Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+2]    #1 11/06/2015 18h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

*************************************************************************************
Le portefeuille et sa stratégie évoluent avec ma compréhension et l’évolution des marchés.
Vous trouverez ICI le plus récent update stratégique du portefeuille.

                                                             
************************************************************************************

Bonjour à tous,

Pour commencer, merci de me lire, et merci pour vos avis/suggestions/critiques. C’est dans le but de progresser que je débute le reporting de mon portefeuille en cours de construction.

**Mon projet :
Rien de très original ; construction d’un patrimoine conséquent afin de générer dans 20 ans une rente conséquente (complément de salaire ou retraite).
Actuellement je dispose d’un petit capital à investir très très très progressivement (je suis parfaitement conscient que 2015 n’est pas la meilleure année pour revenir en bourse), ainsi qu’une capacité d’épargne régulière conséquente (je n’en suis pas aux 2k€ d’IH, j’avoue…) que je souhaite investir régulièrement (base mensuelle ou bimensuelle).

Enfin je compte évidement sur les intérêts composés, et même laisser la part « impôt » de mes gains sur les CTO, afin de jouer l’effet boule de neige qui est la martingale des membres qui semblent avoir réussi.

**Histoire boursière:

En bourse depuis 2005, façon « les pieds nickelés en bourse ». Je suis tombé dans tous les panneaux, j’ai vendu quand il ne fallait pas, j’ai acheté des titres parcequ’ils me plaisaient sans rien en connaître… De la spéculation. Aujourd’hui je reprends tout cela en main, espérant devenir un investisseur intelligent, à la façon des membres de ce forum (humblement).

**Horizon de placement:
Très long terme. J’ai 33 ans

** Indice de référence
MSCI World

** Brokers
PEA chez Boursorama Banque et CTO chez Interactive Brokers

******************************************************************************
REPORTING JUIN 2015
***********************************

Le portefeuille est en cours de construction depuis mi novembre 2014. Il n’est, à date, pas convenablement diversifié/équilibré puisque j’attends de meilleures opportunités d’entrée.

Les pourcentages donnés pour chaque ligne ne sont pas exacts, puisque je suis à 2/3 de liquidités, dont 50% sur les comptes titres (donc comptés en liquidités), mais 50% sur livrets, donc non pris en compte dans le calcul de variation de la valeur de part. Un peu moins d’1/3 est donc investi en bourse actuellement.

Le portefeuille actuel a un biais résolument pessimiste sur l’évolution des marchés, les US sur des tops, l’Europe mal réformée/gouvernée, le Japon enlisé dans son QE, la bulle chinoise, les « tapering » à venir. J’ai donc des positions assez défensives, qui n’ont pas été payantes dans l’ensemble dans ce contexte de hausse généralisée. J’assume ce biais bien que, pour l’instant, j’ai tord, je me sens plus en sécurité qu’à me mettre acheteur à tous va.



RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 09/06/2015

~Consommation discrétionnaire :
n/a
 
~Consommation de base :
n/a
 
~Energie (25,9%) :
    BP PLC (GBP)______________________________16,7%
    MPI________________________________________9,2%
 
~Services financiers :
n/a
 
~Santé :
n/a
 
~Industrie :
n/a
 
~Matériaux de base (11,0%) :
    ArcelorMittal_____________________________11,0%
 
~Technologie de l'information :
n/a
 
~Services de télécommunication :
n/a
 
~Services aux collectivités :
n/a
 
~Immobilier (43,2%) :
    HCP Inc (USD)_____________________________19,5%
    WP GLIMCHER Inc (USD)_____________________12,8%
     Cominar Real Estate Investment Trust______10,9%
 
~Fonds/Trackers (19,9%) :
     Amundi ETF MSCI Japan UCITS ETF____________8,7%
     Lyxor ETF MSCI World EURO__________________5,6%
     Comgest Magellan___________________________5,5%
 
~Liquidité :
_________________________________________________52,4%

Fait avec xlsPortfolio


RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 09/06/2015 (immobilier uniquement)

~Diversifié (25,3%) :
     Cominar Real Estate Investment Trust______25,3%
 
~Santé (45,1%) :
     HCP Inc (USD)_____________________________45,1%
 
~Commerce et centres régionaux (29,6%) :
    WP GLIMCHER Inc (USD)_____________________29,6%

Fait avec xlsPortfolio




**REPARTITION PAR DEVISE


Euro: 49%
USD: 28%
GBP: 14%
CAD: 9%

** REPARTITION PAR SECTEUR

Immobilier quoté: 43%
Energie:26%
Matériaux de base: 11%
Fonds/Trackers:20%

** REPARTITION PAR CAPITALISATION

Large cap: 40%
Mid cap: 20%
Small cap: 8%
Fonds/trackers: 32%


**PERFORMANCE


Au 9/6/2015 : -4,8%
Max DrowDown : -4,8%
Rendement annuel prévisionnel (Dividendes sur valeur du portefeuille) : 2,8% brut (toujours en tenant compte des liquidités majoritaires)

Voilà pour le début. Je reviendrais dans un prochain message sur mes choix de titres et ma Watchlist.

Dernière modification par MisterVix (04/05/2021 12h26)

Mots-clés : boursorama, interactive brokers, portefeuille diversifié, portefeuille, style de gestion de portefeuille


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 12/06/2015 09h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   255  

MisterVix
Au delà de la forme… N’y a-t-il pas un questionnement sur votre chronologie d’action et de réflexion ?
Tant que vous ne savez pas comment faire pourquoi faites-vous ?
Le raisonnement plus haut ou plus bas est surtout valable quand on parle du marché dans sa globalité. Quand on descend au niveau des entreprises c’est à chaque fois une histoire différente.
Je ne peux que vous encourager à lire. Pour ma part je suis friand des reporting des gestionnaires value.

Dernière modification par bajb (12/06/2015 09h14)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 12/06/2015 12h32

Membre
Réputation :   29  

On ne peut pas être à point pour investir seulement avec de la théorie.

On voit bien sur ce forum que très nombreux sont les personnes qui ont dû supporter à un moment donné des pertes dues à des mauvais placements (ou peut-être des bons lors de leur achat mais personne n’est maître de l’avenir et des changements économiques malgré les analyses), et certains même alors qu’ils sont investisseurs aguerris.

Si tel était d’ailleurs le cas 50% des investisseurs auraient ou devraient avoir des portefeuilles bien plus fournis en liquidités et en titres.

La réussite ne tient elle pas également en bonne partie de l’expérience ?
Les meilleures leçons sont surement apprises via de mauvais choix. Ce qui est effrayant en soi, mais je ne suis pas certain que quiconque y échappe.

Le tout est de ne pas tout perdre de ses mauvais choix.
Et je ne pense pas qu’en plaçant dans BP, HCP ou Cominar le capital de MisterVix soit en tant en danger.
Le rendement de son portefeuille lui, peut-être…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 14/06/2015 14h50

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2792  

MisterVix a écrit :

Bien qu’ayant lu ces livres je trouve encore très difficile d’estimer la valeur d’une entreprise.

Mais c’est aussi parce que c’est difficile, non seulement analyste financier est un métier, mais en plus ceux-ci sont souvent spécialisés sur un secteur donné.

Les concepts sont relativement faciles à comprendre (flux de trésorerie actualisé, etc.), mais l’application est besogneuse.

Par contre, si déjà vous évitez de nombreuses erreurs classiques (acheter une société sans croissance avec un PER de 30, ou 15 fois l’EBITDA, trop endettée, sans barrière à l’entrée), vous avez des chances de faire bien mieux que nombre d’investisseurs individuels.

Là j’ai l’impression que vous avez lu "trop" de livres, et que vous êtes confus.

Moralité, votre portefeuille (de mon point de vue) manque de cohérence : des trackers, des smalls-caps, des mids-caps, des bigs-caps, pas vraiment de diversification sectorielle, mais en même temps plusieurs titres, etc.

Ce n’est pas gênant en soi, mais l’expérience montre qu’en cas de retournement du marché, quand la stratégie initiale n’est pas claire, l’investisseur panique et vend.

Dans mon cas, je n’investis maintenant que dans des bigs-caps ou mid-caps foncières qui versent une grosse partie de leurs profits en dividendes.

De fait, je passe à côté de tas d’opportunités, mais comme la stratégie est bien établie, je crains moins les retournements de marché, j’applique juste les règles que je me suis fixées, ma "discipline" est "forcée".

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 02/10/2015 22h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Bonjour

Un point sur le portefeuille début octobre.

Le portefeuille est toujours (et pour longtemps encore!) en phase de constitution, et donc extrêmement cash (82,4%). Par conséquent il ne souffre que très peu de la baisse actuelle des marchés.
En outre j’ai en portefeuille un short sur le SNP 500 qui est toujours ouvert, mais couvre actuellement les pertes, je m’octroie donc un gain minime.

Et dans la série "les vieux réflexes ont la vie dure", je n’ai pas pu m’empêcher de prendre une position sur Volkswagen à J2 de la chute, revendue en légère baisse après avoir posément réfléchi et décidé que ce n’était ni un investissement value, ni une position de trading intelligente. Cette bévue me coûte 0,5% du portefeuille, et ce reporting autoflagellant fait partie de ma thérapie.

D’autre part j’ai renforcé:

_Washington prime Group, qui côte sur des plus bas (j’en ai profité pour externaliser ma moins value)
_Cominar
_BP
Sur mes trois lignes de REIT, je suis à 50-65% environ de la somme que je prévois d’investir par ligne. La ligne BP en revanche est quasiment « mature » (reste un dernier renfort).
A noter que 40% du cash est en dollars US (à cause des précédentes transactions) et que je garde cela ainsi, la perspective de hausse des taux US étant appelée à faire monter le dollar, au moins transitoirement.

Comme les autres mois, le portefeuille est très concentré et mal diversfié. Nous en avons déjà discuté plus haut.

Ma watchlist continue de s’étoffer, mais je regarde très concrètement :
+Conso de base : Coca Cola
J’étudie également Casino mais je ne me suis pas encore décidé là-dessus.
+Minière diversifiée : BHP Billiton
+Minière Aurifère : Une Daubasse
+Luxe : L’Oreal ou Hermes, en cours de réflexion
Je voudrais trouver une financière mais pour l’instant, je n’y comprends rien.

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 02/10/2015

~Consommation discrétionnaire :
n/a

~Consommation de base :
n/a

~Energie (26,6%) :
    BP PLC (GBP)______________________________26,6%

~Services financiers :
n/a

~Santé :
n/a

~Industrie :
n/a

~Matériaux de base :
n/a

~Technologie de l'information :
n/a

~Services de télécommunication :
n/a

~Services aux collectivités :
n/a

~Immobilier (51,8%) :
    Cominar Real Estate Investment Trust______20,9%
    WP GLIMCHER Inc (USD)_____________________15,7%
    HCP Inc (USD)_____________________________15,2%

~Fonds/Trackers (21,5%) :
       SHORT SNP 500 ______________________________8,1%
    Lyxor ETF MSCI World EURO__________________7,2%
    Comgest Magellan___________________________6,2%

~Liquidité :
_________________________________________________82,4%

Fait avec xlsPortfolio

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 02/10/2015 (immobilier uniquement)

~Diversifié (40,4%) :
    Cominar Real Estate Investment Trust______40,4%

~Santé (29,4%) :
    HCP Inc (USD)_____________________________29,4%

~Commerce et centres régionaux (30,2%) :
    WP GLIMCHER Inc (USD)_____________________30,2%

Fait avec xlsPortfolio

La performance du portefeuille sur le mois écoulé est parfaitement stable (+0,1% en valeur de part) ce qui me satisfait vu la baisse des marchés.
Le rendement brut global du portefeuille est toujours aussi insignifiant vu les montants de liquidités : 1,16%/an

Dernière modification par MisterVix (03/10/2015 15h19)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 02/10/2015 22h43

Membre
Réputation :   90  

MisterVix a écrit :

ce reporting autoflagellant fait partie de ma thérapie.

C’est marrant, j’ai moi aussi parfois l’impression que publier mes résultats sur le forum me rajoute un aspect plus sérieux ; comme si j’étais face à un jury. Enfin, je vous rassure, je suis tout à fait détendu quant au fait de publier mon portefeuille et je n’attends pas de question piège, simplement le plaisir de partager.

Sinon, pour revenir à votre portefeuille, Coca-Cola est de la consommation de base, et non discrétionnaire. Je suis en tout cas la constitution de votre portefeuille avec grand intérêt.


Parrainage possible pour Boursorama (80€), Linxea (20€), Bourse Direct (50€) et Binck (100€).

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #7 03/01/2016 22h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Bonsoir, merci pour vos retours.

Jef56 a écrit :

si vous vouliez ouvrir un fil ou donner plus d’informations ici, je suis très intéressé d’en savoir plus.

Étant moi même un amateur, je ne me sens pas la compétence d’ouvrir une file VIX. Je suis prêt à en discuter avec plaisir mais je ne souhaite pas influencer d’autres membres, car je peux après tout totalement me tromper.

namo a écrit :

Il me semble que le "plus facile" c’est de shorter le VIX quand il monte beaucoup, puisqu’il finit toujours par redescendre

Je suis d’un avis diamétralement opposé au votre wink . Mais je peux tout à fait me tromper.
Le "Vix redescend toujours", certes, mais encore faut il savoir quand, et tenir votre position durant ce temps… il faut du cran et surtout du cash pour les appels de marge. Or quand le VIX s’envole il n’y a pas de plafond, comme vous l’avez vous même souligné…. En 2008 le VIX est monté jusqu’à 80, les futures autour de 60… Quand à miser de faibles montants, c’est difficile sur les futures car il y a une parité de 1000. Il existe un miniVIX mais ce truc n’est pas très liquide ce qui peut poser problème.
En outre, même si vous pouvez tenir cette position dans le temps, je trouverais dommage de ne pas avoir mon cash disponible au moment de la glissade boursière, justement pour pouvoir acheter des titres de qualité bradés.
A l’inverse, si vous achetez le VIX suffisamment bas il "remonte toujours" bien que vous ne sachiez pas non plus quand. Par contre vous maitrisez la perte maximale qui est lorsque le VIX atteint zéro. Et vous pouvez optimiser vos chances de succès en choisissant des futures sur des échéances suffisamment longues (bien que celà minimise vos gains). De plus en étant long VIX, lors des corrections de marchés, vous empochez justement du cash que vous pouvez immédiatement réinvestir en titres bradés, bénéficiant d’un "deuxième effet kiss cool" du succès de votre trade.

namo a écrit :

Votre trading autour du VIX est-il basé sur les futures eux-mêmes, ou sur des options sur futures

Futures. Je me méfie des options car le temps joue doublement contre vous, à cause de la volatilité intrinsèque (vega) et du Theta (échéance). Ainsi vous pouvez avoir raison avant le terme de votre option et vous retrouver quand même perdant. Précisément si vous shortez du VIX avec des options, comme vous le proposiez, la volatilité intrinsèque du VIX baissera lorsque le VIX diminuera, et donc minimisera vos gains. A l’inverse long VIX la volatilité intrinsèque décuplerait vos gains et limiterait vos pertes.

La seule stratégie option qui m’intéresse se trouve dans les techniques indifférentes au sens du marché, type straddle ou strangle, mais je n’ai pas d’expérience pratique de ces stratégies et je ne peux donc pas commenter.

Jef56 a écrit :

Je m’interroge comment on peut faire une performance de 35% avec 76% de cash?

@Jef56
En Aout dernier, le VIX côtait autour de 12,5-14,5 USD, les futurs étaient donc très bas (autour de 14 pour le VIX septembre). Ces futurs ne descendent jamais très bas puisque les investisseurs/spéculateurs les utilisent pour se couvrir… Le plus bas historique du VIX est à 9, mais en pratique il ne descend presque jamais en dessous de 11USD.
Fin Aout lors de la secousse boursière le VIX s’est envolé. Le future VIX septembre a côté à près de 30 USD.
Le risque pris en achetant un future à 14 est donc une perte de 2-4 dans l’immense majorité des cas, peut être 5 si le Vix enfonçait de nouveaux plus bas. Certes le risque théorique est une perte totale de 14, mais celà signifierait un arrêt total de la volatilité, des marchés à l’arrêt… Peu probable.
Le ratio risque gain était donc de 5/15 donc 1/3 en votre faveur.

Cette situation du mois d’aout s’est reproduite, mais avec des ratios moins favorables, tout au long de l’automne. J’ai eu la chance de pouvoir en profiter.

Voilà comment on fait pour générer une perf de 30% avec 75% de cash. Le cash est bien pris en compte dans la performance. Par contre le cash a été en partie engagé puisqu’il couvre mes positions (je n’utilise pas l’effet de levier, je ne place que ce que j’ai sur le compte)

C’est ce que j’appelle des risques raisonnables, car je peux ne gagner qu’une fois sur trois, je reste gagnant ou au moins à zéro.

Néanmoins c’est là du trading, et même si celà me permet de booster la performance et m’amuse, mon objectif sur ce forum est la constitution d’un portefeuille B&H générateur de revenus plus réguliers et moins chronophage.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8 02/04/2016 11h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Oui, c’est très logique en fait.

Plus un future ce rapproche de sa date d’échéance, plus il se rapproche de la valeur de sons sous jascent. Les acteurs de marché n’anticipent plus de forte variation.

Si vous achetez un future à échéance fin avril 2016, il cotera proche de l’indice VIX, car la probabilité d’un fort décallage à la hausse ou à la baisse dans les 3 semaines qui restent en avril est "relativement" faible.

A l’inverse si vous achetez le VIX échéance plusieurs mois, la probabilité que le VIX fasse un PIC d’ici là est statistiquement plus élevée. Il y a donc plus d’acheteurs de future que de vendeurs prêts à vendre sur une aussi longue échéance. Donc les prix sont mécaniquement plus élevés (pour des futures en septembre/octobre prochain, ils côtent actuellement autour de 20, loin de la valeur actuelle du VIX)

En cas de fort stress sur les marchés, le VIX index va s’envoler, et le future avec la plus courte échéance va le suivre (voir être au dessus quand les investisseurs anticipent une poursuite de panique/hausse du VIX), les futures de plus longue échéance vont bouger plus lentement, puisque que ce n’est pas parceque l’on panique aujourd’hui que ca sera encore la panique dans x mois. Ils vont monter, mais plus lentement.
Et lorsque le VIX rebaissera, le future courte échéance recroisera à la baisse les futures de plus longue échéance puisque les opérateurs tendus garderont leur assurance sur le long terme, ne sachant pas si on est dans un rebond technique de courte durée ou un vrai bear market.

Bref, CONTANGO, c’est l’écheleonnement des prix de chaque échéance du future, en ordre inverse par rapport à la tendance du sous jascent.

L’espérance de gain/volatilité est maximale sur les échéances courtes, mais la probabilité de succès est plus faible.
Sur des échéances longues, on prend moins de risque car la probabilité de succès est plus élevée, mais le gain potentiel est moindre.

Personnellement je préfère traiter des futures en septembre octobre prochain que d’essayer de prévoir un krach dans les deux mois (ce que je fais malgré moi avec ma position en option…)

Dernière modification par MisterVix (02/04/2016 12h08)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 02/04/2017 16h27

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING MARS 2017


Les reporting 2017 se suivent et se ressemblent. Malheureusement.

Le portefeuille affiche une nouvelle performance fort négative en mars, avec -8,56%

La "performance" annuelle est donc à un douloureux-20,32%

Le rendement brut du portefeuille affiche 2,2%/an, en constante progression depuis l’ouverture du portefeuille, calculé en incluant une poche de cash à 50,8% du portefeuille.

VIX
Le responsable de la contreperformance. Les futures VIX baissent inexorablement, coup de grâce d’une volatilité historiquement basse ajouté à la fatalité contango. Mes futures VIX mars 2017 ont expiré, et j’enregistre une belle perte dessus (en fait quasiment ma seule perte, le portefeuille étant par ailleurs dans le vert pour 80% des lignes).
Comme annoncé précédemment, et afin de mieux gérer mon risque de perte, j’ai constitué progressivement sur le mois des positions en options call VIX, actuellement sur deux échéances (Avril et Juin).
-AVRIL, en tant qu’échéance courte, présente une probabilité moindre de finir en gain, mais une espérance de gain maximale.
-JUIN, échéance moyen terme, me permet de gagner un peu de temps, donc une meilleure probabilité de capter un PIC de vol. Par contre l’espérance de gain est moindre (du moins si le pic a lieu maintenant, elle sera plus importante au fur et à mesure que le temps avance).

Ces deux lignes de calls répliquent des futures au dessus de 20 (le strike choisi). Le risque est parfaitement contrôlé, il représente un peu moins de 3% de la valeur totale du portefeuille. Par contre l’espérance de gain est moindre qu’avec un futur qu’on peut aujourd’hui acheter autour de 13-14 sur ces mêmes échéances, et qui paient dès qu’ils montent, alors que le coût élevé des options à la monnaie m’impose de prendre des strikes plus éloignés, à 20.

Néanmoins après ces trois mois difficiles, la gestion de mon risque me semble essentielle. J’assume donc parfaitement ce choix. Et non je ne souhaite pas cesser d’être long VIX, car si j’ai eu tord depuis 6 mois, il est certain que le VIX remontera un jour. Par contre il faut que:
1/ Je ne sois pas ruiné d’ici là (d’où la gestion du risque)
2/ Le trade gagnant rembourse les pertes le jour béni d’un pic de volatilité prochaine. C’est encore le cas si le VIX spot tape seulement 28, je peux donc encore continuer en espérant sortir gagnant au global, mais pas éternellement.

Pour finir, je l’ai déjà écrit, je scrute avec intérêt les futures septembre et octobre 2017, qui sont à des prix ridicules. Le ratio risque gain me semble excellent, et la probabilité de gains (un pic de volatilité dans les 6 mois) très forte. Mais mon money management que je viens de développer me retient… SI ca baisse encore, j’irais quand même.

POCHE ACTIONS

J’ai décidé de reprendre, trèèèès lentement, mes investissements en actions B&H, à la fois pour faire quelque chose, ensuite pour majorer les dividendes.
Je rappelle que les poches trading et Daubasses, supposées faire croître rapidement le capital, côtoient une poche B&H (REIT et Blue chip) destinée à servir une rente à terme.

Donc ouverture d’une ligne L Brands, suggérée par IH. Pas très original je le reconnais, mais j’ai déjà indiqué que je côtoyais un insider extrêmement confiant dans sa société. Néanmoins celui ci s’attend à une année 2017 assez mauvaise, je garde donc des munitions pour lisser un peu tout ca.

POCHE DAUBASSES

Preuve de la forte valorisation des marchés, les Daubasses ne dénichent plus beaucoup de sociétés à acheter. Ils vendent plusieurs sociétés en revanche qui atteignent la valorisations calculée par leur méthode.
Néanmoins achat d’une daubasse conseillée intervenant dans les énergies ce mois ci.

OPTIONS

Afin d’optimiser un petit peu le rendement de mes lignes d’actions, j’ai procédé à quelques ventes de calls couverts, c’est à dire que je vends l’engagement de vendre mes titres à l’acheteur de l’option, à un prix donné (situé au dessus du prix actuel). Je prends des échéances relativement courtes. Le risque de cette position est nul, il consiste seulement en un manque à gagner puisque je devrais vendre mes actions en dessous de leur prix si je suis exercé.

Vente de calls 50 sur L Brand échéance 21 avril à 0,34$ l’option.
Vente de calls 10 WPG échéance 21 juillet à 0,20$ l’option.

Je détiens toujours mes calls sur SHLD échéance 2019 strike 10 pour 1% du portefeuille, et une ligne ultra spéculative de put sur FB très en dehors de la monnaie.

---------------------
Bon mois d’avril à tous! Vive les beaux jours qui reviennent


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #10 03/06/2017 23h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING AVRIL-MAI 2017
----------------------------------------

Suite aux difficultés informatiques rencontrées le mois précédent, je n’ai pas mis à jour ma valeur de part le mois dernier (je le fais habituellement mensuellement) et donc  les valeurs d’évolution indiquées sont sur les deux mois écoulés.

En revanche je ne commente que les opérations du mois de mai.

La série noire continue pour moi en avril-mai, avec une performance négative de -11,47%
Au 1er janvier 2017, ma perte s’établit donc à -29,46% et la valeur de part s’écroule en négatif, à 97,084

Le rendement brut du portefeuille souffre de la parité Euro/dollar, il est maintenu stable par les renforcements du mois sur L Brands.

Si on compare cette performance à la performance des indices boursiers en 2017 (ou aux performances des autres portefeuilles publiés ici), là ça fait vraiment mal. J’ai déjà développé ce point, ma contre performance, ma conviction profonde, je n’y reviens pas car je n’ai rien à ajouter. Clairement psychologiquement je refuse de rentrer dans un marché euphorique, mais sans doute devrais -je arrêter d’être contre le marché, à défaut de sauter dans le train.


MOUVEMENTS du mois de mai 2017
---------------------------------------

ACHATS


Une nouvelle ligne de Daubasses, un retaileur US très fortement décoté.


RENFORTS


Renforcement de ma ligne L Brands à la faveur d’une nouvelle faiblesse du titre, alors que dans le même temps la dernière publication est plutôt encourageante.

VENTES

OPTIONS

J’ai largué (en perte) ma ligne de puts sur FaceBook, la hausse du titre continue rend vraiment trop improbable une chute du titre sous mon strike, j’ai préféré récupérer la valeur temps qui restait dans ces options.

J’ai fait plusieurs allers retours sur lucratifs sur L Brands (vente de calls couverts) mais comme le titre est assez volatile je prends assez vite mes bénéfices, inutile de porter le risque trop longtemps.

Ma vente de calls couverts sur WPG se passe bien, je laisse courir vu la chute du titre récente (comme la plupart des REITS)  je ne vois pas l’intérêt de clôturer avant l’échéance.

Quelques ventes de calls sur des daubasses.

Je suis assez satisfait de cette poche options, elle permet vraiment de faire un peu travailler le cash et de faire travailler un peu plus les titres en portefeuille, ou ceux qui pourraient y rentrer (vente de puts) bien que sur ce point je sois limité à des options sur des titres pas trop chers en valeur absolue (pas question de vendre de puts sur Google, trop gros pour la taille de mon portefeuille).

VIX
Toujours long :
d’une ligne d’options calls VIX échéance juin 2017
Ainsi que de futures VIX juin 2017

J’ai en effet arbitré ma position plus long terme de septembre 2017 et renforcé juin 2017, soit la descente aux enfers continue, et je ne vois pas l’intérêt de subir la perte due au Contango sur le futur Septembre (autant racheter un future moins cher dans un mois). Soit le VIX daigne enfin faire un mouvement de hausse significatif, et j’ai plus à gagner sur le future juin que sur les fut plus éloignés.


LE PORTEFEUILLE EN IMAGES


Quelques statistiques tirées de xls portofolio:


L’indice de référence est le MSCI World CW8







RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 03/06/2017

~Consommation discrétionnaire (6,5%) :
  xxx  L Brands Inc (USD)_________________________5,4%
     xxx retaileur Daubasses (USD)________________________1,1%

~Consommation de base :
n/a

~Energie (12,0%) :
   xxx BP PLC (GBP)______________________________12,0%

~Services financiers :
n/a

~Santé (9,0%) :
   xxx Sanofi_____________________________________9,0%

~Industrie :
n/a

~Matériaux de base (23,3%) :
   xxx Air Liquide SA____________________________11,7%
  xxx Minière Or Daubasses (CAD)__________11,6%

~Technologie de l'information (6,7%) :
   xxx Techno Asie Daubasses (USD)____________2,6%
    xxx Techno semi conducteurs Daubasses (USD)_______________2,5%
    xxx Energy (Daubasses) (USD)______________________1,6%

~Services de télécommunication :
n/a

~Services aux collectivités :
n/a

~Immobilier (40,1%) :
   xxx HCP Inc (USD)_____________________________12,5%
   xxx Dream Office Real Estate Investment Trus__12,5%
   xxx Washington Prime Group Inc (USD)___________8,6%
   xxx British Land Co PLC/The (GBP)______________6,5%

~Fonds/Trackers (2,5%) :
   xxx Independance et Expansion Sicav - Small ___2,5%

~Liquidité :
_________________________________________________44,8%

Fait avec XlsPortfolio

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 03/06/2017 (immobilier uniquement)

~Diversifié (47,3%) :
   xxx Dream Office Real Estate Investment Trus__31,1%
   xxx British Land Co PLC/The (GBP)_____________16,3%

~Santé (31,2%) :
   xxx HCP Inc (USD)_____________________________31,2%

~Commerce et centres régionaux (21,5%) :
   xxx Washington Prime Group Inc (USD)__________21,5%

Fait avec XlsPortfolio

-----------

Au delà des mauvaises nouvelles pour mon portefeuille, totalement assumées, j’ai décidé d’être heureux, alors et vais un peu continuer.



Excellent mois  de juin à tous.

Dernière modification par MisterVix (03/06/2017 23h50)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 04/06/2017 02h04

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   685  

OK, soyons heureux.
Perte d’argent ne fait pas le malheur, surtout quand on a un bon emploi.

Mais quand même, si on regarde le graphique d’évolution du portefeuille, c’est depuis juillet 2016 qu’il baisse, d’un plus haut à presque 160 à moins de 100 soit environ 40 % de baisse.
Un vrai krach sur le portefeuille.
Alors que les marchés actions ont monté, les devises assez peu varié, le pétrole s’est repris, l’or a un peu monté. Seul le VIX est exceptionnellement bas.

Ce constat pourrait entraîner une remise en cause, une tentative de dépasser des blocages psychologiques.
Se dire par exemple que le portefeuille se serait mieux comporté s’il était resté concentré sur SANOFI et Air Liquide.

Je suggérerais de faire 2 parties dans le portefeuille.
Une petite partie (disons 20 à 30 %) pour ce qui est fortement risqué : VIX, options sauf calls couverts, or, pétrole, daubasses, USD, GBP.
Une grande partie moins risquée : EUR, grandes valeurs, foncières (voire CAD, émergents).


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 04/06/2017 06h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   378  

MisterVix a écrit :

Au delà des mauvaises nouvelles pour mon portefeuille, totalement assumées, j’ai décidé d’être heureux.

Excellent mois  de juin à tous.

Bonjour MisterVix,

Je suis désolée pour les mauvaises performances de votre portefeuille.

Mais j’aime votre philosophie de vie ! Soyez heureux, plus-values or not plus-values et excellent mois de juin à vous également !

Dernière modification par Isild (04/06/2017 06h50)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 04/06/2017 07h43

Banni
Réputation :   515  

MV, je compatis. Il est à noter que cela force le respect d’avoir l’honnêteté d’exposer au grand jour sa contre-performance, tel que vous le faites. Si cela peut vous rassurer (faible consolation, mais peut-être que ça vous mettra un peu de baume au cœur) , mon compte a fait pire de la mi-2014 à la mi-2015. Pareil que vous, j’avais une bonne performance auparavant (même excellente en fait), et je me suis ensuite pris les pieds dans le tapis avec la chute du pétrole et plus largement des commodités. La BNS a fini d’achever la catastrophe.

La recette est peut-être la même que pour vous (?): Quelque chose fonctionne, on prend confiance et on augmente le risque puisque ça fonctionne si bien, et les choses changent et c’est la gamelle. Vous utilisez du levier ? Ce qui expliquerait l’impact de vos mésaventures sur le VIX (peut-être même important, le levier par rapport au VIX, non ?)

Il reste potentiellement tout de même 3 bonnes nouvelles (oui, carrément trois !)
- Vous avez gagné une précieuse expérience
- Cette mésaventure peut vous apprendre ce que peu croient sans le vivre par eux-même: Oui, ce genre de chose ne rend pas moins heureux, tout simplement parce que plus d’argent ne rend pas plus heureux.
- Votre compte peut rebondir sans problème si vous mettez à profit l’expérience acquise.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 17/10/2017 10h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

NOUVELLE ÉPOQUE, NOUVELLE STRATÉGIE
Ou "Une tentative pour sauver les meubles"

Suite à mes déconvenues sur les longs futures VIX, mais refusant de lâcher le long VIX qui finira fatalement par remonter un jour (serais-je ruiné d’ici là, là est la question…), et suite à des échanges avec l’excellent Miguel, je me suis remis à regarder les SPREADS, toujours sur le VIX. J’avais écarté cette stratégie que j’avais initialement apprise parce qu’elle cape les gains. Celà m’a plutôt réussi dans un marché avec un minimum de volatilité, mais force est d’admettre que là ça ne marche plus du tout.

Plus précisément j’ai regardé ce WE et hier (lundi) les BULL SPREADS: ACHAT d’un CALL ITM (ou OTM d’ailleurs) et  VENTE d’un autre CALL de strike plus élevé, mais en même quantité et de même échéance.

Ainsi risque max et gain max sont capés. L’upside potentiel est nettement inférieur à mes longs futures, mais le risque étant bien mieux contrôlé, on peut survivre plus longtemps…

Le Risk Reward est vraiment bon. Par exemple hier on touchait:

Spread 15-20 Novembre à 0,35$
Perte max 0,35 (+ frais)
Gain max: 4,65 (- frais)

le spread 20-25 Novembre est lui à 0,15$
et peut aussi rapporter presque 5
> 4 850$ de gain potentiel tous les 150$ "misés"

J’ai aussi fait un Bull Call Spread sur fin décembre, c’est plus cher mais j’ai 64 jours de valeur temps…
Le 13-23 décembre m’a couté 1,02, mais peut rapporter 9

Évidemment ces calculs de gains max théoriques s’entendent à l’échéance, parceque si le pic de vol avait lieu avant, le rachat de la vente de calls OTM coûterait plus cher… Néanmoins le risque gain reste très bon.

Enfin, toujours "évidemment", ces gains supposent un pic de volatilité, qui peut ne pas survenir avant des mois, des années, des siècles, qui sait…

Je livre ces quelques réflexions pour le suivi de mon portefeuille. Bien entendu, ce ne sont absolument pas des conseils, regardez mon track record avant de suivre… wink


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #15 27/12/2017 22h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING ANNUEL 2017

Arrêté en clôture des marchés US le 27/12

C’est avec un peu d’avance que je me livre au reporting 2017, année boursière qui restera dans les annales comme un excellent cru. Pour ma part, année totalement catastrophique.

Donc:
Performance décembre: -11,07%
"Performance" ANNEE 2017 -57,90%


J’ai joué, j’ai perdu.

Il est intéressant de constater, lorsque je discute avec des traders professionnels, qu’ils sont totalement perdus. Les cartes sont faussées disent ils, ils ne peuvent pas sortir, ils doivent racheter tous les creux… Mais eux savent mieux gérer leurs pertes que moi, en tout cas je leur souhaite.

Si ce score est extrêmement mauvais, je pense avoir tiré plusieurs enseignements:

1/ J’ai un tempérament de joueur/impulsif


En fait ma stratégie long VIX est perdante depuis un an et demi, certes, mais mon calcul de risque gain est bon et mon money management très travaillé, chaque mois de grosse perte (dont décembre) est lié à un stupide renforcement réalisé lors d’un des micro pic de vol des 3 derniers mois, et qui ont considérablement accentué mes pertes. J’ai toujours su que la possibilité de passer des ordres depuis le mobile était dangereuse, mais ma vie étant compliquée depuis plusieurs mois, je vis sur le portable et je ne me pose plus que rarement devant la bourse. Enfin la lassitude de voir le VIX toujours plus bas me pousse, sous adrenaline, à renforcer là où je devrais à peine frémir et laisser filer en respectant la stratégie initiale.
Point à travailler donc, et bien fait pour moi.

2/ J’ai des nerfs d’acier

Je sais déjà par mon métier que je fais partie des gens qui restent calmes et cohérents dans les situations de stress majeur, et notamment de stress collectif. Je sais maintenant que je tolère extrêmement bien mes pertes. Simplement parceque je n’ai pas perdu de l’argent dont j’ai besoin (point capital) et que celui ci ne représente pas la majeure partie de mon patrimoine. Ca fait mal, mais je gère. Donc je ne devrais pas tout couper lors d’une panique ou flash crash.
Point positif.

3/Il me reste beaucoup à apprendre

C’est ça la vie!

---
AI JE FAIT DU MARKET TIMING ?

Oui, pourtant, je ne crois pas avoir cette prétention. Depuis 2014 je tente de reconstruire très progressivement un portefeuille boursier. Simplement je ne crois pas au système actuel de taux zero, et donc je bloque, parceque autant je vis bien de ne pas être dans le train si je sais pourquoi je n’y suis pas monté, autant je vivrais mal d’y être allé quand même malgré mes réserves… surtout après trois ans d’attente! Donc oui évidemment en attendant depuis 3 ans un point d’entrée, je fais du market timing (et je laisse filer la hausse).
Ce que je veux dire c’est que je n’ai pas tenté de timer un krach avec le VIX, ce que je joue c’est la volatilité et les probabilités qu’elle évolue à la hausse ou à la baisse. Je fais celà parceque sur la vol il n’y a pas de point haut ou bas mais des stratégies différentes en fonction du niveau de volatilité, et que c’est celà que je trouve intéressant.

----
ET MAINTENANT ?

Bonne question !
Et bien J’ai foutrement envie de continuer sans rien changer. Le VIX est au tapis, cliniquement mort  (ou presque, c’est un mort qui bouge par à coups de 4-5%/jour), et les bombes potentielles se multiplient… Rien ne change donc! Bon je dois avouer que la fin de partie est sans doute proche faute de "cash" sur le compte, pour la marge IB. Nous verrons bien à ce moment là ce que je décide (arrêter de jouer contre le marché ou… vendre des titres pour continuer?). Oui, je suis conscient de m’acharner, oui, je m’interroge souvent, où commence l’obstination déraisonnable, jusqu’où va la persévérance? Je n’ai pas trouvé de réponse qui me satisfasse.


SUR LE PLAN PERSONNEL
:

2017 année de grands changement, de trop de boulot, de pas assez de famille, de multiples déménagements, et de manque de temps dramatique pour moi (sport, lectures, activités intellectuelles, bourse). Je le vis très mal. Mais je vois le bout du tunnel, et je dois dire que si j’en ai terriblement bavé en 2017, je suis assez satisfait du résultat du travail accompli et de la barque qui reste à flots malgré tous les pépins.

Tiens, je vais partir en vacances au soleil avec la smala. Faites monter le marché, ça ne changera pas grand chose. Envoyez le par terre, ça me va aussi, mes futurs VIX sont chauds comme les braises et mes trails stop sont affutés.

Bonne année à tous, même si je suis en avance.

MisterVix


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #16 28/12/2017 07h37

Membre
Réputation :   29  

Bonjour mistervix,

J’ai lu votre bilan avec attention.

Le marché dans dans sa globalité n’est pas rationnel. Ce qu’on observe c’est qu’il peut rester divorcé des fondamentaux pendant de longues périodes.

La volatilité va retourner… ;Votre transaction long vol n’est pas aberrante, mais je crois que beaucoup de gens y laisse des plumes en ce moment.

Vous semblez rechercher des investissement qui ont des payoff énormes à la hausse ou à la baisse, plutot que des rendements plus stables. Vous l’avez peut-être déjà lu, puis-je vous recommander Bleed or Blowup? Why Do We Prefer Asymmetric Payoffs ? (Pdf) de Nassim nicolas Taleb, qui est un auteur connu dans le monde de la finance de marché.

Je vous souhaite en tout cas une bonne année 2018 pleine de krach et de retournements de marché!

Dernière modification par lionelo (28/12/2017 07h39)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #17 03/03/2018 15h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING FEVRIER 2018
Arrêté au 28 février 2018 après clôture des marchés, ne tient pas compte des 48 dernières heures de volatilité.

Progression mensuelle : +48,87%
Progression annuelle : +55,62%
Rendement du portefeuille 2,27% comme toujours à mettre en rapport avec un taux de liquidités de 45% du portefeuille. Néanmoins le rendement en valeur absolue est en hausse de 17% depuis le début de l’année du fait des renforcements dans les valeurs de rendement, et d’un modeste effet devise, la « rente » étant assez dépendante du dollar.

La progression peut sembler très importante, elle est néanmoins à mettre en rapport avec les baisses subies depuis un an et demi. Ainsi la valeur de part s’établit à 89,98 je suis donc toujours en perte. C’est un peu mon bêta slippage à moi, quand on perd 50% de la valeur du portefeuille, il faut faire + 100% pour retrouver les niveaux d’antan.
Pas de quoi fanfaronner donc, mais un sacré soulagement de ne pas m’être totalement planté dans mes calculs. Surtout, il y a toujours des positions options en cours, donc la partie est toujours en cours !

LE VIX
Evidemment, mes déboires comme mes bénéfices viennent toujours du VIX, celui-ci étant largement majoritaire sur mon portefeuille. Les positions en options adoptées depuis cet automne pour limiter mes pertes m’ont permis de limiter les pertes de fin d’année 2017 tout en restant long VIX dans l’attente du jour où les marchés brûlèrent ce qu’ils avaient adoré… Le 5 février le VIX faisait donc +115%. La performance du portefeuille au plus haut de la journée s’établissait à + 95% en un jour malgré les baisses sur les actions ! Ce + 95% est bien sûr théorique puisqu’on ne vend pas au plus haut dit le dicton. En l’occurrence je n’ai pas essayé de solder mes positions options lors de ce pic (elles étaient à échéance plus lointaine) donc pas de regret, en revanche j’étais bel et bien devant mon écran à tenter de vendre ma position en futures VIX février vers 32-33, mais un bug IB a empêché cette vente ! Lorsque j’ai pu vendre à nouveau, c’était plusieurs milliers de dollars plus bas à 27 USD, dit autrement ce « petit bug » représente environ 20-25% de performance positive en moins sur la valeur de part. Evidemment j’ai contacté IB, qui a reconnu un problème, et m’a proposé de passer en commission d’indemnisation. J’attends leur réponse de pied ferme, j’ai peu d’espoir qu’ils me remboursent plusieurs années de frais… Néanmoins après avoir reconnu un bug de leur fait je vois mal comment ils peuvent se débiner. J’attends de voir.
Je connais un trader de volatilité pour compte propre (un gros poisson à plusieurs centaines de k$ de frais annuels) qui pense qu’IB veut lourder les traders de vol en appliquant des conditions de marges énormes et en ne tentant rien pour les retenir. Je pense pour ma part qu’IB couvre ses risques au mieux depuis un an qu’ils voient le short massif sur la volatilité et le levier des intervenants monter, mais j’attends de voir si ils sont réglos…

Ce mois a en tout cas été riches en enseignements. J’ai retrouvé la joie d’avoir du cash au moment de la panique, et ainsi vendre des options très chères lorsque les gens sont prêts à acheter n’importe quoi. J’ai aussi pu regretter une nouvelle fois mon amateurisme dans la gestion de certaines positions que j’aurais pu, si gérées avec plus de méthode, gérer bien mieux. Cela n’apparait pas dans ce compte rendu mensuel, mais j’ai stupidement essuyé une grosse perte dans les jours qui ont suivi le mini krach (à me f***** des claques !), puis j’ai reconstitué mes gains patiemment sur le mois en arbitrant les marchés avec plusieurs options et futures, en reprenant quelques spreads et aussi des ventes de puts. Un mois passionnant donc, mais clairement peut mieux faire Mister V !

ACHATS
Une valeur de rendement Daubasses en PEA pour 1% du portefeuille. Le Deep value n’a pas grand-chose à proposer quand même de nos jours…

RENFORCEMENTS
J’ai renforcé WPG qui devient une valeur high yeld (on est sur du 15% /an au cours actuel). Une coupe de moitié du dividende m’amènerait à 7%/an ce qui reste honnête alors que jusqu’ici, d’après mes lectures (je ne suis pas compétent), le dividende du REIT semble couvert. C’est plutôt la baisse du USD qui grignote la rente.
Également renforcé SANOFI, profitant de la baisse pour amener cette ligne à mon objectif de 6,6% du portefeuille (je parle en capital investi). Là aussi un couple rendement risque qui semble alléchant, bien que non garanti si la major pharmaceutique continue à enchainer les fins de brevets sans nouveau blockbuster.

J’ai hésité à renforcer Air liquide, mais le rendement n’est pas suffisant pour le moment, je passe.

VENTE
J’ai largué ma position d’options dans SEARS. Rien n’a changé et le pari très asymétrique restait tentant (pour 1% du portefeuille évidement). Mais j’ai souhaité me recentrer sur VIX pour gagner un peu de marge lorsque j’étais au fond du trou en janvier …

LA CONCLUSION ET LA RÉACTION QUI S’IMPOSE.
Je suis évidemment très heureux du retour de la volatilité. Le trading sur la volatilité m’offre de belles opportunités et je pense que je vais pouvoir reprendre le chemin de la hausse progressive du capital si je gère mieux mes impulsions et mes positions (trop de décisions prises sur téléphone mobile, je déteste ça mais un boulot prenant, des enfants en bas âges et une épouse qui râle un peu quand je suis sur l’ordinateur le soir…).
Toutefois, il apparait clairement que J’AI EU TORT d’attendre depuis fin 2014 une opportunité d’entrée sur les valeurs que je destine à une stratégie B&H dividende, pour 50-60% du portefeuille. Les taux zéro m’effrayaient déjà à l’époque, mais le marché a tellement monté depuis que même une bonne correction nous ramènera à des niveaux supérieurs à ceux de quelques années. Quand à prévoir un krach historique, personne ne le peut, il serait idiot d’attendre.

Mon problème reste entier, parcequ’aujourd’hui les marchés sont sur des tops historiques et que je n’ai toujours pas envie de faire un all in… J’ai donc décidé de commencer à dérouler ma stratégie en mettant en place un apport mensuel (jusqu’ici j’ai fait des gros apports prélevés sur un capital déjà possédé, et ai concentré mon effort d’épargne sur d’autres parties du patrimoine). J’aurais donc une petite somme (un peu moins de 1% du portefeuille en valeur absolue ce jour) à placer sur le PEA, que je m’astreindrais à placer sur des valeurs solides versant un dividende pérenne. Et bien sûr je poursuivrais des achats de daubasses lorsqu’il y aura des propositions qui me plaisent, toujours pour 1% du portefeuille.
C’est donc Sanofi ce mois ci qui a bénéficié de ce renfort.

Je vous souhaite à tous un bon WE et un excellent mois de mars.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #18 10/05/2018 12h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING TARDIF MAI 2018

Bonjour

Le temps passe vite, c’est dingue! Je n’ai pas fait de reporting et n’ai pas le temps d’en faire un correctement.. Je m’en excuse.

Par soucis d’honnêteté, j’ai quand même fait tourner XLS portofolio en date du 4 mai (vendredi dernier).

Le portefeuille sur les 2 derniers mois a régressé de 7,5% portant la PV annuelle à +43,66%.

Cette "performance", résultat des deux derniers mois, cache de grandes variations puisque j’ai effectué des opérations importantes sur VIX (toujours dans le sens long VIX, via achat de futures ou ventes de puts) et ai donc subi des pertes et des gains plus importants, la volatilité du portefeuille est très importante. Toutefois, quand je vois cet enfoiré de Trump bafouer la signature US en Iran, (pardon pour le ton hors charte, mais je ne trouve pas d’autre qualificatif), le risque de sanction des entreprises européennes qui elles souhaiteraient honorer les engagements pris en 2015, la récente hausse du cours du brut, et la nervosité palpable des marchés girouettes, je reste convaincu que le long VIX est le trade qui me correspond, et avec lequel je dors tranquille. Il faut accepter une certaine volatilité, ce qui compte c’est que la position souvent perdante le soit moins que les brusques hausses, qui font bondir la valeur du portefeuille par à coup et non progressivement comme un bon père de famille.

ACHATS

J’avais justement annoncé plus haut ma volonté de renforcer les valeurs bon père de famille de fond de portefeuille, pour ne pas tenter de timer le marché sur la partie "rente" du PEA. Après avoir encore fait un petit renforcement sur SANOFI je me suis porté sur VEUR qui a déjà été renforcé deux fois, et constitue la ligne que je souhaite gonfler lorsque je n’ai pas d’inspiration sur un de mes titres ne portefeuille ou bien que je suis au taquet sur une ligne (rappel, je limite l’investissement sur une valeur à 6,6% de la valo globale du portefeuille). Franchement à 2% je n’ai pas envie de prendre du Air liquide même si j’adore cette boîte, je veux bien ne pas timer, mais là ca n’est pas logique… En tout cas pas la mienne. A 4% je me sens bien avec Sanofi.

OPTIONS
Plusieurs petites opérations sur options sur divers titres, là évidement limité à 1% du portefeuille car spéculatif, mais c’est intéressant et ca marche pas mal. Je bénéficie de conseils fort intéressants, merci à la personne généreuse qui prend le temps de former la jeunesse inconsciente qui vagabonde sur ce forum.

Point portefeuille

Petite liste de valeurs actuellement en portefeuille (Excluant les valeurs Daubasse et Options puisque ces positions sont issues de conseils payants). En établissant cette liste je me rends compte que ca représente pas mal de valeurs, mais toutes peu importantes puisque chacune ne dépasse pas 1% du portefeuille en terme d’investissement (évidement les bagger peuvent représenter, PV inclue, un pourcentage nettement plus significatif)

Air Liquide SA
BP PLC
Dream Office Real Estate Investment Trust
HCP Inc
Washington Prime Group Inc
Sanofi
Independance et Expansion Sicav - Small Cap
L Brands Inc
Vanguard FTSE Developed Europe UCITS ETF


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 15/01/2019 07h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

BILAN ANNUEL 2018

Arrêté au 31 décembre 2018 (et rédigé 15 jours plus tard…)


La performance 2018 s’établit donc à + 25,17% après un excellent mois de décembre à +9,44%.

Ces jolies performances ne doivent pas faire oublier que ma valeur de part est à 72,38, je suis donc bien en perte par rapport au début du suivi de ce portefeuille fin 2014.

La rente est toujours en progression, elle s’établit à 3,6% BRUT annuel, toujours en prenant en compte 28,4% de cash.

Dans les chahuts de fin d’année, mes valeurs B&H et Daubasses ont corrigé comme tout le monde (je note toutefois que les valeurs "bon père de famille, comme SANOFI ou AIR LIQUIDE n’ont en fait pas vraiment bougé, à la différence des foncières retail type WPG ou d’un L Brands qui font de sacrées montagnes russes), c’est évidemment sur le VIX que j’ai réalisé la performance de fin d’année.

Toutefois j’ai évolué dans ma stratégie. En effet, lassé de faire de gros gains rapidement effacés par une grosse perte suivant derrière, je me suis mis à hedger le trade. Je parle bien de hedge de trade et non de hedge du portefeuille qui n’aurait pas de sens sur mon portefeuille.
Ainsi j’ai acheté continuellement des puts au fur et à mesure que VIX montait, et j’accompagnais la montée du VIX avec des achats ventes de futures et quelques ventes de puts. Très peu d’achats de calls qui s’avère très chers sur le VIX.

Ce hedge a eu un coût certain puisque la plupart des achats de puts se sont soldés en perte, néanmoins j’ai mieux préservé mes gains, et depuis 15 jours que le marché se calme, le hedge a joué à plein et je n’ai pas tout reperdu, bien que la valeur du portefeuille ait un peu baissé. Je me sens mieux ainsi, je suis conscient que ma façon de trader était trop directionnelle, et j’essaye autant que possible d’être indifférent au marché en achetant régulièrement les options qui me semblent pas chères. Je me sens mieux comme celà, on verra si c’est judicieux à plus long terme.

PAS d’ACHAT EN DECEMBRE
Donc la liste des valeurs est la même que celle citée dans le message de novembre.

Bonne année à tous les IH.

Dernière modification par MisterVix (15/01/2019 14h46)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #20 02/01/2020 23h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

REPORTING ANNUEL 2019

Avalanche d’excellentes performances sur le forum. Les marchés ont connu une année époustouflante. Pour ma part c’est une année catastrophique.
J’ai malheureusement cessé le suivi avec XLS Portofolio, simplement parceque je n’ai plus de PC. Je n’ai pas retrouvé de logiciel performant MAC compatible. Je n’ai donc pas de suivi exact de valeur de part mais on peut voir globalement

La performance de mon compte IB est de -45% sur l’année (elle représentait environ 2/3 du portefeuille boursier début 2019). La performance de mon PEA est en ligne avec celle des marchés avec + 26% environ. Soit une perte globale de 30% de la valeur du portefeuille sur l’année.



Cette perte remarquable est exclusivement due au trade long VIX que je m’acharne à répéter mais qui est ruineux depuis des années. Un jour il va payer, mais je ne sais pas si je serais encore dedans. Nous vivons une période prolongée de short de volatilité et mon trade est mauvais. Je devrais arrêter, mais j’ai la conviction que le jour où j’arrête, le marché s’écroule (remerciez moi, tant que je joue vous gagnez!). Plus sérieusement les toutes petites tensions de cet été mon fait gagner + 40% en quelques jours, ce qui me conforte dans l’idée que je peux largement "me refaire"…. à condition de tenir jusqu’au jour où.

Il est possible de jouer de façon bien plus intelligente le long VIX, je l’ai étudié, j’en ai discuté avec des spécialistes du trading de volatilité. Il me manque, depuis deux ans, un insignifiant détail, pourtant fondamental: Le temps.
Ma vie professionnelle est extrêmement prenante, ajoutons une famille nombreuse et en bas âges, et l’achat/emménagement dans un nouveau logement nécessitant beaucoup d’entretien, et vous n’avez plus le temps de vous poser pour étudier l’option chain, calculer votre gamma, rouler certaines échéances… Bref, pas de temps, je me contente d’acheter des calls ou des futurs, et ça sans hedge intelligent celà donne la performance ci dessus.

DOCTEUR, DITES MOI UN TRUC  POSITIF  QUAND MEME

En 2019 j’ai doublé ma rente annuelle en dividendes. D’abord parceque j’ai réaloué certaines positions. Ensuite (et surtout) parceque j’ai commencé à investir ma trésorerie excédentaire professionnelle  ce qui me permet de placer de fortes sommes sur des actions plus sages.

Ainsi mon CTO IB, mon PEA et mon CTO "pro" font grosso modo la même taille, ce qui me permet de gérer trois poches avec des stratégies un peu différentes. Le CTO "pro" va néanmoins grossir beaucoups plus vite puisque ma capacité d’épargne y est maximale. Je ferais l’effort d’abonder au moins le PEA mais je ne souhaite pas majorer mes revenus pour l’instant, pour des raisons de stabilisation  de mon CA et de différé de paiement des cotisations obligatoires (le fameux effet ciseaux). IL va donc falloir mieux gérer le budget quotidien déjà disponible.

Du coup j’avais hésité à mettre un terme à mes opérations sur IB et fermer mon compte pour passer à un gentil B&H pimenté par quelques Daubasses. En fait ca ne me plait pas, j’aime les stratégies options et ce que IB permet de faire, donc je continue, même si j’aimerais arriver à trouver du temps pour mieux gérer mes positions… quitte à accepter de ne pas être long VIX lorsque je n’ai pas le temps de me poser pour réfléchir. Pour l’instant ce n’est pas fait.

Bref, je suis très contrarié de cette perte et de mes mauvaises habitudes. Mais je suis aujourd’hui à un point où le CTO IB ne représente pas la majeure partie du portefeuille, et qu’il va devenir de moins en moins important puisque je ne abonderai pas avant un moment (priorité PEA et CTO professionnel).

L’achat de ma maison (travaux) a également nécessité de prendre la majeure partie de mon épargne "sécurisée" (AV et PEL). Du coup il faudrait que je recommence une AV, toutefois je n’ai pas encore ouvert de nouveau contrat, je devrais, mais d’abord je me méfie des fonds euros qui vont vraissemblablement continuer à baisser leurs rendements tant que les taux restent au tapis (et ne remonteront pas vite quand les taux réaugmenteront). Ensuite parceque j’ai toujours envie d’acheter plus d’actions.

Bref, c’est mauvais, je suis conscients de biais négatifs et de mauvaises habitudes. Je vais tenter de m’améliorer, mais dans l’immédiat je ne lâche pas le long VIX bien qu’il soit responsable de la contre performance, il est aussi la clef de la sortie par le haut.

To be continued…


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #21 12/03/2020 10h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Point portefeuille philosophique, puisque je ne prends pas la peine de tracer la performance vu la vitesse à laquelle elle change.

Depuis plus d’un an, suite à mes pertes conséquentes, et à mes nouvelles capacités d’épargne concentrées dans une filière où le trading n’est pas une bonne option,  j’ai réorienté mon trading vers moins de VIX et plus de B&H.
IB m’a également bien limité en resserrant, depuis février 2018, les conditions de marge sur les produits VIX.

Ainsi depuis une semaine je suis "out", IB a resséré ses conditions, et la hausse du prix des futures (sur lesquels sont adossées les options) font qu’il m’est devenu extrêmement compliqué de racheter du VIX ou de vendre des options. Les mouvements sont tellement violents que là où je sais qu’il suffit d’attendre 24-48h pour déboucler une position, IB m’impose de le faire immédiatement.

Je me retrouve donc dans une situation extrêmement frustrante, je sais ce que je veux faire, mais je ne peux pas. Et je regarde le marché monter sans moi (le marché baisse mais ma stratégie VIX s’envole). Je n’aurais pas la fierté mal placée de cacher que je suis très déçu, et un peu dégouté. Sans doute fallait il avoir les reins plus solides que celà pour s’intéresser au trading de volatilité, et les traders de vol que je côtoie sont nombreux à s’être fait rincer par 3 années de "short vol" quasi ininterrompu. Nombreux aussi à avoir quitté IB pour des brokers moins durs avec le trading de volatilité…

Bref, j’hésite, prendre mes pertes et me recentrer exclusivement sur un portefeuille à la papa, ou retenter un peu de VIX quand il me redeviendra accessible. La voix de la raison est sans doute d’apprendre de ses erreurs et de stopper là, mais j’ai tellement appris et travaillé sur ce sujet, je me rends bien compte que j’ai un potentiel, simplement pas les fonds pour…


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #22 22/03/2020 14h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

POrtefeuille qui dévisse comme tout le monde. Toujours quelques opérations VIX en cours, compliquées à déboucler pour les raisons évoquées plus haut.

EN fait vraiment plus de temps à consacrer à la bourse malheureusement. Tout est focalisé sur la préparation à faire face à la vague de Covid qui arrive en France (déjà très présente dans certaines régions, mais d’autres régions encore très épargnées, dont mon département cerné de départements infectés mais de façon surprenante encore "peu" impacté, ce qui nous laisse le temps de nous préparer au mieux.
Cliniques privées et hôpital privé travaillent main dans la main. C’est assez rare pour le souligner et c’est très émouvant.

Accessoirement (je dis accessoirement parceque nous ne sommes pas focalisés là dessus pour le moment, mais…), l’ensemble des cliniques privées de France sera en faillite d’ici un ou deux mois. Nous ne mettons pas notre personnel en chômage puisque nous travaillons. Mais ayant annulé toute notre activité programmée pour ne faire que des urgences et la chirurgie non reportable (cancérologie essentiellement), nous faisons moins de 25% du chiffre d’affaire habituel… Bref, le soucis sont devant nous.

Prenez soin de vous et de vos proches


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #23 21/11/2020 21h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Bonjour

Navré je réponds tardivement. J’ai lu votre message puis… Zappé.

Je ne suis MisterVix que sur ce forum, mais dans la vie je ne "mérite" plus ce pseudonyme. Il y a deux raisons à cela:

1/ Des pertes conséquentes.
Je n’ai pas l’intention de me voiler la face, mon investissement sur le VIX a été perdant. Comme la plupart des particuliers.
La conséquence a été une baisse progressive de ma marge, qui  m’a contraint à aller sur des produits et stratégies que j’aimais moins. Et comme vous le signalez en 2020 la volatilité sur le VIX est devenue importante, de fait le risque et le besoin de marge sont devenus plus importants.
Je n’ai plus fait d’opérations depuis plusieurs mois car tout me semblait trop risqué, ou ce que je souhaitais était bloqué par les exigences de marge (j’ai expliqué depuis un an que IB avait dans le collimateur les traders de vol et que j’en connaissais plusieurs qui avaient changé de courtier).

En résumé, j’ai mangé mes munitions pendant 3 ans où le VIX a été déséepérément bas (anomalie historique), et quand il s’est réveillé je n’avais plus ni les reins ni le moral pour surfer sur la vague.

2/ Manque de temps.
Ma vie professionnelle (et familiale!) ne me laissent plus suffisamment de temps pour faire les choses telles que je le souhaitais, et trader sur smartphone m’a toujours paru très dangereux.

Pour ces deux raisons j’ai pris acte de mon échec et réorienté mes fonds vers d’autres supports. Fini le VIX.

AU TOTAL

« Le succès consiste à aller d’échecs en échecs sans jamais perdre son enthousiasme. »

– Winston Churchill

« L’échec est un passage transitoire qui t*e prépare pour t**on prochain succès. »

– Denis Waitley

J’ai réorienté mon épargne vers des stratégies différentes.

- Je me suis réintéressé à mon PEA que j’avais laissé de côté faute de fonds (il progresse bien, je ne le publie pas car pas mal de Daubasses dessus).

- Je travaille un portefeuille orienté B&H dividendes dans ma société IS (qui se porte très bien). C’est là aujourd’hui que sont mes flux les plus significatifs.

- Je passe du temps sur ce merveilleux forum à étudier les possibilités de l’immobilier. A date je ne trouve rien, tout me semble très cher, assez risqué (mal diversifié, gros crédit, et bulle évidente selon moi), les SCPI sont diablement gourmandes en frais et je trouve la logique de la collecte opposée à l’intérêt des associés sur le long terme, l’immobilier en direct est trop chronophage… Work in progress.

- Ma stratégie patrimoniale globale de long terme comporte un retour sur les marchés des dérivés, qui m’ont franchement intéressé. Je sais déjà quel argent j’espère y mettre. Mais ça sera pour dans quelques années.

Je publierai mon portefeuille dans quelques temps mais ça n’est pas ma priorité immédiate, comme vous le dites, le Covid c’est le merdier, sans compter l’impact financier significatif pour moi en 2020 et la crise économique et sociale qui pointe son nez.

Néanmoins j’ai bien l’intention de le publier, pour l’effort d’introspection, et pour bénéficier des conseils avisés de nombreux membres du forum

Dernière modification par MisterVix (28/11/2020 00h22)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 04/05/2021 12h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

NOUVEAU PORTEFEUILLE


Bonjour

Comme indiqué précédemment, j’ai débuté un nouveau portefeuille beaucoup plus pépère que mes précédentes activités. Je fais donc du bon vieux B&H, pour le moment sur titres Europeens exclusivement puisque j’investis mes excédents de trésorerie et que je trouve donc cohérent d’avoir une stratégie "bon père de famille" avec ma société.

Le portefeuille a été créé fin 2019. Il a donc bénéficié de la forte mais courte chute des marchés de mars 2020 pour aller chercher du rendement à pas cher. J’ai continué à investir régulièrement (investissement mensuel "no brainer") et ai encore du cash en réserve en attente de bonne opportunités.

J’essaie de trouver un mix entre rendement et sécurité, évidemment c’est un peu difficile.

Enfin, je ne compte pas publier mensuellement ni même trop régulièrement, ca n’a pas d’intérêt. Toutefois je compte faire l’effort de publication afin de soumettre le portefeuille aux critiques affutées et pertinentes des membres du forum.

PEA… Nada!


Je dispose évidemment d’un PEA, mais ne souhaite pas le publier, simplement parcqu’il comporte une part importante de Daubasses, et qu’une publication partielle me semble inutile.

Faute de temps, j’ai du mal à gérer PEA et CTO comme il faudrait, j’envisage de plus en plus de faire un mix entre stratégie Lazzy ETF PEA et Daubasses, et Stock picking sur le CTO.

Et les dérivés, môssieur Vix?


Je conserve un intérêt pour les dérivés mais dans l’immédiat je n’y touche plus. J’aimerais vraiment me remettre aux Options à titre de booster, avec deux stratégies basiques et bien connues sur le forum:

1/ J’ai des liquidités, les marchés viennent de faire un an de hausse quasi ininterrompue, les rendements deviennent maigrichons > Vente de puts.

2/ J’ai des titres en quantité suffisantes (= minimum 100 actions), je vais pouvoir vendre des Calls couverts.

Oui mais voilà, étant comme beaucoup ici un ancien Binck migré sur Saxo, je ne leur fait aucune confiance et n’ai donc pas ouvert de compte Options chez ce broker de pacotille. Pour l’instant donc, je reste bien sage.

-------------------------------------------

Donc, le portefeuille:


Voici la répartition du portefeuille en terme de Capital Investi (ramené au Capital total investi sur le compte, hors cash donc):



On constate une importante position dans URW. C’est en fait la première position du portefeuille ouverte en 2019 sur laquelle j’avais (j’ai) une forte conviction. Évidemment la Covid et le spectre de la recapitalisation n’ont pas joué en ma faveur. Je n’investis plus sur ce titre depuis plusieurs mois (j’ai quand même renforcé lors du krach), je rééquilibre progressivement le portefeuille afin d’être moins dépendant de ce titre.

Les autres plus grosses positions en terme d’investissement sont également des foncières, Icade, Covivio, Argan, simplement parce que leur décote a été majeure et que j’ai sauté sur ces occasions. Autant on peut discuter de l’avenir du retail (URW), autant je trouve que Icade (Bureaux et santé) et Covivio (Bureaux et Hôtels) ont de beaux jours devant eux une fois la crise passée.
Argan est plus chère payée, mais c’est une société en forte croissance et bénéficiant d’un fort momentum (Entrepôts logistiques), je le considère comme GARP et c’est le pendant du pari sur URW.

VALORISATION ACTUELLE

Si le capital investi a son importance dans le money management pour éviter de trop miser en capital sur une valeur donnée, évidemment les fluctuations des cours font que la taille des positions a fortement varié.
Ainsi la valorisation actuelle de chaque action (ramenée à la valorisation totale nette de cash) est la suivante:



On voit bien la baisse de valorisation sur URW qui est encore en moins value sur PRU, et la forte hausse de Porsche (qui a été un Badgger il y a quelques semaines) ou Coface. Ces dernières valeurs se sont un peu tassées ces dernières semaines, il fallait bien qu’elles soufflent un peu. Comme je n’ai pas l’intention de vendre…

Et voici la répartition sectorielle du portefeuille:



42% de REIT, ce n’est pas illogique dans un portefeuille orienté dividendes. Toutefois c’est encore lié à la chronologie de construction du portefeuille et je recentre petit à petit sur d’autres secteurs au fur et à mesure des idées, opportunités, et cash disponible.

Je suis par contre moins à l’aise avec les 24% sur les financières.
J’ai investi il y a un moment sur Viel& Co et Coface qui semblaient pendant le krach de très belles opportunités. Plus récemment sur CRAP qui est un "coup" spéculatif avec du rendement pour patienter (confère la file dédiée, et les calculs de Larbinator) et Amundi est la petite dernière achetée un peu vite sans doute. Je vais me donner un peu de temps de réflexion, et peut être lâcher Amundi qui n’est peut être pas la valeur la plus orientée rendement des financières, mais me semblait une action à fort potentiel de croissance. Réflexion en cours (réflexion qui aurait dû avoir lieu avant d’appuyer sur le bouton…. je sais)

Certains secteurs ne sont pas (encore) représentés au portefeuille. Si je ne compte pas investir dans les Oil & gas, en revanche j’aimerais des matériaux de base et services aux collectivités, mais je n’ai pas encore trouvé chaussure à mon pied.


La rente


Le rendement (dividendes seuls) du portefeuille est de 4% sur les capitaux investi.
Cet indicateur est en baisse régulière sur l’année au fur et à mesure des renforcements réguliers alors que le cours des titres a été significativement en hausse.

La rente mensuelle à ce jour représente 4% de mon revenu actuel net de dettes.

J’ignore si cet indicateur est pertinent, mais il a le mérite de me parler, puisque je ne me vois pas devenir rentier avec des crédits immobiliers sur le dos, et que je vois l’étendue de la tâche.
Ce calcul néglige (à tord) la fiscalité sur le revenu, mais je prends ça comme une marge de sécurité puisque des revenus plus bas subiront une moindre fiscalité (c’est un % de rémunération brute). Et puis faire des projections de fiscalité française dans 10-20 ans me semble pour le moins hasardeux.

Enfin, il ne s’agit là que d’une partie de mon patrimoine de rapport puisqu’il n’y a que ce CTO dedans. C’est plus facile à calculer car j’ai un suivi Excel précis de ce  compte, mais quand je m’amuse à calculer l’ensemble de mes revenus la perspective est plus sympathique.

Je m’arrête là pour ne pas faire un post trop long, je développerai d’autres aspects de ma réflexion dans des reporting ultérieurs.
Si vous avez des critiques ou suggestions, elles sont plus que bienvenues.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #25 05/05/2021 22h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Bonjour MrDividende.

Vous avez évidemment raison, le rapport au dividende des américains est incomparable avec l’Europe.

Toutefois mon activité est réglementée, régie par un Ordre qui veille rigoureusement à ce que ma société se comporte le plus sagement possible. Et évidemment l’argent c’est sale dans le milieu.

Si on ne peut pas me reprocher de placer un peu de trésorerie, on me tombera sur le dos au moindre signe d’exotisme.
En outre les comptables orientés "Bourse" ne sont pas les mêmes à ma connaissance que ceux qui connaissent ma profession.

Bref, à un stade futur de développement de mon patrimoine, les actions US font sens, mais la nécessité de rester dans les clous me pousse à éviter de donner dans les devises étrangères pour le moment, sur ce compte là. Et dans le patrimoine personnel, il est quand même plus judicieux de remplir le PEA.

------
Bonjour Ankh

Je vous rejoins concernant la sensibilité à la conjoncture. Toutefois la conjoncture Covid n’est à priori pas appelée à durer.
Pour le bêta, la volatilité du portefeuille m’indiffère, je l’appelle même de mes vœux puisque j’ai encore des munitions. Je n’ai jamais très bien compris l’intérêt de monitorer le Bêta de son portefuille ou de ses titres (la corrélation entre les différents titres fait plus de sens, et n’est pas idéale chez moi à date).
Pour les taux, c’est vrais pour certaines valeurs, mais Unilever, Sanofi, Danone, Porsche se fichent pas mal des taux.
Viel est une financière mais qui profite de la volatilité boursière.
CRAP et Viel auraient plutôt tendance à bénéficier d’une hausse des taux.

A mon avis, pour faire un portefeuille de rendement de buy&hold pas trop risqué, il faudrait mettre un peu plus de consommation non cyclique (Unilever, Nestlé, Pepsi par exemple) et peut-être une dose de pharma.

Ben du coup Unilever Danone et Sanofi ou Orange sont là pour ça. Ces lignes sont en cours de construction et entrées plus récemment au portefeuille donc un peu moins significatives (il y en a quand même pour plus de 20% du portefeuille déjà).

Évidemment Nestlé ou Novo Nordisk les rendements sont trop faibles, le top qualité se paye logiquement très cher.

Enfin je n’ai pas publié mon PEA mais je suis positionné de longue date sur des LVMH AI et consors, la publication du portefeuille titre n’est pas représentative de ma réelle diversification.

Merci pour vos retours qui amènent une saine remise en question


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de mistervix"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur