Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#976 09/06/2015 18h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Sur le principe vous avez raison Canard !

Mais à posteriori, il aurait peut être mieux fallu vendre à 44$ pour ceux qui veulent faire cette manip’. ;-)

Hors ligne

 

#977 09/06/2015 21h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

J’ai bien fait de m’alléger à 42 dollars quand j’y pense smile

On peut même s’attendre à ce que le cours baisse davantage après attribution des droits. Et là il sera peut-être plus intéressant de mettre ses billes sur … SHLD !

Hors ligne

 

#978 09/06/2015 22h15 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Modérateur
Réputation :   1084 

Oui, si le droit vaut (par exemple) 4$, on peut s’attendre à ce que le cours baisse lors du détachement , de 4$ environ. Mais ce n’est pas en attendant le détachement que vous augmenterez la valeur de votre portefeuille  (acheter le titre avant détachement, pour revendre le droit une fois détaché, reviendra au même, ou presque).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#979 09/06/2015 22h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   225 

Nous fêtons les 3 ans de cette file et de cette ’opportunité du siècle’.

Le 11 juin 2012 l’action cotait 49,45$. Aujourd’hui elle oscille toujours autour de 40$.
Je ne connais pas bien le dossier et peut-être qu’il y a eu quelques profits avec des spin-off comme ce qu’il se passe aujourd’hui avec Seritage? Mais sinon Lampert qui est rentré dans le capital depuis bientôt 10 ans je crois n’a pas développé la valorisation. L’investisseur B&H depuis 3 ans regarde son état de compte comme un encephalogramme plat lorsque les marchés ont pris des surdoses d’amphétamines sur la même période.

A l’Investisseur Français dont SHLD est la société emblématique du club, à quel horizon estimez-vous que la valeur de SHLD sera ’débloquée’, comme on dit, au profit des actionnaires minoritaires (et non de Lampert et acolytes seuls)?
Quand ou à quelles conditions cet investissement perdra t’il son qualificatif ’d’opportunité du siècle’ à vos yeux pour n’être plus qu’une simple opportunité voire une mauvaise opportunité?

L’adage ’je n’investis que dans ce que je comprends’ ne devrait-il pas être respecté encore plus lorsqu’on a à faire à des requins de la finance comme Lampert? A part quelques uns de ceux qui animent cette file, combien de ceux qui ont suivi sur cet investissement le comprenne, malgré les efforts didactiques de l’IF? Perso je n’y comprends toujours rien et je me considère comme quelqu’un de ’normal’.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

En ligne

 

#980 09/06/2015 23h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

@Jef56

Plusieurs choses :

Tout d’abord je trouve que Sears Holding est l’exemple parfait qui montre qu’un investissement intelligent peut prendre des années voire des décennies à se "réaliser". Cela démontre aussi le coté "chance" de l’investissement. On peux faire une erreur monumentale et faire +100% en 2 mois mais on peux aussi avoir raison mais devoir attendre 10 ans pour doubler sa mise…

Si on m’avait proposer Sears Holding à 40$ en 2005 j’aurais sans doute acheté et dix ans plus tard je n’aurais toujours pas gagner d’argent (si on ne prend pas en compte les spin-off). Cependant, je ne pense pas que cela aurait été une erreur pour autant (si on résonne à priori bien sur).

J’ai l’impression que SHLD a eu des vents contraires énormes durant cette décennie : la crise, le bouleversement du monde du retail vers un changement de model…

Lampert a fait un super boulot je trouve (mis à part les rachats d’actions à 180$…). C’est un financier hors-pair, c’est incontestable. Il a compris également qu’il devait orienter l’entreprise vers un changement de model si il veut la faire survivre. Bien sûr, il ne s’appelle pas Jeff Bezos, alors il met du temps à mettre tout ça en place.

Quoi qu’il en soit, il a énormément d’argent investi dans SHLD, les intérêts sont parfaitement alignés. De plus les actifs sont protégés. Même si le turnaround échoue il y aura toujours les actifs.

Franchement, c’est clair que SHLD est un dossier complexe mais une fois qu’on l’a bien assimilé cela semble beaucoup plus simple.

C’est pas comme si E.Lampert faisait un all-in sur le turnaround, il a quand même couvert ses arrières !

Hors ligne

 

#981 09/06/2015 23h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   71 

Jef56 a écrit :

Le 11 juin 2012 l’action cotait 49,45$. Aujourd’hui elle oscille toujours autour de 40$.
Je ne connais pas bien le dossier (…) Mais sinon Lampert qui est rentré dans le capital depuis bientôt 10 ans je crois n’a pas développé la valorisation. L’investisseur B&H depuis 3 ans regarde son état de compte comme un encephalogramme plat lorsque les marchés ont pris des surdoses d’amphétamines sur la même période. (…) la valeur de SHLD sera ’débloquée’ au profit des actionnaires minoritaires (et non de Lampert et acolytes seuls)(…)Perso je n’y comprends toujours rien et je me considère comme quelqu’un de ’normal’.

Ce n’est pas pour être désagréable, mais vous faites un commentaire très négatif sur la valeur, en précisant que (1) vous ne connaissez pas le dossier et (2) en montrant manifestement que vous n’avez fait aucun effort pour le comprendre (être normal ou non ne change rien). Un minimum d’effort vous aurait permis de voir que les personnes étant sur SHLD depuis 3ans ont bien gagner de l’argent…

De plus, tous les deals proposés à "Lampert et ses acolytes" ont été proposé à l’ensemble des actionnaires dans les même termes (sauf son prêt de $4M, si on peut appeler ça un deal)… Je ne vois donc pas en quoi il est bon de les "attaquer" ainsi.

Je laisse l’IF répondre aux questions qui lui sont posé, mais je ne pense pas que 3 ans soit suffisant pour juger si un investissement est pertinent ou non…

Tout ça pour dire que je vois dans votre message une certaine mauvaise foi : dire que vous n’y comprenez rien, sans même avoir fait l’effort de comprendre ne me semble pas une démarche efficace (car oui, si vous aviez fait l’effort, vous auriez su qu’il y a déjà eu des spin off chez Sears)


Creola Voyage - Séjours chez l'habitant en Guadeloupe

Hors ligne

 

#982 09/06/2015 23h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   74 

Le message de jef56 est desolant.
Desolant car si on juge l’investissement sur une action ou dans l’immobilier uniquement sur son cours de bourse, on est qu’au premier chapitre de l’investissement pour les nuls

Hors ligne

 

#983 10/06/2015 00h19 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   82 

Comment seront traités les warrants d’aprés vous?

Hors ligne

 

#984 10/06/2015 00h32 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Sears Holding a écrit :

Because Sears Holdings is distributing the subscription rights to holders of its common stock as of the record date, holders of Sears Holdings warrants will not receive subscription rights for their warrants or the shares of Sears Holdings common stock for which such warrants may be exercised unless they exercise their warrants and are issued Sears Holdings common stock prior to the record date

Hors ligne

 

#985 10/06/2015 00h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Slayner, François, vous êtes un peu dur : Jef56 n’est manifestement pas un investisseur expérimenté, ni un spécialiste du dossier Sears - aussi ses doutes sont-ils parfaitement naturels et légitimes!

Jef, nous avons consacré un Aparté complet (le premier, librement téléchargeable) et de nombreux articles au défrichage du cas Sears Holdings. Les avez-vous lu? Vous ont-ils aidé?

Pardon de toujours ainsi ressasser l’évidence mais, avec vos investissements, je vous encourage (ardemment!) à surtout ne pas vous aventurer au-delà de votre cercle de compétence.

Vous le savez déjà, ne pas comprendre les dynamiques auxquelles on expose son capital est le plus sûr moyen de perdre de l’argent. Inutile de s’y frotter, le résultat est couru d’avance.

Il y a des situations beaucoup plus simples que Sears Holdings ces temps-ci, nonobstant des marchés très (trop?) chèrement valorisés.

Je suis certain que vous trouverez chaussure à votre pied!

Dernière modification par thomz (10/06/2015 00h53)

Hors ligne

 

#986 10/06/2015 10h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

Pour revenir au deal Seritage, je vois plusieurs éléments positifs quand même:

- ESL va mettre au pot plus de 800M$ ce qui est loin d’être néglieable par rapport à l’encours de ESL qui sont de l’ordre de qqs milliards  (une grande partie sera dans des unités du partnerships, donc pas vraiment liquide) alors si l’on suppose que Lampert n’est pas un trop mauvais allocateur de capital cela est significatif
En effet, contrairement aux autres spin-offs/rights offerings, ici je pense que nos interets et ceux de Lampert sont alignés car le ticket dans Seritage est vraiment gros pour Lampert et que chacun veut que son capital propsère (vu la petite taille de OSH, SHOS et LE. Je pense que Lampert finalement s’en fiche de la faillite ou pas de ces entités car pour lui peut importe ce qu’il en devient, elles ont déjà permis de lever du capital frais pour financer SHLD. Le reste n’est que bonus)

- De nombreux joyaux restent dans Sears post-reit (cf. presentation Q1) et Lampert créé un super véhicule pour recycler ces joyaux plus tard. Alors si l’on croit que la composante RE n’est pas néglligeable dans la valo de sears (Bruce y croit très fortement par exemple) alors avoir un pied dans ce véhicule peut être interessant
Par exemple, au fur et à mesure que Sears sera remplacé par d’autres locataires qui paieront plus cher et au fur des redeveloppements, j’imagine que Seritage sera capable de lever à nouveau de la dette qui pourra servir à racheter un second pan des actifs immos de Sears?

- Le REIT peut être une sorte de hedge en cas de coup dur et d’eventuelle faillite des filiales opérationelles ou de soucis chez SHLD. En gros "au moins il nous reste l’immo"

- Le REIT ne sera pas non plus super leveragé (je pensais qu’ils allaient lever plus de dette, mais d’un côté le flux de loyer limite aussi la capacité de remboursment), ce qui donne aussi un bon potentiel futur (possibilité de lever de la dette plus tard?)

- Seritage peut finalement plutot être considéré soit comme:
     * Un "asset play":
Si l’on compare à Rouse Properties (spin-off de Simon avec les malls de moindre qualités), la valo en terme d’EV/surface de Seritage est 30% plus bassse or l’on sait que Seritage est plus une sorte de bucket avec des biens de grande qualité (Rouse n’en a pas) et du junk (Rouse n’en a pas non plus). Si ’lon regarde quelques actifs (King of prussia, interest dans 3JVs etc..) on voit que les actifs sont biens tangibles et ont un bon potentiel d’upside non négligeable (ex: Aventura, Fl.). La question est: est-ce que ce mix est meilleur que Rouse? (à chacun de regarder)
     
    * Soit comme une dette leveragée avec un collateral
Sears a émis des obligs à 6,5% avec warrants, ici c’est un peu un autre la même chose sauf que:
       - le taux initial sera du même ordre de grandeur MAIS il va progresser chaque année
       - il y a un collatéral
L’upside est moindre (pas de warrants sur SHLD) mais le risque l’est aussi

Après je suis d’accord peut être que le marché n’est pas vraiment preneur de ces élements et que la valeur des droits sera faible…. mais ça c’est une autre histoire

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1697_seritage.jpg

Dernière modification par Q2000 (10/06/2015 10h47)

Hors ligne

 

#987 10/06/2015 12h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   82 

@Lazard : Merci pour cette information. Disons que ma question était plus dirigée vers le prix d’exercice des droits. Si je ne m’abuse, Sears va se délester d’une partie de ses actifs. Est ce que du coup le strike va diminuer d’autant  en proportion ? Car si tel n’est pas le cas c’est une sacré augmentation virtuelle du prix d’exercice initialement de 28,41$ .

Hors ligne

 

#988 10/06/2015 12h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Le strike devrait diminuer un peu, mais n’oubliez pas qu’en échange des propriétés, Sears reçoit 2.6 milliards. C’est un prix qui est considéré par les experts comme juste. Donc logiquement le strike ne devrait même pas baisser, si les droits ne valent pas grand chose.

Dernière modification par Aelthen (10/06/2015 12h47)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#989 10/06/2015 13h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   145 

@Borderline,

Le prospectus du warrant disait bien :

In the case of other distributions. If we fix a record date for making a distribution to all holders of our Common Stock of securities, evidences of indebtedness, assets, cash, rights or warrants (excluding ordinary cash dividends (as defined below), dividends of our Common Stock and other dividends or distributions referred to in the preceding bullet point), then the exercise price in effect prior to such record date will be reduced immediately thereafter or at such later date as our board of directors may determine for purposes of determination of the fair market value of the distribution

Donc le strike du warrant sera ajusté (diminué) du montant de la juste valeur de la distribution (determinée par le Board, ce qui constituera d’ailleurs une info interessante !).

N’oublions pas que Berkowitz et Lampert sont de "gros porteurs" de warrants et qu’il serait improbable qu’ils désavantagent ce véhicule.

@Q2000 merci pour cette comparaison intéressante !
On peut raisonnablement penser que les le "mix" de propriétés choisi va offrir des possibilités de redeveloppement intéressantes avant 2025 ! Lampert a une bonne idée des magasins qui vont probablement fermer a court-moyen terme au sein du parc choisi, et il a du etre impliqué assez directement dans le choix du mix de propriétés composant la REIT.

Un commentaire personnel : l’attention se focalise beaucoup sur cette REIT, mais je me demande si la "meilleure" opportunité ne va pas etre de renforcer SHLD qui va se desendetter assez massivement suite a cette opération (et je ne pense pas que le succes de SYW soit la seule carte a jouer en investissant dans SHLD). A voir selon la baisse du cours de SHLD bien entendu, mais s’il est significative dans les prochains jours/semaines je me poserai personnellement la question ! (une autre solution est de renforcer le warrant s’il baisse significativement avant l’ajustement du strike)…Arg voila des choix d’arbitrage difficiles quand le cash est limité. Idéalement je voudrais les 3 wink

Dernière modification par Thomas (10/06/2015 13h16)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

En ligne

 

#990 10/06/2015 14h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

Bonjour,

Sur l’ajustement du strike je crois que vous oubliez le cash qui rentre.

Pour qu’il y ait ajustement du strike il faut qu’il y ait une valeur détachée. Ici je ne vois pas qu’il y en ait : SHLD sort des propriétés en échange de cash. Si le board estime n’avoir floué ni les actionnaires de SHLD ni ceux de Seritage, il doit considérer que la valeur détachée est nulle.

Eventuellement, le board pourrait dire que c’est le marché qui décide de cette valeur. Dans ce cas la valeur détachée serait la valeur des droits au marché, et ce sera probablement faible.

Bref, l’ajustement du strike sera probablement nul, ou faible.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#991 10/06/2015 14h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Bon j’ai refait les calculs en prenant non pas les chiffres de 2014, mais en me basant sur leurs projections d’EBITDA pour 2015 --> 2025 indiquées dans le S-11:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1528_ebitda.jpg

En prenant en compte 58 millions d’intérêt (montant prévisionnel indiqué dans le S-11), je calcule un Résultat des opérations (FFO, pour funds from operations) = EBITDA - intérêts.
La dette est sur 4 ans, donc on fait l’hypothèse qu’à échéance, ils vont se refinancer et payer le même montant d’intérêts.

Ensuite, pour calculer la rentabilité de Seritage, on peux prendre le FFO yield = FFO / Capitalisation boursière.
La capitalisation boursière variera chaque jour bien entendu, mais je prend le prix défini par l’exercice des droits, soit 1624 millions.

Enfin, on peut estimer un rendement des dividendes en fonction de différents payout ratio allant de 75 à 85%, ce qui est la fourchette observée pour les foncières spécialisées dans l’immobilier commercial.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1528_seritage2.jpg

On a une rentabilité de 9% pour 2015, ce qui est mieux, avec un rendement des dividendes attendu autour de 7-7.5%.
Par contre, avec leurs projections d’EBITDA sur 10 ans, on ne voit pas une progression très impressionnante.

Dernière modification par Aelthen (10/06/2015 14h21)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#992 10/06/2015 14h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   97 

Je rejoins JL : il me semble qu’un bon moyen de rendre l’ajustement inattaquable est de prendre la moyenne du prix du marché du droit sur les 3 semaines, qui sera sans doute peu élevée.

Cela dit, étant donné que les shorts s’en donnent à coeur joie sur SHLD en ce moment, ils vont bien devoir couvrir leur position : s’ils le font après le détachement du droit, ça fera mécaniquement monter son prix.
Bien sûr, cette prédiction vaut autant que toute autre prédiction - pas grand-chose. ;-)

J’ai des actions et des warrants SHLD.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#993 10/06/2015 14h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

Thomas a écrit :

Un commentaire personnel : l’attention se focalise beaucoup sur cette REIT, mais je me demande si la "meilleure" opportunité ne va pas etre de renforcer SHLD qui va se desendetter assez massivement suite a cette opération (et je ne pense pas que le succes de SYW soit la seule carte a jouer en investissant dans SHLD). A voir selon la baisse du cours de SHLD bien entendu, mais s’il est significative dans les prochains jours/semaines je me poserai personnellement la question ! (une autre solution est de renforcer le warrant s’il baisse significativement avant l’ajustement du strike)…Arg voila des choix d’arbitrage difficiles quand le cash est limité. Idéalement je voudrais les 3 wink

Entièrement d’accord avec vous. Si Sears continue à descendre vers les 30 dollars, il sera bien plus intéressant d’investir dans SHLD que dans Seritage !

Hors ligne

 

#994 10/06/2015 14h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   225 

thomz a écrit :

Slayner, François, vous êtes un peu dur : Jef56 n’est manifestement pas un investisseur expérimenté, ni un spécialiste du dossier Sears - aussi ses doutes sont-ils parfaitement naturels et légitimes!

Jef, nous avons consacré un Aparté complet (le premier, librement téléchargeable) et de nombreux articles au défrichage du cas Sears Holdings. Les avez-vous lu? Vous ont-ils aidé?

Pardon de toujours ainsi ressasser l’évidence mais, avec vos investissements, je vous encourage (ardemment!) à surtout ne pas vous aventurer au-delà de votre cercle de compétence.

Vous le savez déjà, ne pas comprendre les dynamiques auxquelles on expose son capital est le plus sûr moyen de perdre de l’argent. Inutile de s’y frotter, le résultat est couru d’avance.

Il y a des situations beaucoup plus simples que Sears Holdings ces temps-ci, nonobstant des marchés très (trop?) chèrement valorisés.

Je suis certain que vous trouverez chaussure à votre pied!

Merci Slayner pour votre réponse. Je craignais des réponses passionnées comme on en a eu déjà sur cette file.

Merci Thomz d’avoir pris le temps d’écrire ces quelques lignes pour vous mettre à mon niveau, mais vous n’avez pas du tout répondu à mes interrogations.

Je ne veux pas spécialement voir plus que ce que j’ai déjà lu de la thèse de l’IF, je ne veux pas non plus assister à un prêche évangéliste de born again beleivers. Je ne suis pas un beleiver de cette thèse qui est beaucoup trop compliquée pour moi mais je suis curieux et cherche à savoir si j’aurais du l’être (au moins un suiveur).  J’ai toutefois retenu après plusieurs heures de lectures laborieuses (la nature est injuste) qu’il y avait un ’upside’ de x3 ou x4 sur le titre en étant conservateur.

Mon propos était plus de savoir si ceux qui sont entrés sur SHLD en juin 2012 au moment de la découverte de cette pépite, on fait des bénéfices depuis. Quels bénéfices comparés au S&P500?
J’aimerais savoir si ce bénéfice est pur B&H ou s’il a été réalisé sur de la spéculation sur le titre (nécessitant donc des compétences spécifiques au-delà du simple B&H, ce qui n’est pas à la portée de beaucoup).

S’il n’y a pas eu de bénéfices parce la pépite n’a pas encore été suffisamment polie, combien de temps d’après vous faudra t’il encore attendre (imaginez que je parte en retraite dans 10 ans et que je ne veux pas rester investi en actions à cet horizon)? Car M. Lampert est aux commandes depuis 10 ans déjà.

Dernière modification par Jef56 (10/06/2015 14h57)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

En ligne

 

#995 10/06/2015 15h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Réputation :   1307 

Je comprends les interrogations de Jef56.

L’investisseur dans la "valeur" a souvent tendance à considérer avec dédain les dividendes (qui ne sont pas réinvesti dans l’entreprise ou qui ont une double imposition contrairement aux rachats d’actions).

Mais quand on attend impatiemment une externalisation de valeur, que le cours de bourse vivote, et qu’il n’y a rien pour patienter, on est censé vivre de quoi ?

Cela dit, Sears n’est pas le bon exemple, car la réalisation de la valeur semble s’accélérer (Sears Canada, Sears Hometown and Outlet Stores, Seritage…).

En ligne

 

#996 10/06/2015 15h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   145 

@jef56,
Sears me semble avant tout avoir été mis en avant ici et ailleurs comme un investissement dont la marge de sécurité semble très élevée. Pas vraiment une pépite sur laquelle l’objectif était de battre le sp500 à court terme.

Si la transformation entreprise depuis quelques années échoue il semble assez probable que les actionnaires retrouvent leur capital au cours actuel.

Si elle réussie,  la on tiendra probablement ’ une pépite’ . Mais ça n’est pas garanti.

A ce titre cet investissement semble mériter attention dans la catégorie ’pile je gagne un peu et face je gagne beaucoup’

Quand au débat sur le timing, j’essaie personnellement de ne pas investir du capital dont je pense avoir besoin dans les 10 ans qui suivent. Je pense qu’en 2025 on y verra plus clair dans l’histoire SEARS !

Dernière modification par Thomas (10/06/2015 15h25)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

En ligne

 

#997 10/06/2015 15h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

Ajoutons à cela que les dividendes sont moins taxés que les PV (sauf si détention supérieure à deux ans).

Pour Sears, je pense qu’on est plus proche de la fin que du début. Mais quitte à investir, autant le faire dans la holding que dans la foncière à mon avis. La chute du cours de SHLD constitue à mon sens une opportunité.

Hors ligne

 

#998 10/06/2015 15h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   42 

Aelthen a écrit :

Bon j’ai refait les calculs en prenant non pas les chiffres de 2014, mais en me basant sur leurs projections d’EBITDA pour 2015 --> 2025 indiquées dans le S-11:

Je ne sais pas comment est calculé leur EBITDA mais j’ai l’impression qu’il manque les revenus des JV dans les "Total Revenues" qui représentent un peu plus de 20m$ pour Seritage.


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne

 

#999 10/06/2015 15h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

Les shorteurs s’en donnent à cœur joie : - 7 % après 7 minutes de cotation. Si on continue de perdre 1 % par minute, ça va finir par faire un point d’entrée très intéressant ! Allez les shorteurs, continuez smile

Edit : - 8 % après 8 minutes, on tient le rythme !

Dernière modification par Vibe (10/06/2015 15h40)

Hors ligne

 

#1000 10/06/2015 15h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

chelou, mes droits Seritage ont été crédité today!!???

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech