Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 1   [+1]    #326 30/09/2021 16h45

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Evaluation de LIBERTY LATIN AMERICA:

233 000 000 d’actions  x 12,83$
2,99 Milliards de capitalisation.

La somme de parties :

-C&W Caribbean & Networks
——————————
-49% de C&W Panama
C&W Panama va acquérir les activités d’América Móvil  Panama pour 200 millions VE
https://www.lla.com/blog/cable-wireless … tionsOIBDA de 180 Millions

En englobant tout C&W après déduction des minoritaire et en se basant sur les résultats du dernier trimestre j’obtien  :
OIBDA de 0,8 Milliards pour une dette nette de 3,6 Milliards.
Il y’a deux façon de valoriser au mieux la société soit un multiple du résultat av impôts qui est :
  0,800 OIBDA
- 0,300 CAPEX
- 0,200 iNTERETS
 :  0,300 RAI

Avec un multiple de 10 ça donne 3 Milliards soit 6,6  Millards de VE
Ou un multiple de 8 à l’OIBDA soit 6,4 Millards de VE
——————————
-100% de Liberty Puerto Rico
Après L’Ouragan Maria qui à détruit une partie des infrastructures du pays Lila racheté les minoritaire(40%) en 2018:
https://www.businesswire.com/news/home/ … uerto-Rico
Puis par la suite  les activités de AT&T dans le pays:
https://www.lla.com/blog/liberty-latin- … in-islands
Créant le leader  des reseaux fixes et mobiles de Porto Rico aujourd’hui à 100% intégré dans les comptes.

Revenue 1,4 Milliard
OIBDA  estimé annuel de 0,650 M $
Mon estimation à 8x OIBDA Pour tenir compte des synergies a venir : 5,2 MDS de VE
—————————
-100% de VTR au Chili
VTR vient d’annoncer sa  fusion à 50/50 avec Claro dans le pays VTR est  déjà le principal câblo-opérateur et fournisseur de haut débit au Chili, avec près de 3 millions d’abonnés. Claro, pour sa part, est le troisièmes dans le mobile, avec plus de 6,5 millions de clients, les synergies de couts et de revenus seront importantes.
https://lla.com/blog/america-movil-and- … operations

Revenue 0,84 Milliard
OIBDA  estimé annuel de 0,200 M $(baisse d’une année sur l’autre de 18% sur le trimestre pris en considération )
Mon estimation à 8x OIBDA Pour tenir compte des synergies a venir ainsi sue la baisse de 18% : 1.6 MDS de VE

-80% de Cabletica au Costa Rica
En 2020 Lila à acheté les activités sans fil de Telefonica le deuxième du pays pour le combiner à Cabletica son câblo-opérateur.
https://lla.com/blog/liberty-latin-amer … costa-rica
Ils avaient acheté 80% de Cabletica pour une VE 0,250 Milliard en 2018
https://www.businesswire.com/news/home/ … -Cabletica

Pour Cabletica je m’embête pas et je prends le prix payé en 2018 donc 0,23 mds pour 80%

——————

Total :

6,5 Milliards
+5,2 Milliards
+1,6 Milliards
+0,23 Milliards
——————
Soit 13,53 Millards moins 7,6 Milliards de dettes nettes : 5,9 Millards de valeur intrinsèque

5 900 000 000 / 233 000 000 d’actions : 25 $ l’action de valeur intrinsèque par action.

Cours de l’action : 12,83$

J’aimerais préciser un point en Europe pour les ventes les multiples EBITDA/VE sont à 9X voir même 11X  selon si c’est un opérateur mobile ou fixe ou les 2 et les positions de la société cible et acheteuse.

LILA actuellement  se négocie à moins de 6X .. avec la magie de l’effet levier et sans croissance de L’OIBDA  si un jour LILA se négocie à 9  ça fait  8,5 Milliards de capitalisation soit 36$ par action.
Et avec un croissance de 30% en 3 ans et un multiple de 9 nous obtenons dans 3 ans : 90$ par action soit 7 fois le cours de bourse.

Le hic c’est l’augmentation des taux d’intérêts à venir l’entreprise doit pouvoir répliquer ça sur les consommateurs et les concurrents ont la même problématique.
C’est le gros point négatif pour cette société sinon cet investissement a un sens seulement pour celui qui comme moi crois en la convergence fixe/mobile.
J’ai observé de beaux résultats en Europe après convergence pour les sociétés.

Concernant les multiples des dernières ventes d’opérateurs vous avez: 10X pour Sunrise par exemple
https://www.telecomlead.com/telecom-ser … lion-96331

11X pour les activités allemandes de liberty global.
https://www.lepoint.fr/high-tech-intern … 044_47.php

9X pour les activités Polonaises .
https://www.businesswire.com/news/home/ … diary-Play

Dernière modification par vbvaleur (30/09/2021 17h20)

En ligne En ligne

 

[+4]    #327 04/10/2021 11h22

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

On va pas se mentir, pendant que la plupart sont obsédés par le cours de bourse à court terme essayant d’y voir des informations de la même façon que la voyante cherche des informations sur l’avenir en observant les lignes de la main de son client ^^
Et ba pendant ce temps là d’autres même à 78 ans s’activent en coulisse pour organiser et construire un leader mondial.

Après avoir essayé de ceinturer l’avenir de Lions Gate voir mon message 122 est-ce possible que Malone essaye de s’approprier Legendary acquis par Wanda en 2016:
Wanda met la main sur les studios américains Legendary | Les Echos

Il faut rappeler que Wanda subit des difficultés et est intéressé par une vente de ses actifs:
Wanda: Pékin veut couper les vivres au conglomérat - TV Finance : TV Finance

Rappeler aussi que Legendary à co-produit la majeure partie de ses blockbusters avec Warner Bros par exemple la trilogie Dark Knight , Godzilla et des dizaines d’autres. Legendary doit s’allier pour produire et distribuer et c’est pour çà qu’ils oscillent entre difficultés et réussites.
Édito #61 : c’est la crise chez Legendary Pictures

Malone qui a toujours quelques coups d’avance sur la concurrence à au préalable crée un SPAC celui-ci à pour but d’investir dans les médias et télecoms. Si je ne m’abuse je pense qu’avec celui-ci il va chercher des sociétés de production afin d’augmenter l’envergure de Warner Bross, discovery à terme.
John Malone and Liberty Media Will Have One More Vehicle for Their Media Investments: a SPAC | Barron’s

Bizarrement Legendary est en pourparler pour la fusion ou la vente de la société ou d’une participation a un SPAC ou autre société wink :
https://www.fr24news.com/fr/a/2021/07/l … vente.html

Et on apprend aussi que Legendary est conseillé par la banque d’affaires LionTree c’est amusant car LionTree est toute petite (une centaine d’employés et fondée en 2012) mais à conseillé principalement toutes les fusions de Malone :

-AT & T la fusion de son WarnerMedia affaires avec Discovery Inc .
-Liberty Global acquisition de Virgin Media
-Fusion de Liberty Global et de Vodafone Pays-Bas pour former VodafoneZiggo .
-Acquisition de Starz par Lionsgate .
-Acquisition par Charter Communications des réseaux Time Warner Cable et Bright House .
etc

Simple coïncidence en tant que banque d’affaires spécialisée dans les médias mais quand même avec Malone la banque et Aryeh Bourkoff son PDG ont intérêt de maintenir de bons rapports vu le volume d’affaire apporté par Malone et la taille de celle-ci.
Pas besoin de vous faire un tableau Aryeh Bourkoff et Malone sont très proches et si Wanda discute avec liontree il y’a une chance sur 2 pour faire une affaire avec la galaxie Malone.

Dernière modification par vbvaleur (04/10/2021 11h31)

En ligne En ligne

 

[+3]    #328 06/10/2021 15h24

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

En partant du principe qu’il va y’avoir de l’inflation et une montée des taux d’intérêt.
Que les états vont se retrouver dans une situation dramatique.
Que nous allons traverser une crise sans équivalent suite à ça

Peu importe les états financiers je me refuse d’investir dans ce qui touche de près ou de loin à la construction ou l’immobilier.

Je ne souhaite pas non plus investir dans la restauration, l’hôtellerie le tourisme.

Pas de retail physique.

Pas non plus dans le service aux collectivités.

Aucunement dans l’automobile à cause du changement technologique et l’augmentation des taux.

Pas de luxe à 30X les FCF.

Il me reste les médias, l’armement, les télécommunications, l’énergie, la santé
La malbouffe, technologie, l’agriculture.

Là dedans je cherche prix/FCF de moins de 10 ou un peu plus si forte croissance.

L’endettement n’est pas un problème si il est a très long terme et à taux fixe.

Je veux des grosses marges nettes et des actifs d’une grande valeur au bilan bref de quoi se protéger de l’inflation.

Je parie sur un scénario noir après la dette il y’a la guerre et une réduction des loisirs et achats plaisir.

Dernière modification par vbvaleur (06/10/2021 16h08)

En ligne En ligne

 

#329 06/10/2021 15h37

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   792  

Cher @vbvaleur, après avoir lu ce manifeste, j’aimerais échanger une franche poignée de main : j’ai la même thèse d’investissement que vous ! J’admire par ailleurs votre profondeur d’analyse dans le secteur des media, que j’ai toujours beaucoup de mal à cerner de mon côté. Je vais suivre vos achats avec grand intérêt.


Parrain Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#330 06/10/2021 15h48

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   344  

Il convient d’etre prudent en ces moments troublés par la pandemie. Et je suis d’accord sur les secteurs a eviter. La reouverture du tourisme international n’est pas encore acquise et depend du bon vouloir de gouvernements nèvrosès.

Pour le luxe, meme si c’est cher il est vrai, si on a peur des dettes occidentales, ce qui est pas mal c’est que c’est surtout lié aux nouveaux riches de pays peu endettés et emergents.

Pour la crise inflationniste et la guerre c’est pas certain. Il se peut que l’inflation se calme en 6 mois car les deux ou trois goulots sont reglés et que la speculation change de secteur.

Hors ligne Hors ligne

 

#331 06/10/2021 17h06

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   250  

Bonjour vbvaleur,

Si votre scénario est très plausible, concernant la crise de la dette des états, ne pensez vous pas que l’on va monétiser la dette, et que la BCE / FED rachèteront tout ce qu’il faudra pour la financer, parce que "c’est pour la bonne cause" (transition écologique etc) ?

Hors ligne Hors ligne

 

#332 06/10/2021 18h32

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Doubletrouble Mercii ça me touche wink

BulleBier
Le luxe c’est pas le pire mais c’est surtout qu’il y’a pas de point d’entrée intéressant.

Pour la crise inflationniste et la guerre c’est pas certain. Il se peut que l’inflation se calme en 6 mois car les deux ou trois goulots sont reglés et que la speculation change de secteur.

Oui rien est certain c’est sur mais je parie là-dessus car j’estime qu’il y’a une forte probabilité que ça se passe ainsi.

Lorsque qu’on doit rembourser des dettes ça engendre des conflits inévitablement.
A l’intérieur des pays et entre les pays.
Ça divise les hommes.

Nemesis Le problème c’est l’inflation, si il y’a de l’inflation les banques centrales sont pieds et mains liées car elles justifient leur intervention en disant que c’est pour se battre contre la déflation.

Sauf que le problème c’est que l’inflation engendre l’inflation. Le prix des denrées qui augmentent poussent les gens à réclamer des augmentations. Les conflits que les gens provoquent pour se faire entendre engendre de l’inflation. L’assistanat pour calmer les électeurs aussi et les taux d’intérêt qui remontent à cause de l’inflation obligent les entreprises à remonter les prix. Les faillites provoquées par cette augmentation réduisent la concurrence et participent a l’augmentation des prix.
Les guerres économiques et militaires sont des incroyables alliées de l’inflation.

Une fois que le diable est sortit difficile de le rentrer dans la boîte.

En baissant les taux et en inondant le marché de liquidités ils ont fait le contraire de ce qu’ils pensaient faire, ils ont alimentés un temps la déflation grâce à l’exacerbation de la concurrence et le développement rapide de technologies disruptives alimenté par les liquidités abondantes.

Dernière modification par vbvaleur (06/10/2021 20h31)

En ligne En ligne

 

#333 06/10/2021 21h14

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   250  

vbvaleur a écrit :

Nemesis Le problème c’est l’inflation, si il y’a de l’inflation les banques centrales sont pieds et mains liées car elles justifient leur intervention en disant que c’est pour se battre contre la déflation.

Oh je ne compterais pas trop sur leur mandat pour obliger les banques centrales à quoi que ce soit, surtout si elles sentent que la survie du "système" est en jeu…
La FED a déjà indiqué que la fin de son soutien serait lié à la situation éco / plein emploi.
La BCE a modifié ses règles pour s’autoriser "temporairement" (c’est le mot à la mode) un peu d’"overshoot" de l’inflation. Elle a très très envie de s’inviter dans la question climatique, mandat ou pas … Moi je parie sur des taux directeurs distincts pour très bientôt, par exemple: un "vert" et un "gris" :-)

Les mandats et les règles, ça se change, ou se contourne ou se viole…

Si elles se plantent et que ce n’est pas provisoire, elles rajoutent de l’huile sur le feu, en effet. Et vous avez raison pour l’auto entretien de l’inflation. La suite va être très stimulante en tout cas, à défaut d’être enrichissante.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #334 07/10/2021 05h57

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Némésis oui c’est très pertinent comme remarque.

Sincèrement j’espère que les taux bas vont encore durer un petit moment mais là les banques centrales n’ont plus de cartouche et nous sommes sur le fil du rasoir.

Le rétropédalage à ses limites avec l’inflation le peuple va laisser exprimer sa colère.

Alors je m’attends au pire.

Ce n’est pas un conseil de faire quoique ce soit c’est juste ce que je fais et c’est aussi pour ça que je pense que la diversification n’est pas la solution.

Dernière modification par vbvaleur (07/10/2021 10h09)

En ligne En ligne

 

[+2]    #335 08/10/2021 18h33

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Maj de mon PTF car j’ai arbitré un peu Disco :



Je vais faire attention au secteur des biens de consommation cyclique tout de même.

Si je rentre dans le secteur déjà  j’investirais que dans des entreprises disposant de marque fortes comme Ferrero(pas côtée) ou Inbev par exemple et je vais prendre mon temps parce que l’inflation va réduire les marges c’est un très mauvais signal pour les investisseurs même si il peuvent augmenter leurs prix les consommateurs ont un budget limité donc c’est un vent contraire.

Pour Warner Bros,Discovery par exemple je pense que l’inflation des salaires et donc des coûts de production n’est pas vraiment un problème car toutes les entreprises du secteur vont la subir, ça va seulement réduire l’offre de contenu car les entreprises ont un budget limité mais par la même occasion ça va maintenir l’intérêt des consommateurs et c’est que mieux.

C’est plus un problème pour les acteurs disposant d’un catalogue déjà peu volumineux car il le sera peut-être un peu moins.

Le réel vent contraire pour WBD c’est que l’augmentation des taux d’intérêt provoque faillite en série est réduise par la suite la concurrence des entreprises et probablement des dépenses de publicité mais on a quelques années avant que ça se produise et la société sera de moins s’en moins dépendante de la publicité d’ici la.

Dernière modification par vbvaleur (09/10/2021 12h40)

En ligne En ligne

 

#336 09/10/2021 22h20

Membre (2013)
Top 150 Réputation
Réputation :   181  

Bonjour vbvaleur,

Je m’intéresse également au valeur du secteur de la consommation mais je ne touche pas pour l’instant car je redoute un pincement des marges sur les prochains trimestres liées à la répercussion avec différé des hausses de couts.
Je retiens comme hypothèse une baisse à venir de ses valeurs pendant quelques mois avant un retour à la normale.

pour Discovery, je lis avec attention vos présentations sur cette valeur qui semble présenter un intérêt à long terme.
Le risque c’est d’avoir raison trop tôt. Pour partager une de mes erreurs, je ne peux que vous recommander de diversifier même si vous assumez pleinement cette position

Au plaisir de vous lire

Hors ligne Hors ligne

 

#337 10/10/2021 07h46

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Je suis d’accord avec vous pour le secteur de la consommation peut-être qu’à l’avenir on aura des meilleurs points d’entrée même si je trouve qu’il y’a quand même des bonnes opportunités en ce moment comme Inbev je patiente au risque de rater le coche par expérience j’ai compris que souvent les bonnes affaires se transforme en très bonnes affaires.
Ça m’a couté beaucoup d’argent d’apprendre ça.

Pour Disco j’ai peut-être raison trop tôt oui mais après il y’a un cas pire aussi c’est celui d’avoir tord.
Alors si ça met longtemps à se réaliser mais que ça se réalise c’est tout de même  pas si mal smile

J’essaye de diversifier seulement avec des actions qui peuvent faire x2 a court terme ou x3 sur 3 a 4 ans. Ou plus si c’est plus risqué.

Si j’arbitre c’est seulement avec beaucoup de précaution et pour saisir une réelle opportunité.

Dernière modification par vbvaleur (10/10/2021 07h56)

En ligne En ligne

 

[+1]    #338 10/10/2021 08h45

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   344  

je me suis chargé d’AB inbev dans les 50E, c’est pas l’affaire du siecle, elle va peut etre souffrir sur les marges pendant quelques trimestres mais je n’ai aucun souci pour le moyen terme. Elle vend a 70% dans les pays emergents, ou la croissance organique est forte.

Hors ligne Hors ligne

 

#339 10/10/2021 09h19

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Je comprends tout à fait votre position bullebier en plus de ça ils ont des actionnaires avec une vision à long terme (3G Capital). Quand une stratégie à long terme est appliquée à une société qui faisait tout pour plaire au marché généralement ça prends des années avant de se voir dans les comptes. Pour Inbev y’a déjà quelques années qu’ils travaillent dessus vous pourriez tirer les bénéfices de ça prochainement.

Moi ce qui m’inquiète c’est l’effet de l’inflation sur les marges d’Inbev ce n’est pas un très gros problème mais ça va agir comme vent contraire sur le cours de bourse.

Moi j’aime les sociétés avec une vision à long terme c’est seulement possible quand il y’a un actionnariat qui contrôle la société et je sais aussi qu’à chaque fois que c’est appliqué à une société qui n’en avait pas l’habitude c’est compliqué pendant un moment avant que le marché se rende compte des effets bénéfiques.
Pour certains les actionnaires même réputés passent dans un premier temps pour des incompétents qui se trompe car les résultats sont bien souvent peu flatteurs au début ou des chanceux pour qui la chance a tourné..
On le voit beaucoup sur ce forum ça, des gens avec une mauvaise connaissance des affaires qui critiquent rapidement.

Pour Discovery c’est l’inverse qui va se passer, des actionnaires avec une vision long terme comme Advance et Malone vont perdre leur influence sur la société et le PDG David Zaslav celui qui a le plus d’influence a principalement une rémunération en options et sur réalisations d’objectifs.
Plus il tarde à faire monter le cours plus il perd de l’argent.
Perdre sa vison à long terme pour une société leader avec avantage concurrentielle ce n’est pas trop un problème a CT c’est bénéfique pour le cours de bourse mais c’est toujours au détriment d’un peu de valeur à LT.

Sur ma liste de surveillance j’ai :

Facebook
Coopang
Inbev
Lionsgate
Telecom italia
Falcon et brigham
Vivendi
Kraft heinz
Des valeurs télécoms
Petrobras
Intel
Pfizer
Et d’autres

Je suis pas pressé j’attends des points d’entrée très intéressant.

Dernière modification par vbvaleur (10/10/2021 10h42)

En ligne En ligne

 

#340 10/10/2021 11h44

Membre (2018)
Réputation :   1  

Bonjour vbvaleur,

Je regardai les données concernant Mike Burry que vous citiez un peu plus haut dans la file : si je comprends bien les données Dataroma, il a opéré un mouvement entre les actions DISCA et DISCK - quel est l’intérêt de la manoeuvre d’après vous ? Est-ce justifié par l’écart de prix de la cotation entre les 2 ? Ou bien il y a d’autres raisons ?

Enfin, concernant la liste des secteurs "défensifs" que vous envisagiez dans votre vision d’un futur plus ou moins proche, vous ne faites pas mention du secteur du tabac (qui va de pair parfois avec l’armement, au niveau des investissements non éthiques) ? Est-ce les ratios d’endettement qui vous font rayer ce secteur de votre liste ?

Bon dimanche à vous !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #341 10/10/2021 12h28

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   792  

@vbvaleur : J’ai peu ou prou répondu la même chose en réputation sur le message de BulleBier re: AB Inbev avant de lire votre message smile En effet je crains qu’en cas d’inflation durable AB Inbev n’ait pas tellement de marge de manœuvre pour répercuter une hausse du prix de ses intrants sur ses consommateurs. Je préfère donc rester sur MALT pour l’instant.

@20100poursan : Un peu de tabac ne fait pas de mal dans un portefeuille, j’ai une petite ligne Philip Morris ČR (filiale tchèque - les 5ème plus gros fumeurs d’Europe -  Europe: smoking rates, by country 2017 | Statista )


Parrain Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#342 10/10/2021 12h57

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

20100poursan a écrit :

Bonjour vbvaleur,

Je regardai les données concernant Mike Burry que vous citiez un peu plus haut dans la file : si je comprends bien les données Dataroma, il a opéré un mouvement entre les actions DISCA et DISCK - quel est l’intérêt de la manoeuvre d’après vous ? Est-ce justifié par l’écart de prix de la cotation entre les 2 ? Ou bien il y a d’autres raisons ?

Enfin, concernant la liste des secteurs "défensifs" que vous envisagiez dans votre vision d’un futur plus ou moins proche, vous ne faites pas mention du secteur du tabac (qui va de pair parfois avec l’armement, au niveau des investissements non éthiques) ? Est-ce les ratios d’endettement qui vous font rayer ce secteur de votre liste ?

Bon dimanche à vous !

Je ne savais pas qu’il avait arbitré, après je ne connais pas bien Burry mais je remarque qu’il y’a des similitudes concernant nos façons d’investir alors je vais le suivre attentivement pour gagner du temps et optimiser mes efforts de recherche.

Après entre la A et la K la différence c’est les droits de vote et il y’aura plus de différence après fusion donc c’est bête de payer plus chère pour ça.
Peut-être pense-t-il pareil.

Non le secteur du tabac est à ajouter à ma liste et pour l’armement c’est pas trop dans mon cercle de compétence encore il faut que j’apprenne beaucoup de chose dessus et que j’établisse une stratégie claire.

Pour l’endettement élevé ce n’est pas forcément un problème si c’est associé à de nombreux autres critères.

Par contre pour ces deux-là franchement c’est pas éthique et même si j’ai pas trop de morale concernant mes investissements je vais passer à l’achat que si c’est une opportunité en or car j’ai peur pour mon karma ^^

Doubletrouble vous pensez que MALT a plus de marge de manœuvre que Inbev  ?

Dernière modification par vbvaleur (10/10/2021 13h00)

En ligne En ligne

 

#343 10/10/2021 13h11

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   792  

@vbvaleur : Oui. Initialement, ce qui m’a fait m’intéresser spécifiquement au malt ce sont les pénuries récurrentes de houblon et d’orge brassicole de ces dernières années*. Je crois donc que si les prix de MALT devenaient trop élevés pour un client, il y en aura forcément d’autres qui préfèreront payer ce prix plutôt que se retrouver dans l’incapacité de produire.

En revanche, en magasin, si le consommateur constate avec dépit que le prix de sa bière habituelle a augmenté de 10%, il est possible qu’il choisisse une bière moins chère d’un concurrent qui préfère rogner sur ses marges en espérant que l’inflation ne dure pas.

* https://www.unigrains.fr/wp-content/upl … sicole.pdf

Dernière modification par doubletrouble (10/10/2021 14h20)


Parrain Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #344 10/10/2021 13h39

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Houla pour la société Malt (Malteries Franco-Belges) je vais y aller doucement sinon je sais que je vais pas me faire des copains encore^^

La société n’a pas dette c’est bien mais ça ne veut pas dire forcément qu’ils ont une bonne gestion financière je préférais qu’ils s’endettent pour pas chère qu’ils investissent pour de la croissance interne ou externe et si ils ont pas la capacité de le faire à un bon rendement qu’ils remontent plutôt ça aux actionnaires avec des dividendes.

La société est dans le secteur de la consommation mais n’a pas de marque donc pas d’avantage concurrentiel important.

Ils ont des marges faibles

Une société comme ça personnellement ça m’intéresse à un multiple cours sur FCF très faible et ça dépend aussi  du coût d’opportunité du moment.

Je préfère de loin Inbev, dans ce secteur j’aime les marques bien plus que les usines.
Pour les usines il y’a bien souvent une forte intensité capitalistique et ça nécessite beaucoup de salariés ce n’est pas pour rien qu’on cherche à externaliser ça.
Avec la mondialisation mieux vaut ne pas trop posséder des usines de production ça permet de s’adapter rapidement.

J’espère ne vous avoir pas fâché ce n’est que mon idée de la chose wink

Dernière modification par vbvaleur (10/10/2021 15h48)

En ligne En ligne

 

Favoris 1   [+1]    #345 11/10/2021 10h22

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   792  

@vbvaleur : Vous ne me fâchez pas, au contraire, c’est toujours intéressant de discuter en partant de points de vue opposés ! Nous sommes des investisseurs, parfois il faut un peu de foi pour rester sur un dossier mais l’essentiel du processus doit rester cartésien et donc pouvoir être défendu rationnellement et sans passion smile

Au sujet de MALT, la création de valeur se fait principalement à l’étage en dessous, la Compagnie Internationale de Malteries et les filiales d’Europe de l’Est. Vous voyez avec justesse l’aspect négatif des usines (forte intensité capitalistique, employés…) mais j’y trouve malgré tout un aspect positif : c’est une très forte barrière à l’entrée. En période de stress économique, je ne crois pas à la fidélité du consommateur envers une marque dans ce secteur particulier : un homo economicus appauvri aura mécaniquement tendance à se rabattre sur la moins chère, même si parfois à son corps défendant. J’en veut pour preuve la consommation d’ersatz comme la chicorée ou le rutabaga, ou l’alcoolique qui boit de la Listerine. J’essaie donc de me placer en amont : production (Linas Agro, BF Spa, Adecoagro, NTS, Newlat), logistique (Dole plc, NTS, Linas Agro), raffinage (MALT, Skåne-möllan, Newlat, Adecoagro, BF Spa)… Tout ce qui est produit, acheminé et raffiné sera empaqueté et distribué par une société (parfois même par le producteur, comme BF qui vend ses propres produits), peu m’importe laquelle - en revanche, les variables sont beaucoup plus complexes en bout de chaîne : il n’est pas garanti que AB Inbev fasse mieux que Molson Coors, Carlsberg ou Royal Unibrew… Peut-être même que ce sera un producteur de whisky comme Diageo qui tirera le plus de valeur du malt acheté ? Je préfère ne pas être impliqué à ce stade, car je n’ai pas confiance dans la rationalité du processus de décision ni la solvabilité d’homo economicus.

Je suis en revanche 100% d’accord avec votre argumentaire dans d’autres secteurs : automobile, tech ou luxe par exemple, où la marque détermine clairement le pricing power et l’infrastructure est secondaire (e.g. l’iPhone "designed in California") - parfois, voire souvent, au delà de toute rationalité.


Parrain Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #346 11/10/2021 15h17

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

Je viens de regarder les comptes de la Compagnie Internationale de Malteries la principale filiale sur 4 ans de 2017 à 2020.. impossible de voir plus car leur site bug..
J’aime pas, j’ai besoin de voir les résultats sur 10 ans.
Pendant cette période il y’a rien d’enthousiasmant le Résultat net a même baissé et les résultats sont fluctuants.
Je payerai jamais plus de 10 fois les FCF moyens une société comme ça.

Après j’ai regardé heinken, molson et Inbev et franchement c’est guère meilleur le marché de la bière n’a pas vraiment le vent en poupe.

Et vous avez raison sur le fait que en temps de crise le consommateur pour satisfaire son besoin d’alcool va peut-être abandonner les meilleurs marques car il y’a une belle différence de prix c’est presque du luxe.

Franchement grâce à vous je vais être encore plus difficile sur mes critères dans ce secteur.
Je ne pense pas que ça soit un secteur  refuge en temps de crise systémique .

A choisir je prendrais tout de même Inbev pour la valorisation, les marges, et la philosophie de 3g capital.

Pour Malt à 250 euros le cours la il y’avait une opportunité mais maintenant je vois pas trop.. Pour moi c’est une bulle sur les petites sociétés.

Encore une possibilité d’arbitrage de mes actions Discovery qui s’éloigne ^^

Dernière modification par vbvaleur (11/10/2021 15h49)

En ligne En ligne

 

#347 25/10/2021 19h55

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   400  

]Hier j’ai vu que Robert Olstein un investisseur dans la valeur renommé a fait de Discovery sa deuxième plus grosse participation tout juste après Walgreens.
Dû coups je me suis permis de lui envoyer un mail pour savoir ce qu’il pensait de Discovery et si il avait une autre grosse conviction.
Voici leur réponse :



Homepage - Olstein Funds

C’est sympa de répondre en tout cas wink

Dernière modification par vbvaleur (25/10/2021 19h58)

En ligne En ligne

 

#348 28/10/2021 07h59

Membre (2021)
Réputation :   0  

vbvaleur, le 06/10/2021 a écrit :

En partant du principe qu’il va y’avoir de l’inflation et une montée des taux d’intérêt.
Que les états vont se retrouver dans une situation dramatique.
Que nous allons traverser une crise sans équivalent suite à ça

Peu importe les états financiers je me refuse d’investir dans ce qui touche de près ou de loin à la construction ou l’immobilier.

(,,,)

Je veux des grosses marges nettes et des actifs d’une grande valeur au bilan bref de quoi se protéger de l’inflation.

Bonjour vbvaleur,

Pourquoi êtes vous si negatif sur l’immobilier ? Dans un scenario de forte remontée des taux l’endettement sera peut-être un problème, mais les actifs réels ne sont-ils pas une bonne parade contre l’inflation ?

Merci par avance pour votre éclairage.

Hors ligne Hors ligne

 

#349 28/10/2021 08h07

Membre (2016)
Réputation :   86  

Bonjour

Il ne vous a pas échappé que les prix de l’immobiliers sont devenus délirant un peu partout dans le monde

Une remontée des taux d’intérêts sortiraient des dizaines de millions de gens du marché.

Plus d’acheteur et donc un effondrement des prix parce que vous avez toujours des gens qui doivent vendre à tout prix.

La seule chose qui a permis a l’immobilier de monter de manière déraisonne c’est la baisse des taux qui a accompagné ce mouvement.

S’il s’inverse brutalement ce sera sanglant.

Cela dit à titre personnel c’est un scénario dans lequel je ne crois absolument pas.

Je n’adhère pas non plus au catastrophisme global de VBvaleur.

Personne n’a intérêt à ce que les taux remontent brutalement, ces taux sont pilotés par les banques centrales et continueront de l’être, l’inflation est transitoire comme après chaque grande crise.

Pour ce qui est de l’immobilier, les taux ne peuvent plus descendre ou très peu, il y a donc peu de chance de faire une bonne affaire en achetant maintenant à mon avis.

Hors ligne Hors ligne

 

#350 28/10/2021 08h23

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   792  

@Deadpool : C’est plus compliqué que cela. Vous vous rappelez de ces articles parlant de pouvoir d’achat (évalué en m2) dopé par la baisse des taux ? Comme celui-ci :

Immobilier: le pouvoir d?achat des Français au plus haut depuis 2002 - Figaro Immobilier

Si les taux remontent, ce "pouvoir d’achat" va mécaniquement baisser exactement de la même manière.

Cela signifie que dans un scénario de stagflation, où les rémunérations ne suivent pas l’inflation, les acheteurs potentiels verront leurs budgets baisser et tireront les prix vers le bas.

De l’immobilier acheté pas cher à taux bas, vers 2015-2016, devrait rester un hedge correct, mais de l’immobilier acheté à "prix COVID" récemment pourrait s’avérer un albatross autour du cou des investisseurs malgré d’excellentes conditions d’acquisition à taux fixe très faible. Surtout si les taxes foncières sont réévaluées à la hausse.

Dans le scénario improbable d’une hyperinflation, l’immobilier restera par contre une réserve de valeur satisfaisante, mais pas forcément optimale comparativement à d’autres actifs tangibles.

L’espoir de rembourser ses crédits avec de la monnaie de singe me semble naif smile


Parrain Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de vbvaleur"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur