Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Permanent Portfolio

06/05/2010 - Préserver son pouvoir d’achat quelque soit l’état de l’économie

Aujourd’hui je vais vous parler d’un fond atypique.

Il s’agit du Permanent Portfolio (rapport annuel 31/01/2010) de la société de gestion Permanent Portfolio Family of Funds.

Ce fonds s’inspire de l’ouvrage Fail-Safe Investing de Harry Browne, paru en 1998.

Son rendement annualisé coupons réinvestis est de 6,58% depuis 1983 et 9,75% depuis 2000. Le turnover est de 37%.

L’objectif du fond est de préserver, voir valoriser, le pouvoir d’achat de ses souscripteurs américains. C’est pour cela que son indice de comparaison n’est pas le S&P 500, mais le bon du trésor américain à trois mois.


Depuis 1983, le fonds a tenu ses promesses, et n’a connu que quatre années négatives !


En 2008, il a juste perdu 8,36% (un peu plus au milieu de l’année avant de se reprendre) et il a passé la bulle Internet sans encombre.

Allocation stratégique

L’idée est d’avoir une allocation qui sache faire face à quatre types de contexte (non exclusifs) : déflationniste, inflationniste, prospérité, récession.

L’allocation conseillée par Harry Browne est atypique, avec une forte part de liquidité et d’or :


Dans le Permanent Portfolio, elle est “transformée” comme suit :


Les 25% d’or originels sont transformés en 20% or, 4-5% argent.

Les 25% d’obligations et 25% de liquidités originels sont transformés en obligations à court, moyen, long terme en Francs Suisse (!!!) ou en $ américain et en foncières cotées américaines.

Les 25% d’actions US originels se retrouvent tels quels dans le fonds.

Allocation sectorielle actions

Sur les 25% d’actions, 60% sont investis de façon “agressive” dans des activités dépendantes de l‘économie ou incertaines : la chimie, la construction, les biotechnologie, l’exploration pétrolière, les loisirs, le divertissement…

Les 40% restants sont investis dans les ressources naturelles : minières et pétrolières.

Allocation opérationnelle actions

Je vous renvois au rapport annuel 31/01/2010.

Le fonds est investi dans environ 80 actions américaines, avec des lignes autour de 20-30 $M. Cela ne semble donc pas une gestion de conviction et il n’y a pas d’intérêt à mettre en exergue les actions considérées.

Commentaires

L’allocation me fait un peu penser à celle préconisée par Nassim Nicholas Taleb dans son livre Le cygne noir : 80% d’actifs sans risque et 20% d’actifs hyper-risqués (private equity…).

Pour autant, la performance coupons réinvestis de 6,58% depuis 1983 (donc plus de 29 ans) ne fait pas rêver. D’autre part, le rendement sur coupons de 0,70% n’est pas génial en terme de rente.

Peut-être que ce type d’allocation peut néanmoins convenir aux familles très fortunés, dont l’objectif est la préservation de la fortune familiale ?


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.