Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#451 21/02/2017 13h50 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   11 

Bonjour à tous,

L’investiture de Trump a eu lieu il y a juste un mois. Nous avons donc bien peu de recul sur ce qu’il va se passer, et comme d’habitude nous sommes tous avec le nez sur le miroir de la salle de bain sans savoir vraiment à quoi ressemblera le monde de demain. Ceux (les experts), qui prétendent l’inverse, restent pour moi des bonimenteurs.

Une chose est sur le DJ a pris plus de 3% en un mois. Les journalistes, que je n’aime pas plus, sont à hurler comme des loups (ça me rendrait presque Trump sympathique si on oubliait certains décrets)

Que peut on faire avec une instabilité pareille ? Dans "l’art de la guerre", il est dit de surveiller son environnement avant de se positionner. A la guerre, le grand général est celui qui gagne sans combattre. Trump en se positionnant comme un "Don Quichotte de la mancha" n’est sans doute pas le héros idéal de l’orient.

Les orientations Trump ne sont pas encore prises, le Brexit ne sait pas où il va et la France inquiète le CAC. La Russie est un tigre économique de papier au prise avec des guerres ruineuses. Le pétrole possède des réserves gigantesques. J’aimerai tellement être une petite souris qui verrait 2022 !

En attendant, surveillez donc la saison des publications (histoire de regarder le smartphone dans mon métro que je ne prends pas)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne

 

#452 23/02/2017 06h34 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Fed minutes: Trump policies could lead to rate hike ’fairly soon’

The next interest rate increase could be closer than it appears.

La prochaine hausse des taux risque d’arriver plutôt que prévu.

Intéressante vidéo
http://video.cnbc.com/gallery/?video=3000595344

Dernière modification par Miguel (23/02/2017 06h34)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#453 09/03/2017 15h39 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   11 

Je viens de lire une très intéressante chronique ce matin sur Trump et sur sa façon "new look" de gérer une sorte de "chaos" en mode "fog".

Il semble que le président Trump gère les affaires en mode convulsif et désordonné. Mais le chroniqueur indiquait que ce désordre semblait néanmoins ordonné.

Si on assimile le chaos des particules, la température macroscopique d’un milieu dégage une grandeur macrophysique nommé température qui rassemble le chaos global des particules entre elles. Plus ce chaos est grand et plus les particules se percutent en augmentant la température. La manière politique de Trump semble être celle là. Sous un couvert de désordre, il semble exister une cohérence en terme de température. Est ce que le nouveau président saura gérer cet équilibre instable (?) à notre vue comme un équilibre stable ? Dis d’une autre manière, Trump est il quantique ?

La vraie question semble aussi de savoir comment le président Trump va gérer sa politique commerciale extérieure et sa politique étrangère. Est ce qu’en mesurant la température de la politique de Trump, les autres politiques internationales vont se caler sur ce nouveau modèle ?

En attendant, la bourse US marque une pause, elle est devenue d’après certains analystes trop chère ? Personnellement je le crois aussi. Les bulles viennent souvent des US et ensuite s’exportent facilement.
Je ne suis pas devin, mais je crains les bulles même dans mon bain !


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne

 

#454 09/03/2017 18h05 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Nous arrivons a un moment important :

CNBC a écrit :

On today’s eighth anniversary of the second-longest bull run ever, U.S. stock futures were not giving strong indications either way this morning. It’s been a rather muted March on Wall Street after lots of records last month.

Aujourd’hui, À l’occasion du huitième anniversaire de la deuxième hausse la plus longue de l’histoire, les marchés boursiers américains ne donnaient pas d’indications fortes ce matin. Ce mois-ci a été plutôt muet à Wall Street après beaucoup de records le mois dernier.

Autre moment important : Le relèvement du plafond de la dette des USA.
La derniere fois que ceci a eu lieu c’était en 2015 sous la présidence de Barack Obama.

Voici un article qui vous rappelera ce qui s’est passé en 2015
18.000 milliards de dollars: la dette des USA

Et une explication traduction d’un artice des USA, Mother Jones journal des démocrates, à l’époque. C’est en français par l’hebdomadaire "Courrier International".
Etats-Unis.Le plafond de la dette pour les Nuls,

Plus récemment Bloomberg en janvier 2017 sort un article :   Le nouveau plafond de la dette va se situer bien au dessus de 20 Trillion soit 20.000 milliard de dollars.
The Debt Ceiling
By Steven T. Dennis | Updated Jan 25, 2017 8:45 PM UTC


Aurons nous une menace de Shut Down du Gouvernement Américain comme ce fut le cas en Sept. 2015.
Voir cet article du N.Y. Times   With Possible Shutdown Nearing, Obama Looks to Take Budget Fight to G.O.P.

ci-dessous un lien qui illustre les montants en jeu.
Le Plafond de la dettes des Etats Unis D’amérique, The Debt Clock

Soyons prêt …

Dernière modification par Miguel (09/03/2017 18h06)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#455 09/03/2017 18h38 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   43 

Soyons prêt …

Qu’entrevoyez vous :
- Hyperinflation ?
- Spoliation des prêteur ?


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#456 09/03/2017 18h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Soyons prêt a affronter ce qui va se passer.
J’anticipe des moments intéressants.
Attachez vos ceintures

Mi345 a écrit :

Qu’entrevoyez vous

Je ne suis pas devin… il faudra s’adapter aux situations qui se présenteront.

Donald TRUMP a nommé
Steven Mnuchin comme Sercretaire du Trésor et
Mick Mulvaney Comme "Head of the Office Managemnent and Budget"
Ces deux personnages vont avoir a faire, avant le 16 mars, au relèvement du plafond de la dette des USA.

Looming Debt Limit Divides Trump’s Treasury and Budget Chiefs

Saleha Mahsin a écrit :

The two people President Donald Trump has chosen to manage the federal budget appear to be at odds over how to tackle their first assignment: handling the debt limit.

Treasury Secretary.. Steven Mnuchin and …  Head the Office of Management and Budget, Mick Mulvaney, (will) face their first joint test in the run-up to March 16, when debt-limit suspension period expires.
…/…
A co-founder of the conservative House Freedom Caucus, Mulvaney used his vote on the debt ceiling to push President Barack Obama’s administration for spending cuts, and the incoming OMB director recently downplayed the dangers of defaulting. That puts him out of sync with Mnuchin, who has cautioned against playing politics with the country’s debt.

Les deux personnes que le président Donald Trump a choisi de gérer le budget fédéral semblent être en désaccord sur la façon de s’attaquer à leur première mission: le traitement de la limite de la dette.

Le Secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin,  Mick Mulvaney, feront face à leur premier test commun avant le 16 mars, date de l’expiration de la période de suspension de la dette.

Mulvaney, co-fondateur du caucus conservateur de la liberté de la Chambre, a utilisé son vote sur le plafond de la dette pour pousser l’administration du président Barack Obama à réduire les dépenses, et le nouveau directeur de l’OMB,  a récemment minimisé les dangers du défaut.
Cela le met en desaccord avec Steven Mnuchin, qui a mis en garde contre jouer la politique avec la dette du pays.

Saleha Mahsin a écrit :

Former Treasury Secretary Jacob J. Lew cautioned against using the debt limit as a tool to change fiscal policy, writing in an article published this month that Congress’s threat to force the government into default is dangerous.

“The responsible course for the new Congress would be to raise the debt limit without drama” or brinkmanship, he wrote in the Harvard Journal on Legislation.

Spokesmen for Mulvaney and Mnuchin didn’t immediately respond to requests for comment on the debt limit.

L’ancien secrétaire au Trésor Jacob J. Lew a mis en garde contre l’utilisation de la limite de la dette comme un outil pour changer la politique budgétaire, écrivant dans un article publié dans le  "Harvard Journal on Legislation" que la menace du Congrès de forcer le gouvernement en défaut est dangereuse.

"La méthode responsable pour le nouveau Congrès serait d’augmenter la limite d’endettement sans drame", a-t-il écrit dans le Harvard Journal on Legislation.

Les porte-parole de Mulvaney et Mnuchin n’ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires sur la limite de la dette.

Jacob E Lew,  Us Tresury sous Obama, a Davos interview le 23 Janvier 2017 avec Bakers  Vidéo

Bloomberg a écrit :

- Le secrétaire américain au Trésor, Jacob J. Lew, évoque les perspectives de l’économie et de la politique budgétaire. En parlant avec Gerard Baker Rédacteur en chef Dow Jones & Co Inc.  lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, Lew discute également des règles bancaires et des sanctions financières sur l’Iran. (Source: Bloomberg)

Le relèvement de la dette devrait passer comme une lettre a la poste --- puisque les républicains ont la majorité a tous les niveaux.
A suivre…

Dernière modification par Miguel (10/03/2017 00h04)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#457 11/03/2017 16h28 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Mnuchin calls on Congress to raise debt limit as deadline approaches

Ce matin cnbc nous informe que : "Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a demandé au Congrès d’augmenter la limite de la dette des États-Unis «à la première occasion».

J’ai traduit l’essentiel de l’article.

Jacob Pramuk  John W. Schoen a écrit :

…/…
Mnuchin a déclaré que le Trésor commencera probablement à prendre des «mesures extraordinaires» le lendemain, (le 16Mars), lorsque les États-Unis seront à la limite statutaire, afin d’éviter le défaut.

"Comme je l’ai dit lors de mon audition de confirmation, honorer la pleine (bonne) foi et le crédit de notre dette est un engagement critique. J’encourage le Congrès à augmenter la limite d’endettement à la première occasion afin que nous puissions poursuivre avec nos priorités communes", a écrit M. Mnuchin.


Ces mesures extraordinaires, qui pourraient aider le gouvernement à payer ses factures pendant des mois, comprennent notamment le report des contributions aux fonds de retraite des employés fédéraux.

Les républicains contrôlent la Maison Blanche, le Sénat et la Chambre des Représentants, ce qui pourrait être perçu comme rendant un accord de dette plus facile à frapper. Cependant, le fait que le GOP se concentre actuellement sur l’abrogation et le remplacement de la Loi sur les soins abordables (Obama Care ou Affordable Heath Care Act, combiné à d’éventuels désaccords budgétaires au sein du parti, pourrait compliquer l’effort.

Il a été demandé jeudi au secrétaire de presse Sean Spicer si le chef de budget de la Maison Blanche Mick Mulvaney, un faucon fiscal, soutiendrait l’élévation du plafond de la dette. Il n’a pas spécifiquement indiqué si  Mulvaney avait évoqué la question, mais a dit que l’administration aura probablement des mois pour y répondre.

Les membres des deux parties ont utilisé le plafond d’emprunt obligatoire comme une tactique de négociation sur de nombreuses batailles législatives. Congrès a conclu des accords en 2013 et 2015 pour suspendre les limites de la dette.

Ci-dessous Graphique représentant un historique de la Dette des USA sur les vingt dernières années,

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2017-03-11_075038.png
Et la lettre du secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, adressée a Paul Ryan, porte parole du Congrés US.
Les intéressés peuvent cliquer sur la lettre pour agrandissement.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/3097_screenshot_2017-03-11_075428.png


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#458 14/03/2017 17h35 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Pour faire suite au message très intéressant de Miguel ci-dessus et pour répondre à Mi345.
Comme l’indique cet article : Aux portes de l’hyperinflation ?…  , il semblerait que l’on se dirige plutôt vers de l’hyperinflation.
En effet tous les facteurs semblent réunis

Hors ligne

 

#459 16/03/2017 01h59 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   231 

LE MONDE | 16.03.2017 à 00h15 • Mis à jour le 16.03.2017 à 00h20 a écrit :

Le deuxième décret migratoire de Donald Trump bloqué par la justice

Un juge fédéral de Hawaï a décidé de suspendre la nouvelle mouture du texte, quelques heures avant son entrée en vigueur.

Un juge fédéral de Hawaï a suspendu, mercredi 15 mars, l’application du nouveau décret migratoire de l’administration Trump. La décision du magistrat Derrick Watson est valable pour l’ensemble des Etats-Unis. Elle intervient par ailleurs quelques heures avant l’entrée en vigueur prévue du texte. Remanié par la Maison Blanche, celui-ci interdit temporairement l’accès au territoire américain aux ressortissants de six pays majoritairement musulmans.

Trump va peut-être finir par comprendre qu’il ne fait pas n’importe quoi comme il veut, il y a des contre-pouvoirs aux USA …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#460 16/03/2017 02h09 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   43 

Et si Trump jouait l’idiot dans le but de se faire bloquer et ainsi pouvoir dire :
"J’ai voulu mener à bien le programme que je vous ai promis mais la justice ne m’a pas laissé faire."
?


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#461 16/03/2017 03h04 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

La déclation d’impôts de 2005 de Donald Trump est arrivée de maniére anonyme sur le bureau la journaliste Rachel Maddow.

D. Trump aurait payé $30 million au titre des impôts de l’année 2005.
Ci dessous petite vidéo Youtube illustrant cet événement.

Exclusive Look At President Trump’s 2005 Tax Return | Rachel Maddow | MSNBC

Trump a immédiatement commenté ; Fake News a-t-il dit

Certains pensent que Trump lui même serait/pourrait être, a l’origine de  la "leak" de sa déclaration d’impôt.

A mon avis il ne s’agit que d’écrans de fumée pour occuper les médias.

@ Mi345  Trump n’a pas besoin de "jouer" a l’idiot.
Compte tenu de la personalité de l’individu plus rien ne m’étonnerait.
Une chose est certaine’ beaucoup disent déjà, que Donald Trump tient ses promesses de campagnes electorale.
Ensuite s’en suivra ce que vous dites. On ne l’a pas laissé faire.
Et ce n’est pas plus mal a mon avis.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#462 16/03/2017 20h03 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Trump lance un plan de dépenses «hard power» - et maintenant la bataille budgétaire commence|

L’article complet en Anglais et vidéo de CNBC en cliquant sur le lien ci dessus, J’ai traduit la majorité a l’aide de Google translate

John Harwood, CNBC a écrit :

Trump lance un plan de dépenses «hard power» - et maintenant la bataille budgétaire commence | @johnjharwood
il y a 6 heures
CNBC
257
Plan directeur du budget du président Trump: Voici ceux (les agences Gouvernementales US) qui vont souffrir niveau budget.
Il y a 6 Heures | 01:21
Le budget provocateur Donald Trump a offert jeudi un nouveau défi: persuader non seulement les républicains réticents, mais aussi les démocrates hostiles.

Ses chances de prévaloir sont sombres.


L’initiative principale de ce que les aides appellent un plan de dépense «Amérique d’abord» est de stimuler les dépenses de défense de 54 milliards de dollars tout en réduisant la même quantité de programmes non dédiés. Pour atteindre cet objectif, le directeur du budget Mick Mulvaney a déclaré que le budget demandera, par exemple, des réductions de 28 pour cent dans les dépenses du Département d’Etat et environ 25 pour cent dans l’Agence de protection de l’environnement.

"C’est un budget difficile, ce n’est pas un budget de soft-power", a déclaré Mulvaney lors d’un briefing pour les journalistes. L’objectif du plan de dépenses est d’imposer les priorités de Trump sans augmenter le déficit budgétaire de 2018 et la dette nationale.

Et Wall Street semble aimer.

Néanmoins, ça ne pourrait peut être pas être aussi simple en effet , nous apprenons dans la suite de l’article
que :

"The goal of the spending blueprint is to impose Trump’s priorities without increasing the fiscal 2018 deficit and the national debt."


Trump risque de trouver de la résistance

Le problème du président est qu’un changement dans les priorités de cette ampleur exige une législation qui modifie les plafonds de dépenses que les républicains et démocrates du Congrès ont accepté pendant le deuxième mandat du président Barack Obama. Cette législation est sujette à obstruction.
Amasser les 60 voix nécessaires pour surmonter cet obstacle exige l’assentiment d’au moins huit sénateurs-démocrates - et plus si certains sénateurs républicains refusent d’aller de l’avant.

La résistance républicaine à la demande de Trump est très probable. En 2013, après que les réductions séquestrales aient pris effet, le président républicain du Comité des crédits de la Chambre a demandé que ces plafonds soient levés parce qu’un projet de loi sur les dépenses était trop austère pour attirer suffisamment de républicains.

John Thune, le républicain de troisième rang du Sénat, m’a dit l’automne dernier «nous avons fait tout ce que nous pouvons» pour réduire les dépenses intérieures et que le Congrès doit maintenant se tourner vers la réduction des programmes massifs de prestations de la Sécurité sociale et de Medicare. Mais Trump a promis de ne pas toucher à ces programmes, et Mulvaney a dit que l’administration tiendra cette promesse.

 À l’intérieur du plan budgétaire de Trump pour 2018
Il y a 7 Heures | 02:51
En conséquence, la soumission budgétaire du président représente une nouvelle salve (un nouveau remède) dans l’argument politique en cours sur la taille et le rôle du gouvernement.
Mulvaney dit:Les réductions proposées de l’EPA, reflètent les opinions du président sur le changement climatique, que Obama considère comme une menace pour la planète, mais que Trump a déjà étiqueté (comme étant) un canular.
Les coupures de budget du ministère du Logement et du Développement urbain, at-il ajouté, reflètent la conviction du président que de nombreux programmes de lutte contre la pauvreté n’ont pas produit de résultats.


"The idea that you can pull all this money out and have no adverse effects doesn’t pass the laugh test."
-Robert Greenstein, Center on Budget and Policy Priorities

«L’idée que vous puissiez re-tirer tout cet argent et sans avoir d’effets négatifs,  ne passe pas le test du rire."
-Robert Greenstein, Centre sur les priorités budgétaires et politiques..

L’administration proposera de commencer à réduire l’aide fédérale accordée à la Société de radiodiffusion publique. En plus de son budget de 2018, l’administration demandera 30 milliards de dollars additionnels pour les dépenses de défense au cours de l’exercice 2017, 1,5 milliard de dollars étant alloués au «grand mur» prévu par Trump le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Des républicains clés tel que le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, ont déjà dit que les fortes réductions  au département d’État, par exemple, seraient rejetées par le Congrès.
Les démocrates et leurs alliés extérieurs s’opposeront à des réductions dans les programmes sociaux tels que le logement encore plus farouchement, arguant que ceux qui sont lésés comprendront bon nombre des "Américains oubliés" Trump a promis dans sa campagne pour protéger.

L’un des résultats possibles est que les démocrates du Congrès acceptent des dépenses de défense plus élevées - ce que bon nombre d’entre eux appuient - mais insister pour que les dépenses intérieures augmentent en même temps. C’est ainsi que le Congrès a brisé une embuscade sur le séquestre sous Obama.

Le successeur d’Obama, déjà pris dans une bataille pour les soins de santé, vient d’entrer dans ses propres guerres budgétaires.

Les principaux enjeux du budget «America First»

Augmentation de 54 milliards de dollars des dépenses de défense
28% de réduction au Département d’Etat, USAID
31% de réduction à l’Environmental Protection Agency
Comprend 1,5 milliard de dollars en 2017 et 2,6 milliards de dollars en 2018 pour le mur frontalier
Plan du budget 2018

Cabinet Departments

USAID baisse de 28,7%
Agriculture Dept baisse de 20,7%
Labor Dept. en baisse de 20,7%
Autres services énergétiques en baisse de 17,9%
Santé et services sociaux en baisse de 16,2%
Commerce Dept. en baisse de 15,7%
Education Dept. en baisse de 13,5%
Transport Dept. en baisse de 12,7%
Intérieur Dép. 11.7%
Energy Dept. en baisse de 5,6%
Trésorerie baisse de 4,4%
Justice Dept. en baisse de 3,8%

Recettes HUD 0%
Justice Dept. changements obligatoires 0%

Les anciens combattants augmentent de 5,9%
Homeland Security Dept. en hausse de 6.8%
Dépense de la défense en hausse de 10%
Administration nationale de la sécurité nucléaire En hausse de 11,3%
…/…

La suite des bénéficiaires du nouveau budget --- dans l’article

Personnellement, je ne vois pas comment ce budget va, ou peut passer le vote …

Mais la encore,  peut être aurons nous une surprise?

Dernière modification par Miguel (16/03/2017 20h29)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#463 22/03/2017 20h09 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   422 

Un constat alarmant sur les infrastructures routières US :

Aux Etats-Unis, pas d’argent pas de goudron


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#464 22/03/2017 21h31 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   136 

Et encore, le pire est l’état des ponts. D’après le Army engineering Corp (CoE), l’équivalent du service des Mines chez nous pour le contrôle des ouvrages, près d’un tiers des ponts et tunnels est considéré  qualité F ou pire, c’est à dire impropre à la circulation normale.

C’est la conséquence logique de 30 ans de GOP refusant de prévoir au budget des sommes suffisantes, à la fois au niveau des états et fédéral.

Hors ligne

 

#465 22/03/2017 21h41 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   121 

Peut être que le congrès pourrait voter une loi pour que la FED éponge 10T de la dette de l’état, et laisse le dollar se dévaluer.

Tout repartirait comme avant pour 5 ans.

Hors ligne

 

#466 22/03/2017 21h46 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Légèrement exagéré, l’article du "Monde" concerne une situation et un endroit bien précis.
Aux Etats-Unis, pas d’argent pas de goudron
Par Stéphanie Le Bars

Je viens de faire 16 .000 km au USA entre le début du mois d’Octobre 2016  et début Décembre 2016
Je n’ai rien remarqué de tel --

je ne suis pas passé par Omaha, mais j’étais dans le nord est du Nébraska.
J’ai même été surpris par le bon état des routes dans le South Dakota, nord du Nebraska, le Wyoming et le Montana qui sont pourtant des endroits bien en néigé, pendant une bonne partie de l’année.
J’ai vu beaucoup de ponts, des grands ponts, mais je suis bien incapable d’évaluer l’état de ces ponts, certains sont vieux en effet.

Le Texas, la louisiane, le Mississippi, le Tennessee, la Caroline du Nord, Virginie, Maryland etc…New-York, Cap Code, le Massachussetts, etc..traversée est a ouest Le washington, l’Oregon
toute la côte west, le Nevada l’Arizona les 11000 miles que j’ai parcouru au volant de mon véhicule, me permettent de dire que une bonne partie du réseaux routier, n’est pas du tout en mauvaise conditions.

Maintenant si les médias disent différemment, je vais dire "Fake News" wink

Sérieusement, il y a sûrement des endroits qui sont bien en retard et qui méritent immédiate attention, mais il ne s’agit pas de 100% du réseau.

Et le poste de Gaspode nous le rappelle.
"D’après le Army engineering Corp (CoE), l’équivalent du service des Mines chez nous pour le contrôle des ouvrages, près d’un tiers des ponts et tunnels est considéré  qualité F ou pire, c’est à dire impropre à la circulation normale."

Dernière modification par Miguel (22/03/2017 22h04)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#467 23/03/2017 14h41 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Aujourd’hui a lieu le vote à la chambre des représentants sur la réforme de l’obamacare. Il y aurait un plus de 25 membres républicains qui voteraient en défaveur de la réforme voulu par Donald Trump, donc suffisamment pour empêcher le texte d’être voté.

Cela pourrait représenter un premier échec politique de Trump qui pourrait faire planner le doute sur la capacité de président américain à réformer.

En sachant que le marché US a acheté à crédit des promesses politiques dont on ne sait pas vraiment lesquelles seront prises et quelles seront leurs conséquences réel sur l’économie, il pourrait peut-être éventuellement y avoir dans une certaines mesure un retournement de marché ?

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/102 … ile-droite

ÉDIT : juste pour préciser que puisque les médias nous ont systématiquement induit en erreur ces derniers temps, je n’ai pris aucunes positions en faveur ou défaveur de la réforme Obamacare.

Dernière modification par vschmitt (23/03/2017 16h48)

Hors ligne

 

#468 24/03/2017 22h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   231 

LE MONDE | 24.03.2017 à 21h01 • Mis à jour le 24.03.2017 à 21h15 a écrit :

Etats-Unis : Donald Trump demande le retrait du projet d’abrogation de l’Obamacare

Le président des Etats-Unis a demandé à faire retirer le projet de loi de réforme de la santé, craignant de ne pas avoir de majorité pour adopter le texte.

Le président Donald Trump a subi une lourde défaite politique
vendredi 24 mars après avoir demandé aux républicains de retirer le projet phare de réforme du système de santé, faute de majorité.
Le président de la Chambre des représentants et chef de file des républicains, Paul Ryan, « a parlé au président à 15 heures aujourd’hui et le président a demandé à (Paul Ryan) de retirer le projet de loi », a fait savoir une source au Congrès, citée par l’Agence France-Presse.
Les 430 membres de la Chambre des représentants (193 démocrates et 237 républicains) devaient voter peu après 20 h 30, heure de Paris. Mais le nombre de républicains ayant annoncé leur opposition dépassait la trentaine, ce qui assurait une défaite, la minorité démocrate étant totalement opposée.

Pas assez pour les uns, trop pour les autres

Un rejet de ce qui a été l’une des principales promesses de la campagne présidentielle représente un énorme échec personnel pour Donald Trump, qui a bâti une bonne partie de son image sur ses talents de négociateur.
Il a mis tout son poids dans la balance, se rendant même personnellement au Congrès pour tenter de convaincre les républicains frondeurs pour qui la loi va, soit trop loin dans le démantèlement de la législation phare de l’ex-président Barack Obama soit pas assez, comme c’est le cas des ultraconservateurs du Freedom Caucus.
La mine sombre, Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, avait à son point presse clairement laissé entendre que l’exécutif se préparait à un revers. Donald Trump « a fait tout ce qui était possible » pour que la loi passe, avait-il dit.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#469 24/03/2017 23h08 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   349 

Malgre son ultimatum … il a connu son premier échec total …
Obamacare reste en place!

A voir s’il va passer aux promesses qui ont du sens et ont tant plu aux marches comme la baisse des impôts, l’investissement dans l’infrastructure et la dérégulation niveau banques…
Ce par quoi il aurait du commencer …

A voir si les marches vont encore y croire?

Enfin on espère que oui… ça nous évitera une baisse immédiate des marches…

L’essentiel c’est qu’il aura compris qu’il ne peux pas faire ce qu’il veut!

Et ça rappellera a certains politiciens et politiciennes que gagner les élections ne suffit pas …

Dernière modification par sissi (24/03/2017 23h20)

Hors ligne

 

#470 25/03/2017 00h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   316 

C’est un échec clairement mais qui peut lui être favorable.
Cette réforme était emblématique pour les Républicains qui ont la majorité et ils n’ont pas réussi à la passer.
Certains vont avoir des comptes à rendre à leurs électeurs et à leur lobby assureurs qui les financent.

Je pense que du coup il aura les mains beaucoup plus libres pour les réformes fiscales. Ce gars est étonnant.

Les marchés ont d’ailleurs très bien réagi à cette nouvelle.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#471 25/03/2017 12h33 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Ce que je trouve fou, c’est la presse spécialisée.

Il y a quelques jours, il y avait ces titres : "le marché" va analyser la réussite du trumpcare comme un test de la capacité de Trump à s’imposer et à conduire ses prochaines réformes, notamment fiscales ; en cas d’échec, le marché américain, déjà bien trop haut et sur-valorisé de manière absurde à cause de promesses excessives et irrationnelles (ajouter d’autres adjectifs au choix), va se retourner, etc, etc.

Aujourd’hui les titres sont : "le marché" (mais qui est donc cette entité consciente, douée de volonté, avec laquelle les journaux parlent ?) est passé à autre chose et attend la réforme fiscale.

Je sais bien que la presse doit vendre du papier mais faire des titres aussi alarmistes pour dire le contraire le lendemain sans relever la contradiction m’étonnera toujours.
On a eu la même chose pour la hausse des taux US, le Brexit, l’élection de Trump, etc.

Ça me rappelle l’époque ou je trainais sur une plateforme d’échange de Bitcoin. Il y avait un chat où le jeu consistait à répandre le plus de fausses nouvelles possible pour provoquer du stress et faire bouger le marché (avec en plus les fameux beartrap, ces faux murs d’ordre de vente ou d’achat qui disparaissent comme par magie dès qu’ils sont atteints).
A croire que certains, frustrés de n’être pas entrés sur le marché plus tôt (ou ayant tout vendu), espèrent que le cours baisse pour acheter ou bien cherchent tous les évènements possibles pour valider leur perception anxieuse du monde et de l’avenir (ça va s’effondrer, ça va s’effondrer, croa, croa). Mais tout ne repose pas sur des évènements ponctuels (au contraire du Bitcoin qui peut plonger ou exploser au moindre évènement) mais sur des fondamentaux un peu plus larges, enfin j’espère.

Ça ne donne vraiment pas envie de lire la presse spécialisée. Ils font de la théorie qui se révèle à chaque fois erronée, puis ils tentent de la faire coller aux évènements passés (ce qui est évidemment beaucoup moins difficile).
Bref, pardon pour ce petit hors sujet.

Dernière modification par traz (25/03/2017 12h38)

Hors ligne

 

#472 25/03/2017 13h30 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Je ne sais pas si ce thème a été abordé (beaucoup de pages à lire)

Étant abonné à Dowjones Newswire, j’ai pris connaissance cette semaine des craintes de certains acteurs US concernant le niveau de dette du secteur agricole Américain (entre autre).

En effet, il semblerait qu’ un bon nombre de petites banques de proximité aux USA encourent une possibilité de défaut courant 2017-2018, car trop exposées à ce secteur qui est malmené par la baisse des prix des matières premières depuis un moment.

Si l’article excluait cependant un risque systémique qui ne pourrait se propager comme en 2008, mon pragmatisme me fait penser que le système financier est plutôt à l’aise avec ce genre de contraintes, du moins à court terme, pour créer encore, des produits structurés permettant de diluer ces actifs à risque avec ceux qui sont sains.

De plus, la hausse des taux par la FED pourrait rendre ces secteurs encore plus fragiles (selon moi encore)
Bien sûr cela dépend des emprunts déjà contractés et dont j’ignore la nature.

Je reste prudent pour ces prochaines années pour les USA mais aussi pour la chine, qui ont vu leur ratio dette/PIB exploser (comme celui de la dette mondiale d’ailleurs)
Avant les années 2000-2008, tous s’accordaient sur le fait qu’au delà de 70% de dette/PIB, un état ne pourrait supporter le poids de ses intérêts.

Pour la zone Euro aussi, je suis prudent car je ne comprends pas (ou un peu) pourquoi l’Allemagne a bientôt rapatrié l’ensemble de ses réserves d’or à Berlin qui étaient stockées à New York, Londres et à Paris dans une moindre mesure. (information recueillie ce mois-ci)
Le positif, la croissance reprend tout de même de la vigueur, mais sans une maîtrise des dépenses comme l’a suggéré Mr Trump… Le serpent de l’économie se mord la queue.

Je vous laisse avant de continuer mon hors sujet sur la géopolitique, qui plus est, pas très encouragent.

Au plaisir de vous lire.
A bientôt.


Veuillez m'excuser pour les fautes. J'ai beau me soigner, il en reste toujours les stigmates.

Hors ligne

 

#473 07/04/2017 18h31 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   62 

Quand je vois l’action militaire impulsive de Trump cette nuit, en contradiction totale avec ses positions affichées, je me dis qu’il est finalement quand même assez inquiétant cet individu. Totalement inconstant et dangereux.

Hors ligne

 

#474 08/04/2017 00h09 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   136 

Joan Baez est sortie de son silence avec un texte qui résume bien mon opinion sur le personnage :
Joan Baez Tears Into ’Future Dictator’ Donald Trump In New ’Nasty Man’ Song | The Huffington Post

Hors ligne

 

#475 08/04/2017 02h11 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Vibe a écrit :

Quand je vois l’action militaire impulsive de Trump cette nuit, en contradiction totale avec ses positions affichées, je me dis qu’il est finalement quand même assez inquiétant cet individu. Totalement inconstant et dangereux.

Inconstant oui, dangereux probablement, mais on peut quand même se dire que quelqu’un ose enfin montrer les muscles fasse à Poutine. Un instant j’ai eu peur des conséquences, mais quand on prend du recul, qu’à t’il à craindre ?
Jusqu’où ira Poutine si personne ne lui pose de limites ? Car je pense que le vrai sujet est la, Trump se fout totalement d’une vingtaine de civil gazés ou de détruire 3 avions d’Al Asad.
Mais il faut tout de même noter que les Américains ont "prévenus" les Russes avant la frappe afin que les soldats russes qui interviennent sur la base Syrienne l’évacuent avant.
Les avions de cette base ont déjà repris leur frappes, la piste étant intacte.
Ça ressemble à un grand coup d’épée dans l’eau.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech