Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 13/08/2010 19h22 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   48 

bonjour,

quelle est votre approche pour initier ou renforcer une position.
Est ce que vous investissez chaque mois et régulièrement une certaine somme et prenez position sur une valeur que vous souhaitiez intégrer quel qu’en soit son prix car vous estimez qu’il est impossible de définir un point bas et autant faire travailler son argent pendant ce temps quitte à renforcer plus bas plus tard?
Ou bien vous y allez au feeling au gré de ce qui vous semble être une bonne opportunité même à attendre plusieurs mois pour cela.

je suis personnellement investi sur du très LT sur des bigs caps européennes et internationales et quelques midcaps françaises et j’ai encore du mal à définir mon rythme d’investissement.

merci

Hors ligne

 

#2 14/08/2010 12h57 → Quand initier une position sur une action ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Bonjour,

Au début, j’avais une certaine flexibilité et plus mon portefeuille augmente plus je deviens strict pour éliminer tout biais émotionnel. Voici ce à quoi je suis arrivé :

Tous les mois, je "calcule" l’allocation de mon portefeuille et sa répartition en grande masse (monétaire, obligataire, actions, immobilier coté).

Nécessairement, l’allocation courante va légèrement s’écarter de la cible. Ma cible étant (là encore avec l’augmentation du patrimoine je suis devenu beaucoup plus strict, auparavant j’étais beaucoup plus audacieux) :

55% actions et foncières cotés
10% monétaires
35% obligataires

Ensuite je prends mon épargne du mois et je la répartie pour me rapprocher de la cible.

Donc si l’allocation actuelle est :
54% actions et foncières cotés
11% monétaires
35% obligataires

Et bien mon épargne mensuelle ira en actions, sur une des actions parmi les opportunités de la semaine que je publie sur le blog ou une action que je possède déjà.

En résumé, si je n’avais le plaisir de m’intéresser à la bourse, tout le process est quasi-automatisé et ça me prendrais même pas une heure par mois :

1) Calcul de l’allocation d’actifs actuel
2) Calcul des écarts avec l’allocation cible
3) Placement de l’épargne dans la (les) poches d’actifs pour diminuer les écarts
4) Si actions => choisir une action remonté par mes outils quantitatifs. Si obligations => fonds euros. Si monétaire => livret.

Hors ligne

 

#3 14/08/2010 22h51 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   48 

bonsoir,

merci pour votre réponse détaillée et instructive.

Quels sont vos critères de vente d’actions? je vois que vous venez de solder vos actions SSE. Pour quelles raisons?

et merci encore pour votre forum.

Hors ligne

 

#4 15/08/2010 11h45 → Quand initier une position sur une action ?

Administrateur
Réputation :   1307 

La non formalisation d’une stratégie de vente m’a couté un manque à gagner de 40% de +Values l’année dernière sur Nordic American Tankers et du coup j’y ai pas mal réfléchi.

Voici le fruit de mes réflexions.

Globalement vous avez 4 options :

1) Approche fondamentale. Vous vendez car l’action a rejoint sa valeur intrinsèque (ce qui suppose d’être capable de l’estimer). Ex : par une méthode d’actualisation des flux de trésorerie, vous estimez la valeur de France Telecom à 20 €. Vous achetez à 16 €, soit avec une décote de 40%. L’action monte et arrive à 20 €. Vous estimez alors qu’espérer une autre hausse est spéculatif, donc vous vendez.

Vous avez un exemple d’approche fondamentale sur le blog des daubasses : www.daubasses.com

2) Approche graphique. Vous vendez car l’action touche une droite de résistance. Ex : sur le graphique à 5 ans de France Telecom vous voyez une résistance importante autour de 20 €. L’action est resté plusieurs mois autour de ce cours en 2008. Vous achetez France Telecom à 16 € et vous avez une décote de 40% L’action monte et rejoint les 20 €, cours qu’elle a eu du mal à franchir par le passé. Devant le risque d’une rechute à 16 €, vous vendez.

2bis) Approche technique. C’est la même chose sauf qu’au lieu d’utiliser le graphique vous utilisez des ratios. Par exemple PER à 5 ans comparé au PER d’aujourd’hui.

3) Approche buy & hold = achetez et attendre. Vous laissez le temps au temps et ne vendez "jamais". Vous vous contentez de percevoir vos dividendes et voir augmenter votre patrimoine. C’est une approche passive qui a fait ses preuves au fil des décennies. Elle s’applique soit à un portefeuille d’action très diversifiée, soit aux valeurs acycliques et pérennes (Coca Cola). ELLE NE S’APPLIQUE PAS AUX VALEURS CYCLIQUES OU AU PORTEFEUILLE CONCENTRE. Faire du buy & hold sur une action isolée et cyclique, dont la pérennité n’a rien de garantie (par exemple comme Renault) n’a aucun sens. Ceux qui critiquent l’approche buy & hold n’ont pas compris ce point.

Vous avez un exemple de cette approche buy & hold sur le blog de Thierry : Top Tattoos Design 2015

4) Arbitrage pour une autre valeur qui a plus de potentiel. Vous vendez pour vous replacer sur une autre valeur qui vous parait "mieux", d’un point de vue fondamentale ou graphique ou technique.

Hors ligne

 

#5 15/08/2010 11h57 → Quand initier une position sur une action ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Mon approche est buy & hold avec de temps en temps des arbitrages pour une meilleure valeur.

Mais il faut bien voir qu’en dehors du cadre du PEA, la vente est extrêmement défavorablement fiscalement. La vente déclenche l’imposition, ce qui peut couter cher en terme de performance si vos arbitrages sont trop fréquents.

--

Maintenant je vous donne 3 justificatifs de vente.

J’avais acheté à 25 € GDF-Suez, que j’ai revendu à 30 € quelques mois plus tard, m’attirant les insultes d’un commentateurs du blog. Pas de bol pour lui, l’action cote 26 € un an plus tard.
Pour moi cette vente avait du sens, car GDF-Suez n’a d’intérêt que pour son dividende. Le potentiel est limité. Comme toute société de services aux collectivitées elles est criblée de dettes, n’est pas maitre de ses tarifs, et a de gros couts de fonctionnement incompressibles. Son seul intérêt c’est ses 5-6% de rendement. Or, je faisais 30% de +values dessus, soit 6 années de dividendes ! J’ai préféré vendre.

Pour Scottish & Southern Energy, c’est une société qui ne correspondait pas à mon univers d’investissement, car elle est étrangère et non international. Je n’aurais pas du l’acheter. Donc j’ai attendu de faire une petite plus-values dessus pour l’arbitrer.

Pour Novartis, je faisais 40% de +Values dessus. La fiscalité du dividendes Suisse étant hyper pénalisante, il n’y avait pas grand chose à attendre de ce coté là, même si le dividende de Novartis c’est du solide et va croître d’année en année. Donc j’ai vendu.

--

La mon portefeuille est très satisfaisant et je ne pense plus arbitrer avant longtemps, d’autant que la fiscalité sur les cessions ne cesse de s’alourdir. Donc autant dire (hors du PEA) qu’il faut bien choisir les actions que l’on met en portefeuille, car on a vocation à les détenir un moment !!!

Hors ligne

 

#6 15/08/2010 22h59 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   15 

Vendre c’est finalement ce que je trouve le plus difficile. Acheter une valeur c’est assez simple, il suffit d’avoir quelques règles pour détecter les opportunités (sur base d’analyse technique ou fondamentale).

Par contre vendre… Je me suis retrouvé ainsi à ne pas prendre mon gain sur Avenir Telecom (30%) parce que je refusais de lâcher avant mon objectif. Résultat, MV de 10% aujourd’hui. Ou sur Vallourec, j’ai vendu flat alors que j’étais à un moment à +25%. C’était en 2008, le titre était à 240 (je voulais 260). J’ai vendu avec 3 ou 4% de gain ou final. Je n’ai finalement pas mal fait puisque le titre est tombé ensuite à 60 au plus fort de la crise mais j’ai quand même très mal joué le coup.

Maintenant, je suis beaucoup plus réactif et je prends mes gains à la moindre faiblesse des marchés. Je l’ai fait à profit récemment sur pas mal de titres. Je préfère sécuriser mes gains plutôt que d’hésiter alors que le marché corrige fortement. A contrario, si le marché est favorable, je laisse filer le titre qui peut ainsi s’apprécier de manière sensible. Il suffit de mettre un stop et de le remonter régulièrement.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#7 17/08/2010 20h28 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   48 

bonsoir et merci encore pour votre réponse très didactique et instructive!

Hors ligne

 

#8 27/11/2010 17h37 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   

Je suis content :-) de lire que Investisseur heureux justifie parfois des ventes :-)
Je trouve aussi que c’est le pb le plus compliqué.

Je comprends que soit l’on est sur une approche très long terme (avec un choix d’actions aussi en cohérence de cela), soit (ou en plus …) l’on est sur des approches plus courts, et l’on prend ses bénéfices de temps en temps, quand il y en a, et quand elles atteignent un seuil qu’on juge acceptable

le mieux étant de vendre dans le PEA (mais donc actions européennes) …

J’ai eu récemment une action qui a fait +26% en 4 mois - j’ai considéré que cela dépassait un seuil et que je préférais prendre mes bénéfices, estimant que l’action n’allait pas trop gagné encore +20% dans les mois suivants - de toutes façons, même si je me trompe, j’ai acquis mon bénéfice …
mais cela est différent de la stratégie traitée sur ce blog d’allocation plus long terme et diversifiée (donc pas que des actions européennes, donc fiscalité, donc limiter les ventes à court terme) …

Mais Vendre demeure pour moi un sujet difficile - et d’ailleurs, je me fixe qu’au-delà de +20% / +25%, je ne réfléchis pas trop et je vends - ça n’a rien de parfait  -mais c’est de la prudence dans un domaine malgré tout risqué (les actions n’ayant aucune garantie comme produit financier …)

Hors ligne

 

#9 27/11/2010 17h59 → Quand initier une position sur une action ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Webcommento a écrit :

Je suis content :-) de lire que Investisseur heureux justifie parfois des ventes :-)

Dois-je y voir un reproche ? :-)

Webcommento a écrit :

Mais Vendre demeure pour moi un sujet difficile - et d’ailleurs, je me fixe qu’au-delà de +20% / +25%, je ne réfléchis pas trop et je vends - ça n’a rien de parfait  -mais c’est de la prudence dans un domaine malgré tout risqué (les actions n’ayant aucune garantie comme produit financier …)

Quand on a vraiment une approche dans la valeur et que l’on a estimé précisément la valeur de la société (comme nos amis des daubasses Le Blog des Daubasses – Premier site francophone de l’investissement dans la valeur), vendre est facile et plein de sens.

Quand on a plus une stratégie GARP (croissance à un prix raisonnable), c’est clair c’est + dur.

Enfin là avec le seuil de cession qui disparait, hors PEA, faut vraiment avoir fait une bonne +Value pour vendre !

Mentalement le buy & hold a ça de sympa que l’on ne se pose plus la question. Mais il faut bien choisir ces valeurs (ou alors acheter le marché avec un tracker) et soigner son allocation d’actifs. Du buy & hold en étant 100% actions, hum…

Hors ligne

 

#10 27/11/2010 18h30 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   83 

Pour ma part, je vends quand j’ai mieux à faire avec ce capital (autre action en général), quatre possibilités :
- autre action ’moins chère’ + ou - similaire: passage d’une partie de tour eiffel à paref. ofi sur altamir
- nécessité de modifier l’allocation du portefeuille : choix d’augmenter les foncières quand le cac était à 4000 points, introduction de technologiques, …
- la société a déçue : j’ai eu ça sur Orco, Natixis, p’tre d’autre mais pas tant que ça.
- la société est trop chère mais rien d’intéressant dans le secteur : Nexity et CIFE

Donc vente et achat sont liés. Je n’ai jamais de réserves en attente de trouver une valeur, en tout cas pas depuis la crise.

Du coup, je suis quasi full action depuis février ou mars 2008 me semble. Alors bien sur quand ça tombe ça tombe. APrès il y a toujours des arbitrage ou augmenter son beta (ex après Lehman).

Hors ligne

 

#11 28/11/2010 14h41 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   

@investisseur heureux Pas de reproche of course :-)

J’ajoute un autre motif de vente que j’ai - un peu bizarre peut-etre…
Je prends mes bénéfices de temps en temps, pour rembourser mes crédits immo (j’en ai 3) -
Ma volonté est de maintenir ou baisser mon taux d’endettement, pour pouvoir préserver ma capacité à faire des emprunts - et aussi réduire la pression de l’endettement au quotidien.
Financier, et pas que financier comme argument.

Hors ligne

 

#12 27/02/2013 16h14 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   -2 

un questions me vient en lisant ces post, si on vend une action que l’on posséde depuis moins d’un an est ce que l’on touche les dividendes en fonction de la durée d’acuisition ou on touche rien du tout?

Hors ligne

 

#13 27/02/2013 16h20 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   113 

Pour toucher le dividende, il faut détenir les titres la veille du détachement. Il n’y a donc pas de prorata temporis.


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#14 27/02/2013 17h44 → Quand initier une position sur une action ?

Membre
Réputation :   -2 

ok merci

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech