Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 09/05/2012 19h21 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   

Comme vous le savez probablement, à partir de 2013, des normes énergétiques trés proches des normes BBC seront obligatoires pour les constructions neuves :

        Dans la même lignée que les normes HQE (Haute Qualité Environnementale), Habitat et Environnement, ou encore NF Logement, la certification BBC (Bâtiment Basse Consommation) fait beaucoup parler d’elle actuellement. Cet attrait s’explique notamment par la loi Grenelle de l’environnement 2 qui prévoit d’étendre le respect des normes BBC pour l’ensemble des permis de construire (logement neuf) à partir du 1er janvier 2013.

La question que je me pose est l’impact que pourrait avoir cette mesure.

En effet, le prix d’ une maison promoteur BBC se situe entre 1200 et 1400 euros du m² alors qu’ actuellement une maison <<classique>> coûte aux alentours de 1000 euros le m².

Il y a deux cas de figures :

- Les acheteurs voulant construire ne diminuent pas et le marché suis son cours
- Les acheteurs se trouvant dans des zones géographiques où le prix du neuf et de l’ancien ne sont pas trop éloignés se rattacheront à l’achat d’un bien <<ancien>>.

     Je pense que cette réforme peut avoir un impact (<<restreint tout de même>>) sur le marché de l’ancien dans certaines zones. Bien sur, les centres villes ou les quartiers étudiants ne seront logiquement pas touchés.

Peu être avez vous déjà réfléchi et répondu à cette question. Le marché immobilier étant imprévisible, que pensez d’une telle mesure sur les prix selon les secteurs?

Mots-clés : norme construction 2013

Hors ligne

 

#2 09/05/2012 20h34 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   194 

Bonjour Kentin,

Il ne faut pas oublier la nature du marché immobilier (comme tout autre marché d’ailleurs) : vous n’achetez pas uniquement un bien lorsque vous achetez une maison, fut ce-t-elle neuve ou ancienne, BBC ou pas BBC.
La chose la plus importante que l’on lit sur l’immobilier, c’est : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.

Avec une maison BBC, c’est la même chose : vous devez intégrer l’environnement tout autour de la maison au même titre que sa performance énergétique : proximité avec des commerces, activités, services, dessertes en transports en commun, attractivité de la région, etc.
Pour intégrer spécifiquement ce critère, je regarderai l’évolution du prix des énergies finales depuis quelques années, et dans les années à venir : essence, électricité, gaz naturel, etc. Le cours du brut ne servira quasiment à rien vu la fiscalité des sources d’énergies.
Si le prix des énergies augmente, il est possible que les maisons économes en énergie vont être recherchées.
Il y aura toutefois un équilibre entre le coût énergétique lié à l’habitat, la mobilité et la volonté d’habiter en milieu rural.

Dans le même genre d’idée… Il est prévu que la RT 2020 impose que tous les bâtiments neufs soient à "énergie positive", c’est à dire qu’ils produisent plus d’énergie que les besoins "standards" du bâtiment.

Hors ligne

 

#3 10/05/2012 03h59 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Modérateur
Réputation :   171 

Pour accepter le BBC, si ce n’est pas imposé, ça va être très long à faire intégrer aux populations par rapport aux volumes habitables auxquels elles ont l’habitude.

En effet, le marketing autour du BBC fait souvent état de nouveaux matériaux révolutionnaires plus isolants, moins polluants, etc. mais ce que le marketing ce garde bien de dire, c’est que par exemple pour être aux normes BBC, la hauteur sous plafond d’une chambre doit être au maximum à 2,30m, c’est à dire à peine quelques centimètres au dessus d’une porte, cela influe évidemment sur la taille des fenêtres, donc de la luminosité des pièces, donc du confort… et je ne parle pas de la taille des hommes et femmes qui va croissante de générations en générations.

Effectivement, moins de volumes à chauffer, moins déperdition de chaleur sur des petites fenêtres, donc moins d’énergie à consommer, mais pour faire changer les habitudes des gens, c’est très long.

D’expérience, ce type de logement est très difficile à louer car les candidats locataires actuels ne sont pas encore habitués à vivre dans des pièces dont la hauteur est la même que ce qu’ils ont connu dans les sous-sols de leurs parents des constructions des années 70-80.

D’ici à ce que ça rentre dans les moeurs, IMHO il va falloir au moins deux générations, donc le "besoin"  d’immobilier ancien devrait rester soutenu tant à l’achat qu’à la location pour encore un certain temps.

Je pense que l’impact du BBC sur le prix de l’immobilier ancien - attendu à la baisse depuis XX années - sera négligeable (sauf si un énergumène politique décrète les normes BBC obligatoires dans l’ancien pour le locatif)


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#4 10/05/2012 12h32 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   88 

Bonjour,

Je suis surpris de cette affirmation sur les volumes des Maisons BBCs,

En effet, ma maison récente Livrée en 2011 est BBC, avec des plafonds a 2,50 ’ environ 30m^2,
2,70 pour 140m^2, et 3,00 pour 20m^2. et lumineuses
De plus je n’ai eu aucune restriction sur les ouvertures, si ce n’est le respect des vieux adages
(peu d’ouvertures au nord, le plus au sud, pièces tampons au Nord, et pièce a vivre au Sud.

En regardant les locatifs BBC d’amis, je défie quiconque de se rendre compte qu’ils sont en BBC
seul indice : la taille des radiateurs, et l’épaisseur de l’isolation au niveau des velux.

Par contre, effectivement, il y a forcement un impact sur le coute de construction.
- Cout de l’agreement BBC : 3K
- Cout du changement du ballon eau chaude ( thermostatique 3K ou solaire 6K, au lieu d’électrique ou gaz)
- Cout lié a la pose de la membrane étanche ( dépend de la surface ) et je ne l’ai pas payé car le constructeur pensait faire du BBC sans membrane.

il faut sans doute compter aussi sur le surcout des huisseries, épaisseur de laine de verre, et matériaux de construction. je ne sais pas le quoter car je voulais une bonne isolation dés de le départ

A+

Hors ligne

 

#5 10/05/2012 13h42 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Modérateur
Réputation :   171 

Bonjour Coyote,

Je vois que vous connaissez aussi le sujet, si votre maison vous a été livrée en 2011, elle a certainement reçu l’attestation BBC selon les normes et contraintes de la RT2010 (Règlementation Technique), dans ce fil il est question de 2013, donc avec la nouvelle RT2012 beaucoup plus restrictive.

D’autre part les exigences de consommation d’énergie sont en fonction de beaucoup de paramètres, entre autre de la région, de l’altitude, de la surface globale de l’habitation, etc. ce qui est valable pour l’un ne l’est donc pas pour l’autre. Le logement auquel je faisais allusion est en Alsace.

Le décret RT2012
L’arrêté RT2012
Le décret sur les attestations de la RT2012
L’arrêté méthode de calcul notifié à Bruxelles
Site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#6 13/09/2012 10h32 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   11 

A mon sens, le BBC engendre de nombreux frais sur la conception, les fournitures de matériaux et la mise en oeuvre.

En discutant avec plusieurs architectes, la plus-value se chiffre de 8 à 10 000 € sur un pavillon classique 3 chambres, soit le double sur un credit de 25 ans. Est-ce que le retour sur investissement en économie sur le chauffage permettra de rembourser cette plus-value? Dans 25 ans, les acheteurs potentiels décideront’ils de leurs acquisitions en fonction d’une maison construite en 2012 (Non BBC) ou en 2013 (BBC) ?

Le BBC est une belle opération "marketing" poussée par plusieurs lobbys dont les fournisseurs en matières premières (isolation, brique, ouvertures…) qui réalisent une excellente affaire.

En fait, le plus révoltant dans cette histoire résulte au financement de ces idées novatrices par…les particuliers que nous sommes.

Nous pourrions faire la même état des lieux sur la norme parasismique qui s’impose dans de plus de plus de régions (pourtant à la sismicité calme !!)

Hors ligne

 

#7 13/09/2012 11h10 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   116 

J’ai personnellement fait le choix de faire construire une maison BBC (livraison en début 2012), à un moment ou ce n’était pas encore obligatoire.

Notre budget était pourtant limité, et la norme BBC engendrait un surcout d’environ 10000 €. Toutefois, nous avons tranché en faveur du BBC, car c’était un bel investissement:

- si jamais nous devions revendre, une maison classée A en niveau énergétique se vendrait mieux qu’une maison équivalente mais classée C ou D;

- avoir une maison BBC, ça veut dire économiser chaque mois sur la facture d’électricité. Et en hiver, c’est quand même appréciable d’avoir une maison ou il fait bon dans toutes les pièces, sans devoir faire tourner les radiateurs à plein régime en permanence;

- enfin, au moment ou nous avons construit, faire une maison BBC signifiait dans notre cas une augmentation du prêt à taux zéro de 12k euros je crois, et donc l’un dans l’autre, ça nous revenait pas si cher que ça (devoir emprunter 12k à 4% sur 20 ans nous aurait couté prêt de 10k en intérêts, soit le prix du passage en BBC).

Concernant les remarques question confort pour une maison BBC (hauteur de plafond etc…), franchement, je ne constate aucun désagrément. Alors certes je ne mesure pas 2m, et cela peut jouer sur ma perception smile Mais je préfère ma maison BBC bien isolée à mes anciens logements non BBC où en hiver tu sens bien les courants d’air froid près des fenêtres fermées.

Dernière modification par Aelthen (13/09/2012 11h11)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#8 13/09/2012 11h28 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   88 

Je reste sur les faits

Ma précédente maison :
- Construction 1995: 145m^2
    - Dernière facture complete sur un an pour le total énergie ( Eau chaude /elec /chauffage) :
      2010 : 1900€
      Conso de 155 a 190 Kw/m/an et moyenne de 169Kw sur les 14 années de mesures
      Facture passée de en moyenne 1100 € a 1800€ par an en 14 ans.
      ( DPA pour la vente : 135kW/m^2/an)

- Constrcution 2011 : 202 m^2
    - Première facture complete sur un an pour le total énergie ( Eau chaude /elec /chauffage) : 1090 €
      BBC obtenu avec 48,5Kw/m^2/an
      Je n’ai pas encore verifé la conso exacte basé sur les relevés de compteur

Je pense qu’il y a une certaine efficacité qui va etre grandissante, avec l’augmentation du prix de l’énergie.
Pour moi ca a été sans surcout ( ce fut la négo avec le constructeur )
Avec le recul, il a augmenté ses prix de 15% pour un BBC.

Hors ligne

 

#9 04/02/2013 10h55 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   88 

Bonjour,

Mis à jour suite a facture d’énergie de 2012 :
Total d’environ 8400 KwH en conso Electrique ( donc 66% en HP.. il faut que je comprenne pourquoi )
Ce qui fait 41,6KW/m^2 avec un Hiver qualifié de froid.
La ou je travaille, il y a beaucoup d’action autour de la consommation d’energie
et suite a Audit, nous avons appris que pour la ou nous sommes, l’hiver a été 15% plus rigoureux
que la moyenne des 10 dernieres années.

Si je raméne ca sur notre conso, cela ferait 37Kw/m^2

Tres content au final.

Hors ligne

 

#10 04/02/2013 19h26 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   82 

Tant qu’il n’y aura pas d’obligation BBC dans l’ancien, pas de soucis. Les maisons qui se construisent à présent, sauf exception, sont toujours loin des centre villes.

Par contre, il y a à mon sens des basiques de plus en plus indispensable lorsque l’on vend/loue. Je pense au double vitrage par exemple.

Dernière modification par BorderLine (04/02/2013 19h29)

Hors ligne

 

#11 05/02/2013 22h07 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour à tous,

je travaille pour un bailleur social et en particulier sur la construction de logements en zone ANRU.

Ça veut dire que les projets de constructions sur lesquels je bosse dont le dépôt de PC a été fait après mars 2012 sont soumis à la RT2012 par anticipation de la règle maintenant valable depuis le premier janvier 2013.

Notre soucis principal est l’obligation de production d’énergie renouvelable pour les pavillons. Cela se traduit quasiment partout par la mise en place de capteur solaire (la caisse noire qui chauffe l’eau) qui oblige à la mise en place d’un contrat de maintenance que nous facturons au locataire.

En clair, l’économie faite grâce au capteur est bouffée par le contrat d’entretien. Ya que la planète qui y gagne, le bailleur investi plus sans retour, en louant à des populations peu solvables…

Attention à ne pas dire au locataire que l’eau chaude est quasi gratuite, des expériences ont montré qu’ils consomment vachement plus. Bah oui, mais faut payer l’eau, même si la chauffer ne coute pas.

En terme de coût, nous sommes très proches de 1200€ /m² de Surface habitable avec des prestations de qualité, gestion des locataires sur 50 ans (!!) oblige.

Je vous propose une vidéo très intéressante où une personne du Centre Scientifique des Techniques du Bâtiment (CSTB) fait un exercice de prospective.

Une des infos à retenir: Une maison BBC à 20km de son boulot engendre la même consommation de CO2 qu’une maison passoire sur place. Si pour faire construire il faut s’écarter des centres urbains en raison du coût du foncier, ca vaut pas le coût à moyen terme.

Une donnée importante à ajouter au débat, à mon sens, est que la production de logements neufs représente environ 1% du parc de logement. Il faudrait donc 100ans pour renouveler le parc, sans combler le manque actuel de logement (encore que cette notion mérite d’être expliquée mais restons sur la version simplifiée).
Cette échéance ne colle pas avec les objectifs du Grenelle ni avec l’ambition du pays en matière d’énergie.

J’attends donc que Duflot nous sorte un truc pour les logements anciens afin de les remettre à niveau.

Mais ya des freins:
Comment mettre de l’isolation par l’extérieur sur des logements qui sont implantés en bordure de domaine public?
Comment accompagner les copro dans la mise en place d’améliorations thermiques?
Quels financements?

Je suis un peu radical mais moi je dis qu’il faut rediriger les financements "voiture" vers le logement et un urbanisme mixant les fonctions.
En clair, on réduit la taille des routes pour dégager de la place pour les vélos et l’isolation par l’extérieur des bâtiments implantés en limites. On fait des pistes cyclables qui s’usent bien moins vite que les routes.
On fait plus de quartier habitation à côté du quartier usine, on mélange. Ça se ferait tout seul si le prix du carburant était fixé à sa juste valeur (coût environnemental, en santé…)

Cordialement.

PS: j’ai fait enlever 2 radiateurs dans ma maison BBC de 130m² qui sur l’année dernière (année froide) a consommé pour un peu moins de 700€ de gaz+électricité (chauffage, appareils électriques…).

En admettant que j’économise 500€ par an (hypothèse très basse), pour un surcout de 10k€ (+ d’isolant et de temps passé sur l’étanchéité, c’est pas la mer à boire, juste à vraiment travailler dans les règles de l’art) ca fait un retour sur investissement de 20ans.
J’y gagne en confort (pas de courant d’air, je suis facilement en t shirt à 19° en hiver) et j’espère m’y retrouver à la revente.

Dernière modification par Pruls (05/02/2013 22h20)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#12 05/02/2013 22h14 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   69 

Gratouille a écrit :

A mon sens, le BBC engendre de nombreux frais sur la conception, les fournitures de matériaux et la mise en oeuvre.

Le BBC est une belle opération "marketing" poussée par plusieurs lobbys dont les fournisseurs en matières premières (isolation, brique, ouvertures…) qui réalisent une excellente affaire.

Parmi les débats autour du BBC/RT2012, il y a celui qui dit que c’est une erreur de n’imposer "que" le BBC, qu’il faudrait passer directement en passif.

Aujourd’hui, en France, le surcoût du passif se fait sur le manque de qualification des entreprises car en Allemagne, le surinvestissement en isolation est compensé par le sous investissement en système de chauffage.

Je rentre d’une visite d’un collectif Passif qui chauffe 20 logements avec 1 chaudière gaz que l’on met classiquement dans un logement.
Renouvellement pas cher, entretien simplifié, canalisations qui se baladent pas partout.

Bon par contre, le maitre d’ouvrage m’a bien fait comprendre qu’économiquement parlant, le projet n’a pas de sens autre que celui du test. Financement ADEME, de l’agglo j’en passe et des meilleures.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#13 06/02/2013 01h26 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Modérateur
Réputation :   1081 

Pruls a écrit :

Je suis un peu radical mais moi je dis qu’il faut rediriger les financements "voiture" vers le logement et un urbanisme mixant les fonctions.
En clair, on réduit la taille des routes pour dégager de la place pour les vélos et l’isolation par l’extérieur des bâtiments implantés en limites. On fait des pistes cyclables qui s’usent bien moins vite que les routes.
On fait plus de quartier habitation à côté du quartier usine, on mélange. Ça se ferait tout seul si le prix du carburant était fixé à sa juste valeur (coût environnemental, en santé…)

Je suis assez d’accord avec vous, même si certaines des conséquences sont pénibles, et généreront (génèrent déjà !!) pas mal de protestations (sur Paris, dès qu’un peu d’espace est retiré aux voitures, ça râle dur, mais à terme tout le monde ou presque est gagnant).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#14 06/02/2013 14h13 → Norme construction 2013 : quel impact sur l'immobilier ? (norme construction 2013)

Membre
Réputation :   69 

Évidemment, il s’agit d’une vision un peu radicale mais pas si irréaliste que cela.

Vous parlez de Paris, Nantes a également une politique qui va dans ce sens, et j’imagine qu’il existe d’autres exemples.

Perso, j’anticipe en me déplaçant souvent à vélo, les gens voient bien que je représente un mode de fonctionnement qui va se généraliser, mais ne font pas l’effort de mettre un pull sur le vélo, d’accepter d’être un peu mouillé en arrivant au boulot.

Encore que ça, je comprends, je rêve de pouvoir prendre ma douche le matin au boulot…

On en reparle dans 15 ou 20 ans :p

Des fois je fais le speech du colibri et les gens regardent leurs chaussures:

Pierre Rabhi a écrit :

La forêt brule et le colibri fait des aller et retour à la rivière pour amener de l’eau et éteindre le feu.
Ya gros ours qui passe et qui lui demande ce qu’il fou, il voit pas que tout monde se barre, que c’est foutu?
Et Colibri répond: moi, au moins, j’aurais fait ma part….

Dernière modification par Pruls (06/02/2013 14h14)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech