Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/11/2011 20h40 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   512 

Vous avez bien lu. Idee delirante? Avec 2000 euros on peut acheter 4000 titres. La bete semble "too big to fail", et cotait 20 euros il y a trois ans - 0.42 aujourd’hui.

Des avis?

Hors ligne

 

#2 29/11/2011 09h26 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   104 

KBC à un objectif de cours de 0.10€ pour Dexia.
Elle a actuellement un trading range entre 0.2 et 0.4€;… pour les spéculateurs à court terme.
Les états Belge et Français devront plus que probablement activé leur garantie. Un retour vers son cours antérieur est totalement illusoire, une bonne partie de son bilan est constitué d’actif pourri.

Hors ligne

 

#3 29/11/2011 09h34 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   512 

Et dans dix ans? C’est cet horizon qui m’intéresse.

Hors ligne

 

#4 29/11/2011 09h50 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   11 

perso je préfère jouer au pmu …

Hors ligne

 

#5 30/11/2011 19h36 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

C’est un peu comme jouer un toccard au quinté et qui termine 1er. Peu de probabilité, mais si c’est le cas le rapport est très gros.

Hors ligne

 

#6 05/01/2012 21h59 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

bonsoir,

Une petite nouvelle bien fraîche sur DEXIA :

Actualité économique, Bourse, Banque en ligne - Boursorama

L’Etat Français envisagerait de nationaliser DEXIA, et s’il le fait alors il ne va pas proposer un prix très cher pour racheter les actions … (comme tous les nationalisations d’ailleurs)

Actionnaires de DEXIA, bon courage ! Par contre les créanciers ont plus de garanties si l’Etat nationalise …

Hors ligne

 

#7 24/04/2012 20h15 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Bonjour, je me pose la question sur la banque belge DEXIA (dexb). Une banque européenne peut elle faire banqueroute ou sera elle sauvée ?? car actuellement à 0.18€ pourra t’elle baisser encore plus??
Merci

Hors ligne

 

#8 24/04/2012 20h50 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

(C’est mon premier message sur ce forum, je ferai une présentation bientôt, promis!)

L’action Dexia SA n’est plus la banque Dexia, mais la holding résiduelle propriétaire de certaines autres banques, également appelée la "Bad Bank". Rappelons que Dexia était au bord de la faillite, son financement sur le marché bancaire s’étant progressivement tari. Les Etats français, belge et luxembourgeois garantissent la "Bad Bank" pour des montants absolument faramineux (15% du PIB de garantie pour l’Etat belge…) Le but est évidemment le démantèlement complet de cette holding à moyen terme :

-en Turquie, DenizBank, en pourparlers avec un fonds du Qatar.
-En Espagne, Sabadell.
-En Italie, Crediop.
- En France, Dexia Credit Local (il était question d’un entité commune avec la Banque Postale et la CDC)
-Dexia Asset Management
-Dexia Private Banking Suisse edité : désormais BIL Suisse
-…

La banque Dexia Banque Belgique a été nationalisée par l’Etat belge en octobre 2011, et n’est plus cotée en Bourse. Elle a été très élégamment rebaptisée Belfius au printemps.

La banque Dexia-BIL, basée à Luxembourg et présente un peu partout, a été vendue à Precision Capital (fonds du Qatar) à 90% et au Grand-Duché de Luxembourg qui reste actionnaire à hauteur de 10%. Elle a été récemment rebaptisée BIL, nouveau logo à la clé.

Pour info, en 2008 le même cas de figure s’est produit avec le fleuron bancaire belge, l’ex- FORTIS. Les actionnaires ont été plumés complètement suite au démantèlement. L’action s’appelle maintenant "Ageas" et ne correspond plus qu’à des activités d’assurance.

Pour conclure… je cite ces chiffres que je vous laisse le soin d’analyser. A vous de juger si investir dans Dexia SA vaut le coup….
Le 23 février 2012, la banque annonce une perte d’un montant de 11,6 milliards d’euros pour l’année 201143; cette perte annuelle correspond à plus de 19 fois la capitalisation boursière de la banque. (à lire Une perte monumentale de 11,6 milliards pour Dexia - Indices & Actions - Le Figaro Bourse)

Dernière modification par Tom (24/04/2012 21h32)

Hors ligne

 

#9 24/04/2012 21h58 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Pour résumer : une coquille vide … merci pour ces renseignements….

Hors ligne

 

#10 25/04/2012 08h47 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   104 

Il y a une étude en Belgique qui démontre que Dexia coûteras au contribuable Belge 2 à 3 milliard par an et donc également 1 à 2 milliard au contribuable Français.
Investir pour le long terme est une aberration seul le spéculateur, le day-trader y trouveras un avantage.
Ageas n’as rien à voir avec Dexia c’est une compagnie d’assurance la plus importante en Belgique, les titres pourris se trouvent dans une société ad hoc détenue également par  BNP et l’état belge et qui est valorisée à zéro dans les livres d’Ageas.
Ageas est très faiblement valorisée en bourse et constitue une opportunité d’achat.

Hors ligne

 

#11 25/04/2012 10h28 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   166 

Bonjour,

Pourquoi la bad bank de Dexia ne vaudrait-elle rien ? Ce sont des actifs a priori attractifs car très décotés qu’il y a dedans. (Tout dépend de son prix évidemment)
Paradoxalement, il est plus aisé de valoriser un portefeuille d’actifs gérés en extinction que tout le business entier d’une banque.

Hors ligne

 

#12 27/04/2012 01h39 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

pvbe a écrit :

Il y a une étude en Belgique qui démontre que Dexia coûteras au contribuable Belge 2 à 3 milliard par an et donc également 1 à 2 milliard au contribuable Français.
Investir pour le long terme est une aberration seul le spéculateur, le day-trader y trouveras un avantage.
Ageas n’as rien à voir avec Dexia c’est une compagnie d’assurance la plus importante en Belgique, les titres pourris se trouvent dans une société ad hoc détenue également par  BNP et l’état belge et qui est valorisée à zéro dans les livres d’Ageas.
Ageas est très faiblement valorisée en bourse et constitue une opportunité d’achat.

Exact, c’est la "Royal Park Investments" qui gère les titres pourris de l’ancienne "Fortis". Ageas est une compagnie d’assurance comme je disais, mais initialement après la vente de Fortis à la BNP en octobre 2008, l’action Fortis était un holding résiduelle aussi.

Pour ce qui est de Dexia SA… les nouvelles/rumeurs du jours sont mauvaises : elle nécessiterait une recapitalisation rapidement, au risque de devoir activer les garanties des Etats (la différence me semble subtile). L’action a perdu 93% de sa valeur en un an, et enchaine les plus bas. Never catch a falling knife, même si à 0,19e l’action, le sol n’est plus très bas.

Hors ligne

 

#13 27/04/2012 09h13 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   104 

Le gouverneur de la Banque Nationale Belge préconise une recapitalisation de Dexia de 5 milliard, plutôt que de laisser aller les choses; une faillite aurait des conséquence systémique et ce notamment pour les collectivités locales Française.
Le déclenchement des garanties pourraient atteindre un montant de 90 Milliard €, soit un montant pratiquement équivalent à l’austérité post-électorale.

Hors ligne

 

#14 27/04/2012 13h05 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Les chiffres évoqués sont plutôt de 7 milliards à une "dizaine" de milliards. Une dégradation de la note souveraine belge n’est pas exclue si ces déboires s’accumulent.

Hors ligne

 

#15 18/01/2013 23h37 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   113 

Résultat des courses en ce début d’année 2013, le titre s’échange entre 0.04 et 0.05 €. Y a-t-il des connaisseurs du dossiers ou des amoureux de situations de recovery extrême ? Je suis assez tenté de prendre quelques milliers de titres (je pense à 0.5% de mon portefeuille maximum), que j’oublierais tout de suite après l’achat et pour lesquels j’aurais un horizon TTLT.

Dans le pire des cas, je perds ma mise dans son intégralité, dans le meilleur des cas, je la multiplie par 4, ou plus. J’ai le sentiment que ce dossier est éminemment politique et je ne vois pas les Etats Belges et Français s’asseoir sur Dexia après les efforts importants consentis pour sa recapitalisation et son sauvetage relatif.

Qu’en pensez-vous ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#16 19/01/2013 00h22 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Je pensais faire exactement la même chose que vous.

On est vraiment vraiment sur les plus bas… ça peut que remonter (espérons)

Je vais en prendre pour 2% de mon portefeuille je pense

Hors ligne

 

#17 19/01/2013 00h24 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Modérateur
Réputation :   1084 

J’éviterais, mais mon expérience implique peut-être un biais: j’ai bossé pour une société (dont j’ai eu des actions et une montagne de stock-options) dont l’action a valu  (avec quelques autres oscillations, bien sur) 10$, puis 20$, 30$, 40$, puis 30$, 20$, 10$, 3$, 1$, 0.2$, 0.04$, puis 0.

Achetez plutôt un ticket de loto, si vous n’avez pas identifié un scénario plausible de recovery qui laisse un peu de valeur aux anciens actionnaires (moi je n’en vois aucun pour Dexia).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#18 19/01/2013 00h31 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   87 

qu’à ce niveau un retrait de la cote est peut être envisageable (et pas nécessairement à un cours supérieur à la côte) ?

Dossier trop politique, personnelement je reste à l’écart.


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#19 19/01/2013 00h32 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   

Dexia pense à un retour à l’équilibre pour 2018. Et je vois mal les Etats laisser tomber ce dossier…

Hors ligne

 

#20 19/01/2013 00h56 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   113 

GoodbyLenine a écrit :

Achetez plutôt un ticket de loto, si vous n’avez pas identifié un scénario plausible de recovery qui laisse un peu de valeur aux anciens actionnaires (moi je n’en vois aucun pour Dexia).

Je suis d’accord, à 0.04, même si le cours est bas, on peut toujours perdre 100% de sa mise ! Maintenant j’ai plus confiance dans Dexia que dans ma capacité à gagner le rang 1 de l’Euromillions au cours de ma vie.

Le massacre est intense depuis la recap et comme Nezpapeur je vois mal le dossier partir aux oubliettes avec radiation dans le sens où il s’agit là d’un dossier qui a déjà coûté cher aux Etats et qu’un équilibre semble possible à horizon lointain (ce qui explique probablement, au moins en partie, le cours de la valeur).

Je peux me tromper, je me trompe d’ailleurs probablement, mais l’opportunité vaut peut-être 0.5% de mon portefeuille. Merci pour vos avis, en tout cas. Je reste à l’écoute si le sujet intéresse (ou n’intéresse pas) d’autres intervenants du forum !


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#21 19/01/2013 01h00 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   113 

Nezpapeur a écrit :

On est vraiment vraiment sur les plus bas… ça peut que remonter (espérons)

Juste une remarque Nezpapeur : faites attention avec ce type de déduction, une valeur à 0.04 peut encore beaucoup baissé. Quand bien même elle coterait 0.01, il y aurait toujours le spectre d’un reverse-split qui plannerait et pourrait, implicitement, apporter une baisse supplémentaire de 90% (et ainsi de suite). Voyez l’expérience des actionnaires d’ADT SIIC ces derniers mois …

Conclusion : on ne peut jamais concrètement être au plus bas, sauf si la radiation de la société est prononcée. smile


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#22 19/01/2013 13h11 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   20 

Bonjour

Comme dit un peu plus haut dans la file : l’actuelle Dexia est la banque résiduelle qui ne contient plus que les actifs pourris (portefeuille legacy) de l’ancienne entité.
Tout ce qui était rentable ou viable a été sorti et vendu, le résidu côté à 4 centimes ne va faire que couter aux états Belge, français et Luxembourgeois (du fait des garanties qu’ils ont apportés pour pouvoir dépecer la bête).
Il n’a aucune valeur à attendre pour les actionnaires, ni à long ni à très long terme. Aucune chance que les états leurs fassent ce "cadeau" sur le dos de leurs contribuables respectifs, et même à 4 cent c’est trop cher, ça vaut zéro tout simplement.

déontologie : j’ai 200 titres Dexia PRU 5.26, et je les garde pour ne pas oublier, ce que j’ai fait, ce que j’ai cru…

Hors ligne

 

#23 19/01/2013 13h25 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   113 

L’intérêt des ces états, après décontamination, ne sera-t-il pas de créer de la valeur pour diminuer le coût de l’opération de démantèlement ? A mon sens, le "cadeau" a déjà été fait : le démantèlement suit son cours. La question c’est que va-t-il se passer pour la papier cadeau déchiré ? Va t-ton le mettre à la poubelle et le brûler ou le recycler pour créer un nouveau papier fonctionnel ?

Ou alors c’est moi qui ne comprends pas l’objectif de la gestion, par les trois pays engagés, de la holding Dexia …

Dernière modification par espenlind13 (19/01/2013 13h31)


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#24 19/01/2013 14h34 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   20 

Le démantèlement est fini, il n’y a plus rien à en sortir.
La seule chose "opérationnelle" qui reste c’est DCL, Dexia Crédit Local (Paris) mais qui est en run-off : zéro business depuis longtemps.

Pourquoi les états essayeraient (dans 15 ans?) de relancer la banque Dexia (avec une si mauvaise image d’ailleurs)… en laissant les anciens actionnaires propriétaires?

Le cadeau des états c’est 90 milliards de garanties, le next step pour eux c’est d’honorer ces garanties : de payer.

La question est donc : Dans ces conditions pourquoi l’entité Dexia existe-t-elle toujours? => La structure doit continuer à survire car elle détient énormément de financement de collectivité locales Française et Belges, portefeuille dont personne ne veut. Et pour cause, Dexia doit régulièrement racheter à perte des financements spéculatifs accordés à des collectivités naïves.

Hors ligne

 

#25 19/01/2013 16h30 → Dexia : too big to fail, une opportunité ?

Membre
Réputation :   25 

Moi, sur ce genre de valeur, il y a un truc qui m’intrigue vraiment. Ce que je ne comprend pas, c’est que pas mal de personnes ici ont lu du Graham, Buffett, Fisher, Klarman, Lynch mais semblent toujours investir sur des actions non pas sur des éléments factuels mais uniquement sur des critères d’évolution du prix de l’action (ex: "le sol n’est plus très bas", "On est vraiment vraiment sur les plus bas… ça peut que remonter (espérons)").
Cela revient clairement au même que de faire de l’analyse technique. Et jusqu’à maintenant, je n’ai guerre vu d’éléments fondamentaux pour estimer la valeur de Dexia. Et honnêtement, je pense que très peu de personnes en seraient capables sur un cas comme celui-là.
Si vous aimez les situations de type "sous-évaluation en attente d’un catalyseur", pourquoi ne pas vous tournez vers des actions de type daubasses ou assimilées ?


Investisseur Deep Value. Parrainage Binck
Ressources recommandées: Les daubasses|Old School Value|Graham Investor

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech