Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #195

Les mini-Berkshire Hathaway (3/3)

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3365 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3365 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

2 commentaires

1) parisien
12/03/2016
LES MINIS-BERKSHIRE HATHAWAY:
Vous dites que les perf. boursières de 3 des ces 4 sociétés ont été superbes. Mais à première vue, d'autres assureurs nord-américains, comme AIG, ou européens, Axa ou Scor, ont eu un parcours (dividendes réinvestis) superbe aussi sur la même période. Il serait bienvenu d'étudier avec davantage de rigueur s'il y a eu ou non surperformance par rapport à la moyenne des assureurs?

Les foncières canadiennes: là-aussi, il y a bon nombres d'autres valeurs nord-américaines ou européennes qui ont fait +15% voire +30% par rapport à lers plus bas de janvier. Il est donc trop tôt pour conclure quoique ce soit sur les foncières canadiennes. Même si effectivement quand une foncière baisse à ce point, un rebond est généralement à prévoir ...

Publicis: il ne vous a pas échappé qu'elle a perdu récemment de gros contrats, ce qui va certainement impacter négativement ses CA et profitabilités futurs. Votre score qui ne regarde que le passé ne prend pas ce facteur en compte ...
Cela étant, je ne me prononce pas sur l'intérêt ou non d'acheter Publicis à son cours actuel.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
12/03/2016
Bonsoir Parisien,

Merci de vos commentaires et leur bienveillance habituelle.

Attendu que cette série de newsletters était consacrée aux "mini-Berkshire Hathaway", il ne m'est pas apparu utile de comparer leur performance à de pur-players de l'assurance (qui par définition, NE sont donc PAS des mini-Berkshire Hathaway).

A fortiori AIG a la particularité de sortir d'une restructuration et Scor + Axa bénéficient de la forte remonté des bourse européennes postérieure au creux de 2012.

Concernant les foncières cotées canadiennes, je note seulement que ma newsletter faisait état en janvier de décotes certaines sur les ANR et qu'une partie de celles-ci a été corrigée. A ma connaissance, aucun autre médias/sites Internet en France n'a mentionné ces décotes.

Concernant Publicis, vous avez parfaitement raison, et ceci explique sans doute qu'elle cote à un PER de 14-15 quand ses consœurs sont à 17-18. La problématique est donc tout à fait habituelle : s'agit-il d'un passage à vide ou d'un problème plus structurel ?

Je n'en sais rien. Mon but avec cette newsletter (gratuite je le rappelle) est simplement de lancer quelques pistes et faire réfléchir le lecteur ; tout en continuant à assurer (et assumer) le suivi de mon portefeuille.

Bon week-end

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.