Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#901 02/08/2019 10h07

Membre
Réputation :   5  

Serait-ce la raison de la chute de plus de 2% des ETF World ce jour ?
Cela parait tellement peut rationnel qu’un seul homme ait autant de pouvoir juste en envoyant un tweet !

Hors ligne Hors ligne

 

#902 02/08/2019 10h13

Membre
Réputation :   9  

A ce que j’ai compris, il joue sa réélection en ce moment et il voudrait voir baisser le dollar. D’où des annonces de guerre commerciale.

Hors ligne Hors ligne

 

#903 02/08/2019 10h41

Membre
Réputation :   1  

Mali49 a écrit :

Serait-ce la raison de la chute de plus de 2% des ETF World ce jour ?
Cela parait tellement peut rationnel qu’un seul homme ait autant de pouvoir juste en envoyant un tweet !

Qui est tout de même président de la première puissance économique du monde … attaquant la deuxième

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #904 02/08/2019 10h51

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   453  

@Mali49, bien-sûr que c’est ça, comme à chaque fois qu’il bombe le torse, toutes les bourses ouvertes accusent près de 2,5% de recul (y compris le Footsie à -2%).

Les marchés financiers s’affaissent après les annonces de Trump sur la Chine - Boursorama

Et oui crashray la course à la présidentielle 2020 est déjà largement lancée et à priori il pourrait faire de l’Europe son souffre-douleur. Ce n’est que l’avis d’un journaliste, mais cela me parait plus que crédible.

A lire en navigation privée: Pour être réélu, Donald Trump risque de cibler la zone euro | Le Revenu

À quinze mois des élections présidentielles, Donald Trump veut garder l’avantage dans la course à la Maison-Blanche. Pour arriver à ses fins, il pourrait se détourner de la Chine et cibler la zone euro et ses importants excédents commerciaux.

Tandis que Xi Jinping n’est guère préoccupé par son calendrier électoral, le président américain, lui, doit se présenter devant ses électeurs avec des résultats tangibles. Et le temps presse.

Pour aller plus vite, l’homme pourrait très bien changer de cible en se tournant vers la zone euro (pour Trump, c’est l’Allemagne) et son gigantesque excédent extérieur.

Trump d’ailleurs n’attendra sans doute pas trop puisqu’il doit faire des annonces dès ce soir à 19h45 concernant l’Europe, et ça m’étonnerait que ce soit pour dire que nous sommes ses meilleurs alliés…au programme agro-alimentaire, alcool, auto et aviation.

Trump set to make announcement on European trade - MarketWatch


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#905 02/08/2019 11h09

Membre
Réputation :   61  

Également, la fed a baissé son taux directeur de 0.25%.
Fed Chair Powell on Federal Reserve’s decision to cut rates

Le marché a réagit négativement. L’hypothèse est que c’est parce que Powell précise qu’il ne s’agit pas du début d’un "easying cycle" mais d’un "mid-cycle adjustment". Ca laisse penser qu’il n’y aura pas d’autre baisse (ou peu de baisse) dans le futur proche. Le marché prévoyait plusieurs baisses successives.

Hors ligne Hors ligne

 

#906 02/08/2019 11h25

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   453  

@Stouf, oui mais ça c’était mercredi et l’effet a été immédiat aux US et s’est lu hier dans les indices européens et était partiellement pricé par les marchés.
Le S&P avait baissé de 1,09% mercredi et dès jeudi tout avait été quasiment repris avant l’annonce de Trump qui a été marqué ensuite par une baisse des indices US de 2%.
Et donc l’Europe ce matin prends ces 2%++ de pertes.

Édit: un article montrant la "manœuvre" de Trump.
Stock Traders Have Theories About the Timing of Trump’s Tariff Tweet


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#907 02/08/2019 12h11

Membre
Réputation :   0  

Stouf a écrit :

Également, la fed a baissé son taux directeur de 0.25%.
Fed Chair Powell on Federal Reserve’s decision to cut rates

Le marché a réagit négativement. L’hypothèse est que c’est parce que Powell précise qu’il ne s’agit pas du début d’un "easying cycle" mais d’un "mid-cycle adjustment". Ca laisse penser qu’il n’y aura pas d’autre baisse (ou peu de baisse) dans le futur proche. Le marché prévoyait plusieurs baisses successives.

Une baisse de taux qui n’est pas suffisante au gout du président Trump. Cela peut-être une des raisons de l’annonce faite sur Twitter et ainsi inciter la fed à continuer la baisse des taux comme Trump le souhaite.

À noter que cette taxe de 10%:
-ne prendra effet qu’en septembre et laisse donc une place aux négociations.
-Affecteront cette fois-ci des produits de vie courant consommé par les Américains. Les précédentes taxes étaient plus ciblées sur les produits industriels que sur des produits de consommation.

Dernière modification par Glider (02/08/2019 12h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#908 05/08/2019 19h18

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   95  

Bonjour,

Les deux derniers tweets du président Trump me semblent faire apparaitre pour la première fois une vraie impasse.
Le Yuan est parti en forte baisse en réaction aux désordres liés à la nouvelle politique Américaine de surtaxe. Certains pourront dire que la Chine dévalue sa monnaie. J’ai la faiblesse de penser que suivant l’action réaction le forex pilote mieux le Yuan que la Chine. Et que la faiblesse du Yuan doit nuire à la fierté de certains dirigeants. Cette conséque ce me parait plus une réaction marché qu’une volonté chinoise.
Mais surtout comment les USA pourrait faire remonter le Yuan ? Si ce n’est en en achetant massivement !
Ce serait bien sur le comble de l’ironie de se retrouver avec des milliards de Yuan fabriqués en Chine et acheté aux USA !
Bref on le comprends bien, Trump n’a aucune solution contre le mouvement du marché et son dirigisme va s’arrêter là à mon avis. Il n’a plus qu’à faire bonne figure rapidement s’il ne veut pas mettre la bourse mondiale à feux et à sang.

Autre message, il indique à l’instant qu’il veut mettre en place une justice expéditive pour les peines de mort pour des assassins de masse. On peut penser que ce genre de justice non seulement risque de ne pas arrêter les extrémistes mais qu’elle risque de les mettre au premier plan ce qu’ils souhaitent souvent.

Bien à vous,


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#909 07/08/2019 00h29

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   530  

Trump accuse la chine de manipuler sa monnaie.
Pendant des années Trump souhaitait accuser la Chine de "Manipulateur de monnaie", c’est maintenant chose faite.

China Acts to Limit Yuan Plunge, Bringing Some Relief to Markets

Tian Chen, Bloomberg a écrit :

China took steps to limit weakness in the yuan, providing some stability to global financial markets in the wake of Monday’s rout, and said it won’t depreciate the currency to be competitive.

The People’s Bank of China on Tuesday set the daily currency fixing stronger than analysts expected and announced the planned sale of yuan-denominated bonds in Hong Kong. The moves, which came after the U.S. labeled the country a currency manipulator, helped drive the yuan up 0.2% a day after it sank the most since 2015. The central bank also rejected the accusation it manipulates the yuan.

Traduction:

La Chine a pris des mesures pour limiter la faiblesse du yuan, apportant une certaine stabilité aux marchés financiers mondiaux à la suite de la déroute de lundi, et a déclaré ne pas déprécier la devise pour la rendre compétitive.

La Banque populaire de Chine a fixé mardi le fixing quotidien de la devise à un niveau supérieur aux attentes des analystes et a annoncé la vente prévue d’obligations libellées en yuan à Hong Kong. Les mouvements, qui ont eu lieu après que les États-Unis eurent qualifié le pays de manipulateur de monnaie, ont contribué à faire augmenter le yuan de 0,2% un jour après le naufrage depuis 2015. La banque centrale a également rejeté l’accusation selon laquelle elle manipulait le yuan.

Cet article présente quelques vidéo en Anglais intéressante.
www.bloomberg.com/news/articles/2019-08 … anipulator

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2019-08-06_at_41549_pm.png

Certain disent que cette reaction sur les cours de la devise chinoise est une réaction naturelle des marché; Suite a l’imposition a 10% de B$300N d’importation. réajustement du marché des change et en plus :

D’autres pensent autrement https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2019-08-06_at_52801_pm.png

WRAPUP 8-Trump dismisses trade war fears; China warns of market chaos
In June, China issued a travel advisory warning Chinese tourists about the risks of traveling to the United States, citing concerns about gun violence, robberies and thefts.
En francais : La Chine a publié un avis de voyage mettant en garde les touristes chinois contre les risques de voyager aux États-Unis, invoquant des préoccupations concernant la violence armée, et les vols.

Air China said on Tuesday it was suspending its flights on the Beijing-Honolulu route starting on Aug. 27
En francais : Air China a annoncé mardi la suspension de ses vols sur la ligne Beijing-Honolulu à partir du 27 août.

A suivre.

Dernière modification par Miguel (07/08/2019 16h37)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #910 07/08/2019 16h12

Membre
Réputation :   64  

Ayant passé 15 jours en Chine en Juillet, à Pékin et Shangaï, et visitant régulièrement ces pays pour échanges académiques, l’impression est que maintenant les mégalopoles chinoises ressemblent par beaucoup d’aspects aux villes américaines. 

Shangai notamment ressemble à New York en plus propre, moins dangereux et avec un réseau de transports beau comme un sou neuf et c’est voulu. La propreté est une évolution récente assez frappante ainsi qu’un net déclin de la pollution certes limité à ces vitrines ou règne un consumérisme débridé.

En revanche, la culture est moins présente qu’aux USA - il faudra attendre un peu pour que ce fonds puissant ressorte aussi clairement qu’au Japon - et  il y a une atmosphère extrêmement pesante de contrôle social, de répression des opinions politiques divergentes, de persécution des minorités, de corruption et surtout  de lutte pour le pouvoir. Les USA sous Trump empruntent quelque peu ces chemins mais cela déclenche une polarisation violente dans l’opinion qui s’exprime très librement.

Selon ce que je comprends, le PC chinois a chevillé au corps un nationalisme qui attend de prendre sa revanche sur la période 1750-1948, deux siècles de mondialisation malheureuse et in fine humiliante.  C’est avec la réussite matérielle la grande source de sa légitimité. 

Il est fascinant que les USA et leurs alliés aient autant aidé la Chine en leur offrant sur un plateau l’accès aux marchés internationaux et la possibilité d’un développement économique de type mercantiliste sans prendre des garanties contre les barrières protectionnistes non tarifaires( et contre la fraude pure et simple). La Chine a ouvert à la concurrence internationale certains secteurs bien choisis pour leur caractère non stratégique comme la consommation discrétionnaire et l’automobile et n’a ouvert  les secteurs stratégiques que dans la mesure ou ils n’avaient pas encore développé la technologie. Et son système légal est verrouillé.

La concurrence libre et non faussée et les autres billevesées du consensus de Washington ne sont pas la tasse de thé du capitalisme oligarchique autoritaire qu’est le socialisme aux caractéristiques chinoises.  Ils ont correctement analysé ceci comme un des outils du soft power US. Influence politique serait mieux que soft power mais l’usage de l’anglicisme illustre mieux la prégnance de la chose.

Il est bien possible que la Chine soit en train de realiser son objectif de parité stratégique avec les USA. Et que les USA ont commencé à comprendre leur erreur. La méthode Trump manque cependant de subtilité et je serais surpris qu’il impose à la Chine quoi que ce soit qu’elle ne veuille pas. Ils ne se laisseront pas faire comme ces idiots d’ Européens qui ont acheté des titres obligataires notés AAA et meritant C avec perspective négative et laissent les multinationales US du secteur technologique écraser la concurrence sans payer de taxe.  Il est en train de discréditer profondément son pays, de perdre la confiance de ses partenaires et donc d’eroder son soft power. Est ce que ca ira jusqu’à la perte du soft power des USA et de la rente de situation qui en découle? Ce n’est pas sur, d’autant que les outils militaires juridiques et monétaires de hard power sont toujours là.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #911 14/08/2019 08h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1660  

Pour qui s’intéresse aux comportements de consommation et d’épargne de la jeune génération (les 25-40 ans) aux USA, je recommande la série de vidéos "Millennial Money" de la chaîne YouTube CNBC Make It. Chaque vidéo présente une situation personnelle, en décrivant les revenus, les dépenses, la dette, la stratégie d’épargne.

On y voit la diversité des comportements, entre le jeune coiffeur talentueux qui gagne 280k$ à 25 ans mais dilapide l’essentiel en frais faramineux de voitures, mode et Uber Eats, l’ex analyste CIA reconvertie avec succès dans le reiki (revenus 108k$) mais qui dépense tout sur son thérapeute et son vieux chien, ou le jeune couple californien (revenus 200k$) avec une stratégie très réfléchie d’accession rapide à l’indépendance financière (le mari est comptable).

On comprend mieux le rapport des Américains à la dette (on y parle beaucoup de prêts étudiants et d’achats conso à crédit), la nécessité pour beaucoup d’avoir un 2e voire un 3e job etc.

De cette série, je retiens surtout que le premier déterminant de la croissance patrimoniale n’est pas le niveau des revenus professionnels, mais plutôt la conscience (très variable dans l’échantillon) de la nécessité de l’effort d’épargne et la capacité de définir une stratégie d’épargne (très compliquée pour certains malgré de beaux revenus).

Je mets quelques liens de vidéos ci-dessous, mais je conseille toute la série à ceux que ça intéresse.



Dernière modification par Scipion8 (14/08/2019 08h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#912 15/08/2019 01h09

Membre
Réputation :   24  

Ces petits films sont intéressants , mais pour quelqu’un qui ne connait pas les USA on a du mal à se rendre compte : qu’est ce qu’un salaire moyen là bas, qu’est ce qui correspondrait à un faible salaire etc . J’ai essayé de me baser sur les prix cités pour certaines choses pour avoir une référence , mais ce n’est peut être pas pertinent (tarif de la coupe de cheveux ou de la séance de reiki , ça semble bien élevé…)
Il y a d’autres films dans la série parlant de personnes vivant avec 50000 $ , est-ce relativement faible là bas ou pas? Ces personnes semblent habiter des apparts corrects (propreté) et être vêtues correctement aussi.
Pas vu de film sur un quartier relativement défavorisé , pas vu de personnes comme celles que je croise tous les jours dans le quartier où je travaille(disons assez en bas de l’échelle)

Quelqu’un pourrait-il me donner des éléments ?

Hors ligne Hors ligne

 

#913 15/08/2019 08h41

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1660  

Bonjour Victoire,

Cette étude de la Fed donne beaucoup de détails sur les revenus et le patrimoine des ménages américains.

Quelques chiffres (2016), au niveau des ménages (et non des individus) :
- revenu médian d’un ménage = 52,7k$
- revenu moyen d’un ménage = 102,7k$
- 3e décile = 31,4k$, 7e décile = 86,1k$, 85e centile = 136,0k$, 95e centile = 260,2k$
- revenu moyen du dernier décile (le top 10%) = 514,7k$ !
- revenus moyens par tranche d’âge : <35 ans = 40,5k$, 34-44 ans = 65,8k$, 45-54 ans = 69,5k$, >75 ans = 40,0k$
- revenus médians : célibataires (<55 ans) sans enfant = 33,4k$, couple avec enfants = 81,4k$
- revenus moyens : célibataires (<55 ans) sans enfant = 58,1k$, couple avec enfants = 136,0k$
- revenus médians : blancs = 61,2k$, noirs = 35,4k$, hispaniques = 38,5k$ (je reprends les catégories statistiques "ethniques" US)
- revenus moyens : blancs = 123,4k$, noirs = 54,0k$, hispaniques = 57,3k$

Les différences importantes entre revenus moyens et revenus médians manifestent une distribution beaucoup plus inégalitaire qu’en France. Les pauvres aux USA sont plutôt plus pauvres qu’en France, alors que la classe aisée est beaucoup plus nombreuse et plus riche aux USA qu’en France.

Hors ligne Hors ligne

 

#914 15/08/2019 11h59

Membre
Réputation :   64  

Il s’agit de revenus before tax. La protection sociale est moins généreuse qu’en France mais moins couteuse. L’assurance-chômage notamment. Les frais médicaux  notamment peuvent être très lourds et une hospitalisation peut avoir un impact patrimonial. Certains services comme l’enseignement supérieur sont fort chers.
Ces éléments  accentuent les effets patrimoniaux  de l’inégalité de la répartition de revenus. Les stratégies pour devenir rentier subissent nettement moins de frottement fiscal aux USA.
La pauvreté aux USA tend à se concentrer dans des zones circonscrites. Si on peut les éviter, on les évite, ce que je fais . Je n’ai fréquenté de zones limitrophes que durant un an d’études dans une grande ville.Ca me paraissait plus sordide qu’en France mais c’était il y a longtemps, la France s’étant depuis americanisée sur ce point.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #915 28/08/2019 13h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1660  

Selon les chiffres du Bureau of Labor Statistics (BLS), le ménage américain moyen, en 2017, avait :
- un revenu moyen avant impôts de $73 573
- des impôts directs de $10 489 (soit 14% du revenu moyen avant impôts ; dont $8 367 en impôts fédéraux et $2 046 en impôts locaux) (NB : c’est le chiffre de 2016, je n’ai pas trouvé le chiffre de 2017)
- des dépenses annuelles de $60 060

Cela donne un taux d’épargne bien faible… 8,1% selon la Fed, nettement moins si je fais le calcul avec les chiffres ci-dessus - contre plus de 14% en France.

La répartition des dépenses est intéressante (le logement et l’alimentation représentent près la moitié du budget total) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2019-08-29_average_consumer_expenditures_usa.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2019-08-29_average_consumer_expenditures_usa2.jpg

Hors ligne Hors ligne

 

#916 28/08/2019 17h23

Membre
Réputation :   64  

Les données de l’OCDE, donc selon une méthodologie permettant a priori de comparer, donnent en 2017 8.5% en France 6.9% aux USA.

Comptes des ménages - Épargne des ménages - OCDE Data

Ce taux semble tendanciellement en hausse aux USA et s’éroder légèrement en France depuis 10 ans.

La discordance avec les chiffres des banques centrales s’explique probablement par des différences de méthodologie entre les banques centrales et l’OCDE. En effet au dénominateur de la BdF et de la Fed on utilise le revenu disponible brut (taxes et cotisations sociales déduites avec ajustement par la variation de l’épargne retraite par capitalisation). Et au numérateur, l’effort d’épargne retraite contribue.

Hors ligne Hors ligne

 

#917 27/09/2019 23h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   530  

La situation économique des USA
Wall Street rebondit aux différentes situations politiques

Cette fois ci c’est la possibilité d’une destitution du président qui fait baisser le marché.

Affaire avec l’Ukraine : Donald Trump a bien demandé à son homologue d’enquêter sur Joe Biden

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2019-09-27_at_30801_pm.png

traduction du tweet de Donald Trump, LCI a écrit :

Aussitôt l’échange relayé, Donald Trump a réagi via Twitter : "Les démocrates vont-ils s’excuser après avoir vu ce qui a été dit lors de l’appel avec le président ukrainien ? Ils devraient, il s’agissait d’un appel parfait - je les ai eu par surprise !"

Il les a eu par surprise … Ce n’est pas ce que certains pensent.

En effet.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2019-09-27_at_35022_pm.png


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #918 26/11/2019 18h41

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   530  

Pour relancer la file et pour un sourire.

D.T. vient de changer sa résidence Fiscale.
Il quitte N.Y. et s’installe en Floride.

Enjoy !


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne Hors ligne

 

#919 02/12/2019 00h59

Banni
Réputation :   -1  

J’invite les esprits ouverts à consulter la chaîne YouTube Radio Québec, afin de comprendre Trump et ses méthodes.

Hors ligne Hors ligne

 

#920 04/02/2020 03h17

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1660  

Un lien à surveiller pour ceux qui suivent l’élection présidentielle US : le marché des prévisions sur les chances de nomination du candidat démocrate :

- Joe Biden, qui avait longtemps mené, cède la tête à Bernie Sanders, désormais favori avec environ 45% de chances d’être désigné. Biden suit avec environ 20% de chances.

- Elizabeth Warren, qui contestait un moment la tête à Biden, s’effondre avec environ 9% de chances.

- Michael Bloomberg est en progression avec environ 16% de chances. A noter que Bloomberg ne participera pas aux primaires de février (Iowa, New Hampshire, Nevada, Caroline du Sud), mais rejoindra la course à partir de la primaire de l’Alabama, le 3 mars.

- Le jeune Pete Buttigieg, un temps à la mode, semble finalement ne pas percer, à environ 7% de chances.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2020-02-04_predictit_democratic_primaries.jpg
Mon sentiment, c’est qu’une nomination de Biden ou de Bloomberg comme candidat démocrate serait optimale pour le marché boursier US, car cela assurerait l’élection d’un candidat market-friendly dans tous les cas le 3 novembre. La nomination de Sanders créerait sans doute beaucoup plus d’incertitude pour les marchés, même si on peut éventuellement penser qu’elle améliorerait les chances de réélection de Trump compte tenu du positionnement très à gauche (en termes US) de Sanders.

Assez étonnant que l’élection se joue entre des politiciens aussi âgés : 79 ans cette année pour Sanders, 78 ans pour Biden et Bloomberg, 74 ans pour Trump, 71 ans pour Warren.

Dernière modification par Scipion8 (04/02/2020 03h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#921 04/02/2020 08h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   229  

Trump a son bilan économique qui parle pour lui, l’électeur est prêt à lui pardonner ses frasques ou ses excès, du moment qu’il lui procure du travail et soit pro-business.

Sanders est un "socialiste" ( au sens US du terme ) qui veut plus d’état, plus de taxes … il n’a aucune chance d’être élu s’il se présentait face à Trump.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#922 04/02/2020 11h13

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2025  

Je serais bien plus prudent avant d’affirmer que tel candidat, s’il gagne les primaires, n’aurait "aucune chance" de gagner l’élection.
En 2016 aussi il y avait un candidat qui n’avait "aucune chance"…


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#923 04/02/2020 11h33

Membre
Réputation :   9  

Je partage tout à fait votre avis, d’autant plus que Trump hérisse particulièrement les démocrates "modérés", et Sanders peut sans doute l’emportant en élargissant la base électorale du parti (en ne se limitant pas aux plus éduqués).

Obama avait réussi à élargir sa base en son temps, il me semble que c’est aujourd’hui nécessaire pour les partis progressistes (le parallèle avec la France est assez évident pour moi) : il n’est pas possible d’emporter les élections avec le seul vote des fonctionnaires ou des cadres sup.

Dans le cas où Sanders serait élu, il faudrait voir avec quelle Assemblée et quel Sénat… Même si Trump ou Macron ont prouvé que l’establishment pouvait servir son maître bien qu’il l’insulte dans ses discours, Sanders serait sans doute perçu comme plus "dangereux"

Dernière modification par uHJP (04/02/2020 11h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#924 06/02/2020 09h47

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   883  

Voilà, sans surprise (de mon côté du moins, mais pas que) la tentative de destitution fait chou blanc :
Procès en destitution. Sans surprise, le Sénat acquitte Donald Trump
En fin de compte il se passe exactement ce que l’on pouvait pressentir : tout ce bruit alimentant une éventuelle hautement improbable destitution sur des éléments légers n’aura finalement fait que renforcer Trump au détriment de ceux qui auront soutenu cette procédure et en plus lui donnent davantage de légitimité.
S’il se fait réélire, cet épisode n’y sera pas étranger, même si beaucoup d’éléments interviendront encore pour faire basculer une campagne d’un côté ou de l’autre.

Je me garde bien de prendre position ou d’avoir une once de préférence pour tel ou tel camp, la politique aux Etats-Unis montre en spectacle à peu près tout ce qu’il ne faudrait pas que la politique soit, c’est le citoyen lambda qui en subit les conséquences.

Hors ligne Hors ligne

 

#925 06/02/2020 10h07

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   234  

A mon sens il y a quelques génies politiques dans l’équipe derrière Trump. Si le krash qu’on attend tous* depuis quelques temps survient avant l’élection, loin de lui être fatal il pourra le mettre sur le dos de la Chine et des "méchantes entreprises globalistes" qui ne l’ont pas écouté et ne sont pas "rentrées" aux USA. Et se proposer en sauveur : "Regardez comme j’ai propulsé les marchés avant que la Chine ne pourrisse tout, vous allez faire confiance à un vieux Trotskyste ou au maire de South Bend, IN, pour la redresser maintenant, ou bien à moi qui ait fait mes preuves ?"

A ce niveau de téflon/chance depuis 2016, face à l’acharnement légal des Dems qui l’attendaient à chaque tournant, il y a forcément une vraie part de talent.

(*) Bill Maher roots for recession so that Trump loses in 2020 | TheHill

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur