Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#901 08/04/2015 17h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

Q2000, pourquoi faites-vous 4000 M$ - 2500 M$ ?

Ne faudrait-il pas faire 4000 M$ - 0,75*2500 M$ puisque les 3/4 seront financés par de la dette ?

Si l’on pense que la vraie valeur n’est pas 4000 mais 2500 alors on achète 2500 M$ - 0,75*2500 M$ = 0,25*2500 M$, ce qui est normal puisque les 3/4 auront été financés par de la dette.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#902 08/04/2015 17h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

Oui oui
je voulais bien sûr dire faire actif - dette pour désigner ce que possède les actionnaires

merci

Dernière modification par Q2000 (08/04/2015 17h31)

Hors ligne

 

#903 08/04/2015 18h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   43 

JeromeLeivrek a écrit :

puisque les 3/4 seront financés par de la dette

C’est déjà acté ça ? J’avais pris ça pour supposition mais je n’ai pas trouvé de confirmation. Dans ce cas on peut donc s’attendre à ce que l’Equity levée soit de 25% x 2.5B$ = 625M$. Ce qui ferait un peu moins de 6$ / action détenue pour exercer ses droits.


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

#904 08/04/2015 18h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

francoisolivier a écrit :

@Sirconstance :

J’ai regardé le dossier de loin et déjà il y a un truc qui cloche dans votre analyse et celle de seekalpha :

Lettre de Fairholmes : "The company’s 977 Kmart and 714 Sears properties total 195 million square feet of commercial retail space"  On est donc plutot 1700magasins.

D’un peu trop loin alors smile Les 1700 propriétés regroupent les propriétés en nom propre + les baux (lease).
SHLD ne possède réellement que 650+ propriétés.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#905 08/04/2015 19h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   74 

Oui mais sur les leases, certains sont long terme et ont une valeur.
La preuve est que shld a sous loué certains et surtout pour le canada (scc en fait) a rendu pas mal de leases a leur propriétaire moyennant finance (les sommes sont non negligeables)
On peut voir cela comme un bas de porte
Je ne sais sur les 1000 propriétes lesquelles possèdent une valeur (revente, sous location) et laquelle ?
Il est evident que sur les sites les moins prestigieux cela ne vaut pas grand chose.

Nb : vous avez ete plus rapide que moi je voulais ajouter cette remarque
Comme vous etes adherent à l’IF vous connaissez l’avis de serge sur la valeur des leases de shld
;-)

Dernière modification par francoisolivier (08/04/2015 20h02)

Hors ligne

 

#906 08/04/2015 20h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

tourix a écrit :

JeromeLeivrek a écrit :

puisque les 3/4 seront financés par de la dette

C’est déjà acté ça ? J’avais pris ça pour supposition mais je n’ai pas trouvé de confirmation. Dans ce cas on peut donc s’attendre à ce que l’Equity levée soit de 25% x 2.5B$ = 625M$. Ce qui ferait un peu moins de 6$ / action détenue pour exercer ses droits.

J’ai lu ça sur valeurbourse (Reporting mars 2015 | Valeur bourse) mais je ne sais pas où Boris a pris l’info.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#907 08/04/2015 20h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

Q2000 a écrit :

A quoi correspond les 100M$ page 1 du form S11? personne n’a d’idée?
ça serait étonnant que cela soit le montant envisagé des "proceeds" de la souscription (cela fait pas beaucoup d’equity.. ) mais d’un côté on dirait que c’est cela qui est marqué! bizarre..

des avis?

Bon, quelqu’un sur SA m’a sans doute donne la bonne réponse: ce chiffre correspond à rien

Par exemple Paramount  Reit avait indiqué la même chose dans un prospectus provisoire (100m$) pour finalement lever 2.3b$

Bref, je me suis craqué!

Paramount Group, Inc. (Form: S-11, Received: 08/27/2014 12:52:53)

Hors ligne

 

#908 08/04/2015 21h30 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Premièrement je trouverais ça stupide de lever des milliards avec de l’equity alors que Lampert peut s’endetter facilement sur ce type d’actifs (40 millions de sq/ft d’immobilier !)

2.5 milliards$ à lever, sur 40 millions de sq/ft, c’est ridicule ! A mon avis, il pourrait le faire sans émission de droits, juste avec la dette !

Deuxièmement, je ne suis vraiment pas sur que Lampert a des milliards en liquidités.

Bref, peu importe le prospectus, je suis confiant dans le fait qu’il y aura un gros discount sur les droits.


D’autres avis ?

A suivre…

Dernière modification par Lazard (08/04/2015 21h31)

Hors ligne

 

#909 08/04/2015 22h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Pour ceux que le sujet passionne, il est précisément écrit dans le document que l’objet du tableau est d’établir le calcul des "registration fees" des actions Seritage à valeur faciale 0,01 USD. Il n’est pas d’établir le montant réellement levé.

Généralement, une telle émission de droits est faite pour pouvoir se renforcer pour les actionnaires existants (notamment si un insider a une participation significative). Ici, c’est un peu particulier vu que Lampert va participer à travers un mix d’actions et de Units. Nous avons plusieurs manières d’évaluer cet immobilier, à la fois par les cash-flows et via une valeur de marché des propriétés pour avoir une idée de la valeur après redéveloppement (mais on ne sait jamais précisément desquelles il s’agit : par exemple, il y a plusieurs Sears à Miami et Orlando - certains sont d’ailleurs très beaux. La seule propriété sur laquelle il n’y a aucun doute est King Of Prussia, super prime et leased, le reste du calcul se fait sur des hypothèses). C’est un peu fastidieux à faire mais rien d’impossible.

Dernière modification par sergio8000 (08/04/2015 22h40)

Hors ligne

 

#910 08/04/2015 22h16 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Merci pour votre contribution Sergio,

Vous dîtes : "Généralement, une telle émission de droits est faite pour pouvoir se renforcer pour les actionnaires existants "

Est-ce que vous sous-entendez que E.Lampert a trop d’argent à placer (impossibilité de se renforcer dans l’open-market), d’ou l’intérêt de cette émission ?

Cela voudrait dire qu’il a plusieurs centaines de millions à placer…

Dernière modification par Lazard (08/04/2015 22h17)

Hors ligne

 

#911 08/04/2015 22h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

J’entends simplement que lorsqu’on choisit un spin-off par droit au lieu d’un spin-off, c’est assez souvent parce qu’on veut augmenter son % de détention. En plus, on s’octroie assez souvent un prix raisonnable (mais le même que pour les autres actionnaires donc ce n’est pas une escroquerie).

Je ne sais rien sur les finances d’Edward Lampert, mais je peux constater qu’il a profité de la dernière émission de droits pour prendre pas loin de 56% du capital de Sears pour le compte d’ESL alors que ladite entité en détenait auparavant 48% et des brouettes. S’il voulait avoir uniquement le même % et simplement désendetter sa holding, il aurait pu opter pour d’autres solutions (ex : un bête spin-off léveragé).

Dernière modification par sergio8000 (08/04/2015 22h26)

Hors ligne

 

#912 08/04/2015 23h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

Q2000 a écrit :

Alors si la court suprême le dit…

Plus sérieusement ici on est pas dans le cas que vous mentionnez car le "willing buyer" est ici Seritage qui n’est autre qu’une filiale de SHLD… Il n’y a pas eu d’appel d’offre, juste SHLD qui a créé une entité ad-hoc et qui lui fait acheter une partie de son immobilier au prix désiré.

Je vais essayer de prendre un exemple simple, pour vous aider à comprendre ce que cherche à dire l’article que vous n’avez probablement pas eu le temps de lire (on peut bien sûr remettre en cause ce qui y est dit, je ne suis pour ma part pas un expert du droit américain).

La définition est bien celle d’une fair market value, i.e. une valeur qui semble réaliste au vu du marché.
Un exemple simple pour vous éclairer: imaginons que Super Holdings ait un appartement à Paris qu’il souhaite mettre dans un REIT. Si cet appartement est vendu entre 6000-9000 EUR/m2, il sera bien vendu à une fair market value. S’il est vendu 1000 EUR/m2 (ou 20 000), il sera loin d’être: dans ce cas, Super Holdings prendra le risque de s’exposer à des poursuites, vu les conflits d’intérêt potentiels (les actionnaires de Super Holdings pouvant être à la fois vendeur et acheteur).

Attention donc. Cela me rappelle Fairholme qui présente par exemple des chiffres chocs en comparant les surfaces immobilières de Sears et Simon Property Group, et leurs valorisation. C’est oublier qu’un 50m2 à Paris ne vaut pas le même prix qu’un 50m2 à Châteauroux.

Dernière modification par SirConstance (08/04/2015 23h04)

Hors ligne

 

#913 08/04/2015 23h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

SirConstance a écrit :

Attention donc. Cela me rappelle Fairholme qui présente par exemple des chiffres chocs en comparant les surfaces immobilières de Sears et Simon Property Group, et leurs valorisation. C’est oublier qu’un 50m2 à Paris ne vaut pas le même prix qu’un 50m2 à Châteauroux.

Oui enfin Fairholme dit quand même avoir mandaté des dizaines d’experts immobiliers et avoir épluché toutes les stats presque magasin pas magasin  pour aboutir à son estimation. Après on y croit ou pas, et on croit en la thèse globale ou pas.

Dernière modification par Geronimo (08/04/2015 23h22)

Hors ligne

 

#914 09/04/2015 00h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

SirConstance a écrit :

Sears Holdings prendra le risque de s’exposer à des poursuites, vu les conflits d’intérêt potentiels

C’est vrai seulement si Sears fait faillite…

SirConstance a écrit :

Cela me rappelle Fairholme qui présente par exemple des chiffres chocs en comparant les surfaces immobilières de Sears et Simon Property Group, et leurs valorisation. C’est oublier qu’un 50m2 à Paris ne vaut pas le même prix qu’un 50m2 à Châteauroux.

Perso, je trouve aussi leur comparaison peu honnête mais pour d’autres raisons :
- Sears ne possède qu’une partie de son parc immobilier contrairement à SPG
- SPG possède principalement des espaces non-anchors contrairement à SHLD

Au-delà de ça, je trouve qu’ils restent malgré tout correct dans leurs prévisions

Dernière modification par Lazard (09/04/2015 00h04)

Hors ligne

 

#915 09/04/2015 00h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

sergio a écrit :

J’entends simplement que lorsqu’on choisit un spin-off par droit au lieu d’un spin-off, c’est assez souvent parce qu’on veut augmenter son % de détention. En plus, on s’octroie assez souvent un prix raisonnable (mais le même que pour les autres actionnaires donc ce n’est pas une escroquerie).

Décidemment ce Eddie Lampert fait tout comme John Malone..

Hors ligne

 

#916 09/04/2015 07h12 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   214 

On s’ébaudit beaucoup sur la technique et peu sur les résultats pour l’instant dans cette histoire. Dans les comparaisons, cela me rappelle également Warren Buffett et la plus grosse erreur de sa vie, mais la comparaison est moins flatteuse. Selon que vous soyez croyant ou infidèle…

Et je trouve également la comparaison par Fairholme de Sears avec SPG un peu malhonnête sur les bords, et aux raisons invoquées j’ajouterais le fait que de redévelopper coûte de l’argent et que le management a aussi une valeur, celui de SPG nous a prouvé sa valeur, celui de Seritage, çà reste à voir. Seul Lampert a la réponse sur l’état de redéveloppement.

Sur la qualité du parc cédé tout cela est difficile à dire, la question ne se pose pas qu’en termes de valeur, mais aussi en termes de quels magasins peuvent payer / ne peuvent pas payer leur loyer à Seritage. Enfin, c’est ce que je ferais, ce qui n’est pas forcément une référence. Du coup, seul Lampert a la réponse.

Le spinoff par droits lui permet d’avoir un effet de levier supplémentaire sur un éventuel retour sur investissement. Il a les infos, il sait où mettre son argent, vous, moins.

Enfin, sur l’estimation de l’immobilier de Fairholme, elle a été faite il y a quelques années, il faut par conséquent l’ajuster de quelques milliards disparus depuis. Sur les leases, ils ont peut-être une valeur, peut-être pas, personne n’en sait rien malheureusement.

Dernière modification par Wawawoum (09/04/2015 07h15)

Hors ligne

 

#917 09/04/2015 08h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Wawawoum a écrit :

le management a aussi une valeur, celui de SPG nous a prouvé sa valeur, celui de Seritage, çà reste à voir.

Au risque de me faire huer par les fans de REIT, je pense que la valeur du management d’un REIT est rarement significative, contrairement au management d’une start-up par exemple…

Wawawoum a écrit :

Sur les leases, ils ont peut-être une valeur, peut-être pas, personne n’en sait rien malheureusement

Effectivement mis à part pour quelqu’un de très bien informé, c’est dur à évaluer. Je pense que la valeur concerne qu’une (petite) partie des baux. On peut noter que sur des centaines de magasins fermés ces dernières années, la plupart des baux n’avaient pas de valeur.

Néanmoins, certains baux ont tellement de valeur qu’il en faudrait pas beaucoup pour que cela soit significatif.

Dernière modification par Lazard (09/04/2015 08h19)

Hors ligne

 

#918 09/04/2015 08h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   214 

Une REIT, çà a l’air facile à gérer comme çà, mais c’est comme tout, cela demande du travail et de l’application. Je ne suis pas sûr que ce soit facile pour tout le monde. Voyez ce qu’un management idiot a pu faire en 2006 - 2007 : s’endetter, acquérir, et par la suite mourir. Les bons ont su garder la tête froide. Je pense que si vous aviez été actionnaire d’une telle REIT à ce moment là, vous auriez senti la différence. La forte dette des REIT magnifie les idioties d’un management incompétent, même si le marché sous-jacent est relativement plus stable.

Sur le management d’une start-up, en général, ce n’est pas vraiment un management, mais plus le créateur de l’entreprise, c’est assez différent.

Dernière modification par Wawawoum (09/04/2015 08h35)

Hors ligne

 

#919 09/04/2015 10h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

On peut toujours demander à Primark ou Whole Foods qui louent de l’espace à Sears qui loue elle-même plusieurs des espaces ainsi reloués (notamment à King Of Prussia) si les baux en question ont de la valeur.
Dans les données publiques, on peut calculer que Sears paie environ 6$ par pied carré pour ses locations en moyenne au niveau de la holding. A partir de ces données, on peut déjà faire quelques raisonnements.

Hors ligne

 

#920 09/04/2015 10h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Que prenez-vous comme comparables ?

Kohl’s = 5$ de loyer par pied carré
Dillards = 3.5$    "            "
Macy’s = 4$      "          "

Hors ligne

 

#921 09/04/2015 12h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   214 

Il faut également estimer la durée de vie des baux et leurs conditions. Ensuite, payer le redéveloppement si besoin est. Beaucoup trop compliqué à calculer pour moi. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, quelques éléments intéressant sur le sujet de Fairholme, malheureusement, je ne suis pas sûr que cela fasse beaucoup avancer le schmilblick.

Fairholme on Sears a écrit :

A significant amount of Sears properties date back to the 1950s through 1970s, when regional malls were first being constructed. Sears was awarded favorable operating agreements. A significant amount of Kmart’s operating leases were signed with base terms of up to 25 years along with renewal options extending for another 25 years or more. For the valuable locations, Sears Holding will have the flexibility to lease, sell back, or redevelop. For the not-so-valuable locations (primarily leased), SHC has the ability to exit 80% of its lease agreements in the next four years. In 2014, SHC showed a commitment to exiting unprofitable locations, shutting down 234 stores. This is almost the same amount of store closures that occurred from 2012 and 2013 combined, and more than 40% of all closures that occurred between 2006 and 2011. Not to mention, the store closure process has been efficient. Through a combination of net inventory and real estate proceeds, Sears Holding generated roughly $1 billion from the 300 store closures between 2006 and 2012.

A list of recent transactions suggests that patience pays and that investors are willing to pay fair value for Sears Holding properties. In some cases SHC has the ability to buy out ground leases that were set in the 1940s. The full list of transactions and opportunities are beyond the scope of this introduction but here are some highlights:
* Freestanding Sears in Brooklyn (Beverly Rd) This 190,000 square foot Sears is located on over four acres. This property was one of 14 properties subject to a sale- leaseback agreement with an insurance company in the 1940s. In the last ten years Sears Holding was able to repurchase the property for an immaterial amount. SHC has the ability to build more than 200,000 square feet in excess of the Sears building based on the maximum allowable buildable square footage. There are still more examples of valuable ground leases with cheap buyout options.
* Sears King of Prussia, PA This ground leased location is located in one of the largest malls in the U.S. SHC has already announced leases with Dick’s Sporting Goods (2nd level) and Primark (1st level). Although SHC will not have a retail presence at the mall, they will have essentially turned a somewhat successful store into a valuable cash flow stream. We estimate that rents for both levels are between $15 and $25 per square foot and Green Street ascribes a less than 5% cap rate to King of Prussia.
* Kmart Penn Plaza & Broadway, New York City These properties are leased through 2036. We estimate that Kmart is currently paying roughly $30 per square foot on these approximately 150,000 square foot stores. Vornado is spending significant capital redeveloping these areas. Tenants renting in Manhattan are currently paying $100 to $150 per square foot. We believe these stores are profitable for Sears Holding.

Hors ligne

 

#922 09/04/2015 14h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Wawawoum a écrit :

Dans les comparaisons, cela me rappelle également Warren Buffett et la plus grosse erreur de sa vie, mais la comparaison est moins flatteuse.

Certes garder l’activité textile de Berkshire était une erreur de Warren Buffet, qui a représenté un manque à gagner énorme. Cependant, ceux qui ont acheté l’action Berkshire en suivant Warren Buffet ont gagné énormément d’argent, alors même que l’activité textile était exécrable.
Je n’en demande pas plus avec Sears, l’activité retail, et Lampert wink


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#923 09/04/2015 21h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

Je trouve qu’une il y a quand même une différence fondamentale entre les deux.

Buffet a laissé le business du textile mourir, en utilisant les cash flows pour investir dans des sociétés à l’avenir plus radieux.
Lambert fait sensiblement la même chose, sauf qu’il draine le cash récupéré dans Shop Your Way - qui reste très lié à Sears le retailer; et dont le succès me semble extrêmement incertain.

Je préfèrerais le voir utiliser le cash récupéré pour acheter des sociétés rentables… Dans ce cas j’aurais vu ce titre comme une magnifique opportunité.

Hors ligne

 

#924 09/04/2015 21h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   28 

Tout le monde a le droit (et le devoir) de remettre en cause une analyse qui n’est pas la sienne.
Cependant,  je me baserais plutot sur une étude d’un investisseur qui a acheté 25% du capital (Fairholmes) plutot qu’à celle d’un analyste anonyme qui n’est pas investit un kopec dans la société (à l’achat ou en short …). C’est comme pour le management, plus il a les intérêts alignés, plus on peut lui faire confiance dans les orientations stratégiques.
Il est clair que Fairholme ne peut avoir 100% raison sur leurs estimations et qu’ils établissent aussi des comparaisons "border line". Je pense qu’ils exagèrent délibérément le trait car ils ont "tout" le consensus contre eux !

Hors ligne

 

#925 09/04/2015 21h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

oliv21, l’auteur de l’article est short SHLD. Il est donc bien investi sur cette société.
Il défend sa thèse short. Berkowitz qui est long défend sa thèse long.

Doit-on faire plus confiance à l’un qu’à l’autre?
C’est sûr que Berkowitz a sa réputation pour lui. Maintenant, ce n’est pas non plus quelqu’un d’infaillible. Pour l’instant ses investissement dans des thèses basées sur l’immobilier ne sont pas des réussites (Sears, St Joe); avec d’ailleurs des gros achats effectués avant l’éclatement de la bulle immobilière.
L’avenir dira qui aura eu raison!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech