Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

64% - 1069
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

2% - 35
Je suis liquide, je suis serein

11% - 197
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 42
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 65
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

14% - 240

[+2]    #8501 19/08/2022 22h53

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1399  

@IH pour illustrer votre propos que je partage à 100%.

Dans la société dans laquelle je travaille nous consommons énormément d’électricité pour assurer notre production et travaillant en finances ça fait des mois que l’on connait l’ampleur des dégâts à venir…

Pour être concret, en 2022 on subit un effet prix sur nos consommations électriques de +10%, seulement. Cela représente quand même une poignée de millions sur une activité aux marges weightwatchers.
Seulement +10%, car notre activité est relativement prévisible et 90/95% de nos consommations électriques sont achetées sur les marchés à terme, très très en amont de leur utilisation (et donc avant l’inflation fusée que l’on constate), et seulement 5/10% en spot.

Sur le budget 2023, nous savons déjà que nous subirons un effet prix de +140% sur l’électricité. Sur ma BU ça représente 70 millions d’euros et plusieurs 100 aines de millions à l’échelle du groupe.

Notre produit est malheureusement substituable et de ce fait nous savons pertinemment que nous n’avons pas de pricing power. Donc on va subir 2023, avec de lourdes pertes soit par impossibilité de passer l’inflation électrique dans nos prix de ventes, soit en la passant mais en perdant un tel volume que l’on ne s’y retrouvera pas.

Dernière modification par bibike (19/08/2022 22h55)


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#8502 21/08/2022 06h27

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   85  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Un étudiant trader empoche 110 millions de dollars en un mois

Beaucoup d’articles en parlent ici

Il y en a qui ont de la chance ou sont très renseignés et ont de bons réseaux, ou peut-être les deux.

C’est fou quand même de faire un All-in de 25 millions de dollars sans renseignements très très poussés, ou bien ?

Dernière modification par Serrure (21/08/2022 06h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#8503 21/08/2022 09h50

Membre (2014)
Réputation :   204  

Bonjour, plus près de nos compétences d’investisseurs au long cours (donc pas 110 millions mensuels :-)), je commence à amasser pas mal de cash un peu partout faute d’opportunités intéressantes sur les titres que je regarde.
Il me semblait avoir vu, lors du précédent crash 2020, que des membres évoquaient une stratégie de retour sur le marché à des points arbitraires au fur et à mesure que les indices chutaient.
Ceci en prévision d’un prochain crash (qui veut la paix prépare la guerre).

Les hypothèses de bases sont les suivantes:
- Dans la panique du crash, peu de place est laissée au stock picking, sauf pour les valeurs suivies depuis des années et en nombre limité qui pourraient devenir intéressantes (AI, OR, MC par exemple chez nous, ou BRK, AMZ, NEST, MSFT…)
- Nous privilégierons donc les indices et en particulier les ETF
- L’économie étant tirée par les US, les ETF considérés sont SP500 et/ou WORLD
- En phase de capitalisation, on ne prétend pas faire un coup en revendant à l’issue du crash mais simplement amasser des actifs de bonne qualité à vil prix dans une optique de rente (dans ce cas par revente au compte goutte d’actifs essentiellement capitalisants)

Ceci étant dit, pour 2 enveloppes voici une proposition:
En PEA:
- ETF World 0 à - 20% > Néant
- ETF World à - 20% > 10% cash en ETF World
- ETF World à - 30% > 20% cash en ETF World
- ETF World à - 40% > 30% cash en ETF World
- ETF World à - 60% > 40% cash en ETF World (plus de cas à l’issue)

En CTO:
- ETF SP500 0 à - 20% > Néant
- ETF SP500 à - 20% > 10% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 30% > 20% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 40% > 30% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 60% > Néant

Qu’en pensez-vous? Comment vous préparez-vous de vos côté respectif au prochain crash?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#8504 21/08/2022 11h05

Membre (2015)
Réputation :   6  

bibike, le 19/08/2022 a écrit :

Notre produit est malheureusement substituable et de ce fait nous savons pertinemment que nous n’avons pas de pricing power. Donc on va subir 2023, avec de lourdes pertes soit par impossibilité de passer l’inflation électrique dans nos prix de ventes, soit en la passant mais en perdant un tel volume que l’on ne s’y retrouvera pas.

Bonjour

Pourquoi ne pas réduire les volumes? Si le produit est substituable, les volumes pourraient être regagnés lors de la baisse des prix de l’électricité?

Hors ligne Hors ligne

 

#8505 21/08/2022 11h13

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1399  

Bonjour,

Parce que c’est une activité à frais fixes élevés en grande partie incompressibles :-)

Donc pas le choix, il faut garder un certain niveau d’activité, relativement élevée.

soit en la passant mais en perdant un tel volume que l’on ne s’y retrouvera pas.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #8506 21/08/2022 11h15

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   1037  

INTJ

@Dooffy : De mon côté j’ai changé de classe d’actif, j’ai lâché mes actions pour privilégier mon immobilier. Je ne sais pas si l’on peut se servir des leçons apprises en 2008 et 2020 pour la période que nous allons traverser. On rigole de la phrase "c’est différent cette fois-ci" mais il y a réellement des facteurs sans précédents à prendre en compte actuellement : la crise énergétique actuelle est bien plus grave que celle de 1973 dans le sens où elle est auto-infligée et indique donc un changement politique majeur ; l’inflation ne permettra pas aux banques centrales d’imprimer comme en 2008 ; l’économie Chinoise est en difficulté et ne pourra pas faire office d’amortisseur comme en 2008 non plus ; la suprématie du dollar dans les échanges internationaux est remise en cause avec de plus en plus d’audace par les BRICs (on a tué Khaddafi pour moins que ça).

Lorsque je reviendrais sur les marchés, je vais privilégier un portefeuille "Great Reset" avec des valeurs comme Blackrock, Amazon (que je considère comme un service de renseignement plutôt qu’un vendeur e-commerce), Berkshire Hathaway, Illumina, Microsoft, Accenture, Mastercard… et des valeurs "vertes" norvégiennes, toujours avec le moins d’exposition possible aux consommateurs finaux. Les secteurs à privilégier sont à mon avis l’énergie, la dépollution/terraformation, la surveillance, l’Internet of Things…


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8507 21/08/2022 11h15

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   300  

ESTP

Dooffy a écrit :

Bonjour, plus près de nos compétences d’investisseurs au long cours (donc pas 110 millions mensuels :-)), je commence à amasser pas mal de cash un peu partout faute d’opportunités intéressantes sur les titres que je regarde.
Il me semblait avoir vu, lors du précédent crash 2020, que des membres évoquaient une stratégie de retour sur le marché à des points arbitraires au fur et à mesure que les indices chutaient.
Ceci en prévision d’un prochain crash (qui veut la paix prépare la guerre).

Les hypothèses de bases sont les suivantes:
- Dans la panique du crash, peu de place est laissée au stock picking, sauf pour les valeurs suivies depuis des années et en nombre limité qui pourraient devenir intéressantes (AI, OR, MC par exemple chez nous, ou BRK, AMZ, NEST, MSFT…)
- Nous privilégierons donc les indices et en particulier les ETF
- L’économie étant tirée par les US, les ETF considérés sont SP500 et/ou WORLD
- En phase de capitalisation, on ne prétend pas faire un coup en revendant à l’issue du crash mais simplement amasser des actifs de bonne qualité à vil prix dans une optique de rente (dans ce cas par revente au compte goutte d’actifs essentiellement capitalisants)

Ceci étant dit, pour 2 enveloppes voici une proposition:
En PEA:
- ETF World 0 à - 20% > Néant
- ETF World à - 20% > 10% cash en ETF World
- ETF World à - 30% > 20% cash en ETF World
- ETF World à - 40% > 30% cash en ETF World
- ETF World à - 60% > 40% cash en ETF World (plus de cas à l’issue)

En CTO:
- ETF SP500 0 à - 20% > Néant
- ETF SP500 à - 20% > 10% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 30% > 20% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 40% > 30% cash en Berkshire Hathaway
- ETF SP500 à - 60% > Néant

Qu’en pensez-vous? Comment vous préparez-vous de vos côté respectif au prochain crash?

Attention ! 2020 n’était pas un crash "normal " mais de mon point de vue, une simple correction dans le marché haussier 2009-202..  tout comme le crash de 1987 était un simple accroc du marché haussier 1982-2000.

Votre approche peut être intéressante mais si nous devons réellement assister à la fin du bull market,  un vrai stock picking devrait donner des résultats supérieurs à n’importe quel etf.

Dernière modification par Louis Pirson (21/08/2022 11h16)


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #8508 21/08/2022 11h24

Membre (2022)
Réputation :   59  

INTP

@Dooffy
votre question

Comment vous préparez-vous de vos côté respectif au prochain crash?

rejoint le sujet de ma présentation de portefeuille (https://www.devenir-rentier.fr/t29220), où l’on parle de value-averaging sur CW8. D’autres IH ont relaté leur expérience dans ce domaine, qui consiste à optimiser ses points d’entrée en tenant à l’écart (autant que possible) la psychologie.

Voici ma réponse à votre question.

Prenant en référence une tendance de long terme, donc modérément haussière, et un indice large (MSCI World, EUR en ce qui me concerne), je module mes actions en fonction de l’écart entre la tendance et la valorisation actuelle.

Cela conduit mécaniquement à thésauriser en cas de hausse, et à investir en cas de baisse.

Si la hausse est très forte et que les liquidités s’accumulent au-dessus du plafond (que j’ai fixé à 20% de la valeur des titres), alors je cesse de thésauriser et investis dans des actifs de nature différente, idéalement moins volatiles ou inversement corrélés. 

Depuis le 1er janvier de cette année, j’ai acheté 131 parts, et vendu 98 parts. Le solde des mouvements est de 11697€. Cela semble vouloir dire que j’ai acquis 33 parts au prix unitaire de 358€, soit 1% en dessous du plus bas sur la période considérée.

En image, ça donne ça :


Sur la période, j’ai injecté 11k€, et le solde de mes liquidités est à présent à peu près égal au montant disponible en début de période, après être tombé à zéro en juin.

J’exposerai dans mon prochain compte rendu mensuel les ordres placés pour faire face aux variations d’ampleur exceptionnelle.

Edit : pour le stock-picking à partir d’un plancher de baisse prédéterminé, j’envisage de réinvestir à l’avenir en CL2 plutôt qu’en CW8 ; ça m’a réussi lors de la pandémie, mais je ne l’ai pas fait cette année, car 1/ j’y croyais moins, 2/ je réduis mon risque à mesure que le terme de mon projet approche.

Dernière modification par Phaeton (21/08/2022 11h35)


N’agitez pas trop votre portefeuille, c’est un exercice vain. (Philippe Maupas, Alpha Beta Blog)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8509 21/08/2022 11h42

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Réputation :   840  

Dooffy a écrit :

- ETF World 0 à - 20% > Néant
- ETF World à - 20% > 10% cash en ETF World
- ETF World à - 30% > 20% cash en ETF World
- ETF World à - 40% > 30% cash en ETF World
- ETF World à - 60% > 40% cash en ETF World (plus de cas à l’issue)

Je ne ferais pas de seuil fixe.
Par ailleurs -60 % c’est exceptionnel, même le COVID a fait -40 % et la guerre en Ukraine + inflation + taux -22 %.
Ca dépend aussi des anticipations, une baisse peut être justifiée et le pire à venir.
OK, si ce n’est pas mécanique c’est plus "au feeling", mais c’est toujours risqué et imprévisible.

Par exemple, dans la situation actuelle, sans cygne noir (catastrophe nucléaire à Zaporijjia),
une baisse de 10 % serait un bon point d’entrée.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8510 21/08/2022 12h30

Membre (2016)
Réputation :   62  

Pour les 60%, c’est un maximum pessimiste il est vrai mais on parle là d’un "vrai" krach et la panique n’aura pas de limite.
Ce qui importe le + c’est le "pas" d’investissement et la vitesse du krach.
Investir de moins en moins alors que l’on s’approche de l’hypothétique plus bas ne me parait pas logique. Au mieux, dans une solution simple, il faudrait investir à chaque niveau la même somme ce qui sous entend d’avoir un cash disponible important.
Et ne pas négliger, si la chute est rapide (ce qui est souvent le cas en cas de krach) d’utiliser du levier raisonnablement c-à-dire le recalculer à chaque achat envisagé et ne pas le garder "fixe".

ps: le fait de posséder déjà l’etf  est à analyser.

Dernière modification par jctrader (21/08/2022 12h33)


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#8511 21/08/2022 13h08

Membre (2022)
Réputation :   59  

INTP

Par rapport à ce qu’écrit jctrader, je suis confronté à une difficulté différente.

Fixer le pourcentage de baisse à partir duquel on veut être investi à au moins 100% n’est pas AMHA le plus difficile : on peut le faire en prenant un historique de long terme et en ajoutant éventuellement quelques pourcents (dépend du niveau d’optimisme de chacun) à la pire baisse constatée.

Ce qui me pose problème, c’est plutôt le point de départ de la baisse. ATH ? +ht X mois ? Tendance TLT ?

Par exemple, sur CW8 (c’est pas de la réclame ; juste un cas d’école smile),
ATH : 440
+ht 3 (ou 6) mois : 431
tendance TLT : joker ! environ… 330 ?

Cela revient à répondre à la question : la valorisation actuelle est-elle cohérente avec la tendance TLT ?

En d’autres termes, on en revient toujours à se demander si la valorisation est cohérente avec les perspectives. Mon sentiment, pour ce que ça vaut, est qu’on est anormalement au-dessus de la tendance.

Donc, en prenant le +ht 3 mois comme référence, j’ai l’impression de faire preuve d’un optimisme qui confine à l’avidité. Edit : mais je n’ai pas de meilleure idée !

En ce qui concerne la taille  des "louches", j’ai opté pour des versements d’égale valeur. (1/4, 1/3, 1/2, solde des liquidités).

Et au sujet de la rapidité de la baisse, 2020 et 2022 ont donné deux exemples différents. Il m’a paru plus difficile de bien réagir en 2022, car en 2020 la baisse a duré moins que ma période d’investissement, et s’est faite d’une traite.

Dernière modification par Phaeton (21/08/2022 13h30)


N’agitez pas trop votre portefeuille, c’est un exercice vain. (Philippe Maupas, Alpha Beta Blog)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8512 21/08/2022 15h16

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   286  

Bonjour,

Se fixer un seuil de renforcement à l’avance permet de regarder froidement la situation, plutôt que de se laisser emporter par la panique infinie de ce que certains appellent ici "les écrans qui clignotent".

Tout ce qui va suivre s’inscrit exclusivement dans une perspective de très long terme, pour laquelle on dit que "Investir en actions c’est avoir 1/3 de perdre sur 1 an, 1/10 de perdre sur 10 ans et 1/100 de perdre sur un horizon très long. Autrement dit le marché boursier est l’inverse du casino : plus on joue longtemps, plus on gagne !" (désolé je ne connais pas l’auteur de cette belle phrase).

Pour ma part en vue du renforcement "de capitalisation de croisière" c’est-à-dire hors crise :
- je laisse toujours désormais un ordre d’achat à -5% en début de mois, ce qui permet de saisir une correction alors qu’on est affairé ailleurs.
- Il y a aussi d’autres indicateurs : après 3 ou 4 journées de baisse successives, c’est peut être déjà en -soi l’occasion d’un renforcement marginal. etc…. (principe du retour à la moyenne).

Mais la vraie question posée ici concerne les renforcements significatifs dits "de crise" :
Le seuil de -15% à -20% me parait un bon premier seuil, il correspond d’ailleurs à la volatilité moyenne annuelle du marché actions.
Après -25 ou -30 est un bon deuxième seuil.
Enfin il faut probablement aussi raisonner par rapport à des moyennes mobiles de longue période (1 à 2 ans). Ainsi si on a perdu 20% mais qu’on est toujours autour de la moyenne mobile à 1 an, c’est peut être juste qu’il y a eu une euphorie qui s’est dégonflée récemment mais les valeurs ne sont pas pour autant encore bradées

etc…

Dernière modification par skywalker31 (21/08/2022 15h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#8513 21/08/2022 17h40

Membre (2016)
Réputation :   62  

Discussion intéressante : 100000 façons d’investir, des idées à analyser, le plaisir que l’investissement ne soit pas une science exacte et que derrière chaque proposition il y’a un humain qui a une "histoire".
Mais je dérive …. smile)
- pour le plus haut retenu (calcul initial) , considérant qu’un cycle est autour de 6 mois (littérature, très approximatif bien sûr !) , voir le dernier + haut à 6mois semble acceptable.
- premier niveau, - 15% me parait correct  ( volatilité du marché, niveau de sold out recommandé pour du long terme, etc)
- pour le montant investi , même montant fixe pourquoi pas et simple à éxécuter
- vitesse de la baisse : capital ! en effet on peut utiliser un levier raisonnable et faire des achat/vente rapides, faire du réinvestissement des plus values encaissées immédiatement, ce qui majore beaucoup le résultat. Et là le niveau du pas intervient: plus le pas est petit, plus le capital est majoré et le système positif.
C’est bien sûr personnel : tranquille tous les 10-15%, plus "actif" tous les -5% (ce qui peut se faire facilement en un mois boursier de krach) avec un bien meilleur résultat pour un risque limité.
En fait, il faut avoir un "plan" précis, simple, acceptable pour celui qui l’applique et s’y tenir.
Bonne fin de WE.


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#8514 21/08/2022 22h03

Membre (2022)
Réputation :   59  

INTP

Phaeton a écrit :

Par rapport à ce qu’écrit jctrader, je suis confronté à une difficulté différente.

Fixer le pourcentage de baisse à partir duquel on veut être investi à au moins 100% n’est pas AMHA le plus difficile : on peut le faire en prenant un historique de long terme et en ajoutant éventuellement quelques pourcents (dépend du niveau d’optimisme de chacun) à la pire baisse constatée.

Ce qui me pose problème, c’est plutôt le point de départ de la baisse. ATH ? +ht X mois ? Tendance TLT ?

Par exemple, sur CW8 (c’est pas de la réclame ; juste un cas d’école smile),
ATH : 440
+ht 3 (ou 6) mois : 431
tendance TLT : joker ! environ… 330 ? Edit : Ou en échelle logarithmique environ 400 ?

Cela revient à répondre à la question : la valorisation actuelle est-elle cohérente avec la tendance TLT ?

En d’autres termes, on en revient toujours à se demander si la valorisation est cohérente avec les perspectives. Mon sentiment, pour ce que ça vaut, est qu’on est anormalement au-dessus de la tendance.

Donc, en prenant le +ht 3 mois comme référence, j’ai l’impression de faire preuve d’un optimisme qui confine à l’avidité. Edit : mais je n’ai pas de meilleure idée !

En ce qui concerne la taille  des "louches", j’ai opté pour des versements d’égale valeur. (1/4, 1/3, 1/2, solde des liquidités).

Et au sujet de la rapidité de la baisse, 2020 et 2022 ont donné deux exemples différents. Il m’a paru plus difficile de bien réagir en 2022, car en 2020 la baisse a duré moins que ma période d’investissement, et s’est faite d’une traite.


N’agitez pas trop votre portefeuille, c’est un exercice vain. (Philippe Maupas, Alpha Beta Blog)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8515 23/08/2022 14h39

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3444  

INTJ

InvestisseurHeureux, le 17/07/2022 a écrit :

Un scénario + probable est que l’Union Européenne pousse à des négociations Ukraine/Russie, et que l’Ukraine accepte de perdre définitivement quelques territoires.

L’Ukraine ne tient contre la Russie que grâce à son courage et aux armes qui lui sont envoyées. Sans les armes, le courage ne suffit pas, et l’Ukraine sera forcée à négocier.

Et à un moment donné, nous n’aurons simplement plus d’armes à envoyer, et/ou les Allemands préféreront ne pas sacrifier leur économie pour soutenir l’Ukraine dans une guerre qui n’en finit pas.

Cette analyse est erronée. :’-(

D’après le Canard Enchaîné, nous ne livrons quasiment plus d’armes en Ukraine, par contre, les USA n’arrêtent pas, et font une guerre par procuration (sic).

Le Figaro a écrit :

Annoncée moins de deux semaines après une tranche d’un milliard de dollars, elle porte à 10,7 milliards de dollars l’aide militaire de l’administration Biden à l’Ukraine.

Les USA envoient également des militaires pour former les militaires Ukrainiens :

Le Monde a écrit :

Guerre en Ukraine : le Groupe Mozart, société militaire privée américaine venue former, mais pas combattre, dans le Donbass

La guerre s’arrêtera donc quand les USA le décideront.

C’est également la thèse défendue par Marc Fiorentino dans ces récentes newsletters.

Lui est par contre optimiste, il considère que les objectifs des USA sont atteints.

Je n’en suis pas sûr !

Si les USA peuvent continuer à affaiblir la Russie à finalement peu de frais, pourquoi se priver. Comme en bonus, ils vassalisent une Europe dont la compétitivité industrielle va s’écrouler, et géopolitiquement de plus en plus faible, car sans matière première et complètement dépendante de l’OTAN…

Dans ce contexte, je ne suis pas sûr qu’on revoit les 1,15 sur la parité EUR/USD de si tôt !

Hors ligne Hors ligne

 

#8516 23/08/2022 18h36

Membre (2021)
Réputation :   37  

Mozart, Wagner… en France on aura bientôt notre propre milice, le groupe Eric Satire…

Petite question, pour éviter l’euro,  on prend des action/etf directement en Dollars (ou autre) ou simplement des actions étrangères eur ou non ?

J’ai par ex du "O" en usd, j’ai aussi un etf bnp s&p isr en eur, les deux sont valables ?


Chauffeur-Trader

Hors ligne Hors ligne

 

#8517 23/08/2022 19h09

Membre (2020)
Réputation :   145  

@Roupettes

Si vous achetez un ETF sur le S&P500, alors celui-ci est composé en sous-jacent de sociétés américaines cotées en dollars. Un ETF français coté en Euros n’est rien d’autre qu’une conversion des dollars au cours du jour.

Autrement dit, si le dollar monte, vous en profitez. Ce qui peut bien-sûr aussi jouer en sens inverse, si l’Euro devait remonter.

(Il existe toutefois des ETF hedgés, qui éliminent le phénomène de variations de changes)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8518 23/08/2022 19h56

Membre (2018)
Réputation :   12  

IH a écrit :

Si les USA peuvent continuer à affaiblir la Russie à finalement peu de frais, pourquoi se priver. Comme en bonus, ils vassalisent une Europe dont la compétitivité industrielle va s’écrouler, et géopolitiquement de plus en plus faible, car sans matière première et complètement dépendante de l’OTAN

Il semble même que ce scénario est écrit dans certains rapports de think tank…US.

En effet ce jour une dépêche rapporte que Zelenski souhaite reprendre la Crimée….l Europe n’est donc pas sortie de l’auberge…..

Édit en réponse au message ci dessous:

href.li

Dernière modification par frcclair (23/08/2022 22h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#8519 23/08/2022 20h24

Membre (2016)
Réputation :   258  

"Il semble même que ce scénario est écrit dans certains rapports de t’incruster tank…"

Ah bon alors, "s’ il semble … scénario, "….
RUMEUR ? VERITE ? INTENTION ? PROJET ?  Blablabla de comptoir…

DES FAITS concrets !

Dernière modification par mimizoe1 (23/08/2022 20h25)


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8520 23/08/2022 23h13

Membre (2022)
Réputation :   59  

INTP

En effet ce jour une dépêche rapporte que Zelenski souhaite reprendre la Crimée….

Oui, comme la France voulait reprendre l’Alsace et la Lorraine.
Et l’a fait. Mais pas tout de suite, et pas toute seule.


N’agitez pas trop votre portefeuille, c’est un exercice vain. (Philippe Maupas, Alpha Beta Blog)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8521 24/08/2022 10h20

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   99  

InvestisseurHeureux, le 23/08/2022 a écrit :

InvestisseurHeureux, le 17/07/2022 a écrit :

Un scénario + probable est que l’Union Européenne pousse à des négociations Ukraine/Russie, et que l’Ukraine accepte de perdre définitivement quelques territoires.

L’Ukraine ne tient contre la Russie que grâce à son courage et aux armes qui lui sont envoyées. Sans les armes, le courage ne suffit pas, et l’Ukraine sera forcée à négocier.

Et à un moment donné, nous n’aurons simplement plus d’armes à envoyer, et/ou les Allemands préféreront ne pas sacrifier leur économie pour soutenir l’Ukraine dans une guerre qui n’en finit pas.

Cette analyse est erronée. :’-(

D’après le Canard Enchaîné, nous ne livrons quasiment plus d’armes en Ukraine, par contre, les USA n’arrêtent pas, et font une guerre par procuration (sic).

La France n’a jamais envoyé beaucoup d’armes à part les très médiatiques Césars, donc il n’y a rien de nouveau à l’Est.

J’avais fait le calcul en juin : la France avait fourni pour 100 millions et l’Estonie pour 200 millions - rapportés aux budgets de la défense des deux pays, les estoniens ont fourni 160 fois plus que la France.

Oui, les USA fournissent le plus numériquement, mais proportionnellement les Britanniques, Canadiens, Australiens, Baltes, Polonais, Tchèques, Slovaques et Bulgares nous fournissent autant voire bien plus. Ce n’est donc pas une guerre "américaine" comme vous souhaitez nous le faire croire, mais bien un combat des démocraties contre une guerre génocidaire.

InvestisseurHeureux, le 23/08/2022 a écrit :

Comme en bonus, ils vassalisent une Europe dont la compétitivité industrielle va s’écrouler, et géopolitiquement de plus en plus faible, car sans matière première et complètement dépendante de l’OTAN…

Je suis attristé de lire de tels propos teint d’anti-américanisme gaulois primaire - et je n’ai pas peur de le dire : de complotisme.
Savez-vous ce qu’est un vassal ? Demandez donc à Loukachenko.

J’ai bien compris dans le camp dans lequel vous vous situez.

Dernière modification par MarcAurele (24/08/2022 10h23)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8522 24/08/2022 11h19

Membre (2022)
Réputation :   59  

INTP

@IH, @MarcAurele
Conviendriez-vous que "vassalisation" est exagéré, et "complotisme" aussi ?

La dépendance de l’Europe aux Etats-Unis s’accroît ? Elle est une composante incontournable et indéniable de l’histoire des relations internationales. C’est d’ailleurs pour ça qu’on écrit en français sur ce forum, plutôt qu’en allemand.

Est-ce du fait des Etats-Unis que la dépendance des pays européens à certaines ressources russes se révèle problématique aujourd’hui ? Allons.

Le fait que les EU mettent leur poids dans la balance pour éviter que notre dépendance nous mette en position de vassaux de la Russie, obligés d’acquiescer au grignotage des pays anciennement parties de l’URSS (et demain du pacte de Varsovie ?) ne veut pas dire qu’ils cherchent à nous dépouiller de notre souveraineté.


N’agitez pas trop votre portefeuille, c’est un exercice vain. (Philippe Maupas, Alpha Beta Blog)

Hors ligne Hors ligne

 

#8523 24/08/2022 12h13

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   530  

ENTJ

En tous cas, je pense que nous pouvons au moins TOUS partager le fait que la bêtise de Poutine est stupéfiante.


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #8524 24/08/2022 13h03

Membre (2012)
Réputation :   99  

Ou pas…


Portefeuille : 12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

#8525 24/08/2022 13h05

Membre (2010)
Réputation :   34  

INTP

Iqce a écrit :

En tous cas, je pense que nous pouvons au moins TOUS partager le fait que la bêtise de Poutine est stupéfiante.

Folie je dirais…

Car il faut une sacré dose d’intelligence et de sang-froid pour parvenir, comme Hitler avant lui pour d’autres raisons, à embarquer tout un pays dans une telle guerre…

On regrettera tous que l’intelligence humaine soit ici comme dans de nombreux autres cas utilisée à mauvais escient ☹️


Apprenez à fabriquer vos propres meubles … même si vous avez 2 mains gauches !

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur