Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 08/10/2015 18h59 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Voici la situation de l’appartement:

J’ai signé pour un F2 de 47 m2 dans une ville agréable de la petite couronne de Mulhouse.

C’est un RDC très surélevé donc pratiquement pas de vis à vis sur la rue, rue à sens unique.

L’appartement est en grande partie à refaire: sols, peintures, isolation des murs périphériques, électricité à remettre aux normes, chaudière, nouvelle cuisine, nouvelle sdb.

Maintenant les finances

Appartement 28k + 3k de FAI

3.2k de FdN

J’ai chiffré 20-25k de travaux par entreprise

Après travaux potentiel locatif de 12E/m2 soit 550Eur soit 12% brut
TF environs 500 Eur (jeune copro immeuble divisé en lots individuels cette année)

Je souhaite emprunter la totalité.

La Banque Pop - ma banque actuelle ne prête que max sur 15 ans et ne finance pas les FdN et FAI.
Leurs conditions : Apport de FdN et FAI soit 6200, cautionnement hypothécaire.
Leur offre: 48000 à 1.6% sur 15 ans + 0.2% assurance soit des mensualités de 308.12 Eur (dont 8 Eur d’assurance)

La BNP, dont je suis également client, mais avec un compte qui "dort" est également intéressée
Leurs conditions : domiciliation de mon épargne (100k), pas de domiciliation de salaire, cautionnement crédit logement
Leur offre: 54200 à 2.35% sur 20 ans + 0.25% assurance soit des mensualités de 294,55 Eur (dont 11.24 Eur d’assurance)

J’ai essayé de forcer avec la B Pop, en passant par dessus mon conseiller, mais leur charte sur l’investissement locatif et visiblement stricte.

Les frais de dossier se valent dans les 2 banques.

Le taux BP est canon: +1BP -1BNP
Pas envie d’hypothèque, car frais de main levée si revente avant la fin du crédit: -1BP +1BNP

J’ai beaucoup d’épargne (125k - voir ma présentation ici) mais pas envie d’en sortir pour du locatif, surtout si je peux tout emprunter -1BP +1BNP

Pas envie de mettre toute mon épargne dans une seule banque non plus. +1BP -1BNP

C’est donc ex aequo.

Lequel choisiriez vous?

Message édité par l’équipe de modération (18/04/2016 15h23) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par zaser (08/10/2015 19h12)

Mots-clés : choix, investissement locatif, prêt immobilier

Hors ligne

 

#2 08/10/2015 20h21 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   24 

Réponse rapide : aucun des 2.

Allez voir un courtier, si vous n’avez pas d’emprunt, votre Cash disponible sera largement suffisant pour qu’une banque vous propose ce que vous voulez : un très bon taux sur 20 ans avec emprunt à 110% et une caution bancaire et ce sans avoir à amener la totalité de votre épargne.

Juste comme ça, c’est quelle ville ? Parce que 500 de TF pour 47m², c’est pas mal dans la région.

Hors ligne

 

#3 09/10/2015 14h30 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Je vois que j’ai oublié une information importante:
la Banque Populaire est ma banque actuelle pour la simple raison que c’est elle qui a financé une partie de ma RP, j’ai mon crédit RP chez elle (jusqu’en 2020)

Toutes les banques (sauf la BNP) veulent la domiciliation de mon salaire, chose que je ne comprend pas (enfin si je comprend que mon gros salaire fais envie) mais techniquement:

Je n’ai qu’un salaire unique, et il sert à rembourser le crédit de mon unique résidence principale. Je ne vois donc pas comment je pourrais l’offrir à une autre banque que celle qui a financé l’acquisition de ma RP. Par conséquent, je ne peux par offrir une domiciliation de salaire, je ne vois pas comment quelqu’un de censé pourrait le faire???

la banque finance un projet, le projet fournis de revenus, d’accord pour domicilier ces revenu dans la banque en question, OK même pour prendre une assurance PNO dans sa filiale, mais comment les banques peuvent elles exiger plus??? Je n’ai qu’un salaire et qu’une parole.

@ Erwan
L’appartement est à Riedisheim- 500 Eur de TF c’est estimatif car la copro vient d’être crée, donc pas d’historique, mais comparé à Mulhouse la TF est plus faible dans la petite couronne (je ne vous apprend rien)

Dernière modification par zaser (09/10/2015 14h32)

Hors ligne

 

#4 09/10/2015 15h00 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Bon je ne suis jamais passé à l’acte mais j’ai passé des heures à lire des trucs par ci par là.

Concernant la domiciliation de revenus, j’ai toujours lu que c’était un truc débile et qu’il fallait leur dire OK pas de problème. Vous domiciliez vos revenus dans la nouvelle banque, vous faites un virement pour votre emprunt dans l’autre.
Au pire, si vous voulez remettre vos revenus dans la première banque, vous le faites quand vous voulez, une fois que vous avez fini l’acquisition du bien.
Normalement ce n’est écrit nul part dans le contrat que vous vous engagez à vie à déposer vos revenus dans la banque. A mon avis, ce serait totalement illégal.

Concernant l’emprunt à 110%, effectivement il y a la solution de passer par un courtier.
J’ai aussi glané une petite astuce qui consiste, pour les FDN… à les faire supporter par le vendeur et les inclure dans le prix de vente total.
Souvent on me dit "mais c’est l’acheteur qui paie les frais de notaire". Oui en théorie, mais rien n’empêche d’en décider contractuellement autrement dans la promesse de vente. Une promesse de vente est un document contractuel entre un promettant et un bénéficiaire, vous pouvez écrire tout ce que vous voulez tant que ce n’est pas contraire au code civil et à la loi en général.

Voilà j’espère que ces idées vous seront utiles.
En tout cas y a des bonnes affaires à Mulhouse d’après ce que vous indiquez.

Arnaud


Arnaud

Hors ligne

 

#5 09/10/2015 15h56 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   82 

D’autres banques financent 20 ans les emprunts locatifs, faites le tour ou aller voir un courtier. (par contre les courtiers ne font pas tous toutes les banques)
Là je tentent un dossier au LCL avec financement à 20 ans sur 110% (la conseillère avait l’air optimiste).

Pour vos 2 offres, aucunes ne me semblent intéressantes, essayez une autre banque!

commentinvestir a écrit :

Concernant la domiciliation de revenus, j’ai toujours lu que c’était un truc débile et qu’il fallait leur dire OK pas de problème. Vous domiciliez vos revenus dans la nouvelle banque, vous faites un virement pour votre emprunt dans l’autre.
Au pire, si vous voulez remettre vos revenus dans la première banque, vous le faites quand vous voulez, une fois que vous avez fini l’acquisition du bien.
Normalement ce n’est écrit nul part dans le contrat que vous vous engagez à vie à déposer vos revenus dans la banque. A mon avis, ce serait totalement illégal.

Oui et non.
Dans une banque précédente, il y avait bien un chapitre sur le fait de domicilier les revenus et de prendre +0,2% si je le faisais pas car le prêt était à un taux soit disant compétitifs (c’était la BNP de souvenir).
Suite à une non explication de ce chapitre et à l’absence des documents d’assurances ainsi qu’à une offre plus concurrentiel de Boursorama, j’ai zappé le dossier, mais je sais ainsi que certaines le marque noir sur blanc.
Et à priori, ils vérifient (dire de la conseillère).

Hors ligne

 

#6 09/10/2015 16h00 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Intéressant d’avoir ce retour, merci.
Je vais me renseigner parce que ça ne me parait pas très légal. Ce serait bien d’être fixé.

J’ai trouvé ça c’est intéressant :
Prêt immobilier : la banque m’oblige à domicilier mes salaires chez elle !


Arnaud

Hors ligne

 

#7 09/10/2015 16h59 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Concernant la domiciliation vous le faites, ça ne vous coute rien. Perso quand on me l’a demandé pour un crédit immo, j’ai dit OK. Le salaire tombe le 1er ou 02 du mois, et le 06 j’ai un virement automatique qui part vers un autre compte ne laissant que l’argent nécessaire au paiement de la mensualité avec assurance.
Et comme je me suis faché avec cette banque par la suite, j’en ai retiré tous mes comptes (y compris pro) et j’ai domicilié le salaire dans une autre banque, compte depuis lequel je fais un virement correspondant à la mensualité avec assurance.
Bref que le salaire y soit domicilié ou non le montant sur le compte est quasi identique sauf les premiers jours du mois dans la phase 1…

Hors ligne

 

#8 09/10/2015 19h02 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   16 

gunday a écrit :

Dans une banque précédente, il y avait bien un chapitre sur le fait de domicilier les revenus et de prendre +0,2% si je le faisais pas car le prêt était à un taux soit disant compétitifs (c’était la BNP de souvenir).

Je confirme j’ai ce soucis pour mes 3 crédits ! Mais du coup cette banque m’a suivi 3 fois (là je fais une pause sur mes demandes car mon dossier ne passerait plus). J’en ai donc pour 20 ans sur le papier ! (dans les faits, j’aviserai en temps voulu).


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#9 10/10/2015 13h26 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   36 

La contrainte de domiciliation de salaire est une clause abusive, sauf quand il est explicitement écrit dans le contrat de prêt que cette domiciliation vous apporte un "avantage" en contrepartie (comme par exemple un meilleur taux).

http://www.clauses-abusives.fr/

En fonction du contrat, vous pouvez donc accepter de domicilier vos revenus dans la banque qui vous le demande et après obtention du crédit re-domicilier vos revenus ou bon vous semble.

Je l’ai moi même fait pour mon crédit RP à la SG car dans le contrat aucune contrepartie ne m’était accordée.

Bien a vous


Stay away from negative people. They have a problem for every solution.

Hors ligne

 

#10 13/10/2015 14h44 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   82 

goldex a écrit :

La contrainte de domiciliation de salaire est une clause abusive, sauf quand il est explicitement écrit dans le contrat de prêt que cette domiciliation vous apporte un "avantage" en contrepartie (comme par exemple un meilleur taux).

C’est le cas!
Le taux avantageux est proposé en contrepartie de la domiciliation.
Sinon, c’est 0,2% pour revenir à un taux plus réaliste.
Je schématise l’idée, mais c’était en gros ce qui était écrit.
Et à l’époque j’avais trouvé que c’était pas franchement défini comme illégale, car ils annoncent proposer un taux plus intéressant.

Le texte exact, je laisse Gwen11 le reporter, mon exemplaire est passé au recyclage il y a un bon moment!

Hors ligne

 

#11 13/10/2015 21h22 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   36 

@gunday: Oui, je parlai du cas général, chacun doit vérifier dans son contrat et faire en fonction. zaser n’a peut être pas cette clause dans les contrat proposés.


Stay away from negative people. They have a problem for every solution.

Hors ligne

 

#12 13/10/2015 22h09 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   35 

Bonjour,

Effectivement les banques n’ont pas le droit de vous demander la domiciliation de votre salaire.
Du coup, je ne vois pas trop pourquoi vous auriez des scrupules à leur dire que vous allez le faire… mais si ce n’est pas le cas, ou juste sur une courte période.
Discutable, mais es-ce voler que de voler un voleur ?

Après, je ne comprend pas vraiment votre situation.

Vous dites que vous avez un gros salaire, ce qui attire les banques.
Avec de tels gages, il me semble incompréhensible que vous ne puissiez pas obtenir tout le financement, sur 20 ans (25 ans ce n’est pas vraiment intéressant)

Je vous conseillerai donc également de changer de banque.

Personnellement, la Société Générale est à l’écoute de nos projets, mais il y en a surement bien d’autres.
La BNP s’est révélée par contre catastrophique pour nous, ce qui rejoint peut être votre situation actuelle


Eldorado immobilier : Stratégie et marketing de la location saisonnière

Hors ligne

 

#13 13/10/2015 22h25 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   26 

Eldoradoimmo a écrit :

Bonjour,

Effectivement les banques n’ont pas le droit de vous demander la domiciliation de votre salaire.

Elles en ont tout à fait le droit à partir du moment où vous avez un avantage en contrepartie (cf le message de goldex). Vous êtes ensuite tout à fait libre d’accepter ou non cette proposition.

Attention à bien lire ce que dit le contrat : il peut spécifier qu’un taux "promotionnel" s’applique tant que le salaire est domicilié dans la banque, dans le cas contraire le taux "normal" s’applique. Je doute que cette clause soit réellement appliquée, mais si vous domiciliez votre salaire juste le temps de signer le contrat de prêt et le domiciliez ailleurs 3 mois après, vous prenez le risque que la banque modifie le taux du prêt. Elle en aurait là encore tout à fait le droit puisque c’est ce que prévoit le contrat.

Dernière modification par dangarcia (13/10/2015 22h28)

Hors ligne

 

#14 13/10/2015 22h35 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   35 

Une clause abusive dans un contrat n’est-elle pas de fait nulle ?

J’ai trouvé ce document (paragraphe D)
Clauses abusives crédit immobilier

Pour en avoir discuté amicalement avec mon banquier, il m’a dit que la domiciliation des salaires relevait plutôt du contrat moral et qu’en tous cas il ne pouvait pas l’écrire…

Après je dirai qu’il s’agit d’une bonne pratique donnant-donnant.
Si vous voulez inscrire votre relation avec une banque sur le long terme, c’est un signal amical en sa faveur…

Dernière modification par Eldoradoimmo (13/10/2015 22h35)


Eldorado immobilier : Stratégie et marketing de la location saisonnière

Hors ligne

 

#15 14/10/2015 07h35 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   20 

Eldoradoimmo, le texte que vous citez ne vous dit pas que la clause de domiciliation est abusive mais que l’obligation de domiciliation serait disproportionnée si non accompagnée d’un avantage pour le prêteur. Ceci corrobore parfaitement l’explication donnée par Goldex.

Hors ligne

 

#16 17/02/2016 17h24 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

Je continue ce fil, car il se rapporte à l’appartement en question.

Le temps pressant j’ai finalement choisis de rester dans ma banque taux 1.9%+0.29%assurance

Les travaux durent depuis un peu moins de 2 mois et sont presque terminés.

J’étais initialement parti pour faire de la location nue et profiter du déficit généré par les travaux, mais je me pose maintenant la question de l’opportunité de louer en meublé.

Rappel des chiffres:
Appartement F2 47 m2
acheté 28000 (signature fin décembre 2015)
Frais d’agence 3000
Frais de notaire 3205
frais de dossier 300

travaux 22000

pas d’autres revenus fonciers - 1er investissement locatif

loyer envisagé en nu 530 Eur/mois

Si location meublée il faut ajouter environs 3000 eur de meubles et je pense pouvoir le louer à 600 Eur/mois

Vu la qualité de rénovation, en meublé - ça ferait coup de cœur direct!

Mais, j’ai cru voir quelque part que les frais de notaire ne serait pas déductibles en meublé, car pas de revenus générés durant l’année de l’achat (ici ça aurait été compliqué de faire les travaux, trouver et installer un locataire en moins de 10 jours).
Je me dis également que vu la quantité de travaux réalisé (tout du sol au plafond) c’est dommage de ne pas profiter du déficit.

A votre avis quel est le plus opportun: LMNP réel ou nu avec déficit?

Je vous remercie par avance pour vos conseils.

Dernière modification par zaser (17/02/2016 17h27)

Hors ligne

 

#17 17/02/2016 19h18 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   218 

zaser a écrit :

Vu la qualité de rénovation, en meublé - ça ferait coup de cœur direct!

Je partage votre opinion, au delà de l’aspect financier un meublé joliment aménagé -quand il y a marché- permet de créer des coups de coeur plus facilement.

zaser a écrit :

Mais, j’ai cru voir quelque part que les frais de notaire ne serait pas déductibles en meublé, car pas de revenus générés durant l’année de l’achat (ici ça aurait été compliqué de faire les travaux, trouver et installer un locataire en moins de 10 jours).

Non aucun soucis !

zaser a écrit :

A votre avis quel est le plus opportun: LMNP réel ou nu avec déficit?

Avec excel ou Calcul Rendement Investissement Locatif Immobilier c’est généralement pas bien difficile de se positionner wink


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#18 21/02/2016 19h26 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   16 

gunday a écrit :

Le texte exact, je laisse Gwen11 le reporter, mon exemplaire est passé au recyclage il y a un bon moment!

Désolée je n’avais pas vu votre message !

Le texte est le suivant :
"Vous vous engagez à domiciliez vos revenus salariaux, tirés de votre activité professionnelle, vos pensions et retraites sur votre compte de dépôt à vue ouvert sur les libres de BNP pendant toute la durée de votre crédit. En contrepartie de cet engagement, un taux de crédit est diminué de 0,20% vous a été consenti. Dans le cas où vous cesseriez cette domiciliation, cette réduction de 0,20%  ne s’appliquerait plus."


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#19 29/03/2016 13h59 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

J’ai finalement choisi de louer nu, puis passer en meublé une fois le déficit absorbé, sinon je perdais tout le bénéfice de m’être engagé dans les travaux.

Je reviens avec un nouveau problème qui est causé par les joies de la copropriété.

La situation: l’immeuble a été vendu à la découpe suite à succession. L’un des héritier, qui habitait déjà l’immeuble a racheté 3 lots: un appartement au rez-de-chaussée, l’ensemble de la cave, ainsi que le jardin autour de l’immeuble.

Mon unique lot (appartement) est également au rez-de-chaussée.

Le problème:

A l’origine l’appartement était alimenté par une conduite d’eau en cuivre qui passait dans la cave et notamment dans l’escalier menant du rez-de-chaussée à la cave - (partie privative de l’héritier). Dans cet escalier était fixé le compteur et une vanne d’arrêt.
J’ai fais déplacer les deux dans l’appartement, pour que le futur locataire puisse ouvrir/fermer l’eau, relever le compteur sans être dépendant de l’héritier.

Dans un premier temps l’héritier m’avait donné son accord verbal pour ces travaux, exécutés par un plombier. L’héritier est revenu par la suite en disant que le nouveau tuyau multicouche ne passe pas comme il le souhaite et qu’il faudrait le déplacer.

Comment je vois les choses de ma fenêtre: l’héritier a laissé un professionnel intervenir dans sa partie  privative, maintenant il est mécontent du travail, c’est donc à lui et lui seul de régler le problème avec le professionnel. Chose que je lui ai dite.

Je tiens également à préciser que la nouvelle conduite qui passe au même endroit que la précédente, n’est certes pas très esthétique, mais ni plus ni moins que celle d’avant, que je pense l’héritier être un "emmerdeur" qui veux profiter des travaux dans mon appartement pour embellir (si on peut parler de belle cave) sa partie à mes frais.

Si j’accepte sa requête, il se peut que demain il change à nouveau d’avis et que l’histoire recommence pour tout et n’importe quoi.

En attendant, à chaque fois qu’on se croise il menace de couper l’alimentation en eau et l’évacuation de mon appartement auxquelles il a accès depuis sa cave.

Comment réagiriez-vous dans une telle situation?

Je vous remercie par avance.

Zaser.

Dernière modification par zaser (29/03/2016 14h01)

Hors ligne

 

#20 29/03/2016 14h34 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Banni
Réputation :   23 

Bonjour Zaser,
jamais facile de vivre avec un voisin difficile !!!
Regardez votre titre de propriété ou, si vous n’en disposez pas encore, vos projet et copie d’acte authentique.
Au paragraphe "servitudes", il devrait y avoir de préciser les servitudes actives dont vous bénéficiez (le fait que des canalisations raccordant votre appartement au réseau passent par un accessoire de l’appartement concerné (sa cave)).
Si cela n’est pas stipulé, ce n’est pas nécessairement grave.
Car votre voisin, en sa qualité d’héritier, donc de co-indivisaire vendeur, ne pouvait pas ignorer l’existence de cette servitude.
Mieux encore: s’il était présent à la signature du compromis et (ou) de l’acte, il aurait dû signaler ce manque dans le contrat.
S’il ne l’a pas fait, volontairement ou non, il ne pourrait pas se libérer de cette servitude.
Dans tous les cas, il n’a pas le droit de mettre à exécution ses menaces.
Sous peine de gros ennuis pour lui.
Car il atteindrait à votre droit de jouissance de votre appartement.
Si jamais il passait outre, vous n’auriez pas d’autre choix que de porter l’affaire en justice, par voie de référé.


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#21 29/03/2016 14h59 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   29 

Une question idiote sans doute : mais comment peut-il couper l’eau/évacuation depuis sa cave si vous avez déplacé la vanne d’arrêt et le compteur ? En cassant la conduite ? Il dispose d’une vanne d’arrêt (l’ancienne) ?

Dernière modification par Kabal (29/03/2016 15h07)

Hors ligne

 

#22 29/03/2016 15h18 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   103 

Il est évident que cette personne n’a pas le droit de couper l’eau, et ce qu’il ait tort ou raison dans le différent qui vous oppose.

Je vous conseillerai de lui faire mettre par écrit ses menaces (indiquez lui de vous mettre ses doléances par lettre recommandée pour que vous puissiez vous adresser à l’artisan, on ne sait jamais, si il est vraiment stupide…). Ce serait une preuve accablante qui vous permettrait de lui clouer le bec avant qu’il ne puisse passer à l’acte.

Si il se contente de menaces orales, rien ne vous empêche de lui suggérer, vous aussi oralement, de bien se renseigner sur les conséquences légales de son acte.

Si il passe à l’acte> Huissier et police.

Couper l’eau d’un logement nécessite de réels griefs et de longues démarches juridiques, même pour des bailleurs ou des sociétés dans leur bon droit. ALors un voisin…


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#23 29/03/2016 15h22 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

@ Belli,
Je vous remercie pour votre réponse, si je comprend bien en substance vous proposez donc d’ignorer purement et simplement le voisin?

@Kabal
J’ai évidemment fait enlever la vielle vanne d’arrêt propre à mon appartement - en prévision du temps ou le voisin deviendrait emmerdant - je vois que j’ai bien fait!
Maintenant s’il veut couper l’eau chez moi, c’est un peu plus compliqué, mais toujours possible.

Si j’étais lui et que je voulais vraiment emmerder mon monde je ferais la chose suivante:
pour l’alimentation:
fermer la conduite d’eau générale qui alimente l’immeuble, car la vanne générale se situe à la sortie du mur dans sa cave, couper mon alimentation, poser une vanne d’arrêt, la fermer, rouvrir la vanne générale.
Le tour est joué:  je n’ai plus d’eau, contrairement à tout l’immeuble.

Pour l’évacuation: attendre que l’évacuation ne soit plus utilisée - , couper les tuyaux PVC, poser des bouchons PVC sur colle, en 1 heure c’est collé.

@MisterVix
Pour l’alimentation une coupure est flagrante, mais pour l’évacuation, s’il le fait: la prochaine fois que j’utilise évier, WC, etc… c’est un dégât des eaux chez moi, qui finit à la cave - avec pour un expert éventuel - moi pour seul responsable car les évacuations sont "bouchées" par un corps étranger - j’imagine mal le voisin laisser quiconque entrer dans la cave pour vérifier l’état des évacuation.

Hors ligne

 

#24 29/03/2016 15h23 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   218 

zaser a écrit :

En attendant, à chaque fois qu’on se croise il menace de couper l’alimentation en eau et l’évacuation de mon appartement auxquelles il a accès depuis sa cave.

Si j’ai bien compris la situation, vous êtes 2 copropriétaires dans la même copropriété… Cette situation est très difficile, en effet aucun ne pouvant légalement être majoritaire, en cas de désaccord plus aucune décision pour la copro ne peut se prendre ! A méditer, avant d’agir sur la nature des relations…

zaser a écrit :

J’ai finalement choisi de louer nu, puis passer en meublé une fois le déficit absorbé, sinon je perdais tout le bénéfice de m’être engagé dans les travaux.

Avez vous bien pris en compte dans vos calculs que les frais de mutation en LMNP sont une charge alors que ce n’est pas le cas en nu ?


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#25 17/04/2016 23h06 → Zaser : étude de cas immobilier (deux options de crédit bancaire pour l'achat d'un F2) (choix, investissement locatif, prêt immobilier)

Membre
Réputation :   

@DDtee
Oui j’ai fais le calcul, le louer au début en non meublé est plus avantageux: je déduis tous les travaux en 3 ans, dans 6 ans je passe en meublé et amortis l’appartement pratiquement neuf, cette double déduction est plus rentable que de faire du meublé directement même en faisant l’impasse sur le frais de notaire de 3000 EUR.

Nous sommes 4 copropriétaires, je n’ai pas parlé des deux autres pour ne pas compliquer l’histoire - les 2 autres me soutiennent moralement, mais comme souvent veulent que le conflit se tasse rapidement, et ne prennent pas position pour moi ouvertement, c’est donc le voisin avec qui je suis en conflit qui mène tout les monde à la baguette.

La suite de l’affaire:

Hier matin plus de pression dans mon circuit, je suis allé toquer chez le voisin et ait bien vu que le tuyau qui alimente mon appartement en eau est coupé de son coté du mur.

J’ai fais venir la police pour constatation, ils ont bien constaté qu’il n’y avait pas d’eau chez moi, le voisin ne les a pas laissé rentrer.
La police refuse d’enregistrer mon dépôt de plainte en disant que c’était du ressort du civil et non du pénal. Ils m’envoient au tribunal de justice, pour déposer plainte là bas.

Une action en référé peut prendre très longtemps avec issue incertaine sur les dommages et intérêts…et même si le voisin est condamné, je pressent qu’il ne les paiera pas et il faudra engager une action supplémentaire pour les récupérer.

En pesant le pour et le contre j’ai l’impression que la solution la plus sage serait de m’écraser et d’accepter sa requête: déplacer le tuyau de la discorde à mes frais, toutefois avec le risque que le chantage recommence dans un futur proche.

Je suis très surpris que personne ne puisse réagir rapidement dans une telle situation. Pour le moment l’appartement n’est pas loué, mais s’il était occupé par une mère célibataire avec enfant en bas âge, comment peut on tolérer une telle situation plus de quelques jours???

Je prend tous les conseils!!!

Dernière modification par zaser (18/04/2016 12h04)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech