Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 13/04/2015 15h17 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je cherche à réaliser le montage suivant pour une personne de 73 ans :
- Achat immobilier de 70K€
- Financement crédit 100%
- Apport d’un contrat d’assurance vie fond euro en nantissement pour éviter l’hypothèque

Et là, un banquier me dit (qui commence par un B et finit par PP) : "oui mais même avec le nantissement, on vous demande de vous assurer".
Tarif : 20% du capital sur 10 ans.

Ma question est la suivante : est-il vrai que l’assurance est obligatoire, même avec un nantissement ? Je comprends que le banquier protège sa créance mais là, j’ai l’impression qu’il demande une double garantie vu que l’assurance vie couvre 100% de la dette…

Cordialement,

Mots-clés : assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation

Hors ligne

 

#2 13/04/2015 16h19 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Si légalement l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire l’organisme prêteur est en droit de l’exiger. A vous de trouver un prêteur qui ne l’exigera pas ce qui risque d’être difficile même avec un nantissement

http://www.adppc.fr/guide/nantissement-assurance-vie/ a écrit :

Il faut cependant savoir que même si vous nantissez votre contrat d’assurance vie sur un prêt in fine, vous ne passerez sans doute pas à côté de la souscription des garanties de base d’une assurance de prêt, qui sont le décès et la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). L’avantage est que votre assurance de prêt vous coûtera tout de même beaucoup moins cher que si vous n’effectuiez pas de nantissement sur votre assurance vie.

Hors ligne

 

#3 13/04/2015 19h24 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   132 

Patator

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la lecture qui est faite de l’assurance emprunteur.
Elle ne sert pas de garantie à la banque: la banque a le contrat d’assurance vie pour cela et il doit certainement couvrir 100% du capital emprunté. En conséquence, l’assurance emprunteur n’a pas cette fonction.

L’assurance emprunteur porte bien son nom, elle garantie l’emprunteur et non la banque.
Elle a pour but de préserver le capital acquis (dans votre cas l’assurance vie), si jamais l’emprunteur décède pendant la durée du prêt. Sinon, compte tenu de l’age de l’emprunteur, je ne vois pas trop l’intérêt de souscrire un prêt (certes, ça permet de défiscaliser les intérêts d’emprunt mais ça reste une charge à payer).

Compte tenu de l’age de l’emprunteur, pourquoi recourir à un prêt plutôt qu’un achat en cash?
Certes, en supposant que l’assurance vie ait été souscrite avant 70 ans, il y a un avantage en terme de transmission en cas de décès mais cet avantage sera perdu (en partie) si l’emprunteur décède avant la fin du prêt si celui-ci n’est pas assuré.

déontologie: j’ai travaillé pour BNPP mais n’y travaille plus depuis 2011, donc je ne défend pas particulièrement la position d’un "ex-collègue" dans mon post


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#4 13/04/2015 20h54 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   85 

Si cela peut vous rassurer : depuis la loi Hamon de 2014, tout emprunteur dispose d’un délai de 12 mois à compter de la signature du contrat de prêt pour changer d’assureur emprunteur sans justification à apporter. Cela limite le pouvoir de chantage du prêteur et vous laisse le temps de vous retourner, même si c’est toujours un peu embêtant de devoir changer un contrat qu’on vient de signer.
pour plus de précisions :
Assurance emprunteur : ce que va vous faire gagner la loi Hamon - Capital.fr

Dernière modification par skywalker31 (13/04/2015 20h55)

Hors ligne

 

#5 14/04/2015 10h06 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

@Elodie01 : je souscris à votre vision de l’assurance emprunteur : c’est bien le capital de l’emprunteur qui est protégé. Toutefois, je ne vois pas pourquoi le banquier l’exige si ce n’est pour ne pas courir un risque de défaut de conseil.

Comme c’est la seule explication que je vois, je me dis que c’est bien dans son intérêt qu’il demande cette garantie et non dans celle du souscripteur.

Pour ce qui est du financement crédit / cash, c’est juste que le souscripteur ne souhaite pas sortir les fonds de son AV et conserver ses liquidités autres (LA, LDD…) pour profiter de la vie. Et comme à 73 ans, l’espérance de vie d’une femme est de 16 ans, nous nous disons que le risque reste circonscrit (mais non nul bien sûr).

@skywalker31 : je pense en effet que si cette assurance est posée comme un pré-requis, alors je n’hésiterai pas à résilier post souscription.

Bonne journée à tous

Hors ligne

 

#6 14/04/2015 10h26 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   183 

Elodie01 a écrit :

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la lecture qui est faite de l’assurance emprunteur.
Elle ne sert pas de garantie à la banque: la banque a le contrat d’assurance vie pour cela et il doit certainement couvrir 100% du capital emprunté. En conséquence, l’assurance emprunteur n’a pas cette fonction.

L’assurance emprunteur porte bien son nom, elle garantie l’emprunteur et non la banque.
Elle a pour but de préserver le capital acquis (dans votre cas l’assurance vie), si jamais l’emprunteur décède pendant la durée du prêt.

Elodie,

C’est la banque qui est le bénéficiaire du contrat d’assurance décès, donc ce contrat est une garantie supplémentaire pour la banque

Cette double garantie est d’ailleurs vraiment pénible, voir inacceptable
On doit hypothéquer/cautionner/nantir des actifs en faveur de la banque et en plus on doit avoir un contrat d’assurance décès en faveur de la banque et en plus de cela, il nous font suer pour nous prêter ….

Je ne suis pas un spécialiste mais en dehors de France, on peut emprunter pour de l’immobilier sans assurance, un membre m’en a encore parlé récemment et d’ailleurs pour un crédit lombard, il n’y a pas d’assurance décès

Mais je vois mal Patator allait faire des démarches à l’étranger pour 70k

Bon courage

Hors ligne

 

#7 14/04/2015 10h33 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   119 

Patator a écrit :

@skywalker31 : je pense en effet que si cette assurance est posée comme un pré-requis, alors je n’hésiterai pas à résilier post souscription.

Faites attention tout de même. On peut effectivement changer d’assurance pendant 1 an, à condition de la remplacer par une qui offre les mêmes garanties. Ce qui est assez différent d’une simple résiliation. Et à cet âge-là, même en changeant d’assurance, vous pourrez peut-être en trouvant une qui atténuera un peu la douloureuse, mais quoiqu’il arrive ça restera franchement pas donné…

Dernière modification par julien (14/04/2015 10h33)

Hors ligne

 

#8 14/04/2015 20h35 → Assurance emprunteur : obligatoire même avec un nantissement ? (assurance emprunteur, crédit, nantissement, obligation)

Membre
Réputation :   132 

@TSSM

L’assurance emprunteur n’est pas vraiment une double garantie, car si l’emprunteur décède, effectivement l’assurance couvre le capital restant dû du prêt.
Par contre, l’assurance vie qui servait de garantie en cas de défaut de l’emprunteur, est, elle, versée aux bénéficiaires désignés sur le contrat.

En l’occurrence, la banque ne perçoit donc pas double garantie mais l’assurance permet de préserver le capital de l’emprunteur (pas inintéressant, surtout si le capital en assurance vie a été versé avant les 70 ans de l’emprunteur et qu’il bénéficie, de fait, d’une fiscalité avantageuse en cas de décès en terme de transmission). Par ailleurs, cela augmente le capital transmis aux héritiers.

Après, il est clair que le coût est non négligeable, surtout lorsqu’on emprunte "tardivement". le risque de décès/dépendance augmentant avec l’âge, la prime d’assurance suit le même chemin.

Il y a également un coût à emprunter, plutôt qu’à utiliser son propre capital…. c’est une question de choix et de stratégie patrimoniale….

Enfin, sur votre remarque concernant ce qu’il se passe à l’étranger, je ne peux pas vous répondre, n’ayant travailler qu’en France dans le milieu bancaire et n’ayant pas expérimenter à titre personnel ce type de prêt.

Après, certains pays et certaines banques ont des niveaux d’"exigences" prudentielles différents.

Pour info, BNPP n’est pas réputée pour être la banque la plus "funky" quand il s’agit de prêter, elle est plutôt réputée pour sa prudence. Quand on voit ce qu’on donné les subprimes aux USA et les conséquences, on peut quand même se dire qu’un peu de bon sens et de prudence n’est pas toujours un vilain défaut!

Après, en période où tout va bien, ça fait râler certains, par contre, quand tout va mal et que le système financier est au bord du gouffre, c’est une des banques vers lesquels certains investisseurs se sont tournés pour mettre leurs économies à l’abris.

@Patator

Je comprend votre calcul sur la base des probabilités, néanmoins, l’assurance ne couvre pas que le risque décès. A mon avis, le risque principal à l’âge de l’emprunteur, c’est le risque de dépendance. Et cela coute cher à financer. L’assurance vie étant bloqué (car servant de garantie), le contrat d’assurance décès/PTIA peut servir à indirectement créer du pouvoir d’achat en prenant en charge les mensualités du prêt, ce qui permettrait d’avoir plus de cash pour financer les conséquences de la dépendance, si elle venait à se présenter pendant la durée du prêt.
L’âge moyen d’entrée en dépendance tombe à 78 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes.

Après chacun pense comme il veut.
Pour moi, un crédit non assuré est un non sens, car c’est à mon sens le principal avantage à avoir un crédit: se dire qu’en cas de gros pépin (décès/invalidité/arrêt de travail sur une longue durée), j’ai une assurance qui couvre ma plus grosse dépense mensuelle (cela sous réserve bien entendu d’avoir un contrat d’assurance qui soit bien construit et qui n’est pas une liste d’exclusions de 15 pages). 

Bonne soirée


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech