Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #151 27/02/2020 14h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

Bonjour.

Thanks pour votre intérêt.

Oui mon portefeuille IB se porte bien, merci pour lui. Je n’ai pas fait le compte précisément mais je suis environ à + 25% depuis fin de semaine dernière, sur le portefeuille IB (qui représentait 40% de mes avoirs boursiers, sur PEA et CTO classique je baisse comme tout le monde).

Approchez vous de vos objectifs de vente ?

Le VIX n’a rien à voir avec tout ce qu’on peut connaître ailleurs. Sa volatilité est extrême. Les stratégies envisageables sont multiples et dépendent avant tout du véhicule que vous choisissez (Futures et Options pour moi, mais il y a aussi des Turbos, des CFD, même des ETFs…)

Bref, je n’ai pas d’objectifs de vente. En janvier, mon portefeuille a également explosé à la hausse mais est redescendu très rapidement car les marchés sont repartis à la hausse de plus belle, et VIX est retourné au tapis violemment.

Donc pas d’objectif de vente, mais des arbitrages incessants et du hedge graduel.

En ce moment tout le monde panique la journée puis les futures indices remontent la nuit (et VIX redescend) parceque tout le monde a envie de paniquer mais encore plus peur de se faire prendre à revers par un rebond de marché (TINA). Quand va t’on dégainer Powel et un "wathever it takes" à l’américaine? Est ce que ça marche aussi contre les épidémies mondiales?

Du coup, ça n’est pas un conseil, mais je largue mes positions haussières à la clôture tous les soirs à 22h, et je rachète 1 000$ plus bas le lendemain matin (voir même le soir même à minuit). Pendant la journée j’achète des puts VIX, c’est à dire que je monte progressivement une position baissière (oui je suis à la fois haussier et baissier, et si je peux je gagnerai sur les deux tableaux! Simplement à des moments différents). Et j’ai le stop zéro très facile sur les futures parceque je crains un retournement de marché violent qui annihilerait en quelques heures mes gains de la semaine. Comme déjà expliqué plusieurs fois, c’est la raison pour laquelle je n’aime pas les options call, les stops sont très casse gueule, et de toute façon elles sont vraiment chères dès que VIX s’emballe (la semaine dernière je travaillais des calls 17 Mars strike 18, qui sont passés de 0,9 à 5 $ … Je les ai largués avant mais c’est amusant à regarder. AUjourd’hui des puts même strike même échéance cotent 20 cents, miam).

Bref, pour autant que je puisse parler comme un vieux trader de vol (mon track record ne joue pas en ma faveur), n’ayez surtout pas d’objectif, et surtout pas de convictions. Achetez ce qui n’est pas cher, vendez ce qui est cher, hedgez tout ce que vous pouvez (oui le hedge coûte cher, tant pis, j’ai trop perdu à être uniquement haussier et à ne rien vendre avant 30 de VIX).


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #152 01/03/2020 00h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

Plusieurs commentaires me demandent comment s’est comporté le portefeuille de MisterVix en cette semaine mouvementée. Je veux donc faire un retour pour le forum.

Toutefois je n’ai toujours pas remplacé XLS Portofolio et n’ai donc pas un suivi global de mon portefeuille.

Mes PEA/CTO classiques qui représentaient 2/3 du global ont subi la baisse comme tout le monde, et ayant des liquidités, j’ai renforcé cette fin de semaine

Sur Unibail: Le titre n’en finit plus de dégringoler. Il offre maintenant 10% de rendements, l’équation est toujours la même, des dividendes couverts, une forte dette, bref un paris sur le retail long terme.

Sur Vastned Retail, foncière bien plus petite mais tout aussi prime, dégotée sur la file de Kapitall. C’est toujours Retail mais c’est une diversification par rapport à Unibail.

Sur Sanofi que j’avais en portefeuille depuis ses plus bas autour de 66€ et que j’ai enfin pu renforcer un peu.

Sur plusieurs Daubasses que j’ai en portefeuille.

Enfin le VIX

Comme indiqué début du mois, j’ai fortement réduit mes positions VIX, en valeur d’une part, en risque d’autre part. J’ai expliqué en long en large pourquoi je préfère un future à un call VIX.

Ce net regain de volatilité m’a permis de rejouer avec mon support favori, et avec succès puisque mon portefeuille IB affiche + 28% sur la semaine. La performance au premier janvier est à 26,84%. Bien sûr ramené à l’ensemble du portefeuille on est sur une hausse plus mesurée de l’ordre de 10%.Et ma valeur de part globale reste inférieure à 100.



Ma stratégie a été comme d’habitude d’être long VIX, mais la hausse ayant été très graduelle j’ai effectué plusieurs aller retours. Initialement long calls VIX j’ai basculé sur futures, plus maniables et cotations plus larges. Il m’a fallu pas mal suivre les replis et user de stops serrés, ça n’est pas la meilleurs façon de laisser le VIX s’envoler mais je suis prudent vu les pertes essuyées.
Une fois que ca a bien monté, la difficulté est de conserver ses gains. Dès le premier jour de chahut, j’ai commencé à constituer une position longue sur des puts échéances 17 Mars et Avril. Ainsi je joue dans les deux sens, au pire pour amortir si le long VIX redégringole brutalement, et dans un monde parfait pour bénéficier pleinement d’un éventuel retour à la normale rapide des marchés.

A noter que les PUTS comportent une valeur temps qui va jouer contre moi, je n’ai donc pas vraiment l’intention de les garder très longtemps, surtout pas à échéance.

Notez aussi donc que la performance de 28% sur le portefeuille est amputée du poids de ce Hege ou pari sur l’avenir, qui est logiquement en perte mais peut devenir profitable rapidement (j’ai d’ailleurs fortement repris sur ces positions PUT dans la dernière heure de cotation vendredi).

Enfin j’ai réalisé quelques ventes de Puts ITM lorsque le VIX était très haut pour rester haussier mais en prenant moins de risque, les primes étant très élevées (j’ai vendu par exemple des Puts 28 à 5,5$ alors que le future Vix de même échéance cotait 24 500$, soit 2000$ de risque de moins qu’en future!)

IB qui est un bon broker a quand même les traders de volatilité dans le collimateur avec des conditions de marge peu accommodantes et des fermetures de positions intempestives. C’est très décevant.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #153 12/03/2020 10h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

Point portefeuille philosophique, puisque je ne prends pas la peine de tracer la performance vu la vitesse à laquelle elle change.

Depuis plus d’un an, suite à mes pertes conséquentes, et à mes nouvelles capacités d’épargne concentrées dans une filière où le trading n’est pas une bonne option,  j’ai réorienté mon trading vers moins de VIX et plus de B&H.
IB m’a également bien limité en resserrant, depuis février 2018, les conditions de marge sur les produits VIX.

Ainsi depuis une semaine je suis "out", IB a resséré ses conditions, et la hausse du prix des futures (sur lesquels sont adossées les options) font qu’il m’est devenu extrêmement compliqué de racheter du VIX ou de vendre des options. Les mouvements sont tellement violents que là où je sais qu’il suffit d’attendre 24-48h pour déboucler une position, IB m’impose de le faire immédiatement.

Je me retrouve donc dans une situation extrêmement frustrante, je sais ce que je veux faire, mais je ne peux pas. Et je regarde le marché monter sans moi (le marché baisse mais ma stratégie VIX s’envole). Je n’aurais pas la fierté mal placée de cacher que je suis très déçu, et un peu dégouté. Sans doute fallait il avoir les reins plus solides que celà pour s’intéresser au trading de volatilité, et les traders de vol que je côtoie sont nombreux à s’être fait rincer par 3 années de "short vol" quasi ininterrompu. Nombreux aussi à avoir quitté IB pour des brokers moins durs avec le trading de volatilité…

Bref, j’hésite, prendre mes pertes et me recentrer exclusivement sur un portefeuille à la papa, ou retenter un peu de VIX quand il me redeviendra accessible. La voix de la raison est sans doute d’apprendre de ses erreurs et de stopper là, mais j’ai tellement appris et travaillé sur ce sujet, je me rends bien compte que j’ai un potentiel, simplement pas les fonds pour…


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#154 12/03/2020 10h43

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   616  

Si ça peut vous rassurer, vous n’êtes pas le seul dans cette situation, on peut avoir raison et la bonne stratégie mais ne pas pouvoir lutter contre le marché ou contre son courtier qui resserre la vis.

Si on veut gagner, il faut malheureusement accepter de perdre.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#155 13/03/2020 17h35

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2828  

MisterVix a écrit :

Donc si je comprends bien, vous avez fait rouler une position perdante sur le VIX pendant des années, et au moment où cela aurait du être le jackpot, vous vous êtes trouvé dans l’impossibilité de faire rouler la position, et d’en profiter ?

Si j’ai bien compris, cela refroidi sur le fait de manipuler ce type d’instruments exotiques…

Cela me fait penser à la crise de 2008, où Michael Burry et consorts sont gagnants sur leur position contrariante, mais n’arrive pas à matérialiser celle-ci, car la banque émettrice a gelé la cotation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #156 13/03/2020 22h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

On peut résumer ainsi oui.

La vérité est un peu plus complexe, pour être honnête avec le courtier.

Mes pertes antérieures m’ont rendu beaucoup plus prudent, j’avais donc moins de VIX et sur des calls moins efficients que les futures.

Surtout, chaque pic de volatilité a été tué dans l’oeuf depuis trois ans. Dernier en date en janvier quand tout mon bénéfice a été perdu en une ou deux séances de rebond de marché. Ainsi à force d’attendre le jackpot, pour reprendre votre expression, je suis devenu plus prudent et j’ai liquidé plus tôt alors que j’aurais dû laisser porter (et courir le risque de tout reperdre).

Mais les pros du trading de volatilité ont des positions dans toutes les directions, afin d’être indifférent au sens de variation du VIX. Ils vendent du thêta et du vega. Or le mouvement extrême lundi (suite au contrechoc pétrolier) a entrainé un bon si important du VIX que mes positions short VIX se sont retournées contre moi. J’aurais du mieux calibrer, mais j’ai soldé le long le vendredi et gardé le short (pas réussi à reprendre du long vendredi soir, normalement je recharge la nuit, là pas pu). Ma faute.

Aujourd’hui sur les niveaux actuels, il reste des choses à faire, mais la marge est devenue hors de prix (elle est plus chère que sur la plupart des autres produits). De plus la VVI, la volatilité de la volatilité, est extrême. Enfin comme beaucoup j’ai commencé quelques rachats de titres plus conventionnels, qui eux nécessitent aussi du cash. Autant je trouve sympa d’acheter pas cher un produit avec un tel upside potentiel, autant quand ca s’exite un peu un trader affuté peut vraiment attraper de belles occasions, autant dans un marché comme cette semaine le grand huit est extrême et le risque également.

Bref, c’est ballot, mais y’a pas mort d’homme.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #157 22/03/2020 14h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

POrtefeuille qui dévisse comme tout le monde. Toujours quelques opérations VIX en cours, compliquées à déboucler pour les raisons évoquées plus haut.

EN fait vraiment plus de temps à consacrer à la bourse malheureusement. Tout est focalisé sur la préparation à faire face à la vague de Covid qui arrive en France (déjà très présente dans certaines régions, mais d’autres régions encore très épargnées, dont mon département cerné de départements infectés mais de façon surprenante encore "peu" impacté, ce qui nous laisse le temps de nous préparer au mieux.
Cliniques privées et hôpital privé travaillent main dans la main. C’est assez rare pour le souligner et c’est très émouvant.

Accessoirement (je dis accessoirement parceque nous ne sommes pas focalisés là dessus pour le moment, mais…), l’ensemble des cliniques privées de France sera en faillite d’ici un ou deux mois. Nous ne mettons pas notre personnel en chômage puisque nous travaillons. Mais ayant annulé toute notre activité programmée pour ne faire que des urgences et la chirurgie non reportable (cancérologie essentiellement), nous faisons moins de 25% du chiffre d’affaire habituel… Bref, le soucis sont devant nous.

Prenez soin de vous et de vos proches


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#158 06/11/2020 15h29

Membre
Réputation :   93  

Bonjour MisterVix,

J’espère que vous passez tant que bien que mal cette période particulièrement compliquée pour les professionnels de santé.

Je me doute bien que vous devez avoir autre chose en tête, mais qu’en est-il de votre stratégie sur le VIX ?

Ce dernier semble être durablement revenu sujet à de fréquentes variations et rarement en dessous du seuil des 25 sur les derniers mois.

Bien à vous,

PP

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #159 21/11/2020 21h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

Bonjour

Navré je réponds tardivement. J’ai lu votre message puis… Zappé.

Je ne suis MisterVix que sur ce forum, mais dans la vie je ne "mérite" plus ce pseudonyme. Il y a deux raisons à cela:

1/ Des pertes conséquentes.
Je n’ai pas l’intention de me voiler la face, mon investissement sur le VIX a été perdant. Comme la plupart des particuliers.
La conséquence a été une baisse progressive de ma marge, qui  m’a contraint à aller sur des produits et stratégies que j’aimais moins. Et comme vous le signalez en 2020 la volatilité sur le VIX est devenue importante, de fait le risque et le besoin de marge sont devenus plus importants.
Je n’ai plus fait d’opérations depuis plusieurs mois car tout me semblait trop risqué, ou ce que je souhaitais était bloqué par les exigences de marge (j’ai expliqué depuis un an que IB avait dans le collimateur les traders de vol et que j’en connaissais plusieurs qui avaient changé de courtier).

En résumé, j’ai mangé mes munitions pendant 3 ans où le VIX a été déséepérément bas (anomalie historique), et quand il s’est réveillé je n’avais plus ni les reins ni le moral pour surfer sur la vague.

2/ Manque de temps.
Ma vie professionnelle (et familiale!) ne me laissent plus suffisamment de temps pour faire les choses telles que je le souhaitais, et trader sur smartphone m’a toujours paru très dangereux.

Pour ces deux raisons j’ai pris acte de mon échec et réorienté mes fonds vers d’autres supports. Fini le VIX.

AU TOTAL

« Le succès consiste à aller d’échecs en échecs sans jamais perdre son enthousiasme. »

– Winston Churchill

« L’échec est un passage transitoire qui t*e prépare pour t**on prochain succès. »

– Denis Waitley

J’ai réorienté mon épargne vers des stratégies différentes.

- Je me suis réintéressé à mon PEA que j’avais laissé de côté faute de fonds (il progresse bien, je ne le publie pas car pas mal de Daubasses dessus).

- Je travaille un portefeuille orienté B&H dividendes dans ma société IS (qui se porte très bien). C’est là aujourd’hui que sont mes flux les plus significatifs.

- Je passe du temps sur ce merveilleux forum à étudier les possibilités de l’immobilier. A date je ne trouve rien, tout me semble très cher, assez risqué (mal diversifié, gros crédit, et bulle évidente selon moi), les SCPI sont diablement gourmandes en frais et je trouve la logique de la collecte opposée à l’intérêt des associés sur le long terme, l’immobilier en direct est trop chronophage… Work in progress.

- Ma stratégie patrimoniale globale de long terme comporte un retour sur les marchés des dérivés, qui m’ont franchement intéressé. Je sais déjà quel argent j’espère y mettre. Mais ça sera pour dans quelques années.

Je publierai mon portefeuille dans quelques temps mais ça n’est pas ma priorité immédiate, comme vous le dites, le Covid c’est le merdier, sans compter l’impact financier significatif pour moi en 2020 et la crise économique et sociale qui pointe son nez.

Néanmoins j’ai bien l’intention de le publier, pour l’effort d’introspection, et pour bénéficier des conseils avisés de nombreux membres du forum

Dernière modification par MisterVix (28/11/2020 00h22)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #160 04/05/2021 12h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

NOUVEAU PORTEFEUILLE


Bonjour

Comme indiqué précédemment, j’ai débuté un nouveau portefeuille beaucoup plus pépère que mes précédentes activités. Je fais donc du bon vieux B&H, pour le moment sur titres Europeens exclusivement puisque j’investis mes excédents de trésorerie et que je trouve donc cohérent d’avoir une stratégie "bon père de famille" avec ma société.

Le portefeuille a été créé fin 2019. Il a donc bénéficié de la forte mais courte chute des marchés de mars 2020 pour aller chercher du rendement à pas cher. J’ai continué à investir régulièrement (investissement mensuel "no brainer") et ai encore du cash en réserve en attente de bonne opportunités.

J’essaie de trouver un mix entre rendement et sécurité, évidemment c’est un peu difficile.

Enfin, je ne compte pas publier mensuellement ni même trop régulièrement, ca n’a pas d’intérêt. Toutefois je compte faire l’effort de publication afin de soumettre le portefeuille aux critiques affutées et pertinentes des membres du forum.

PEA… Nada!


Je dispose évidemment d’un PEA, mais ne souhaite pas le publier, simplement parcqu’il comporte une part importante de Daubasses, et qu’une publication partielle me semble inutile.

Faute de temps, j’ai du mal à gérer PEA et CTO comme il faudrait, j’envisage de plus en plus de faire un mix entre stratégie Lazzy ETF PEA et Daubasses, et Stock picking sur le CTO.

Et les dérivés, môssieur Vix?


Je conserve un intérêt pour les dérivés mais dans l’immédiat je n’y touche plus. J’aimerais vraiment me remettre aux Options à titre de booster, avec deux stratégies basiques et bien connues sur le forum:

1/ J’ai des liquidités, les marchés viennent de faire un an de hausse quasi ininterrompue, les rendements deviennent maigrichons > Vente de puts.

2/ J’ai des titres en quantité suffisantes (= minimum 100 actions), je vais pouvoir vendre des Calls couverts.

Oui mais voilà, étant comme beaucoup ici un ancien Binck migré sur Saxo, je ne leur fait aucune confiance et n’ai donc pas ouvert de compte Options chez ce broker de pacotille. Pour l’instant donc, je reste bien sage.

-------------------------------------------

Donc, le portefeuille:


Voici la répartition du portefeuille en terme de Capital Investi (ramené au Capital total investi sur le compte, hors cash donc):



On constate une importante position dans URW. C’est en fait la première position du portefeuille ouverte en 2019 sur laquelle j’avais (j’ai) une forte conviction. Évidemment la Covid et le spectre de la recapitalisation n’ont pas joué en ma faveur. Je n’investis plus sur ce titre depuis plusieurs mois (j’ai quand même renforcé lors du krach), je rééquilibre progressivement le portefeuille afin d’être moins dépendant de ce titre.

Les autres plus grosses positions en terme d’investissement sont également des foncières, Icade, Covivio, Argan, simplement parce que leur décote a été majeure et que j’ai sauté sur ces occasions. Autant on peut discuter de l’avenir du retail (URW), autant je trouve que Icade (Bureaux et santé) et Covivio (Bureaux et Hôtels) ont de beaux jours devant eux une fois la crise passée.
Argan est plus chère payée, mais c’est une société en forte croissance et bénéficiant d’un fort momentum (Entrepôts logistiques), je le considère comme GARP et c’est le pendant du pari sur URW.

VALORISATION ACTUELLE

Si le capital investi a son importance dans le money management pour éviter de trop miser en capital sur une valeur donnée, évidemment les fluctuations des cours font que la taille des positions a fortement varié.
Ainsi la valorisation actuelle de chaque action (ramenée à la valorisation totale nette de cash) est la suivante:



On voit bien la baisse de valorisation sur URW qui est encore en moins value sur PRU, et la forte hausse de Porsche (qui a été un Badgger il y a quelques semaines) ou Coface. Ces dernières valeurs se sont un peu tassées ces dernières semaines, il fallait bien qu’elles soufflent un peu. Comme je n’ai pas l’intention de vendre…

Et voici la répartition sectorielle du portefeuille:



42% de REIT, ce n’est pas illogique dans un portefeuille orienté dividendes. Toutefois c’est encore lié à la chronologie de construction du portefeuille et je recentre petit à petit sur d’autres secteurs au fur et à mesure des idées, opportunités, et cash disponible.

Je suis par contre moins à l’aise avec les 24% sur les financières.
J’ai investi il y a un moment sur Viel& Co et Coface qui semblaient pendant le krach de très belles opportunités. Plus récemment sur CRAP qui est un "coup" spéculatif avec du rendement pour patienter (confère la file dédiée, et les calculs de Larbinator) et Amundi est la petite dernière achetée un peu vite sans doute. Je vais me donner un peu de temps de réflexion, et peut être lâcher Amundi qui n’est peut être pas la valeur la plus orientée rendement des financières, mais me semblait une action à fort potentiel de croissance. Réflexion en cours (réflexion qui aurait dû avoir lieu avant d’appuyer sur le bouton…. je sais)

Certains secteurs ne sont pas (encore) représentés au portefeuille. Si je ne compte pas investir dans les Oil & gas, en revanche j’aimerais des matériaux de base et services aux collectivités, mais je n’ai pas encore trouvé chaussure à mon pied.


La rente


Le rendement (dividendes seuls) du portefeuille est de 4% sur les capitaux investi.
Cet indicateur est en baisse régulière sur l’année au fur et à mesure des renforcements réguliers alors que le cours des titres a été significativement en hausse.

La rente mensuelle à ce jour représente 4% de mon revenu actuel net de dettes.

J’ignore si cet indicateur est pertinent, mais il a le mérite de me parler, puisque je ne me vois pas devenir rentier avec des crédits immobiliers sur le dos, et que je vois l’étendue de la tâche.
Ce calcul néglige (à tord) la fiscalité sur le revenu, mais je prends ça comme une marge de sécurité puisque des revenus plus bas subiront une moindre fiscalité (c’est un % de rémunération brute). Et puis faire des projections de fiscalité française dans 10-20 ans me semble pour le moins hasardeux.

Enfin, il ne s’agit là que d’une partie de mon patrimoine de rapport puisqu’il n’y a que ce CTO dedans. C’est plus facile à calculer car j’ai un suivi Excel précis de ce  compte, mais quand je m’amuse à calculer l’ensemble de mes revenus la perspective est plus sympathique.

Je m’arrête là pour ne pas faire un post trop long, je développerai d’autres aspects de ma réflexion dans des reporting ultérieurs.
Si vous avez des critiques ou suggestions, elles sont plus que bienvenues.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #161 05/05/2021 10h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   556  

Bonjour MisterVix,

J’ai du mal à comprendre pourquoi dans une stratégie dividendes, qui plus est sur CTO, vous privilégiez des entreprises Françaises ?

Sur CTO vous auriez exactement la même fiscalité avec des valeurs US (à moins que la fiscalité sur les comptes entreprises est différente ?), bien plus qualitatives, ayant une vrai culture des dividendes depuis des décennies.

Vous pourriez ainsi percevoir des dividendes chaque mois (donc intérêts composés décuplés), avec des risques de coupe bien plus faibles, et augmenter la qualité des entreprises en portefeuille (donc total return sur le long terme certainement plus élevé).

Vous qui aimez les REITs, vous auriez également plus de choix dans des secteurs très spécialisés (logistique, self storage, santé, centre de données, infrastructures, résidentiel de luxe…).

Évidemment ce n’est qu’une idée mais personnellement sur un CTO dans une approche dividende et à fiscalité égale, je serais probablement 100% US.

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #162 05/05/2021 19h44

Membre
Réputation :   66  

Bonjour MisterVix

Avec 42% de foncières et 24% de financières, vous avez construit un portefeuille qui dégage certainement de juteux dividendes. Rien à redire à une stratégie rendement.

Par contre, je trouve cette concentration et ce manque de diversification risqué. Tous ces titres cumulent (au moins) trois risques:
- Sensibilité à la conjoncture
- Beta élevé par rapport au marché (donc forte baisse en cas de crise)
- Sensibilité aux taux d’intérêts

Pour faire court, tout cela n’est pas pépère du tout comme vous le dites en introduction.

A mon avis, pour faire un portefeuille de rendement de buy&hold pas trop risqué, il faudrait mettre un peu plus de consommation non cyclique (Unilever, Nestlé, Pepsi par exemple) et peut-être une dose de pharma.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #163 05/05/2021 22h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

Bonjour MrDividende.

Vous avez évidemment raison, le rapport au dividende des américains est incomparable avec l’Europe.

Toutefois mon activité est réglementée, régie par un Ordre qui veille rigoureusement à ce que ma société se comporte le plus sagement possible. Et évidemment l’argent c’est sale dans le milieu.

Si on ne peut pas me reprocher de placer un peu de trésorerie, on me tombera sur le dos au moindre signe d’exotisme.
En outre les comptables orientés "Bourse" ne sont pas les mêmes à ma connaissance que ceux qui connaissent ma profession.

Bref, à un stade futur de développement de mon patrimoine, les actions US font sens, mais la nécessité de rester dans les clous me pousse à éviter de donner dans les devises étrangères pour le moment, sur ce compte là. Et dans le patrimoine personnel, il est quand même plus judicieux de remplir le PEA.

------
Bonjour Ankh

Je vous rejoins concernant la sensibilité à la conjoncture. Toutefois la conjoncture Covid n’est à priori pas appelée à durer.
Pour le bêta, la volatilité du portefeuille m’indiffère, je l’appelle même de mes vœux puisque j’ai encore des munitions. Je n’ai jamais très bien compris l’intérêt de monitorer le Bêta de son portefuille ou de ses titres (la corrélation entre les différents titres fait plus de sens, et n’est pas idéale chez moi à date).
Pour les taux, c’est vrais pour certaines valeurs, mais Unilever, Sanofi, Danone, Porsche se fichent pas mal des taux.
Viel est une financière mais qui profite de la volatilité boursière.
CRAP et Viel auraient plutôt tendance à bénéficier d’une hausse des taux.

A mon avis, pour faire un portefeuille de rendement de buy&hold pas trop risqué, il faudrait mettre un peu plus de consommation non cyclique (Unilever, Nestlé, Pepsi par exemple) et peut-être une dose de pharma.

Ben du coup Unilever Danone et Sanofi ou Orange sont là pour ça. Ces lignes sont en cours de construction et entrées plus récemment au portefeuille donc un peu moins significatives (il y en a quand même pour plus de 20% du portefeuille déjà).

Évidemment Nestlé ou Novo Nordisk les rendements sont trop faibles, le top qualité se paye logiquement très cher.

Enfin je n’ai pas publié mon PEA mais je suis positionné de longue date sur des LVMH AI et consors, la publication du portefeuille titre n’est pas représentative de ma réelle diversification.

Merci pour vos retours qui amènent une saine remise en question


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de mistervix"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur