Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 21/08/2014 17h24 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   10 

Sears plonge actuellement : - 8.01% à 33 USD…..
Brr… faut quand même avoir les nerfs solides….

Hors ligne

 

#252 21/08/2014 17h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   53 

@Patrick : les résultats du Q2 sont tombés ce matin et, ô surprise, ils ne sont pas glorieux.

Si toutefois vous êtes abonnés à l’IF, vous entendrez résonner dans vos oreilles les paroles de Serge nous rappelant que la thèse d’investissement n’est pas vraiment basée sur un retour immédiat aux profits wink
Je vous rejoins cependant : il est parfois dur d’être patient et discipliné…

Sylvain


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#253 21/08/2014 18h56 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour

Je n’ai pas vu les ventes par Lampert dont parle Wawavoum plus haut, il a plutot l’air de renforcer  sa participation directe (ventes de son fond plutot que ventes directes ?) mais la liste des insider trades contient une petite vente par le CFO le 16/08, alors qu’on se serait attendu a une période de blackout avant les (mauvais) résultats :

Sears Holdings Corporation (SHLD) Insider Trading Activity (SEC Form 4) - NASDAQ.com

SCHRIESHEIM ROBERT A     Officer     08/16/2014     Disposition (Non Open Market)     direct     2,683     35.1600     58,292

Ca n’est que 5% de sa position mais ca fait tout drole… Qu’en pensez-vous ?

J’ai profité de la gamelle du jour pour vous rejoindre sur ce dossier.

Hors ligne

 

#254 21/08/2014 19h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Je serais bien tenté de renforcer mais je suis en plein transfert de compte titre… Patience dites-vous ?
Quel farceur ce Monsieur Le Marché !

Hors ligne

 

#255 21/08/2014 21h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   82 

kmo a écrit :

Bonjour

Je n’ai pas vu les ventes par Lampert dont parle Wawavoum plus haut, il a plutot l’air de renforcer  sa participation directe (ventes de son fond plutot que ventes directes ?) mais la liste des insider trades contient une petite vente par le CFO le 16/08, alors qu’on se serait attendu a une période de blackout avant les (mauvais) résultats :

Sears Holdings Corporation (SHLD) Insider Trading Activity (SEC Form 4) - NASDAQ.com

SCHRIESHEIM ROBERT A     Officer     08/16/2014     Disposition (Non Open Market)     direct     2,683     35.1600     58,292

Ca n’est que 5% de sa position mais ca fait tout drole… Qu’en pensez-vous ?

J’ai profité de la gamelle du jour pour vous rejoindre sur ce dossier.

A ce niveau là je pense qu’il avait plus besoin d’argent de poche pour faire un cadeau à sa fille qu’autre chose big_smile

Hors ligne

 

#256 22/08/2014 04h59 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   214 

Lampert se serait allégé en début d’année en fait et ne serait plus qu’un peu en-dessous de 50% du capital. Pour le CFO, il a du voir arriver les résultats et vouloir alléger un peu, c’est un peu limite mais bon, comme dit Borderline, vu les montants, c’est pour faire un cadeau pour sa fille.

Sur les résultats, çà n’est pas brillant, d’un autre côté, si çà peut faire bouger les choses, çà n’est peut-être pas un mal. J’espère juste que Lampert ne croit pas trop à on histoire de SYW et qu’il n’y voit qu’une façon de monétiser sa clientèle rapidement et de couler le retail plus vite. Nous sommes dans le creux de la vague, il reste le gros des pensions à payer cette année.

Les dépenses S, G & A restent élevées par rapport à la chute des ventes et là est le problème, il va falloir réagir à ce niveau… On verra bien ce que la suite nous réserve, le feuilleton est loin d’être terminé, j’espère juste pour mon portefeuille que çà ne finisse pas en tragédie grecque.

Hors ligne

 

#257 22/08/2014 12h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

Hello,
une question pour ceux qui sont chez un courtier "grand publique" comme boursorama,  au final pour le spin off Lands End on vous a compté ou pas un prélèvement à la source comme un dividende ou cela a pu être considéré aussi comme "tax free" en France?

Ps: dsl de ramener ce sujet mais en relisant la file au final je ne suis pas sûr du traitement chez bourso..

Hors ligne

 

#258 22/08/2014 12h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   53 

Chez Saxo : pas de prélèvement à la source (ni frais de courtage for that matter)


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#259 04/09/2014 16h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Le cours de l’action de Sears a chuté de plus de 5% hier.

Une explication sur ce site Sears Holdings Corp (NASDAQ:SHLD) News Analysis: Stock Might Show Some Correction Today And Tomorrow

Sears Holdings’ stock price dropped 5.2% yesterday, which can be due to the company’s SEC filing related to one of its executives surrendering a part of his stake in the company. According to the Form 4 filing with the SEC yesterday, the company said that Imran Jooma surrendered 1,382 shares of Sears Holdings for a price of $34.8 per share on Monday. Following this transaction, Jooma now owns 11,041 shares of the company.
Imran Jooma is executive vice president and president of Online, Marketing, Pricing, and Financial Services at Sears Holdings, and his sale of 11.1% of his shares in a couple of weeks after the company reported higher-than-expected losses might send a negative signal to the market, causing investors to bring down their valuations of the company.

En gros, le marché aurait mal réagi au fait qu’Imran Jooma, vice président exécutif chez Sears Holding, ait vendu 11% de ses actions (1382 actions sur les 12423 actions qu’il détenait).

Dans l’article, ils précisent que Lampert quant à lui continue de posséder 25 millions de titres.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#260 04/09/2014 17h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

Je ne suis pas du tout le dossier Sears.

Mais écrire un article pour la vente de 1 300 actions à 35$ (donc 45 000$ ou 35 000€), c’est à dire sans doute de l’ordre d’un mois de salaire de ce VP, c’est faire beaucoup de bruit pour pas grand chose non ?

Addendum :
Même un peu moins, on est plutôt sur 2-3 semaines de salaire.
Compensation Information for Imran  Jooma , Executive Vice President and President, Online, Marketing, Pricing and Financial Services of SEARS HOLDINGS CORP | Salary.com

Dernière modification par Geronimo (04/09/2014 17h12)

Hors ligne

 

#261 09/09/2014 10h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Dean Carter, Chief Human Resources Officer chez Sears Holdings donne son point de vue sur la transformation que Sears est en train d’effectuer (mais il ne parle que du changement du modèle de Retail, pas de la partie immobilier).
Cela date du 27 août 2014.

Look Closer ? SHC Speaks

Morceaux choisis:

On the surface, you may see closing locations and challenging articles in the news. And if you thought this was the entire story you might be concerned. But we are in the middle of exponential transformation – not just at the edges, but at our core. In order to lead in the future, we are reimagining and reinventing almost everything about our business model to build new capabilities to meet our members’ needs in brand new ways. It’s like a massive Jenga puzzle – deconstructing, transforming and building all at once.

Like Apple did at its pivotal moment, we are making tough choices that align with our members wants and needs now and in the future.

Before we were a provider of mass products and services, now we are a massive provider of customized products and services. Mass retail becomes mass customized retail. Because we have data. Because we have an information-rich member program. Because we’re a team that embraces change and technology.  Because it’s the right thing for our members.

Dernière modification par Aelthen (09/09/2014 10h16)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#262 09/09/2014 10h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Dans la dernière présentation aux actionnaires, Lampert donne la liquidité exacte de la holding. C’est très clair et facile à comprendre. 

Même en prenant des hypothèses hyper-conservatrices, on remarque qu’il reste des années et des années de bilan à monétiser.   

En bref: SHLD peut encore perdre $500M par an pendant encore un bout de temps sur l’opérationnel… Même si à mon avis on s’approche du dénouement.

Lampert va bientôt céder Sears Canada, repayer sa dette high-yield puis se refinancer à meilleur taux. Idem pour Sears Auto Services.

Merill Lynch a été mandaté en mai pour préparer la vente de SCC. Généralement ce type d’opération prend six mois - or elle fût annoncée au printemps dernier.

Autrement, la présentation m’a fait à quelque chose.

Les magasins les moins prestigieux péréclitent car Lampert ne veut plus dépenser aucun capex dans un business model dépassé - surtout, ne pas faire la même erreur que JCPenney.

Il trait la vache jsuqu’à la séchesse finale (comme Buffett a fait chez Berkshire au début) avant de céder le foncier (en empochant un profit au passage). 

Malgré cela (plus toute l’actualité défavorable), Sears continue de faire $40B de ventes/an et SYW de croitre (73% des transactions totales).

Soyons hyper-conservateur: je divise les ventes par deux ($20B) et je prends une marge d’EBITDA de 5% - c’est vraiment prudent: Wal-Mart fait 7%, Target 13%; SYW est beaucoup plus capex-light, mais qu’importe. 

5% de $20B, on obtient$1B d’EBITDA. Comme un retailer se négocie normalement à 10-12x l’EBITDA (disons 10), en valorisant le seul SYW sur sa capacité bénéficaire "brute" on obtient $10B de valeur sur le marché privé - soit plus de deux fois la capitalisation actuelle de toute la holding.

Ils n’ont pas cédé beaucoup de foncier ce dernier trimestre. Il reste plus de 2000 propriétés. Personne ne connait le script: ce qu’on sait, c’est que la marge de sécurité est extraordinaire. 

(et ceci ne concerne que le seul Sears&Roebuck - le retail - pas des opérations  de licencing ou de réassurance, ou Home Sevices, tous profitables)

Pour l’instant Lampert vend à perte car il veut gagner du membership sur SYW, promotions démentes à l’appui. 

Dans la présentation, il montre combien Sears empocherait si d’aventure il remontait sa marge d’un point ou deux (en bref: si il ralentissait sur les promos outrancières).

C’est une course de fond.

Hors ligne

 

#263 09/09/2014 10h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Réputation :   1309 

thomz a écrit :

5% de $20B, on obtient$1B d’EBITDA. Comme un retailer se négocie normalement à 10-12x l’EBITDA (disons 10), en valorisant le seul SYW sur sa capacité bénéficaire "brute" on obtient $10B de valeur sur le marché privé - soit plus de deux fois la capitalisation actuelle de toute la holding.

À moins que quelque chose ne m’échappe, 10-12 fois l’EBITDA pour un retailer, c’est juste le double de ce qui est pratiqué habituellement ?

Tesco - 7 fois l’EBITDA
Kroger - 7 fois l’EBITDA
Ahold - 4 fois l’EBITDA
Carrefour - 5,5 fois l’EBITDA
Target - 7,5 fois l’EBITDA

Le seul que je vois à 11 fois l’EBITDA c’est Costco, qui a un modèle sur abonnement…

Hors ligne

 

#264 09/09/2014 12h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   52 

Les retaillers que vous énoncez sont des Brick and Mortar.
Le modele de SYW est on-line à rapprocher donc plutôt de Amazon.

Je reste toutefois très perplexe sur la valeur de SYW énoncéze.
Sur le papier la mutation semble prometteuse, mais franchement le site ne donne pas envie. Le taux de conversion doit être faible mais c’est un pari.

En étant plus conservateur je prends syw pour 0. Les autres activités me plaisent beaucoup plus. (Sears RE, l’Immo) sans compter les catalyseurs pour Sears Canada ou autres.

L’histoire me plait, avec une cerise sur le gâteau pour SYW si le modèle prend.

Dernière modification par Pryx (09/09/2014 12h15)

Hors ligne

 

#265 09/09/2014 12h15 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   83 

Ce qui est amusant c’est que SYW avec son focus sur la connaissance client et la loyauté client suit les trace de Tesco avec 15 ans de retard (Amazon.fr - Scoring Points: How Tesco Is Winning Customer Loyalty - Terry Hunt, Clive Humby, Timothy L. Phillips - Livres).

Au même moment, Tesco n’est pas au mieux de sa forme (je ne suis pas sur qu’ils étaient encore dans une stratégie connaissance client et loyauté cela dit).

Hors ligne

 

#266 09/09/2014 12h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   211 

IH a écrit :

À moins que quelque chose ne m’échappe, 10-12 fois l’EBITDA pour un retailer, c’est juste le double de ce qui est pratiqué habituellement ?

Ma référence est Wal-Mart - pas capex light comme SYW - dont la fair value tourne autour de dix-huit fois les FCF, ou onze-douze fois l’EBITDA.

EDIT: Pardon, je poste de l’ordinateur d’Etienne! (signé Thomz)

Dernière modification par spiny (09/09/2014 12h30)

Hors ligne

 

#267 09/09/2014 13h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   166 

Pour revenir à la chute de 5% de Sears récemment, il me semble totalement loufoque de supposer que c’est dû à une vente de $40k de titres. Il devait forcément y avoir quelque chose d’autre. Peut-être un institutional holder qui aurait vendu une grosse position ?

Hors ligne

 

#268 09/09/2014 13h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

thomz a écrit :

Dans la dernière présentation aux actionnaires, Lampert donne la liquidité exacte de la holding. C’est très clair et facile à comprendre. 

Même en prenant des hypothèses hyper-conservatrices, on remarque qu’il reste des années et des années de bilan à monétiser.   

En bref: SHLD peut encore perdre $500M par an pendant encore un bout de temps sur l’opérationnel… Même si à mon avis on s’approche du dénouement.

Lampert va bientôt céder Sears Canada, repayer sa dette high-yield puis se refinancer à meilleur taux. Idem pour Sears Auto Services.

Merill Lynch a été mandaté en mai pour préparer la vente de SCC. Généralement ce type d’opération prend six mois - or elle fût annoncée au printemps dernier.

Autrement, la présentation m’a fait à quelque chose.

Les magasins les moins prestigieux péréclitent car Lampert ne veut plus dépenser aucun capex dans un business model dépassé - surtout, ne pas faire la même erreur que JCPenney.

Il trait la vache jsuqu’à la séchesse finale (comme Buffett a fait chez Berkshire au début) avant de céder le foncier (en empochant un profit au passage). 

Malgré cela (plus toute l’actualité défavorable), Sears continue de faire $40B de ventes/an et SYW de croitre (73% des transactions totales).

Soyons hyper-conservateur: je divise les ventes par deux ($20B) et je prends une marge d’EBITDA de 5% - c’est vraiment prudent: Wal-Mart fait 7%, Target 13%; SYW est beaucoup plus capex-light, mais qu’importe. 

5% de $20B, on obtient$1B d’EBITDA. Comme un retailer se négocie normalement à 10-12x l’EBITDA (disons 10), en valorisant le seul SYW sur sa capacité bénéficaire "brute" on obtient $10B de valeur sur le marché privé - soit plus de deux fois la capitalisation actuelle de toute la holding.

Ils n’ont pas cédé beaucoup de foncier ce dernier trimestre. Il reste plus de 2000 propriétés. Personne ne connait le script: ce qu’on sait, c’est que la marge de sécurité est extraordinaire. 

(et ceci ne concerne que le seul Sears&Roebuck - le retail - pas des opérations  de licencing ou de réassurance, ou Home Sevices, tous profitables)

Pour l’instant Lampert vend à perte car il veut gagner du membership sur SYW, promotions démentes à l’appui. 

Dans la présentation, il montre combien Sears empocherait si d’aventure il remontait sa marge d’un point ou deux (en bref: si il ralentissait sur les promos outrancières).

C’est une course de fond.

Dire que SYW représente 73% des transactions est une erreur selon moi. 73% des transactions proviennent de membres (qui peuvent le devenir gratuitement) ce qui est totalement différent et qui en soi n’a aucune valeur, cela veut dire que 73% des transactions entraînent au mieux une fidélisation des clients et au pire des pertes dues aux rewards.

Seulement 10% des transactions se font on-line ou multi-channel !

De plus, une marge d’EBITDA de 5% me semble peu conservateur puisque cette hypothèse se base sur des ventes qui sont prévues pour baisser en moyen terme (fermeture des magasins) et  de plus dans l’état actuel des choses SYW a un EBITDA négatif (surtout si vous partez du principe que SYW c’est 73% de Kmart&Sears) et en sachant que le leader du secteur Amazon ne gagne pas d’argent.

Aussi, comparer les marges des retailers physiques avec les retailers on-line n’a aucun sens, ces deux industries sont différentes !

Lampert éspère que le membership va permettre de faire un transfert des ventes physiques vers les ventes on-line lorsque les magasins vont fermés mais il est impossible qu’il retienne l’ensemble des ventes perdues par les fermetures, si il en retient 10% cela sera déjà bien !

Pour résumer votre message Thomz, vous nous dites que, à moyen terme/long terme, Sears va maintenir au moins 73% de ses ventes actuelles, en produisant un EBITDA de 5% sur ces ventes,  et en conservant un capex très faible (et sans avoir de dépenses d’intérêts sur sa dette).

Je suis long SHLD mais ne soyons pas moins conservateur avec Sears que nous le sommes avec les autres valeurs !!

Dernière modification par Lazard (09/09/2014 13h32)

Hors ligne

 

#269 09/09/2014 13h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

crosby a écrit :

Pour revenir à la chute de 5% de Sears récemment, il me semble totalement loufoque de supposer que c’est dû à une vente de $40k de titres. Il devait forcément y avoir quelque chose d’autre. Peut-être un institutional holder qui aurait vendu une grosse position ?

Ce que dit l’article, ce n’est pas que c’est la vente de $40k de titres qui a entraîné la chute de 5%, mais plutôt le fait qu’un dirigeant vende (en l’occurrence pour $40k de titres), ceci envoyant un mauvais signal au marché, avec pour conséquence des ventes massives et donc une baisse du cours.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#270 09/09/2014 13h54 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   52 

Je pense que c’est ce que voulais dire Crosby, l’action est quand même très liquide. Donc 40k$ de + ou de -….
Mais c’est tout de même loufoque (pour reprendre Crosby) d’imaginer que la chute de 5% est la conséquence d’une vente d’un Insider…

Hors ligne

 

#271 09/09/2014 14h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   29 

Lazard a écrit :

Dire que SYW représente 73% des transactions est une erreur selon moi. 73% des transactions proviennent de membres (qui peuvent le devenir gratuitement) ce qui est totalement différent et qui en soi n’a aucune valeur, cela veut dire que 73% des transactions entraînent au mieux une fidélisation des clients et au pire des pertes dues aux rewards.

Seulement 10% des transactions se font on-line ou multi-channel !

De plus, une marge d’EBITDA de 5% me semble peu conservateur puisque cette hypothèse se base sur des ventes qui sont prévues pour baisser en moyen terme (fermeture des magasins) et  de plus dans l’état actuel des choses SYW a un EBITDA négatif (surtout si vous partez du principe que SYW c’est 73% de Kmart&Sears) et en sachant que le leader du secteur Amazon ne gagne pas d’argent.

Aussi, comparer les marges des retailers physiques avec les retailers on-line n’a aucun sens, ces deux industries sont différentes !

Lampert éspère que le membership va permettre de faire un transfert des ventes physiques vers les ventes on-line lorsque les magasins vont fermés mais il est impossible qu’il retienne l’ensemble des ventes perdues par les fermetures, si il en retient 10% cela sera déjà bien !

Pour résumer votre message Thomz, vous nous dites que, à moyen terme/long terme, Sears va maintenir au moins 73% de ses ventes actuelles, en produisant un EBITDA de 5% sur ces ventes,  et en conservant un capex très faible (et sans avoir de dépenses d’intérêts sur sa dette).

Je suis long SHLD mais ne soyons pas moins conservateur avec Sears que nous le sommes avec les autres valeurs !!

Je suis d’accord, les 73% présentés ainsi induisent en erreur, vous l’avez bien explique.

Au niveau de la rétention client via SYW après fermetures de magasins, le slide 27 (http://searsholdings.com/invest/docs/Q2 … gsDeck.pdf) explique qu’ils tablent grosso modo sur du 18% (avec 25.5% de marge EBITDA).

Par contre je ne comprends pas vos autres points, et je ne crois pas que Thomz indique que Sears va maintenir 73% de ses ventes actuelles, puisqu’il divise le chiffre d’affaire par deux?

Hors ligne

 

#272 09/09/2014 14h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   421 

N’importe quel prétexte a du être bon pour que les traders vendent la valeur jusqu’à l’énorme support vers 32. Si le support craque ca va plonger juste pour cause de pétages de stops quelles que soient les nouvelles.
Pour ceux qui ont une conviction fondamentale sur la valeur ce sera l’occasion d’acheter, les considérations techniques expliquent (avec une fiabilité toute relative) uniquement pourquoi la valeur baisse sur du vent jusqu’à 32 et pas 34 ou 30.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#273 09/09/2014 14h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

RatRacer a écrit :

Au niveau de la rétention client via SYW après fermetures de magasins, le slide 27 (http://searsholdings.com/invest/docs/Q2 … gsDeck.pdf) explique qu’ils tablent grosso modo sur du 18% (avec 25.5% de marge EBITDA).

Par contre je ne comprends pas vos autres points, et je ne crois pas que Thomz indique que Sears va maintenir 73% de ses ventes actuelles, puisqu’il divise le chiffre d’affaire par deux?

Merci pour cette info Ratracer !

Pour 2014 je miserais plus sur un CA de 32/33 milliards que pour un CA de 40 milliards.

73% de 32/33 milliards cela fait 23/24 milliards… Sur 20 milliards, la marge de sécurité n’est déjà plus énorme…

Hors ligne

 

#274 09/09/2014 15h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Pryx a écrit :

En étant plus conservateur je prends SYW pour 0. […] L’histoire me plait, avec une cerise sur le gâteau pour SYW si le modèle prend.

Idem pour moi - nonobstant mes élucubrations précédentes.

Hors ligne

 

#275 09/09/2014 16h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   20 

Bonjour,

J’ai un peu de mal à comprendre le rôle de Sears Reinsurance dans la holding. Lorsque je lis le rapport de Sears RE datant de Fevrier 2012 ( http://searsholdings.com/invest/docs/Se … y_2012.pdf ), je suis perdu.

A la page de ce rapport, il explique ceci :

Two securitization structures were used to develop asset-backed securities for
Sears Re
− Real Estate Mortgage Investment Conduit (“REMIC”) Transaction – November 2003
125 Sears Full-line Stores were contributed to a bankruptcy-remote structure
Sears Re purchased $1.25 billion of mortgage-backed securities issued by the REMIC
− IP Transaction – May 2006
U.S. rights to the Kenmore, Craftsman and DieHard trademarks were contributed to a
bankruptcy-remote entity – KCD IP, LLC
Sears Re purchased $1.8 billion of asset-backed securities issued by KCD IP, LLC

J’aurais tendance à dire que Sears Re vaut à elle seule 3Md$ ?
Sears RE est bankruptcy remote, donc si j’ai bien compris on paye pour avoir SHLD alors qu’une seule de ces sociétés qui ne serait pas impacté en cas de faillite vaut le prix de SHLD ( environ )


Parrain : Binck (frais de courtage offerts)/Investisseur Français (2 mois offerts)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech