Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/06/2015 09h14 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   14 

Bonjour à tous,

Dans un grand nombre de files sur le forum, lorsqu’un utilisateur demande des conseils sur l’organisation de son épargne, de ses placements et de son patrimoine, les IH qui répondent par : "quels sont vos objectifs ?".

Si la question semble en effet la base pour faire les bons choix, y répondre n’est pas si simple.

Comment définissez-vous vos propres objectifs ?
Comment arrivez-vous, en fonction de vos contextes perso et pro, à définir ce vers quoi vous voulez vous orienter à 5, 10 voire 20 ou 30 ans ?
Comment trouvez-vous le juste milieu entre ambition et raison ?

La question peut sembler très vague, j’espère cependant qu’elle recueillera quelques témoignages smile.

Merci d’avance.

Mots-clés : anticipation, objectifs, projection

Hors ligne

 

#2 17/06/2015 09h27 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Banni
Réputation :   -2 

Comment définissez-vous vos propres objectifs ?
Le juste mixte entre la rentabilité et le risque.

Comment arrivez-vous, en fonction de vos contextes perso et pro, à définir ce vers quoi vous voulez vous orienter à 5, 10 voire 20 ou 30 ans ?
On se fixe des objectifs sur des bases physiques :
A 5 ans, je veux une nouvelle voiture.
A 18 ans, je veux financer les études de ma fille.
A 30 ans, je veux au moins avoir gardé l’épargne et ne rien avoir perdu en compensant une inflation moyenne à 3%.

Dans le livre "Père riche, Père pauvre" ; on distingue deux façons de penser :
- Ce bien est trop cher pour moi ; je ne peux pas me l’acheter.
- Comment puis-je faire pour acheter ce bien ?
L’une arrête totalement le cerveau. L’autre le met en marche…

Comment trouvez-vous le juste milieu entre ambition et raison ?
Je me rappelle ma tête en 2008… Depuis ; je mise sur la diversification de manière a ce qu’une baisse soit compensé par une hausse plus importante.

Dernière modification par azorgues (17/06/2015 10h03)

Hors ligne

 

#3 17/06/2015 09h29 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   89 

Bonjour,

Vaste sujet, qui mérite d’y réfléchir, mais qui ne pourra, je le pense, pas obtenir une réponse précise.
En effet, chacun a ses propres convictions, sa propre vie, sa propre éducation, sa propre aversion ou non au risque, son propre ressenti, ses propres connaissances, et la liste est infinie.

Cela dépend clairement du parcours de chacun, de votre cible. Pour déterminer la cible, là encore, je pense qu’il est impossible de donner une réponse toute faite ; si je prends mon cas en exemple, je n’ai pas eu à réfléchir longtemps pour connaître mes objectifs : j’ai, par mon éducation et mon profil certainement, une volonté de faire fructifier, lentement mais sûrement, mon capital. Je n’attends donc pas de performance annuelle incroyable, mais juste de la régularité, en dépassant les différents livrets d’épargne classiques. Et après, semaine après semaine, je constate ce que je suis en mesure d’épargner, ce que je suis en mesure d’économiser et ce que ça peut me rapporter, donc je peux étoffer mes objectifs, et les rendre plus clairs. En tout cas, je ne me fixe pas d’objectif sur le court ou moyen terme, mais plutôt un objectif sur le long (voire très long) terme, qui est de me dégager une rente mensuelle par les dividendes. L’objectif derrière cela est donc de diminuer mon temps de travail au fur et à mesure de la progression de mon capital… Le seul "objectif" que je me fixe sur le court terme, c’est de maximiser mon épargne chaque mois ; essayer de "battre" ma performance du mois précédent, ou du moins de l’égaler.

Voilà pour mon point de vue ; je suis également intéressé par vos avis, donc je vais suivre avec attention ce sujet, qui, même s’il n’est pas forcément évident à traiter, demeure un sujet passionnant.


Parrainage possible pour Boursorama (80€), Linxea (20€), Bourse Direct (50€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#4 17/06/2015 09h35 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   466 

Bonjour !
Question intéressante, mais qui sera évidemment propre à chacun.

MartinGale a écrit :

Comment définissez-vous vos propres objectifs ?

Il se fixent d’eux même. Ils font en quelque sorte "partie de moi", si bien que je n’ai jamais trop à y réfléchir.

Comment arrivez-vous, en fonction de vos contextes perso et pro, à définir ce vers quoi vous voulez vous orienter à 5, 10 voire 20 ou 30 ans ?

Mon principe de base est: la constance. Je pars du principe que tout restera à peu près au même niveau, et cela définit clairement les tendances moyen/long terme

Comment trouvez-vous le juste milieu entre ambition et raison ?

Comme l’indique ma signature: en partant toujours sur des hypothèses basses (raison), l’avenir me réserve de nombreuses surprise agréables.

Cependant, cette façon de voir l’investissement et la rente suppose un certain état d’esprit. Etat d’esprit un peu contradictoire avec l’établissement d’une rente (mon faible niveau d’ambition n’aide pas à maximiser les revenus wink )
Bonne chance en tout cas pour trouver vos propres réponses.

[edit]

azorgues a écrit :

Dans le livre "Père riche, Père pauvre" ; on distingue deux façons de penser :
- Ce bien est trop cher pour moi ; je ne peux pas me l’acheter.
- Comment puis-je faire pour acheter ce bien ?
L’une arrête totalement le cerveau. L’autre le met en marche…

Autre vision: l’une enseigne l’humilité l’autre incite aux risques inutiles.

Dernière modification par Faith (17/06/2015 09h37)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#5 17/06/2015 10h09 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Banni
Réputation :   -2 

Faith a écrit :

azorgues a écrit :

Dans le livre "Père riche, Père pauvre" ; on distingue deux façons de penser :
- Ce bien est trop cher pour moi ; je ne peux pas me l’acheter.
- Comment puis-je faire pour acheter ce bien ?
L’une arrête totalement le cerveau. L’autre le met en marche…

Autre vision: l’une enseigne l’humilité l’autre incite aux risques inutiles.

C’est tout l’axe du livre… Une vision bien américaine. Il compare la réussite d’un professeur d’université respecté, sage, humble et titulaire de multiples diplômes à celle d’un entrepreneur travailleur, aisé et arrogant. C’est une vision totalement différente de la mentalité française.
On se rend compte de l’impact de l’Education Nationale sur nos façons de penser… Et en France, c’est peu dire.

Dernière modification par azorgues (17/06/2015 10h11)

Hors ligne

 

#6 17/06/2015 10h12 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   

Cela dépend aussi beaucoup des caractères, certains ont besoin de se faire violences, chez d’autres qui n’ont moins de peur c’est naturel.
Pour garder le CAP et ne pas se décourager, c’est la détermination qui compte, c’est cela qui fait la différence entre les personnes . C’est très bien expliqué dans le livre de napoleon Hill : Réfléchissez et devenez riche.

Hors ligne

 

#7 17/06/2015 10h28 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   24 

Il ne faut pas opposer l’ambition et la raison, elles fonctionnent ensemble, l’ambition sans raison cela conduit à la folie

Pour ma part pour définir mes objectifs (d’investissement et de vie en général) je commence par me demander ce que je ne veux pas!
C’est très efficace car ensuite on peut choisir le chemin le plus adapté à sa personne ou ses moyens pour y arriver.

Je trouve que de se demander ce que l’on veux brouille la pensée et parasite les actions car il y a évidemment trop d’opportunités, de possibilités et cela oblige le cerveau à ne regarder que dans un sens: son nombril

Ensuite je médite deux maximes qui résument très bien ma façon de voir:

"Connais-toi toi même" et "L’homme intelligent apprends de ses erreurs, l’homme sage apprends de celles des autres"
donc j’essaie d’avoir un regard lucide sur moi-même, mes capacités, mes freins et j’observe beaucoup autour de moi. Il y a des types d’investissement par exemple que je ferais pas car ils ne me correspondent pas, je laisse cela à d’autres.

Ensuite quand j’ai définit un objectif, je m’y tiens.

Hors ligne

 

#8 17/06/2015 11h03 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
La première chose à faire, avant de savoir où l’on va, est de savoir où l’on est. smile
Voici ma démarche avec des chiffres fictifs :
1) je fais le bilan de mon épargne, disons 500 k€
2) En fonction de ce que j’ai envie (devenir rentier) je me fixe un objectif à 5 ans (disons 1 M€ à fin 2020)
3) je jalonne à la grosse : 600 k€ à fin 2016 et 800 k€ à fin 2018
4) Vient alors une phase de réflexion : quels types de placements vont me permettre de gagner 20% en 18 mois ?
5) J’en déduis les actions à mettre en place et je me fixe des objectifs à 3 mois et à une semaine : Dans trois mois je dois avoir réorienté mon épargne. Dans une semaine je dois avoir clôturé mon livret A et avoir l’argent disponible sur mon compte courant, etc…

Méthode valable pour l’épargne mais aussi pour tout le reste.

Hors ligne

 

#9 17/06/2015 11h35 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   506 

Pour un investisseur entreprenant - soit quelqu’un qui décide de prendre en main la gestion de son épargne - deux objectifs de départ raisonnables :

(1) la préservation du capital;

(2) un rendement au moins deux fois supérieur au taux sans risque (communément associé en France au rendement d’une assurance-vie).

Hors ligne

 

#10 17/06/2015 11h41 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   334 

Clairement, fixer des objectifs est la base.

Ils sont le point qu’on fixe, par exemple la nuit en voile, un phare ou une étoile pour ne pas perdre son cap.

Ils sont là où on va, et il est important de savoir où l’on va. Après sur terrain accidenté (par exemple en montagne), on peut perdre l’objectif de vue à cause du dénivelé, on peut même parfois être obligé  de faire un détour, de s’en éloigner, parceque l’on doit rejoindre un chemin qui lui nous ramènera vers l’objectif (au choix, un sommet jouissif, venteux et froid, ou un refuge chauffé avec une assiette pleine!)

Néanmoins, une difficulté de la vie est, selon moi, de faire le tri dans ses objectifs, peut être les redéfinir ou les réordonner selon les phases et aléas de la vie.

C’est paradoxal, parceque si l’on se fixe un objectif, c’est bien pour ne pas en changer. Néanmoins, la Vie nous change. Nos besoins changent (financiers comme spirituels)

Personnellement, j’ai de nombreux objectifs. J’ai la volonté d’y arriver, mais je sais que je peux devoir les laisser de côté temporairement ou définitivement.
C’est pourquoi je fais une distinction entre mes objectifs, éventuellement flexibles même si je ne le souhaite pas, et mes PRINCIPES (éthique, lifestyle, engagements…) auxquels je refuse de déroger sous peine de ne plus pouvoir me voir dans le miroir.

pour conclure, une citation de Churchill que j’apprécie:
“Pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent.”


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne

 

[+1]    #11 17/06/2015 11h41 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   103 

Dans mon secteur d’activité, je mets un point d’honneur à avoir des objectifs: SMART

Simple: L’objectifs doit être simple, compréhensible

Measurable: Il faut une unité:
Si nous parlons d’argent, je préfères les objetifs de 1000 € par mois net
que je veux être indépendant finacièrement

Achievable: Atteignable

Realistic: Realiste avec sa situation / capacité

Time Schedule: dans un délai avec une unité (Ans par exemple)

SI ces 5 critères sont remplis, et validé, les objectifs tiennent la route


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

[+1]    #12 17/06/2015 13h37 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   55 

Bonjour,

vaste sujet et j’aime beaucoup voir les différentes réponses. Chacun est différent et c’est cela qui est génial !

Pour ma part :

MartinGale a écrit :

Comment définissez-vous vos propres objectifs ?

Je veux vivre tranquillement de mes passions et sans patron.
Pour moi la création d’entreprise était un de mes objectifs prioritaire. En plus, on y prends goût ! smile

MartinGale a écrit :

Comment arrivez-vous, en fonction de vos contextes perso et pro, à définir ce vers quoi vous voulez vous orienter à 5, 10 voire 20 ou 30 ans ?

Il me faudrait avoir assez d’argent pour financer les études sups de mes enfants (objectif à 17 ans maintenant) et rembourser au moins le crédit immo de la RP (objectif à 20 ans).

Tout ca sans toucher à mon niveau de vie actuel :-)

Ca donne les chiffres suivants :
- revenus nets mensuels d’au moins 8k€
- remboursement de 460k€ à 20 ans
- accumulation d’une épargne d’au moins 180k€ d’ici 17 ans spécifiquement pour les études des enfants. (3x60k)

le reste n’est que du bonus à épargner (il faut encore voir cet objectif, car je n’ai pas d’idées précises sur le sujet …)

MartinGale a écrit :

Comment trouvez-vous le juste milieu entre ambition et raison ?

Pour moi, il faut être ambitieux, sinon on stagne. Mais il faut savoir raison garder et évaluer les risques de chacune des opportunités que nous aimerions prendre avec notre ambition.

Hors ligne

 

#13 17/06/2015 15h21 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   14 

Merci à tous pour vos réponses.

Comme le dit Setanta, il y a autant de visions des choses que de personnes ayant répondu.
En cela, je savais qu’il n’y aurait pas ici de réponse toute faite. Mais l’idée est vraiment de confronter les différentes façons de voir les choses, et c’est ce qui semble se produire.

Pour ce qui est de mon cas personnel, j’ai un début de commencement d’objectifs :
- avoir terminé le remboursement RP pour le début des études de mes enfants (a priori, si pas de remboursement anticipé d’ici là, aux 17 ans de la première, ce sera bon)
- progresser dans mon job (20% d’augmentation en 3 ans, des projets de plus en plus cruciaux, une confiance accrue de ma direction et une société avec de réelles perspectives et des structures solides)
- profiter simplement de la vie, de ma famille et de mes amis.

C’est pour le plus long terme et le moins concret que j’ai beaucoup plus de mal à cerner ce que je souhaite.
J’ai du mal à me projeter à un horizon de 34 ans qui m’amènerait à la retraite (si rien ne bouge d’ici là).  Et j’ai du coup du mal à définir ce dont j’aurais besoin d’ici là et encore moins la stratégie à adopter.
La seule chose que je me dis, c’est que j’aimerais bien ne pas avoir à l’attendre pour profiter et que par conséquent, il serait déjà peut-être souhaitable de commencer à mettre en place des moyens qui me permettent de lever le pied dans une vingtaine d’années.

Mais tout ceci est très abstrait et je ne parviens pas à dégager une stratégie claire et simple qui pose les bases de ce souhait.

Hors ligne

 

#14 15/11/2019 10h29 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145 

MartinGale a écrit :

Pour ce qui est de mon cas personnel, j’ai un début de commencement d’objectifs :
- avoir terminé le remboursement RP pour le début des études de mes enfants (a priori, si pas de remboursement anticipé d’ici là, aux 17 ans de la première, ce sera bon)
- progresser dans mon job (20% d’augmentation en 3 ans, des projets de plus en plus cruciaux, une confiance accrue de ma direction et une société avec de réelles perspectives et des structures solides)
- profiter simplement de la vie, de ma famille et de mes amis.

C’est pour le plus long terme et le moins concret que j’ai beaucoup plus de mal à cerner ce que je souhaite.
J’ai du mal à me projeter à un horizon de 34 ans qui m’amènerait à la retraite (si rien ne bouge d’ici là).  Et j’ai du coup du mal à définir ce dont j’aurais besoin d’ici là et encore moins la stratégie à adopter.

Je me permets de faire remonter cette discussion après avoir lu encore un grand nombre de présentations qui, à mon sens, zappent l’essentiel. Exemple : Information - Forums des investisseurs heureux

Je suis par ailleurs coach financier sur mon temps libre et avec la hausse continue des marchés de plus en plus de contacts sollicitent mon aide, mais toujours de la même façon : ils pensent solution avant de bien poser le problème, et veulent savoir comment investir avant même de se demander pourquoi investir ! Or, ce questionnement est la base de tout.

Cas typique vu récemment, je grossis un peu le trait mais pas tant que ça : un très vieux monsieur sans enfant et une épargne conséquente qui souhaite absolument investir en bourse. Tout ce qu’il me demande c’est de l’assister pour l’ouverture d’un compte et passer les ordres, et veut avant tout savoir combien je vais lui demander pour ce service :
- Je ne vous demande qu’une chose: expliquez-moi pourquoi vous voulez investir en bourse.
Il me regarde avec des yeux ronds.
- bah, pour gagner de l’argent !
- ah, vous avez besoin d’argent ?
- tout le monde en a besoin !
- mais vous, vous en avez déjà pas mal. Et là il est en sécurité sur vos livrets. En bourse vous pouvez en gagner à long terme (rappel, c’est un monsieur de +80 ans…), mais à court terme vous pouvez aussi en perdre. Pourquoi prendre ce risque ?
- …
- À la limite, quitte à perdre de l’argent, le plus sûr pour vous aujourd’hui, ce serait de le dépenser !
- Ah mais si je dépense tout, après je n’ai plus rien !
- Si vous dépensez tout, oui. Mais en parlant de ça, dans quoi est-ce que vous dépenseriez, là maintenant ? Ou dans les années qui viennent ?
- …

De là on a commencé à faire le tour de ses dépenses réelles, de ses envies, de ses craintes aussi, ce qui lui a fait prendre conscience petit à petit que, même en vivant centenaire il n’aurait sans doute jamais le temps d’épuiser son capital…
On a quand même revu ensemble l’allocation de son patrimoine, mais en se posant les vraies questions (besoins réels à court terme, couverture des risques à venir -dépendance- etc.) avant d’étudier les réponses possibles.

Hors ligne

 

#15 17/11/2019 09h50 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Réputation :   38 

dangarcia a écrit :

ils pensent solution avant de bien poser le problème, et veulent savoir comment investir avant même de se demander pourquoi investir ! Or, ce questionnement est la base de tout.

Peut-être parce qu’il n’y a pas de problème… Enfin, je veux dire, fondamentalement. Parce qu’en vrai, quelqu’un qui sait épargner un peu chaque mois n’a pas vraiment de problème… Ses besoins fondamentaux sont satisfaits. Et si son problème est "se payer quelque chose en plus" et bien, il arrêtera d’épargner pour un temps.

Du coup, le seul problème est "comment faire travailler au mieux cette épargne ?" Je pense que tout le monde a ses idées préconçues.

AMHA.

🍁🍂🍁🍂

Hors ligne

 

#16 17/11/2019 10h39 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145 

Flower a écrit :

Peut-être parce qu’il n’y a pas de problème… Enfin, je veux dire, fondamentalement.

Ah c’est peut être moi qui m’exprime mal.

Tout ce que je dis c’est qu’investir et gagner de l’argent n’est a priori pas une fin en soi.

"épargner davantage", "acheter des actions de rendement", "ouvrir un PEA", "acquérir un bien locatif", sauf si c’est votre passion ultime dans la vie, ne constituent pas des objectifs, ce sont des moyens d’atteindre vos objectifs.

Un objectif ça peut être constituer une épargne de précaution, obtenir un petit complément de revenu immédiat pour réduire son temps de travail, ou pour pouvoir dépenser plus et s’offrir de temps en temps des vacances de luxe ; obtenir une rente suffisante dans x années pour atteindre l’indépendance financière, ou compléter sa retraite, valoriser son capital en vue de le transmettre, protéger son capital en vue d’une grosse dépense à venir, devenir propriétaire dans x années, prendre une année sabbatique, etc.

En fonction de son ou ses objectifs et de son profil d’investisseur (novice ou expert, prudent ou risque-tout), et sa situation fiscale on peut alors déterminer la ou les moyens à mettre en oeuvre.

Hors ligne

 

#17 17/11/2019 11h03 → Epargne, placements et patrimoine : comment fixer ses objectifs ? (anticipation, objectifs, projection)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   99 

Je résumerai mon approche de la question par la Maxime « l’appétit vient en mangeant ».

Parti sans culture financière et les poches vides, comme tout le monde, on pense d’abord à la fin du mois avant toute autre considération (la pyramide Maslow en fait).

Une fois bien installés dans la vie, si l’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue, on peut alors se demander ce qui nous rendrait plus heureux : pour ma part, c’était une villa un peu hors normes, une grenouille allemande que je pensai inaccessible gamin,  un open bar pour les études des enfants (ou presque, il faut qu’ils gardent la gniaque aussi pour avancer, sinon cela devient contre-productif), désormais mon nouveau  moteur sera une résidence secondaire dont je ne voulais pas entendre parler jusque là et peut-être aussi un petit bateau pour se faire plaisir : l’objectif sous jacent étant de lever le pied professionnellement dans 5 ans environ, au cap de la cinquantaine en gros, en se motivant ainsi pour bousculer la routine d’ici la.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech