio8000 a écrit :

Oui, mais Sears Roebuck (sans même parler de Kmart) ne dégageait-elle pas aussi du cash au moment de l’acquisition ? Sears + Kmart ont même déjà rentré 3 milliards de FCF en une seule année, seulement, ce cash a été utilisé à diverses choses, dont nous finirons bien par connaître un jour le ROI.

A ce rythme, comme vous dites, Delamarche a déjà coulé plusieurs fonds. Sears Holdings est toujours en vie et génère même un ROI latent décent dans l’absolu pour ceux qui détiennent l’action depuis quelques années (certes un marché exceptionnellement clément fait oublier cela bien vite), malgré les prévisions incessantes de faillite imminente depuis 2011… Et tout cela, ce sont des faits.

Sergio, soit vous avez pris connaissance d’informations que j’ignore et que vous n’avez pas partagé jusqu’ici, soit vous me semblez faire l’impasse sur certains principes que je pensais que vous aviez en tant qu’investisseur.

Il me semblait, d’après les articles que publie l’IF, que vous n’investissiez que dans des entreprises dont le management investissait dans des projets au ROI prouvé; et vous vous contentez ici de payer pour voir, comme au poker?

N’y voyez pas de provocation de ma part, mais Delamarche a coulé ses fonds en s’obstinant à ne pas revoir sa vision, et en continuant à investir dans des idées qui sous-performaient nettement le CAC… Tout comme des investissements dans SHLD, SHOS, WPX sous performent le marché depuis des années; alors que ce dernier a offert tellement de belles opportunités dans des entreprises générant du cash même avec un idiot à leur tête.

Hors ligne

 

#1412 31/07/2015 20h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

L’IF fait beaucoup de choses, et une vision uniforme et basée sur ma seule personne serait réductrice. Il est certain que nous apprécions les projets à ROI, et que nous avons des modèles de valorisation (forcément imprécis) de SYW et de Home Services notamment, basés sur des transactions comparables et notre connaissance des plateformes communautaires (on peut rappeler que même Facebook est côté et la valorisation par membre n’a jamais été aussi cheap que celle de SYW… Sachant qu’il est probable qu’un membre SYW soit en moyenne plus monnayable qu’un membre FB, puisque c’est un réseau de consommateurs qui font du shopping… Nous possédons par ailleurs nous aussi une plateforme communautaire dont les résultats comptables de la première année sont - volontairement -  négatifs, mais sa valeur intrinsèque me semble pourtant réelle).

Bref, nous calculons une NAV sous différentes hypothèses, certaines conservatrices à l’absurde, d’autres plus optimistes.

J’ai fait plusieurs calculs, avec plusieurs hypothèses de ROI (certaines négatives), et je suis à ce jour confortable avec l’ensemble des scénarios que j’ai envisagés, et aucun fait ne les contredit pour le moment (ce qui n’était pas le cas pour WPX, qui ne pourrait jamais être sizée à un pourcentage de portefeuille aussi important que SHLD ne serait-ce que parce qu’il y a forcément des hypothèses sur les prix normalisés de matières premières). Et, en effet, je n’ai pas montré tous mes calculs sur la NAV de Sears, qui continuent à être mis à jour et ont été considérablement simplifiés suite au deal Seritage. Rassurez-vous, je ne suis pas fou au point de mettre une partie très importante de mon patrimoine "juste pour voir".

D’ailleurs, au sujet de ceux qui aiment payer pour voir, si vous connaissez des gens qui paient pour voir aux cartes, vous devriez nous les présenter : nous aurions peut être davantage de cash à investir dans Sears par ce biais. Je n’osais le demander, mais l’avis de recherche est désormais lancé !

Enfin, le rendement d’un portefeuille ou d’un titre sur une période donnée, n’en déplaise à certains, est relativement aléatoire : le rendement annualisée de SHLD il y a 3 mois était bon, il l’est moins aujourd’hui, il sera peut être pire demain, et meilleur après demain. Tout cela, ce n’est que de bruit : et pourtant, les investisseurs sont presque tous évalués par rapport à ce bruit là… Vive la rationalité !
Etrangement, vous ne proposez pas de m’évaluer ni sur les warrants AIG, ni sur Etam - des 5 et 6 baggers par rapport à mes premiers achats. Cela dit, vous avez sans doute raison : ces rendements ne sont ni plus représentatifs ni moins représentatifs que ceux de Sears et sont tout autant liés au bruit (c’est très sincèrement ce que je pense).

Dernière modification par sergio8000 (31/07/2015 20h33)

Hors ligne

 

#1413 31/07/2015 20h22 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

Cela dit Serge surperforme le marché depuis quelques années aussi, il faut voir le résultat global et non sur un titre en particulier …

Quant à Sears, on parle souvent de l’évolution du cours depuis plusieurs années, etc, mais n’oublions que Serge n’était alors pas investi dans Sears ! Il n’a commencé à acheter ses titres que plus récemment, à un cours bien plus bas que ceux des achats de Berkowitz.

Hors ligne

 

#1414 31/07/2015 20h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   18 

SirConstance a écrit :

Tout comme des investissements dans SHLD, SHOS, WPX sous performent le marché depuis des années; alors que ce dernier a offert tellement de belles opportunités dans des entreprises générant du cash même avec un idiot à leur tête.

Pour SHLD, cela fait plusieurs fois que Serge répète que l’échéance est 2018 donc à voir le 10K cette année, voir de l’année suivante pour être sur que tout soit mis en place. Je ne comprends pas pourquoi vous tenez absolument à juger le résultat d’une thèse en juillet 2015 alors que son auteur indique clairement que la thèse se dénouera en 2018.

Investir sur SHLD aujourd’hui constitue une porte d’entrée, pas une porte de sortie. De fait la performance de SHLD jusqu’aujourd’hui n’est pas intéressante pour ceux qui sont sur le bateau.

Vous avez le droit de ne pas être d’accord ceci dit.

Concernant SHOS et WPX, il y a des files associées pour en discuter.

En ligne

 

#1415 03/08/2015 11h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   52 

Le portefeuille de Serge a fait environ 35%/an sur près de 4 ans.  Le SP 500 en Euros a fait sur la même période environ 24%/an donc malgré la contre performance de SHLD ’so far’ Serge a battu le marché de 11 points par an (sans frais, ce serait bien moins dans le cas de frais à la hedge) ce qui est plus qu’honorable.

Hors ligne

 

#1416 03/08/2015 12h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

Je pense que peu de gens sur ce forum remettent en cause le fait que Sergio8000 soit un analyste hors pair, ce qui n’empêche pas d’avoir un regard critique sur certaines de ses thèses investissements (et sauf erreur de ma part il se montre d’ailleurs souvent très ouvert à en discuter).

Par exemple la valo qui semble être affectée à SYW et à ses *utilisateurs* n’a pour moi pas beaucoup de sens dans la situation actuelle (combien d’utilisateurs actifs ? ces utilisateurs peuvent ils générer plus de cash que leur coût d’acquisition et de maintien sur leur durée de vie ? le business model de SYW est il innovant ? est il viable ?).

Dernière modification par Geronimo (03/08/2015 13h23)

Hors ligne

 

#1417 03/08/2015 13h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Nouvelle annonce de Sears: rachat d’obligations et preview des résultats du Q2

Sears Holdings compte racheter pour un milliard de $ d’obligations. Cela permettrait de diminuer de 66 millions de $ / an les dépenses d’intérêt.

The Company also announced today that it has commenced a tender offer (the "Offer") to purchase for cash up to $1,000,000,000 principal amount of its outstanding 6 5/8% Senior Secured Notes Due 2018

Sinon, les résultats sont en légère amélioration par rapport à l’année dernière, mais l’EBITDA sera toujours négatif (mais pas étonnant vu les dépenses promotionnelles qui ont eu lieu pour SYW dernièrement)

We currently expect to experience a fourth consecutive quarter of improved Adjusted EBITDA compared to the prior year period. We expect that, based on our current forecast, which excludes certain significant items as set forth below, our second quarter Adjusted EBITDA will range between $(189) million and $(249) million, before an additional $26 million in rent expense resulting from (i) the recent transaction with Seritage and (ii) joint ventures entered into with General Growth Properties, Inc., Simon Property Group and The Macerich Company, as compared to domestic Adjusted EBITDA of $(298) million in the second quarter of the prior year.

Comme attendu, la vente de l’immobilier a déclenché un crédit d’impôt (240 millions).

We currently expect the gain to be approximately $1.4 billion, of which approximately $510 million will be reported in the second quarter of 2015 and the balance of approximately $900 million will be deferred and recognized over the term of the leases, and a tax benefit of approximately $240 million.

Evidemment, avec l’opération Seritage, il y aura un bénéfice net positif.

We expect our reported net income attributable to Holdings’ shareholders for the quarter ending August 1, 2015 will range between approximately $155 million and $205 million, or between $1.46 and $1.92 income per diluted share, including the aforementioned gain and tax benefit, but excluding any final accounting adjustments for the quarter.

Dernière modification par Aelthen (03/08/2015 13h07)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1418 03/08/2015 14h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   83 

Voilà qui est intéressant car on a donc une meilleure estimation de l’immobilier. Fin 2014, c’était 8,3Md$ de valeur et un amortissement de 3,4Md$, soit 4,9Md$ de valeur comptable. Un vente de 3Md$ fait gagner 1,5Md$ (en simplifiant), on est donc sur un coefficient de x2 entre la valeur comptable et la fair value de l’immobilier. On pourrait être tenté de valoriser l’immobilier à fin 2014 à 10Md€.

Donc l’ANR à fin Q1 2015 avec uniquement l’immobilier en fair value par rapport à la compta donne un ANR d’environ 4Md$ contre une valorisation de 2,3Md$.

A chacun de voir si c’est bien et combien il faut rajouter pour SYW et le reste et combien il faut retrancher pour prendre en compte les pertes futures avant que le business redevienne rentable.

Sur SYW, on peut aussi regarder du coté de CNova dont les 15M de clients actifs (l’ordre de grandeur de SYW j’imagine) et probablement plus de 1000 points de retrait sont valorisé 2,2Md$ (mais sans dette, sans bénéfice non plus).

Hors ligne

 

#1419 03/08/2015 14h54 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Petite question sur le rachat d’obligation avec un WACC de 6.6 % au lieu d’un rachat d’action / développement du biz :
- pas d’opportunité d’investir dans SYW ou autre avec un IRR > à 6.6%
- le cours n’est pas sous évalué par rapport à sa valeur intrinseque
- Lampert and co est un mauvais allocateur de capital

Hors ligne

 

#1420 03/08/2015 15h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Alexis92 a écrit :

- pas d’opportunité d’investir dans SYW ou autre avec un IRR > à 6.6%

Lampert investi déjà sur SYW.

Alexis92 a écrit :

- le cours n’est pas sous évalué par rapport à sa valeur intrinseque

Et bien lampert n’a pas la possibilité de racheter des actions tant que certaines conditions ne sont pas remplies, conditions liées notamment à l’endettement, et peut être que Sears soit bénéficiaire ou pas.

Ah tiens, Sears est en train de se désendetter, et ce trimestre est bénéficiaire justement…à suivre.

Alexis92 a écrit :

- Lampert and co est un mauvais allocateur de capital

A vous de juger !

Dernière modification par Aelthen (03/08/2015 15h06)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1421 03/08/2015 15h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Perso, ce que je trouve curieux c’est que Lampert se désendette après l’amendement du credit revolving et non pas avant…

Aelthen a écrit :

Et bien lampert n’a pas la possibilité de racheter des actions tant que certaines conditions ne sont pas remplies, conditions liées notamment à l’endettement, et peut être que Sears soit bénéficiaire ou pas.

Ah tiens, Sears est en train de se désendetter, et ce trimestre est bénéficiaire justement…à suivre.

Pourquoi payer $1 milliard pour racheter pour au grand maximum pour $200 millions d’actions ?

(De plus, selon moi, l’endettement actuel n’empêche pas Lampert de racheter des actions, mais vous avez le droit d’avoir votre avis bien sur)

Dernière modification par Lazard (03/08/2015 15h59)

Hors ligne

 

#1422 03/08/2015 16h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Lampert peut acheter, mais SHLD ne doit pas pouvoir le faire car elle a des covenants à respecter.

Que peut faire Lampert avec le cash ?
- Se désendetter
- Le distribuer
- le garder
- Racheter des actions
- Investir dans un projet

Des toutes ces possibilités se désendetter me semble pertinent et bon signe.
Le distribuer ? cela me semble idiot et complètement hors de propos quand on sait qu’il a demandé aux actionnaires de mettre la main au portefeuille
Le garder ? Pourquoi pas si il juge qu’il risque le défaut de liquidité, il semble penser que non, c’est pour moi un très bon signe.
Racheter des actions ? Je n’ai pas vérifié mais sans doute que SHLD ne peut pas le faire
Investir dans un projet ? Je pense que le projet qu’il entreprend se finance en OPEX et non en CAPEX, il n’a donc pas besoin de cet argent.

Cela me semble donc pertinent et de bonne augure.
A noter que quand Lampert finance le stock à la fin de l’année en empruntant, beaucoup crient au scandale, que c’est la fin que ceci que cela, aujourd’hui lampert se désendette et encore une fois beaucoup ont des doutes.
Il faut qu’il fasse quoi le Monsieur pour vous satisfaire ?

Dernière modification par Pryx (03/08/2015 16h08)

Hors ligne

 

#1423 03/08/2015 16h10 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

"Sujet --> Sears : un mini Berkshire Hathaway ?"

Lampert peut aussi prendre des participations !! C’est ce pour quoi il est doué après tout, non ?

Il mettrait 1 milliard dans IBM ça serait déjà mieux que du 6.6%…

Dernière modification par Lazard (03/08/2015 16h12)

Hors ligne

 

#1424 03/08/2015 16h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Pryx a écrit :

Investir dans un projet ? Je pense que le projet qu’il entreprend se finance en OPEX et non en CAPEX, il n’a donc pas besoin de cet argent.

Vous pouvez développer ce point je ne suis pas certain de comprendre la nuance ?

Hors ligne

 

#1425 03/08/2015 16h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Pour faire de la croissance dans le retail il y a deux choix (qui ne s’excluent pas):

- Faire des investissements "physiques" (CAPEX) : acheter de l’espace commercial, aménager ton espace

- Baisser les prix et faire des promotions : en général (il y a des exceptions) cela aboutit à une augmentation des ventes mais à une baisse des marges.

PS : Je ne suis pas sur que Pryx faisait référence à cela, mais c’est comme ça que je comprends la chose en tout cas

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech