Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#701 24/08/2018 17h24 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   11 

C’est marrant, je suis intellectuellement d’accord avec vous, et en même temps je trouve ça triste.
Ils ont élu un porc, et il tient vaillamment ses promesses en se roulant dans la fange.

Hors ligne

 

#702 24/08/2018 17h48 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Banni
Réputation :   18 

Deb67 a écrit :

C’est marrant, je suis intellectuellement d’accord avec vous, et en même temps je trouve ça triste.
Ils ont élu un porc, et il tient vaillamment ses promesses en se roulant dans la fange.

Deb67 a écrit :

"La force d’une démocratie est de faire passer des mesures dont l’application sera acceptée même par leurs opposants"
J’ai bien peur que cela consiste à prendre les choses à l’envers : pour moi ce serait plutôt une définition de la démocratie, ou même ce qui, seul, lui permet d’exister.
J’en veux pour preuve les habitudes africaines : quand tout va pour le mieux, ils arrivent à peu près à organiser des élections, par contre, pour ce qui est d’en respecter le résultat… presque jamais !

Dernière modification par maxcorporis (24/08/2018 17h49)

Hors ligne

 

#703 25/08/2018 00h04 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   11 

Maxcorporis, si je devine votre propos en rapprochant mes deux interventions, vous semblez pointer une contradiction. Or, je me permets d’enfoncer une porte ouverte : être triste d’un résultat ne veut pas dire qu’on le conteste. Je dirai même plus, c’est parce qu’on a ni les moyens ni l’intention de le contester qu’on en est réduit à la tristesse.
Par contre, s’il s’agit d’envoyer une milice ou des chars d’assaut pour dégommer le nouvel élu, il vaut mieux être tout à son action plutôt que noyé dans son chagrin. ;-)
[et quand je parle de respecter un résultat, cela veut dire ne pas s’y opposer concrètement, mais cela n’exclut nullement la critique]

Dernière modification par Deb67 (25/08/2018 00h08)

Hors ligne

 

#704 13/09/2018 02h55 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   401 

Bloomberg Economics By Alexandre Tanzi  and Rich Miller

There’s Never Been a President This Unpopular With an Economy This Good
Il n’y a jamais eu de président aussi impopulaire avec une économie aussi bonne

Le livre de Woodward "FEAR" se vend bien.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2018-09-12_at_63837_pm.png

Amazon se dépeche de restocker le livre qui se vend rapidement.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2018-09-12_at_52608_pm.png

C’est sans précédent.
Trump est le seul Président de l’histoire récente dont la cote d’approbation a été inférieure au sentiment économique.
«L’économie est en plein essor, mais les chiffres du président Donald Trump sont un effondrement», a déclaré le sondeur de l’université de Quinnipiac, Tim Malloy.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2018-09-12_at_63146_pm.png

L’article de Bloomberg partiellement traduit :
L’impopularité de Trump pose des problèmes aux candidats républicains.

Alexandre Tanzi  and Rich Miller traduit a l’aide de Google translate a écrit :

«Il y a une énorme déconnexion», a déclaré Karlyn Bowman, un membre éminent et expert des sondages d’opinion à l’American Enterprise Institute, un groupe de réflexion conservateur basé à Washington. «L’économie ne semble pas dominer comme elle le fait souvent lors des élections.»

C’est un gros problème pour les républicains qui essaient de garder le contrôle du Congrès. Le directeur du budget de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, en a reconnu la semaine dernière, affirmant aux partisans républicains lors d’une réunion privée qu’ils devaient amener les électeurs à se concentrer sur l’économie et non sur Trump en novembre, selon le New York Times.

Il ne fait aucun doute que l’économie est en marche - même si elle ne se porte pas aussi bien que le président a maintenu lundi dans un tweet hyperbolique, suggérant que sa performance pourrait être la meilleure de toutes. Le produit intérieur brut a progressé à son rythme le plus rapide en quatre ans au deuxième trimestre. Le chômage est à peu près le plus bas depuis les années 1960 et les salaires semblent enfin augmenter.

Selon le sondage hebdomadaire Bloomberg Consumer Comfort, les ménages sont d’accord pour dire que l’économie se porte bien.

Le problème pour Trump: Alors que le sentiment des consommateurs sur l’économie est actuellement plus élevé que la moyenne des présidents depuis le début du sondage dans les années 80, son taux d’approbation mesuré par un sondage Washington Post / ABC News est le plus bas.

C’est le resultat des calculs Langer Research Associates, qui supervise les sondages pour le Bloomberg Consumer Comfort Index.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#705 01/10/2018 20h59 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   401 

Ça y est les "deals" sont en place .

Le "deal" with Canada ---  c’est today. 



Si vous n’aimiez pas NAFTA  vous aimerez ces "deals" encore moins .

- Les Mexicains sont heureux, AMLO le "Président elect" approuve totalement

- Trudeau est tombé amoureux de Donald TRUMP.  Dixit Donald

Trump: My biggest concession was making this deal with Canada

En fait les nouveau agréments sont encore plus en faveur de la free trade.

Ce doit être voté par le sénat, et ce sera voté.
Le titre est trompeur --- rappelez vous que ce que vous lisez n’est pas toujours la vérité.

Les démocrates vont voter "pour" car ça va dans leur sens.
Les Républicains vont voter pour "car ça va de soi" : voter Rep.

A partir de la 19’. le deal with Canada et ensuite un peu plus loin Elon Musk .

Dernière modification par Miguel (01/10/2018 21h08)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#706 10/10/2018 18h43 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   148 

Je suis étonné que personne n’ait cette relayé ce nouveau succès à l’arrachée pour Donald Trump: Judge
Cavanaugh is sworn in after close confirmation vote in Senate
.

En totale contradiction avec la dictature bien pensante, qui foule au pied la présomption d’innocence. Amusant de voir que beaucoup de démocrates et de gens de gauche au delà des frontières condamnaient le juge Cavanaugh sur la base de propos approximatifs et non-vérifiés quand le pédophile condamné Roman Polanski est protégé par la France et la Suisse qui refusent son extradition vers les USA ou la justice l’attend de pied ferme pour le viol d’une enfant de 13 ans… les faits sont sordides… voir fiche wikipedia Dire qu’en 2017 il avait éte choisi pour être président de la cérémonie des César.

Pour revenir au Juge Cavanaugh, cette nomination assure un encrage Républicain durable de la plus haute juridiction américaine.

Certes, comme pour la plupart des présidents a mi-mandat il y a un risque de perdre la majorité à la Chambre des Représentants, mais avec un Sénat qui devrait être confirmé. Aux élections de mi-mandat 2010 et 2014, Barrack Obama avait été largement mis à mal avec en particulier en 2014 la pire performance démocrate depuis 1928, nous verrons si la vague bleue annoncée en 2018 est aussi importante que la vague rouge de 2014.

Pendant ce temps, le bras de fer avec la Chine continue. Il est étonnant qu’au delà des défaut du personnage, les Européens ne voient pas l’opportunité de corriger des accords et une relation déséquilibrée avec le géant chinois qui applique un protectionnisme massif tout en profitant au maximum de ses exportations.

Les prochaines semaines vont être passionnantes.


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#707 10/10/2018 19h08 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   401 

TyrionLannister a écrit :

Je suis étonné que personne n’ait cette relayé ce nouveau succès à l’arrachée pour Donald Trump: [url=https://www.nytimes.com/2018/10/06/us/politics/brett-kavanaugh-supreme-court.html]Judge

J’ai relevé mais je suis écoeuré par le personnage, et tous les gens qui l’entoure.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#708 10/10/2018 19h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

C’est important la présomption d’innocence…
Mais dans ce cas ci il y a juste a voir (j’ai pris le temps de tout voir/ecouter ) ce que Kavanaugh a dit, comment il s’est comporte particulièrement envers les dames… les attaques qu’il a proféré envers un "complot" de démocrates… pour douter de son impartialité … Il s’avoue pratiquant et anti-avortement ce qui inquiète beaucoup de gens et bien sur les femmes a cause ROE v Wade…
J’espere bien que Trump perdra au moins la Chambre - je préférerais qu’il perde le Sénat aussi. Qu’il soit "ralenti" ce menteur narcissique, mégalomane et misogyne… Je m’arrête la!
Heureusement que je ne vis pas la-bas!

Desolee Tyrion - mais je ne pouvais pas me taire ce coup ci. Trop ecoeuree!

Dernière modification par sissi (10/10/2018 19h55)

Hors ligne

 

#709 11/10/2018 11h20 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1591 

Question peut-être un peu naïve : Trump ayant fait de la hausse des marchés un argument de campagne, le récent retrait des marchés est-il susceptible d’influencer significativement le résultat des mid-term ?


J'écris comme "membre" du forum, sauf si je précise que c'est à titre de "modérateur".

Hors ligne

 

#710 11/10/2018 13h38 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   871 

@GBL : C’est vrai que Trump gouverne (ou en tout cas tweete) quasiment "à la corbeille", se vantant régulièrement de la progression des indices US (ce que tout autre gouvernant ne ferait pas, ou alors très prudemment, au vu des risques de retournement). Mais perso je ne crois pas qu’un éventuel retournement des indices (pour l’instant il n’y a qu’une petite correction) change la donne politiquement aux USA, pour différentes raisons :

1) Tant qu’il n’y a pas de récession, l’impact économique des fluctuations de la bourse est limité. Voir cet article intéressant "The Other 80%: Why no one cares about the stock market" (même si je ne suis pas sûr de partager toutes ses conclusions) : la grande majorité de la population US n’est pas directement concernée par les fluctuations de la bourse (en tout cas, tant qu’il n’y a pas krach+récession).

2) La croissance et surtout le marché de l’emploi pèsent sans doute beaucoup plus que la bourse dans l’opinion publique, s’agissant du débat économique. Et sur ce plan, il est difficile d’attaquer Trump (chômage de 3,7%). Je pense que les Démocrates ont intérêt à porter la critique de Trump sur bien d’autres points (son style de gouvernance voire son style tout court, des sujets de société, les inégalités sociales etc.).

3) S’il y a un art que Trump maîtrise parfaitement, c’est le blame-spreading : je pense que le story-telling est déjà prêt : par ses mesures de soutien à l’économie, Trump a permis une performance éclatante des marchés boursiers US. La correction reflète l’inquiétude des marchés face à un possible succès des Démocrates aux mid-terms, qui pourrait empêcher Trump de continuer et de vraiment MAGA. (Variante : reprocher quelque chose aux GAFAM, dont Trump n’est pas le plus grand ami.)

Bon, je parie quand même sur un succès des Démocrates aux mid-terms, j’imagine que leur électorat est beaucoup plus motivé que d’habitude. Et même si les fans de Trump sont aussi motivés, il me semblent très minoritaires : la clef pour les Républicains me semble être la mobilisation de l’électorat modéré. Pas sûr qu’ils se ruent aux urnes après 2 ans de Trump (si j’étais américain, je voterais Républicain, mais Trump est quand même pénible à l’excès). Mais je trompe peut-être complètement avec mes lunettes françaises.

@Sissi : L’affaire Kavanaugh est très compliquée. Moi ce qui me révoltait, c’était que les médias à inclination liberal décidaient que Kavanaugh était coupable de toute façon : puisqu’il n’y avait pas de preuve irréfutable contre lui sur les faits, il était coupable de son style, de sa façon de s’exprimer, de sa colère. Je trouve ça ignoble. La sagesse impose d’envisager que la personne puisse être innocente - même si on n’aime pas ses idées politiques, son style, sa façon de s’exprimer.

Je suis persuadé que le facteur #1 qui a amené Trump au pouvoir (et on pourrait élargir cette analyse à bien d’autres pays), c’est le rejet de cette bonne conscience des Démocrates (la gauche, en général), cette certitude d’incarner le bien, cette diabolisation systématique des idées divergentes, cette façon de lapider ses contradicteurs en toute bonne conscience et sans aucun respect de principes clefs en démocratie (la présomption d’innocence, effectivement), cette supériorité morale affichée qui ne s’appuie sur rien.

Si Kavanaugh est innocent (et en l’absence de preuve irréfutable, c’est bien l’hypothèse à retenir), je comprends parfaitement son sentiment d’injustice et sa colère. Ce n’est pas bien de reprocher à quelqu’un qui est attaqué publiquement de la sorte d’être en colère ou de crier au complot politique. C’est une réaction bien naturelle… s’il est innocent. Evidemment, le problème c’est que le témoignage contre lui semblait crédible aussi, donc il restera toujours un doute.

Dernière modification par Scipion8 (11/10/2018 13h42)

Hors ligne

 

#711 11/10/2018 15h03 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Question peut-être un peu naïve : Trump ayant fait de la hausse des marchés un argument de campagne, le récent retrait des marchés est-il susceptible d’influencer significativement le résultat des mid-term ?

Je ne le pense pas.

1) Relativement peu d’américains ont des sommes importantes investies en bourse, et ce qui compte pour eux c’est la santé de l’économie. Le taux de chômage est au plus bas et la croissance est bonne. L’économie parait encore très solide au niveau du consommateur.
2) Trump est déjà en train de blamer la chute des marchés sur la Réserve Fédérale. Blamer les institutions américaines qui soit disant lui mettent des bâtons dans les roues est un thème populaire avec ses électeurs.
3) Sa cote de popularité est déjà basse mais elle ne baissera pas beaucoup plus à mon avis. Il y a à peu près 35%-40% des américains qui lui resteront dévoués quoiqu’il arrive.

J’habite dans l’Alabama qui est un des états les plus pro-Trump du pays. Trump est vu plus que jamais comme un héros populaire ici. L’affaire Kavanaugh a motivé ses supporters à voter aux mid-terms. D’après les derniers chiffres, ils sont maintenant aussi susceptibles de voter aux elections du mois prochain que les démocrates.

Hors ligne

 

#712 16/10/2018 18h31 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   45 

Bonsoir,

Encore une fois il est assez terrible de ne voir et de ne pouvoir voir la situation américaine qu’à travers le prisme des "journalistes" européens et en particuliers français.

On peut bien évidemment ne pas dut tout aimer Trump et son style (je confesse que ce n’est pas mon président US préféré) et pourtant il faut lui reconnaître un certain nombre de points :
Il fait ce qu’il a annoncé lors de sa campagne,
Il veut d’abord le bien de son pays (avec des méthodes de pachyderme sous ecstasy, certes)
Il n’est pas un membre de l’establishment politique américain et doit batailler avec le "deep state" de façon très importante (pour faire simple, le FBI et la CIA ne sont pas à proprement parler pro-Trump),
Il doit aussi batailler avec les médias américains qui dans leur très grande majorité ne lui font pas une publicité positive,

Et pourtant, il mène sa barque. Et les élections de mid-term ne sont pas encore passées : si l’on se rappelle la campagne présidentielle de 2016, Trump n’aurait jamais été élu.

Et je suis tout à fait d’accord avec Tyrion et Scipion pour dire que l’élection de Cavanaugh est un élément majeur et à mon sens très positif.

Hors ligne

 

#713 16/10/2018 18h48 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Après 1,5 ans de présidence Trump, je retiens 3 axes structurants marquant une nette réorientation des politiques publiques aux Etats-Unis :

1 Trump n’est certes pas communiste, mais les décisions qu’il prend sont ouvertement antilibérales, allant à l’encontre de la doxa libre-échangiste. Cela étant, les barrières douanières ne sont pas mises en place pour défendre les travailleurs américains, mais avant toute chose car il y va de l’intérêt du patronat outre-atlantique.

2 Tump souhaite sincèrement en finir avec la russophobie manichéenne de l’administration américaine et rétablir des relations apaisées avec la Russie.

3 Trump a enfin ouvert la voie à un règlement de la question coréenne en acceptant le principe d’un dialogue direct avec les autorités légitimes de Corée du Nord. Cela prendra du temps mais les choses vont dans le le bon sens.

Sur ces 3 points essentiels, le président se heurte à l’hostilité ouverte de l’administration américaine, au premier rang desquelles le pentagone et le département d’état, toujours figés dans une vision dépassée de l’Amérique dominant le monde et lui imposant son mode de vie. De nombreuses têtes de fonctionnaires déloyaux sont déjà tombées en 18 mois, mais il est hélas à craindre que le président Trump n’ait pas été assez sévère en ce domaine.

Hors ligne

 

#714 16/10/2018 20h56 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   11 

Pas de choix pour voter, emprisonnements, assassinats… autorités légitimes ?
Ok pour le réalisme : discuter avec les autorités en place, mais.. légitimes, hou la la

Hors ligne

 

#715 19/10/2018 09h58 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

La guerre commerciale officielle entre les USA et la Chine? Pas sure que les USA y gagnent si on observe les faits:

"Mais pour le mois d’Août, les États-Unis n’a pas exporté le pétrole vers la Chine. Pas une goutte"
De meme pour le soja … la Chine a réduit ses achats aux USA a 2% alors qu’elle achetait presque toute la récolte américaine.

Ca c’est de la "retaliation" effective !
Les effets de cette guerre ne font que commencer.

China stops buying US oil, two months after record total

Hors ligne

 

#716 19/10/2018 13h40 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   45 

Bonjour Sissi,

Vous avez raison, il n’y a pas de vainqueur dans une guerre des prix ou des droits de douanes.

Ceci étant et sans m’avancer trop, le but de Trump n’est pas de voir ce schéma durer mais :
de satisfaire une partie de l’opinion américaine qui s’effraie des importations chinoises,
de disposer d’un levier de négociation vis à vis de la Chine

Or, en ce domaine, les Chinois exportent beaucoup plus vers les USA que l’inverse et la situation est donc plus difficile pour les Chinois.

Nous allons donc voir dans quelques temps les choses s’aplanir gentiment.

I bet my boots.

Hors ligne

 

#717 07/11/2018 22h47 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   351 

Wall Street, satisfaite de l’issue des élections, accélère sa hausse

AFP • 07/11/2018 à 21:50 a écrit :

A Wall Street, l’indice Dow Jones accélérait sa progression à quelques minutes de la clôture, portée par un vent de soulagement ayant suivi les élections américaines de mi-mandat, malgré la perspective de blocage législatif qu’elles suggèrent.

Vers 20H45 GMT, l’indice vedette de Wall Street prenait 2,05% à 26.159,99 points, le Nasdaq avançant de son côté de 2,46% à 7.557,11 points et l’indice élargi S&P 500 de 2,00% à 2.810,67 points.

Malgré la perspective d’un Congrès divisé et de potentiels blocages législatifs, les investisseurs étaient soulagés de sortir de l’actualité éléctorale et d’entrer dans une période traditionnellement favorable au marché des actions aux Etats-Unis.

L’indice S&P 500, qui regroupe les 500 plus grosses entreprises cotées aux Etats-Unis, a en moyenne progressé de 13,8% sur l’année qui a suivi ces élections depuis 1926, a calculé Wells Fargo.

"Le résultat des élections a été très conforme aux attentes", ont indiqué les analystes de la banque américaine, ajoutant que les acteurs du marché sont "réconfortés" par l’idée qu’ils ont désormais les élections de mi-mandat derrière eux.

Le valeurs du secteur de la santé se distinguaient particulièrement, portées par la perspective d’une régulation moins forte sur le prix des médicaments en raison du Congrès partagé.

Ces valeurs, regroupées au sein de l’indice élargi S&P 500, prenaient 2,81%.

De plus, la Bourse continuait à reprendre une partie du terrain perdu au mois d’octobre, où l’indice élargi de Wall Street avait affiché sa plus forte chute mensuelle depuis 2011.

Moi aussi je suis satisfait de l’issue des élections !
Grâce à la perspective de blocage législatif qu’elles suggèrent, qui empêchera Trump de faire ce qu’il veut, donc n’importe quoi (sur la loi sur la santé par exemple).
En plus, grâce au parti démocrate, on voit plus de femmes, de jeunes, d’origines ethniques, d’orientations sexuelles.

Comme quoi il ne faut jamais désespérer de l’Amérique.
Courage camarades américains, encore 2 ans à tenir …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#718 07/11/2018 22h54 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

D’accord avec vous! "En plus, grâce au parti démocrate, on voit plus de femmes, de jeunes, d’origines ethniques, d’orientations sexuelles."

La bourse est contente… moi aussi!
Ca devrait limiter un peu les excès de MR.

Par contre pendant sa conference de presse ce soir … il était tres en colère et a agi en parfait rustre… encore…
Il a congedie Sessions peu apres…
Gros débat sur La suite  et grosse question : ou en est Muller?

A suivre…

Dernière modification par sissi (07/11/2018 22h56)

Hors ligne

 

#719 07/11/2018 23h06 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   351 

J’avais oublié un peu de diversité religieuse :
Etats-Unis : Ilhan Omar et Rashida Tlaib, deux femmes musulmanes, entrent au Congrès

Le Monde a écrit :

Toutes deux sont des élues du Parti démocrate et prônent une politique progressiste, notamment en matière d’accès à la santé et aux études.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_c33d1636.jpg

Le parti républicain présente des candidats au top :
Midterms 2018 : le Nevada élit un candidat républicain propriétaire de maisons closes, mort depuis un mois

Dernière modification par ArnvaldIngofson (07/11/2018 23h18)


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#720 07/11/2018 23h26 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

Plutot rigolo ou triste l’election au Nevada!

Ce qui me plait beaucoup ..c’est que 2 femmes Amérindiennes ont ete élues :Sharice Davids et Deb Haaland, les premières Amérindiennes …

Sharice Davids, une homosexuelle dans le conservateur Kansas. Avocate férue d’arts martiaux, Sharice Davids, ouvertement homosexuelle, l’a emporté dans la course à la Chambre des représentants dans des terres conservatrices face au républicain Kevin Yoder. Âgée de 38 ans, Sharice Davids, élevée par une mère célibataire ancienne membre de l’armée, est diplômée d’un institut de formation publique et a passé un an à Washington au sein de l’administration Obama. Elle est l’une des démocrates ayant fait basculer mardi soir aux mains des démocrates plusieurs sièges tenus par les républicains à la chambre basse.

Midterms : deux Amérindiennes élues pour la première fois au Congrès

Deb Haaland, au nom de ses ancêtres. Deb Haaland, 57 ans, est quant à elle une mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, qui a vaincu l’alcoolisme et subsisté grâce à des bons d’alimentation. Dans une circonscription démocrate, elle a notamment fait campagne contre des élus qui, selon elle, ne représentent pas plus les Amérindiens que les autres minorités ou les millions de pauvres dans l’Amérique de Donald Trump. "Je suis une femme, je suis une femme de couleur", disait la candidate en désignant son visage brun et ses longs cheveux noirs et lisses. "C’est ce genre de personnes qu’il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent", martelait-elle lors de ses meetings.

"Au Congrès, nous avons des gens qui ne savent pas ce que c’est" que la pauvreté, déclarait récemment la candidate à l’AFP à Albuquerque (sud-ouest des Etats-Unis). "Mes ancêtres ont fait des sacrifices incroyables pour me permettre de garder mes traditions. Je ne leur ferai pas défaut", promettait-elle avant le scrutin. La nouvelle élue à la Chambre des représentants est née à Winslow, en Arizona, où son grand-père travaillait dans une compagnie ferroviaire au titre de la politique d’"assimilation culturelle" des Amérindiens. Sa mère y est née également, dans un wagon de marchandises. Son père, d’origine norvégienne, était soldat et sa mère travaillait pour l’US Navy.

Ce qui est genial: "Outre Deb Haaland et Sharice Davids, huit autres candidats amérindiens étaient en lice pour le Congrès cette année, un record."

Dernière modification par sissi (07/11/2018 23h32)

Hors ligne

 

#721 07/11/2018 23h37 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

Rarement vu un débat aussi caricatural. Il faudrait aussi de la diversité parmi les avis donnés ici, je trouve bizarre de se réjouir autant sur seul critère ethnique, ces gens pensent-ils, proposent-ils des choses en particulier ?


Rentier en voyage et dans les îles

Hors ligne

 

#722 07/11/2018 23h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   259 

Quelque soient leurs propositions, elle ne peuvent être que mieux que celles d’un proxénète un peu fasciste mort depuis un mois, non ?

Le seul vrai regret de cette élection est que Beto n’a pas réussi à virer l’abruti naturalisé du Texas, et que la Floride est restée Républicaine d’un cheveu. Trump aurait mangé son chapeau Maga si ça avait le cas.

Par contre la démission forcée de Sessions, ça va provoquer des remous.

Hors ligne

 

#723 08/11/2018 00h10 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

kc44 a écrit :

Rarement vu un débat aussi caricatural. Il faudrait aussi de la diversité parmi les avis donnés ici, je trouve bizarre de se réjouir autant sur seul critère ethnique, ces gens pensent-ils, proposent-ils des choses en particulier ?

KC Les Amérindiens qui vivaient la bien avant les colonisateurs …  je trouve ca crucial qu’il aient droit a la parole - finalement …en étant représentés… d’autant que la pauvreté est encore bien trop présente …   
Il n’en reste que 5 220 579 (dont 2 288 331 de métis amérindiens) (2010)
"Depuis les années 1970, la communauté amérindienne connaît un certain renouveau : leur population augmente, la pauvreté recule lentement, les traditions revivent. Si les Amérindiens sont désormais des citoyens à part entière, ils restent malgré tout en marge du développement américain."
Amérindiens aux États-Unis ? Wikipédia

Étrangers sur leur propre sol: la vie des Indiens d’Amérique aux USA - Sputnik France

Les plus de 5 millions d’Amérindiens qui représentent aujourd’hui 1,6% de la population américaine sont confrontés à la discrimination, à l’extermination des traditions et des langues, à la pauvreté voire aux viols.

Un Amérindien sur quatre est pauvre. La plupart ne peuvent pas obtenir de travail permanent — seulement 36% des hommes travaillent à plein temps. Dans certains cas, la situation est encore plus grave: dans une tribu du Dakota du Sud le taux de chômage s’élève à 83%, 76% des travailleurs reçoivent un salaire minimal et vivent dans la pauvreté.
Les femmes amérindiennes sont violées 3,5 fois plus souvent que les autres Américaines. Et dans 86% des cas les crimes à leur encontre sont commis par les représentants d’autres ethnies.

Dernière modification par sissi (08/11/2018 00h38)

Hors ligne

 

#724 08/11/2018 08h42 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   231 

Ce que je trouve dommage, c’est que l’on mette an avant l’origine ethnique, religieuse ou l’orientation sexuelle en premier des candidats avant les compétences, le programme, la probité qui sont plus pour moi les critères sur lesquels doivent porter les choix lors d’un vote. Même si le plus souvent les gens votent pour le représentant de leur parti.

On arrivera certainement à la même dérive en Europe mais cela risque d’affaiblir encore la considération du citoyen pour ses élus.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#725 08/11/2018 09h01 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   187 

@Carpediem : cette dérive communautariste américaine est déjà massivement importée en France. Autant c’est un système de pensée qu’on peut à la rigueur comprendre dans un pays jeune (242 ans) issu d’un génocide et repeuplé d’immigrants de tous horizons, pour partie extremistes religieux (puritains), autant il est toxique et inadéquat dans nos vieux pays européens. Malheureusement l’obsession française pour la "modernité"* et le désir d’être "cool" (sans jamais s’interroger qui définit ce qui est "cool" et ne l’est pas) favorise la propagation du virus chez nous. Comme nous avons été les plus enthousiastes à raser nos maisons anciennes pour ériger du Le Corbusier, nous appliquerons probablement ces dogmes avec la ferveur de l’Inquisition espagnole bien après qu’ils soient tombés en désuétude dans leur pays d’origine.

(*) pour les autres : on croise plus souvent un amateur de Le Corbusier dans du Haussmannien que dans une barre brutaliste…

Dernière modification par doubletrouble (08/11/2018 09h32)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech