Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #171

Avide quand les autres sont craintifs

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3376 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3376 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

13 commentaires

1) Chlorate
30/08/2015
Si le contenu de votre newsletter est toujours intéressant et formateur, vos attaques sur l'Analyse Technique n'y trouvent pas leur place. Parlez de ce que vous connaissez.
Quel intérêt avez-vous donc à attaquer, maladroitement qui plus est, une approche qui n'a rien à voir avec la votre ?
2) Derival
30/08/2015
Eh bien personnellement, j'ai du mal à voir l'intérêt de l'analyse technique, même en écoutant les arguments de ceux qui la défendent.

J'investis depuis 2008, et même si je ne pratique pas une méthode "active" (c'est à dire que je ne passe que très peu d'ordres), je suis quand même régulièrement ce qu'il se passe sur les cours des sociétés que j'ai acheté.

Et c'est là que, sur des multinationales leaders (donc très suivies), tout ne semble pas se passer comme les analystes techniques le disent. On dit que c'est auto-réalisateur, et donc qu'identifier les mêmes structures que d'autres intervenants indique ce qu'il va se passer. Comment expliquer alors, des mouvements de +15 % en une seule journée ? J'en ai vu plusieurs sur Activision-Blizzard (leader mondial du jeu vidéo, 21 milliards de $ de capitalisation), et visiblement aucun technicien ne l'avait anticipé. Sinon le mouvement ne serait pas si brutal...

Et pour choisir quand acheter, eh bien ça ne me paraît pas brillant non plus. Je fais de temps à autre des captures d'écran, lorsque je vois des choses intéressantes. Par exemple :

http://namlhur.nerim.net/sanofi-at.png

Donc mettons qu'après avoir étudié la société, j'ai décidé d'acquérir Sanofi. Je souhaite utiliser l'AT pour savoir quand l'acheter ; "pas de baisse à moyen terme" pour moi ça veut dire "acheter maintenant"... Ou bien je risque de payer plus cher pour la même chose, plus tard. Mais visiblement, il aurait mieux valu attendre quelques jours pour profiter d'une remise de 9 %...

A partir de là, l'AT peut se classer dans la même catégorie que la crème anti-rides ou le dentifrice qui blanchit : ce n'est pas de l'escroquerie mais surtout du marketing (pour vendre des produits dérivés risqués et bien chargés en frais) avec aucune base réelle et scientifique derrière. Et on ne sait jamais, ça peut marcher sur un malentendu.

Le fait est que le dentifrice qui blanchit et la crème anti-rides n'ont pas été interdits, et que les gens continuent d'en acheter (sinon les industriels n'en produiraient plus). Ce n'est donc pas une totale fumisterie, mais essayez-vous même pour vous rendre compte que ce sera globalement inefficace.
3) stonga
30/08/2015
Bonjour

@ Philippe : concernant la Macro-économie , Philippe Chalmain (économiste, historien, fondateur de la société "Cyclope" qui publie sur l'état des matières premières) estime que les prix du Pétrole & des Non-Ferreux ont probablement atteint un point bas.

source - journal 'le Soir' - du vendredi 280815

@ Chlorate : il faut veiller à ne pas confondre une simple analyse graphique (visuelle sans plus & souvent foireuse) d'une analyse mathématique, c.a.d. chiffrée sur base de données attestées, qu'il s'agisse des mouvements du marché ou du fondamental des actifs.

P.S. : ai effectué des achats ce lundi & mardi
4) Miguel
31/08/2015
Toujours tres interessant, meme en voyage je m'assure de ne pas louper vos lettres hedomadaires et c'est toujours avec grand interest que je lis le forum.
Je ne participe pas autant au forum car je suis sur mon iPhone et cela necessite un peu plus de discipline pour ecrire correctement.
5) Chlorate
01/09/2015
Je ne dis pas que l'Analyse graphique, chartiste ou technique fonctionne ou non, je dis simplement que Philippe devrait arrêter de pointer du doigt une stratégie qui n'a rien à voir avec la sienne, qu'il ne connait pas, qu'il ne maitrise pas.

Je n'y vois aucun intérêt, ceux qui apprécient l'AT continueront de l'apprécier et ceux qui n'apprécient pas resteront également sur leur position.

Parlons plutot de ce qui nous intéresse et nous lie ensemble sur ce site, excellent par ailleurs.
6) Stouf
01/09/2015
Phillipe a raison de mettre en garde les investisseurs fondamentaux contre l'AT. Quand un investisseur qui a fait ses devoirs déniche une entreprise à bon prix, il serait dommage qu'il soit découragé par ce que lui dit l'AT. Peter Lynch raconte avoir été victime d'une idée glissé par un analiste technique: "the stock is over-extented". Il a vendu trop tôt un bagger (warner communications) alors que les fondamentaux étaient bons. cf chapitre 17 de "one up one wall street"
Je n'ai rien contre l'AT ("that sciences of wiggles" encore une expression de Lynch), mais il ne faut pas se laisser distraire des fondamentaux.
7) Alexis
01/09/2015
Dans le cas de Philipe on pourrait renommer cette lettre "avoir les moyens d'etre avide".

;-)
8) andreiev
01/09/2015
Je ne vois pas en quoi l'IH ne "maîtrise" pas l'AT. Si demain une secte bâtit toute une cosmologie avec le postulat que la Terre est plate, je n'attendrai pas d'en comprendre toutes les subtilités pour la critiquer. Ici nous avons une stratégie basée sur la croyance qu'on peut extrapoler la forme future de courbes à partir de leur forme passée...
9) libelule
02/09/2015
Bonjour,

Pourquoi donc investir sur bp ou standard chartered ?
En effet vous allez avoir 10 ou 15 % des dividendes amputés par la fiscalité anglaise et non récupérable.
HSBC aurait pu être pris sur euronext , n'est-ce pas mieux ?

Cdlt
10) huguesvdb
02/09/2015
Acheter au son du canon est un conseil à prendre un peu avec des pincettes, on peut faire de grosses erreurs en raisonnant toujours ainsi. Il vaut mieux avoir une bonne idée de quel son de canon on parle, l'expérience aide. Ensuite reste la question de quoi acheter (en dehors des fonds diversifiés). Les exemples que vous donnez ont certes de quoi faire réfléchir, on se dit : " si seulement j'avais investi ..." Cela dit on peut toujours donner des exemples parfaits pour illustrer le bien-fondé d'une approche. Quant à l'AT, ceux qui en parlent ici essaie de rendre service, car l'AT peut être vue comme le contraire d'une secte,si les participants n'y croient pas , c'est tout bénéfice. Pour le reste, je note que Cominar , exemple que j'avais expressément repris, appelant le graphique "horrible", a fortement chuté. Tesco s'est effondré aussi, comme c'était à prévoir .
11) lesson1
02/09/2015
Chacun retient toujours les exemples qui l'arrange. C'est le problème quand on se fie seulement sur le cours de bourse à court terme pour valider ou infirmer un processus d'investissement. Par exemple, WPX a pris 25% depuis votre message bearish sur le forum, on fait quoi? Je n'irai pas dire que je suis en PV si ce n'est pas vrai, que la remontée du cours est rationnelle, ni que j'ai renforcé au plus bas car mes investissements n'intéressent pas grand monde mais je trouve cela creux de juger un investissement de manière si peu qualitative.

Pour Tesco, même si il y a eu une comptabilité très agressive, les actifs immobiliers sont toujours là et la vente d'actifs asiatiques devrait permettre de rassurer les créanciers et les agences de notation.

Cominar, je suis moins fan de l'allocation de capital mais j'imagine que vous retraitez les cours de bourse des dividendes mensuels versés pour aboutir aux bonnes conclusions?
12) huguesvdb
02/09/2015
Je n'étais à vrai dire pas "bearish" sur WPX, plutôt sur les perspectives du secteur. Je parlais de la chute passée du titre qui m'avait fait penser aux "recommandations bathyscaphes" comme les avait appelées un membre. Le sens de mon message sur WPX était qu'avec la tendance observée ces derniers mois, il aurait mieux valu ne pas s'y intéresser, c'est ce que l'AT vous enseigne, car vous ne mettez pas toutes les chances de votre côté. Maintenant il y a des stratégies techniques, valides je dirais, qui vous diront d'acheter un WPX, par exemple, lorsque la situation de survente est extrême comme c'était un peu le cas, mais cela s'adresse aux traders professionnels et il ne faut pas avoir froid aux yeux . Cela ne m'attire pas et ça ne devrait pas attirer un investisseur à la maison sur son PC.

Alors il se fait qu'avec le rebond du brut et de la bourse, ce secteur très survendu est fort remonté peu après ma remarque (il est clair aussi que quand on a toutes les preuves d'avoir fait une erreur, quand le titre s'est tout à fait effondré, un rebond est souvent imminent). Cela ne veut pas dire qu'on avait raison en fin de compte, et il vaut toujours mieux corriger une erreur sur un rebond , c'était d'ailleurs comme ça que je le voyais. WPX peut être va remonter plus haut (short covering) mais franchement investir en risquant de telles fluctuations, avec un tel environnement pour le secteur, c'est un peu du casino. Quant à revoir les niveaux de 2014 ... on peut espérer, rêver mais l'AT aussi vous dit : improbable dans les prochains trimestres. Parlant des MP elles-mêmes, et considérant un horizon d'investissement habituel (5-10 ans) je crois que beaucoup commencent à envisager maintenant que l'on ait vu un pic historique, dans ce cas là acheter "parce que les cours sont bas" risque de ne pas être récompensé. On verra, avec les banques centrales qui essaient tout et n'importe quoi, des surprises sont possible, mais je ne serais pas trop optimiste sur une nouvelle envolée des prix.

Finalement acheter aux plus bas est toujours très, très difficile que vous soyez un vétéran de la bourse, un trader qui "sent" que c'est le moment, ou que vous soyez un "amateur"devant sa télé (les nouvelles seront apocalyptiques). Et il ne faut pas non plus oublier les exemples de ceux qui ont acheté une action quand ça ne pouvait pas aller plus bas, et qui ont tout ou presque tout perdu.
13) huguesvdb
03/09/2015
@Stouf, en vérité la question de quand vendre est complexe, et il y a toujours une part de chance lorsqu'on vend exactement au bon moment. Je reviens encore sur Peter Lynch, décidément une idole sur ce forum ! A part ce que j'avais remarqué, qu'on peut difficilement imiter Peter Lynch, je ne pense pas qu'il faille se fixer sur une approche, un style bien particulier comme le sien, personnellement je trouve qu'il est préférable d'avoir d'excellentes connaissances générales de toutes les méthodes et ensuite de s'en inspirer pour définir ce qu'on va faire (become a well-rounded investor, traduisez pour moi si vous voulez). Car en ce qui concerne l'anecdote de Peter Lynch, je crois qu'en cause n'est pas l'AT, mais un manque de compréhension de celle-ci (beaucoup y compris des gérants, simplement ne comprennent pas l'AT, et cela transparaît bien sûr dans les commentaires ici) .
Sans compter que beaucoup d'analystes techniques sont ...mauvais. Ce n'est pas parce qu'une action est "over extended" que ça ne peut pas aller plus haut. En réalité l'AT peut être très trompeuse dans ces conditions, et honnêtement sa valeur est limitée pour les actions que tout le monde regarde. De la manière dont je le vois, l'AT d'un titre particulier ne vous dit pas tout, à elle seule, elle ne va pas vous dire exactement quand vendre (vous avez un puzzle à mettre en place), l'AT est par contre plus utile pour éviter les catastrophes, du genre WPX ou Tesco (pour ceux qui ont mis plus de 5% dedans).

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.